Logo MSV Normandie officiel.png

ITK Tomates Blettes Persil

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher

Itinéraire technique sur une association de trois cultures : la tomate, la blette qui peut être remplacée par de la betterave et une troisième culture de persil en MSV, à la ferme de l'Alterrenative.


Description de la ferme

  • Nom des maraichers : Julien Chuine
  • Département : Seine-Maritime (76)
  • SAU : 1.9 ha dont 0,8 cultivés
  • UTH : 2

Objectif de l'association de culture

  • Densifier les cultures sous serres
  • Maximiser les rendements
  • Minimiser le temps en plantation et à l'entretien


Préparation de la planche

Une fois la culture précédente récoltée, un lis de tonte de pelouse fraîche de 15 cm est épandu sur la planche. Il faut éviter de mettre une couche plus épaisse car l'herbe peut fermenter. Les tomates sont plantées immédiatement après l'épandage.

Conduite de la tomate

Le semis des cultures est réalisé en janvier dans la pépinière et en plaques alvéolées. Les plants de tomates sont ensuite repiquées dans des godets de 7*7 cm. Julien utilise de la terre de son jardin mélangée avec du terreau pour semer du compost de crottin équin issu de sa couche chaude de l'année précédente. Ce mélange permet de réduire l'utilisation de terreau et donc les charges opérationnelles. 2 cm de terreau est déposé en surface pour limiter l'enherbement pouvant provenir du compost et de la terre végétale.

Les pots sont stockés dans des caisses contenant 35 pots pour optimiser l'espace en pépinière. De ce fait, si les conditions climatiques favorisent une croissance soutenue des tomates, celles-ci vont former des longues tiges qui fragilisent le tronc. Celui-ci risque alors de se casser. Pour éviter cela, 1 mois après le repiquage des plants, l'apex est coupé pour calmer le plan. Le tronc devient plus ligneux, rigide, la croissance racinaire ainsi que les tiges secondaires sont stimulées. Ce qui permet à Julien de planter en serre des tomates avec des tiges secondaires présélectionnées. Pour gérer la récolte des tomates, Julien préfère conduire les tomates avec deux tiges secondaires. Il arrive que Julien taille le plant après la plantation si les tiges secondaires n'ont pas eu le temps de pousser.

Grâce à la taille de l'apex secondaire, les plants se tiennent bien droit une fois plantés. Ce qui laisse un peu de temps à Julien avant de tuer les tomates. Avant cela, Julien tuterer les tomates au moment de la plantation sauf que cette opération empêchait Julien de protéger les tomates avec des voiles de forçage. Par conséquent, il a perdu plusieurs séries de tomates à cause des gelées tardives. Maintenant, les tomates sont protégées avec un voile si des risques de gel sont annoncés.

Les tomates cerises sont espacées de 60/70 cm sur le rang et conduites avec 5 tiges secondaires car ce sont des variétés buissonnantes. Conduire les tomates cerises avec 5 tiges secondaires permet de laisser les plants en pépinière le plus longtemps sans prendre trop de place.

Pour le tuteurage, Julien utilise de la ficelle organique coupées par ses soins. La ficelle est attachée sur les supports métalliques de la serre à l'aide de crochet ardoise. Julien tuteure les tiges secondaires présélectionnées 1 mois et demi après la plantation. La ficelle est enroulée autour des tiges.

3 semaines après le 1er tuteurage, les gourmands sont retirés puis les tiges sont enroulées autour du fil. De plus, Julien retire la moitié des fleurs pour éviter d'avoir de grosses tomates sur les premières récoltes. Retirer la moitié des fleurs permet d'homogénéiser le calibre des fruits.

Julien est conscient que sa conduite des tomates est particulièrement chronophage et interventionniste mais ça permet à Julien d'associer des cultures secondaires aux tomates.

Julien à un sol à tendance hydromorphe, d'après son expérience les variétés qui réussissent le mieux sont celles qui font des petites feuilles, telles que la cœur de bœuf rose et Indigo Mi-Saison Blue Beauty. De plus, les petites feuilles réduisent l'effet d'ombrage et favorisent une meilleure aération, ce qui réduit les risques de maladies fongiques.

Association de culture

Après la plantation de tomates, des cultures compagnes sont implantées au pied des tomates afin de densifier la planche. Voici les associations réalisait par Julien : 1) Tomates & persil 2) Tomates & blettes 3) Tomates & betteraves

Julien essaye actuellement l'association tomates & chou-rave mais il est déconseillé de planter des oignons au pied des tomates car les oignons préfèrent un ensoleillement maximal.

Il est impératif de planter les cultures compagnes en même temps ou 2/3 jours après la plantation des tomates. Si les cultures associées sont plantées dans une culture de tomates bien implantées, les plantes compagnes vont végéter et le rendement ne sera pas intéressant. Il faut donc planter, arroser et récolter en même temps les cultures.

Julien effeuille pour libérer de la lumière aux plantes compagnes.

Les betteraves sont récoltées à partir de fin juin/début juillet. Il est conseillé de récolter une ligne sur deux afin de pouvoir circuler avec les caisses lors de la récolte des tomates.

Les persils sont espacés de 20 cm sur le rang et au moins 8 coupes sont réalisées au cours de la saison.

Irrigation

Il y a trois rampes de gouttes à gouttes avec des trous espacés de 33 cm. Il y a donc une ligne pour chaque culture. Julien aurait préféré avoir des trous espacés de 25 cm pour avoir une meilleure répartition de l'irrigation.

Julien arrose les tomates avec un système d'aspersion lorsque les étés sont secs mais n'utilise pas les asperseurs lorsque les étés sont humides (2021) pour éviter la propagation de maladies fongiques.

Temps de travail pour une planche de 40 m

Action Temps de travail
Désherbage 4 h
Paillage 1 h
Plantation & semis 1 h de plantation, 3h pour les plantes associées et 30 min pour les semis en pépinière
Tuteurage 6 h + 1 h par mois pour continuer a conduire les tomates sur le fil.
Récolte 2 h par semaine = 36 h
Total 52 h 30 (sans la commercialisation)

Rentabilité

* Pour un prix de vente des tomates de 4 €/ kg, betteraves : 3 €/ bottes
Indicateurs économiques Valeur
Chiffre d’affaire (HT)* 2500 €
Cout temps de travail 1050€
Charges opérationnelles 50 €
Marge totale 1400 €

Sur cette planche de 40 m de long et de 80 cm de large, Julien estime un rendement de 500 kg pour les tomates vendues en gros à 4 euros/kg. Ce qui fait donc un total de 2000 euros de chiffres d'affaire, par planche, pour la vente des tomates.

Les betteraves sont vendues en bottes (3 euros la botte) à partir de fin juin/début juillet. Une planche produit environ 160 bottes. Ce qui fait un total de 480 euros de chiffres d'affaires pour la vente des betteraves.

Julien estime donc avoir un chiffre d'affaires d'environ 2500 euros pour l'association tomates & betteraves.



Partager sur :