Paysages In Marciac 2021 : Jour 6 - Le territoire : de désert à prospère

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher

Thumbnail youtube CmOtKy BBdQ.jpg

Paysages In Marciac : le rendez-vous estival incontournable de l’agroécologie, des sols vivants, des couverts et de l’agroforesterie !

Du 29 juillet au 4 août, Arbre et Paysage 32 et Ver de Terre Production vous accueillent à la Ferme de Refaire à Marciac pour la 13ème édition de Paysages In Marciac !

Au programme : conférences, ateliers techniques, masterclass, visites de fermes… il y en aura pour tous les goûts ! ---

Le programme détaillé du festival :https://paysages-in-marciac.fr/programmation/


Programme du jour :

00:00:00 Début de la diffusion en live – attente des intervenants


Les cycles de l'eau revus et corrigés

0:15:47 L’érosion prémisse de la désertification – Hervé Covès, , Alain Canet

0:46:08 Le keyline design – Andy Darlington

1:16:25 Le circuit de l’eau – Laurent Denise

1:46:27 Les cycles de l'eau - Konrad Schreiber


2:27:37 Outils pour aider les agriculteurs innovants - Vincent Levavasseur & Martin Rollet – Ver de Terre Production

Le slake test ; Test d’infiltration ; Comment lire une analyse de sol ; Les bases du test bêche ; Diagnostic de sol par les plantes bio indicatrices : Soil Diag


2:55:48 Le bilan humique - Éric Schmidt


4:48:38 Trognes : une jeunesse éternelle

5:03:13 La réitération – William Moore

5:48:00 Conférence à plusieurs voies – Alain Canet, Marceau Bourdarias, Hervé Covès


6:40:05 Agroforesterie : un sujet de société de première nécessité

Yves Gabory, Léo Gouaille, Alain Canet


Transcriptions

chers amis bonjour

toujours en direct toujours avec une
demi heure de décalage horaire in
marciac à la ferme de refaire pour cette
dernière journée derrière dernière
session alors ce matin on va se mouiller
un peu on va se mouiller un peu on va se
jeter à l'eau bonjour hervé la vie est
belle bonjour à la ben oui la vie est
belle aujourd'hui parce que imagine toi

Afficher la suite

qu'il pleut et par qui fait ça que

partout sur terre et je fais nous l'ip
le bon la vie est belle elle rebelles
parfois nous démarrons avec hervé covès
andy d'arlington laurent deniz et conrad
schreiber cette première session sur
l'eau revue et corrigée le cycle de
l'eau revisité j'aime beaucoup la
malheureuse phrase la malheureuse phrase
qui dit que l'inondation le prémice de
la désertification c'est une phrase que
j'ai repris chez notre ami gérard gérard
ducerf elle en dit long wiland ils ont
toutes ces catastrophes climatiques qui
nous touchent aujourd'hui c'est c'est
étonnant c'est terrifiant même on voit
que par moments il pleut plus par
moments il pleut trop et dans toute
cette histoire me semble que on a
exploré n'est vraiment explorer notre
relation à l'eau l'eau c'est la vie donc
aujourd'hui beaucoup d'entre nous sont
très sensibilisés au fait de ne pas
polluer l'eau de préserver la ressource
en eau comme on dit certains
souhaiteraient en stocker un petit peu
pour pouvoir arroser d'autres
souhaiteraient qu'elle puisse circuler
pour au mieux irriguer irriguer les
parcelles les espaces naturels les lieux
dans lequel nous vivons
on ressent qu'à la fois l'eau et l'eau
c'est la vie dont chloé est un don
merveilleux mais
hello c'est aussi là les tempêtes les
inondations et ça nous fait aussi peur
et chaque fois qu'on a peur on repousse
on repousse
on s'éloigne de l'eau pour finalement
arriver pour beaucoup de grands partis
d'humanité par métier déjà plus de la
moitié vivent dans des zones urbaines
bettoni zay macadamisé enfin où la
relation à l'eau ne se vit qu'au travers
de l'eau du robinet et de l'eau d'égout
ses dégoûts comme on l'écrit l'eau
d'égout en tout cas en tout cas dans du
génie civil qui nous dépasse un petit
peu bombé revêche je te laisse fait
recette
cette première mise en perspective sur
sur ces cycles de l'eau qu'il va falloir
peut-être un petit peu adaptées
peut-être voir de façon un peu plus
globale transversale serait tenté de
dire qu'il est il est urgent puisque la
plupart de l'eau qui tombe sur cet
humble planète ne passe pas par une
plante tout à fait alors voilà donc pour
commencer ce cycle de l'eau donc ça
c'est la version la plus officielle que
j'ai pu trouver du cycle de l'eau elle
était validée par l'onu je sais plus en
quelle année par un comité de
scientifiques l'a7 où les petits noms
qui sont écrits en bas tous les plus
grands spécialistes plus grands
laboratoires les plus grands
climatologues ont fait ce cycle de l'eau
et donc c'est la version officielle du
cycle de l'eau c'est sur ce cycle sur
cette façon dont le cycle fonctionne que
sont basées toutes les spéculations du
giec par exemple voilà on va passer un
petit peu de temps juste à l'observer
vous voyez qu'il ya de l'eau dans la mer
et puis cas de l'eau dans des lacs et
des réservoirs dessus figurent les
volumes en noir et puis les étangs de
renouvellement
c'est à dire par exemple dans les lacs
et réservoirs sur la gauche
attendez je vais rentrer ça voilà ici
donc toute l'eau des lacs et des
réservoirs sont
nous voler en moyenne tous les dix ans
sur la planète l'eau de la mer on a
moins conscience de ça l'eau de la mer
la voyez l'eau de la mer se renouvelle
intégralement tous les quatre mille ans
c'est à dire que en tout les 4000 ans il
ya de l'eau qui s'est évaporé qu'il faut
quatre mille ans pour évaporer tout
l'océan
et puis que ça retombe sous forme de
précipitations en termes de densité de
précipitation on voit que l'essentiel
des précipitations tombent sur la mer
voyez tout la grosse flèche qui
redescend et un tout petit peu lindon
qu'un un petit cinquième va retomber sur
terre
c'est étonnant s'il n'y a pas un
cinquième de terre et 4/5 d'océan
enfin une espèce de proportion il pleut
plus sur mer que sur la terre et sur
terre donc si le cycle alors été
maintenue c'est que en plus de
l'évaporation de la mer il ya de
l'évapotranspiration donc 65 mille deux
cents kilomètres cubes par an qui fait
que le le cycle sur les 110 milles qui
seront là en fait il ya plus de la
moitié qui vient de la transpiration des
plantes
alors ça c'est étonnant pourquoi est ce
qu'il pleut plus sur la mer que sur les
reliefs
donc pour rééquilibrer sa la nature a
inventé une série de systèmes dont le
premier et l'évaporation de la plante
évaporation du sol au médecin du sol et
des plantes à l'évapotranspiration qui
va permettre de de compenser la
l'aridité normal de ces zones qui ne
sont pas des océans voilà nos coûts et
d'un cycle pour les renouvellements donc
les rues seulement les nouveaux volumes
dont claude la biosphère donc l'eau du
vivant danse
dans cette évaluation la reste une
semaine c'est à dire qu'à partir du
moment où vous buvez de l'eau et le
moment où vous le fait pipi et qui se
retrouve de nouveau dans les océans où
se forment des vapo ration il faut une
semaine
c'est ce que veut dire ce chiffre là à
moi j'étais très surpris par sa parce
que pour avoir eu la chance de voyager
dans différents lieux de la planète et
notamment dans les zones tropicales
humides
on a vraiment l'impression que ça c'est
faux quoi on a une sensation qui a
vraiment beaucoup beaucoup beaucoup
beaucoup d'eau qui tombent
voilà alors un aspect pour essayer de
comprendre ce qui se passe 1 quand l'eau
dans ce cycle de l'eau entre un endroit
où il ya des bois de la forêt est un
endroit où il ya tout que je vois plus
mon petit point là voilà un endroit où
aride où il ya plus beaucoup de
végétation et qu'est ce que l'on voit
donc ces personnes c'est le docteur nous
emballe diversité d'alicante
ils ont défini trois phases de
disruption entre une forêt à gauche et
un système un système désertique à
droite qui vont se faire avec un certain
nombre de choses première phalange
globalement vais pas rentrer dans le
détail c'est vrai que j'ai oublié qu'on
a qu'un quart d'heure mais globalement
donc la vg quand la végétation diminuer
l'humidité la climatisation mais
qu'est-ce qui est dessiné un peu avec
ses couleurs bleu la climatisation
diminue il ya de plus en plus de soleil
et quand le sol commence à devenir nu
que la végétation commence à devenir
blanche qu' il ya beaucoup de lumière
qui se reflètent ses lumières vives
qu'on a dans les amis de l'année n par
exemple double peine ça veut dire que le
soleil non seulement chauffent la terre
mais reshove s'est-elle fait de l'albédo
qui fait que
la terre se réchauffe une deuxième fois
et donc le fait qu'on ait plus de
végétation sur le sol plus beaucoup de
végétation sur le sol va amplifier sa
fin une rétroaction qui est positif pour
le soleil mais qui est négatif pour nous
et à faire que le milieu va
inexorablement évolué en désert et donc
alors au passage que l'on voit c'est que
plus on est dans un milieu aride en plus
ces pathogènes sont importants et moi on
est dans un milieu aride plus les
symbiotique donc lancé les hectos
mycorhizes qu'ils ont mesuré mais plus
et symbiotique soit important avec ce
que font tous ces micro-organismes donc
là ils ont regardé les champignons mais
on pourrait dire aussi la même chose
pour les pros les bactéries les donc de
plus en plus avant dans un sens plus
d'azov plus de carbone quentin gauche
moins d'azoté moins de carbone d agos
plus de capacité d'absorber la zot
atmosphérique alors ce qui est aussi la
très bonne nouvelle de cette étude c'est
que le système est réversible avec à
partir du moment où on commence à
replanter des arbres on peut on peut
repasser d'un système à l'autre et plein
de joindre expérimenté ça sur terre ah
oui alors ça c'est alors un truc aussi
important que je dois olivier veut pas
si tu es là olivier husson mais c'est
olivier qui m'a qui m'a alerté là dessus
moi dans ma tête j'avais l'impression
que la photosynthèse
nous on transpire et quand on transpire
c'est pour se refroidir
et moi j'avais l'impression que pas une
plante son métabolisme sa photosynthèse
tout ça ça permettait de de refroidir le
métabolisme des plantes et j'étais parti
avec cette idée jusqu'à l'an dernier
et que la remarque m'a fait olivier
j'étais parti dans cette idée que si une
plante transpire c'est pour se refroidir
et que le métabolisme et dans ma tête
la photosynthèse ça dégage de la chaleur
est en fait c'est le contraire
la photosynthèse refroidi et on le
comprend quand on quand on fait des
sucres quand on brûle des sucres nous
quand on brûle du bois ça fait du feu
mais quand on crée des sucres ça va
faire l'opération inverse ça va capter
de l'énergie donc des photos et ça va
refroidir la photosynthèse c'est un
climatiseur ça refroidit et là je me
suis dit mais alors pourquoi les plantes
transpire je vais trop imaginer que les
plants étaient comme des animaux qu elle
transpirait pour se refroidir
ar c'est vrai quand il fait très très
très très très chaud elles ont besoin
peut-être de transpirer un peu pour se
refroidir
mais on se dit qu'il y avait peut-être
des choses beaucoup plus fine là dedans
et ça m'a mené à des observations assez
étrange et c'est beau ça c'est un petit
oiseau aux matins qui chantent et ses
notes de musique apparaît sans
condensation geste devant lui voilà une
mélodie écrite dans l'atmosphère des
chants des oiseaux
cette expérience on l'a on l'avait on la
vit tous deux en hiver quand on souffle
c'est chaud dedans c'est froid dehors
donc ça se condense et quand on l'air
chaud va contenir beaucoup d'humidité
l'air froid ne peut pas contenir
beaucoup d'humidité d'air froid est
globalement plus sec et donc dès qu'il
ya trop d'humidité qui arrive cette
humidité se condense fait du brouillard
et de la brume fait des gouttelettes
qu'on va aussi retrouver sur la vitre de
la chambre en hiver
et l'avis de la chambre ça ça m'a aussi
très interrogé pourquoi est ce qu'il ya
des gouttes que sur la vitre et qui en a
pas sur le dessus du lit sur le bois
c'est qu'en fait ça va l'eau ne va se
déposer que sur les parties les plus
froides voilà
or on connaît ces deux types de
phénomènes sur les plantes donc l'acte
d'accusation il ya les plantes à la
sortie de la nuit souvent sont entourés
de plein de petites boulettes de
gouttelettes d'eau
c'est quoi ces gouttelettes d'eau elles
sont souvent bien disposés le long des
limbes
en fait dans la nuit
laplante capte de l'humidité ou son
métabolisme sa respiration génère de
l'humidité et cette humidité ben il faut
bien qu'elles évacuent d'une façon ou
d'une autre certaines plantes les
vaincus par l'extrémité des petites
secondes de petites cellules enfin des
petits canaux du mois qu'ils sont à
l'extrémité des limbes et qui permette
de sortir l'eau de la respiration à nous
quand on respire ça fait de l'eau donc
la nuit la plante fait pas de
photosynthèse pas compte elle a un
métabolisme
elle respire est donc un des gages de
l'eau et cette eau se forment sous forme
de dons sous forme de gouttelettes qui
elles peuvent retomber sur le sol juste
après dans la journée quand le
brouillard là c'est le moment le moment
précis du matin ou le brouillard se
déchirent
c'est juste qu'ils à l'humidité
l'excès d'humidité se retrouve dans
l'air sous forme de brouillard et dès
que la température augmente le bruit
l'air chaud peut capter un peu plus
d'humidité et donc le brouillard
disparaît ce moment à se déchire c'est
toujours un moment magique parce que
enfin comme des ondes dans le brouillard
on a l'impression qu'il ya plein d'être
invisible qui circulent là dedans c'est
un moment absolument éblouissant de
l'aube
voilà alors qu'est ce qui se passe
justement qu'est ce qui se passe au
moment où l'on va prendre un exemple
premier exemple c'est c'est quoi ce
graphique déjà ce graphique donc vous
avez des courbes avec en bas la
température donc deux moins 15 à 40
degrés et sur le côté là sur la droite
l'échelle c'est l'humidité que l'air
peut absorber inquiets en grammes par
kilo d'air et les coupes que l'on voit
cela on appelle ça des courbes de
saturation c'est à dire quand on est à
droite de ses courbes l'eau et sous
forme gazeuse
quand je suis à droite la coupe de 100%
l'eau et gazeuse que je suis à gauche
l'eau est liquide donc cette courbe
c'est le moment précis où l'eau gazeuse
se condense effet justement la brume les
notes de l'oiseau convoi dans l'air
voilà alors si j'ai une tempe alors que
là en fonction du pourcentage d'humidité
de l'air con reçu à 50 % d'humidité lova
se condenser propre sur eux si je suis
ici donc à 20° 1,6 g 20 degrés et 50 %
d'humidité l'eau et gazeuses et si je
passe au dessus de 50 % elle devient
donc d'autant que sega zola et si
j'arrive à une température si je
refroidi de l'auto à paris
c'est vraiment fois dit de l'air de 20°
à 10 degrés
dès que ça arrive à 10 degrés ça se
condense et ça fait de la condensation
donc on passe oui quand on tous deux
passés de 20 degrés à 10 degrés avec 50%
de militer au départ ça fait que l'eau
va commencer à se condenser c'est un peu
comme nous quand on passe de 37 degrés à
10 degrés à l'extérieur on commence à
voir un petit peu de rose et cette
condensation
si j'ai 50 % d'humidité là par exemple
mais que ma plante transpire un petit
peu
donc au lieu d'avoir 50 % je vais avoir
70 % d'humidité
alors pour que l'eau se condense je suis
un peu au dessus il suffit que j'ai
juste 15 degrés ou 14 degrés pour que
l'eau commence à se condenser donc ça
veut dire quoi ce ça veut dire peut-être
que si les plantes transpire c'est pour
augmenter
enfin favoriser la condensation de l'eau
voyez il suffit juste de refroidir que
ya une surface froide de 14 degrés pour
que ça se condense alors que si le bloc
ne transpirait pas il faudrait une
surface froide de 10 degrés pour que ça
se condense s'il fait très chaud
oui aussi là pour moi 70 % d'humidité si
j'ai 35 degrés tac
il suffit que tu as je vais 60% il
suffit que ils me fassent 28 degrés de
température pour que l'eau se condense
donc dans nos paysages
lova ce condensé sur des endroits
alors on était à 35 degrés on était aux
endroits où il va faire un petit peu
plus frais 28 degrés est partout il fait
froid lova se condenser ce qui fait que
le cycle de l'eau qu'on a vus avant qui
ne tient compte que de la pluviométrie
donc de l'eau qui est récupéré dans les
pluviomètres ne tient pas compte de ce
qui peut se passer en termes de
condensation beaucoup de gens disent oh
ben se néglige alou c'est un petit peu
comme ça il ya un russe qui a travaillé
là-dessus qui a mesuré dans pleins
d'écosystèmes différents et d'un plein
d'agro systèmes différents
la façon dont l'eau se condense est mais
c'est l'essentiel de l'autre de la
planète en fait que dauphin de
l'essentiel de l'eau que les plantes
reçoivent qui vient de cette
condensation et non nos paysages en fait
il va nous falloir mais comme ici dans
une forêt vierge les forêts vierges dont
qui fait très chaud mais en dessous
comme il ya de l'ombre
maintenant toutes les zones les plus
froides donc là qu'apparaît sont noirs
là dedans tout c'est un droit devons
être des noyaux de condensation dans
lequel l'humidité va se condenser il
agit en fait il va nous falloir mais
comme essayer dans une forêt vierge les
forêts vierges donc il fait très chaud
mais en dessous comme il ya de l'ombre
maintenant toutes les zones les plus
froides donc là qu'apparaît sont noirs
là dedans
toutes ces endroits devons être des
noyaux de condensation dans lequel
l'humidité
wass la sève élaborée elle va du sol et
20 jusqu'aux feuilles par contre toute
l'eau de condensation va dans les
feuilles et descend dans les racines et
quand il ya beaucoup trop d'eau qui
arrive ça veut dire que ça dit lui les
concentrations de sucre dont la save
élaboré et donc les plantes qui condense
vont sortir par leurs racines l'eau ces
fameuses exil des racines qui sont de
l'eau et plus ça compense plus ça va en
sortir
pour ma part j'ai fait un certain nombre
de mesures
pendant la canicule il ya deux ans en
dix jours
les plantes sur lesquels j'ai fait ces
mesures ont condensé l'équivalent de 30
mm d'eau en dix jours de canicule tous
étaient secs et grâce à la condensation
c'était l'équivalent d'un gros orage qui
était arrivé sur quelques plantes que
j'avais choisi de mesurer voilà non
chemins creux dans nos paysages qui
partent du haut des reliefs et qui
descendent vers le fond des vallées
agissent comme des des grosses
structures de condensation c'est
toujours aussi étonné pourquoi ce qu'on
a retenu le chemin creux comme outil de
déplacement dont plein d'endroits alors
que le bon sens aurait voulu qu'on ne
soit un petit peu au sec
alors que ces bouses ces chemins creux
voyez c'est très sombre ça descend donc
ça capte de l'humidité de l'air froid de
l'ertms ans qui va aller vers le fond de
la vallée
donc toute l'humidité va se capter dans
la végétation qui a autour du chemin
creux va être redistribué dans le
système racinaire visas avec les
mycorhizes dans des plantes qui sont
autour
heller va être évacué la froid donc plus
dense plus bas vont être évacués dans le
fond de la vallée sacrée en fait une
espèce de dynamique micro climatique et
celle d'un paysage on pourrait aller
beaucoup plus loin voilà un autre lieu
donc c'est chez un pépiniériste et vous
voyez que le son sont son écosystème
donc ce sont des plants d'arbres des
plantes de bad de d1 pour faire de la
pépinière et des arbres qui sont ses
portes greffes ces greffons ses portes
gris foncé pieds mères qui sont tous
mélangés vous voyez qu'on a un paysage
qui est très très hétérogène avec une
sous couverture qui est dense ça veut
dire quoi se dire que quand le soleil
tape d'un côté l'autre côté froid est en
dessous d'une végétation dense qui est
beaucoup plus froide que le reste qui va
permettre de condenser l'humidité et
donc de la répartir en culture dans les
cultures qui sont autour
voilà une façon de gérer l'humidité dans
des milieux voilà un autre exemple d'un
système agroforestier au chili et donc
de d'arbres de vigne on observe encore
c'est grande hétérogénéité des zones qui
vont capter le qui vont transpirer sur
le haut des feuilles de vigne par
exemple qui vont être très très chaude
qui vont capter deux qui vont chauffer
transpirer du moins et cette
transpiration les stomates sont sous les
feuilles donc ça va arriver sur les
arbres et dans le sous bois qui en
dessous et là ça va être captées ça va
être recyclé ça veut dire que la même
eau peut être recyclé donc là d'autres
mesures qui nous explique que 50 % de
l'eau évaporée peut être recyclé
directement sur place et donc 50% + 25 %
plus on l'a fait faire plusieurs fois le
même tour dans la même journée dans la
même journée est donc un endroit où il
pleut 100 mm d'eau c'est comme s'il
était tombé 200
mm d'eau par ces histoires de recyclage
la vie auto entretient d'humidité pour
peu qu'on la laisse architecture et en
trois dimensions qu'andrade nous dit
qu'il faut qu'on arrive à mettre en
place de carbone pas que sera mètres
carrés mais en 3d vient de mettre en
place du carbone en trois dimensions
avec des strates de haut du haut
jusqu'en bas
ça va aussi nous permettre de générer de
générer de l'eau voilà un juste un petit
élément de compréhension aussi d'en dire
que l'eau se cultive et l'eau pourrait
être une production inhérentes à chaque
système de culture on peut produire de
l'eau l'idée c'est que quand on a
quelque chose de très homogène l'air
circule dessus de façon laminaire et
donc tous évacués dès que j'ai deux lits
régaler de l'irrégularité dans mon
paysage sacré des petites dépressions
des dépressions ray en dépression une
dépression avec une dépression c'est un
endroit où il pleut et donc il va faire
que dans la végétation qui en dessous de
l'air un petit peu plus chaud va arriver
à un endroit plus froid et chacune de
ces petites cellules de ces petites
dépressions va agir comme un
condensateur d'eau qui va permettre de
capter tout l'air qui passe autour et
ensuite à l'intérieur de recycler
plusieurs fois l'eau jusqu'à ce qu'elle
reparte
de l'autre côté est aujourd'hui de
bientôt fini à 1
aujourd'hui donc j'ai vraiment ce temps
aujourd'hui j'ai vraiment ce sentiment
que ce système là dans l'homme qui
plantait des arbres et que plante des
arbres que le source reviennent qu'au
bout d'un moment l'eau que peut capter
le milieu devient tellement importante
tellement importante que ben il faut
qu'elles ressortent de système et que
c'est là que les sources reviennent
[Applaudissements]
je peux poser la première question mais
pourquoi quand on plante des arbres
sacrés vos des arbres et forêts faut
planter des arbres et ça crève
voilà ben oui quelquefois parce que
c'est trop homogènes pour ceux qui sont
nés dans les forêts tropicales
quand on est au dessus ce qu'on voit
c'est un brocoli des creux de bosses et
des creux et des bosses et des creux et
des bosses et chacune des cavités de ce
brocoli intervient comme une
merveilleuse machine à absorber l'eau
contenue dans l'atmosphère et celle ci
comme elle n'apparaît pas dans les plus
beaux m on n'a pas dans les cycles de
l'eau officielle est un autre aspect
c'est que voit cette carte représente
sur la planète la façon dont les
champignons mycorhiziens se répartissent
globalement on a une trame bleue un des
champignons écriteau mycorhiziens et une
trame rouge des champignons le hectos
alando plutôt mycorhiziens pour le bleu
hectos mycorhiziens pour le rouge alors
le rouge avec tommy coryza c'est tous
nos arbres forestiers le chêne le hêtre
toutes ces arbres qui font ces
champignons tout à fait succulent dont
on se régale et vous voyez que chez nous
cette traite ou rouge en eau et en
afrique c'est tout bleu alors que quand
on regarde en asie ou aux amériques
on a une espèce de gradient est
aujourd'hui dont les usa dont le tram et
jeunes jaune 50/50 fifty-fifty pour une
raison pour différentes raisons alors
déjà les champignons voyez les
champignons en 2000 corrézien ceux des
tropiques sont ce ceux des zones
tropicales des zones désertiques des
zones sèches sont ceux qui sont adaptés
à la à l'aridité de nos milieux jeunes
ou sur les arbres fruitiers font partie
de ce train bleu les arbres forestiers
font pas partie de cette trame bleue et
pour que notre climat puisse soutenir
que les plantes puissent se soutenir
mutuellement il faudrait qu aujourd'hui
on est à peu près moitié moitié comme
aux us
et si aujourd'hui chez nous on n'a pas
moitié-moitié c'est parce qu'entre temps
on a inventé des formes d'agriculture
qui ont créé des déserts et qui ont
empêché depuis la fin de la dernière
glaciation
toutes ces espèces hectos ando
mycorhizienne de se développer jusqu'au
nord on aurait pu le faire si on avait
continué à planter beaucoup d'arbres
fruitiers
sauf qu'on a spécialisé de territoire
pour faire des endroits arbres fruitiers
et des endroits sans arbres fruitiers et
les résultats c'est qu'aujourd'hui on
voit des vieux chênes vieux pépère de
200 300 ans qui qui crèvent sur pied
simplement parce que ils ne sont plus
connectés sur la bonne trame de
champignons voilà et donc on a aussi ce
ce cette attention à avoir c'est que si
on veut que notre eau soit bien condensé
et puis qu'elle puisse revenir sur les
autres il faut s'appuyer sur les
champignons du moment bande à la fin de
la glaciation c'était des champignons
etc tom écuries gien aujourd'hui ce sont
une trame composer c'est ce qui se passe
en asie et ce qui est passé aux
amériques à moitié de nos arbres
forestiers et à moitié quand je dis à
moitié c'est pas comment comme pour le
pâté de grive et de boeuf quoi c'est pas
une rose et un chêne 1 il faut autant de
biomasse de fruitiers que de biomasse de
d'arbres forestiers pour que nous ça va
complètement changer modifier la forme
de nos forêts les espèces qu'ils vont
vivre dedans la diversité des espèces
qui vont arriver à l'intérieur tout ça
va très très fortement évolué il se
trouve que chaque fois qu'on plante un
arbre et qu'on fait attention justement
à maintenir dans les écosystèmes du
nouveau écosystème cloud mais on passe à
mettre un peu en surabondance ces arbres
fruitiers ou les arbres pionniers dont
beaucoup sont aussi en demies corrézien
bon on va arriver à avoir un système qui
fonctionne correctement
mais il va falloir que il va falloir que
no more nous que nos forêts me
transforme en humus pour que cet humus
puisse permettre de faire repartir à
notre système
donc il ya aussi à faire un deuil de
certains types de forêts
mais finalement c'est un deuil ce type
de forêt qui meurent le plus finalement
sont souvent celles qu'on a planté nous
de façon aussi industriel voilà donc à
défaut d'avoir habillé pareil aussi dans
nos forêts et dans tous les lieux tous
nos vergers c'est le sous bois
c'est le sous bois qui est froid toutes
ces plantes toutes ces plantes de sous
bois une température froide
c'est elle qui vont compenser si j'ai
plus de sous bois j'ai pu de
condensation c'est dramatique dans
certains endroits quand vous voyez dans
le midi de la france parce que le sous
bois ça brûle donc on couple sous bois
mais en fait on coupe
l'outil qui permet à la forêt de capter
sans son humidité quand on n'a pas
beaucoup donc peut-être qu on défriche
un petit peu près des maisons pour que
les feux ne viennent pas trop vite mais
partout ailleurs il faut il faut du
sous-bois faut que ce soit le bordel
quoi la vue de la photo de forêt vierge
[Rires]
est posée et répondu à la première qui
est super merci merci beaucoup
bravo hervé merci on va on va en rester
là on va en rester là pour l'instant le
temps le temps est compté merci on va
demander à andy darlington devenir jesse
et dans la salle aussi sont venus ils
sont venus en force
ils ont bravé les cycles de l'eau et son
recyclage perpétuelle est permanent et
cette boucle nouvelle n'est ce pas un
set doute l'adaptation
merci en tout cas hervé pour avoir mis
mis en perspective mis en perspective et
nous avoir défini ou définitivement
sorti de l'hydraulique pur un d'un litre
est là et puis est-ce qu'il est là ou
pas là est-ce qu'on le met dans une
bassine dans une cuvette est ce qu'ils
les russes les se lit très ce qui va à
la rivière ou est ce qui va dans les
estuaires et dans l'est dans les océans
on dit on dit il la di la fé il a amené
du jus de pomme le dvd le bouquin donc
le kit le kit complet
un nom qui aura le kit le quitte à
gagner on posera une question simple
mais les questions simples sont ce ne
sont pas le sont pas toujours en
diffuseur la permaculture grandeur
nature n'est ce pas
depuis depuis un temps certain formateur
ambassadeur amplificateur le
le passage le passage à l'arbre le
passage à l'acte
n'est ce pas la question simple voilà
donc deux proposera une question très
compliquée j'étais super touchez pas de
présentation de herve parce que quand il
dessine et la courbe de condensation rit
et on voit la côte est aride
on imagine les paysages dont je vais
parler un petit peu oui absolument et le
fait qu'il ya pas de végétation on sait
pas il arrive donc en un an dans la dans
la partie très inférieurs de niveau
maîtrise tu vois ça veut dire que quels
que soient pour pour faire comme
d'anciens goutte d'eau dans le déjà il
faut aller super froid olivier husson
puisqu'il faut nous a dit qu'il fallait
nommer olivier husson boucle donc
olivier mission nous dirait qu on est
dans la spirale de dégradation est dans
l'escalier dans l'escalier colimaçon qui
descend sans fin sans fin sans fin et on
remonte jamais de cette de cet escalier
et bien on dit nous écoutons hockey et
aso a tout de suite sur cette même
chaîne
et cette même scène et à et amis
youtuber bonjour un ami youtuber bonjour
et continuer à être avec nous bonjour
tous ceux qui nous écoutent et aussi de
loin invité à présenter un petit peu le
un sujet qui s'appelle klein quillan
design vous avez peut-être entendu
parler quelques mots mais pas de nous en
france ont eu le privilège de rencontrer
à l'australien qui a mis en place depuis
25 30 ans un homme qui s'appelle
fernando était d'en juger eu la
possibilité de travailler avec lui et de
traduire donc il m'a ma forme est enclin
design et je trouve que c'est quelqu'un
qui a un qui a mis en place une sorte de
logique de
de gestion de l'eau dans le paysage qui
qu'il a pratiqué depuis depuis fort
longtemps et aujourd'hui c'est un des
meilleurs consultants on peut dire ans
en conception de des propriétés
agricoles dans le monde donc il a
dépassé les 20 mille propos et tequila
qu'il a conçu ces messieurs qui a planté
plus de trois millions trois cent mille
arbres donc cesser ses moteurs quoi bon
il a basé son travail sur le travail de
monsieur y sommes inspirés royaume en
stock on va citer son nom ayant un
travail dans les années 50 à 60 et il
avait une sorte de de tram une sorte de
schéma d'organisation pour le concevoir
les projets agricoles qui l'appelaient
l'échelle l'échelle de permanence dans
l'échelle de permanence et regarder les
éléments du paysage ou du projet qui
s'était plus permanent donc les plus
difficiles à modifier et donc tu te fais
en eau le climat le climat donc c'est
quelque chose qu'on ne peut pas vraiment
modifier ou en tout cas on est en train
de le modifier par les par les effets
humains aujourd'hui mais il faut une
énergie absolument absolument énorme
pour modifier le climat
c'est ce qu'on a fait on appelait
beaucoup de pétrole évidemment un ton
aussi très important quand vous avez
compris que vous avez acheté dans une
ferme 1 pour votre projet dans un tel
climat
vous allez regarder la forme du paysage
vous allez être donc soumis un carrément
soumis à la topographie vous allez
travailler avec la forme du paysage que
vous avez sur place et c'est trop beau
graphique va va donner des orientations
le la pente
l'ensoleillement les proches froide les
froides et c'est donc notre infographie
va être difficile pour vous de modifier
donc on est dans un contexte assez
permanent par la suite on a l'eau donc
l'eau viennent dans un projet sous par
la pluie presque toujours par la pluie
parfois par les sources ou parle par le
bulgare mais en fait l'eau c'est quelque
chose sur lequel on peut
avant l'impact et c'est pour ça que je
suis là aujourd'hui parce que on peut
modifier
de cette manière la façon que nous
rentre reste et sort de notre de notre
terrain en fonction de l'analyse
idéologique on peut installer les routes
et comme les romains faisait des routes
il y mettait en crète parce que l'eau
quitté la route des deux côtés et les
routes il était beaucoup plus pérennes
il durer bien longtemps donc on a des
routes qui ont duré dès 2011 sur c'est
un paysage dont où les romains ils ont
travaillé les ordres malheureusement
pour les arbres ils viennent derrière
les routes ça veut dire que quand il ya
une route en place c'est rare qu'on
parle de déplacer la route pour planter
un arbre c'est vraiment c'est vraiment
très rare c'est quasiment inexistant par
contre on déplace sans arrêt les arbres
pour fait les routes ça veut dire que
les routes prendre priorité sur les
arbres ce n'est pas qu'ils sont plus
important c'est simplement dans la
logistique d'un management d'un paysage
on est confronté à ces choix là et ya un
ordre de 2 hérarchie par rapport à la
permanence quand vous passez des arbres
aux bâtiments et les structures des
bâtiments sont plus éphémère ils peuvent
durer et des centaines d'années mais
raymond des milliers d'années et donc
ils sont souvent assujettis aussi de
l'implantation des des forêts et les
arbres existants et on finit dans les
clôtures les parcelles donc c'est
carrément la subdivision du terrain les
géomètres le travail de géomètre depuis
de plusieurs centaines d'années ont
coupé la terre en petits carrés en bande
c terrain mais rend mon c'est ses
subdivisions duo longtemps en fait ils
peuvent être modifiées avec aujourd'hui
un clic de souris nouveau à nouveau
approche aménagement paysager qui très
rapide et on finit avec le sol les
cultures les animaux c'est là on peut
avoir le plus d'impact sur toute cette
chaîne hiérarchique parce que dans le
sol la culture des animaux dans les
feuilles de quelques mois on peut
modifier des choses c'est une bonne
nouvelle parce qu'on peut modifier le
son
créé le sol ce qui nous a légué humans
c'est une technique pour créer le sol on
va regarder un peu l'écoulement naturel
sur les montagnes c'est ça ressemble
étrangement
un motif à bord et sont ceux des
scientifiques the sea dont on voit que
les petites quantités de montagne sera
main six collectes ça cool avec pas mal
de ponte
mais un peu de volume c'est érosif parce
qu'il ya de la chute mais il ya peu de
dos en fait qui coule petit à petit
saison il sera mince il ya toujours un
nouvel ordre de grandeur et ça finit par
être des très grands écoulement dans la
plaine de quantité du niveau de l'eau et
nomme mais qui sont en douceur en train
de couvrir des essais face l'âge est
plutôt déposé que érodée donc on est
dans la segmentation et quand on arrive
à la mer l'eau qu'on a vu sur le fumier
swallow arrivons dans la mer ils posent
tous aux sédiments parce qu'ils aient
ralenti d'un coup et le sédiment pause
au fond donc ses 7,7 motif à bord et son
eau dendritiques
on le trouve partout et donc humans il a
basé son système klein si on analyse
paysagère il a regardé donc d'abord le
grison au fond de vallée ici deux
ruisseaux rejoint dans un conflit est
par définition la terrain qui entre les
deux réseaux représente massif et ce
massif
il va suivre la descente du ruisseau
c'est à dire qui de partir de là prendre
les points culminants ils vont descendre
aussi jusqu'à un point où sa chute au
conflent donc on a des poings liés en
crète principales qui sont supérieures
et chaque côté on a ce qu'on appelle les
tours salin les torts sont donc ces
décrète secondaire qui ramassent l'eau
d'un côté ou de l'autre et qui l'envoie
dans les vallées dont les vallées en est
un des points qui sont très raide
représenté par c
ce titre est là c'est à dire que ce
escarpé l'érosion à escarpé et au fond
de ces points réd
nous avons le début de la sédimentation
ici est juste là et à des sources qui
saute c'est pas un hasard le lot se
collecte dont six ont droit fraîche où
il ya du sédiment
et puis on trouve la ligne des sauces
mais c'est ce qu'il a découvert humans
c'est que vous avez le paysage qui
descend la crête principal mais les la
ligne des sources descend aussi c'est
assez évident quand on comprendre le
système pour le premier coup contre dès
qu'on voit ça on trouve qu' un rapport
aux relations entre chaque point magique
où il ya l'eau qui sort et on peut même
relais relier les uns les autres mais
temps complet fait un petit barrage ici
pour collecter l'eau on pouvait le
relier au suivant par son trop plein et
ensuite par son trop plein et ensuite
par son trop plein ça c'est le début du
travail y sommes
il a dit comme on pourrait aménager un
paysage pour récupérer l'eau pour le
stocker en altitude pour pouvoir les
étudier avec les gravités cohabitation
est donc la notion de relier ces points
étaient était assez important là vous
avez le point qu'il appelle le point clé
au lucky paint dans cet endroit dont le
valais ou là les pentes raides au joint
le début de la partie aplatissant tout
sédimentaires hockey l'équipe ont une
vue de côté là vous avez le groupe
convex ou concave et on est ici le qui
pointe le point clé on appelle ça c'est
ça veut dire que c'est un point
important pour clip all in ça veut dire
ça en fait c'est en avoir avec des
céréales est claire rien à faire avec la
fête que c'est comme les mots clés c'est
un point clé ok donc on va aller très
vite parce qu'on m'a demandé d'aller
très vite qui pointe dans la vallée si
vous faites vous dessinez une courbe de
niveau dont la vallée où vous faites en
retenue d'eau de surface de l'eau va
vous faire niveau parfaite et cette
coupe
niveau on l'appelle klein mais on
l'appelle le quillan uniquement continue
dont le valais dès qu'ils sont de laval
et ça marche plus donc 1
ce train là haut ce serait là à bouger
ce trait rouge des voix y être là où le
trait rouge pointillé d'avoir contourné
ici est relié c'est lucky lane
ok c'est sûrement dans une version 1
informatique
ok maintenant si on voulait remplir
cette retenue d'eau en valais on pouvait
faire des petites forcé qui contourne
les collines à côté si ça descend ou si
c'est parfaitement de niveau mais y'a
pas d'obstruction
ça peut ramasser l'eau sur les collines
et le faire couler et remplir le petit
lac
c'est un des des choses qu'il a mis en
place hunt et voici un exemple c'est sur
une ferme en australie on a une sorte de
routes coupées dont la colline pas un
engin qui va ramasser sept barrages
ok donc toute l'eau qui tombe en amont
va finir par diriger ici mais si on est
suffisamment calais pour repartir avec
un autre don plus on descend dont ça
peut représenter les trous plein de ce
barrage qui va par la suite non
seulement capturer l'eau qui tombe mais
aussi envoyer un trop-plein plus loin
pour complet un autre barrage donc et on
peut les mettre en syrie voilà donc on a
un autre endroit paumé peut stocker
l'eau
c'est sur le haut de la colline entre
deux sommets on appelle ça le col est
ici c'est souvent l'endroit que vous
trouvez dans les pyrénées un endroit où
stock de l'eau pour les animaux et en
fait c'est un endroit excellent parce
qu'il ya de la potentielle et les hôtes
et on peut abreuver les animaux par
gravitation en bas nous avons une zone
qui est réglable par ce qu'ils y il se
situe plus bas que le fond du lac
et entre les deux est en zone
qui partiellement irrigables mai mais
pas très pro très utilisés pour les
cultures dont les cultures qu'on voulait
irrigué ce sera yves aumon dans le fond
de la vallée et langues commencent à
voir le système pour remplir le haut par
les petits canaux qui contourne le
paysage on emploie les fossés qui
contourne et il ay ay ay contrôler les
sommets il arrive à remplir
ici derniers aménagements de yao ming
s'était passé les routes soit sur les
crêtes traverser les digues de ses petit
aménagement et quand vous arrivez à
faire ça indique c'est fait avec de la
terre compactée non végétales donc ça la
même composante route
et comme on peut passer avec des
engeances ça permet de communiquer
différentes parties de la ferme mais
également tchèque route qui connecte en
différentes parties de la ferme va
toujours avoir un fossé qui
l'accompagnent c'est là on commence à
voir l'intelligence la conception
globale ce que chaque route avec sophos
et va servir à remplir les barrages pour
la suite donc quand on voit la chose en
dans son entier ont fait une bonne
design une bonne conception
si on fait coup par coup ça risque de
pas très bien marché donc désormais
intégrer on alla donc des routes qui
sont mon père après il est parti on
comprend de travers avec avec
avec microsoft dans l'année des routes
qui sont en construction pour remplir
des barrages là j'ai un goût de chez moi
que j'utilise un gi micro fossé pour
arroser quand on récupère l'eau sur les
routes il élit chargé en sédiments
donc on fait des bassins qui sont
plantés comme les filtres plantés qui
permet de nettoyer l'eau et ont empêché
les bassins de se colmater avec le tout
ce qui vient de la route
donc c'est une détails mais c'est une
filtre qu'on met on en amont du bassin
la suite
voilà une ferme vue aérienne qui était
entièrement conçu avec 7
cet ensemble de techniques la ferme de
dane de benfeld une qui était aménagé
par messieurs doit-il talent doté et là
nous avons les bandes avec des commandes
et des bassins qui sont interconnectés
un bond de boisés et des cultures elles
sinistre étrange courbe convoi en fait
c'est par hasard c'est pas d'étude au
hasard la notion c'est con on essaie de
connecter les vallées avec les dorsales
et récolter un maximum de vous expliquer
ça avec les prochaines diapos donc on
peut créer avec un outil correct on peut
créer les microsillons c'est une source
de souffleuses qui ouvre le sol et on
peut diriger l'eau vers les plantations
cette technique pour les pays arides
parce que quand quand on a la forêt
contenant les plantes on n'a pas besoin
contre seule fonction contient de l'eau
partout il ya pas besoin mais quand y'a
rien comment vous allez amorcer le
processus de revégétaliser un pays où il
ya rien et en fait le peu d'eau qui
tombent
il faut absolument qu'ils soient dirigés
et y est employé aux mains avantages et
c'est un peu ça la démarche de yom ce
donc
pour ceux qui arrivent à lire une carte
ign nous avons les courbes de niveaux en
gras là et entre les courbes de niveau
nous avons des traits pointillés
ça représente le grattage d'un outil que
je viens d'évoquer la souffleuse qui
fait des petites si on les microsillons
ces micro sillon
si vous tracez à partir d'une courbe de
niveau supérieur
vous voyez que le microsillon on descend
dont ici il a quitté ce courbes de
niveau ça veut dire qu'il est plus bas
quand il sort de la vallée il arrive sur
les dorsaux vers la côte et de l'image
en fait ça c'est l'intelligence de
quillan
c'est que vous prenez l'eau là où il y
en a beaucoup dans les vallées et vous
leur est-il des studios et soul et sur
les dorsaux par la côte et on descend
dans sa part est parfois un peu
compliqué parce que dijon dix ans ni
dans la vallée au mélo sur les drones
ont fait on descend dans le moins
possible sur les sur les côtés et donc
il ya déjà des protocoles je vais pas
rentrer dans le détail parce qu'on n'a
pas le temps ya des protocoles qui
explique comment exactement mettre en
place parce que c'est un petit peu
compliqué au premier coup d'oeil up
remonter sa celtic g à la maison que
j'ai fabriqué donc c'est une insulte
heureuse avec un don très fine il a 1 3
cm au plus large
il a en stock au fond qui en forme
aérodynamique qui fait bouleversé le ter
un petit peu en dessous pour souffler un
peu la terre on peut y lire un disque
qui permettent d'ouvrir la motte et un
rouleau qui permettent de faire mais
derrière il ya même c'est moi et ça
permet de de d'implanter les végétaux
dans les sillons pour faire pénétrer les
racines plus profond le plus vite
possible
bon ben ça c'est le type qui line et
quand on arrive à dans un paris au mois
d'avril 2014 il fait ça j'ai eu de bons
résultats parce que la prairie presque
complètement fermé des reality par
contre j'ai créé une perturbation dans
le sol et cette perturbation peut être
comme ça est totalement contre parce
qu'il ya des vers de terre qui ont
qui sont morts hommes par milliers mais
en fait c'est un très long parce que on
mélange un petit peu de terre du surface
un tout petit peu de terre du profondeur
des débris des racines et on ajoute de
l'air et de l'eau ce qui fait un
cocktail molotov pour la vie du sol
c'est une sorte de les vieux rapin qui
va monter et qui va créer un vide dans
le sol et c'est ce qui nous a légué pas
se mouiller au monde
on va voir là vous avez des lignes des
guides que je peux pas entrer dans tous
les détails mais on n'en façon de
définir parlant de définir la ligne de
guide pour qu'on ensuite correctement
parce que on peut se tromper si on trie
pas la bonne courbe de niveau l'eau va
aller pas dans le bon sens finalement
l'intelligence cris line c'est que c'est
une ligne clé qui guident les outils et
tous les actions sur la ferme et une
fois qu'on implante des clôtures les
bandes boisées les routes les forcer
selon cette protocole qui line on n'a
plus besoin de mesures n'a plus besoin
d'utiliser les cartes en sorte sur le
tracteur on fait ce qu'on faisait avant
seulement on suit forcément le les
nouveaux contraintes du paysage et
chaque fois ça renforce l'hydrologie ça
renforce le fait que l'eau au lieu de
partir dans les vallées contient des
inondations il va être reparti sur les
parties sèches et plus chaudes du
terrain on est presque la bombe dans une
dot y planter des arbres dans les bosses
qu'il a créé avec d'abord soucieuse et
après l'autre batteur réellement machine
pour fêter les buts dernier il a mis un
plantoir comme implantera pour légumes
dans lequel il planté des petits arbres
et à deux hommes y planter jo en 2000
arbres dans la journée en traçant quoi
donc ça c'est pour les très grandes
surfaces en australie il a fait ça en
dessus de l'espagne aussi beaucoup roulé
aux états unis ont concédé cdc des
choses qui sont assez performants voilà
voilà un projet d'un 2005
donc on voit ces fameuses très deux
cultivent à sion préalable qui ont été
rossés mais les lignes qui suivent qui
forment donc le tram du paysage qui
oblige maintenant toute opération de
respecter lucky lane et ont
effectivement on assiste à une
réorientation de l'eau sur le paysage
par ce petit canot les microcanaux ok
bon un projet qu'il a fait on luzerne et
olivier ragot foresterie 2001 qui est
assez impressionnant
voyez l'échelle à lesquels il quand ils
ont en australie et dignement il
m'envoyait des exemples précis denis 1
école agronomique
il avait fait un projet agro forestiers
un groupe social il ya 25 ans et je suis
je trouve ça très beau parce que c'est à
pousser maintenant je me dis combien
d'arbres terme il m'a dit son 1000 tu
vas de c'est un truc de fou quoi donc
voilà dans un très bon ami à une très
grosse pression âge formidable et
aujourd'hui il travaille donc à partir
d'une cartographie eelv a établi qu'il
en va faire une analyse des sols va
analyser les besoins du client et le
site et en faisant du géométriques
il va installer tout un projet et des
récents il ya du monitoring ça veut dire
il va il va prendre les échantillons du
carbone dans le sol il va analyser la
surface du pâturage il a même des photos
un appareil photo sur le mobile
applications qui permettent de regarder
une vache derrière de dire en a dix
quais laquelle est avant tout les vaches
ça prend le numéro automatiquement
ils ont mis en place un système de
commande et fournitures de minéraux pour
les animaux qui est super intéressant
c'est une remorque tirée avec un
vingtaine de minéraux différentes lèche
minéraux pour lui avec des différents
composants
les animaux lèche ses minéraux selon le
besoin qu'ils ont à cette telle ou telle
parcelle
donc si la parcelle manque oligo
éléments
les animaux vont lâcher ça et ils vont
par les excréments ils vont remettre ça
sur le sol mais d'une façon qui a été
commandé à combiner avec les composants
de tube digestif
donc on est dans un homme je cherche le
mot l'alchimie c'est le les créations
les collations des minéraux dont les
minéraux devient des composants qui sont
utilisés pour par le vivant et au lieu
de balancer des tonnes et des tonnes de
minéraux pour rétablir l'équilibré dans
un sol c'est des petites quantités c'est
les kilos mais c'est celui qui manque
parce qu'ils animaux savent donc voilà
l'intelligence qu'on a à cet endroit et
il finit pas un projet là on est à la
fin ici vous avez des dorsaux les qui
pointent tous les courbes de niveau il
va finir par proposer un tel projet un
client et la dernière fois je vous a
laissé avec une énigme pourquoi on veut
dresser les taupes
en fait on veut dresser les tops parce
que les tops nous nous entretient les
killing une fois qu'ils ont trouvé le
passage ils viennent bouffer les vers de
terre
il passe de dons et au lieu de passer
l'engin tout le temps nous avons cette
trame qui installé sur le paysage chez
moi contient la sécheresse le terrain
ouvre selon les qu'il en est maintenant
au lieu d'ouvrir un blog comme ça se
faisait avant les blocs d'argile carrés
avec des fissures maintenant c'est des
courbes et pareil on parte on imite
celle et les tops qui entretiennent et
quillan
voilà je pense que voir si le proprio mz
qu'est ce qui l'a mis en place avec 17
lac différents interconnectés pour pas
perdre un goût de sa propriété 1968 1994
ok bon je vous invite à venir vous
trouverez sur le site web le paysage
comestibles points comme j'ai six mois
on forme les gens en permaculture on a
un fait un petit livre en effet garé
dans un film on a on a du jus de pomme à
vendre aujourd'hui merci beaucoup merci
beaucoup merci merci merci pour tout
j'attends tes dire que tu as été au top
niveau
tout ça est toujours très très inspirant
bonjour laurent laurent bonjour comment
allez vous
bon va falloir meubler un peu bonjour
laurent qu'est ce que qu'est ce qu'on
peut dire des taupes hervé faut meubler
oui je trouve ça toujours merveilleux de
voir qu'on peut arriver à contrevient à
ben voilà non juste pour quand on
imprime des choses avec la nature on
vous entend laurent une seconde à la
nature réagi et amplifie ce que l'on
peut faire
elle amplifie quelquefois vers des
catastrophes mais quelquefois et quand
c'est fait avec beaucoup d'intelligence
elles amplifient avec bonjour laurent
est ce que ça fonctionne vous ne voyez
pas mais nous vous voyons très bien vous
êtes sur un écran de 4 par 3 dans une
salle bondée pour jour alors un tout
petit élément on aura essayé on a vu que
pour une goutte d'eau il faut au moins
deux semaines pour sortir dans le
système en quillan
on peut arriver jusqu'à trois mois pour
qu'une goutte d'eau qui tombent dessus
sortes de milieux et même dans certains
endroits beaucoup plus donc c'est pour
insister sur l'aspect prodigieux de c2c
système là et ça c'est pas prévu dans
les manuels du giec pas encore pas
encore l'ofs
l'année prochaine on invite le giec et
on revoit on revoit un petit plomb jours
mais là je ne sais pas je sais pas
vraiment alors est ce que laurent dont
il a longtemps je j'entends quelqu'un
qui parle même temps que moi donc je ne
sais pas si on peut parler maintenant
alors alors ça y est c'est bon
bonjour bonjour laurent
ce jour là vous m'entendez oui très très
bien et vous un jour bonjour ça va
laurent je ne sais pas si vous
m'entendez en fait oui en fait il fait
lui signale écran moi je vous entends
très bien je sais pas si vous enlevez
les entend on vous entend mais lui dans
le chat si vous nous hante là c'est bon
oui très bien
super est ce que vous voulez réagir est
ce que vous voulez réagir
vous allez nous parler d'eux c'est un
peu moi je oui alors moi je vous parlais
de doha les chefs du bassin versant dont
je vais vous partager l'écran commencer
voilà si vous m'entendez c'est bon ça
fonctionne on vous écoute
merci d'être là avec nos ce matin je
vais vous parler de l'eau mais de façon
plus pragmatique et à l'échelle du
bassin versant ont bien comprendre les
difficultés qu'on a en ce moment tout
fonctionne c'est parfait merci
alors l'état actuel vous avez vu
récemment on a des inondations et des
sécheresses dans le même bassin versant
la même année il ya quelques mois
d'intervalle donc on a un vaste problème
on ne veut pas on me dit que on n'a pas
assez d'eau et en fait on s'aperçoit
qu'on a des excès d'eau et un manque
d'eau et c'est complètement antinomique
et je vais expliquer pourquoi donc moi
j'ai vu de près de niort et je vous
parle du bassin de la sèvre niortaise
donc et avec les éléments qui sont
accessibles sur internet suivante donc
le bassin la sèvre niortaise ça fait
cent sept mille hectares on buvait tri
moyenne de 8 161 mm 900 millions de
mètres cubes depuis parents et surprend
les relevés sur le site vigicrues point
fr entre les 18 10 2010 9 et le 18/10
2020 donc sur une année la sèvre
niortaise à évacuer 675 millions de
mètres cubes d'eau vers la mer et on a
eu cinq période d'innovation
alors ces deux là sont accessibles sur
le site vigicrues vous pouvez
télécharger le débit de la rivière donc
675 millions de mètres cubes
ça fait soixante quinze pour cent des
pluies et ça sonne 15% des pluies c'est
énorme surtout quand on a des
inondations et quand si on fait le même
calcul sur le bassin versant de la
garonne on est à plus de 50 % des
précipitations annuelles qui repartent
vers la mer donc il ne profite pas aux
bassins versants
alors ça c'est le site fr où vous avez
maintenant chez nous c'est ça c'est dès
qu'il pleut on a un pic de crue très
rapide et une descente très rapide de la
rivière dont le débit de la rivière est
très volatile en fait ils m'ont très
vite et aller s'entraîner et ça c'est le
signe exact c'est la qualité des déserts
ou quand il pleut leur part rapidement
la mer et est ensuite il n'a plus alors
ça c'était au mois de mai début mai où
on avait été le premier départ quasiment
en alerte sécheresse et on va être le
dernier à quitter l'alerté sécheresse et
la situation se dégrade tous les ans
depuis plus de vingt ans maintenant
et tous les ans ça s'amplifie en fait
alors sur en france sur l'un des données
hydrologiques sur tous les bassins
versants sur toutes les rivières en gros
on a 50 ans donnait toutes les données
ont été stockées ont là les débits les
surfaces des bassins versants
on sait exactement ce qui coule et on a
tout l'historique entre nous on nous
venons pas en dans l'ancien poitou
charentes on à 1500 capteurs
piézométrique qui mesure le niveau des
nappes phréatiques
les nappes de surface donc on a
énormément de données et ces données là
sont compilés enregistrés mais pas
exploité de la bonne façon
petit souci technique c'est bon ça
redémarre
laurent euros fed en ait beaucoup
d'informations sur les bassins sur les
niveaux d'eau mais on on n'a pas pris le
problème dans le bon sens alors
l'information qui manque en fait aux
services de l'état
et pourtant c'est d'une part les drames
anti le public il a publiant le 12
septembre 2019 c'est l'élément important
c'est qu'en fait le cycle de l'eau qu'on
nous a représentés depuis des années des
dizaines d'années le cycle de l'eau on
représentait n'est pas un bon f
il comporte d'importants inexactitudes
et ça c'est publié sur le site de
goodbye donc là puis que l'on reçoit sur
sur lecteur ne vient pas directement de
la mer et parce qu'on est passé le
schéma que j'avais la pluie vient de la
mer et repart à la baisse
en fait les deux tiers de des pluies qui
tombent viennent de l'évapotranspiration
donc évaporation des plantes et donc des
soeurs c'est dire que si dans les
déserts il ne pleut pas parce qu'il n'y
a pas de débat boration donc pas
d'hésitation donc si vous voulez avoir
des pluies régulières
il faut une évaporation régulière et
l'élaboration régulière se fait pas par
les lacs par les réserves d'eau et
surtout par la végétation et plus il y a
2 shon série ne pleut pas et plus il y
aura de précipitations donc ça c'est
l'élément important c'est que si vous
voulez de l'eau il faut du végétal et si
vous voulez évacuer la chaleur ça se
fait par l'eau donc il pleut pas dans
les déserts donc labellisation c'est
elle qui fournit l'eau en fête qui
fournit la pluie et l'eau au bassin
versant et c'est elle qui régule le pas
et ça c'est de donner la halle et il est
très très important donc sur le bassin
versant plus la face à verson on année
donnée on allait sur façon c'est l'eau
où l'eau coule et d'où elle vient donc
le bassin versant faut voir ça comme un
château aura comme un réservoir et c'est
l'abbé jette
à sion du bassin versant qui a évidement
que le réservoir plus labellisation est
importante donc la densité végétal
importante
plus vous aurez d'eau et milieux sera
régulée en fait la circulation de l'eau
est la plus grosse densité mai et à
l'importance chez nous c'est l'art le
feu lui qui lui c'est la plante qui
transpire le plus les départs étaient là
au moment où on a besoin d un bassin
versant donc c'est comme un entonnoir
dombasle d'entonnoir vous avez la
rivière et la rivière c'est le drainage
naturel du bassin versant
donc c'est comme dans toutes les zones
si vous drainé trop eh bien vous séchez
le bassin versant et si vous le bilan
faites vous le vous ne retenez pas clos
mathématiquement on aurait plus après un
trait nage c'est très bien mais il faut
pas tout évacuer
il faut le réguler de façon cohérente et
comme 2010 ledit l'inra et le l'exutoire
donc la rivière ne doit pas rejeter plus
d'un tiers de du bassin versant des
précipitations du bassin versant
parce que les deux tiers vont servir à
alimenter le site
et ça on a toutes les données pour le
faire alors je l'avais schématiser sur
un bûcher matiz et sur ce schéma là vous
avez la mer d'un côté l'évaporation les
luthiers qui vient de la mer et qui se
mélange à l'humidité du bassin versant
qui est sur la gauche
donc tout ce qui reste toute l'eau qui
est dans le bassin versant
tant qu'elle sert à l'alimentation du
cycle donc à l'évaporation
l'évapotranspiration elle contribue à
alimenter le site
vous avez 30 % qui vient de la mer et
30% qui repart à la baisse en watts
on a perdu le signal bon on va faire
avec conrad tué près pas tout à fait
encore quelques quelques quelques
minutes
bon est ce que est ce que tu penses que
ça peut revenir vite
ouais bon donc c'est important d'avoir
des moments de respiration du moment de
pause des moments on se concentre en
imaginant on extrapole un an se laisse
aller donc ce système là fonctionne
naturellement tant qu'il ya des menaces
dans 15 habitations et l'idée c'est de
laisser repartir l'eau à la mer mais pas
trop et on régule donc c'était avec des
vannes des tra on régule le retour en
mer des est toujours l'alimentation et
de 6 dans sucre en ligne m c'est toutes
les digues et bien vous aurez quand il
va pleuvoir dans sécheresse a les
poignets alors gelé schématiser en fait
un petit peu gêné composer les eaux de
surface et les eaux souterraines
donc là beaucoup plus simplifié collins
46e nous si on n'avait pas les eaux
souterraines on travaillerait donc que
vous savez de l'eau en surface pour
alimenter le sic
vous avez de l'eau en souterrain donc
les nappes phréatiques sont alimentés et
tout est alimenté et il n'y a pas de
problème
j'apprends toujours les dés que la
rivière doit pas être à quelque 30% ne
pas drainer trop donc tout cette
alimentation se fait par le végétal là
et les autres initiations qui prennent
de l'eau dans les sols pour la remettre
en surface et alimenter le site
cette alimentation du cycle en fête est
toujours un bilan positif
si vous prenez sur une année de litres
d'eau évaporé vous apporter 3 litres
depuis parce que vous avez récupéré un
litre d'eau des majorations de la mer
donc l'évapotranspiration c'est
l'alimentation du cycle pour voir si le
site les bien alimenté en fait ces
visuels vous regardez autour de vous
est-ce qu'en plein été en pleine chaleur
vous avez une forte densité végétale un
environnement de verre auquel cas le
cycle est alimentée et vous ne manquerez
pas d'eau si autour de vous c'est un
désert parce que après les moissons n'a
rien semé et c'est sec et bien votre sol
va sécher et rapidement les eaux
souterraines d'in aurait plutôt parce
que vous allez continuer à pomper dans
les eaux souterraines sans alimenter le
cycle le contraire acheter on est bien
alors ça c'est le des schémas que je
vous ai fait ça ne peut pas s'arrêter en
fait mathématique sur les coûts tant
qu'on reste dans ce schéma là il ya
toujours de l'eau actuellement on manque
d'eau les les eaux souterraines baisse à
cause de sa part c'est pas à cause de la
végétation l'habitation c'est la pompe à
eau
c'est ce qui aliment classique on fait
ce qu'on a rajouté nous les humains
c'est l'urbanisation l'assainissement
collectif et on a cherché à trop traîner
les sols mais l'assainissement collectif
c'est terrible parce qu'en fait vous
prenez l'eau dans les nappes et après
vous la remettez dans la rivière dont
vous accentuez le drainage les villes
l'urbanisation on a bétonné l'essonne
donc en fait les eaux ne reste pas en
surface ne s'infiltre pas et repartent
directement à la mer et ça c'est
colossal la quantité d'eau rejetée par
les villes est colossal une ville
rejette entre quatre et six fois sa
consommation d'eau si on fait le bilan
de ce cas-là prélevés dans l'ena et
l'eau de pluie
ce qui est important c'est deux dates le
c'est très visuel faut vraiment regarder
simplement regardé dehors et voir ce qui
se passe c'est vers ce n'est pas la mer
alors ça c'est un rapport qui a été
publié en 2010 est sûre la région de
l'aquitaine c'est un bilan si vous
voulez de la ressource hydrique et bien
premier type de l'eau niveau climatique
alors si on est toujours dit c'est que
l'eau agricole représentent 46% l'eau
potable et 34% lot industriel 12%
ça c'est des chiffres officiels et ça le
problème c'est qu'on a tous pensé que
les 46% c'était la ressource de la
ressource en eau et en fait ça c'est 46%
l'agriculture ses 46 % des prélèvements
d'eau si on prend par rapport à la
ressource qui est la pluie l'irrigation
c'est moins de 2 % de la ressource
en fait tous ces chiffres là c'est par
rapport à l'eau consommée et si vous
prenez l'eau potable qui est 34% l'eau
potable une fois qu'on l'a vu elle est
recyclable à l'infini ce dakar au lieu
de la mettre dans la rivière vous la
remettez dans l'essonne mais elle repart
dans le cycle lot industriel les usines
ne font pas disparaître loi ne consomme
pas l'eau elles l'utilisent l'eau est
elle la rejette aibing 34 +12 dans l'eau
plus on abuse triel ça correspond à
l'agriculture ce qui fait que si l'eau
des villes étaient recyclés avec l'eau
industrielle pour la romaine dans les
sols donc disponible à la végétation et
bien vous diviser par deux le
prélèvement dans les nappes
si vous ajoutez à ça nous tire uytsel
dans les villes là vous irriguer la
totalité de la surface de la nouvelle
aquitaine sans aucun problème les
centres centre élevé dans le hall 1 la
nouvelle aquitaine on a 9 3% du
territoire qui est bétonné les toits les
parkings les routes ça fait 7 181 1200
hectares titre de comparaison on a un
million d'hectares de prairies
naturelles
il ya pratiquement autant de prairies
que de béton
la moyenne des précipitations à moyenne
basse et 700 millimètres par an ça fait
un volume de 5 milliards de mètres cubes
qui tombe sur le béton donc il ne
s'infiltre pas et qu'on renvoie dans les
rivières et donc dans la mer 5 milliards
c'est trois fois la consommation totale
de la nouvelle aquitaine irrigation
comprise donc c'est un volume incroyable
diriger la nation nouvelle aquitaine
c'est 10 % la surface agricole utile en
art il pas tout et ça fait en gros 500
millions de mètres cubes dans les nappes
prélevées l'été et l'eau potable
industriel c'est aussi 500 millions de
mètres cubes donc vous recycler l'eau
des villes l'eau de pluie vous la
renvoyez pas dans les rivières et on se
retrouve avec des excédents au et en ce
moment avec les inondations on a un
souci à gérer les excédents en fait donc
si on prend le problème à l'envers de
gérer les excédents mais on aura plus
jamais de mort
alors ça le tout les nouvelles zones
artificialisés sont aux normes
c'est à dire qu'aujourd'hui vous faites
un parking de supermarché vous perdre un
bassin de rétention
parce que la norme existe le code de
l'environnement existe vous n'avez pas
le droit de rejeter en l'église donc ça
ça se fait maintenant il ya un
rattrapage est normal alors les idées
reçues par rapport à l'eau donc est ce
que j'ai dit tout à l'heure la pluie
vient de la mer ça maintenant on sait
que c'est pas vrai c'est que si
l'humidité une partie du mythe et vient
de la mer mais l'essentiel des pluies
vient de la végétation et dont le dessin
on dit aussi que la visitation
consomment 70% des pluies 81%
effectivement mais c'est pas consommer
parce que ça c'est la pompe à eau qui
utilise deux tiers des pluies pour
alimenter le site dont la végétation
main il faut prendre dans l'idée que
c'est elle qui va provoquer des pluies
donc c'est elle la source de l'eau des
bassins versants et donc des continents
dans les plongées mappy pour les
inondations ç'a toujours été il faut
chercher à évacuer l'eau pour qu'ils
aient pas d'inondations en fait si vous
faites ça en début de bassins versants
les villages les villes en début de
bassins versants évacuent l'eau au fur
et à mesure celui qui est en bas du
bassin versant qui se retrouve coincée
entre la mer et le bassin versant et lui
il est inondé
parce qu'il a il a pris l'eau de tout le
mot alors maintenant les nouveaux plans
prévention des inondations ont consisté
à retenir l'eau le plus en amont
possible des bassins versants de manière
à pailles nom d en bas et une fois que
vous avez retenu l'eau et là vous ne
manquerez plus l'été pour les
sécheresses et bien inscrit dans les
préfectures on vous explique qu'il faut
diminuer l'évaporation ne pas arroser ne
pas reposer les jardins et et compagnie
mais en fait c'est là où vous coupez la
pompe à hostert que en cas de sécheresse
six minutes et les surfaces végétal si
vous diminuez l'évaporation vous à les
amplifier le phénomène
il va faire beaucoup plus chaud les
soldes vont sécher beaucoup plus vite
et là c'est vraiment un cercle vicieux
esprits
ral infernal c'est que plus ces cinq
plus il fait chaud et moins vous aurez
d'eau al'inverse si vous mettez de l'eau
est bien là vous allez réalimenter le
cycle et il va faire moins chaud et donc
vous allez pc les températures donc
c'est un équilibre à pas perdre et
l'équilibré simplement visuellement
c'est de regarder dehors
est ce qu'il y a de l'eau est-ce que
j'ai du végétal et l'âme et ça marche
tout seul en l'air et par la forêt
fonctionne comme ça et tout seul
alors lundi qu'en france ont manqué
d'eau si vous faites le calcul de la
consommation d'eau en france et les
calculs des précipitations rapporté à la
surface la consommation d'eau totale
irrigation comprise ces 2 5% des pluies
donc en fait on ne manque pas d'eau
parce que c'est de dire que 500 cc
insignifiant mais après on nous explique
que sur les prélèvements l'apiculture la
végétation c'est 50% et on trouve ça
énorme mais en fait c'est ridicule alors
une idée aussi on a toujours dit
l'environnement et vert parce qu'il
pleut et en fait il faut penser aussi
que il pleut parce que l'environnement
est vert après les moissons
on a depuis des années on prête on
laisse les terrains secs
parce qu'on peut pas cultiver on nous a
expliqué qu'il n'y avait pas d'eau mais
en fait c'est vraiment un cercle vicieux
c'est qu' il n'y a pas d'eau parce qu on
ne cultive pas donc l'importance des
couverts végétaux et d'augmenter la
densité végétal l'été est primordial de
manière à avoir une continuité dans le
cycle végétal qui va alimenter une
continuité dans le cycle de l'eau et on
entretient le cycle exactement comme
font les forêts qui elles sont vertes
l'été et qui transpire de façon
proportionnelle à la chaleur eh bien il
faut retrouver cette couverture végétale
permanent donc la permaculture on
revient toujours au même
la permaculture avec la plus grosse
densité végétal possible de manière à
répondre aux besoins du climat et de
l'alimentation du cycle qui dévorait les
deux tiers de l'eau
alors les solutions c'est de réserver
70% des plus à l'habitation dessus bien
surveiller le débit des rivières
quand il ya une fondation c'est qui
ruisselle mende surface si les russies à
nantes surface quand vous avez 20
millimètres de pluie même 50
c'est ça fait que 5 cm si vous retenez
l'eau depuis le début vous n'avez pas
des grosses crues des ravages comme on
l'a eue en allemagne en belgique ou même
à reims ou trois fois en quinze jours
ils ont été une longue et ça c'est quand
vous effectuez votre vie mais si vous la
ramenez progressivement tout doucement
mais ça commence mais par les maisons
une gouttière ne doit pas être raccordé
au tout à l'égout à la rivière une
gouttière doit être accordée au sol
c'est à dire qu'on garde soit en des
réserves soit on alimente les terrains
les sols les arbres mais on ne renvoie
pas dans les rigueurs donc augmenter la
rétention d'eau dans l'essonne eh bien
ça se fait facilement avec la matière
organique matières organiques la
cellulose retient 20 fois son poids en
eau ce qui fait que plus les sols sont
chargés en matière organique pluies vont
jouer le rôle d ponge et retenir
naturellement de manière à ce que la
validation ne mord pas d'eau et
alimenter le cycle alors les
ruissellements de surface ça se carte
par des digues ont démenti dit que mon a
vu tout à l'heure sur les montagnes des
réserves collinaires des bassins de
rétention en amont ce que lorsqu'on
l'appelle le ruissellement c'est tout ce
qui est en dehors de la rivière la
rivière est caractérisé par sa source
jusqu'à la mer donc tout ce qui coule en
amont des sources
c'est ce qu'on appelle le ruissellement
et c'est ça qui provoque les inondations
donc si vous progressivement ce n'est
pas peine de faire des d'immenses
barrages c'est simplement déjà à
l'échelle individuelle des maisons les
fossés dans les villages et d'un ils
doivent atterrir dans les bassins de
rétention pour garder cette eau et ne
pas la rejeter
si on prend toutes les autres surfaces
qui ruisselle qu'on les garde dans les
seins dans les bassins versants
vous n'avez pas d'inondations en vain
parce que vous avez régulier et vous
aurez trop d'eau
ce qui n'a pas été prévu non plus est ce
qu'il devrait être fait maintenant c'est
de recycler l'eau débile on a toujours
pensé que les stations d'épuration
recycler l'eau en fait non l'eau des
stations d'épuration est traitée
sommairement le reste est jetée jetés
dans la rivière
en fait c'est parce qu'ils étaient
prévus au départ ce qui était prévu
c'est que l'eau des villes donc le
ruissellement urbain et les eaux usées
aille dans des bassins de rétention de
manière à ce que l'eau soit infiltrée
dans les nappes phréatiques ensuite
agitation naturel ou réutilisés donc
recyclé pour des usages non domestiques
comme l'arrosage
alors maintenant c'est en train de se
faire partout dans les villes où on va
garder les eaux de ruissellement partout
et arrosez l'été antennes chaleur
arroser des cases ont arrosé des arbres
même arrosé les rues ils le font déjà
pour pc la température on arrose berry
quand vous avez arroser une rue vous
baissez au moins de 20 degrés la
température et d'un point de vue
climatique
on vous avez une ville qui est riche en
végétation ou en eau qui fait beaucoup
plus frais et c'est au moins un minimum
20 degrés d'écart alors que j'avais
écrit c'était que les inondations ces
camps lors par trop vite vers la mer et
c'est ce qu'on a vu récemment en pleine
sécheresse on a eu des inondations et la
sécheresse et canclaux est reparti très
vite on n'a eu qu'à dans la ville de
saintes qui reçoit les eaux de la
charente ont tout cas s'inversant
l'achat revente
la pile de saintes a été inondée en
février deux mois après c'était déjà on
la verra sécheresse parce que l'eau
était déjà reparti en alors au niveau
des sous sols un sol inondé c'est comme
un sol sec
en fait les micro organismes des sols il
ne supporte pas la saturation en eau ni
la sécheresse
donc en fait un sol inondé un seul héros
un sol sec c'est ainsi parce que
j'appelle un seul mort ses rivales
prendre du temps à se recréer dans pour
la garonne ce qui s'est passé
l'isolation pareil de février
les chants étaient inondées et ensuite
bien il le temps qu'ils se l'eau
s'évacue que les sols reprenne vie ça
prend du temps
et si vous regardez maintenant des zones
comme
le lit de la garonne où l'on fait du
maraîchage ont fait la culture et bien
la partie vivante dessins entre les
inondations et les sécheresses
il reste un tiers de l'année où le sol
est dit dans le reste mais il a du mal à
repartir en fait ici et on dégrade les
sols comme ça et quand les seuls sont
inondées les rivières sont très chargés
en sédiments alors que les sédiments
doit avoir testé dans les bassins
versants toutes les terres agricoles
sont des plaines sédimentaires en faire
et donc les sols et les sédiments et
pour vélos et rouge dans la garonne dans
l'estuaire de la gironde
mais c'est une catastrophe c'est la
nourriture des sols qui parle c'est le
sun qui parle et tout les
désertification partout sur la planète
commence par l'alternance d'inondations
et de sécheresses et ça ça et c'est
important et c'est ce qu'on voit
actuellement partout les forêts qui
brûle en californie il ya six mois il
était en alerte inondations et ils ont
eu des grosses inondations
et c'est partout en inde c'est comme ça
partout donc le biomimétisme et
climatiques pour les sols pour l'eau
motta le vivant sur les continents c'est
de retrouver le taux d'évaporation de
systèmes forestiers la forêt de feuillus
c'est ce qu'ils consomment parce qu'ils
utilisent le plus d'eau c'est ce qui
alimente le mieux le cycle et plus la
densité végétal est importante moins
vous avez de concurrence végétale sur
l'eau circule ils font vraiment
augmenter la densité végétale en forêt
équatoriale ils n'ont pas de problème
d'eau il pleut pratiquement tous les
jours et donc c'est vraiment là dedans
cités végétales qui va faire la
différence entre un désert et une forêt
et donc nous dans l'environnement
il faut se rapprocher au maximum de la
densité et de la forêt mais le souci
qu'on a actuellement c'est que une forêt
bas il lui faut de 30 ans pour être
opérationnel donc aujourd'hui la
meilleure des réactions c'est
d'entretenir un environnement le plus
vert et le plus dense aussi et ça c'est
très facile à faire quand on a de l'eau
donc il faut absolument régler
alors ça c'est le code de
l'environnement français ce qui est
marqué tous les rejets plus aux musées
doivent être traitées filtré pour deux
à perturber le cycle de rechargement des
n'a peut-être pour ça c'est connu et
quand on te parle filtrer l'eau doit
être recyclé pour des usages domestiques
comme l'arrosage et toutes les lois
qu'on a fait en france de valence résume
par une chose très simple
aucun rejet en rivière ou alors
uniquement d'eau propre pour ne pas
polluer les rivières mais aucun rejet
remédièrent c'est à l'échelle
individuelle c'est très facile à faire
1 à l'échelle d'une ville nouvelle qui
est aux normes
c'est très facile parce que c'est
échapper c'est dans la loi les villes
anciennes c'est très compliqué parce que
tout a été raccordé à la rivière en fait
nourri leur ont servi de ces le tout à
l'égout en fait et bien tout à la
rivière les rivières ont servi des
charges pendant des années et toutes les
décharges sont arrivés dans les mers
reçu ça c'est un schéma qui a été
publiée sur le site du ministère
l'écologie maintenant au ministère la
transition écologique et en fait vous
voyez sur le cercle rouge en bas à
droite
c'était ce qui était prévu initialement
vous avez donc est captée dans les
sources à gauche qui va distribuer dans
les maisons qui récupère et ensuite donc
dans les réseaux d'assainissement
ensuite à une station d'épuration la
station d'épuration devait infiltrer
dans en grand au 1 en bas à droite
recharge des nappes phréatiques
quand on ne peut pas céder irrigation
des cultures tout est écrit mais ça
reste en fait en pointillés circulent
c'était prévu mais ça n'a pas été fait
donc tout ce qu'on va faire maintenant
mais c'est faire les bassins de
rétention qu'on aurait dû faire depuis
longtemps de manière à ne jamais manquer
d'eau et leur restitution la restitution
dans les milieux naturels dans les cours
d'eau c'était le dernier recours c'est
qu'on ne pouvait pas faire autrement
ça ça a été écrit en c est correctement
depuis très longtemps mais pas fait
alors une appris où il va falloir
conclure laurent s'il vous plaît désolé
afar conclure nous sommes
là c'est un merci c'est un bassin de
rétention oui alors ça c'est un passage
de rétention je vous enverrai s'évaporer
au père des lots en fait ça c'est ce
qu'on appelle une mise aux normes ias
c'est une station d'épuration qui est en
haut de l'image ensuite loba dans un
bassin de rétention
ça devrait être général sur toutes les
stations d'épuration française est en
fait 80 % des stations françaises ne
sont pas aux normes et non pas ces
bassins attention donc là la mise aux
normes va consister dans les années qui
suivent à ne plus rejeter l'eau dans les
villes ancion voilà si vous avez si
merci merci beaucoup bravo je crois que
c'était clair et très très clair très
nette très précis bon ben la copie la
copie est à revoir je crois qu'on le
savait un petit peu de nos deux nouveaux
horizons se profile il est vrai que la
garonne faisait 10 kilomètres de large
au mois de janvier la garante faisait 10
km de large ont aujourd'hui c'était une
garonne 2 debout une garonne de carbone
merci pour ce plaidoyer pour la
diversité la biodiversité merci pour ce
plaidoyer pour l'abondance l'abondance
de plantes et de plantes vertes
si vous voulez bien rester avec nous on
vous retrouvera dans un débat dans un
quart d'heure à peu près je vais
demander à conrad schreiber de me
rejoindre
on va on va continuer ce petit état ce
petit état des lieux sur les sur le
cycle de l'eau
prenez place monsieur schreiber
bienvenue et bienvenue au club
on vous avez vu laurent à la belle
vignes nous apprentis du vivant si ma
mémoire est bonne et c'est mais je
voulais commencer par par un geste
conrad tu vas me dire si si il est
important ou pas parce que j'ai un peu
soif
donc si j'ai un peu soit fait ce que est
ce qu'il vaut mieux que je me désaltérer
de l'eau minérale ou que je mange une
tomate sur sol vivant ce que tu as une
idée là-dessus puisqu'on parle
dd cycle de l'eau est ce que je vais
m'en filer un litre et demi d'eau
minérale dont on croit que ça va nous
faire du bien où je croque dans la
tomate
je pense qu'il vaut mieux que tu manges
des tomates globalement le débat qui est
pas compris sur l'eau c'est qu'il y a de
l'eau que l'on boit et de l'eau que l'on
mange et l'eau que l'on aime c'est bon
arrivé sur le vivant le menu trimons le
monde est donc cette eau que l'on mange
à les charger en nutriments en sucre 1
ac en protéines en veut en minéraux non
parce que je vais causer bientôt et donc
elle vous nourrit et elle vous des
haltères en même temps et donc c'est
celle là qui vous construit en tant
qu'individu et l'eau que vous buvez
c'est une eau de rinçage réellement ce à
dire elle vous lave le corps le centre
parce que vous devez éliminer les
toxines
donc si vous avez des eaux de mauvaise
qualité trop chargé si vous en buvez
trop
le pire c'est de boire deux litres d'eau
minérale par jour parce qu'il ya tout un
tas d'imbéciles qui raconte ça sur
internet pour votre bonne santé vous
allez finir un continent avec des
couches à 40 ans etc
c'est ce qu'il ya de pire c'est à dire
il n'ya qu'un sportif ou quelqu'un qui a
une grosse activité physique qui doit
boire de l'eau mais sinon globalement
avec le café du matin du midi le thé le
soir où l'après midi ou la tisane vous
en avez largement assez et ça pour pour
avoir de la bonne eau vous devez manger
des fruits de qualité des légumes de
qualité parce que c'est ça c'est 90%
d'eau réellement me souffle un petit
canon de rouge quand même si on a du
père et est un petit peu 9 agroforestier
un petit coup de rouge avec pourquoi pas
allez c'est parti dont on continue sur
ce sur ce cycle de l'eau ces cycles de
l'eau revisité parce qu'il va falloir
qu'on les pauses qu'on les ait tels que
les structures qu'on les fasse
comprendre et pour les maîtres qu'on les
mette dans la discussion parce que
l'urgence l'urgence elle est absolu un
fondamentalement les déserts sont à nos
portes
donc le débat ça va être de d'essayer de
mobiliser le giec
parce que on commence à voir qu'il y a
de grosses grosses erreurs ou des trous
dans la raquette c'est peut-être pas des
erreurs c'est peut-être des oublis ou
des façons de ne pas tout à fait
comprendre comment agir
toujours est il que les gars sont
inquiets globalement dans la coque de
glasgow qui arrive voilà ce que vous
allez trouver c'est-à-dire aujourd'hui
ils sont en train de formuler quatre
hypothèses critique forme majeure pour
la société la société ses neuf milliards
d'habitants sur une planète qui pourrait
ne plus être bleu donc premier premier
crash test premier problème qui va se
poser c'est le problème de l'eau on en a
discuté toute la matinée et on se rend
compte que le problème de l'eau au
rythme où vont les choses va se solder
par une gestion de pénurie même d'en
nommer dans nos pays il y aura des
coupures d'eau alors premier travail
énorme à faire aucun réseau hydrique
d'adduction donné ta nea niveau compte
tenu des fuites énorme qui assure les
tuyaux et ça ça n'a pas été entretenu au
rythme où il fallait macron a débloqué
d'autorité des quelques milliards ou
enfin un bon milliard d'euros pour que
ce travail soit fait rapidement
donc je le vois en bretagne sont en
train de poser partout des tuyaux ça a
commencé mais on est en retard pour des
raisons de
mauvaise gestion de la collectivité
globalement 1 mais ça démarre à l'état
et ça arrive dans les communes deuxième
grande hypothèse critique l'alimentation
au rythme où c'est parti
il va y avoir des pénuries alimentaires
donc la question ça va être de les gérer
alors eux ils voient le réchauffement
climatique etc
et globalement une des solutions ça va
être de végétaliser les sols les
graphiques je les ai vu en avant
première son prêt végétalisée le sol à
100% rapidement c'est la solution pour
temporairement baissé les enfants
contrôler les émissions de gaz à effet
de serre parce qu'elle continue à
augmenter
donc là végète à la végétation devra
être mis à la rescousse du climat sauf
que ils ne font pas l'hypothèse que la
végétation aidera à atténuer le
changement climatique
ils sont sur une approche séquestration
simplement
donc je pense qu'ils ne connaissent pas
les mécanismes du vivant donc ça ça va
être une vraie problématique est donc au
niveau de l'alimentation c'est vraiment
l'agriculture et on est à peu près sûr
que l'agriculture développer
mondialement elle est obsolète
d'accord c'est gravissime parce que vous
allez voir la suite
donc là il y aura une hypothèse critique
des pénuries l'énergie bien l'énergie
on est toujours dans le fossile là je
vais pousser un coup de gueule chez les
écolos on en a ras-le-bol de leurs
débats débile et il va falloir mettre du
renouvelable partout et peu importe si
c'est des éoliennes du solaire ou du
biogaz ou autre chose c'est la phase de
transition obligatoire pour amortir le
choc
toutes les communes doivent avoir un
projet d'autonomie en énergie toutes les
communes je dis bien sans exception sur
toute la france et que les citoyens
lambda arrête de râler parce que ça leur
gâche le paysage ou dieu sait quoi
c'est juste de la connerie humaine faut
arrêter ça
on est donc le dossier de l'énergie il
est chaud chaud chaud je vous dis pas
et donc on est vachement surpris il n'y
a pas de débat sur l'énergie dans un
pays comme le nôtre alors que c'est le
débat vital et là vous vous êtes un
petit peu inquiet on ne sait même pas si
la campagne politique qui s'annonce
parlera d'énergie il est probable que
non ça va être encore la faute du voisin
du migrant dû aller du sale arabe dans
un coin ou de chez pâquis qui vient
manger le pain des français coin donc
bon voilà donc l'insécurité il va
falloir oublier ça ces facteurs
d'insécurité est le dernier grand
problème qu auront à gérer les
gouvernants du monde entier
ça va être la santé parce qu'on voit
bien que le coc vite il vous a fait
changer d'époque et le problème du coc
vite c'est pas un problème de virus un
problème de circulation du virus
et c'est ce qu'on a dit hier pour le
dossier des cadart c'est d'abord la mise
en circulation des canards qui met la
grippe aviaire partout parce que sinon
on pourrait isoler en foyer et l'enlever
non il va falloir arrêter de circuler
sur toute la planète n'importe comment
avec des avions donc des barrières
sanitaires dans les aéroports points on
est à un moment donné il va falloir que
l'on mette de l'ordre
il l'attend la population 9 milliards
d'habitants avec des pénuries prévisible
des coupures de courant des coupures
d'eau passé d'alimentation et
probablement des problèmes sur la santé
donc il va falloir réagir et on se dit
on a parlé de l'eau ce matin voilà
comment on réagit encore et toujours et
tout le monde du saut robe c'est normal
j'ai pas eu de chance
il a trop plu avait nommé tous les jours
et donc aujourd'hui je m'adresse à
christiane lambert
il est temps qu'elle arrête les bêtises
elle a l'autorité dans son groupe
fenestra de change et les prix
dick agricole si elle veut tout est sur
la table il suffit qu'elles prennent
tout ce qui se fait à marciac c'est
simple lors du coup du coup on va on va
faire simple on va pas attendre l'année
prochaine si tu en es d'accord on va
provoquer un rendez vous scheiber
lambert puisqu'il faut discuter
maintenant
non mais c'est vrai maintenant il faut
discuter il ya une autorité il faut qu
on confronte composent les idées puisque
la solution on la connaît plus ou moins
elle est étayée structuré par les
paysans elle est positive elle est
gagnant gagnant donc faut la mettre en
oeuvre
donc il faut qu'on prenne contact si
vous nous ans christiane si tu nous
écoutes site et sur youtube ce matin ou
situent les pas certains de tes
collaborateurs te feront passer le
message
on provoque le rendez vous avant le 15
septembre christiana bientôt leur on
faisait ce genre d'expérience donc chez
christian abadie et son voisin donc l'
agriculture conventionnelle soul nu soul
foutu problèmes d'érosion de l'eau on
colle avec de la matière organique avec
des survivances marche beaucoup mieux
donc tout ça c'est connu on a fait ça à
l'intérieur du programme agro avec l'
agence de l'eau adour garonne
elle a tout sur l atout sur la table
l'âge ans de l'eau eh bien elle est
encore en train de réfléchir à un
dossier débiles qui s'appelle à un
garonne 2050 d'accord où ils ont rien
compris
tu dis bon bon là aussi il va falloir
que l' agence de l'eau arrête de
subventionner l'agriculture qui fait ça
le deuxième rendez vous monsieur le
président directeur général de l' agence
de l'eau ne vous solliciteront pour un
rendez vous en septembre avec monsieur
schreiber et ses différentes unités et
donc le pire c'est que quand on fait de
l'innovation on connaît l'économie de
l'innovation ça s'appelle le schumpeter
qu échoppes et heures il a donné les
règles quand vous innovez il y à deux
crises la crise du vieux système qui
s'écroule
celui là que l'on voit partout ce qui
nous produit le réchauffement climatique
en gros et la crise du nouveau système
qui se construit ici
voilà parce que il faut le développer et
donc il a donné une seule règle pour
réussir l'innovation c'est à dire
l'amélioration de ce qu'il n'a pas et
pour faire ça il faut que la totalité
des fonds publics se bascule sur les
nouvelles technologies
règle numéro 1 donc maintenant on va
demander à l'agencé de l'eau la liste
des subventions sur les technologies
obsolètes et qu'elle soit basculer
intégralement immédiatement du jour au
lendemain sur les innovations alors ça
ça provoque quoi ça provoque un
mouvement immédiat de tous les imbéciles
qui pensent qu'avec des subventions sur
des systèmes débile et dégradants ils
s'en sortiront
et puis ils deviennent un petit peu plus
intelligent et il travaille dans les
nouveaux systèmes
donc ça obligatoires voilà votre globe
ça c'est tout les incendies de 2019 mais
je pense qu'en 2020 on fera pas mieux et
en 2020 heures non plus et en fait ce
que vous devez remarquer c'est ça ici là
hop voilà ça va jusqu'en chine la chine
et le prochain grand pays en
désertification absolue compte tenu de
leur agriculture obsolète
donc la chine ne sera jamais une grande
puissance en moins de devenir une
dictature mondiale faut le savoir parce
qu'il leur manque qu'un point essentiel
c'est le p du pain et pour être une
grande puissance il me faut trois p il
me faut le p du pain l'agriculture une
agriculture productive et autonome il me
faut un deuxième paix qui est le p du
pétrole en fait c'est l'énergie donc
l'énergie devrait être renouvelable ou
ça ne marchera pas et donc je vous
garantis les grandes puissances qui
viennent elles ont du boulot est le
troisième pays qui viennent c'est le p
de la police et de l'armée
parce que c'est bien connu que si vous
n'avez pas une bonne police une bonne
armée pour vous sécurisez vous êtes à la
merci de votre voisin
pour avoir la paix préparons la guerre
c'est bien connu et donc ses 3 p là on
peut déjà prévoir que une grande
puissance comme la chine est en danger
de mort alors peut-être pas tout de
suite mais ça va pas le faire et donc on
voit bien que long moment donné la
désertification cela le croissant
fertile ici ça a été fait il y à déjà
5000 ans et que les mêmes bêtises du
croissant fertile se font par tous sans
exception et on voit que l'on brûle la
planète et que tout prend feu
90% des feux sont d'origine humaine un
vous faites pas d'illusions oui ou 81,18
disait quelqu'un est donc on est très
inquiet quand on voit ça ça chauffe
chirac avait beau jeu de dire sans 2002
on n'a encore rien fait c'est pas mal et
puis c'est connu depuis longtemps
l'agriculture à des problèmes de
dégradation du sol et l'agriculture
c'est sans doute le premier problème
mais aussi la première solution
on le sait depuis 1936 après le 2 ball
américain
la folie des laboureurs on a les livres
qui se sont écrits et aujourd'hui il est
inadmissible qu'un organe de cogestion
au ministère de l'agriculture qui allie
la fnsea et l'état soient incapables de
nous mettre ça sur la table il y à une
allée une ignorance crasse des résultats
des pratiques agricoles et on nous
polémique encore et toujours qui le
travail du sol ou pas alors agriculture
bio ou pas parce que ça ça s'est fait en
agriculture biologique
il n'y avait pas de pesticides à
l'époque travailler le sol c'est le
détruire points donc ça hop c'est
l'histoire est bien en 2001 la chine est
lié encore et si on prenait des photos
plus récentes on en trouverait d'autres
donc voilà c'est pas mal je vous dis pas
qu'il ya plus d'eau et puis l'histoire
nous a appris quelque chose de très
simple pour lutter contre une
dégradation absolue du système sol par
de lire
jolienne pas ce qui fait sec la
sécheresse s'installe et tout s'envole
donc là ça y est on est encore aux
sécheresses inondations
attendez un peu vous n'aurez plus
d'inondations mais oui mais ça boue par
monnet à l'échelle de quelques années
imaginez qu'il arrive un homme de
chaleur comme il s'est passé au canada
usa c'est une perturbation du jet stream
donc ça c'est un courant aérien qui est
au dessus de notre première atmosphère
il se bloque il a des trous dans la
raquette
il a trop chaud en bas trop froid en eau
voilà et donc ça va nous donner les
inondations d'allemagne où le dôme de
chaleur de l'autre côté mais le jour
vous êtes là dedans
il a été mesuré qu'à 68 degré constant
par le soleil sur un système où vous
êtes dans le macadam et les sols nus
l'être humain meurt en fait ils se
déshydratent et une heure il ne peut pas
réguler sa température dans un excès de
chaleur
donc vous voyez bien que ça va être
compliqué et donc voilà ce qu'ont fait
les paysans ici eh bien on ne peut pas
résoudre le problème de la dégradation
des sols il faut arrêter de travailler
le sol se met sans travailler en 1936
impossible en 1950 ça devient possible
parce qu'ils vont nous inventer des
trucs un petit peu bizarre des
désherbants du 2 4-d des hormones de
l'atrazine du paraquat ça c'est l'agent
orange pour ceux qui seraient pas et le
glyphosate qui est une molécule
complètement génial qui n'a pas grand
chose à voir avec ça alors qu'il ya une
histoire mais qui applique à
l'agriculture est une amélioration par
rapport à tous les autres
le problème c'est que depuis 1974 il
n'ya plus d'innovation dans ce contexte
là et on comprend aisément pourquoi
polémique oblige donc tout le monde peur
d'y aller mais finalement cette histoire
là elle va donner naissance à cette
capacité qu'ont les paysans à couvrir
les sols tout le temps et à gérer les
cycles de l'eau et on se rend compte que
la première réflexion c'est une plante
un désherbant et un semoir terminée
on a commencé comme ça très simplement
et on se rend compte que ça ça reste or
les sols
on a aux états unis des centres de
recherche qui sur de la roche mère
décaper dégradées ont aujourd'hui c'est
à dire 50 ans après 40 cm de ternois
réuni ferrand la réflexion c'est pour
démarrer il me faut du npa et de lo etc
artificialisés tous aujourd'hui la
réflexion c'est si j'enlève l'irrigation
et que je gère avec la biologie et bien
j'ai des potentiels sans irriguées mais
il faut reconstruire le système donc il
faudra un schéma national ou européen
directeur de mise en réserve de l'eau
qui ruisselle l'hiver pour irriguer les
sols agricoles
les saints cherche un truc qui va coûter
vers le milliard d'euros tellement on
n'a rien fait tellement les écologistes
sont contre tout et que cette idéologie
décroissante
il faut qu'elle s'arrête elle n'a pas
d'avenir c'est elle qui détruit tout
elle accélère la destruction puisque
elle nous oblige à rester dans le statu
quo c'est juste débile 1 et donc les
paysans contenu en continuer et on a vu
arriver en ga génial qui s'appelle
lucien séguy qui est sans doute
l'agronome génial à l'est des années 80
aux années 2020 qui nous a appris que eh
bien on n'était pas obligé de garder de
la chimie on ne pouvait faire de
l'agroécologie c'est son invention
structure et donc il a commencé à
détruire des plantes ici on dirait qu'on
a mis du glyphosate est en fait c'est
absolument pas le cas
ce sont des destructions de plantes à un
certain stade de maturité c'est à dire
floraison établi avec un rouleau à l'âme
un rouleau faca est donc cette idée
géniale qui là et il va semer
directement là dedans avec un semoir ça
va nous permettre de nous émanciper de
ce gros problème
ou peut-être pas mais en fait de cette
problématique sociétale que sont les
pesticides
et on peut dorénavant les contrôler
voire les supprimer donc il va falloir
laisser les agriculteurs cheminée s'est
pas noir ou blanc sait on veut aller à
un endroit précis
donc on veut de l'agroécologie avec peu
ou pas de produits phytosanitaires donc
la santé des plantes le red sox en fait
il va falloir ouvrir tous les cahiers de
la connaissance les ados fit pour s'en
sortir
alors ça c'est pas mal parce que ça nous
donne des choses extraordinaires donc on
a commencé à baisser énormément les
produits phytosanitaires
ici c'est un semis direct de blé dans
une forêt vierge de chénopode et de
renouer ça marche super bien chénopode
renouer plan d'été ben les plants divers
désherbant avec litière d'abord on
désherbe par l'étouffement et on a le
désherbant par la litière c'est la
première séquence que j'ai sans
pesticides et on a gardé un petit peu
d'azoté
donc on apprend les agriculteurs
apprennent laisser les bosses et
encourager les envoyer les subventions
là dedans voilà ce qu'il faut faire un
alors on a continué à marciac on a aussi
vu ça avec françois du temps et puis
denis d'un santini les prototypes et
enfants ella est donc là aussi c'est pas
bio contre les autres c'est un
agriculture biologique
on travaille également pour qu'il n'y
ait pas trop de pesticides etc
on peut semer sans travailler le sol on
peut utiliser des plantes compagnes lors
c'est un chemin qui est pas facile mais
c'est l'innovation qui se prépare c'est
la suite du travail qu'a initié du cias
et guides
donc il va falloir s'y colle et donc en
s'y colle mais c'est aujourd'hui la r&d
elle doit aller dans ce type de système
donc là au ciblage ans de l'eau plutôt
que donner des subventions à euralis
maïsadour et vivadour ou qui va dans un
déficit abyssal de bêtise humaine
eh bien ça devrait aller pour le
développement des innovations autre
débat on sait que sur la terre
ça c'est la courbe de co2 du giec du co2
depuis 500 millions d'années
ici vous aviez 0 66 % de co2 dans l'air
ça a baissé de 100 millions d'années
après vous êtes au niveau d'aujourd'hui
et on se rend compte que c'est les
plantes qui vont se soustraire le co2 de
l'air ce n'est pas une hypothèse
voilà c'est un fait et quand il va
falloir se bagarrer contre le co2
atmosphérique tout le monde a oublié les
plantes
voilà donc il va falloir travailler et
les plantes vont nous inventer le modèle
cycle et parce que je recycle tout jeune
et je ne manque de rien et ça passe par
la biologie du sol et l'humus qui est la
renaissance de la production donc ça
c'est bien maîtriser aujourd'hui et ça
nous donne en fait des choses un petit
peu bizarre que l'on découvre au fur et
à mesure que l'on gratte dans la nature
il y a des secrets dans la litière la
litière est un buvard diffuseur d'eau
amortisseurs régulateur de température
et il faudra la copier pour l'anact pour
l'agriculture réellement tous nos sols
manque de litière et un moment donné il
ya un problème très particulier en fait
on avait émis une hypothèse un petit peu
bizarre on aimerait qu'on nous aide à la
résoudre pas de plantes pado et ça c'est
quelque chose c'est un fait et on pense
que l'eau viennent d'ailleurs non si
vous enlevez les plantes vous n'avez
plus d'eau donc un problème au niveau de
la photosynthèse et de la gestion du
cycle de l'eau et on commence à
comprendre que les plantes et pur de
l'eau en refabrique de la nouvelle fait
ils démolissent la vieille et en
fabrique de l'a9 que ça transpire et
c'est tout ce qu'on sait donc pas de
plantes pado et ce n'est pas une
hypothèse de travail pour lutter contre
le réchauffement climatique
donc on est inquiet quand même on sait
que les plantes quand elle pousse selon
faire énormément de racines si elles
sont bien gérées et si elles sont mal
gérées c'est à dire je les tombes tout
le temps il n'y a pas de racines ya pas
de structure il n'y a pas de carbone
dans les sols mais il ya surtout pas de
biologie pas de réserves utiles et pas
d'infiltration de l'eau
voyez donc bonne gestion des plantes
bons résultats mauvaise gestion mauvais
résultats on a vu tout ça donc on a
commencé les bonne gestion on met de la
planta les des plantes géantes qui
pousse on était un écrabouille tout on
essaye de faire des litières
l'apprentissage est en route
on en a fait partout maraîchage sur son
vivant c'est exactement le même concept
ça doit nous conduire à l'agriculture
permanente la fameuse permaculture donc
c'est les premiers niveaux sont mis en
place et avec alain canet dans le cadre
du programme à gros on avait travaillé
des solutions c'est à dire aujourd'hui
avec une monoculture de blé travail du
sol
on a à peu près 7 tonnes de carbone
séquestré par les racines
la paille et le grain tous les ans dans
la parcelle
voilà c'est ce combat c'est pas
séquestrés s'est soustrait de
l'atmosphère
mais comme c'est mal géré ça y retourne
très très vite je rajoute une deuxième
plantes bien en fait je rajoute en fait
on améliore la capacité à soustraire du
co2 on passe de 7 à 12 tonnes de carbone
par an alors pour avoir le co2 qui va
lancer fois 3,7
voilà et puis on rajoute des arbres et
on a un capteur supplémentaire qui fait
qu'on passe à 16 tonnes de carbone
atmosphérique soustraits par hectare et
par an
or aujourd'hui qu'on me dise pas avec ça
ce sont les technologies existantes
salah on sait faire alors qu'on me dise
pas que ça marche pas bien qu'on sait
pas faire qui va y avoir des problèmes
et c'est non j'ai un problème climatique
et j'ai une solution je suis deux fois
et demie meilleur qu'avant avec tous les
problèmes environnementaux en moins on
l'a vu hier des oiseaux en plus de l'eau
propre et cetera de la condensation du
recyclage permanent permanent de l'eau
dans les vapes au transpiration
permanente du système végétales etc etc
donc je voulais faire la synthèse un
petit peu de tout ça sur le cycle de
l'eau et
et râler un tout petit peu parce que il
ya besoin de bouger
il est urgent de bouger je vous remercie
merci beaucoup merci beaucoup conrad
pour cette synthèse précise du microbe
du micro organismes en repartant au
bassin versant avec les techniques les
techniques qu'ils copient qui copient
judicieusement ce fameux modèle de la
forêt qui nous inspire autant on l'a dit
on le redit on est on est on est quand
même toujours au même niveau 1 l'an
dernier on avait dit qu'il nous fallait
une pac une politique agricole du
carbone et on y est encore il ya
toujours 4600 mesures agro
environnementales dont on voit pas
vraiment l'utilité apparat par des
paysans toujours dans le désarroi
toujours avec moins moins de revenus et
donc moins d'emplois toujours des
territoires et des campagnes qui se vide
il faut le dire
grâce à certains systèmes de gps on
traverse des campagnes incroyable dans
le seul magasin ouvert c'est la
pharmacie
parce qu'il ya plus de bistrot et
puisqu'il ya plus de tabac et qui a plus
d'épicerie
donc ça veut dire ça veut dire aussi ça
on va on va s'autoriser avant de passer
à l'innovation et à laisser la place à
vincent et à martin on va demander à
andy à hervé de revenir sur la scène on
va voir si laurent est toujours avec
nous à l'écran on va pas avoir beaucoup
de temps vous allez donc avoir des
réponses des pardons des questions ou
des suggestions hyper synthétique et et
vous de votre côté vous aurez des
réponses tout aussi synthétique si vous
voulez si vous le voulez bien
merci de revenir on va avancer dans
cette danse dans cette belle matinée
dans cette belle matinée très
constructive en tout cas je m'autorise a
trouvé que c'était très constructif
pause et étayé structurée mais mais
c'est normal on est à paysage in marciac
c'est là que ça se passe dans révolution
il ya rêve et évolution qui veut
intervenir
merci pour tous ces exposés qui c'est
vrai
un mois en tout cas j'étais ignorant
vraiment de tout ces cycles de l'eau -
en fait c'est juste une réflexion que je
voudrais partager parce que enfin je me
rappelle du film qu'on a vu il ya deux
jours avec donc cet agriculteur enfin
qui avait stocké du carbone dans le sol
en mettant en plein plein plein et en
fait moi juste avant de venir paysage
marsac je m'étais un peu intéressé à ce
sujet du carbone dans le sol
en regardant les articles scientifiques
et c est en fait ce dont j'ai
l'impression c'est que les recherches
scientifiques en fait elles prennent pas
vraiment en compte les potentialités de
ce que nous en fait on peut faire en
transformant les choses et donc c'est un
peu ce que je me dis ce matin c'est que
si jamais on transforme les choses comme
l'a en fait c'est évoqué ce matin et ben
finalement ça risquerait si on intègre
ça dans les modèles climatiques de
vraiment changer la donne
ça pourrait peut-être changer la donne
profondément et donc je me dis que là
aussi il faudrait peut-être convoqué le
coût auquel giec c'est pas vraiment le
truc parce que le giec font que
synthétiser des articles scientifiques
qui sont déjà existant mais donc ça
questionne sur est ce que ces questions
elles sont vraiment évaluer par les
sciences actuellement parce que si elle
l'était peut-être que ça pourrait
beaucoup changé la donne et enfin
changer les perspectives qu'on pourrait
mettre en avant et pour ne plus vivre
avec cette inquiétude permanente de
sentir impuissant face à la situation
mais de s'en tire plutôt acteurs voilà
alors la réponse est simple que comme
mesure les chercheurs un truc qui
s'appelle dans une méthode faire les ont
fait ça aussi nous ingénieurs
toutes choses égales par ailleurs et tu
vas riz un ou deux paramètres
sinon tu sais pas mesurer ou du ne
comprendra jamais ce que tu mesures
or nos systèmes ils viennent de changer
tous les paramètres ont été changés
accord tout change par ailleurs
la méthode tu dégages et donc ils ne
savent pas mesuré donc ils racontent ce
qu'ils mesurent c'est à dire toutes
choses égales par ailleurs et c'est plus
ça qu'il faut mesurer réellement est
donc la première question qu'on leur
pose c'est vous mesurez quoi comment où
elle carbone d'accord il n'ya pas
puisque c'est toutes choses égales par
ailleurs
tu piges et on ne fait varier qu'un ou
deux paramètres et on est coincé là
dedans
en fait ils ne mesurent pas une analyse
de sol j'ai enlevé la litière alors
comme un ange les je ne compte pas les
vers de terre alors que maintenant je
lisais et cetera et cetera
et c est donc un chercheur m'avait
prévenu en 2005 quand on a travaillé sur
commande offert une carte adn de
l'activité biologique du sol
eh bien vous venez de nous semer la
zizanie dans nos méthodes puisque il y a
des milliards d'êtres vivants de
bactéries de champignons mais d'autres
choses et que donc là maintenant ça va
être très compliqué il va falloir qu'on
change de méthode
or vingt ans après c'est toujours pas
fait
donc tu ne peux plus lire ce qu'ils
publient ces fous du terrain du terrain
du terrain et donc du carbone at-on sol
pour être autonome avant la réunion se
donnent du rhum attendons maintenant
c'est donne du carbone on a varié un peu
oui juste une petite question et
j'espère qu'elle a déjà été répondu
pourquoi il pleut autant hervé alors il
ne peut pas autant partout sur terre
déjà premier cas est ensuite plus
l'atmosphère plus l'air va être chaud
plus il va être en mesure de contenir de
l'humidité
c'est ce que les gens à dubai ont bien
compris donc aujourd'hui ils vont
changer la polarité des nuages avec des
petits drones et font tomber la pluie
1
faut même tombée tellement depuis que
les infrastructures d'évacuation dans
leur ville ne sont pas prévues pour
tapie qui tombe et commence à voir
quelques problèmes parce que ça à faire
tomber la pluie mais ne savent pas faire
tomber juste l'appui dont ils ont besoin
ils ont des problèmes d'inondations
maintenant il va très bien avec la
sécheresse tout à fait donc plus il ya
d'humidité plus il y a plus il fait
chaud plus hilaire peut contenir
d'humidité et non plus il peut pleuvoir
après la capacité à à condenser cette
humidité est essentiellement lié à la
présence du végétal et est donc c'est
bien les végétaux qui cultive la pluie
en fait il ya plein de rétroaction
possible qui permettent de le faire je
pense qu'on le dit je peux ajouter on a
des différences de température locale
qui sont très très fortes donc un plus
car de végétation plus qu'il ya du
climat or tout mais quand on manque de
végétation et on commence à voir des
extrêmes il ya des montées des eaux
chaudes qui provoquent des tourbillons
et sacré les des orages individuelles
non prévisibles qui que le meet you
locales ne peuvent pas dire avant le
métier où on avait de plus tu es le bon
métier en agriculture plus ça va plus
c'est galère parce que il ya des
événements local imprévisible donc je
pense qu'il ya des fortes pluies par
endroits on a l'impression l'arc il y
pleut tout le temps mais dont on va y en
a pas parce que c'est pas réparti
également sur le terrain monsieur
perdu oui c'est une question pouvoir et
arlington en fait vous nous avez
présenté le système du kill and design
et je comprends que c'est les grands
principes mais on a du mal à l'adapter
avec petite échelle ou à des échelles
ok moi j'avais le même problème quand
j'ai appris avec dorothée et je lui a
dit mais moi je suis pas en australie
c'est très accidenté chez moi et les
petites parcelles en pente
c'est pas du tout le terrain qui compte
qu'on a vu là qu'il ya plutôt un
vallonné et en fait il m'a dit on peut
on peut arriver à faire les choses même
sur l'échelle d'un demi hectare
j'ai commencé avec des petites des
petites expériences sur les deux
parcelles à l'échelle d'une vie hectares
à une ha en pente aux montagnes bon je
pense que le nhs
c'est logique et est incontournable la
question c'est que cet internement ne
mérite pas autant d'énergie mise dedans
s'ils fonctionnent déjà moi j'ai vu que
c'est un terrain oui notamment ya le
taux du muscle est assez important on a
une bonne stockage de l'eau dans le sol
et le traitement qu'il n'a pas forcément
améliorer les choses dans les premières
années j'ai pas vu de meilleurs
résultats mais sur trois ou quatre ans
j'ai vu un énorme changement sur
certaines parcelles
donc c'est quand même je pense que cet
effet est subtil dans la création du vie
du sol il faudrait peut-être l'on veut
renforcer avec le pâturage tournant pour
avoir quand on a un terrain qu'il
restructurait pour que l'eau des places
se déplacent différemment on a d'un coup
le procès possibilité que le vivons se
multiplient mais quand on stimule ce
vivons par un pâturage tournant par
exemple on peut avoir des visiteurs qui
sont bien plus plaisante ressent très
bien merci c'est important de le dire le
modèle de la forêt nous nous inspire
beaucoup n'est ce pas comme toujours
olivier husson avait quelque chose
d'important de dire oui
non c'est ça je pense tout a été dit
c'est cette phénomène de plus en plus
turbulents
j'appelle ça avec des décès plus
prévisible on ne sait plus haut plus on
va c'est un peu des cinétique qui sont
peu inquiétant parce qu'on sa part c'est
en train de s'emballer un peu ça nous
dit que c'est encore une course contre
la montre
il faut aller assez vite surtout plus ça
se dégrade plus est bien dur récupérer
puis qui maillent perturbé plus ça
devient difficile d'inciter de démarrer
des systèmes donc il faut il faut aller
vite c'est pas perdu mais il faut aller
vite et et toute l'énergie au départ ça
fait un coup de booster est transmettre
l'information ça permet de démarrer plus
vite possible le plus de monde possible
donc il est il est vraiment temps que ça
décolle on a eu la prise d'élan
maintenant il faut que ça il faut que ça
décolle complètement pour pouvoir gagner
la course de vitesse parce que plus le
climat sera perturbé plus il y aura des
ces feux gigantesque on commence à voir
un peu partout
plus ça sera perturbant et puis ça sera
difficile à récupérer donc c'est encore
jouable mais il faut aller vite
ok une madame devant oublié par les
questions forcément courte ce qu'on a
déjà hors cadre est ce que dans la
nature les arbres suis l'écho nouveau
deux niveaux parce que moi je suis en
train de faire le plein pour je suis
agricultrice avec les vaches avec
puis je suis heureux refait vivons de
notre exploitation sûre en limousin et
puis je suis en train de faire la
planification pour le maître des ordres
aux hommes et les hommes
comment on fait la queue foster et donc
pour est ce que si on fait le plein pour
les et pour les a quelquefois austruy
est ce que c'est bien pour maîtresses
offre suit les cobras niveau ben en fait
la définition d'un courbes de niveau
donc c'est juste une ligne avec la même
altitude sur le paysage
ok et quand on analyse le comportement
de l'eau dans un paysage
il traverse la courbe de niveau à 80°
toujours donc quelle que soit la forme
il va toujours aller vers combat le plus
le plus vite possible
nous on a fait les expériences au nom
par exemple déroulant les balles rondes
qu'on avait récupéré qu'ils étaient
pourris nous ados déroulé pour améliorer
un sol et voir si on pouvait apporter du
biomasse mais au lieu de le faire dans
son salon on a fait sur courbes de
niveau parce que ça fait mini barrages
qu'est ce qui se passe dans le temps
vous avez de la terre qui ont emporté
par une grosse pluie il colmate contre
matière organique est en fait certains
militaires as
de là vous pouvez empiler les branchages
du brouillard vous pouvez faire tout ce
que vous faites en courbes de niveau est
sacré les mini barrages et c'est un peu
le non sens de rotation de la matière
organique
l'eau est tous les éléments nutritifs
qui part avec l'érosion
ok merci beaucoup n'oublions pas et tu
l'a très bien dit dans cette question
dans ces notions de quillan ce qui
compte avant tout c'est l'agronomie
dynamique
ce qui est important c'est d'avoir une
ration du sol d'avoir la verticalité
d'avoir la quantité de carbone
nécessaire et suffisant le reste ce sont
des ajustements
il est important le rhdp et le pas de
mettre à mon avis comme une fin en soi
et invite à quelque chose d'important de
dire mais il faut que ce soit super
court parce que là on va se faire
pousser dehors on va faire une sans
transition une fois n'est pas coutume on
boira le café un peu plus tard
il ne peut pas y avoir de pause quand on
est comme ça a lancé dans la course
contre le climat
juste le mot de la fin parce que
finalement les les arbres dans la nature
ne suis jamais les courbes de niveau et
pourtant pourtant justement toutes ces
techniques tout ce qu'on a commencé à
aborder ce sont des éléments qui vont
nous permettre comme dit olivier de
d'organiser d'orienter toutes les forces
de la nature que ce soit le vent que ce
soit l'eau que ce soit les arbres soit
la vie pour en partie réglé tous les
problèmes que l'on a que l'on a provoqué
mais surtout pour faire émerger quelque
chose de nouveau quelque chose de
nouveau quelque chose qui n'a pas encore
exister sur terre
merci beaucoup c'est parfait merci
messieurs c'est encore un peu trop
masculin c'est encore un peu trop
masculin nos matinées sur la scène n'est
ce pas mais on y travaille on compte sur
vous mesdames on compte sur vous
mesdames pour nous pousser pour nous
pousser dehors vous les jeunes toute
cette jeunesse présente dans la salle
c'est formidable c'est fabuleux
vincent levavasseur merci bienvenue au
club
bienvenue au club carbone je pense qu'il
ya martin relaie aussi qui suit donc eh
ben voilà tout simplement tu as le tee
shirt qu'il faut un les chaussures de
sport donc merci merci de prendre le
merci de prendre le relais et je vous
laisse présenter votre atelier donc le
martin tu peux prendre un micro et donc
l'idée de ce tout ce petit atelier là en
fait il est de vous présenter des outils
extrêmement simple très accessible pour
pouvoir
savoir où vous en êtes en terme de
fertilité en termes de en terme de
fertilité des sols donc les abus et très
très facilement on a toujours à coeur de
développer et de codévelopper ou de
trouver de mettre en visibilité
les outils qui vont me permettre très
très facilement de savoir où on en est
en termes de vie du sol de fertilité des
sols donc martin va commencer un tour
d'horizon d'outils vas-y à toi ok donc
pour commencer on va faire une première
chose on va faire ce qu'on appelle un
slate est donc un test qui va permettre
de mesurer comment dire ça nous
permettent de savoir si notre sol et
résilients ou pas à l'eau donc on va
mener deux modalités de sol donc un
prélèvement que j'ai fait dans la
parcelle juste en face le soja qui est
un soja bio est juste à côté j'ai fait
un autre prélèvement donc dans la
prairie dans la prairie naturelle qui
serait plutôt la gestion qu'on dirait
bio tirer logique est donc là on a les
copains qui vont amener les mottes et on
va voir ce qui va se passer
donc voilà la première note seul couvert
seul prospère et une approche biologique
un seul couvert en permanence qui est
résilient à l'attack de l'eau ça
commence à se déliter un petit peu mais
très légèrement et on va voir le
deuxième seuil qui va arriver
est ce que tu peux mettre le diapo à
l'écran mathieu nickel store merci
voilà tu peux y aller a été tranquille
mettre un peu d'eau c'est fait ouais
c'est le truc ce truc ça s'appelle du
bio et donc vous allez voir ce que c'est
du bio c'est bon pour les sols est bon
pour les nappes phréatiques
ça remplit les fossés d'où l'intérêt de
ne pas faire que du bio est plutôt de
faire du bio tir est logique donc voilà
les deux les deux modes sont immergés et
on regardera ça à la fin de la
présentation donc dans 20 minutes et on
va voir que ça sera pas bougé et là vous
aurez un vous aurez un tas de poudre au
fond du bocal
donc on va parler des outils innovants
qui sont intéressants pour savoir l'état
de ses sols et l'aspect de ces parcelles
donc le premier outil qui n'est pas
vraiment innovant mais qui quand même
intéressant à présenter si l'analyse de
son laboratoire
on va dire si la base mais ça vaut quand
même le coup de le rappeler parce que
deux analyses labo on peut déduire
beaucoup de choses donc là vous avez un
exemple d' analyse on va faire une
petite lecture rapide ensemble je veux
montrer qu on peut lire une analyse de
sol donc c'est une parcelle en semis
direct depuis 20 ans à savoir des
parcelles chez notre maître à tous à
savoir hubert charpentier qui est un des
décollectes olivier husson et de lussas
et qui donc une parcelle qui a plutôt
beaucoup de matière organique
ça marche comme ça la matière organique
se trouve ici on a quand même 4,4 points
de matières organiques donc on est très
élevé et donc on va regarder ensemble
comment on interprète cette analyse de
sol tout d'abord on va commencer par
regarder la texture donc la texture on a
nos argile nos limon nos sables est
parti là ça va pouvoir nous permettre
d'avoir une première idée pour
caractériser le sol pour ça il ya des
diagrammes de textures qui existe avec
les limons en axe horizontal et les
argiles un axe vertical et on peut ça
marche
replacé la parcelle ici est parti là
grâce à texture on peut calculer ce
qu'on appelle un indice de battance
savoir si notre sol s'il est à nu risque
de se refermer
premières pluies donc là on est insolent
avec un indice de battance de 0,4 à
calcul très simple il n'y a pas de
risque pas de risque de battance bon en
plus c'est un seul en semis direct qui
est couvert de manière permanente avec
de la luzerne
donc il n'y a pas de risque cette
texture nous donne aussi une autre
information
à savoir la stabilité du sol savoir si
ça va se refermer rapidement on peut
continuer à avancer
maintenant on va s'intéresser à la
matière organique
la matière organique qui se regarde
merci pascal boivin en même temps que
l'argile c'est à dire que nous voilà ce
qu'on dit en conservation des sols en
mariage survivants ont dit bon bah faut
viser 5 % et plus il y en aura mieux ça
sera
on aura juste un réservoir plus grand et
ça se passera mieux on aura plus
d'énergies un raid de plus stable et ce
sera toujours intéressant pascal boivin
a une approche différente qui est
intéressante et lui dit pour revoir le
taux d'arrêt le taux de mbo que doit
avoir un sol
il s'intéresse aux rapports matières
organiques sur argile en pourcentage et
donc il dit voilà si vous ce ratio est à
12 vous êtes vraiment mal vous arrivez à
17 ça va commencer à être intéressant et
1,24 c'est vraiment bien et donc on dit
ah d'accord bon ben il faut qu'il faut
être absolument au score de 24
si on prend la parcelle d'hubert on fait
donc 4 4 42% sur 36,9
on les a 12 ans et pourtant c'est une
parcelle qui répondent très très bien ça
produit tout le temps et ça produit
toujours plus que ses voisins
conventionnel il fait chaque année 10
quintaux de plus que ses voisins
conventionnels parce qu'ils en
conservation des sols
donc là proches pascal boivin de dire
matières organiques sur argile
c'est intéressant mais c'est pas
suffisant
si on regarde cette approche pour avoir
le ratio favorable de 24% il nous
faudrait 6 8 % de matière organique
donc pour un céréalier pure qui n'a pas
d'élevage ça va être un petit peu
compliqué donc voilà on regarde notre
matière organique
notre argile si on avance donc en autres
matières organiques et notre argile et
ça ça va influer ce qu'on appelle la cec
c'est en quelque sorte le garde manger
c'est la capacité des changes
cationiques la matière organique et les
argiles sont liés forment ce qu'on
appelle
le complexe argile omx s'est chargé - et
ça va donc fixé les ions positifs du sol
qui vont nourrir les plantes c'est pas
vraiment le frigo c'est un peu la
chambre froide si vous voulez les
plantes se nourrissent dans la solution
du sol elle prélève lésions dans la
solution du sol et ça va par un
équilibrage osmotique ça va décharger le
garde-manger à savoir le complexe argilo
unique sur lequel le la coc pardon sur
lesquels sont fixés les 4-7 coc on la
veut élever manger et potentiellement
beaucoup dion qui pourront permettre de
nourrir la plante efficacement si les
nourrit efficacement elle sera peu
malade et on pourra éviter les phyto
comment avoir le cec élevé les deux
choses qui vient d'avoir une séance est
levée c'est la matière organique et la
rime
ici on a là beaucoup de matière
organique et beaucoup d'argile et donc
on a une c'est eux c'est de vin et donc
s'est classé comme vous avez ici les
échelles comme une cible c'est très
élevé des sols à dominante les monos
argileuse c'est ce qu'on a ici est donc
entre des chances peu facile mais ça
tourne très bien on a vraiment un gros
quart de manger on avance un peu on
continue à regarder la matière organique
intéressant cette matière organique ses
devoirs le csu rennes c'est à dire le
ratio carbone azote de la matière
organique notre sol si on a une matière
organique qui est très carbonées elle
aura du mal à minéralisée c'est à dire
elle aura du mal à être solubiliser est
rendu disponible pour les plantes pour
la production agricole
al'inverse s'il y en a une matière
organique avec un c suresnes très très
bas par exemple on n'apporte que des
légumineuses samyn et réalise tout de
suite ça fait des fleuves de nutrition
pour la plante mais ça ne nourrit pas la
vie du sol donc ce qu'on veut c'est un c
suresnes qui soit entre 8 et 12 et là on
est nickel on continue un peu voilà il
ya d'autres paramètres qui sont
intéressants bien sûr le ph du sol en un
ph plus taux alcalin voilà vous avez le
le phosphore assimilable à potash et son
jab la magnésie la chaux et cetera et
cetera le cuivre le zinc qui n'ont pas
été mesure est ici voilà vous avez le
laboratoire vos analyses ça vous donne
des abaques et vous regardez les
les préconisations qui vous font et vous
agissez ou pas en fonction de ça il ya
des abats qui ont été faites pour chaque
type de sol en france c'est assez
intéressant
par contre ce qu'il faut savoir c'est
quand les analyses de sol vous avez des
préconisations sur du manganèse ou du
fer et avec derrière une préconisation
d'abord faut surtout pas prendre ça en
compte parce que le fer et le manganèse
ne sont bio disponible que sous leur
forme réduite pour les plantes et donc
quand on fait un prélèvement de sol ou
le machine on le secoue l oxyde et donc
les fractions qui sont dosés ici par du
calcium 12% par du magnésium
nous pensons par des dh plus de la
potasse à 4% et les autres à 4% et ça ça
permet d'avoir une nutrition équilibrée
et d'éviter les les 45 8 mais ce qu'on
voit c'est que notamment celui en
conservation des sols quand on a
beaucoup de matière organique en fait
l'intérêt de ces ratios ça marche plus
du tout on peut avoir des ratios qui ne
sont pas respectés et des sols qui
produisent énormément et donc on se
tourne plutôt maintenant vers d'autres
analyses de sol qui s'intéressent à la
composante chimique mais aussi surtout à
la composante biologique à savoir ses
analyses là qu'on appelle le hanit test
c'est cette année ce qu'on fait aux
états unis donc le nom du laboratoire
c'est le ward lab ça vous intéresse
w ard elle a b c assez peu cher ça coûte
que 50 euros à faire et ils analysent
tout ce qui est n pk les oligo et cetera
par contre plutôt d'avoir des
extracteurs très violent comme on fait
en laboratoire et eux ils prennent les
extracteurs quimill ce que les plans
peuvent exulter et donc c'est ty extract
ans qui sont faits à base d'acide
malique oxalique et citrique et donc ça
c'est vraiment ce que les plantes
peuvent produire est parti là ils
extraient des d'effraction npk qui sont
réellement bio disponibles en plus de ça
il s'intéresse à la respiration du sol
donc savoir comment le seul fonctionne
l'infraction matières organiques stabat
organique la bile et ça nous permet
d'avoir vraiment
une idée globale de santé du sol à bas
coûts et cela parlait aussi de calculer
ce qu'on appelle faire tilter ce col
c'est un score de santé globale du sol
et donc pour l'instant s'expose d'asus
ça se faisait tats-unis sas envoi par la
poste ça se fait très bien et on espère
que des labos français le feront
incessamment sous peu donc ça c'était là
les partis qu'on peut faire en
laboratoire et on peut faire aussi des
choses soi-même ya des choses
intéressantes à mesure et qu'on peut
faire soi même auchan qui a surtout
aussi des choses à ne pas faire par
exemple on va se dire voilà g ça passe
ça pousse pas et il ya des pays dont il
a le devoir et du mans est ce qu'on peut
mesurer leur box bapt être pas on va
déjà prendre une baisse on va voir
qu'est ce qui se passe dans le sol quoi
acheter un conte du petit mètre pour
voir si ça va bien ben non puisque
improductives m pour le sol potable ça
commençait à 2000 euros
on va peut-être regarder si seul il est
compact et quoi et donc les premiers
outils à utiliser c'est la belge pouvoir
sur les compacts et ou ce qu'on appelle
un pénétromètre il y en a un par là qui
traîne je crois le pénétromètre côté
toile et on voit la c1 nous on en a la
version un peu gadget mais ça peut se
faire aussi avec une tige métallique
verticale est en fait voilà c'est tu
veux montrer ça nicolas et voilà avec ce
genre d'outil pour l'enfoncer dans le
sol est en fait vous avez un manomètre
nous indique que la pression et on voit
qu'en tirent une rente et une semelle de
la bourre on le sent tout de suite et
c'est assez intéressant et surtout très
pédagogique on voit si s'il ya besoin
d'intervenir parce que les gens qui
désirent un an mon sol il va très bien
il n'y a pas besoin de décompacter sauf
qu'on voit bien qu'à 30 cm y a plus rien
qui passe et si un mec qui fait 120 130
kg arrive pas à percer la semelle de
labour des racines ne diront pas non
plus et donc avec ça on peut faire ce
genre de graphiques on voit là reste à
la pénétration du sol et ben quand ça
compte si si ça résiste à fond moi c'est
juste qu'on est à la semelle de labours
ou encore pire à la semelle de non
labour voilà premier outil en suit le
deuxième indicateur qu'on veut faire soi
même si regardez la texture de son sol
avec le fameux test du boudin c'est à
dire qu'on prend on prend on prend un
petit peu de soles et on essaye de faire
un petit poulain et d'en faire un cercle
si le cf casse ça veut dire qu'il ya peu
d'argile et qu'on efface un sol limoneux
si le boudin se forme on est face à un
sol avec beaucoup plus d'argile
ensuite on peut mesurer soi même le ph
ça se fait en laboratoire mais juste
pour terminer sur la texture
donc on a parlé d'argile après on peut
aussi voir le côté sable es que sa crise
où le sous les doigts ou sous la dent si
on a envie et puis donc ça peut nous
donner de l'intensité du niveau de sable
qui a dans le sol ou pas donc ça c'est
important de de savoir est ce que le sol
est plutôt argilo est argileuse qui est
plutôt simple eux et puis limoneux une
une estimation c'est d'appuyer sur le
boudin d'appuyer sur une bourde en sol
et voir si on peut laisser une empreinte
digitale ou si on voit là voilà ça c'est
une indication c'est pas 100% et du coup
après en fonction de tout ça est ce que
vous arrivez à ferment un boudin donc un
peu d'argile est ce qu'il ya du sable
baiia du sable est ce que vous arrivez
ou pas faire des empreintes et b la
combinaison de tout ça vous donne à peu
près où vous êtes
est ce que vous êtes dans le client des
textures est ce que vous êtes argileux
sableux limoneux ou un mélange de tout
ça ou une combinaison de l'un des deux
facteurs et ça vous donne très
simplement
la tendance de la texture sans passer
par un essai de laboratoire et surtout
c'est pas cher du tout indicateurs
suivants qu'on peut mesurer c'est tout
simplement le ph ça peut ça se fait en
laboratoire on peut le faire soi même
le protocole à suivre dans ce cas là
c'est on prend un point d'eau
déminéralisée un poids de sol on mélange
ça pendant une minute
on laisse reposer une demi heure et on
mesure avec un ph ma place surnageant
vous aurez une idée du péage de votre
sol par contre ce qu'il faut savoir
c'est qu'on mesure ce qu'on appelle un
péage au dans les analyses de sols il
vous nomme deux sortes de ph qui vous
donne un ph haut et un ph kcl c'est
l'extraction qui est différente le phk
ciel c'est une extraction chimiques plus
violentes et sundown l'acidité maximale
que le sol pourrait atteindre quand
celle quand il ça signifie naturellement
et c'est parce que les plantes
ressentent les plantes elles sont dans
un milieu aqueux donc dans la
rhizosphère et elles ressentent ce qu'on
appelle le ph haut et donc si vous avez
une analyse de sol ce qu'il faut
regarder c'est le péage au parce que
c'est ce que les plantes sont le phk clc
l'acidité maximale vers laquelle le ph
du sol pour étendre et donc notre
petit périmètre et notre eau
déminéralisée on mesure un ph haut et
donc voilà on voit que vous avez loupé à
chaud en bleu foncé et le phk ciel en
leclerc et à chaque fois le phk ciel est
plus bas c'est normal c'est la cité
maximale du sol ce qu'on peut faire en
plus on peut en plus faire un ce qui est
intéressant avec le avec le ph empreinte
de là sur un peu de soles de l'acide
chlorhydrique et si sa bulle c'est qu'il
ya du calcium dans le sol donc un sol
calcaire
pourtant sur les analyses de sol qu'on
les fasse soi-même ou qu'on les fasse en
laboratoire c'est qu'il faut toujours
prendre la même période pour pouvoir
comparer l'évolution
là vous avez ici un document du
commissaire où on peut voir la variation
du ph du sol en fonction de la saison et
si on prend mettons le sol qui
symbolisait par les carrés on voit que
le ph du sol peut varier de quasiment
4,7 à ph 6 donc c'est pas du tout la
même chose
donc c'est pour ça que c'est intéressant
de faire toujours la même part dans
l'année
ces prélèvements pour pouvoir les
comparer oui bien que si vous vous dites
bon ben voilà il un coup je prélève
l'été et le coup d'après je prélève
l'hiver on va dire qu'est ce qui s'est
passé chez remonter quasiment d'un point
5 de ph mais j'ai pas cholet et c'est
bizarre non c'est biologique
quand y'a de l'été à l'arrivée de l'été
et du réchauffement du sol
l'activité biologique se relance ça fait
de l'acidité s'acidifient les sols pour
pouvoir se libye lisez des éléments
minéraux
c'est normal c'est naturel et pour finir
on peut s'intéresser à la vie biologique
via le test bêche et pour ça je vais
laisser la parole à vincent alors la vie
biologique
on va l'évaluer avec différents
paramètres des paramètres archers pas si
tu peux montrer le
le document tu peux cliquer sur l'url
imola alors on a essayé de résumer un
peu tout ça voilà comment on arrive sur
une parcelle on n'a absolument rien
d'autre que d'une bêche
alors si on a vraiment rien on peut même
éventuellement une petite cuillère pour
gratter le sol et essayer de trouver du
sol et donc on va commencer donc par
enfoncer la pêche est en enfonçant la
baisse énormément d'informations et
d'ailleurs après on va faire un trou
mais si vous voulez vérifier que ça peu
près les mêmes sol
rien que le fait d'enfoncer la bêche à
l'endroit puis à côté s'il ya tout tout
de suite une variation au moment
d'enfoncer la pêche et bien ça veut dire
qu'il ya une variation de sol si c'est
toujours à peu près la même sensation au
moment où on saute sur la baisse ou on
enfonce la bêche
ça veut dire que le sol est plutôt
homogène de manière très rapide
compaction après on va regarder bas
l'épaisseur de soldes quelque chose de
très important
voilà est-ce que l'épaisseur de sol
c'est quel est le niveau
jusqu'où on peut enfoncer la bêche 111
grande difficulté donc une épaisseur de
sol
on va pas aller en dessous de 30 cm de
ce que c'est trop long trop compliqué on
peut faire une fausse sais pas si on a
envie d'aller plus loin mais juste est
ce que la belge s'enfonce facilement
jusqu'à 30 centimètres s'il ya trente
centimètres de sol vous allez pouvoir
facilement faire l'agriculture
ensuite ce qu'on va regarder ça va être
la hauteur de pousse de l'herbe alors la
hauteur de pousse de l'herbe c'est pas
toujours facile dans un milieu cultivé
puisque j'ai on a envie de tout enlever
pour faire les cultures donc on va
laisser on va regarder une zone soit on
va laisser nous sommes poussés
donc on va pas la cultiver une bande
témoins
soit on va regarder le témoin à côté qui
n'est pas forcément représentatif mais
c'est important de voir comment dans
l'endroit dans le lieu pousse
spontanément les plantes et si les
plaire me pousse très très bien juste à
côté
ben vous avez probablement un très bon
potentiel de sol mais qui sait peut-être
dégrader si vous avez travaillé depuis
longtemps et du coup l'historique est
aussi très important pour analyser ce
potentiel de fertilité des sols et donc
on va il faut il faut c'est bien de
savoir s'il seul a été travaillé depuis
plus de cinq ans si c'était une prairie
est ce que c'est une prairie plutôt bien
géré ou plutôt mal géré et puis on
regarde si c'est une prairie encore une
fois la hauteur de pouce et qui est un
très bon indicateur de fertilité donc si
on descend un petit peu le 7e pour se
document on va voir comment on peut
estimer le potentiel de la couche de sol
en descendant descends descends descends
jusqu'à voir un schéma voilà voilà le
petit schéma là là qui qui représente
plus sa haute pouce aux là donc ça il ya
la hauteur à gauche et ça vous donne un
peu une idée de la biomasse qui est
produite de manière très rapide et c'est
un peu différent
la biomasse produite par des cultures
annuelles ou par des cultures vivaces
comme la prairie puis ce qui est
beaucoup plus de production racinaire
donc quand on a une idée de la biomasse
de l'historique on peut aller à la
louche c'est vraiment à la louche on va
remonter un tout petit peu sur le
tableau et vous le voir le tableau là
qui est juste au dessus on va à la
louche pouvoir estimer le taux de
matière organique en fonction des
observations de en fonction de
l'historique et on peut aussi regarder
la structure la structure est une très
bonne un très bon indicateur
la structure c'est tout simple et un
schéma dont on donne une note de 1 à 5 1
c'est un sol très frustré grumeleux 5
c'est un seul bloc béton très ferme et
donc on donne une note de 1,5 et si la
structure est bonne alors qu'on n'a pas
travaillé les soldes généralement on a
plutôt tendance à avoir aussi un bon
potentiel de fertilité seul donc un bon
taux de matière organique
donc ça voilà les choses très simples
qu'on peut amener ce qu'on a envie de
faire c'est de simplifier les choses au
maximum au travers d'un petit protocole
et du coup on va le mettre dans une
application donc l'application et
s'appelle soldes yagg
aujourd'hui seul gars qu'on l'avait
débloquer développé que pour la partie
plantes bio indicatrices on va rajouter
tout ce que je viens de dire avec martin
de le mettre dans seul gag pour que vous
puissiez aller sur le terrain
suivre le protocole je mesure
l'épaisseur la facilité de d'enfoncer la
bêche je regarde la texture je regarde
la structure je note mon historique
rapidement juste et j'estime comme ça à
peu près mon potentiel de fautes et des
sols c'est à dire mon taux de matière
organique à la louche
et puis après seul diagnose lady rajoute
la couche point de vue indicatrices
alors je vais pas vous rappeler le
comment toutes les étapes et vous
détailler il ya des vidéos qui
expliquent sur internet comme on utilise
soldes yagg et la partie plantes bio
indicatrices je rappelle juste les
éléments de base interne au stick de
plantes bio indicatrices pour qu'il soit
réussi il faut regarder une zone
homogène une zone homogène ne faut pas
donc à peu près les mêmes plantes qui
couvrent cette zone
ensuite on va prélever on va sortir
toutes les plantes qu'on trouve on va
aller on va les mettre
on veut les arracher on va les prendre
devant soi
ensuite on va les photographier avec
l'application donc on reprend les photos
les unes après les autres on règle bien
l'objectif en auto pour qu'il ya une
très très bonne idée folle tôt et qui
est le meilleur
l'utilisation du logiciel et logiciels
donc demanda plantes net qui est leader
dans la reconnaissance des végétaux et
va reconnaître les végétaux alors gros
gros attention les graminées ça marche
pas voilà une graminée ça tout se
ressemble logiciel n'y arrive pas mais
si la graminée est en stade floraison à
peu près distincts ça marche déjà
beaucoup mieux
donc attention aux graminées et puis
attention avoir un nombre minimal de
plantes
on ne peut pas faire un bon diagnostic
si on n'a pas à les minimums grand grand
minimum six plants et on va être
vraiment dans une conf de zone de
confort dans notre dans notre diagnostic
avec lui plante donc il faut trouver
huit plants indicatrices il n'ya pas lui
plante bas dommage geoffrey leloux frais
le diagnostic plus tard un autre moment
où sur une autre parcelle mais pas sur
cette personne là parce que ça n'aura
pas de valeur n'est pas cette plante
pour pouvoir les lire ce que nous dit le
vivant une fois qu'on a eu huit plants
et ben on va retrouver un peu tout ce
qu'on a dit on va pour avoir une
estimation par les plantes bio
indicatrices du ph on va pouvoir avoir
une estimation du potentiel de fertilité
on va pouvoir une estimation du taux de
matière organique
une estimation aussi supplémentaire des
risques d'érosion de lessivage de
salinisation des sols que nous apporte
la méthode de gérard du cercle donc ça
c'est voilà très simple il ya des
conditions il faut faire vraiment
attention aux normes minimales de
plantes
attention aux graminées parce que vous
allez vous voir et où les coûts si c'est
pas au stade au stade floraison le
logiciel va pas du tout réussir à
reconnaître et ces conditions étant
donné on peut faire un avoir un outil
supplémentaire dans notre dans notre
boîte à outils pour faire un diagnostic
les deux compléments si le logiciel de
reconnaissance d'image ne reconnaît pas
la graminée c'est pas grave il ya une
barre de recherche peut taper le nom de
la grameen et voilà vous voyez bien que
c'est un que je sais pas moi c'est un
vrai gras par exemple vous mettez les
gras et vous sélectionnez riz gras et
les savates rendez dans le logiciel
autre chose qu'il faut savoir c'est
toutes les plantes ne sont pas bio
indicatrices si on a des retours et des
bombes a là j'ai fait j'ai fait j'ai
fait des photos de six plants et ça
marche pas du tout tout est à 0
oui mais c'est aucune de ces plantes
n'était dû indicatrices voilà et puis
donc ça on a fait donc le tour des
outils simples pour pouvoir avoir un
premier état des lieux de comment
fonctionne notre sol
est ce que il ya un bon potentiel ou par
un bon potentiel est ce que il ya des
carences
est ce qu'il ya des blocages ou pas des
blocages et après pour les voir les
carences et ben on retourne aux analyses
de sol pour aller plus loin c'est les
analystes deux seuls cantons été
présenté en premier qui vont permettre
vraiment d'aller voir plus dans la
finesse je pense qu on a terminé notre
peux vous montrer deux choses encore tu
peux remettre le diapo mathieu si on
veut aller pour s'amuser un peu soi-même
fois les analyses de sol un petit peu
plus rigolotes
on peut acheter quelques quelques
quelques autres outils qui sont
intéressants mais qui peuvent relever un
peu du gadget c'est à dire que la
première chose à faire c'est la
compaction le ph le test bêche et après
d'autres choses mais d'abord ça on va
pas commencer à regarder la vie
microbienne avant d'avoir fait un test
beige ou le ph du sol et donc une fois
qu'on a fait ça on peut regarder la vie
microbienne et la vie microbienne qui
est impactée par par par par plusieurs
choses
bien sûr le type de sol le climat qui
peut qui peut régner on imagine bien que
sous un désert
il ya peu il ya peu d une microbienne
dans un sol donc d'abord le type de sol
le climat est ensuite le management
agricole de la parcelle est parti là on
mesure des biomasses microbienne donc en
milligrammes de carbone microbien par
kilo de sol et donc vous avez ici les
toners qu'ils ont ici et donc de ce
qu'on peut voir globalement j'ai pas mal
d'analysés cdc des choses qu'on peut
faire avec un test à la main qui
s'appelle le
microbiome et heures vous pas aussi en
laboratoire et en comparant tout ça
c'est vraiment corrélés et de ce convoi
nous dans les champs c'est que vous
prenez un conventionnelle classique
ils sont là ça marche pas ils sont entre
100 et 200 vous prenez un bio ils sont
entre 200 et 300 vous prenez de la
conservation des sols depuis vingt ans
ils sont au dessus de 800 moi j'ai
souvent vu 700 ou 800 vous prenez du msv
ils sont à 1200 en sachant que le but a
visé c'est vraiment la prairie naturelle
qui est à 1200 et donc avec sa house
avait vraiment une santé globale de
votre sol qui reflétait par les
micro-organismes un dernier outil qui
est pas qu on trouve pas en france on
peut le prendre sur internet c'est le
seul one c'est un outil qui
s'intéressent à la teneur en carbone
actif du sol dans le carbone la bile
c'est un test au permanganate donc soit
vous pouvez le bricoler vous même en
regardant le le le protocole du techno
lab c'est gratuit et vous regarde vous
référer à cette échelle vous mettez
votre permanganate et plus le sol va
virer du rose vert le blanc plus on aura
un sol qui aura du carbone actifs dont
du carbone facilement soluble don qui
servira à la nutrition des plantes parce
que les plantes consomment du carbone
dans le sol et aux micro organismes
et puis pour ceux qui n'ont pas trouvé
de se fatiguer il ya un ski tout en un
qui a fait part des américains qui
s'appelle le seul one mais c'est
intéressant une fois qu'on a regardé si
on n'est pas un seul compactés et qu'on
a regardé qu'on n'a pas un ph trop
divergents et qu'on avait de la matière
organique
une fois qu'on a fait ça on peut
regarder le carbone actifs les micro
organismes etc etc
voilà alors on va continuer avec les
outils les outils pour piloter un
système et ont donc eric va venir nous
présenter le bilan humique comment on
peut utiliser une modélisation assez
simple pour savoir si on est en train
d'avoir des pratiques qui stocke ou qui
perdre du carbone dans les sols et et
cet outil assez assez simple et
disponible peuvent aussi vous savoir
qualifier vos pratiques et vers quelles
tendances vous allez aimer ça marche
merci vincent alors j'ai entendu que
vous avez parlé de choses simples
indicateurs simples etc et vous me
laissez parler de choses compliquées
alors plus c'est compliqué plus je vais
vous en parler simplement alors un outil
innovant
d'accord je pourrais vous dire que on
met des informations en entrée il ya un
calculateur et à la sortie vous avez le
résultat est là j'ai terminé mais je
préfère vous raconter une histoire
surtout parce qu'on est à l'heure où
l'apéritif s'approche et mon histoire
c'est une histoire dans laquelle le
carbone à l'oscar du premier rôle et où
le bilan humique à l'oscar dû second
rôle
donc je vais vous parler de carbone de
bilan humique et enfin de la façon dont
on le calcule mais c'est d'abord
important de savoir pourquoi on le
calcule alors si je les utilise à
l'envers ça marche pas voilà moi ce que
j'ai appris à l'école c'est que dans
corps humain il ya 70% d'eau lors à mon
âge la proportion a diminué parce que
j'ai remplacé un certain nombre de
pourcentage par des liquides beaucoup
plus valorisant est intéressant mais bon
c'est ce que l'on sait ce que l'on sait
beaucoup moins c'est qu'il ya plus de
25% de carbone dans notre corps et ça
veut dire que chacun d'entre nous on a
suffisamment de carbone dans le corps
pour fabriquer 9000 crayon si je reviens
en arrière ça va pas le faire et est
alors le carbone c'est cool il ya quatre
éléments qui sont vitaux dans la
dans la construction de la vie parmi
d'autres mais les quatre principaux
c'est l'hydrogène l'oxygène l'azoté et
le carbone alors pourquoi de carbone
c'est cool parce que locke si
l'hydrogène lui il a eu une liaison
covalente donc il peut s'associer à des
éléments mais de façon simple avec
l'oxygène il ya deux liaisons covalentes
donc on peut avoir des combinaisons un
peu plus complexe notamment lâche 2 au
lot avec la zot on va un peu plus loin
on a trois liaisons covalentes et ce qui
est très intéressant avec le carbone
c'est qu'on en a quatre et qu'on peut
fabriquer des choses très sympathique et
parmi les choses que l'on peut combiner
il y à l'état comme vous connaissez ce
gaz
ces 2 h 6 et dans les thann qu'il suffit
de retirer un atome d'hydrogène et le
remplacer par une fonction qu'on appelle
l'alcool qui est au hb oxygène hydrogène
et on obtient de l'éthanol par l'éthanol
c'est déjà pas mal
c'est c'est de l'alcool et puis on
continue à remplacer un atome
d'hydrogène par une fonction qu'on
appelle une fonction acide et on obtient
ça c'est du vinaigre et vous voyez
comment il est simple et facile de
passer de l'alcool au vinaigre et on
continue dans la construction de la vie
toujours en remplaçant un atome
d'hydrogène dans cette fonction on garde
la fonction dite acide et on rajoute une
fonction et nash qui est une fonction
amine et donc on obtient un acide aminé
et quand on combine combine des acides
aminés on obtient des protéines et c'est
comme ça que la vie se construit et elle
se construit autour du carbone donc là
je recule encore voilà et ça c'est pas
de la carte du métro aux heures de
pointe
à paris c'est un vingtième de une carte
extraordinaire qui a été fait par des
chercheurs
alors je vous rassure j'y comprends rien
du tout donc je vais pas vous l'analysez
mais c'est comment on passe des acides
aminés aux protéines comment
ce cycle de la vie se construit de façon
somme toute très complexe alors je vous
ai dis simplement que le carbone
c'est fondamental que le carbone y en a
partout y compris dans notre corps et
que le carbone baisser la brique de base
le squelette de toute la vie alors vous
non sens à ce carbone dans le sol
le carbone et la matière organique pour
vous dire que ça c'est un exemple on a
un solde de 2 % de matière organique
trois mille tonnes ha bon ça dépend je
suis une moyenne parce que ça dépend des
teneurs en argile de la texture voilà et
donc si j'ai 2 % de matières organiques
sur un sol de 3 tonnes ha et bien j'ai
60 tonnes de matières organiques et
danser 60 tonnes de matières organiques
g34 tonnes ha de d'azoté organique et
j'ai 36 tonnes de carbone donc la
matière organique est composé à 58 % de
carbone et pour revenir à un propos de
martin a tenu où il explique l équilibre
biologique avec le rapport c'est sûr
elle est bien on voit bien que quand on
dit qu'on a un naze haute organique à
trois entre 3 et 4 tonnes de matières
organiques
on est bien dans cette valeur avec 36
tonnes de carbone
1c suresnes entre 8 et 12
donc un sol qui fonctionne ou on peut
l'espérer il faut retenir trois choses
de la matière organique
c'est que la matière organique c'est une
teneur c'est un stock et c'est un flux
lors la teneur c'est ce qui va permettre
effectivement de construire la structure
physique d'un sol c'est-à-dire sa
stabilité sa résistance à la battance à
l'érosion au compactage sa structure
physique alors je suis d'accord il faut
quand même nuancer un certain nombre de
choses je prends dans les grandes lignes
parce que la résistance à la battance
elle est majoritairement loup
liées à la couverture des sols alors on
est aidé avec la la structure du sol
parce qu'il ya une meilleure porosité
perméabilité qui permet d'absorber plus
facilement l'eau mais donc ce sont des
gandhi et puis c'est un stock
merci martin d'avoir ouvert le chemin
puisque tu as expliqué déjà un certain
nombre de choses notamment la cec on
stocke donc des minéraux et puis il ya
une une fonction importante de la
matière organique c'est la rétention en
eau il faut savoir que la matière
organique elle est capable de retenir 20
fois son volume en eau et puis
évidemment c'est là où on séquestrent le
carbone et puis c'est un flux c'est à
dire qu'il ya une une activité
biologique c'est la vie qui va faire son
chemin dans le sol avec l'ensemble de la
biodiversité avec la fourniture
également d'éléments minéraux à la
plante alors en dessous j'ai mis qu' il
y avait des fonctions donc associé à la
teneur c'est les fonctions physiques aux
stocks les fonctions chimiques les fluos
fonctions biologiques
bon c'est pas aussi simple que ça dites
vous bien et je crois qu'on l'a déjà
entendue ici que tout ça est intimement
corrélés mais comme on aime bien mettre
dans les boîtes les idées principales
peuvent c'est acceptable de les formuler
ainsi mais c'est quand même beaucoup
plus complexe alors puisque je parlais
de flux et bien du carbone amateurs
organique je vais en arriver à mon
fameux bilan humique alors le bilan
humique c'est quoi on va mesurer
justement ce flux de carbone dans les
sols et voir si on a une augmentation ou
une diminution du stock de matière
organique
alors comment le calculons le calcul
avec toutes les entrées qui sont
représentés ici vous avez des cultures à
partir de ces cultures
est-ce que j'exporte c'est à dire que je
retire de la parcelle les résidus de
culture c'est-à-dire les pailles ou
est-ce que je les laisse sur le sol
donc on restitue des pailles
il ya également le système racinaire
sens en général on n'exporte pas à moins
que vous cultivez de la pomme de terre
ou de la betterave
c'est autre chose et donc tout ça va
rentrer dans ce compartiment ce je vais
rajouter un deuxième type d'entrée si je
fais des couverts végétaux ses couverts
végétaux ils devront également nourrir
le sol est pareil qu'est-ce que j'en
fais est ce que je les restitue en
général oui je vais les broyer je vais
rouler et c'est rarement les exporter
même si ça peut arriver et donc je vais
avoir ce nouvel apport de carbone
organique sur le sol
et puis il ya également les amendements
organiques qui eux vont également
potentiellement apporter du carbone à
monsols alors vous voyez marqué qu'à un
un peu partout c'est que c'est de la
fraction de cet apport qui va unifier
c'est à dire qu'il va rentrer dans mon
fameux stocks de matière organique
parce que tout tout ce carbone organique
qui arrive sur le sol ne signifie pas il
ya également une minéralisation primaire
c'est-à-dire un apport de deux minéraux
directement à la plante sans passer par
mon compartiment au sol et mon num us et
donc chacun a des valeurs et il ya même
des cas un qui diffère entre mapa y est
ma racine
donc on connaît tous sa part d analyse
bibliographique fait part des instituts
scientifiques et puis
on ne fait pas que nourrir ce moteur et
faire grossir ce moteur qui est la
matière organique du sol tous à sa vie
c'est un flux et cette matière organique
va avoir une mais une réalisation
secondaire c'est à dire qu'elle va
restituer dans son milieu et donc rendre
disponible pour la plante les éléments
qu'elle a qu'à la stocker est ce cette
libération d'éléments la minéralisation
secondaire est là un facteur que l'on
que l'on peut calculer qui s'appelle le
k2 et qui va dépendre du type de sol
c'est-à-dire en fait du pourcentage
d'argile dans les sols du climat
principalement de la température est
également du travail du sol
ça ce sont des des formulations
mathématiques qui émane de l'institut de
recherche français en l'occurrence
l'inra mais qui sont corroborés par des
des études des expériences qui ont
notamment été fait aux états unis et qui
prouve que lorsqu'on labour et bien on
relève beaucoup de carbone dans
l'atmosphère et le bilan humique belge
libyen puisque c'était le sujet eh bien
c'est la somme des entrées - la somme
des sorties et en l'occurrence si mon
bilan humique est positif
ça veut dire que j'ai apporté plus de
matière organique et plus de carbone
dans mon sol que je donnais perdu donc
leur formule d'une autre façon le bilan
humique c'est tout ce que j'apporte par
les produits organiques les amendements
ce que j'apporte par les résidus de
cultures et les résidus de couverts
végétaux de cultures intermédiaires -
alors ça c'est le stock - les besoins en
carbone organique de ma culture
et ça ça c'est le flux c'est donc mon
bilan humique
et tout le jeu c'est d'enrichir mon
stock et de gérer mon flux alors si on a
un bilan humique positif et bien c'est
un marqueur de conduite agricole
agronomique favorable au sol favorable à
la plante est également favorable au
climat puisque on est dans une fonction
stockage de carbone dans les sols et
donc on ne
on aimait pas de ge est sous - et puis
s'il est négatif et bien on a une
dégradation de la structure du sol de sa
fertilité puisqu'on va réduire le volume
de matières organiques et puis c'est
quand même pas favorables à la
biodiversité alors l'outil novembre
c'est celui là il s'appelle indices yade
point fr et sur indices yade
vous pouvez calculer votre bilan humique
en grandes cultures est désormais en
viticulture ou bien faire une analyse un
peu plus poussée avec un volume beaucoup
comment un questionnaire beaucoup plus
approfondie et qui à l'échelle de la
ferme
donc vous pouvez calculer votre votre
bilan humique alors c'est pas très
compliqué je les dis au début on rentre
des informations alors qu'ils sont liés
d'abord au sol quel est le type de sol
sa texture donc son tonnes d'argile quel
est son comment son taux de matières
organiques etc
et puis on décrit la conduite sur une
année de de la pratique agricole par
rapport à une culture ou par rapport
je vais dire un millésime en viticulture
et derrière il ya évidemment un gros
calculateurs puisque vous avez vu des
cas 1 par exemple il y en a beaucoup qui
diffère en fonction de la culture en
fonction des racines en fonction des
pailles et puis c'est pas le même
fonctionnement en termes de de
viticulture et on obtient ce type de in
fine et quand on a terminé vous pouvez
aller sur 1,17 point fr et le faire et
vous recevrez un mail qui va vous donner
ce pdf dans lequel vous allez avoir vos
résultats et on va vous informer on va
vous donner le résultat de votre bilan
humique qui va être donné en termes de
tonnes de matières organiques par
hectare c'est à dire augmentation ou
diminution positive ou négative en
tonnes de carbone et en tonnes
d'équivalent co2
les trois chiffres sont exactement les
mêmes
c'est juste qu'il ya des proportions et
des rapports entre entre les uns et les
autres et puis vous avez d'autres
informations notamment sur votre bilan
azote sur votre taux de couverture est
également sur le rapport entre votre
rêve t c'est à dire vos vos traitements
phytothérapie port à la moyenne
régionale des traitements vitaux
voilà et je peux peut-être pas
m'attarder là dessus mais c'est deux
bilan humique comparer et qui reflète
très bien le type de conduite
agronomique puisqu'on voit les taux de
matière organique le pourcentage de
couverture des sols on voit si on a un
risque
cazaux tout pas haute et puis sur les
rapports if they suri ft régionales eh
bien on voit s'il ya surconsommation de
produits phytosanitaires ou pas et je
voudrais finir avec deux idées
la première retenez que le bilan carbone
est le bilan humique sont deux choses le
bilan carbone c'est on prend à l'échelle
de la ferme
l'ensemble des émissions de gaz à effet
de serre et les émissions de gaz à effet
de serre c'est
les énergies toutes les énergies
fossiles ou par l électricité également
ses les produits phytosanitaires les
cultures elle même émettre du co2 donc
on prend l'ensemble de ses émissions de
ges mois le stockage de carbone donc je
viens de de vous en parler c'est le
bilan humique c'est également la
séquestration de carbone dans les arbres
avec l'agroforesterie
donc tout ça est pris en considération
et donc c'est le calcul du solde entre
toutes les émissions - le stockage et
donc si vous avez un résultat qui est
négatif ça veut dire que vous stockez
plus que vous venez m'étais et le bilan
humique et ben c'est la fraction du
bilan carbone qui est rapporté aux flux
entrants et sortants dans le
compartiment sol donc on prend pas
l'ensemble des émissions à l'échelle de
la ferme c'est la différence
donc on voit comment on traite le sol et
si on le valorise aussi on l'a grade ou
si on ne dégrade
et puis la deuxième idée avec laquelle
je vais finir c'est la façon dont on
apprend attrayant d'aujourd'hui
cette question de bilan carbone toutes
les stratégies administratives
réglementaires législatives sont basés
sur le passif c'est une approche du
passif où on va regarder que vos
émissions est ce que l'institut de
l'agriculture durable mais également le
centre national d'agroécologie carbone
fertile
se propose de faire et bien c'est à
travers ce bilan humique que vous pouvez
calculer vous même et est bien c'est de
montrer qu' il n'y a pas qu'une logique
qui est basé sur du sur le sur ce passif
ou de toute façon on va avoir toujours
une vision négative puisque on va être
dans les émissions de gaz à effet de
serre et quand on est dans ce type de
vision je vous rassure
la taxation n'est pas très loin eh bien
nous ce que l'on veut c'est de dire que
il ya également un actif et l'actif y
tient à la gestion des paysages par
l'agriculteur donc la gestion de la
biodiversité par sa conduite agronomique
des cultures c'est à dire est ce qui va
enrichir son sol de carbone c'est
également l'autonomie fourragère quand
on a on a de l'élevage parce qu'on va
soustraire des émissions de gaz à effet
de serre et donc c'est la non
perturbations du solde des couverts
végétaux et bien sûr biodiversité y
agroforesterie voilà est ce que je vous
raconte et le bilan humique c'est dans
le compartiment sol c'est déjà une
vision où on a un actif et un passif et
on a un solde
le bilan carbone c'est la même chose il
faut regarder et ça c'est urgent que les
agriculteurs les viticulteurs et les
autres le fassent pour montrer que c'est
une réponse aux dangers au risque que
vous évoquez conrad tout à l'heure que
les végétaux sont une réponse sinon la
réponse est que le travail des
agriculteurs s'est pas il faut pas
uniquement le regarder en s'amusant à
faire de la grille bashing mais ce sont
eux les acteurs de cette solution
voilà et c'est pour ça que pour finir je
vous propose de rejoindre pour ceux qui
le veulent l' aventure carbone fertile
à cette adresse c'est à dire vous aussi
venir ajouter votre voix à cette logique
voilà je vous remercie je pense que pour
résumer tout ce qu'on a dit sur les
analyses de sols et la compréhension du
bilan humique on peut à nouveau jeter un
coup d'oeil nos modes de terre donc la
belle menottes à gauche le bio tir est
logique et à droite le but enfin à l
inverse pour vous parce qu'il n'est pas
dans le même sens et donc on voit
vraiment que le problème numéro un de
dégradation de l'environnement c'est pas
les phytos est pas la chimie c'est pas
le glyphosate c'est le travail du sol on
voit que même un sol bio qui est vantée
par les médias font complètement dès
l'instant où il est travaillé et ça ça
va dans les rivières sa bouche les
branchies des poissons
ça détruit l'environnement et ça bouge
tous les fossés et ça crée des dégâts
écologiques majeurs al'inverse insolent
qu'ils soient bio ou pas dès l'instant
où il est couvert il devient prospère et
on voit qu'il est résignant à l'eau et
les plantes poussent naturellement
dessus voilà et donc si vous avez des
questions on peut faire passer un micro
oui je me demandais à par rapport au
bilan humique en fait comment ça avait
été construit à quel point c'était
fiable enfin si on fait le bilan avec
donc c'est un modèle qui fait le calcul
voilà est-ce qu on a évalué pourcentage
d'erreur etc et l'autre question c'est
est ce que on pourrait extrapoler sa
part à grande échelle quoi l'échelle
française que vous avez essayé de voir
combien ça ferait si jamais on passait
de certaines pratiques et à certaines
autres pratiques
voilà l'extrapolation elle est très
simple je compte la deuxième question
d'abord ça s'appelle le projet 4 pour
mille c'est tout simple si il y avait eu
une une amélioration de ce stock de
carbone à raison de 4 pour 1000 chaque
année dans les sols et dans les sols
agricoles à l'échelle de la planète
eh bien on compenserez l'intégralité des
émissions de ges industrielles et
humaines à l'échelle de la terre donc ça
c'est la première réponse ça a été c'est
un projet pourvu qu'on s'y tienne et on
sait l'espoir un peu de résoudre les
problèmes qui sont devant nous après est
ce que on connaît le pourcentage
d'erreurs et non on a fait tout notre
possible pour qu'il soit le plus limité
possible on a il ya toujours quelques
approximations qui existe il ya toujours
des variables mais ce qui est quand même
très très importants plutôt que de
s'attacher à la virgule ou à la 3 au
troisième chiffres après la virgule
c'est de regarder si vous stockez ou si
vous déstocker
si vous à grade et où vous dégradez vos
sols c'est ça qui est important est que
l'on ait cette base de comparaison en
tout état de cause quand on regarde
l'ensemble des statistiques on
s'aperçoit c'est ce que tu disais quoi
sur le carbone de la biodiversité bien
on s'aperçoit que les pratiques en
agriculture de conservation des sols
sont celles qui stocke le plus de
carbone donc il ya cette corrélation et
puis c'est un outil qui va permettre de
vérifier
et puis de se comparer 2 et de se
convaincre aussi de de l'intérêt de
l'importance des pratiques agricoles que
l'on a
alors je tairai on peut extrapoler quand
même puisqu'on a des tests en cours en
mesure de moins quelque chose à 0 et 2 0
à + donc sur des tests ou élargie à un
groupe d'agriculteurs c'est une
association bretagne sans agriculteur il
n'y a que 20 % des agriculteurs qui
arrive à stocker du carbone
quand on enlève la prairie et les
fumiers lisiers d'accord c'est à dire
que uniquement sur les pratiques
agricoles et la tue un petit peu surpris
tu dis hou là là il va y avoir du
travail et que entre zéro et on trouve
le meilleur il y a deux tonnes d'accord
donc finalement on pourrait extrapoler
si tout le monde s'y met on pourrait
peut-être essayer 500 kg tous les ans ça
ça a l'air assez facile à atteindre et
on voit bien que la couverture des sols
et la quantité de ce que tu parachute
c'est fondamental et finalement tout ce
travail là il a été incubés depuis les
années 45 47 avec sans doute le meilleur
agronome du monde de son époque qui
s'appelle stéphane henin qui nous a fait
ce bilan humique qui fonctionne très
très bien pour les paysans et quand vous
l'avez vous avez aussi toutes vos
pratiques identifiées donc c'est un
excellent sujet de développement parce
que vous pouvez discuter avec un
agriculteur sur ses pratiques sur son
résultat modéliser qui n'est pas une
valeur absolue qui est une tendance faut
vraiment se mettre en scène avec ça et
la tendance les bonnes moyennes ou
mauvaises et tout de suite vous pouvez
le mettre au boulot parce que vous avez
ces pratiques identifiées tiers nous
manque ça on pourrait rajouter ça on
préfère comme si on préfère comme ça et
donc vous êtes dans de la dynamique de
développement réellement et c'est ça
qu'il faut imprégner dans tout le
travail qui va démarrer avec les
agriculteurs
une autre question peut-être non bon
c'est l'heure de l'apéro soit bien
donc on va s'arrêter là et je remercie
martin vincent et eric pour leur
intervention est pas d'appétit on se
retrouve à 14 heures théoriques mans
pour la suite merci beaucoup
amy le paysage in marciac amis
l'improvisation amis des séquences amis
décadence amis des partitions bienvenue
pour cette dernière après midi bienvenue
à vous dans la salle bienvenue à
monsieur covès avec un petit peu de
retard bienvenue à vous qui nous suivait
encore et toujours sur youtube qui nous
reverrait avec qui on va discuter
échanger continuer une après midi
consacrée à l'agroforesterie aux trognes
en particulier l'éternelle jeunesse des
trognes sujet au en couleurs des
spécialistes genevois yves gavory de
mission bocage dans la salle david
dellas ce qui les a dessinées redessiné
taille est planté bruno sire 20 et puis
tous les collègues tous les copains et
puis et puis vous tous bonjour william
ça va bien tu as l'air en pleine forme
mais ton micro marché encore mieux je
suis enfant tu es content d'être ici
super je reviendrai prochainement tap a
invité je suis il est bon le mec à temps
fort se voir bristol
bonjour martiaux bourdarias bonjour à
l'incarner comment vas-tu mon garçon oui
plutôt bas est aussi content d'être ici
ok et moi aussi je viens l'année
prochaine oui c'est vrai j'ai pas
d'inviter à l'énerver viens avec nous
qu'on rigole et je pensais être
tranquille tout seul mais non j'ai
bonjour hervé robbe bonjour on a déjà vu
oui j'avais quelque chose d'important à
te dire à moi en particulier à toi
surtout ben alors la vie est belle et
bien voilà il me semblait bien tous les
autres sims ici ici c'est elle et les
énergies les synergies on va parler de
trognes parce que c'est un sujet facile
c'est un sujet d'avenir en réalité c'est
une sujet du passé c'est une forme
d'avenir pas toujours bien comprise
parfois mal aimés mal traduisent mal
mise en scène alors du coup on s'est
donné une partie de l'après midi
et puis
léo et puis yves nous rejoindront pour
finir cette journée pour parler
d'agroforesterie je crois que la
dernière session ça sera la nôtre mais
ça sera évidemment la vôtre et vous
pourrez même tous passés sur la scène
parce que vous verrez on est vachement
bien ici sous les projecteurs ce même
super confortable on prend un peu de
bronzage donc pas ce que parce que
paysage in marciac il faut aussi il faut
aussi le prévoir l'année prochaine
puisque tu vas revenir
on est en train de se dire avec tous les
amis les copains de vers de terre qu'on
va en faire un je sais pas comment il
s'appellera je crois qu'on a peut-être
déjà trouvé lieu du 22 au 25 décembre
dire qu'on va en faire un intermédiaire
parce que un an c'est long c'est ça vous
va on vous entend pas là vous êtes là ou
pas au ils sont en place
donc donc c'est rogne on va les
décrypter un petit peu parce que cette
éternelle jeunesse on va parler de
l'arbre et puis la trogne en particulier
c'est pour ça qu'on est bien entre eux
on risque d'avoir un souci avec
marc-andré sellers qui nous faisait
l'honneur d'être ici depuis bélisle où
il se pose et il se repose et ils
composent d'ailleurs il écrit il écrit
encore mais là il semblerait que les
réseaux des aoûtiens soit un petit peu
un petit peu saturé voilà donc on a un
petit peu de temps cet après midi on va
commencer avec willy enfin on va avant
de commencer avec williams
on a décidé de vous montrer quelques
quelques petites images
c'était l'année des trognes en 2020
c'est encore l'année des trognes en 2021
et puis on espère que ça sera toujours
toujours et encore l'année des trognes
parce que parce que c'est une forme
intéressante sous une forme intéressante
et quand on voit un très vieil arbre
on a fait avec nos collègues en partie
dans la salle une journée sur les vieux
arbres on a publié un livret sur les sur
les vieux arbres c'est souvent des
trognes pas exclusivement mais souvent
un le castor la tempête la foudre le feu
le vent j'en passe et des meilleurs les
paysans les ont
pris à leur compte les ont traduit avec
des formes invraisemblable on salue
d'ailleurs dominique mansion que vous
connaissez probablement avec ses
fabuleux travaux ce soit de dessins
d'aquarelles l'illustration la flore
forestière mais aussi de son livre les
trognes l'arbre paysans aux mille
visages alors en voilà une première
trogne voilà une première éclairer une
trogne bizarre c'est un zelko va alors
je les ai mis à l'envers et à l'endroit
parce que je sais pas pourquoi on est
tous un peu artiste another perdu on
sait jamais quand on est sur scène avec
autant d'artistes et y en a au premier
rang on essaie de faire des trucs alors
après ça fonctionne où ça fonctionne pas
bien évidemment celle ci comme les
autres et là produits du bois de la
biomasse et tout ce que vous savez
pendant 300 ans aujourd'hui elle en a
400 va pas rentrer dans le détail on est
enfin de ce pim
enfin c'est sans fin pim mais on va pas
rentrer dans le détail de tout ce que ça
fait avec rien et qui plus est n'est ce
pas de façon exponentielle
monsieur gaborit ça produit de plus en
plus du bois donc dans cette situation
dans cet état d'urgence d'un monde qu'on
nous dit fini avec le végétal
finalement le champ des possibles
s'ouvre et celle ci aussi la destinée et
elle est à l'échelle avec les avec les
avec les cochons
elle est au pays basque
c'est une forêt elle tout seul sur sur
cinq mètres carrés on a on a une forêt
une taille magnifique grandiose
invraisemblable est incroyable on salue
marie france aussi parce que ces arbres
plantés avec des enfants des arbres une
partie deviendront aussi des trognes
probablement rose berceau du chêne la
régénération la réitération marceau nous
le répètent en boucle se freine un
moment donné il va falloir le tailler
parce que sinon marceau si on ne taille
pas qu'est ce qui va se passer
il y aura plus de raison il y aura plus
de raisin il y aura plus de 20 pour les
copains donc c'est un petit peu dommage
ça qu'est ce qu'on doit dire de cette
image monsieur board arias qu'elle est
qu'elle est très joliment dit ben voilà
c'est voyez les trognes si c'est juste
de la coopération
c'est vrai qu'elle est très joliment
dessinés à la montagne dans les
campagnes haute basse prospère fertile
généreuses elles sont là dans l'histoire
c'est pas la peine de chercher beaucoup
pour en trouver partout partout tout le
temps à tous les étages sous toutes les
latitudes et longitudes en ville près
des maisons
les chemins c'est la grogne louis xiv ça
c'est la trogne louis xiv de tilleul
thil et bois ici exprimer
souvent soyaux petit un petit malentendu
entre les tailles dit architecturé et la
trogne paysanne ça c'est intéressant
d'ailleurs on pourra peut-être jouer
avec ça tout à l'heure williams dans est
ce que est ce que est ce que détaille de
jardin à la française architecture est
comme ça qu'ils sont ils issus de
donc deux de ses architectes de louis
xiv la principalement
est ce que est ce qu'ils ont été
inspirés par l'arbre paysans moi je
pense que oui je pense que ces
agriculteurs qui venaient travailler les
armes en ville et puis il pratiquait le
savoir faire sur les armes en ville
je crois que c'est ça le soupçonne après
il y avait cette volonté aussi de de
créer des perspectives de créer des de
sortir de la souplesse du végétal et de
rentrer dans quelque chose de beaucoup
plus contrôlés dont beaucoup plus de
droits de maîtrise de 2,2 comme arte le
trianon c'est ça ouais ouais ouais mais
c'est pour ça parce que vous n'avez pas
non mais vous en angleterre vous avez
vous avez pas d'arbre architecture et en
ville sauf les ifs regardant les jardins
en angleterre vous trouvez un livre
quelques chansons en avion en bateau en
biscuit des fois en arbre est-ce qu'il
étaye en arbre des fois oui voilà le
taux clair pour les choses bizarres vous
avez l'habitude mais on n'a pas des ont
fait très peu de trains urbains
ah ouais mais vous avez vous avez des
trois grilles comme louis beaucoup oui
ballon est il en reste un peu voilà le
tilleul le tilleul en dentelle percée
complètement défiguré et et pourtant et
pourtant si beau le chêne et le chêne
sur le banc calcaire qui avec pas
grand-chose fait visiblement beaucoup
vous remontre on se répète un des images
quand vous a montré déjà ce paysan qui
cultive l'art de la trogne l'art de la
mini trogne de la clôture de la clôture
soudé et de tous ses effets et notamment
sur le bien-être et le confort animal au
delà du fourrage au delà du bois tu
aimais les trunks tu faisais
informations toi non moi j'ai une
formation de deux grimpeurs élagueurs où
on nous a
après on nous a inculqué avec force la
sanctuarisation du modèle architectural
naturel du végétal et on avait quand
même dans notre apprentissage toutes les
tailles architecture et mais cette
architecture elle était vraiment
construite avec un souci de blesser le
moins possible l'arbre est d'être
vraiment le plus respectueuse possible
et ça c'est très intéressant parce que
c'est pas du tout l'objectif de l'arbre
paysans trogne est donc sacré des
générations d'élagueurs qui sont hyper
respectueux qui ont une finesse vraiment
de regard sur le végétal mais qui ont
vraiment beaucoup de mal avec les
trognes parce qu'il apparente les
trognes à ce que l'on appelle détails
qui sont des tradi call donc ça veut
dire des détails sur des arbres qui sont
encore libres et que l'on transformerait
en trogne dans des endroits où la trogne
est totalement inappropriée notamment
bas dans les espaces verts les parcs et
les jardins on peut pas gérer une trogne
de la même manière qu'on l'a gérerait
dans un champ parce que il ya des médias
souvent des grosses problématiques de
sécurité de problème mécanique lié au
fait que les tron soit creusée que
mécaniquement voilà donc bah oui en tant
qu est la guerre on avait la phobie des
trognes mais pour pour une simple raison
c'est que on n'arrivait pas à faire le
lien entre le paysage et l'agricole et
qu'on avait saucissonné soit et
paysagistes soit agriculteur est cité
agriculteurs tu t'occupes pas du paysage
cité paysagiste tu t'occupes à
l'agriculture et ça c'est complètement
fou puisque en fait c'est un peu le même
métier puisque les agriculteurs nous
construisent le paysage et les paysages
y sont censés nous aménager des endroits
pour se nourrir un peu énervé et
pourtant dans certains espaces naturels
pour ceux qui ont eu la chance d'aller
visiter les forêts de pommiers sauvages
du kazakhstan près des villes près des
maisons près des lieux d'habitation
certes les arts ont des formes d'arbres
naturel
enfin emporte tout à fait naturel mais
dès qu'on s'éloigne un petit peu de
civilisation il n'y a aucun arbre droit
ils sont tous tordu et plus les pommes
sont bonnes plus ils sont tordus
simplement parce que les ours arrête pas
de secouer pour faire tomber les fruits
et que quand un ours coup un arbre pas
sa case des branches sa faune des arbres
salle et prisa les gauches ça fait des
minitres end et puis surtout des voilà
des essarts part de tous les côtés
l'esab sont excessivement tortue et
tortueux à tour tué excessivement
tortueux et c'est ça en fait la grande
magie de l'arbre je trouve que quoi que
l'on fasse là on va toujours réagir pour
nous apporter le meilleur de ce qu'il
peut faire des jardins à la française ou
des forêts sauvages douce au kazakhstan
mais vous n'êtes pas obligé de trop nié
tout les armes en regarder ces mini
trogne comme elles sont belles pour
nevers les moutons c'est pas beau ça
ça fait rêver quand même voilà une belle
exemple devait de la clôture à pas cher
ça ça fait la clôture à pas cher donc
voilà qu'est-ce qu'on a d'autres à vous
montrer ah oui ça ça bien aussi 1 les
armes fourrage et au maroc
cher à mohamed ali triki et geneviève
michon et toute leur équipe ici ici ces
arbres producteurs d'eau qui réhydrate
les milieux secs permette aux paysans de
se sédentariser de vivre normalement et
puis et puis là heureusement qu'on sait
pas faire si on savait compter le nombre
de feuilles et la surface foliaire de
ses 30 des arbres soudés pour le coup ce
sont des arbres souder le frêne le
fameux freine dix morts fin sur des
centaines de milieu des milliers
d'hectares comme beaucoup de systèmes
agroforestiers dans les zones chaudes et
très inspirant je crois très inspirant
pour nous face à l'aridité celui là il a
pris la foudre il est millénaire il a
pris la foudre il est totalement réitéré
c'est peut-être pour ça qu'il est encore
là on sait pas trop c'est tout ça qu'on
met en débat en projection il y aura
beaucoup de questions sur la taille
williams donc pour ça aussi
on prend le temps est ce qu'on répondra
à toutes les questions probablement pas
on est là pour ouvrir des questions vous
le savez bien c'est ça qui est
intéressant c'est continuer à ouvrir le
débat
voilà un paysage de trognes vue de haut
c'est la patagonie sud ouest vous
connaissez peut-être ces images de
l'autre bout du monde
oui si on produit beaucoup de
biodiversité beaucoup de biomasse
connaissait vous êtes allé là-bas déjà
c'est le marais poitevin
pour info patagonie du marais du marais
poitevin
si vous voulez faire un un bon voyage
entre oignons multi-étages multicouches
avec toutes les difficultés et les
limites qu'on peut avoir sur la callas
rose notamment
il n'empêche que les paysans construit
des trucs pareils quoi ils ont construit
des trucs pareils invraisemblable c'est
vrai que le patron de tesla qui
cherchait des techniques pour en faire
de carbone dans le sol faut vraiment
qu'on lui écrive quoi l'arbre je sais
pas ce que tu en penses williams et
larmes c'est encore assez efficace qui
le pousse voilà merci merci pour votre
attention pour cette petite mise en
bouche on a donné williams est venue en
jet privé depuis londres parce que avec
les barrières cowitz était un petit peu
compliqué donc vous le répèterai pas je
mets mes son bilan carbone est
excessivement bon et quand conrad arrête
pas de nous le dire
remettez le co2 mais ce qu'il faut c'est
couvrir les sols en verticale et à
l'horizontale laisser pousser cesar
blessé cette nature s'exprimer donc on a
merci d'être avec nous lors qu'une audi
déjà que tu vas revenir donc c'est juste
formidable n'osaient pas d'invités et
puis finalement on l'a fait tu es venu
après master class qui a suscité
beaucoup de beaucoup d'émotion et
beaucoup d'enthousiaste nous te donnons
45 minutes pour cette entrée en matière
et nous nous retrouvons pour poursuivre
le débat si ces conditions te
conviennent ok on va essayer 45 minutes
je promets pas
oui je bosse ir ou is the boss ea a tout
de suite merci williams
on applaudit bien fort il est là un
paysage in marciac en direct live sur
youtube
merci à la merci de m'avoir invité
encore je suis très content d'être parmi
vous je vais pas demander de parler de
la réitération
mais le problème l'arriération ça veut
dire quelque chose chez les arbres il ya
différentes façons de réitérer donc on
peut pas utiliser le mot réitération
sont les qualifier parce que c'est une
récréation séquentielle est ce que c'est
une relation essentielle est-ce que
c'est une situation de total total est
ce que c'est une réservation de
formation tout ça ça va rien dire mais
c'est ce qu'ils font les apps et loyers
terre il le répète il répète de rupture
alors donc ce que je vais faire je vais
parler de la genèse de l'arbre tout le
long de sa vie de la naissance jusqu'à
la sénescence ça c'est notre ligne de
base ces notes retrait des bases qu'on
va utiliser pour comparer les arbres
comme convoi de tous les jours alors
donc on va je vais présenter lors de la
première unité architecturale jusqu'à
l'âge adulte et puis là ce n'est son à
la fin de sa vie le vieillissement
normal naturel sont pathologie son
intervention de temps ils sont bien et
ça c'est notre line et après je vais les
absents ramifié ils ont des branches
ils ont des fourches ils ont des rejets
et je vais placer ces trois différents
types de structures à fur et à mesure
que l'arbre se développe alors
l'achitecture c'est en séance qu'est ce
que c'est l'architecturé c'est le type
de ramifications in france est qu un un
arbre est sous forte contrôle génétique
donc voulu garder un secret région vous
le gardien de catane vous le gardien
chaînes sont feuilles ou avec flybe
chacun brûle à son architecture ça vous
permettre de l'identifier sans aller
chercher les failles forcément c'est
juste les ramifications et ça c'est sous
forte cote contrôle génétique donc on
peut pas le modifier
c'est impossible de modifier sauf que
par sélection et dans l'est
et à punir des choses comme ça mais
voilà donc on peut faire mais la bulle
en forme et la forme c'est le résultat
de les influences externes externe le
climat le sol la taille l'élagage 1 me
qui vont agir sur cette plante plan
architectural donc une bonne zai un
chien de bonsaï qui fait trois mètres
d'eau deux mètres d'eau il a le même
architecture que le même arbre une forme
samu livre c'est à dire qu'il va
produire le même type de la musique à
sion mais là c'est la forme qui a changé
à cause de la taille et donc un autre
mot à dire pour nous quand on fait du
diagnostic
l' architecture c'est un outil fabuleux
parce que tout ce qu'on a besoin c'est
les yeux et un peu de connaissances en
biologie et c'est ça qui va nous
permettre de apprécier le bilan
énergétique de notre havre est ce qu'il
est en bonne forme et c'est en pleine
forme mais ce qu'il a plein de réserve
d'amidon ou est-ce qu'il commence à être
un peu fatigué à ce que les vénérables
hausse presse ou est-ce qu'il est
dépérissants mais celle architecture qui
va nous permettre de faire cette
appréciation sur le niveau d'énergie
dans notre arbre tout ce qu'il faut
c'est les yeux
pas compliqué alors les archives on veut
juste voir ce que celle architecture
d'une donc allée s'écraser you say yeah
de l'ain qui sont vraiment des gens qui
ont beaucoup étudié ça et ça c'est ce
qu'ils font ce qu'ils font les
scientifiques c'est un arbre un platane
qui a peut-être une quinzaine d'années
qui fait peut-être 5 6 5 6 7 8 mètres
dos ok et puis ils vont décrire les
différents types de ramifications qui
peuvent vous observez donc ce qu'ils
vont faire un exemple des sécateurs
ils vont couper le printemps morceaux
ils vont essayer de rassembler toutes
les accidents tic et les mettre dans des
boîtes
comprenez et donc chez les platanes en
fait il ya il y a cinq boîtes
ils vont regarder le la poule c'est ce
que c'est un puits vertical ou est-ce
que ça pousse horizontale ils vont
regarder
regardez la longueur de la pousse est ce
que ça ne pousse courtes où ils vont le
garder la philo taxi il va regarder la
sexualité est ce que ça porte des fleurs
ou pas et est ce que ça va c'est la
grille ou est-ce que ça va
l'arbre toute sa vie donc ça c'est
demander la chute actuelle du platane et
ses modèles ils sont maintenant qu'ils
sont faits pour énormément d'espèces
dans les pays tropicaux mais aussi dans
les pays a tempéré comme chez nous et
donc on fait référence sept modèles de
base quand on fait nos diagnostics
alors oui donc le platane il a un axe 1
ici qui est au top
ça veut dire verticale ce qui pousse
très longue
je vais parler de détailler le fil au
taxi parce qu'on n'a pas tellement le
temps ce pas sexuel et ça ne se règle
pas ce que cet axe reste est réglable
toutes les langues de sa vie les autres
axes 2 3 4 5
ils sont de plus en plus courtes d'entre
2 3 le 4 et le 5
ils ont progressivement plus courte et
puis il s'est langui à plus ou moins
long terme donc toutes ces accès si ces
boîtes en a deux à trois quatre axes 1 à
5
ils sont destinés d'être éliminé par
l'arbre à terme on trouve la sexualité
sur les boîtes 4 et 5
et voilà le modèle architectural du
platane ceux là où l'arbre va démarrer
sa vie mais c'est autre chose a dénombré
donc ça c'est la voilà le platane le
premier lionetti architectural 7 avril
présente toutes les axes qui peuvent
bien faire que le platane sait faire et
la sexualité maintenant salées pas tout
mais on a en tronc et les branches
blanche un latéral plages et autres up
horizontal ou plage au public un peu
plus avant le sommet et donc ça c'est
notre bébé
notre petit arabe qui demain ça vire
hockey et donc 7 septembre là c'est une
collection de branche
il n'y a pas de fauche il n'est pas
déroger ceux des branches et les
branches sont conçus pour être élagués
ils sont là on n'a pas le temps de le
garder en détail mais la branche c'est
quand même un petit arbre ancré dans le
tronc mais il n'y a pas de continuité
dans le système vasculaire
ni dans les colonies dans le bois qu'est
ce qui va permettre l'arbre de se
débarrasser de cette branche facilement
donc ça c'est une branche est là juste
pour vous montrer comment j'arrive sur
la blague là vous avez un axe avec les
bourgeons natural ça c'est la période de
repos de l'hiver dernier et ça c'est la
période de repos maintenant le bourgeon
qui qui dort que vous avez des bauges en
latéral donc une branche va se se
produire lorsqu'une bourgeon sous
terminaux 1 m sur l'ex de l'année
dernière se développe au mot même temps
que le le bourgeon terminal
ça va vous donner toujours une branche
qui a une anatomie spécifique des angles
de coupe spécifique quand on voit la
taille et mais des fois contenant avec
les jeunes et la pleine d'énergie
on pourrait avoir des ramifications sur
l'acte de l'année c'est ce qu'on appelle
notamment ramifications immédiate est
donc retardé mais c'est toujours une
branche hockey parce que ce que je viens
de faire la part dont j'ai appuyé sur le
mauvais bouton
le mauvais bouton ok
donc on était ok donc maintenant vers
les gares des commentaires il se
développer cette petite platanes il va
arriver un arbre qui fait 30 40 mètres
dos ok ça c'est le premier unity
architecturale ce qui va se passer c'est
que le bourgeon terminal va savoir thé
et deux bourgeons soutien minots se
développent et ses deux deux axes vont
répéter le premier unity kit actuelle ok
donc la première ouverture à sion c'est
un complexe loyer terry totale parce que
ça que chaque branche va répéter
exactement le modèle de base complexe
ouverture totale
on peut avoir les artistes offrent deux
catégories 2 qui forme des fourches et
ça c'est un complexe henri-terré partiel
parce que c'est un bon jeu l'avons pas
répété d'autres non le modèle parce
qu'il n'ya pas les axes de type 1
mais tout est un fait pour être là j'ai
donc ça c'est la première phase de
restauration séquentielle de 7 processus
va continuer donc là vous avez la
première fauche l'abandon deuxième
fourche est ici vous avez un deux trois
quatre jeux de fausses
donc le nombre de petits arbres est en
train de monter que c'est comme ça que
ça va se passer donc là vous avez le
complexe nourriture et auto et le
complexe ouverture est passé à lamballe
et donc ça c'est la fourche
alors il faut savoir que la fauche n'est
pas fait pour être élagué palabres
l'arbre il pense pas que ça va être
quelque chose qui va s'en débarrasser
c'est un axe de type 1 qui se divisent
pour former deux axes ce type à 1 et ses
arbres ses axes ne sera pas donc on
évite de tailler les fourches parce que
ça va toujours introduire des petits
problèmes parce que la belle sait pas
gérer ça très bien on peut le faire mais
si on doit tailler une fourche et ça se
fait lorsque l'abri lorsque la branche
est tout petit
qu'est donc le la formation c'est à part
votre naturel du bourgeon terminal
ça peut être pas transformation du
bourgeon terminal en fleur et ça peut
être pas un traumatisme
on donne un coup de sécateur
donc on peut initier cette cette
relation si on souhaite
ok donc le bourgeon terminal qui meurent
et les deux bourgeons sous terminaux qui
se développe au même moment et vous avez
la fourche une tige co dominante
un autre thème qui s'assèchent et les
érables le tige
le maire estime se transforme en forêt
sens et c'est ces deux bourgeons sous
terminaux qui vont se développer pour
faire le relais
ok c'est donc ça s'est un peu plus tard
les deux bourgeons forme de deux axes
identique à laax potter et ça c'est la
passion de la fleur et ça c'est
automatique
on est venu avec un engin et puis on a
cassé le tronc et là les deux bourgeons
sous terminaux se développe pour former
de tron
donc si ça c'est un axe de type 1 ce que
ce qui est le cas là maintenant vous
avez deux axes de cuba mais c'est pas
fort mathis menons pas par les
interrelations séquentiel et donc on
peut suivre par exemple le frêne ici à
bordeaux
et là vous avez trois arbres au niveau
de premier unity un site actuel est là
maintenant on ne voit que lui
il est en phase de restauration on a
deux enfants deux unités en site naturel
en cours de développement donc là c'est
le premier phase de réitération
séquentiel
sa seule et même espèce mais on est un
peu plus tard ici là vous avez la
première phase de restauration
séquentiel le deuxième phase de la
troisième phase est maintenant à 1 2 3 4
5 6 7 et sa célèbre colonne est de
francis hallé et on a une comme une
petite forêt de daverat identique mais
intégré dans l'ensemble et ça c'est un
platane ici donc si vous pouvez compter
5 si cette phase de restauration
séquentiel 1 2 3 4 5 6 7
votre bio développement maximale
c'est-à-dire les adultes vous pouvez
rêver de ça c'est en 1920 et ça c'est en
2012 il a il ya quelque chose qui a
changé mais il a à peu près la même
masse foliaire
il a la même hauteur melia sont les
adultes cette phase de relations
essentielles donc tout le monde peut
faire ça chez les feuillus tout le monde
est capable de compter ce jeu de fauche
dans quelle est la différence entre cet
arbre cet arbre mais que si vous
regardez bien on on a pris du poids
on a pris du poids j'ai pas le temps et
les charpentiers sont plus grandes plus
grosse parce qu'on a un vingtaine
d'années d'écart mais la masse foliaire
reste pareil donc là le mas foliaire est
au maximum de son développement mais
cette masse foliaire ses tableaux à
ajouter une couche de bois sur tout les
organes ligneuse en eau et sur tout le
système national aussi donc qu'est-ce
qui est en train de passer se passer ici
c'est que le l'énergie potentielle
hockey et était au plafond mais
l'énergie cinétique c'est à dire
l'énergie pour l'entretien de l'ensemble
est en train d'augmenter
je sais pas si vous me suivez là le
masque relié au maximum mais tous les
ans la scène de croissance qui se
rajoutent est plus grande
donc ça coûte de plus en plus cher à
chaque année pour l'arbre donc les deux
courbes énergie potentielle ce que la
ville il a et le coût de fonctionnement
du système est en train de suivre une
exponentielle
c'est pour ça que les appâts vivants
internement on regardera ça alors ce qui
se passe dans le garden qu'est première
phase de restauration séquentielle 2e 3e
4e 5e 6e 7e et après ça devienne trop
compliqué donc on voit que les distances
entre les jets de fauche diminue ça
c'est parce que avec les phases de
référence l'itération séquentiel l'arbre
commence à s'amplifier ceux qui héritent
retrait donc au lieu de présenter tous
les cinq axes il va faire par exemple la
hague ce type à 1 mais il va ôter la kz2
type 2 il va faire directement
directement la kz2 qui peut 3 donc cette
simplification va va va continuer à se
produire jusqu'aux moments qu'on a du
mal à distinguer les unité
architecturale et parce qu'il ya des
centaines et des centaines
c'est donc cette sanctification va
continuer jusqu'au moment que la folie
parce qu'on arrive à ce qu'on appelle
l'unité architecturale minimale et c'est
le platane donc c'est dans la tête de
christ entre nous vous avez un axe
végétatif qui porte du rexhôtel
directement les axes dehors cinq zac
sexuelle donc tous les autres les autres
axes ont disparu en une simplification
maximale et ça c'est l'unité
architecturale minimale si votre arbre
présente sur l'ensemble de sa couronne
l'unity minimale il est au stade signer
sans étude l ultime prime stade de
développement
alors on va juste se sent pas de
reconnaître st
ces abcès naissant et ça c'est un
platane il doit faire à 40 mètres dos
c'est montpellier
on voit qu'il n'ya plus personne
vraiment qu'ils dirigent
il n'y a pas de lumière ni parler ni de
linéarité tourner que sera courbis et ça
commence à ça fasse un peu partout et
vous allez voir apparaître ces
structures une forme de corail
avec un axe 1 végétatif qui va porter
des fleurs directement on voit le pays
onuci donc en annexe végétatif qui porte
directement la sexualité donc la vidéo
au stade ultime une leçon de son
développement ok ça c'est inquiétant ce
n'est son ce christophe qui m'a prêté
cette démo il à l'unité minimale partout
mais ça va il est indécent ça veut dire
qu'il est au bout de son développement
mais ça va pas dire qu'il est malade il
peut rester dans cet état pendant très
longtemps donc on lui bousculent pas
tant qu'on ne change pas l'environnement
parce que le linge est disponible pour
l'entretien commence est limité donc le
moins de changements de son
environnement peut entraîner un
dépérissement un arbre comme ça on peut
pas élaguer on peut pas enlever du hamas
fourrière ce que si on enlève la masse
foliaire on va on va précipiter la mort
la mentalité et donc reconnaître les
abonnés sans que
sympa on cherche avec les jumelles ce
qui se passe si vous voyez des petites
structures en corail quels qu'ils soient
sont aussi vues comme pauvres contre 6 7
8 jeux de force
si tel est le cas ici c'est même une
grise acquis pour son fort est ok et on
voit tout en somme et des petites
structures en forme de corail tout petit
okc des actes sexuels qui porte
directement les axes végétative qui
portent des bourgeons sexuelle donc il
est au stade ultime descente
développement hockey et les pousse son
tout petit sur le même à bras on a deux
épouses qui font peut-être cm ok mais
comptera belligène il a plein d'énergie
il peut faire des pousses de la mettre
dans un allié de m maintenant qu'on est
à ce stade la seule épouse sont toutes
un tout petit tout miniaturisés que
c'est un frêne à fleurs ça ces hommes
2010 ils n'étaient pas signer sans à
l'époque et en 2016 et les aînés sont
ils là il a des accents prend quelques
axes végétatif maintenant il ya que des
actes sexuels
et puis là de la mort tragique qui
commence à devenir qui est ce pour vous
montrer tout ça c'est des cdc des actes
sexuels en voile et les peintures des
fruits et donc les structures se réduit
ça c'était donc ça c'est avant la
sénescence vous avez encore des axes
végétatif et les fleurs qui se forme
mais quant au nouveau stade ce n'est
sans qu'ait on a perdu complètement les
axes végétatif
il ya que des axes sexuelle s'asséchait
pour le plein le frêne à fleurs fax nous
on us lors maintenant voyez comment on
est allé au début de la vie de l'arbre
jusqu'à la sénescence il y en a pas
parlé de le troisième type de
ramifications donc un arbre en théorie
peuvent parler de la naissance à la
menthe sont jamais fait de risque de
rejet ou de réitération d'informatique
et c'est là où ça va nous amener vers le
troyen parce que le train il sait que sa
8c relations diplomatiques
donc un arbre en stock de bourgeons
qui ne se pense qu'ils se sont pas
développées sur le stress on peut avoir
un bourgeon qui est de membres dans les
causes qui va se développer pour former
un rejet une réitération de traumatique
et ça c'est un roger provence yves parce
que c'est bourges on est là depuis le 1
0 en est un
on voit le tracé on peut avoir aussi
avoir dérogé adventices c'est à dire
c'était une blessure par exemple et vous
avez des nouveaux bourgeons qui vont se
développer dans le bourrelet de
recouvrement donc ça c'est cet objet est
attentif il est arrivé plus tard il
n'est pas originaire originaire de la
première année que ça c'est sûr le
robinier et donc vous avez 1 2 3 4 5 6
cette année dépassant ce que vous avez
les traces du bourgeon et là vous avez
le bourgeon dormant dans les causes donc
ça c'est le système de secours de
l'arbre donc si on la brûle sous stress
mais il va libérer ses bourgeons qui
vont tenter de refaire masse folha pour
fournir l'énergie nécessaire pour
l'entretien de systèmes
c'est un peuplier qui étaient abattus
peupliers d'italie et on voit ici de
rejoinder bojan inventif qui se forme
dont le bol est formé par lacombe yom ok
donc ce d'événements spontanés
bien bien plus tardivement dans la vie
de l'arbre le pain le gie via le pin
selon julia aux états unis il démarre sa
vie tout petit et puis il devient de
plus en plus plus grande
ok et puis il va y avoir des périodes de
stress qui intervient il s'intéresse et
puis l'avoir de la mortalité
simplement ça démarre et il arrive à
élaborer une ossature et tout ce que
vous voyez là c'est de la réitération
traumatique
parce que ces armes sont très apte à
faire des petits rejet à la base des
rameaux ou même à la base des faits
donnée à la base de toutes les fins il y
a un petit bourg jean et ses bourgeons
sont libérés et donc là il va ce qu'il
va tourner leur est servi sur une
énumération traumatique
le vieillissement physiologique donc il
ya derrière tout ça
cet homme vieillissant physiologiques de
c'est donc cette green que vous
connaissez peut-être qui a parlé de la
croissance vers là-bas chez le chêne en
angleterre ils disent que un chêne met
300 ans a poussé
ça c'est la phase d'expansion de capture
de la surface foliaire et donc il est en
train de maximiser la sa potentielle de
capture de haji lumière luminaires il va
arriver au stade adulte et là il va se
reposer pendant 300 années donc là il
bougeait plus mais les cantons il a bien
travaillé dans sa jeunesse il a belle
surface foliaire il va plus vraiment à
grandir il va prendre une place plus de
masse parce que le un arbre système
générateur il est obligé d'augmenter sa
masse tous les ans ok et donc là il se
repose pour 1300 ans et le chêne il a la
particularité maintenant de faire un
geste d'honneur de faire des descentes
de sim hockey de systèmes sous stress et
puis il va y avoir des phases de de
régression que l'on voit que le tronc a
disparu là et là vous avez des rejets et
traumatique qui sont intervenus donc là
les phases de régression en décalé avec
des cases les phases d'expansion et
notre âme deviennent progressivement de
plus en plus petit et peut-être un jour
il va finir encore plus petit comme ceci
mais ces deux chaînes qui fait ça c'est
pas tous les amplis ont cette capacité
alors le vérisme ans de l'arbre le
théorique que moi j'aime bien cela
hypothèse poca qui expliquent le
le pot quand les arbres par yves été un
moment et qui expliquent le
vieillissement
jeudi j avoue que quand je parlais de
surface foliaire le courant chrétien
donc dans les hypothèses coca il est dit
que l'énergie potentielle qui va obtenir
un plateau et leur énergie cinétique le
coût des chrétiennes de notre système va
suivre une courbe exponentielle et mais
c'est ça qui va tuer les arbres la fin
c'est simplement la prise de biomasse
qui est donc là je veux juste montrer
alors je veux dire aussi mon père il m'a
dit ne crois rien de ce qu'on vous dit
je crois que c'est le meilleur conseil
que j'ai eu dans ma vie donc je vous ai
lui donne rien croit de ce que je vous
dis mais deux de réfléchir cogiter ça
c'est un citoyen géant ça c'est notre
société notre mascotte mascotte à
l'atelier de l'arbre il a deux mille ans
il a deux mille ans est un scientifique
qui a pris une carabine sur les côtes de
californie
et puis la flinguer la cime d'un citoyen
survivance de 2011 et puis là il a fait
pousser dans un pot et puis il m'a donné
un exemple ici ok alors cet arbre c'est
pas qu'il sait pas qui c'est on a envoyé
ce que pense que c'est une phase i am et
partiront grands mais quelques années
plus tard il a fait un tronc pourquoi je
parle de ça parce que il y à certains
pères c'est un groupe de gens qui disent
que c'est le même système qui sont
fatigués c'est le même système qui sont
fatigués c'est pour ça que les arbres
mais de télévision devenue tellement
importante que les arbres meurent mais
si c'est le cas
mais non parce que mon arbre il est
capable de pousser encore de milan me
suivez donc c'est pas ce n'est pas
l'amérique
le maire estime qu'ils se fatiguent le
mari ce thème sont éternels là je suis
d'accord mal mon pauvre arbres il a vécu
moi j'ai fait pas mal de déménagement
ces dernières années et puis il a été
très mal traités
il était dans un pot ils avaient leurs
racines en chignon il a poussé les
maçons ils ont comme le couvert du béton
finalement j'ai réussi à le planter dans
à la ferme la l'automne dernier
et puis le chevreuil juste pour terminer
l'histoire ils sont venus
et puis ils ont ils ont les corsets et
moi je me suis dit merde c'est la fin
mais non il a fait un petit roger
traumatique et là il est parti
et là il est parti pour 2011 parce que
là je vais me soigner maintenant parce
que c'est un arbre qui pardon c'est un
ampli pardon parce que manger c'était
padoue avec d'arbres donc non ce n'est
pas la mairie ce thème qui se fatigue
c'est autre chose c'est pour ça que
j'aime bien là le hypothèses pro coeur
alors ça c'est notre le temps qui passe
et notre abri l'augmentant masse il est
obligé parce qu'il a des mairies ce
thème c'est génial parce qu'il est
toujours jeune parce qu'il a toujours
les nouvelles feuilles de nouvelles
racines ou nouveau bois de nouvelle
écosse famille mais est donc si
l'énergie potentielle reste supérieur au
coût de fonctionnement la normale peut
vivre était un amant mais ça se passe
pas comme ça dans la nature en fait de
malheur pour les arbres cela parce que
là à cause de cette augmentation de
masse le coût de fonctionnement va
suivre une courbe exponentielle et
l'énergie en trombe dans le système va
obtenir un plateau et les deux courbes
sont inéluctablement destiné à se
reprocher et dès que les deux courbes se
touche soit 7,1 de son sim ou ces lampes
qui meurent parce qu'un système peut pas
fonctionner s'il n'y a pas une
alimentation constante suffisante en
énergie alors police illustre et ça je
vais vous montrer c'est tout bête mais
il m'a fallu vingt ans pour le
comprendre mais qui nous vous le montrez
vous prenez n'importe quel objet 3
dimensionnelle là j'ai pris en compte
parce que des absents comme déconne de
bois qui s'empilent tous les ans les uns
sur les autres je peux calculer le
volume ou la masse de cette conne mais
je peux calculer la surface développée
et voilà le formule est donc si je pars
d'une relative valeur relative d'un je
vois que dans une premier temps la
surface développée est supérieure à la
masse on va trés on va transformer
volume au mas et je vois que à fur et à
mesure que le club grandit la surface
développée grande par rapport
relativement à la masse et la plus loin
là maintenant je vois que la main c'est
en train de suivre une courbe
exponentielle et la surface développée
est en train de baisser
vous comprenez et qu'est ce que c'est un
arbre après tout c'est une grande masse
de bois avec une couche verte à
l'extérieur qui fournit l'énergie pour
le reste donc nabila est assujettie à
cette problèmes basiques de géométrie
donc il va se ramifier très bien mais le
les deux clubs sont en train de se
rapprocher et c'est ça qui va va faire
en sorte que les arbres il part de
l'unité architecturale premières minutes
et un site actuel qui est très grande
qu'il ya beaucoup de vigueur à l'unité
architecturale architectural minimal
plus tardivement parce qu'il ne peut
plus maintenir cette croissance de
jeunesse pas possible ils ont des façons
de faire aussi pour gérer cette problème
dans le budget énergétique qui peuvent
former un jour amène comme chez les
chaînes celle se croyant les arbres
clients ce qui en sont dotés d'une
longue vie sont très souvent des
embrassades y ramène pourquoi pour que
ça fonctionne parce que le german sont
mortes et c'est bourré d'effets nollet
dtn qui s'est très résistante à la
déclaration par les agents pathogènes
quai et une fois que la ville a créé
cette masse ça ne coûte plus rien dans
l'entretien ça coûte cher à la
fabrication parce que les faits dans
l'élite européenne consomme énormément
d'énergie à la fabrication mais c'est un
investissement à long terme
mais chaque année qu'ils ajoutent une
couche de du romaine ça coûte de plus en
plus cher comprenez donc il est coincé
la belle est coincé je peux vous montrer
ça c'est du je crois que c'est de glee
de sya on voit le jour amène ici que
vous voyez que la coloration il n'y a
plus de cellules vivantes l'a donc tout
est morte et je perds c'est vrai que
dure la mène c'est bon ça c'est l'oubli
et la partie vivante
ça coûte plus d'énergie à l'arbre pour
fabriquer une couche de durham haine que
de fabriquer une couche de bois normal
donc c'est un investissement une fois
qu'il a créé 7 7,5 de croissance
d'urbaniser on n'a plus qu'à entretenir
pendant des siècles mais chaque fois que
j'ajoute un cerne ça va coûter à l'arbre
de plus en plus cher pour illustrer je
cherche de façon d'illustrer sa vous
avez là d un petit forêt de pins
sylvestres on va dire que le sol est ici
l'énergie solaire qui tombe sur cette
parcelle est constante et puis le nombre
fixe d'arbres mais ces armes ils ont des
méristème donc ils sont obligés de
pousser à capturer de plus en plus
d'énergie solaire
je revienne sur les parcelles dans
trente ans plus tard et qu'est ce que je
vois mais maintenant il ya des troncs
donc la masse de l'arbre a augmenté donc
lecourbe énergie potentielle
systématique à changer ces arbres
maintenant ils ont moins d'énergie
disponible que les arbres qui était plus
jeune parce qu'il a depuis hier les
troncs il ya plein de félou vivante
qu'il faut rester en vie il faut élaguer
les branches ça coûte cher de la gamme
branche parce qu'il ya des zones de
protection mettre en place kiki des plus
de biomasse dont le tronc nécessite plus
de champignons mycorhiziens au sol qui
aussi demande de l'énergie
donc qu'est ce qui va se passer s'il n'y
a pas d'intervention par l'homme ici
mais les angles plus faibles vont être
élagués naturellement c'est ce qu'on
appelle l'éclaircie naturel des
populations le sujet revienne sur cette
parcelle dans deux siècles
j'aurais pas des centaines d'arbres
j'aurais qu' une poignée d'arbres
qui capte toute la lumière qui tombe le
procès continue une augmentation lente
de la masse peut prolonger la vie et
c'est ça qui nous donne l'hypothèse
broker si on arrive à freiner la prise
de biomasse ben on va prolonger la vie
de la plante
ce qui explique pourquoi le plus vieux à
bloc en europe ceux des trognes parce
que la récolte du bois et la nomination
de la panneaux solaires tous les 15 ans
ça va bloquer la la croissance mondiale
le bonsaï que le bonsaï ce la preuve
ultime que la taille peut être utilisé
pour maintenir un arbre petit tout en
respectant sa santé parce que c'est bon
on peut vivre vivre plus longtemps que
le même espèce en forme libre
et puis la croissance le plus vieux ans
parmi les plus fiables du monde le plus
manger vient en californie 4800 ans
la croissance des arbres ça que ça se
compte au micro pas en millimètres mais
où cm mais au micro
alors ni de la croissance est très très
longue donc voilà les peuples et états
on va parler maintenant de détacher
combien de temps la halle à 12 minutes
ok les vieux trogne est ici en
angleterre et donc ça c'est la
rétraction traumatique
on met la boule à zéro tous les cinq ans
nous le disons ça dépend ce qu'on
recherche comme moi ok mais c'est
quelque chose de fabuleux
moi j'adore si vous vous pouvez
retourner dans le temps
europe l'europe sa soeur était
recouverte ou ne vous ne verrez pas
grand chose
la bonne formule pour peut-être dans les
massifs des massifs forestiers mais tous
les champs ils sont bordées par des
détrône donc c'est une longue longue
histoire et ça va plus loin qu'un le
moyen âge 1 ça ce sont les photos que
j'ai pris dans des châteaux en suisse
200 du moyen âge on voit que des troyens
on voit pas de
d'autres animations pouvait aller encore
plus loin dans le pré histoire tout les
outils que vous voyez là sont faits pour
travailler le bois et si la russie reste
autour de moi que de pierre on ne
parlerait pas de l'âge de pierre mais
l'âge du bois parce qu'on avait on avait
besoin de boire de petit diamètre
il avait même inventé un éventuel c'est
la crs avant nous ok donc on avait
besoin de boire de petit diamètre pour
plein de raisons en est fini on va pas
s'amuser à couper des chaînes de 30 m
avec avec l'uci comme ça donc voilà fait
du taï effet des trois lignes pour
pouvoir partir et les bêtes en dessous
général auquel et puis aussi pour faire
le charbon de bois
alors ok donc maintenant de regarder ça
qu'il faut vraiment petit peuple ça
c'est dans la forêt de ça donc si vous
n'êtes pas aller dans la forêt de ça
c'est pas loin de saint jean de luz
vous avez 500 hectares de trognon qui
ont été plantés il ya six ans à peu près
exprès pour la production du charbon de
bois
ok il faut y aller maintenant c'est
abandonner depuis 1900 1940 on avait
plus cette demande
le charbon de bois donc les arbres ceux
des trognes maintenant abandonné mais
ils ont pris de ses formes incroyables
donc cet arbre là il a380 dont la taille
a été abandonnée en 1920 on va dire donc
les relations traumatique que vous voyez
à 60 ans
et puis on ne voit encore que c'est il
ya des pouces très linéaire donc cette
année passée naissant il n'est pas
indécent mais je vous va chercher dans
le forez à côté il a d être cotées va
chercher un net de 391 dans la forêt à
400 mètres d'ici vous n'allez pas
trouver les envois est mort bien avant
donc pour moi le boule à zéro tous les
15 ans a prolongé la vie
à table malheureux il commence à tomber
en morceaux
ça c'est un autre problème comme dans
les arts vivants parce qu'il ya des
infections qui s'accumulent le long de
la vie il ya ici vous avez de l'ue still
in brûlé et donc il ya des gros morceaux
qui commencent à tomber
ça c'est en 2004 une fois les dans cette
forêt au niveau de tenter par ces
quelques nuits les arbitres ont des
formes incroyables mais je suis allé le
voir en 2016
et puis on est arrivé au printemps au
moment de la fouille liaison et puis paf
trois jours avant qu'on arrive il est
tombé en morceaux l'us tulle in sait que
le budget énergétique pour lutter contre
les champignons étaient trop importantes
il n'avait pas les moyens de deux hommes
de contourner ces champignons
parce que si on le garde la pousse voyez
on a des pousses ligne 1 on est on est
on a pas de petites structures
wark robbie en forme de corail qu'on va
trouver chez les êtres séné sont donc il
était passé naissant mais bon le pauvre
il a été flingué par le champignon
quelque part comme ça c'est une forme de
samse duchesne a déchaîné d être aussi
et donc on a pris 1,60 m
une chaîne et les lignes montre les
années où on a mis la boule à zéro de la
verte ça c'est l'augmentation de la
masse foliaire et ça c'est la récolte
boule à zéro expansion oups
boule à zéro et cette boule à zéro que
ce qu'on voit donc on voit que la
croissance mondiale deviennent
nanométrique
il a juste une couche de vous gros
vaisseaux qui vont se former pendant six
ou sept ans donc le poisson gras d'y
aller bloquer et avec la prise de la
masse solia le sari démarre et on a des
scènes de plus en plus gros et donc ça
nous promet de
constaté le ton on sur les récoltes 13
12 et 18 ans on observe on essaie de
croissance donc à la fin on voit qu'il
ya 30 ans qui se découvre ça c'est parce
qu'on était dans l'époque de bandon donc
ce set
comment le fait que le la croissance
ouadhias bloquer la masse les prisons
biomasse est freinée que l'arbre vit
longtemps donc désarmement ça c'est le
modèle architectural du chêne donc
construire un monde du platane il n'y a
pas cinq boîtes il ya quatre boîtes et
c'est sur les quatre que les petits
boîte 4 ici le pousse le plus courtes où
on va trouver la sexualité
sinon un deux trois quatre mois pour la
générale et ça s'est confirmé tout petit
on peut avoir de sexualité sexualité ici
mais anecdotique
ça c'est le le temps le chêne de
tronjoly
dans les côtes d'amor qui est 13 met son
auteur et 13 mai de ces conférences et
11 mètres en hauteur
il figure parmi les dix plus beaux
chênes d'europe
il est l'âge est estimé entre 800 et
1000 ans il est plutôt pour le milan
mais cet ancien trogne ça c'est en 2008
auxquels le ton est complètement
fragmenté complètement creux plein de
champignons magnifique hockey de la
taille je présente dans le détail ici
mais la taille a été abandonné 20 1900
et on voit que cet arbre il n'est pas à
l'unité minimale et puis il est encore
capable de faire des belles lettres et
l'altération retard des linières avec
avec pas mal de vigueur donc ça c'est en
2000 2001 christophe il a eu l'occasion
d'étudier cet arbre pour cent dans sa
thèse en 1995 14 donc j'ai pu
je m'appuie un petit peu assure le
résultat de sa thèse donc ça certaines
cartes postales qui l'a retrouvé on
pense que c'est vers les années 1940
1950 et on voit un arbre qui est plus
petit
la taille a été abandonnée à son début
de siècle donc il doit y avoir là
cinquante années 40 50 de croissance et
donc il donne dans sa thèse il monte ses
rites clc loyauté relation interdite
avec beaucoup de vigueur
ok ici c'est le même que moi j'ai
dessiné tout à l'heure c'est un complexe
loyers très de partout donc il n'était
pas l' unité minimale et lenka encore
réactif et encore de la capacité de
réaction
mais on suit ses tables depuis longtemps
parce qu'en fait non on ne faisait des
ateliers là haut sur le quota mort et en
2019 et donc là on voit autre chose on
voit que cet arbre commença à fragmenter
la ramification est en train de
s'appauvrir
et puis qu'est-ce qu'on le gard voit
maintenant à l'extrémité de chaque pouce
que des actes sexuels
voyez donc qu'il a il est arrivé à une
stade de sa naissance ce qui est
compliqué et on sait pas trop le est-ce
que ça c'est à cause d'un stress ou est
ce que c'est à cause de la sénescence
naturel c'est ça quand on est à ce stade
c'est très difficile à deviner
alors quand en avril et il est sous
stress il va produire des unités
minimale précoce et c'est un diagnostic
si vous avez planté un premier et puis
il met tout de suite des applis l'unité
de croissance semblable à deux unités
minimal ce qu' il est source presse
l'encensé tenable qu'on a regardé sur la
côte est mort à l'entrée du château
ils ont dit que ce derby la mi longs
mais c'est pas vrai il est apparu à le
long du tronc des deux complexes lui et
aurait retardé mais ces deux structures
de corail
donc on est là produit des unités
minimale un peu partout et donc on ne
regarde on je prie aime carottes dont le
tronc
chaque trait c'est une année ça c'est la
carotte et j'ai fait un truc je vois
qu'on voit qu'il ya une croissance
depuis 1920 1914 ici une croissance qui
est bien ou réguliers soutenu il ya des
fluctuations à cause du climat
chaque trou et ceux du rouge se disant
ok et puis j'arrive à 1995 baffes et là
les croissances radial et millimétriques
la mm nanométrique
c'est qu'on va pas mesuré les 5 mm mais
au micro
donc il était il est arrivé un événement
en 1995 qui a fait sorte que cet absolu
à des perrières est produit de façon
précoce l'initié minimale est donc
maintenant une interrogation qu'est ce
qui se passe va s'aider les uns les
paysagistes qui sont venus pourrait
faire le jardin ils ont réussi à couper
toutes les racines et puis la ville sous
stress et donc larchitecture nous montre
il est sous stress parce qu'il ya une
apparation précoce de cette unité
minimale ok donc voilà je crois que je
suis au bout merci
merci merci beaucoup
on va ouvrir une deux questions si vous
voulez marceau marceau et hervé revenir
on va tiens au hasard on va donner la
parole à marceau tout de suite
maintenant tu as les micros sur place il
y en a ici pardon parfait parfait tu es
parfait où il n'y a pas de souci y'a pas
de soucis je pense qu'on a toujours je
pense pas de pas de connexion avec
marc-andré si tu nous entends marc-andré
probablement on te salue bien bas et
puis on se retrouvera on se retrouvera
un autre moment
marceau qu'as tu à nous dire ben moi
j'ai bien apprécié comme d'habitude les
interventions à william ça permet de
d'avoir une manière de lire un peu le
végétal d'arriver à appréhender son état
et sa sa vitalité et de voir que les
arbres sont par nature immortels mais
finissent quand même par mourir de leur
propre système
c'est quand même assez assez rigolo
tiens là vivent la mairie ce thème
valérie tué à la fin c'est à ces affreux
ce qui peut et maintenant souligné le
rôle de tous les animaux herbivores de
tout ce qui va contribuer à manger de
l'arbre le décomposer ou petits
champignons aux petits animaux et même
aux grands animaux et que dans tous des
êtres vivants se donne se donne à reims
de leur environnement et que si les
interactions sont abondantes en fait des
arbitres plus longtemps quand tu dis la
mort est un cadeau que la vie que la vie
offre à la vie voilà et la france est
pas tout à fait d'abord puisque c'est le
processus naturel de l'arbre de réitérer
au début j'ai bien apprécié le fait que
que tu ai assisté sur les grandes faims
le que le mot réitération veut pas dire
grand chose parce qu'il peut réussir et
de plein de façons différentes
mais c'est justement une propre une
propriété fondamentale de la
de se reproduire voilà on se reproduire
donc on touche à une forme de fécondité
et pas que de fertilité être en mesure
d'apporter en permanence plus à son
environnement et cette reproduction avec
toutes ces histoires de comment il
s'appelait réitération qui sont
traumatique des traumatique mais
finalement c'est un peu comme dans nos
vies quoi tous et roma qui vont nous
donner une nouvelle direction une
nouvelle vie l'armée l'a complètement
intégré ça depuis la nuit des temps et
est fac traumatisme ressurgit par un
nouveau petit arbre et nouvelles
potentialités et quelque chose de plus
dans l'univers finalement la vie est
belle qui veut poser une question
intervenir
merci pour cet arbre qu'on a vu au
dernier
c'est peut-être une question à un
million ce chêne qui est en train de à
cause des coupes d assise est ce que ça
serait possible de de couper un arbre
vieux comme ça et pour lui donner le
redonner de la vie de la niaque
ça s'est tapé sur la télévision avec le
marteau des fois ça marche mais le
plupart de temps ça marchait pas voilà
voilà une bonne réponse je la retiens
célèbre espagne puisqu'il lui faut là il
faut attendre et voir si les il va
former déroger un peu plus élite du
rejet le plus de vigueur
moi ce que j'aurais fait il a été abattu
parce qu'il a eu un diagnostic un expert
qui a dit qu'il est dangereux
moi je m'en vais là c'est puis j'attends
de voir si c'est quelque chose qui peut
être tenté de toute façon qui doit être
tentée dans le cadre d'arbres qui sont
patrimoniaux comme ça le danger c'est
que quand on coupe les racines aussi
l'arbre il a plus grand chose pour être
stable au niveau de sa structure donc
faut faire attention à ça et c'est sur
la principale des problématiques on doit
régler ce qu'il ya c'est que ce qui est
compliqué c'est quand on coupe des
racines comme ça des racines qui aura un
gros diamètre et sont incapables de
faire des réitérations normalement quand
vous coupez une racine si vous coupez
une racine jusqu'à 2 3 cm de diamètre
elle va réussir à leur fabriquer des
nouvelles racines qui vont se
redévelopper mais si vous coupez une
racine qui est une racine de structure
un peu comme vous avez vu la structure
il y avait cette espèce de structures de
charpente qui représente et qui était
sous les fourches cette structure là
elle est aussi construite au niveau des
racines et si vous tapez dans la
structure donc si vous tapez dans l'
architecture du système racinaire la
plante n'est pas capable de refaire des
réitérations son système racinaire
alors que si vous le faites sur des
racines plus petites qui sont des
branches des racines branche là oui
effectivement là les racines vont
arriver à se développer
donc c'est ça qui est très problématique
sur les vieux arbres et quand on coupe
des vieilles racines c'est que la
capacité de résilience va être très
compromise et même si vous apportiez des
grosses quantités de mulch au pied ben
vous êtes à peu près c'est très très
rare que vous arriviez à les relancer
quoi donc avant avant 2 avant de faire
ces travaux de réduction d'un arbre
parce que certaines fois ça peut être
une manière de leur lancée puisque s'il
a trop de coeur et pas assez peau bah tu
peux dire que si tu fais une grosse
taille et des grosses plaies il va
forcément se délester de tous on boit de
tous de tous on boit à nourrir donc en
fait tu vas lui tu vas lui enlever des
cellules vivantes à nourrir et il va
réitérer refaire d'hergé dont plein de
réitération qui vont être des
réitérations traumatique qui vont se
retransformer donc en réitération total
plus tard et finalement il aura moins de
coeur à nourrir avec une nouvelle peau
qui fera en sorte qui pourra vivre plus
longtemps
oui oui ok merci
j'aimerais bien rebondir sur la question
ce qu'on a c'est ce que tu viens
d'évoquer la cela c'est ce qu'on appelle
souvent le taizhou vi nations
et c'est à l'origine vi nations donc
mais on est en équilibre à la
disponibilité des racines de force la
racine donc s'il a été endommagée on
noir de mon avis intervenir sur la
partie aérienne pour remettre en
équilibre et si les dommages ne sont pas
réparables
comme il a évoqué morceaux en fait on va
assister à une sorte de bons rails âge
banza raymond on va réduire la taille du
team de l'arbre mais on peut leur mettre
en équilibre qui serait gérable pour lui
parce que le racing ne peut pas
redevenir l'intérieur origines jeu à
travers mes observations j'ai
l'impression que les arbres arrive à 7
ces naissances cette taille maximale
grâce à la quantité de racines ils ont
pu déployer et quand ils ont ils sont
arrivés style à ses il peut plus aller
plus loin parce qu'un arbre bonsaï qui
poussent aux roches spontanément il le
fait il arrive en masse racinaire
maximale très très vite et il va rester
petit et on voit ça à tous les stades
j'ai aussi dit d'accord omnium j'ai pas
bien j'ai pas bien suivi mais ce qu'on
sait que ça on sait ce que si votre à
billère l'unité minimale et comme le
vieux chêne que j'ai montré on peut lui
faire une taille sévère
il va faire des projets très vigoureux
mais ces rejets au bout de deux trois
quatre ans il va vous trouver l'unité
minimale donc tout ce qu'on a fait c'est
lui ajouter une couche de vieillesse on
a accéléré le vieillissement
voilà mais ça va dans ce sens là
peut-être moi je vais peut-être un peu
plus suivi ça va dans ce sens là puisque
donc dans l'idée tu rajoute une couche
de vieillesse mais si tu diminues le
l'organisme leurs entretiens à
entretenir
bon tu veux des fois arrivé peut-être à
recréer un semblant d'équilibré le ce
qu'il faut vraiment bien comprendre
c'est que c'est quand même les feuilles
qui construisent les racines et et que
et qu' il faut une grosse surface
foliaire pour arriver à fabriquer des
racines et que c'est pas les racines qui
construisent les feuilles en fait ici on
tourne les choses dans ce sens là si on
pense que c'est les racines qui
construisent les feuilles on se trompe
toujours dans notre analyse du système
donc pour produire des racines et
continuer à produire des racines de plus
en plus longues il faut continuer à
pouvoir produire des feuilles et c est
comme dans le sol en fait on n'est pas
limité par la gravité on est porté par
le sol et on se déplace dans le sol donc
on n'a pas besoin de faire des
organismes de réaction de structures
dans le sol les racines on n'a pas des
racines qui font 60 cm de diamètre dans
le sol ça n'existe pas ça alors que sur
la partie aérienne on a besoin de
construire des structures qui sont qui
sont construites pour résister à la
gravité et pour supporter des masses de
manière très importante ce qui veut dire
que en fait on peut arriver à produire
une quantité de racine et d'exploration
racinaire qui est démesurément plus
importante dans la partie seul que dans
la partie aérienne simplement parce que
la gravité le gravitent le gravit
tropisme dans le sol ne s'applique pas
puisqu'ils les racines sont portés par
le sol je comprends ça et donc on peut
avoir un arbre tout petits qui fait des
racines de 120 mètres de long
ok on va aller faire un tour dans le
maine-et-loire
mais vas-y revêt avant d'aller dans le
maine et loire on va aller hervé n'ont
par contre à réflexion devant 10 est
très pertinente pour tous les vins arbre
lorsque les scoops
une racine d'un jeune arbre les
premières racines qui vont sortir vont
être formés à partir des réserves
contenues dans le bois en fait au départ
1 donc on connaît tous que quand on
plante un arbre il fait déjà des racines
alors qu'il n'a pas encore de feuilles
là ce sont des réserves qui
on faire les des racines et quand ils
sont tout petits effectivement ces
réserves lan architecture de là pour
sera se met justement en place à ces
moments là donc ça aura une action une
action plus facile et dans l'esprit de
ce que de ce que tu disais après quand
ils sont vieux effectivement c'est une
coupe les fondations c'est très
difficile d'en refaire d'autres quoi on
va les voir dans le maine-et-loire du
côté bo pro s'ils font des trognes
toujours yves tu vas tu vas forcément
intervenir même si on se retrouve tout à
l'heure pour clôturer c'était disions
deux éditions pardon de paysages in
marciac la trogne paysanne c'est un peu
votre quotidien par là bas du côté de
hbo pro c'est une une base essentielle
de notre paysage comme dans bien des
territoires et on a vu des images qui
est montré la place et l'importance des
trognes et la place de la
caractérisation de nos territoires par
se parlent
la quantité de ces trois nié et
l'histoire et on a ça en devoir de se
poser aussi la question de de
l'évolution de ce qui nous représente et
de ski ce qu'il en est de nos paysages
et de nos territoires
quant à la place qu'on réserve demain
ses troupes puisque elles vieillissent
ça fait bien longtemps qu'on les a pas
autant récolté que nécessaire pour les
faire un peut plus perdurer
on en recréer autant que se peut mais
bien d'une façon bien insuffisante pour
garantir dans 50 100 200 en 200 ans par
dont le la quantité nécessaire pour
avoir cette cette caractérisation et
cette présence donc c'est déjà une vraie
question qu'il faut se poser c'est que
quel paysage et quelle image de nos
territoires on va avoir si on ne prend
pas en compte l'histoire et l'héritage
de ce paysage de troy et quand vous
prenez des des images on a vu le marais
poitevin mais venait sur la vallée de la
loire vous allez voir
la trogne il y à deshaies qui était fait
en trogne ou le paysan ne souhaitait pas
descendre de la trogne pour remonter
dans l'autre et elle était implantée de
façon tellement proches que pour les
entretenir on passait de l'une à l'autre
en marchant ces terres qu'elle était
dans nos projets de plantation espace
les arbres en disant il faut au moins 8
10 mètres et c'est pour qu'ils se
portent bien parce que pas du tout pas
du tout peux vous dire là bas il se
préoccupait pas de ça il y avait un
nouveau fresnes qui était tout près on
le trop niais et c'était encore plus
pratique parce qu'on n'avait pas à
descendre et on a des choses
extraordinaires à ce niveau là donc on a
de ces questions là de deux paysages et
la trogne avait évidemment une place
importante dans la vie locale et
aujourd'hui on va
et on retrouve un de plein de nouveaux
usages à la trogne d'intérêt qui qui va
falloir réapproprier et inséré dans les
modes de production dans les systèmes
agricoles notamment de façon à ce que
effectivement ce soit pas par obligation
je dirais de conservation architecturale
et de cartes postales de nos paysages
identitaire mais bien donc pour montrer
que nos paysages nous représenter
représente la vie qu'on a à l'intérieur
de ses paysages donc c'est dans cet
esprit là qui nous semblent nous
important de développer la trogne et
évidemment on peut pas étudier un projet
sans se poser la question de la place de
la trogne sur une ce soit sur
l'implantation du noël que ce soit sur
la gestion de l'ensemble de l'espace
bocage et de l'exploitation où que ce
soit à l'échelle d'une commune ou plus
largement d'un bassin versant a lancé un
appel on lance un appel on cherche des
communes de recherche des communes qu'il
vide qui deviendraient des communes de
trognes ce qui sera important c'est de
d'effectivement comme tu dit de pas ne
pas faire des musées de trognes parce
qu'en fait c'est c'est vraiment le
l'antithèse du système en fait ce qu'il
faut c'est créer de la dépendance à la
trogne c'est ce qu'il faut pour recréer
de des paysages cronje en fait et on
compense équivalent pétrole mais avant
le pétrole s'étaient toutes équivalentes
rogne puisque en fait si vous voulez
faire cuire quelque chose il vous
fallait du bois donc s'il vous fallait
du bois il fallait du bois facile à
couper donc si vous voulez du bois
facile à couper il fallait des petites
branches donc il fallait construire des
systèmes de fabrication de petites
branches de petites perches de bois de
construction et donc en fait la halle
équivalent-pétrole c'était l'équivalent
trogne en fait c'était la trogne qui est
l usine à fabriquer l'énergie le
chauffage la lumière l'alimentation
enfin la cuisson il y avait tout c'est
tout ce système là en fait ça c'était
d'énergie qui était profondément
l'énergie renouvelable alors on pense
toujours le soleil levant marie motrices
mais l'énergie l'énergie bois
renouvelables c'est l'énergie troy en
fait vous couper ça vous utilisez vous
coupez et sa mère parce ça continue à
produire et plus ça va plus ça produit
en fait donc c'est peut-être essayer de
retrouver des manières enfin c'est ça
qu'il faudrait se poser comme questions
sur des territoires des manières de re
devenir dépendant à ce système trop dit
williams j'ai une question pour toi y en
avait une pour toi en bretagne ok on
voit que les agriculteurs sont ils ont
voulu mettre les trognons à travailler
pour probablement fin d'une plaquette
j'expose oui notamment est-ce que ça ça
se passe par ici ça où ça commence ça
commence par pas assez à notre goût mais
c'est un petit peu le sujet l'année des
trognes l'année des trognes viser un
petit peu à remettre en projection en
perspective
c'est on parle aujourd hui de territoire
à énergie positive et les marceau viens
de décrire cette question énergétique de
premier ordre
celle qui est gratuite l'art
d'apprivoiser le soleil n'est ce pas
hervé et de cultiver la pluie cette
énergie non délocalisables et tout s'est
tu on a perdu cette carte postale on n'a
pas vu je crois qu'on n'a pas vu que
dans cette carte postale
c'était de l'énergie c'était de l'emploi
est ce qu est ce qu on est d'accord
williams pour dire que energy emploie
climat biodiversité productivité c'est
le même sujet le même sujet oui là c'est
différent sujet mais on peut les trouver
tous oui mais est-ce que l'idée l'idée
là où je voulais te fait râler c'est de
dire que la biodiversité et la biomasse
et c'est un sujet complémentaires il
faut pas les opposer je crois qu'on les
a un petit peu trop proposées on a un
petit peu sectorisé la préservation de
la biodiversité la production de la
biomasse la création de micro climat la
gestion de l'eau et finalement la trogne
peut-être est un dénominateur commun en
tout cas c'est une vas-y répète là pour
que ce soit bien enregistrer ce que
c'est quand même beau l'amour qui le dit
il fait tout ça est pour lui du bois et
déniche des habitats et l'obligé le sol
fait jamais fait l'amour et des trognes
1
j'en ai d'accord les branches toutes les
racines filmeur et donc vous avez un
compost aussi dans la réitération des
systèmes racinaires est ok donc on est
bon tron tron biodiversité biomasse
climat climat même combat et quoi
d'autre ou tout paysage des izards oncle
bocage dollars non pardon c'est son
excellence aujourd'hui juste pour dire
on utilise le terme trogne mais il faut
approcher ce terme de la notion de
taillis et là j'ai une question en quoi
la hauteur en quoi les faits pilotis
agit ou non si ce n'est pour les raisons
de pratiquer bien sûr dans le système de
réitération global bas et en fait il ya
le bois c'est aussi on a en a parlé du
bois jusqu'ici comme si ça coûte et de
l'énergie bon ça coûte de l'énergie à
partir du moment où il n'y a pas assez
d'énergie pour nourrir les cellules à
alimenter mais c'est aussi un système de
stockage c'est aussi un frigo c'est
aussi un système de stockage d'énergie
pour la plante c'est pas simplement
quelque chose qui coûte de l'énergie
sinon l'arbre ici il abandonnerait et il
craindrait pas il est pas fou c'est pas
simplement de la structure
c'est aussi du stockage et donc tous les
ans les les plantes quand les feuilles
tombent sous de l'attitude vont
récupérer de l'énergie stocker l'énergie
dans le bois de manière à pouvoir
relancer la croissance des bourgeons au
printemps parce que au printemps avec
quelle énergie
croyez vous que les bourgeons se
développe il n'y a pas de photosynthèse
puisqu'il ya pas de feuilles et donc
c'est de l'énergie qui est stocké à
l'intérieur de la masse du bois vivant
qui stimule la croissance de réitération
des rejets sur un taillis il y a que les
racines et effectivement on peut
imaginer que
dans une certaine mesure les racines
vont jouer ce rôle là simplement quand
on coupe un arbre à la base ont fait
mourir une très grande partie du système
racinaire qui n'est plus capable de
stocker cette énergie là donc on n'a
plus que la connexion à l'alimentation
c'est à dire la surface de connexion
mais on n'a plus le stockage d'énergie à
disposition donc en fait on a une moins
grande efficacité est moins grande
productivité sur le tây qu'on pourrait
la voir sur une trogne qui est taillée
relativement régulièrement
il ya ici une vraie problématique j'aime
bien ta question bruno parce que on
pourrait commencer à industrialiser
comme on le fait par exemple en limousin
la production de plaquettes en coupant
systématiquement les taillis tous les 20
ans et ça pourrait marcher dans des sols
extrêmement fertile mais dans des sols
qui sont très peu fertile où il y aurait
que du gras dit à peu près à consommer
est bien très rapidement en fait on
consommerait l'intégralité du carbone
qui fait la fertilité du sol et on
aurait petit à petit des forêts qui
baisserait en dynamique et en quantité
de production bio masse et c'est ce que
l'on observe en limousin dans les zones
les moins fertiles
oui on peut comprendre l'idée de
stockage une donc de stockage dans le
fût bien sûr mais par contre le tas est
ce que serait pas une solution une façon
de refaire repartir le système plus à 0
il n'y a pas
il n'y a pas de point 0 en fait parce
que là la seule le seul problème il est
mécanique c'est à dire que pour un arbre
ça fait aucune différence de deux trônes
y est à 30 centimètres de trop niais à
14 m il absolument rien à et sa
demande pas d'énergie suffisamment de
différences énergétique de faire
circuler la sève sur un tronc qui fait
10 mètres par rapport à un tronc qui
fait de 30 cm faire circuler la sève sa
demande pas d'énergie en fait c'est plus
facile de le corps était de taille mais
c'est nettement plus facile ils n'ont
pas besoin de grimper en dollars donc le
trogne c'était là pour pouvoir avoir des
animaux dans le
dans les champs en dessous les cochons
tout ça donc moi je veux c'est plus
facile à gérer
il s'est vengé systématiquement le
taillis se fait manger systématiquement
par les herbivores donc c'est pour ça
qu'on d'un fait ça sur des troncs et
voilà hervé bon par contre c'est vrai
qu'il ya plusieurs débats qui
s'enchevêtrent lorsqu'un arbre n'a
jamais été trop nier qu on le coupe et
la wii mais aussi un arbre que jamais et
est rogné si je le coupe à deux mètres
de hauteur pour faire une trogne jamais
enfin quelques fois rarement il va
sortir suffisamment bouchons pour sortir
mais souvent il n'y en a pas qu'il sorte
à pourquoi parce qu'en fait ou se stocke
les réserves se soit pas dans la
globalité du tronc le gros des réserves
dont aucun n'a une partie qui va aller
au niveau du collet et l'autre partie va
se faire à la base de ces de ses rameaux
de sergio une réitération et 2c de ses
branches à la base de ses branches
j'attends qu'elle soit encore capable de
se dire que c'est des réitérations et
sinon après l'énergie va toujours se
stocker de plus en plus haut dans
l'arbre si je prend l'habitude de tron y
est régulièrement un arbre à l'endroit
où il a growth bulls qui se forment la
loupe à cet endroit là ça va être une
réserve d'énergie tout à fait
prodigieuse qui permettra à la traîne de
repasser de repousser plus vite
il ya une fille là qui écoute qui étudie
les charbons de bois très ancien et
elle en train de découvrir contrôle
depuis peut-être douze mille ans en
europe parce que justement quand un
arbre est trop nier le bois enfin donc
il va faire l'année de la trogne il va
faire son bois primaire le pour le bois
de printemps du moins à partir des
réserves qui sont en scène par contre
après il aurait un petit peu de mal à
faire la deuxième couche de bois celle
qui arrive en plus plus en été parce que
là il faut qu'ils reconstituent tout le
réseau vous invite tous à il a une
grande partie de réserve un arbre qui
est juste coupé par un animal par un par
un coup de foudre un truc comme ça
celui ci quand il repart en fait si la
coupure n'est pas justement au niveau de
la trogne lui il va il va pas repoussé
du tout et donc le bois ne va pas
grossir en dessous il va rester très
très très très faible pendant un an deux
ans quelquefois trois ans voilà quand il
repart et donc quand il reparaît du clan
il faut que ce soit le poids qui
repartit pour qu'elles puissent faire
les mesures sur ces charbon de bois mais
voilà ça c'est intéressant ça veut dire
que le fait de trop niais régulièrement
un arbre est quelque chose qui permet de
relancer plus efficacement la pousse de
l'arbre que de le remettre à zéro le
remettre à zéro pour un homme qui n'a
jamais été trop nier on peut peut-être
l'envisagé dans avec certains types
d'essences forestières mais mais mais le
le voile a fait cette trouille et une
trouille régulièrement trop niais et
c'est probablement là une belle façon de
faire de l'énergie du bois et comme de
passer de la tonne équivalent pétrole à
la trogne équivalent pétrole
mais il ya il ya il ya quelque chose qui
me semble important de réfléchir c'est
que si vous preniez tous les quinze ou
vingt ans ça n'a pas du tout le même
impact
suivant les végétaux vous voyez il ya
des ordres de ramifications il ya des
arbres qui mettent plus de temps à
édifier leur structure architecturale
il y en a qui vont très rapidement le
freine c'est beaucoup plus rapide que le
platane et en fait ça c'est important de
regarder comment ça fonctionne parce que
un frêne par exemple doit être entretenu
plus régulièrement quand platanes je
vais essayer d'expliquer pourquoi
si on veut continuer à maintenir une 3d
en bonne santé et la plus productive et
dynamique possible
la raison elle est difficile à expliquer
mais elle est liée au fait que la
migration des réserves de la trogne donc
en vous tailler régulièrement des
branches par exemple tous les deux ans
ou trois ans au même endroit en
conservant la base de toutes les deux
tous les branches que vous allez coupé
vous allez construire ces espèces de
tête de chat ses moignons là qui vont
être des structures de stockage de
réserves mais on voit que sur les arbres
et suivant les espèces d'arbres au bout
de la quatrième année où commence à
avoir une migration des réserves de la
trogne donc delà du moignon à la base de
la réitération
donc si vous attendez encore cette
réalité cette cette réserve c'est un peu
ce que disait hervé tout à l'heure elle
va continuer à monter
donc si vous attendez 10 ou 15 ans il
n'y a quasiment plus de réserve dans le
moignon il s'est vidé de ses réserves
puisque larmes n'a aucun intérêt à
stocker de l'énergie dans cet endroit là
puisqu'il n'y a plus d'endroits de
réitération à cet endroit là ce qui veut
dire que quand vous allez faire une
coupe à cet endroit là sur un arbre qui
va avoir attendu dix ans ou 15 ans vous
allez mettre un bon paquet de réserve en
bois de chauffage quoi par terre par
terre et donc ça ça sert mais c'est
quand même assez important parce que on
pourrait se dire si on voulait vraiment
faire des trognes qui vivent le plus
longtemps possible qu'ils soient plus
d'ennemis possible qu'il faudrait
intervenir plus régulièrement sur le
trône y âge et peut-être que d'ailleurs
ça aurait un impact voyez vous il ya
tout à l'heure nous montrer ces espèces
de cycle là avec des redescendre à 0 sur
la taille de la croissance dd de dutronc
se desserre ensuite à des élagages tous
les 15 ans peut-être que s'il avait
rapproché les élagages on aurait eu un
peu moins d'impact sur
on aurait eu des sernin pour moins
grande à la fin des 13 ans mais a sans
doute un peu plus dynamique sur les deux
trois premières années après parce que à
chaque fois qu on coupe une branche de
gros diamètre ç'a un impact sur
l'intégralité du système vasculaire et
ça va donc de créer des cavités de
manière très importante dans la trogne
donc si vous voulez par exemple pour une
trogne avec des cavités qui peut avoir
un intérêt écologique
il va falloir retarder le moment où vous
aller couper les branches de manière à
ce que effectivement là le système
vasculaire soit continu entre le tronc
et le rejet mais si vous le faites
régulièrement il y aura toujours le
rejet va se comporter comme une branche
et à chaque fois que vous avez coupé le
rejet la seule partie qui va se
déshydrater c'est juste la petite base
du rejet et vous aurez jamais de cavités
qui vont se créer si vous attendez que
ça grossit davantage c'est en 8 ans 10
ans 15 ans
et là vous allez faire des coupes qui
vont permettre à des champignons de
dégrader l'intégralité du bois qui
avaient été formés non pas juste depuis
les 15 ans mais depuis la naissance de
l'arbre jusqu'à la base de du système
racinaire
et alors ça c'est assez c'est assez
intéressant de le regarder comme ça et
donc c'est pour ça que nous les
élagueurs on était un peu frustré avec
ses idées de trognes est de taille
radical parce que on sait très bien que
si on touche à la charpente donc à une
branche qui n'est plus branche mais qui
devient charpente ont d'impact
l'intégralité du système vasculaire et
structurelle du végétal je sais pas si
vous comprenez ce que je raconte même
toi tu williams oui je juste
interviennent là parce que tu vas tu as
évoqué des travaux de géra borie qui a
travaillé sur le platane le têt du chat
c'est le platane personne c'est ce qui
se passe dans les toits mais ça n'a pas
été étudiée mais moi quand j'ai voulu
trop longue et qui vit 400 ans en
calabre dans la formule est déjà mort à
200 ans j'ai dû remettre en question
toutes mes idées de taille au moins je
sais pas s'il a la taille tous les 15
ans est aussi grave que ça docteur ça
dépend ça dépend des objectifs il enfin
et c'est vrai mais parce que moi j'ai
pas dit j'ai pas dit que c'était j'ai
pas dis ce n'est grave et puis
d'ailleurs enfin je vais revivre le plus
haut possible super
vraiment forcément ce que ce qui est le
graal enfin je sais pas comment voyez le
truc hein on peut vivre intensément et
cours sinon c'est un peu con d'être un
papillon quoi mais c'est non c'est pas
ça que je veux dire c'est que il faut
avoir juste ça comme notion pour savoir
quel va être l'impact seilhac si si tu
continues à tailler régulièrement tu
aura jamais un arbre creux et tu peux
avoir une trogne de 2000 en plein et est
donc tu vois tu vois c'est la vie la vie
est faite de diversité n'est ce pas une
question dans la salle les trognes sont
belles n'est ce pas hervé mais je
voudrais attirer l'attention sur quelque
chose qui pourrait être un très gros
inconvénient c'est le volume de main
d'oeuvre nécessaire pour faire des
trognes pour monter dans l'arbre et la
grille en toute sécurité les lags et
correctement avec les angles de coupe et
c'est que commencent à évoquer tout le
royaume est ensuite ramasser tout ce qui
est par terre à ceux qui éventuellement
peut-être mécanisée à vis du grappin des
broyeurs mais si on enlève la totalité
de la branche qui est au sol on enlèvera
beaucoup d'éléments minéraux qui sont
dans les petits diamètres
peut-être qu'en milieu agricole c'est
pas tellement grave puisque le sol
agricole à côté peut apporter le carbone
est nécessaire aux cultures adjacentes
mais si on fait ça sur des surfaces
telles qu on a pu l'entendre pour
développer le bois énergie sûre en
hauteur je pense que c'est un gros
problème c'est l'histoire détaillée qui
sont coupés complètement en bois énergie
et dans la partie aérienne et 100%
exporté exercer très d'accord avec ton
analyse
après voilà aujourd'hui on n'a que des
méthodes en taillis à proposer un donc
les exploitations
j'utilise bien de vos exploitations
sciemment en sursis en pour les trognes
c'est peut-être c'est peut-être de
commencer à proposer aux gens une autre
voie une autre voie juste de faire un
petit peu différemment et c'est comme
tout économique ou un système n'est
jamais rentable quand on est au stade de
l'innovation et quand on commence à
t'envoyer dessus c'est là que ça devient
rentable aujourd'hui les arbres on nous
à nous apprendre énormément
et pour moi personnellement enfin après
aussi ce qu'on y met nous dans nos
coeurs et pour moi le fait de faire des
trognes c'est c'est avant tout ce que
disait berceau de créer des micro
habitats dans la zone dans laquelle je
vis il n'y a aucun très vieil arbre et
donc on trop niant régulièrement des
arbres et ont même quelquefois les
trognons mal
eh ben il commence à y avoir plein de
cavité dans laquelle plein d'oiseaux
place aux souris des mêmes des insectes
viennent aussi y nicher et je pense
qu'il ya au début on peut chercher des
fonctions dans tous mes la nature dans
ses réactions nous apportent chaque fois
qu'on fait quelque chose de différent il
ya une vie différente qui arrivent aussi
ne serait pas de tout faire tous pareils
mais d'aller vers plus de diversité et
cette voix du trône ya je veux croire
quelque chose à explorer très
sérieusement un de composer avec les
armes mais pas comme une fin en soi
comme un chemin vers une meilleure
relation entre l'homme et la nature
le champ des possibles le champ des
possibles est énorme au regard de ce que
tu viennes dire bien évidemment je
rappelle qu'on est un paysage in marciac
et qu'on est des gens responsables de
l'importance que de préciser qu'on a
bien pigé de la valeur des rémanents de
la valeur de la ration du carbone au sol
qui soit hors forêt ou en forêt etc
le principe il est de dire que hervé
arrête pas de nous en montrer des photos
aériennes des vues des vues de deux des
migrations etc
mais j'ai vite prendre un recul il
suffit de prendre le point de marciac et
de dézoomer sur marciac pourvoir au
combien les territoires sont vides
ô combien les territoires sont des
arbres et et c'est ça le sujet et la
proposition de la biomasse indexé sur la
biodiversité avec en respectant bien
évidemment toutes ces règles absolues
qui sont des règles écosystémiques que
l'on a compris traduit je crois et qui
plus est ensemble de l'importance de ces
records
regards croisés de l'urgence absolue que
de ré équiper nos territoires et
notamment le territoire agricole on ne
serait ce que pour faire des corridors
mais on va pas refaire l'histoire
besoin nécessaire de c2c de ces micro
climat et que certains de ces arbres là
deviennent redeviennent et qu'on
continue à entretenir des trognes c'est
un petit peu ça le message le message
c'est la lutte et c'est aussi pour ça
qu'on a montré en introduction
cette photo de la trogne de la trogne au
maroc de se freine dit morph soudée qui
résistent qui résiste à tous et qui a le
mérite d'être là et que s'il n'était pas
trop n'y est celui-là il serait pas là
non plus au-delà du fait d'avoir créé
toute cette richesse
j'insiste sédentarisés et au regard de
ce bois que l'on peut récolter en
mécanisant un petit peu aujourd'hui
c'est le cas mission bocage c'est la
mission et auvergne c'est promet la
mission et auvergne
c'est des trognes ray réhabilité pour
faire la litière des animaux ça veut
dire de la paille temps qui n'est pas
sorti des chants et ses dires des
céréaliers qui peuvent garder leur
paille parce que cette ration du sol
elle passe par là donc c'est une une
espèce de boucle vertueuse que
modestement on remet en perspective que
chacun traduira encore une fois des
éléments dans cette chaîne de
construction des sols et des paysages
mais de cette importance que
d'apprivoiser le soleil et la trogne et
pour apprivoiser le soleil ça marche
plutôt bien
marceau oui je note aussi le sentiment
de deux sociétés paradoxe là où on parle
d' angles de couper puis après sur
l'arbre agricole on s'aperçoit que ben
faudrait faire des mauvais angle de
coupe pour avoir plus de place pour le
pique prune
c'est hyper perturbant est à la fois je
pense qu' il faudrait peut-être qu'on se
mette à accepter le paradoxe dans notre
manière de discuter parce que c'est ce
qui va être profondément enrichissant
cette idée là où on dit les choses ne
sont pas binaire en fait et c'est dur à
accepter parce qu'on nous présente que
des systèmes binaires en ce moment mais
mais non elles sont pas binaire en fait
il ya plusieurs manières de gérer les
abus la manière de rentrer en relation
il ya plusieurs manières faire du bois
énergie ya plusieurs manières d'imaginer
les systèmes agricoles et il n'y a pas
qu'un prisme qui fonctionne
le prisme assumé qui est intéressant est
là l'idée de des changes comme ça c'est
pas tant de donner une vérité que
d'ouvrir l'ensemble des possibles pour
pour se permettre d'inventer demain en
fait parce que là si on se retrouve figé
en disant bon papa faire de plaies de
taille rase bon il faut pas faire de
tron parce que trop de mains de bon il
faut surtout pas exporter le bois
énergie en fait on est tellement piégé
dans tout ce système là où on
intellectualise tous nos systèmes là par
peur de je sais pas de quelle jouissance
il pourrait nous arriver qu'on se
retrouve complètement figé a pas pouvoir
faire je le dis parce que moi le
paradoxe je le vis je le vis en tant qu
elle agger je le vis en 30 ans qu'est la
guerre qui veut sanctuariser système
centralisé lavigne faut pas la blesser
pas mal hein parce que je vois que ça
fonctionne mieux quand canton canton
défunt mais ce que je vois aussi c'est
que en étant pas fin du tout et en
bourrinant comme des cons à faire du
charbon avec du bois et c'était
dégueulasse on a fabriqué des forêts qui
est aujourd'hui nous facile cc on est
fasciné par quoi là on est fasciné par
quoi passe dans une fabrication de
charbon dans une forêt en ariège enfin
je veux dire c'est c'est très con 20 non
c'est enfin si c'est très con donc je
pense que il faut accepter cette
complexité et accepter que la pollution
fait partie d'eux comme la mort nourrit
la vie la police y ont fait partie du
système pollution des pollutions donc en
fait l'idée c'est de ces non pas de
trouver la solution ultime c'est de
rentrer les choses dans des cycles de
faire en sorte que ça circule et qui est
des plantes géantes qui pousse et bien
la tronche je trouve une belle manière
de faire entrer un cycle puisque l'arbre
étant le pilier de ce cycle là je lis
des la cde d'utiliser l'art dans tous
nos systèmes agricoles comme la clé de
ces cycles de la halle est on est on a
dépassé l'heure on a encore une question
que personne n'ose poser donc du coup je
vais le faire parce que oui c'est comme
ça puisque là du coup on pousse un petit
peu les idées reçues
euh je sais pas si c'est des idées
reçues mais en tout cas on pousse un peu
le cadre est effectivement chacun
traduira comme une houe dramé mais c'est
vrai que cette exploration des trognes
partout dans le monde et notamment des
trognes paysanne c'est juste fabuleux
c'est juste phénoménal c'est juste
incroyable
et du coup question à laquelle vous
allez devoir répondre tous les droits
qui est simple et complexe à la fois on
va commencer par william par exemple
quoique c'est de se dire bon ok on a vu
tout un tas de choses de critères et du
coup on les taille l'hiver on les taille
en vert puisque les paysans les paysans
font de la branche les paysans font de
la branche et vous savez très bien
vous avez dans le massif central quand
on démarre la tronçonneuse les vaches
arrive en courant parce qu'on fait de la
branche pour lutter contre la rééditer
le manque d'air notamment avec le frêne
mais aujourd'hui peut-être avec le
mûrier et d'autres plantes encore ça
veut dire qu'on casse encore plus le
code non seulement trogne l'arbre mais
en plus on le prenne y en été moi je
peux tenter un truc tout court tout
comme ça c'est ce qu'a lui jamais vu
vous filmez là c'est enregistré sur vers
de terre ça marche votre truc là parce
que du bourdarias soukouna une canne et
on taille tout l'hiver on taille qu'un
tiers envers ben voilà ça c'est beau ça
ouais ça s'applaudit bon c'est pas ben
voilà bah il veut tu voulais des
réponses à tes questions ça commence
chez rudy exemple sont généreux les
arbres ça c'est rien de le dire
le platane en est la plus belle
illustration tu peux couper
ouais ça va le faire en hiver
d'accord mais y'en a pas si j'ai mon
troupeau j'ai mes chèvres j'ai mes
moutons
j'ai mes vaches et et du coup je compte
sur ses 8 9% de rations givet n'y a pas
de problème oui oui merci williams et
bien les paysans de remercieront le
camembert ne sera que meilleur hervé
trogne bien trop de mal trognon
[Rires]
on avait besoin on avait besoin de
synthèse pour le sait marceau qui
m'inspire formule ouais mais trognon
c'est trop c'est trop mignon quoi voilà
c'est ça la troisième vous vous rendez
compte la trogne c'est un arbre qu'on
vient voir régulièrement
c'est un arbre avec lesquels une vraie
relation peut rentrer un arbre qu'on va
apprécier pour ce qu'il nous donne et
qui va nous apprécier parce que je crois
que la nature est faite indique qu'elle
essaie de faire bien vivre tous les
êtres qui y vivent voilà donc on va pas
se priver d'une belle relation de
rencontrer nos arbres bien aimé merci
beaucoup fin de cette session
messieurs bravo
vous avez vous avez tenu vous avez tenu
le rythme vous avez tenu le cap vous
avez tenu la cadence
merci beaucoup je vais du coup je vais
vous mettre dehors mais moi je vais
rester je vais vous mettre dehors mais
c'est pour mieux vous invitez on fait
peut-être une pause de cinq minutes et
puis on se retrouve dans cinq minutes si
vous le voulez bien
a tout de suite merci
merci merci beaucoup merci d'être revenu
merci d'être connecté avant de finir en
beauté avant de finir en musique
dernière session de cet après midi
toujours en direct de la ferme de
refaire que le remercie pour son accueil
pour les repas pour la sympathie pour le
partage merci d'être avec nous dans la
salle met merci d'être en direct sur
youtube c'est comme ça que ça s'appelle
ainsi youtube
1 vous vous connectez un petit peu
partout vous francophone avec nous pour
partager ces moments importants
probablement l'agroforesterie comme
projet ou sujet pardon de première
nécessité ou de société donc l'idée là
c'est vraiment de se parler de s'écouter
de deux déjà déjà déjà hier soir déjà ce
matin encore
qu'est-ce qu'on fait l'année prochaine
je veux revenir à l'image de william
moore on va en faire deux peut-être en
corrèze c'est pas un grand secrète c'est
à dire qu'on se retrouvera peut-être
enfin ou en début d'année on y réfléchit
assidûment parce qu'un an c'est trop
long probablement tout le monde ne
viendra pas mais mais chacun d'entre
nous chacun d'entre vous sera en
connexion en projection en discussion en
animation autour d'eux autour de ces
sujets qu'il faut maintenant clairement
accéléré ils sont positifs ils sont
constructifs n'y a pas de perdants ça
donne beaucoup d' enthousiasme et ça on
peut pas passer à côté de l'
enthousiasme on peut pas passer à côté
de l'amour on peut pas passer à côté de
la fée quantité on peut pas passer à
côté des plantes on va commencer par les
eaux bien évidemment qu'est-ce que ça
t'inspire cette histoire de deux sujets
de première nécessité de sujets de
société qu'il faut qu'on traite ensemble
puisque bien évidemment une fois de plus
les produits de l'agroécologie dans
l'assiette vont sauver la planète pour
faire une formule tout tout bidon et
toute banale les eaux
à toi de relever le niveau merci bonjour
à tous donc
je sais pas je peux parler un minimum de
2 ma petite expérience en agroforesterie
à
je suis en train dans le milieu en
connaissant juste et des grandes idées
de base que tout le monde peut avoir de
l'agroforesterie et notamment grâce à
alain hâtât vite hélas bruno sur 26 dans
la salle j'ai pu un peu m'approprier un
leurs convictions leurs idées et la mise
en place de ce que pourrait être
l'agroforesterie sous toutes ses formes
et je dirais aussi énormément avec eux
avec les agriculteurs et et moi ce parce
que je reçois aussi au delà de de
mélanger des arbres à elle a une culture
ou à des cultures je sais pas c'est que
j'ai vu quand même des buteurs pionnier
et envieux de de changer un peu leur
système est ce qu'il ya pour moi
sans vouloir à avoir une première idée
économique pour moi et et je sais pas
souvent on se dit oui aux plantes ce
salon rapporté temps et prophète pour
moi c'est une bêtise de faute d'avoir
une première idée
enfin une approche économique ont promis
le et je sais pas j'ai vu des
agriculteurs en fait avec
avec des moments très très conviviaux et
c'était chouette et en fait j'ai surtout
retenu de ces deux années là des beaux
moments et
et voilà pour une première approche ok
voilà très bien léo marceau yves bruneau
david et les autres seront aussi les
formateurs on vous rappelle le ski ce
qui n'est de paysages in marciac cette
année c'était déjà préfiguré c'est le
passage à l'arbre hervé évidemment le
passage à l'art c'est-à-dire une
formation complète sur le conseil la
plus technique en agroforesterie sur
neuf mois je crois qu'on a mis tout ça
en ligne je suis pas tout mais il ya des
petits prospectus pour qu'on soit
ensemble toutes les semaines à discuter
des projets à discuter de ce qui va
qu'on soit peut-être un petit peu tous
formateur parce qu'on voit bien qu'on a
tous des petites choses des plis curseur
qui qui ont bougé pour que ce conseil
technique
le premier d'entre eux c'est la
régénération naturelle on ne dira jamais
assez laisser pousser ce qui va pousser
parce que c'est comme ça qu'on gagnera
cette course contre la montre avec les
arbres ces larrons ce qui nous donne qui
nous donne le tempo et le top départ
yves il veut vos pro pour les initiés
surtout pas beaupréau beau pro yves
mission bocage c'était on le dira jamais
assez quand on s'est vraiment découvert
on se connaissait pas il y en avait fait
le même itinéraire on avait le même
nombre de salariés la même structure la
même organisation c'est juste drôle de
se dire que je sais pas si on s'était
pas trompé ou pas mais en tout cas de
voir qu'il y avait des structures
jumelles c'était en 2006 quand on a fait
ce grand rendez-vous de l'arbre et la
haie champêtre à auch où le monde de
l'agroforesterie était est et était venu
et depuis les réseaux se sont se sont
constitués du mal à trouver des gens
c'est pas le sujet mais malgré tout des
mâles en du mal à embaucher aujourd'hui
donc ça veut dire aussi ce que ça veut
dire
on a tous des postes vacants pour du
conseil en agroforesterie pour du
conseil et de l'appui technique en
agronomie on a tous des postes ouverts
et on a des postes ouverts plus on a des
jeunes qui repartent et c'est bien faire
des études
ils reviendront plus fort plus grands
ils auront le fois un peu plus abîmée
mais ça ça fait partie du ça fait partie
du jeu yves
l'agroforesterie on vient de parler on
vient de faire une session sur les sur
les trognes dominique delarbre paysans
mille usages et est-ce qu'on élève
l'arbre est ce qu'on les ducs parce que
parce que du coup cet arbre
agroforestier il n'a pas grand chose à
voir avec l'arbre forestier de
l'importance de cette acculturation de
cette formation de sept de cette mise en
perspective cette culture générale de
l'arbre yves qu'est-ce que qu'est ce que
tu dirais que ça puisque on en fait une
projection comme comme un projet
le rapport le rapport du paysan du
technicien et de l'arbre et de la place
de l'arbre dans ce paysage j'ai le
sentiment que ça marche
j'ai le sentiment qu'au départ l'arbre
dans l'esprit des agriculteurs et des
habitants des territoires
voilà c'est un élément quelconque et
laïque et par évidence et sur lequel on
n'a pas forcément une action une
réflexion et un apport et dès qu'on
commence à s'intéresser à cette question
là dès qu'on creuse
sanou bascule dans un autre monde où on
s'aperçoit que finalement ça peut nous
apporter beaucoup plus que tout ce qu'on
imaginait à chaque fois qu'il y à des
rencontres comme ça le champ des
possibles est encore plus grand et c'est
ce qu'on appelle la multifonctionnalité
de l'arbre elle est encore plus vaste et
ça c'est vraiment quelque chose
d'important c'est que c'est on parle de
pivot deux piliers du système de demain
mais effectivement plus plus ça va plus
les années passent et plus ça confirme
ce statut cette nécessité d'inscrire
l'arbre milieu du développement et des
territoires et de l'agriculture quand on
est là là dedans et qu on s'en va dans
ce sens là on s'aperçoit aussi que
finalement les les effets bénéfiques des
arbres ne sont pas obtenues simplement
par leur présence qui allaient combiner
part de lapin
des formes de production jouxtant tu ou
ce mariage heureux à développer etc
et c'est dans cet ensemble qu'on obtient
7 additionally tu es ce un plus un
kwassa c'est ce challenge gagnant
gagnant qui fait que et bien finalement
en acceptant une partie de la surface de
production agricoles occupées par les
arbres finalement on va avoir par cette
partie occupée cette faible partie cette
faible proportion tout un tas de
questions qui vont se résoudre
naturellement ou autrement dit quand on
plante un arbre
eh bien on ne le plant pas uniquement
pour une raison simple il va assurer
plein d'autres fonctions elles ont été
évoqués vous pouvez le planter pour
alimenter en fourrage vos animaux mais
en même temps il aura des effets sur la
biodiversité sur l'eau sur les
précipitations il en a été question sur
le paysage en règle générale sur la
climatologie de la parcelle et j'en
passe donc c'est cette affaire-là et et
finalement quand on regarde cette
histoire avec un peu de recul sur la
façon dont les les arbres ont fait
partie de l'agriculture et des systèmes
agricoles en france on s'aperçoit que ça
se traduit sous différentes formes et
différentes façons de traiter l'arbre
parce que on y met aussi de la
représentation c'est à dire que chacun
envisage est la place de l'arbre comme
bon lui semblait comme il n'était plus
en mesure de l'accepter dans le choix
des essences dans le traitement dans la
densité dans les localisation etc
il y avait à la fois ses fonctions
opérationnelles attendues mais aussi des
fonctions de signification de
représentation de dire ben voilà
c'est chez moi et ça me représenter
c'est un peu comme ça que je vois les
choses
donc ça veut dire que les arbres ils ont
toujours été liés aux là on n'est pas du
tout dans quelque chose de complètement
naturel ou on l'est ce faire il faudrait
pas qu'on tombe versa il ya forcément
une relation étroite intime et fine de
d'éducation ce mot là moi je le mets je
ne sais pas si on pourrait faire un
débat là dessus rien que là dessus
aux arbres dans son système ou sur son
territoire ça c'est une chose importante
pour que ça fonctionne justement c'est
que l'on peut pas les laisser
du coup faire autant que ces armes-là
souhaite il faut aussi à des moments
mais trop tout roule et conditionnés
pour qu'il nous apporte toutes les tous
les bénéfices tous les bien fondés qu'on
en attend parle nous un peu rapidement
bien sûr mais parmi eux un peu de
mission bocage mission bocage
aujourd'hui mission bocage structure
quelques années mais peu importe mission
bocage aujourd'hui c'est quoi c'est
combien on parlait en aparté de houblon
on parlait de petits sujets qu'est-ce
que qu'est ce qui se passe à mission
bocage aujourd'hui messieurs vos cachets
une structure locale territoriale
associative qui dans les années 90 s'est
posé la question de la place de l'arbre
sur le sur son territoire c'est le sud
de l'anjou si vous voulez principalement
le territoire des mauges et depuis
depuis les années 90 finalement la tente
des habitants et des agriculteurs sur ce
territoire là a clairement évolué et
aujourd'hui on se trouve dans une phase
où au moins mission bocage mais pour en
échangé avec beaucoup d'autres
structures dans bien d'autres
territoires en france on voit une
attente de la part notamment des
agriculteurs qui est en nette
augmentation et sur des questions et sur
des envies de remettre l'arbre d'une
façon beaucoup
plus importante est de beaucoup plus
fondamentale beaucoup plus liées au
système dans les exploitations donc ça
c'est vraiment quelque chose qui nous
qui nous ravit qui nous fait plaisir qui
nous encouragent parce que finalement ce
qu'on espérait il ya des années et bien
c'est en train d'arriver
et on a une vraie question c'est
aujourd'hui ce n'est qu' une
augmentation individuelle de la demande
qui est bien sûr en augmentation
significative comme je vous le disais
mais on n'est pas au niveau d'avoir au
moins la majorité des exploitations à
vouloir se lancer dans de l'agroécologie
donc on est encore dans une phase un peu
intermédiaire où il va falloir réfléchir
individuellement localement mais aussi
collectivement au levier stratégique
pour effectivement faire entendre est
arrivé à être en capacité de répondre
plus massivement et plus globalement à
cette évolution de l'agriculture et
évolution aussi de des paysages et des
territoires
ok d'accord
léo est ce que est ce que est ce que est
ce que l'arbre puisque j'ai pu je suis
désolé j'ai oublier qu' ami et je crois
que c'est luke fon taquin mille le buzz
les pièces du puzzle
parce qu'on parle souvent des pièces
déjà on n'a pas de recette par contre on
voit bien quelques pièces par ci par là
et ces pièces on va aller partager
on va les partager vous allez nous les
données on va donner et puis puis de là
va naître quelque chose est ce que est
ce que l'arbre c'est une pièce du puzzle
agronomique pour toi comment tu vois ce
à quoi voit ce qu'il faut se dire c'est
que au niveau déjà juste à la création
des salles en fait les plantes elles ont
beaucoup aidés par l on crée le sol
elles ont altéré la roche par leur
système racinaire
donc je dirais qu'aujourd'hui utilise
des plantes et plus l'arbre dans un
système agricole
ça peut être très pertinent et peut-être
limite obligatoire si on va avancer vers
une dynamique agro écologiques et après
on s'est énervé nous parle beaucoup de
toutes les interactions de avec l'armée
la plante au niveau micro bien du sol
après tout ce qui est un production de
brf de feuillages tout au long des
choses en fête ou peut-être même
naturellement ce qui se passe en forêt
ou peut-être qui est difficile à mesurer
sur l'instant t mais on peut se dire que
tu l'as tu l'as dit comme il veut comme
comme pilier et peut-être que planter un
arbre aujourd'hui les premières années
on a l'impression que c'est un peu
pilote si je peux me dire est que au fil
du temps je sais pas dans 30 ans 50 ans
le système il aura complètement changé
puisque on aura apporté toutes ces
interactions des fois visibles et non
visibles qu'on maîtrise
oui ou non et bien sûr a couplé à des
méthodes beaucoup plus agroécologiques
par des couverts végétaux par la
diminution des intrants
voilà du travail du sol je dirais que
c'est un maillage entre des pâtes des
pratiques qu'on connaît des innovations
et je pense que l'agriculture elle va
connaître enfin voila je pense que côté
scientifique et côté pratique ça va
énormément évoluer ces prochaines années
je pense j'espère aussi et je pense
qu'il ya pas mal de boulot pour les
jeunes
ok gm a rappelé les triptyques et puis
et puis bruno qui nous aidera à conclure
cette cette session les triptyques de
l'agroécologie un produire protéger et
prévenir les 3 p alors je pense que
bruno on ajoutera d'autres et puis le
deuxième triptyque c'est celui de
l'autonomie la fertilité de la cohérence
et du coup ça va marceau ça se passe
bien
ah ouais ouais non c'est celui-là je le
garde pour moi ah mais non il faut que
jamais je mettrai le tableau dans ma
dans ma salle de bain on va on va te
donner la parole marceau oui parce que
ce que tu peux faire plusieurs choses à
la fois
toi qui toi qui sillonne les campagnes
de france de navarre et voire plus si
affinités et quand tu rentres dans une
campagne bel ambassadeur
l'agroforesterie pour le coup monsieur
bourdarias et quand tu traverses les
campagnes on arrive quand même et ta
spécialité effet une de tes spécialité
c'est la ville mais je crois que ça a
échappé à personne
aujourd'hui est d'arriver dans une vigne
d'arriver dans une vigne qui a tous les
labels qui en a 32 64 mais mes devoirs
malgré tout tous les labels avec des
objectifs de moyens mais pas de
résultats donc avec de l'érosion avec
des plantes malades avec ses mots et
mahut x et des problèmes urgents à
traiter face au climat quelque part et
quand tu arrives dans une vigne
globalement je vais pas le faire à ta
place
mais globalement mais il ya tout à
refaire il ya tout à refaire il ya des
choses qui sont engagés mais la taille
c'est pas tout à fait ça puisqu'on a
parlé des trognes la taille de la vigne
c'est pas tout à fait ça peut-être la
mise en réserve l'allongement et tu
reviendras de façon courte le sol
mais il ya beaucoup à faire parce qu'il
est assez compact et hydromorphes est en
cours de désertification et puis et puis
la vigne connecté à son environnement
c'est pas tout à fait ça non plus parce
que parce que la vigne sur un bagage
génétique faible qui s'appelle le
porte-greffe et un autre tout aussi
faible qui s'appelle le cépage on est
souvent dans une mer de monoculture et
du coup tu vas rencontrer des vignerons
des viticulteurs motivé tu vas les tu
vas les exploser un petit peu mais
gentiment avec ton ton charme dans la
tension est à bienveillance légendaire
et il semblerait que ça se passe pas
trop mal finalement
cette transition qui finalement est est
une est une transformation c'est une
transformation importante pour que ce
triptyque de l'agroécologie pour que ça
fonctionne il faut que toutes les pièces
soient soient réunies est ce que est ce
que les yeux des vignerons et des
viticulteurs brille quand tu quand tu
agis et que tu interagit parce que tu es
sévère parfois mais je crois que tu est
sévère pour la bonne cause parce que
parce que tu ne peut être qu'une fois
pour toutes il faut poser les fondations
de ceux de ce retour à plus de
naturalité dans la vigne lèche bien
énoncé la question bon allez dégage on
va en prendre un autre
parce que un moment de temps comme ils
disent à beaupré dans le pays des mauges
oui est ce que est ce qui est ce que les
yeux brillent dans le monde de la
viticulture
quand tu arrives est-ce que tu ai
demandé mais ce n'est pas une question
de volume mais de de cette traduction
d'un mâle d'une réforme nécessaire moi
j'essaie d'être bien coiffée soit c'est
trop dur
est-ce que les yeux brillent en tout cas
c'est presque mon boulot moi d'essayer
de faire briller les yeux alors aussi
ici si j'y vais c'est parce que et si
j'y retourne en fait c'est parce que les
yeux brillent les yeux brille quand les
yeux brillent quand tout d'un coup tout
prend du sens
ouais parce que tu es tout cas poser des
questions les yeux brillants tout d'un
coup tous pendus sens en fait j'ai une
chance moi c'est que mon ma spécialité
c'est de la physiologie c'est de la
taille et c'est arrivé à utiliser des
connaissances de scientifiques comme
comme comolli et essayer de construire
des itinéraires agricole avec et puis
comme j'ai été élagueurs je suis très
manuelle donc j'arrive à construire des
itinéraires avec des conditions
scientifiques et puis rendre ses
connaissances scientifiques intelligible
dans la pratique est en fait
systématiquement ce que j'apporte dans
la viticulture c'est très particulier
parce que je je je change complètement
de paradigme sur la manière dont on voit
la plante et dont on doit conduire la
plante en essayant de plutôt
d'accompagner ses caractéristiques
naturelles plutôt que de lutter contre
systématiquement donc c'est pas rien
parce que la viticulture c'est un monde
assez assez fermé assez assez coincé sur
des schémas très précis qu'il faut
respecter pour faire partie
d'appellation c'est très codifié et donc
de rentrer avec une nouvelle manière de
faire on a l'impression un peu des fois
d'arriver et de remettre en question des
choses qui sont réfléchies depuis très
longtemps quoi et donc le fait d'aborder
la chose d'abord par la connaissance et
se mettre d'accord sur comment
fonctionne une plante et puis petit à
petit de tirer tout ça sur l'impact de
nos pratiques sur cette plante là que
l'on veut préserver que l'on veut
stimuler pour faire le meilleur des
breuvages qui soit ça ouvre toutes
sortes de portes et la chance que j'ai
c'est justement de pouvoir arriver à
rentrer par un endroit qui fait pas peur
et petit à petit le fait de de
reconstruire dans chacun des
viticulteurs qui vient à des formations
de reconstruire la compréhension de
leurs plantes
cela permet de se reconnecter à
l'essentiel qui est qu'ils cultivent du
vivant et gérer alors autant pour la
taille que petit à petit pour ces
notions la diversification parce que
l'agroforesterie c'est pas simplement
l'agroforesterie
aujourd'hui on parle d'agroécologie
c'est donc la plante qui essaime donc on
réfléchi comment fonctionne la plante
mais c'est aussi bien le sol qui doit
être simple et aussi des environs
demant et donc l'environnement avec les
arbres le sol avec ses fameux couverts
végétaux je sais pas si vous avez vécu
ça la journée viticulture hier on a
tendance à tirer vers davantage de
naturalité dans la manière de conduire
la vigne qui s'y prêtent d'ailleurs
fantastiquement c'est une plante qui se
prête totalement une agriculture assez
peu interventionniste et ça qui est
génial
petit à petit ça le fait de tirer en
partant de la plante en partant de
concepts qui sont physiologiquement
compréhensible et précis et le fait de
tirer petit à petit en direction d'une
compréhension de système beaucoup plus
large et beaucoup plus holistique ça ça
éveille chez les stagiaires la lumière
dans les yeux parce que tout d'un coup
il retrouve comme un sens en fait un
sens qui peuvent qui appartient à tout
le monde et ils peuvent s'approprier ce
sens et il pas s'approprier leur manière
de transformer leur système viticole il
ya beaucoup de viticulteurs qui est qui
me rappelle deux ans trois ans après
qu'ils disent
ben pour ceux qui ont fait que la taille
là ça a vraiment amélioré mon envie
d'aller taille est d'abord je me suis
mis à deux nouveaux avoir envie d'aller
taille et alors que j'en avais
ras-le-bol ras-le-bol est là aujourd'hui
ils disent c'est ce que je préfère faire
parce que tout d'un coup je comprends je
pilote
ce que je dois faire j'ai un lien à
chaque plante j'ai une pensée pour
chaque l'engin regard pour chaque plante
et ce n'est plus du tout rébarbatif
c'est plus du tout la même plante que je
taille tout le temps avec le toujours
les mêmes choses je dois rentrer en lien
avec cette plante là à chaque fois donc
ça change complètement déjà au niveau de
la taille
et alors après quand on commence à le
refaire à les accompagner a laissé de
nouveau pousser de l'herbe de nouveau de
la diversité là ils disent qu'ils
commencent à changer de métier parce que
il commence à rencontrer de nouveaux
insectes tous les jours des nouvelles
rencontres tous les jours imaginez vous
rencontrer quelque chose de nouveau tous
les jours c'est quand même fantastique
et donc ils se mettent à changer de
métier parce qu'ils se mettent à être
aussi dans une observation d'un système
qui dont ils sont les garants en fait et
les protecteurs et donc si vous avez
quelque chose à protéger vous en prenez
soin si vous avez quelque chose à
exploiter voulait
inspiré et donc c'est tom nous nouvelle
manière de voir la chose
alors quand on y met des arbres ils nous
appellent carrément quelques années
après il me dit mais en fait on a changé
de métier quoi on n'est plus du tout
dans le même monde en fait quand on se
retrouve avec en plus de ça la dimension
verticale et la complexité avec des deux
nouveaux des oiseaux des chants
d'oiseaux dans la vigne et puis et b -
traitement au moins deux tracteurs moins
de fonctionnement en fait on change de
métier
alors bon c'est un peu joli tout ça
j'espère que vint l'idée c'est pas de
froisser ceux qui font autrement mais
c'est de leur dire que d'autres d'autres
manières d'autres manières de faire son
possible et j'ai conscience que tout ça
c'est un chemin et et avant de savoir
jouer du violon il faut apprendre à
jouer du violon alors il faut faire la
première note et puis et puis petit à
petit on arrive à faire des choses
fantastiques
donc apprenez à jouer du violon de votre
façon il n'y a pas qu'une manière de
jouer du violon c'est ce et ses divers
mais mais prenez le risque de changer de
métier c'est ça que j'ai alors dire
prenez le risque de changer de métier
parce que le métier d'agroécologie c'est
vraiment un métier qui est nourrissant
pour l'âme en plus de l'humain delà de
la matière vraiment voilà ce que j'ai à
dire merci beaucoup on te laisse finir
ton oeuvre
mayrand set j'ai fini là sa fille pardon
ouais j'ai en fait j'ai dessiné un arbre
qui est à la fois une trogne à la fois
un arbre qui serait plus ou moins en
port libre ou semi libre et et une vie
qui est taillée sous sous forme de troy
comme le sont la plupart des vies en
taillant prolongement dit et puis une
vigne qui serai plus libéré aussi qui
aurait son sa naturalité en fait que
tout ça c'est possible en fait on peut
on peut tout à fait faire ça dans la
vraie vie
tout ce que je viens de faire là on peut
reproduire la même chose je sais d'où je
sais où je suis on peut tout à fait
faire la même chose et c'est intéressant
de voir que sur le même arbre on peut
tout à fait avoir une partie trop niais
et une partie libre faut avoir
conscience de sa queue en fait les
choses ne s'oppose pas et que ce qui se
passe là c'est exactement la même chose
que ce qui se passe en fait ça participe
à mal sa ce qui se passe là ça
exactement la même chose que ce qui se
passe là
c'est des réitérations voilà c'était ce
que je voulais dire et en fait ce qui se
met à cela c'est exactement la même
chose que ce qui se passe exactement
c'est juste la lah larchitecture qui est
pas la même la structure mais sinon
c'est la même chose merci beaucoup on ne
dira jamais assez la vigne est belle
dans cette dans cette discussion dans
cette discussion c'est de la politique
ce que tu viens ce que tu viens
d'énoncer c'est une politique surtout de
l'impro oui aussi
mais la politique de l'impro c'est c'est
le nerf de la réussite n'est ce pas
puisque les violences ou bien d'accorder
c'est de la politique c'est de la
politique
le champ de société qui s'ouvre à nous
de politique cette politique ce choix ce
choix politique de pousser vers sète
agroécologie rappelons que certains
l'appellent permaculture d'autres
l'appellent régénératrice enfin peu
importe on l'a calibrant la connaît on
en donne parfois des définitions
strictes et précises pyromélodique
calmez vous mais pose pose les bases
pour que pour que ça s'effondre pas et
pour que ça penche pas la politique pour
toi c'est quoi yvain yves maintenant
tout de suite se chambrent politique qui
ce qui s'ouvre qui se ré ouvre à nous il
fut un temps où on avait un plan
national de développement de
l'agroforesterie
on est aujourd'hui dans un plan de
relance ou 7000 km de haies
serais tu serais à planter qu'est-ce que
tu tu as été très investi et hull est
encore au sein de la fac la fac
l'agroforesterie
c'est quoi c'est quoi ce champ politique
c'est quoi le champ des possibles en
politique c'est les champs du terrain
c'est un chant de l'institution c'est un
chant de la société c'est un mix des
trois faits j'en sais rien moi toi tu
sais probablement
antic août en tout cas sur cette région
j'ai envie de dire que c'est le plus
gros chantier qui nous attend c'est à
dire que si on est bien dans ce qu'on
s'est dit depuis quelques jours à savoir
de vouloir changer les choses et de
donner du sens et de faire que cette
additionally t pèsent sur le devenir de
la planète
inévitablement là quand je viens de dire
ça on est à l'échelle politique
ce sont des choix de société des choix
collectifs c'est pas simplement dans
l'additionnalité d'une exploitation
toutes les dix communes qu'on va y
arriver
vous comprenez bien donc là ça veut dire
qu'il va falloir s'interroger sur à
quelle vitesse on veut que ces choses-là
évolué comment les faire évoluer et
comment on arrive à avancer sur ces
choses là je rajoute une autre donnée
c'est que si on avait des décennies pour
faire changer ces choses là on pourrait
prendre son temps puis à la limite
choisir une stratégie ou une autre c'est
pas très grave
sauf que il ya un certain nombre de
constats et de bilan que vous connaissez
tous sur la biodiversité sur le
réchauffement climatique sur la qualité
de l'eau etc etc qui font qu'aujourd'hui
c'est une urgence c'est une urgence et
chaque jour qui passe qui ne fait pas
avancer suffisamment ces choses là est
un jour de retard qui nous mais en plus
grande difficulté demain et où les
efforts seront plus compliqué donc non
seulement il va falloir qu'on fasse
bouger les choses mais en plus il va
falloir qu'on les fasse bouger
rapidement et donc il va falloir
s'interroger sur comment faire bouger
les choses rapidement pour moi au stade
où on en est la priorité ça va peut-être
choquer c'est patent de continuer à
compléter les réponses à toutes les
questions techniques que l'on a besoin
après tout l'agriculteur quand il a créé
la trogne il avait pas toutes les
explications du mécanisme du
fonctionnement et cetera
le paysan que l'on a maintenant mais peu
importe il l'a fait il a avancé avec et
ça a été sa politique
voyez et et que si on veut attendre
toutes les réponses à nos questions à
chaque fois qu'on a une réponse art
déclenché des questions donc on n'est
pas fini et des fois il ya des réponses
et demande beaucoup de temps donc il
faut qu'on continue effectivement aller
sur cet aspect là mais pour moi il faut
très rapidement que l'on réfléchisse et
que l'on s'associe sur comment on voit
les choses et comment on veut les
développer on est je pense à mon goût à
la fois dans la nécessité d'évoluer
entre nous et de s'interroger sur
comment on va vers les autres on est
beaucoup dans l'antre soit on est tous
des convaincus on n'a même pas parlé une
fois d'économie financière de revenus
temps de travail tellement que nous on
était heureux de voir ce type de
pratique se faire et tellement rien que
le témoignage et le sourire et le
plaisir des agriculteurs qui sont venus
parler de ce qui faisait chez eux nous
laissait à penser qu'ils gagnaient bien
leur vie qu'ils étaient sereins et qu'il
voyait mieux leur avenir que s'il
n'avait pas franchi ces choses là
d'accord le monde agricole c'est quand
même un monde pour une partie des
productions qui le jour où il récolte ne
sait toujours pas après avoir travaillé
dès fois un an pour mettre cette récolte
en place cette production ne sait
toujours pas combien il va gagner
on vient de battre les les blés là il ya
quelques semaines les cours les prix
d'achat terrain et ils n'ont pas été
définies en à l'automne dernier c'est
terrible le sade est dans cette
incertitude même de savoir si on va être
capable de de nourrir sa famille et
d'avoir
des revenus suffisants pour pour avancer
demain donc il ya il ya quelque chose
qui est vraiment politique
comment voulez vous faire bouger
quelqu'un dans son système
quand il est dans cette fragilité
d'incertitude déjà j'allais dire
principal première primaire d'abord être
sûr qu'on va pouvoir continuer à vivre
et à survivre l'année prochaine allez
mener une réflexion sur l'évolution du
système c'est c'est un luxe
intellectuelle qu'on peut se permettre
une fois qu'on a sécurisé qu'on est
sécurisé donc il y as forcément a
finalement je prend peut-être un grand
détour mais là j'en arrive à ce qui
garantit ou est ce qui peut rassurer
l'agriculteur l'agriculteur ce qui peut
le rassurer et le mettre dans un
contexte plus ouvert à des discussions
c'est soit enfin la plupart des demandes
chez nous parce qu'il ya des
dysfonctionnements de plus en plus
flagrant sur les parcelles et donc il ya
des contraintes et du cou et un moment
de temps ils s'interrogent et y voit la
piste de l'arbre parmi les champs du
possible et si ça lui parle il vient
vers nous soit on fait aussi en sorte
qu'aujourd'hui dans son contexte on le
rassure
en tant qu'agriculteur sur ses revenus
et on le met dans une situation plus
ouverte plus sereine pour lui dire ok on
a rassuré là dessus mais ça ça te
garantis peut-être un peu plus le fait
que demain tu vas pouvoir nourrir sa
famille mais maintenant il va falloir
aussi qu'on invente la capacité à
pouvoir produire tout le temps au moins
autant parce qu on a d appauvrissement
de productivité et ça il faut aussi
répondre à ça et on peut pas répondre
aux appauvrissement de productivité tant
qu'on n'a pas la garantie on n'est pas
prêt à faire tous ces efforts là en plus
donc ça veut dire qu'il faut s'attaquer
à la pac et ça veut dire qu'il faut
s'attaquer au système
de rémunération et de prix des produits
dans les filières les grosses filière
dès que vous êtes en circuit court vous
avez la maîtrise de ça c'est vous qui
les finissez votre prix vous avez vos
clients en face si vous mettez trop cher
ils vont en venir plus qu'un sur cinq ou
un sur dix parce que du coup c'est plus
dans leurs possibilités donc voilà par
contre si vous allez livrer le prix du
blé à la coopérative et que c'est une
grosse coopérative vaut 50 tonnes de blé
ou plus je vous le souhaite ne pèse pas
grand chose dans la volumétrie la
coopérative et donc votre capacité votre
pouvoir à négocier et et même la
coopérative n'est qu'un intermédiaire
puisque elles veulent se baser se se
projeter dans un marché mondial
là du coup vous êtes coincé et incapable
de rectifier ces choses là donc il va
falloir je pense à la fois faire évoluer
la pac pour garantir les financements de
la pac sur des démarches agroécologiques
ce qui va rassurer d'aller vers ça et en
même temps développer des systèmes de
d'achat des matières aux agriculteurs
sur de l'éthique sur du des bases
partage et de discussion des prix entre
les producteurs les transformateurs et
les utilisateurs voilà ça c'est vraiment
une base si on veut vraiment que tout
d'un coup cette affaire dépasse l'entre-
soi et que l'on soit plus dans les 10-15
% d'agriculteurs en france attendre ou à
vouloir aller vers l'agroécologie mais
plus de la majorité de la société c'est
comme ça qu'on aura un impact sur toutes
ces histoires de biodiversité de dos et
de carbone et tout ce qu'on s'est dit on
n'a pas le choix d'aller vers ça excuse
moi je suis un peu long tu m'avais dit
court mais je
il ya le deuxième aspect c'est comment
finalement nous on se comporte entre
nous et comment on avance ensemble ou
pas pour que finalement ça se développe
un peu plus et là je pense que il ya
peut-être aussi mieux à faire mieux à
faire parce que on souffre encore trop
d'isolement les uns les autres
il ya des questions de leadership qui
vont se poser et puis des questions de
simplification ou de déco ou de
facilités d'appréciation d'appropriation
du message un atout ça va être le
consommateur consommateurs et les
lecteurs c'est le même donc il ya un
moment en temps on sait pertinemment on
est persuadé que ce qu'on cause des
kills dès qu ils l'entendent
une bonne partie y adhèrent peu de
personnes sont contre des méthodes de
production qui dégrade la biodiversité
qui dégradent la qualité de l'eau etc
etc
sauf que le message agroforesterie
agroécologie permaculture etc
c'est pas simple pas simple fait un
micro-trottoir encore aujourd'hui
c'était déjà pas simple il ya 15 ans
mais c'est encore pas simple aujourd'hui
donc il va falloir qu'on fasse aussi un
effort là-dessus pour trouver quelque
chose de commun à ce qui nous rassemble
tous c est assez largement je pense et
qui parle et qui parle et qui identifie
et qui fasse vraiment avancé qu'ils ne
soient pas non plus alors je mets les
qui après le trouver c'est une autre
chose j'ai pas de propositions
aujourd'hui mais le danger de ces
affaires là c'est la récupération à un
moment donné parce qu' on va le mettre
dans le le discours collectif et public
mais très très vite
un certain nombre vont avoir envie de
de le récupérer soit pour des raisons
politiques soient syndicale etc
on l'a vécu ça à plusieurs reprises et
tout le monde je pense à des exemples là
dessus donc il va falloir aussi en même
temps qu'on va travailler sur la
simplicité et l'appropriation et le côté
sympathique du message qui parle le
faire dans un cadre d'une autonomie
d'une indépendance et d'une difficulté
de réappropriation de récupération pour
moi les étapes et le gros chantier à
venir
si on veut vraiment faire progresser ces
choses là les faire se développer et on
va faire notre métier d'une façon
complètement différente dans ce cadre là
évidemment très bien merci léo tu
voulais réagir pour aller un peu sur
deux finitions peut-on propos je pense
qu'il ya énormément de choses à faire et
et je vois pas ce que je vois
aujourd'hui c'est qu'il ya quand même
une grosse mobilisation de de la
jeunesse ou même des agriculteurs
enfants même en fait de la population
dans l'ensemble qui trouve qu'il ya
comme une belle dynamique et
il ya une phrase que j'aime bien que
j'ai peut-être eu du mal à à
m'approprier et à la mède active
c'est une phrase qui dit qu on change
pas le monde en voulant le détruire mais
on change le monde en construisant 100e
et est en fait aujourd'hui je pense que
c'est beaucoup ça en fait on enfin quand
je pars en qu'on parle on fait toujours
de la politique mais mais je pense que
en visant l'autonomie fin il ya beaucoup
de fermes passants qui se monte
j'habite avec des gens qui vise pas
l'autonomie mais qui essaye de créer une
chose nouvelle des choses enfin nouvelle
qui était peut-être beaucoup plus active
historiquement mais je pense qu'en fait
tu peux tu peux essayer de casser les
moeurs et et de se rapproprier les
choses et de peut-être d'être beaucoup
plus autonomes et enfin si tu peux aller
de la culture jusqu'à la transformation
et valoriser tout produit toi même et
sans passer par des coopératives ou ou
des choses comme ça pour à moins qu'on
soit complètement dépendant à ceux à ce
système qui aujourd'hui on en voit on en
voit le bout je pense
et voilà va envie de culture et ils
sortent des appellations 20 de tout ça
je pense que je pense qu'on a beaucoup
de décrochages à se faire avec ce qui
est dans nos fonds man vraiment accroché
politiqué et au niveau de la culture
aussi donc enfin voilà
merci il ya des secteurs où c'est
étonnant ça a fonctionné par exemple ça
me fait penser à maraîchage sur seules
vivant et aux expérimentations qu'ils
ont fait en normandie
en fait quand ils ont commencé à
inventer ce système là de maraîchage sur
sol vivant au début il y avait que deux
trois maraîchers et puis aujourd'hui en
fait pas la chambre d'agriculture
ils sont venus voir ma chaussure sur lui
en le disant mais qu'est ce qui se passe
il n'y a plus personne qui veut
s'installer en maraîchage et il en dit
bah si ils passent tous par nous en fait
donc en fait ça veut dire qu'il ya
quasiment plus que des gens qui
s'installent en maraîchage seules vivant
normandie ça ça veut dire que il faut
que nous on se remette en question sur
notre manière de construire la
faisabilité des systèmes et c'est ce qui
a été réussi sur maraîchage sur sol
vivant et c'est ce qu'on essaye de
batailler avec la belle ville par
exemple ou des systèmes comme ça c'est
que pour que ça puisse se faire il faut
que ce soit séduisant et que ce soit
cohérent et le travail sur la cohérence
il reste encore à faire en fait c'est
que le travail est important et le
travail qu'ils ont fait sur maillage sur
le vivant c'est un travail important qui
a été fait et qui à solutionner un
problème fondamental dans la manière
dont un maraîcher sur des petites
surfaces pour arriver à vivre et à faire
vivre des gens et donc c'est il ya aussi
ça qui se passe puisque on est on est
dans une société où on consomme beaucoup
produire d'être très efficient et et et
malgré tout
mais il faut il faut quand même arrivé
aujourd'hui dans ces phénomènes de
transition à construire des systèmes
efficient et fonctionnel et là où on y
croit fort c'est que on a la sensation
qu'avec des systèmes agro écologique on
peut le faire on peut arriver à faire
des systèmes probablement plus efficient
si on regarde entre l'énergie dépensée
l'énergie produite est que en fait c'est
ça le message qu'il faut arriver à
porter c'est c'est que pour donner envie
il faut il faut dire que c'est une
agriculture de la prospérité
c'est une agriculture de la prospérité
mais que c'est mais c'est exactement
comme savoir est-ce qu'on doit se poser
la question dans la prospérité s'il faut
par exemple pour produire d'énergie est
ce qui nous fait une nouvelle centrale
ou est-ce qu'il faut qu'on dépense moins
d'énergie si on décide de dépenser moins
d'énergie on n'a pas de nouvelles
centrales et on sait qu'on peut le faire
c'est très facile de dépenser une
centrale et de moins en énergie sans
perdre tout aucun confort donc en fait
là on a la même chose dans l'agriculture
c'est à dire que c'est pas que les
rendements qu'il faut regarder c'est ce
qu'on dépense par rapport à ce qu'on
produit et ça il faut le porter dans la
manière de le entend un mois je me
regarde quand je dis ça mais
l'efficience dans le système et c'est
quelque chose qui doit être présentée
comme quelque chose de très séduisant et
nos systèmes agricoles on peut les
présenter de manière séduisante et c'est
cette séduction là qui fera basculer le
système
c'est ce qui s'est passé pour ma
richesse seules vivant ça peut se faire
dans tous les systèmes agronomique
j'en suis persuadé persuadé faut trouver
juste le truc séduisant c'est c'est
possible c'est possible on va on va
ouvrir
on va enfin on va ouvrir la parole on va
donner la parole tu veux ajouter quelque
chose il vaut va voir de se part je
pense qu'il faut pas non plus
effectivement je rejoins complètement
l'idée de de présentation d'une nouvelle
façon de faire qui doit être plus
séduisante mais pour autant on a aussi
des des leviers qui fonctionne très bien
et qui entraîne encore beaucoup de monde
en agriculture et on arrivera pas
uniquement avec ses présentations là à
faire à mon goût ou à mon avis basculer
les choses autant qu'on le souhaiterait
je prends un exemple du poids du
matériel et du machinisme et de
l'évolution du matériel dans l'évolution
de l'agriculture de la pratique et du
système de l'exploitant aujourd'hui
c'est le machinisme bientôt qui dicte la
façon de produire pour beaucoup de
choses
et dès qu'on veut faire des évolutions
il faut écarter tout de suite cette
question du matériel or le matériel
devrait au service de nos systèmes et
devrait évoluer pour permettre beaucoup
plus de facilité et beaucoup plus de
d'efficacité dans les systèmes présentés
on voit bien que l'évolution aujourd'hui
des constructeurs c'est pas énormément
versa on aura évidemment quelques
exemples de quelques outils fait de si
de là pour des des pratiques beaucoup
plus agro écologiques mais globalement
quand vous regardez l'évolution du
matériel agricole il va pas dans le sens
de d'un respect de l'agroécologie le
respect du sol etc
donc ces gens là ces groupes-là ces
forces là qui sont énormes
il y a eu l écoute aussi la loi du
nombre
la loi de la demande et elles ont aussi
bien à l'esprit qu'elles captent
énormément de d'argent et de plus values
milieux agricoles et que si notre
système est moins favorable au match in
his mais je parle du machinisme on peut
parler aussi des bâtiments on peut
parler de plein de choses parce que
finalement l'arbre on en a parlé c'est
aussi le bâtiment ou la klimato de la
parcelle donc évidemment ça peut changer
les choses et on peut à terme se
trouvait moins trouvé son marché - moins
porteur est atténué par ce système là le
les ventes ou la dépendance ou le marché
le volume de du matériel à utiliser ces
gens là bien évidemment qui vont pas
basculer comme ça et qu'il va falloir
qu'on fasse valoir et qui est un
phénomène de société c'est de ça que moi
il s'agit je suis tout à fait d'accord
qu'on a tous des exemples autour de chez
nous de belles évolutions de beaux
projets et on en a de plus en plus mais
un moment donné c'est ces exemples-là il
faut se poser la question de combien il
pèse malgré tout et comment on les fait
d'air pour les faire valoir
c'est encore beaucoup trop inconnus ou
méconnus ou isolées et on est tous dans
des réseaux spécifiques
il ya des démarches faites par les civam
qu'ils vont communiquer sur leurs
démarches y en a qui vont être faits par
etc etc et est de ce fait on n'arrive
pas montrer le poids et l'engagement et
l'évolution c'est vraiment moi je trouve
un souci il ya 15 20 ans de ça quand on
a commencé à créer les réseaux
agroforestier il fallait existe et il
fallait exister dans le débat bon ben je
pense qu'on a réussi et ça tant mieux et
cette première étape super et le mot
existe
au moins au ministère et dans toutes les
structures agricoles il voit à peu près
de quoi il s'agit maintenant il s'agit
de savoir la place qu'on va prendre dans
cette agriculture et j'ai peine à croire
alors peut-être que je suis trop
pessimiste mais pour autant je suis ravi
de voir cette augmentation des demandes
mais que simplement cette augmentation
des demandes et au travers notamment de
demandes nouvelles sur des jeunes qui
s'installent c'est quand même le plus
beau signe le plus beau geste qu'on
puisse nous recevoir et bien que ça va
suffire à aller aussi vite et autant que
nécessaire par rapport à toute la
problématique que convie aujourd'hui
ok il nous reste peu de temps et
évidemment on va terminer sur une note
optimiste notes de musique optimiste
puisque on n'a pas le choix on n'a pas
le choix que ça aille bien donc on a
décidé ça irait bien et qu'on ferait ce
qu'il faut est ce qu'on a suffisamment
vu les conservateurs est ce qu'on a
suffisamment vu et à culture et les
constructeurs
est ce que la télé a suffisamment fait
son boulot ça fait 20 ans qu'on a des
films et des documentaires qui nous
disent qu est ce que ça va assez vite on
reposera la question à marie france qui
est dans l'écosystème de la télévision
mais c'est vrai c'est pas une attaque
c'est juste kiki qui quoi comment je
sais pas et il nous reste peu de temps
pour trouver dix pistes
il nous reste peu de temps pour trouver
des pistes et on compte sur vous vous
avez vu nous on est à bout là vous avez
eu en sont maintenant à baud pro il
casse le pied du verre pour pas avoir à
le poser tellement ils sont désespérés
dans les campagnes mais ça va revenir
ça va revenir l'espoir renaît donc on a
en a dix minutes pour trouver diddy
modeste pistes pour pour bouger les
curseurs parce que c'est ça qu'il faut
alors ok je nomme je vous ai vu je dois
donner la parole à m covès avant puisque
je lui avais promis film a fait des
signes comme ça ça veut dire ce que cela
veut dire
c'est à dire fils - le micro et
dépêche-toi donc hervé voilà c'est que
pour ça dit pis je voulais juste
présenter mon programme de ministre de
l'agriculture
[Applaudissements]
voilà donc j'ai été contacté par le
nouveau ministère de l'agriculture dont
nous avons une représentante ici suzanne
skis qui a fait un film sur ce que
serait mon programme que serait notre
programme finalement parce que nous
partageons tout ça ensemble 1 et donc eu
un petit fascicule qui est sorti qui est
un manifeste manifeste pour une
agriculture de l'amour voilà donc le
programme existe je vous recommande de
regarder la vidéo enfin le film c'est un
film qui est disponible gratuitement sur
sur internet
oui mais voilà mes d'agriculture de
l'amour pourquoi parce que finalement
c'est de grandir en amour et cette
grandeur ce souhait que nos fondements
c'est ça qui donne du sens c'est ça qui
fait que les regard s'allume
c'est ça qui fait qu'on a envie d'y
revenir c'est ça qui fait que notre
travail qui était une peine devient un
plaisir
par amour voilà et c'est je pense au
delà
alors bien évidemment il ya des tas de
problèmes techniques qui vont se poser
même si c'est qu'un problème technique
c'est pas grave hein
j'aime bien comparer c'est aujourd'hui
quand il s'agit de construire un gratte
ciel
un bon conseil d'administration une
banque un bon architecte finalement très
peu de choses et puis on peut le faire
autrefois quand il s'agissait de
construire une cathédrale
il fallait avoir à disposition de soi un
mythe qui participent à ce qui passe au
delà des temps au delà des 2 au delà
même des civilisations pour porter un
projet que les gens qui allaient
commencer ne verrait pas la fin et c'est
ça qu'il nous faut trouver aujourd'hui
c'est à dire une histoire un mythe un
compte peut-être qu'ils vont constituer
la légende la nouvelle légende des
siècles celle qui va nous permettre de
nous projeter peut-être dans de très
long terme
mais c'est ça qui va nous faire rêver et
qui va nous permettre grâce à une
définition d'une vision commune d'un but
d'une image dans lieu où aller
que de chacun de nous de là où on est on
pourra trouver une petite voix faire un
petit pas quelque chose qui nous fera
avancer les dans la vie et nous faire
ressentir à chaque fois de plus en plus
que la vie est belle
merci merci bravo l'amour comme pièces
élémentaires du pôle zone bon du coup
merci pour tout ce que vous nous avez
raconté
et j'avoue l'histoire le conte c'est
quelque chose qui peut être génial pour
les enfants pour les plus grands aussi
après moi j'avais pensé aussi à faire
des jardins partagés vraiment où chaque
citoyen hirai pourra manger quelques
légumes forcément y en aura pas pour
tout le monde mais redonner du lien
entre les gens et aussi utiliser les
armes qui sont enfin leurs armes entre
guillemets ce serait la gamification on
sait qu'il ya beaucoup de jeunes qu'ils
aiment bien se lancer dans l'agriculture
en jouant farmer simulator avoir la plus
grosse ferme qui fait plus d'argent et
du coup faire un farmer simulator agro
écologique voilà
merci où on allait on a des geeks dans
les équipes donc on va pouvoir on doit
pouvoir regarder ça me dépasse un peu
mais on doit pouvoir regarder ça qui
d'autre veut agir et interagir
puisqu'après on coupe les micros 1
je vous préviens c'est pas une menace en
dit non merci
il vient de dire ce que j'avais un peu
assure la langue c'était la jeunesse
j'étais très touché par leur démission
en or aux jo et je pense que c'est super
motivant de voir tous ces jeunes
personnes qui qui qui rejoint ce
mouvement
mais ce qui m'a frappé c'est on passe
une période actuellement où c'est
extrêmement difficile pour la jeunesse
et les gens sont perdus et ils ont perdu
direction et le ce qui vient d'évoquer
air et c'est ça c'est ce qu'il va
falloir de créer une histoire qui va
emballer tout ce monde dans un nouvelle
direction allait donner du sens à la vie
mais on a une force terrible avec le
nombre de personnes qui savent pas quoi
faire aujourd'hui qu'ils pouvaient être
orientés vers cette rave est une sorte
de pépinière humain tu vois de deux
jeunes qui vont pousser et je me disais
lancé plein de pépinières aux plants
d'arbres par tous gérés par les jeunes
seraient peut-être le démarche
sûrement
oui j'aimerais bien a ajouté ça que les
a c'est pas pour rien que c'est un
symbole de l'arbre il est tellement fort
parce que là c'est et les plantes en
général c'est les être altruiste au
possible qui sont capables de donner
même si on les groupes si on les enlève
il continue à pousser continuer le
bouddha a dit que même si tu fait toutes
les misères à l'armée continue à donner
de l'ombre et ses fruits et c'est
vraiment un bel modèle on pense toujours
l'humain pense toujours avec des
projections sur le monde des plantes
qu'ils sont envahissants qu'il faut
aussi qu'il faut ça c'est plutôt des
attraits attributs humains et la plante
c'est quelque chose qui arrive qui fait
son boulot et qui s'éclipse
gracieusement cantal a terminé de faire
ce qu'elle a fait elle donne la suite
système suivant et c'est un bel exemple
pour les politiques justement quelque
chose mais je trouve que cette
symbologie de l'arbre hyper fort et
l'autre chose c'est que les arbres
pardonne toujours et ça fait partie de
cette désert tribut que les humains
n'ont pas encore merci on a rappelé
merci beaucoup
oui on sait si si intelligemment et
joliment dit on a rappelé hier ou
avant-hier du génome de l'arbre qui
était super de la moindre plante qui
était supérieur au nôtre et dans cette
salle tout le monde ne l'a pas lu le
livre de françois terrasson à la peur de
la nature qui a dû sortir dans les
années 70 c est ce qu on a traduit sa
alors le gars en orange s'appelle les
eaux
donc faut pas confondre j'élève léo et
j'enlève le bas info faire gaffe
alors oui ces deux il y en a qui rigole
donc on continue et toujours on n'a pas
dit que c'était bon alors on veut faire
on va faire ce qu'on fait parfois un
petit peu dans les écosystèmes
on est en et top cool top participatif
mais on va quand même d'autorité on va
quand même d'autorité et je vais
d'autorité parce que ça m'arrive parfois
c'est ça c'est comme dans les orchestres
des fois il faut un chef d'orchestre
pour aligner un petit peu les musées de
musiciens je sais que c'est toujours au
fond de la salle
je sais que c'est dur au fond de la zale
que fusionne les idées et que les
servent au bout donc je vais donner la
parole à une jeune femme au fond de la
salle
c'est pour la présenter parce qu'elle
est timide c'est pour rebondir sur ce
que le monsieur a dit donc leur projet
assez j'aime c'est justement de faire
une pépinière faire de faire de l'arbre
et et donc ils sont il en est sur les
rails pour vous présenter leurs projets
bonjour donc oui si moi je suis timide
mais je suis très content d'être ici et
je vous remercie tous de nous apporter
autant tout votre savoir et tout et tout
votre bienveillance aussi puisque ça
fait ça fait plaisir de se sentir pas
tout seul dans ce monde là qui est
parfois un peu un peu compliqué et
effectivement avec avec commentaient-ils
madame ma soeur et son mari on veut
ouvrir une pépinière parce que c'est ce
qui nous semble être le plus sensé dans
ce moment justement ces deux certes
rentrer dans un dans un mode économique
mais au final pour vendre des arbres et
donc pour pour faire en sorte qu'ils
aient plus de dames sur cette terre et
c'est quelque chose qui me semble qu'ils
nous sommes quand même important et on
fera pas tout seul donc c'est on est
content d'être ici pour pouvoir
apprendre tout ce que tout ce que tout
ce que vous avez pu nous transmettre et
ça s'arrêtera pas là puisque on viendra
en décembre on reviendra l'année
prochaine on continuerait à regarder les
vidéos de vérité reproduction faire des
formations et voilà donc merci beaucoup
merci merci merci d'avoir accepté
l'invitation à témoigner c'est important
et puis merci de continuer à semer tout
ça et on va vous connaissez les les
formes de l'invisible la face cachée du
monde c'est aussi parfois dans la face
cachée que que se révèlent les bonnes
idées donc on va regarder dans la face
cachée du monde
regardez ça va se passer tout de suite
oui bonjour je enfin moi je suis ici
parce que je suis enfin vétérinaire et
je me posais la question peut-être une
double activité en en élevage et puis
voilà sept semaines déjà il y avait deux
veto qui étaient là qui ont partagé
beaucoup de choses sur leurs enfin par
leurs connaissances leur expérience
terrain et puis tous leurs
questionnements sur enfin sur les
projets qu'elles vont avoir à venir et
et de cette semaine aussi moi ce qui m'a
plu c'est pas en parlant là de de ce qui
peut se mettre en place il ya plein de
personnes qui ont des vins qui sont en
train de mettre en place des choses ou
qui font partie de faim deux collectifs
ou de ferme où depuis plusieurs années l
on me l ont commencé quelque chose est
en fait comme vous disiez ça marche
épices et des personnes pleines de joie
qui sont enfin on voit qu'elles ont pris
un bon chemin et puis ça ça donne plein
d'espoir et puis deux
d'entousiasme pour la suite merci
beaucoup je crois qu'une main s'étaient
levés au premier rang comme quoi je
crois que c'était tôt au dernier rang
que ça se passait bien
c'était un peu dans mes habitudes oui
pour donc pour répondre à la question
avec une idée peut-être un peu plus
terre à terre même si j'aime j'aime
beaucoup enfin tous les projets
individuels qui n'existe que des beaux
projets maintenant ce qu'on a entendu
durant le dernier jour ça montre quand
même qu'il ya le défi est quand même
gigantesque de vrais changements à faire
et finalement quand on regarde ce qui
s'est passé dernièrement en a qui sont
allés dans l'espace qui allaient dans
l'espace c'est amazon qui alors on a
révolutionné un peu la voiture
électrique de plus en plus qui
révolutionne la voiture électrique
dernièrement c'était cela ensuite il ya
eu des projets incroyables de transport
des shows gigantesques en californie
qui c'est qui fait ça c'est le numérique
c'est pay pal kiss et qu'est-ce qui a
révolutionné les les
les communications ces dernières années
c'est google
bon tout ça pour dire que les forces
motrices du monde actuel elles sont un
peu là alors c'est heureux où ces
malheureux bon après on voit là on peut
l'interpréter comme on veut maintenant
voilà moi j'ai travaillé quelques années
chez total bon je suis partie un certain
temps voilà pour faire autre chose et
j'étais dans un centre de recherche est
aujourd'hui total a un petit peu changé
de registre
leur objectif numéro 1 principale c'est
il faut qu'on ait une autre à l'it et
carbone d'ici 2050 un truc comme ça quoi
et donc ils se sont mis à créer plein de
projets dans tous les sens neutralité
carbone comment on fait il faut stocker
du carbone est alors moi je connais
plusieurs chefs de projet là bas qui
sont allés travailler dessus
c'est très sérieux alors il y en a même
qui m'a parlé d'un projet il dit voilà
on a trouvé une forme pour stocker le
carbone je ne sais quelle façon liquide
mais ça ne tient au dessus de 13 degrés
ça devient gazeux jeudi valeurs est-ce
que tu vas le maître si au début 2013 de
grève est très profond dans la mer du
nord comme ça il fera jamais plus de 13
degrés et puis et puis nous en mettra
pas au fond de la mer du nord
gibbons mais bon on ne réfléchit encore
et moi j'ai j'ai parlé un petit peu
assez des gens comme ça je vous
connaissez par exemple vont le voir les
arbres déjà l'initiative 4 pour mille et
en fait ce dont on s'aperçoit c'est que
ben c'est pas connu quoi et donc la
question c'est en partant est ce que il
pourrait y avoir d'aidé des moyens de
s'introduire dans d'avoir un gros groupe
qui pousserait finalement le les choses
quoi parce qu'il ya de l'argent derrière
rien voilà un peu différente
ok je rappelle qu'on a créé carbone
fertile si vous avez vu pas à passer on
est un consortium le centre national
l'agroécologie carbone fertile vous
invite à adhérer à venir voir c'est si
le sujet est là c'est on va continuer à
fabriquer des bouteilles on va continuer
à se déplacer un petit peu on va réduire
marceau nous l'a dit fallait qu'on
réduit je crois que ça c'est pas
difficile ne serait-ce qu isoler
correctement nos maisons par exemple au
hasard
et puis derrière on va compenser et
ramené à l'agriculteur et à
l'agriculteur ce sera notre modeste
contribution c'étaient les grands débats
d'hier soir je vais mettre ma modeste
touche ces tirs commençons à enrichir
les sols de ce carbone organique et de
cette matière dont on a cruellement
besoin de cet cette révolution il il est
vrai que quand on sera et souhaitons le
quand on sera 700000 connecter sur vers
la terre production ça va bouger parce
que je pense que la politique qu'elle se
fera là grâce à youtube pour le coup
donc on utilisera cet outil là un peu
encore je crois parce que parce qu'il
est redoutablement efficace c'est en
tout cas c'est mon point de vue il est
redoutablement efficace et il pourrait
avoir une forme de basculement il faudra
être un peu plus nombreux qui d'autre
veut dans les quelques minutes
oui merci
donc je vais faire court le premier à
premier truc c'est l'idée que j'avais vu
en discutant à midi sur le fait que les
agriculteurs donc ils ont du mal à
changer de système
surtout il y en a plein qui vont bientôt
être à la retraite et que bah du coup
ils vont pas forcément chaud le système
parce que finalement la terre qui la
vente d'une certaine manière ou d'une
autre manière qu'elles soient en bon
état aux mauvaises et a finalement ça
n'a pas changé grand chose mais en
regardant ce matin on a vu qu'on pouvait
peut-être évaluer l'état de la terre et
la sa fertilité et peut-être que ben on
pourrait inventer une étiquette terre
comme on a une étiquette énergie pour
les bâtiments dont c'était une idée qui
a émergé à midi là on discute en est une
autre question c'est bien je suis
content qu'on parle un peu plus de
politique là et de la pac mais justement
comment on peut faire porter cette voie
dans la politique via ce matin il
appelle à christiane lambert mais voilà
mais je ne sais pas concrètement comment
fou comment ou si tu avais une idée de
comment on peut faire moins merci vous
vouliez parler monsieur oui alors en
fait je voulais parler parce que
discuter beaucoup dû faire des pratiques
des techniques ou tout à l'heure des
systèmes séduisant et moi je m'intéresse
beaucoup à l'attitude l'attitude qu'on
peut avoir
comment je vais me comporter pas pour
des règlements clip i climatique par
exemple est ce que je veux être un
réchauffeur climatique ou est ce que je
vais faire un être un refroidisseur
climatique et on pourrait dire est ce
que je veux être
vous parliez tout à l'heure de
maraîchage est ce que je veux être
maraîchers sol vivant refroidisseur
climatique et rentable quoi et ça en
fait ça pose un cadre qui fait que a
ensuite eu être vigilant sur mes
pratiques écologiques et aussi en même
temps sur vigilants s'ils se mariaient
rentabilité il ya un monsieur l'autre
jour qui a parlé de succès la noisette
et qui faisait du pruneau et qui disait
à un moment c'est le seul qui en a parlé
de la partie économique il a dit pour un
euro investi avant je gagnais 4,8 euros
et là le deuxième est maintenant il pour
un euro investi il y avait 7 euros et ça
je crois que c'était un truc
le pôle économique était vachement
intéressant à avoir et je pense que
c'est dans le dans l'idée de développer
une attitude de rentabilité ou une
attitude vers de l'agroécologie par
exemple voilà oui merci je le redis
après l'amour on met un peu d'argent
aussi et elle peut être pas vu mais on
leur nom là c'est un sujet qu'on a
évoqué qui était assez présent dans ce
qui s'appelle les indicateurs de
résultats
il ya un certain nombre d'indicateurs de
résultats il faut il faut que la gagne
n'est ce pas il ya des paysans avec des
bérets dans la salle il vous le
rappellerai chaque jour qui passe une
idée qui me tient personnellement un
coeur c'est peut-être de sortir de notre
zone de confort c'est à dire d'aller
investir des milieux qui sont pas
forcément les nôtres qui sont pas
réconfortant qui sont pas réjouissants
comme comme s'être retrouvailles là
convient et c'est d'aller dans des dans
des milieux a essayé d'aller rugby
essayer d'aller voir les conseils
municipaux dans notre ville essayez
d'aller au pmu du coin et amener des
éléments de complexité canton quand on
dirait moi j'aimerais bien faire changer
agriculture ah ouais tu as raison on va
tous passer au bio
maintenant les choses sont plus
compliquées compliqué que ça et voilà
essayer d'aller dans ces endroits là est
d'amener notre regard notre savoir et de
diffuser les paroles qu'on a pu
apprendre toutes les choses qu'on a pu
apprendre
parce que monsieur gaveau rue à prendre
toutes les choses qu'on a pu apprendre
parce que monsieur est quoi vraiment
sincèrement je pense que on a bien mieux
à faire quand enfin à planter des arbres
c'est quand même plus efficace vraiment
que de se fouetter en disant on n'y est
pas on n'est pas là où il faut on n'est
pas là où il faut une fois que tu auras
plante est tellement d'arbres que ton
voisin aura qu'une envie cette plante
elle est 6e
ça aura marché quoi mais si on fait avec
le fouet moi j'aime pas les gens temps
là que yves yves en deux mots on va
qu'on va couper mais je l'entends là que
j'ai du mal à me faire comprendre
après quoi on court on peut pas dire
dans à des moments des phrases comme on
détient une grosse partie de la réponse
à la maîtrise du stockage du carbone etc
etc sans avoir derrière une stratégie de
développement
soit on a une stratégie de du
développement sur l'envi sur le coup de
coeur etc et auquel cas on y est depuis
quinze ans et ça va continuer comme ça
et faisons le soyons de plus en plus
nombreux prenons plaisir
retrouvons nous on sera le même et pour
autant c'est pas sous cette forme là
qu'on pourra être entendue et qu'on
pourra avoir du coût des moyens
disponibles pour vraiment traiter de
cette question
si on veut traiter de la question et et
faire que rapidement on impacté et on
agisse il faut qu'on ait une autre
stratégie et une autre stratégie qui
dépasse simplement l'évolution
individuelle des uns des autres et
évidemment tous y contribuent plus on
est nombreux plus il ya de vidéos plus
il ya de réussite chez le voisin etc
c'est formidable donc c'est pas deux
c'était pas du tout une critique de ça
moi moi la question que je posais c ou
l'interrogation c'était ce développement
là il va se faire de toute façon il est
en route
illégaux on prend plaisir et ça nous
fait du bien d'ailleurs de nous
retrouver
ça nous rebooster quand on va repartir
sur nos territoires on va avoir de
l'énergie pour aller encore plus en
faire plus et cetera mais aujourd'hui on
a peut-être moi c'est mon point de vue
mieux à jouer c'est qu'aujourd'hui le
monde agricole est dans une situation
qui ouvre vraiment il s'interroge sur
son système et donc on peut le faire
basculer il ya que les syndicats qui ne
veulent pas l'entendre et écouter leurs
agriculteurs de base ça c'est vraiment
dommage
à ce niveau là mais mais sincèrement les
agriculteurs au fond d'eux mêmes il
observe bien ce qui se passe chez eux
que ce soit en viticulture ou dans
d'autres productions
ils voient bien ces histoires d'impact
du changement climatique il voit bien
qu'en changeant quand même et en
essayant de faire des efforts on
n'arrive pas autant de productivité que
ce qu'on pouvait espérer ou que ce qu'on
faisait dans les années 2000 c'est pas
si vieux que ça donc on a une chance là
d'aller au delà simplement soyez
rassurez moi le message que j'ai envie
de vous dire ni l'avenir et est beau
pour nous on va être de plus en plus
nombreux ça j'en suis persuadé c'est
certain maintenant si on veut répondre à
d'autres objectifs il faut que qu'on se
le dise qu'on sent d'accord dès qu'on se
structurent autrement c'était ça mon
message il ya eu une chose sur la terre
sur le sol et la valeur du sol il ya une
vingtaine d'années on avait émis l'idée
peut-être plus vieux que ça je sais plus
de d'avoir une estimation de des valeurs
de sol des terres agricoles
que ce soit dans l'achat dans la vente
ou dans la location qui était liée à la
productivité et il fallait trouver un
1-1 un élément d'évaluation ç'aurait pu
être la matière organique qui après tout
même s'il n'est pas parfait mais
philippe contestable enfin voilà mémé
qui nous permettait pour un propriétaire
d'être dans une réflexion d'améliorer
son capital et pour un locataire d'être
dans une réflexion de faire progresser
le capital pour que du coup son coût de
location puisqu'il avait augmenté le
capital du propriétaire lui soit des
gréves est d'accord cette logique là
elle était toute simple vous faites un
bail à 9 ans entrée sortie voilà on
prend un critère et puis et on les
évalue là dessus
finalement la fin de non-recevoir elle a
été un politique sans discuter du fond
de la chose c'est quand même dommage que
les choses se passent comme ça en france
dire que sur le fond on a raison
sincèrement on y est assez souvent
quant aux va défendre nos arguments
c'est pas sur le fond qu'on est attaqué
c'est pas sur le fond que ça pour ça se
poursuit pas c'est simplement sur le
bouleversement de sociétés et
l'acceptation de ce bouleversement de
société et on y arrivera à faire passer
ce ce changement de société si on montre
qu'on est nombreux et que c'est facile à
comprendre et que c'est lisible
c'était ça ce que j'ai voulu vous dis ok
très bien ce clair leo le mot de la fin
toujours un certain certains certains
certains disaient qu'il fallait
s'indigner alors moi je me pose la
question de savoir s'il faut s'indigner
aussi faux s'émanciper s'émanciper où se
forme et qu'est-ce que ça t'inspire sa

c'est violent non j'ai pas une

répondre je vais prendre à autre chose
d'accord vous dis nous ce que tu as
envie de dire de peur juste pour
clôturer
avant de remercier tout le monde quand
même
c'est une phrase que je répète souvent
parce que j'adore les plantes et
changement tout comme le plant une seule
plante ne vit jamais seul et il ya que
l'homme café sans avait été si on a des
monocultures c'est grâce à l'homme il ya
aucune plante qui vit tout seul entre
espèces et même avec tous les organismes
au tour et je pense que si un changement
à faire et se fera tout d'abord ensemble
et voilà je voulais juste finir par ça
et de deux je voulais aussi bon avant
que je fasse des bisous tout ça je
voulais remercier aussi toutes les
personnes qui est acquis gens que j'ai
rencontrés pendant ces deux années ici
et je vous laisse y remarquer remercier
vous les femmes et les hommes de l'ombre
qui organisait un peu ce festival
je pense à paola si on peut ramener
pareil aulas pourrait prendre la halle
et ou par là elle est par là elle était
prévenue qu'on allait remercier les
bénévoles donc elle se cache t elle le
ver de terre
merci merci merci à vous vous avez
quelque chose à dire je crois je donne
le micro
paula viens viens viens
[Applaudissements]
si tu donnes chimie merci d'être venus
et j'espère que ça vous a plu
[Applaudissements]
bah j'ai l'impression qu'on est un peu
tous comme des arbres
quand je suis arrivé ici je me sentais
pas très à l'aise parce que je
connaissais personne quasiment quasiment
personne et pour les arbres c'est pareil
et en fait je me suis sentie comme si
quand je suis chez moi j'ai monté mon
réseau de mycorhizes en fait mais j'ai
mûri soumis ou monrézo mycéliens qui
m'attache à des arbres autour de moi et
donc j'ai été transportés ici
et puis au début j'avais pas de réseau
de champignon souterrain et puis petit à
petit il a commencé à se former et puis
j'ai commencé à faire des connexions
avec d'autres arbres autour de moi et
puis je trouve que c'est la plus belle
chose de ce festival de cette rencontre
à marciac c'est d'avoir pu créer un
moment où on est ensemble et connectée
autour de ces thèmes qui vont vers un
monde où il ya plus d'harmonie merci m
merci d'avoir pris le micro sans le
demander d'avoir accepté que je vous
passe le micro ou est-ce que ce cas à
bruno il est là je ne le voyais plus
bruno bruno sire vain bras droit bras
gauche collègues de la première heure à
l'heure des 205 gti monte sur la scène
bruno et et tellement d'autres choses
plumeplume éternel d'arbre et paysage
c'est comme la comme la neige contre les
neige fonde un petit peu en ce moment on
a demandé à bruno lo géographe à bruno
le paysagiste à bruno leleu collègues à
bruno la mémoire vive
la vaillance de de nous donner de nous
donner comme il cesse en principe si
bien le faire il peut pas nous décevoir
à paysage in marciac ya pas de doute là
dessus c'est ses intentions et ses
impressions à toi bruno j'ai bien lu
rigoler un petit peu c'est vrai je suis
plutôt optimiste après tout ce que l'on
a entendu alors j'avais une certaine
réserve malgré tout on optimise très
sceptique évoqué au reprendre certaines
des idées certains mots que j'ai entendu
pendant ma présence ici commencé
peut-être pas l'agroforesterie leur faut
restaurer que je ne remplacerai
peut-être par l'idée de la place de
l'arbre dans la pratique agricole bien
que lomu et le concept sont rentrés dans
beaucoup d'esprits voire même qu'il soit
presque trop à la mode aujourd'hui je
pense qu'il est qu'il n'a pas encore
traversé les espaces et ça je pense que
c'est un message d' alerte
qui est qui est fort pour ça que je dis
que je suis très sceptique je pense
qu'on ait pu non plus à l'heure du mythe
du récit ou même de la séduction
je peux tout à fait d'accord et que
l'urgence est là et que la place de la
plante dans dans notre monde et dans
notre monde de production agricole il
faut aller très très vite
on sait pas non plus être
catastrophistes mais on n'est plus à ce
stade-là le même de la com etc
on est dans l'action c'est vrai que les
agriculteurs et ils sont nombreux on les
avait évoqué qui agissent quelle que
soit leur appartenance lorsqu'une etc
etc
donc voilà il faut il faut aller vite et
je pense que on accable les moyens les
moyens d'agir et que pour trouver des
solutions d'action de passer à l'action
on a le désir on al'envie ont fait des
efforts mais il manque quelque chose et
ce quelque chose qu'est ce que c'est je
sais pas on parlait de communication
parlait de on n'a jamais eu jamais eu
jusqu'à aujourd'hui tous les jours nos
progrès sont autant d'éléments autant de
connaissances autant de façons de
comprendre et d'agir sur le monde et
malgré tout on n'arrive pas à se
dépêtrer
c'est à dire dix fois alors j'ai mené
quelques petites antilles sèche malgré
d'eau pour reprendre les mots dont je
vous parlais je voulais je voulais
reprendre la question de l'arbre dont je
m'excuse pour le gens qui prennent on a
vu ce que ce que tu montrait marceau
cette idée ce qu'est ce qu'est ce que
l'art ce que montre et williams déjà
l'arbre qu'est ce qu'il fait il le il
démultiplie il multiplie tout le temps
son architecture est multiplication il
va tout multiplié va multiplier le
vivant faire plusieurs plie de vivant
dans nos paysages et sans en tirer
partie contre les cultures et puis l'art
comme utiliser morceaux des îles et
plusieurs choses à la fois et ça c'est
assez déroutant pour nous mais ça doit
nous inspirer
il est à la fois il est capable d'être à
la fois vivants les morts malade et en
bonne santé actifs et passifs endormie
et réveillée mais ça c'est surprenant
pour des êtres vivants animaux que nous
sommes et de rappeler évidemment que
c'est la plante et l'arbre qu'on me
plante
j'ai à sa mesure qui est vraiment la
turbine du vivant qui fait turbiner
c'est à dire de manière perpétuelle est
capable de faire de faire avancer et
entretenir le vivant et ça ça me fait
penser à autre chose aussi j'ai beaucoup
beaucoup entendu le mot de plantation et
de plantation d'arbres
il faut pas oublier que nous passons
notre temps à contrarier a contré à dire
détruire cette capacité qu'a la nature a
vraiment rejaillir en permanence manière
perpétuelle et que justement avant de
planter le vrai la vraie capacité
d'action que nous pouvons avoir c'est
déjà de laisser pousser et notamment des
arbres
ce qui n'empêche pas qu'il y ait des
pépinières etc mais ça on oublie
toujours toujours cette capacité
la nature réitère pour reprendre les
termes qui ont utilisé tout à l'heure et
tout le temps je pense nos amis nous
côtoyons un peu qui sont dans une
situation beaucoup plus complexe que les
nôtres et qui sont en avant-garde je
pense au burkina au sahel en général
excusez moi pour la voie aux salins
général qui eux pleurent parce que
justement ils sont en train d'essayer de
réactiver y arrive il arrive très bien
même ce potentiel qu'à la nature à
s'auto enrichir et de manière permanente
perpétuelle donc ça c'est quand même
premiers un premier message des mois en
braquant son regard des antisèches pour
l'instant le mot l'homo utilisation et
utilité ça a été plusieurs fois utilisé
sa m'excuser ça a été plusieurs fois
employés donc l'idée de beaucoup des
deux flux beaucoup de cycle que nous
assistons en fait rien qu'ils
consommaient sait utiliser s'est
transformée c'est la plante une fois de
plus nous montre cette chose là il y des
d'utilité ça me rappelle un peu le mot
que nous voyons ici de nécessité c'est
vrai que lorsqu'on est paysan lorsqu'on
doit produire dans d'autres domaines de
la vie de l'économie
c'est vrai que on le fait par nécessité
ou par utilité et c'est vrai que tout à
l'heure lorsque nous parlons des trognes
l'idée c'est de ne pas faire des trois
nuls pour faire les trois nécessité de
faire des tournées parce que non à
l'utilité et que si l'on se permet de
perturber
la nature si on se permet même de de la
sacrifier que ce soit des arbres des
plantes cultivées ou des animaux c'est
parce qu'on en a besoin et non pas parce
que je suis une activité saas est une
notion qui n'est pas importante cette
notion de nécessité d'agir par nécessité
c'est des mouvements plus importants que
le mono sobriété frugalité et c'est un
autre mot qui me semble très important
qui a été utilisé plusieurs fois aussi
un papa qu'aujourd'hui c'est le mot
d'efficacité et là je reviens à ce que
je disais tout à l'heure
l'efficacité moi ce que je trouve
efficace c'est quand les choses se
débrouille de manière héroïque tous
jaillir de manière autonome même
autonome ça ne me plaît pas triste pas
l'autonomie
je veux disait léo voilà c'est à dire qu
on se débrouille tout seul quand ça
fonctionne tout seul c'est là c'est
efficace ça c'est des mots oui
efficacement le temps efficient comme
utiliser aussi
voilà les quelques idées que je voulais
vous soumettre alors je regarde si
j'aurais oublié
voilà il ya peut-être quelqu'un quelques
mots qui sont décalés par rapport à ce
dont on a parlé le mot de campagne par
exemple on a employé sur ma campagne à
plusieurs reprises et c'est vrai qu
autrefois la campagne c'était ça
désigner les espaces et qui par
opposition à la forêt qui est fermé aux
peu tourmenté sont des milieux très
dégagé très ouvert la campagne la
champagne d'ailleurs bon exemple même
maux est en fait aujourd'hui la campagne
ça commence à désigner les espaces
ruraux qui justement ont retrouvé un peu
de présence d'arbres n'en voyez il ya un
peu de remboursement on est peut-être en
train dans la sémantique sans le vouloir
de reconnaître que qui dit campagne qui
dit agriculture qu il ya au système tout
ce que l'on veut aux pratiques à l'école
dit quand même arbre c'est qu'elle me
restait dans les conditions voilà voilà
ce que je voulais partager ce que je
voulais partager aussi c'est que dans
les thématiques qui ont été abordés ce
matin à d'autres reprises ne pas oublier
que c'est effectivement la plante qui
dans la grande majorité des cas va va
générer va produire du sol etc à
linverse ce qui produit le relief
c'est surtout une érosion donc c'est
vrai que ça c'est des choses que nos
coutumes ou d'aborder entre une une
pratique qui va aller vers le désert
vers le
le nu une pratique qui va aller vers
vers le vivant dans le mouvement il faut
faire un choix et ça je pense que ce
choix là certes si c'est à la société de
donner une impulsion je pense que
politiquement si à nos grands
responsables ils savent le faire quand
il s'agit d'avoir des prendre des
mesures sanitaires il faut là c'est plus
que sanitaire puisque ces intrus demande
vital d'aller vers une autre agriculture
est une autre façon de s'associer et de
celle de se ré intégrer mentalement dans
la nature voilà ce que je voulais
partager
tu peux rester deux minutes si tu veux
merci beaucoup ça va ça va être l'heure
de ça va être l'heure de se quitter
c'est comme ça c'est pour mieux se
retrouver
je vais demander à un parmi d'autres un
homme de l'ombre qui noël noël lassus ce
qui au fond de la salle qui j'ai été
obligé de le récupérer en train de
porter des chaises et de débarrasser de
débarrasser le plancher pour remettre de
l'ordre pour pouvoir clôturer clôturer
ce paysage in marciac mais du coup je
vais l'obligé à nous rejoindre sur la
scène et se mettre face à face à la
caméra
je suis persuadé qu'il a quelque chose à
nous dire tu peux même t'asseoir si tu
veux être tranquille à côté de ton
copain marceau puisque il est cool il
est contagieuse et pour ça que tu peux
t'asseoir pas ce qu'il faut ce qui est
contagieux chez lui c'est l'intelligence
ah ça c'est sûr ah ça c'est sûr c'est
d'ailleurs c'est d'ailleurs grâce à toi
ya quelques années que j'ai découvert le
marceau qui m'a dit il ya mars ou chez
moi je dis c'est quoi ça et il m'a dit
on à caen va vous faire ensemble at elle
reste aux ag dit ça c'est bon ça et
depuis on sait pas qui tu es et c'est
comme ça c'est comme ça que ça s'est
passé
venez juste que noël qui est lui aussi
est dans l'ombre parce que quand on est
dans les conseils d'administration quand
on prend des décisions au plus haut
point
il va y avoir des petites révolutions en
cours notamment dans le monde de la
viticulture noël vous le savez pour
certains il est omniprésent depuis de
nombreuses années aux vignerons
indépendants et vignerons indépendants
il est aussi il est aussi disons-le on
le sait moins puisque c'est toujours un
agriculteur c'est toujours tournant
c'est toujours un parti prenant et vous
imaginez bien qu'une modeste simple
équipe de douze salariés
mais ça tourne pas tout seul
s'approvisionne ça s'anticipe ça se gère
ça se conditionne sa structure etc
noël est aussi le président d'arbre et
paysage 32 c'est lui qui anime le
conseil d'administration de notre
modeste structure donc à ces titres-là
et de l'ombre et de l'ombre il y en a
pas parce que les conseils
d'administration sont nombreux parce que
les décisions à prendre sont importantes
y compris en termes d'investissement y
compris en termes d'investissement
humain et il veut le sait même si on a
du mal à recruter aujourd'hui ça a
toujours été de l'investissement dans
l'humain dans la technicité toute
modestie gardée bien évidemment et on
passe beaucoup de temps à organiser dans
structure pour qu'elle vive pour qu'elle
soit au service pour qu'elle continue à
faire du conseil et de l'appui technique
noël ne t'écoute on merci adam g pas
tant d'éloquence
ça viendra de tyrans bic j'espère bien
que non tu as raison mais ça se soigne
pas mais j'ai juste quelques mots pour
vous dire quel point chaque édition des
paysages marciac
me remplis d'admiration de joie et
d'espoir parce que toutes ces personnes
merveilleuses qui sont capables de nous
expliquer pourquoi effectivement il peut
y avoir de l'espoir avec des systèmes de
régénération comme viennent de le dire
bruno mais pas que avec de l'invention
de l'intelligence de l'empathie et
surtout une nature qui de nouveau à
l'air d'être nourricière et d'être
vraiment notre cocon et si nous sommes
capables de la régénérer peut-être et
surtout de militer pour que d'autres
personnes rejoignent un peu cet état
d'esprit ça ça serait pas mal
en attendant je vous remercie tous
d'être venus à paysage in marciac
malgré les difficultés que tous ont
rencontré ce mois m'a pas mis le masque
mais bon on a gardé la distance ce père
qui encore une fois merci à tous
je crois qu'il n'y a rien à ajouter
c'est pas la peine de vouloir faire de
la surenchère
merci d'être resté jusqu'au bout merci à
vous qui nous suivait sur youtube merci
aussi à ceux qui arriveront plus tard
puisque l'audience de paysages in
marciac l'an dernier a littéralement
explosé sur la chaîne de vers de terre
qui a été remise en perspective par
marceau dont on est très contents dont
on est très fier parce qu'on a
effectivement un outil un vrai sens
qu'ils avaient imaginé ce truc là il ya
encore cinq ans en tout cas pas moi en
tout cas pas moi et que de voir que ce
soit sur les massey ferguson les ducks
les someca les john deere les feintes
j'en passe et des meilleurs les
portables soient attachés dans la cabine
avec un morceau de scotch alice ça y est
tu vois ce matin en moins sonnant j'ai
fini d'écouter la vidéo 9h02 olivier
husson et j'ai bien pigé que c'était
comme ça j'ai pas tout compris mais j'ai
bien pigé c'est là que ça se passe c'est
que c'est comme ça que ça se passait on
va se retrouver autour d'un jus de
pommes des darlington parce que ça
s'invente pas un sursaut y vivent ça
fait toujours la différence et c'est
bien ça la consommation puisque on a
parlé du pmu la consommation y compris
l'apéritif si on boit l'apéritif sur sol
vivant
on va continuer à progresser on va
continuer à susciter des vocations on va
continuer à voir je parle pas pour moi
des esprits fertiles parle pour vous
bien évidemment ça c'est extrêmement
important
voilà on va se quitter ce n'est qu'un au
revoir on va évidemment mettre un peu de
musique s'il vous plaît parce que c'est
important que de se quitter à musique
on veut dit attrait

Partager sur :