Cycle de l'Azote et Vers de Terre - Alexandre FORGEOUX

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (8 déc. 2018) - Alexandre Forgeoux - Durée : 21 minutes

Thumbnail youtube S55zcww8DEE.jpg

Universités d'Eté - A. FORGEOUX - Cycle de l'Azote et Vers de Terre


Aujourd'hui, nous vous proposons l'intervention d'Alexandre FORGEOUX de l'équipe de Ver de Terre Production lors de nos Universités d'Eté Sol Vivant à Marciac en août dernier ! Il vous parlera cycle de l'azote et vers de terre, avec une intervention de François MULET.


Annexes

Transcriptions

bonjour à tous donc moi je travaille à

ver de terre production et je vous faire
une petite présentation sur sur les sur
les vers de terre et sur les travaux qui
ont été menés par votre guide spirituel
un petit peu à verre de thé reproduction
maîtres à penser donc marcel bouchez
donc pour la bibliographie c'est très
simple en fait c'est juste le bouquin de
marcel

Afficher la suite

tout est dedans je suis pas allé

chercher quoi que ce soit ailleurs et je
vais surtout donc vous parler des vers
de terre et de comment est-ce qu'ils
interviennent dans le bon fonctionnement
du du cycle de la zot
et pour ça je vais vous parler d'une
expérience qui a été menée par marcel et
qui consistait en fait à utiliser les
vers de terre comme il les a qualifiés
de sonder la fiq
donc en gros prendre des vers de terre
qui vivent dans une prairie naturelle
non perturbé depuis plusieurs siècles de
faire un double marquage de ces vers de
terre donc c'est à dire de les colorer
et ensuite de les marquer avec un nasa
de particuliers enfin avec un isotope
particulier et ensuite de les réintégrer
dans cette prairie et de mesurer la zone
marquée et qu'est-ce qui devient en fait
donc avant de comprendre un petit peu
quand même ces résultats il ya besoin de
faire un léger rappel qui est
indispensable pour bien comprendre la
portée de cette expérience sûrs en fait
comment vivent les vers de terre et donc
notamment le gîte et le couvert
donc s'agissant du coup vers le menu du
ver de terre il se sépare très
schématiquement deux parties sachant que
ça dépend beaucoup des catégories de
vers de terre qu'ils soient nés sicafi
géant d'objets etc et on remarque donc
pour 50% c'est de la matière organique
donc c'est ce que batista montré tout à
l'heure et c'était voilà très parlant
même le diaporama d'alain ce matin on
vole vers de terre qui sort de sa
galerie qui va chercher la feuille et
qui la mange donc c'est c'est une moitié
de son alimentation qui ensuite va
terminer en excréments ce qui est
qualifié par marcel de laubry mix donc
c'est à dire le mélange d'organismes et
organo minérale entre la matière
organique qui est ingurgité par le ver
de terre
et puis la formation minérale qu'il
ingurgite en même temps et donc seul
ombre mx le ver de terre va le leur et
ingurgité et ses excréments s'affaire
donc l'autre moitié de son menu
alimentaire et c'est ce que marcel
qualifie du fromage de vers de terre
donc c'est selon prim'x qui a été
attaqué par des micro organismes qui
vont le décomposer et qui vont le rendre
ap temps parce que les éléments biogen
qui sont contenus dans le loop enix vont
être ensuite disponible est assimilable
à nouveau par le ver de terre
s'agissant donc le gîte
donc voilà si je vous dis qu'un ver de
terre ça creuse des galeries je vous
apprends rien ça représente 400 mètres
de galeries par mètre carré
donc c'est là ça c'est une une étude
qu'elle a été menée par l'inra je crois
vous avez utilisé un scanner médical
pour regarder comment ça se passait dans
le sol au niveau des galeries du ver de
terre et donc on voit que c'est
complètement tout le fait de galerie
quand c'est la sueur sur une prairie
donc à un milieu non perturbé alors le
ver de terre est un animal très sensible
il répond à des conditions d'humidité du
sol et de température du sol qui sont
bien particulière au niveau de la
température c'est là ton permettent
température moyenne idéale pour le ver
de terre soit à peu près autour de 12
degrés et au niveau de l'humidité
il a besoin d'un certain taux d'humidité
dans sa galerie qui doit pas être
inférieure à 20% et qui doit pas être
trop élevés non plus parce que sinon le
ver de terre va mourir asphyxiés il sait
nager dans l'eau mais il peut pas vivre
de façon indéfinie
il est capable de réguler son
environnement
donc c'est à dire que si sa galerie pas
assez humide il va en fait excrété
directement depuis ce par voie cutanée
de part son métabolisme
il a en gros il ya s'asperger du rin et
il va exploiter du mucus qui va lui
permettre de réguler son environnement
au niveau de la température c'est pareil
en fonction des saisons il va monter où
il va descendre dans sa galerie pour se
mettre à la température idéale en
fonction de la chaleur sachant que en
vers de terre est capable de descendre
très profond en gros ce qu'il arrête ça
va être la fraction minérales du sol
s'il arrive sur les roches mères ou si
il arrive sur une nappe d'eau donc voilà
des autoroutes à racines parce que
forcément on voit que pour la planter un
gros avantage à exploiter les galeries
du ver de terre
du point de vue donc de la porosité qui
a été créée par la galerie parce que
elle va pouvoir envoyer ses racines sans
effort dans les galeries du ver de terre
l'eau ça percole dans les galeries de
leurs de terre on l'a
on l'a bien vu ce matin avec la
présentation de baptiste aussi et du
coup des éléments nutritifs et notamment
de la zot donc le mucus du ver de terre
donc c'est ce que je vous disais tout à
l'heure le ver de terre pour se mettre à
l'aise dans sa galerie
il va excrété du mucus qui va avoir deux
fonctions principales
ça va être de servir un enduit en fait
dans sa galerie qui va lui permettre de
la stabiliser et que ses comptes pas
longueur de journée et surtout ça va lui
permettre de glisser c'est un lubrifiant
de glisse est beaucoup plus facilement
dans sa galerie pour se déplacer
également et donc ce mucus s'est composé
principalement de l'uqo protéines et
donc qui dit protéines di a zot
alors on va maintenant c'est de
reconstituer un petit peu le circuit de
la zot par rapport aux vers de terre
donc on l'a vu on est sur un sol où il
ya une plante qui pousse qui produit de
la zot qui veulent à restituer au sol en
ramenant de la matière organique au
niveau de la litière
le ver de terre que sa galerie
il récupère la zot en mangeant la
matière organique ensuite il se met à
l'aise
il exploite du mucus dans sa galerie qui
contient donc de la zot
et ce mucus de vers de terre va être
dégradée par des bactéries fin des micro
organismes des bactéries qui sont des
bactéries protéolyse tic qui vont en
fait se servir de la zot contenu dans le
vécu comme une source d'énergie
elles vont le décomposer et elles vont
en fait prendre assimilables la zone qui
est contenu dans le mucus du ver de
terre pour les plantes donc les plantes
envoient leurs racines dans la galerie
du ver de terre elles sont en fait dans
un environnement qui est rompu de la zot
et sont directement au contact de cet
azote qui a faut remonter depuis système
racinaire jusqu'aux systèmes aériens et
depuis système est rien elles vont
redéposer de la zone directement au sol
et voilà le cycle bouclé donc donc je
vous parlais d'expérience que marcel
amené tout à l'heure au niveau du ver de
terre qu'a est utile était utilisé comme
comme une sonde dans le sol et à partir
de des mesures qu'il a pu effectuer
qu'il a extrapolé et interprétée en fait
on se rend compte que le la zone qui
avait été marquée est intégré dans le
mur de terre la haute 15 ans 40 jours le
ver de terre a totalement renouvelé la
zone de son nom réalise donc c'est à
dire que toute la zone marqué 15 dans le
ver de terre a disparu il a totalement
remplacé par de la zone 14 qui est
présent en fait dans la nature
naturellement et surtout le plus
important c'est que c'est azote se
retrouve à 100% dans la plante c'est à
dire que y'a la courbe de la zone 15
dans leur de terre qui descend et
parallèlement niveau la même vitesse
on retrouve là d'autres 15 qui remonte
du système racinaire dans la plante
jusqu'à aussi ça mais rien
donc c'est pour ça que j'aimais c'était
une distribution d'azoté aux plantes est
en flux tendu parce que l on toujours de
la zap qui circulent dans la grille du
ver de terre dans lequel elles vont
envoyer leurs racines
donc là on a en fait on va prendre un
peu de vin peut de hauteur par rapport à
tout ça et essayer de mettre des
chiffres dessus donc en fait on se rend
compte que faut partir d'ici
le menu du ver de terre s'est estimée en
gros sur alors voilà c'est une année
avec une population d'une tonne de vers
de terre sur un hectare ce que mangent
les vers de terre ça représente 2,3
tonnes d'azoté sur 7,3 tonnes il y en a
une virgule 7 tonnes donc 1700 kg qui
vont être directement déféquer parce que
ça va pas être assimilée par le ver de
terre
celle ci rejette ça va être décomposé
par les micro-organismes et ça va être
ingérés par le ver de terre le long bris
muscle fromage de l'air de terre ce dont
je vous parlais tout à l'heure et en
fait en décomposant ces tueries kull les
micro-organismes on met des éléments
minéraux à disposition des plantes
c'est le schéma classique de recyclage
de matières organiques qu'on présente
habituellement du ver de terre
après ce qui est intéressant c'est la
voie de droite
c'est ce que le ver de terre à 6000
directement quand il va manger
donc il y en a 600 kg d'azoté qui sont
donc assimilés mais qui dit assimilés
dit directement excrété ensuite par le
ver de terre par le fonctionnement de
son propre métabolisme donc c'est pour
ça que tout à l'heure je parlais du
mucus et de l'uriné en fait c'est
qu'est-ce que le ver de terre extraite
donc c'est 600 kg d'azoté 600 unités
d'azoté qui sont directement envoyées
dans le système du sol et donc ensuite
qui vont être déposées dont des composés
par les bactéries proto lithiques et qui
vont le mettre à disposition de la
plante qui en suit donc voilà on revient
au schéma la pente qui fait de l'aemo et
qui est directement engagée par le ver
de terre et en fait on a bouclé les deux
voies de circulation de la zone qui
passe qui transitent par le ver de terre
sachant que à droite on est sur un ordre
de grandeur de plusieurs mois de
recyclage de la matière alors que là
comme je vous l'aï dit tout à l'heure en
40 jours
c'est directement mis à disposition du
ver de terre sachant que dans les
expressions les expressions en fait
ça je voulais pas mentionné taylor mais
le mucus plus rien' c'est 95% de mucus
et 5% du rin sachant que l'uriné
c'est en fait c'est sous forme d'un
maniaque et c'est directement
assimilable par les plantes c'est en 24
heures c'est directement transmis à la
plante est en fait voilà c'est un shoot
d'azoté instantanée pour la plante qui
va qui va directement le capter donc on
en revient toujours au même produire
consommer recycler tout est produit sur
place tout est consommé sur place tout
est recyclé sur place on voit qu'il ya
aucune perte
pas de lessivage de l'azoté la zone qui
a été intégrée dans le ver de terre on
le retrouve à 100% dans la plante
à aucun moment il ya des fuites c'est
pas volatilisé c'est pas lessivé et
c'est totalement gratuit à condition
donc d'offrir le gîte et le couvert aux
vers de terre donc lui permettre de
creuser sa galerie et de manger à sa
convenance
sachant que pour la galerie du ver de
terre pour le gîte
si on passe à kukës charrues on sait que
c'est 80% de vers de terre en moins et
on sait que sur les 20% qui vont rester
ils vont sûrement crever de faim parce
qu'ils ont rien à manger à la surface du
sol
voilà ensuite j'avais quelques images ça
ça vient de chez de chez françois
c'était pour vous donner un petit
exemple en fait de la façon dont le ver
de terre est capable de de structurer
son milieu et de reconstruire en sol je
laisse la parole à françois il
expliquera bien commun est vite fait
donc pour ceux qui étaient là hier je
vous ai promis de trois photos sur luthi
l'utilité des travaux de marcel bouchez
dans la construction des systèmes
agricoles donc un petit exemple de
l'utilité des travaux de marcel bouchez
sur la construction de systèmes
agricoles
je suis bien là pour la caméra à merci
merde à la l'a annoncé dans l'autre sens
c'est mieux tak tak
donc en fait c'est un une expérience que
j'ai fait chez moi donc je vais je la
respecte quand même un petit peu en
détail aujourd'hui donc c'était mon père
donc nous on est en normandie dans
l'eure et en normandie on fait des
pommes mon père avait planté des vergers
basses tiges donc avec des densités très
serré et comme malheureusement il n'a
pas eu vraiment le temps de s'en occuper
en fait c'est pommiers se sont mis à
pousser on les a pas taillé et ils sont
devenus petit à petit à hautes tiges
parce qu'en fait les branches du baas
moore et on les coupe et puis petit à
petit les a remontés et on a obtenu des
pommiers aux tiges sauf que comme il
était trop dense en fait on a obtenu une
forêt de pommiers alors moi j'ai trouvé
ça vachement sympa de faire une forêt de
pommiers parce que vous savez bien que
la forêt c'est autofertile sauf que
bizarrement bas la forêt de pommiers
c'est pas auto fertile et donc en fait
nos premiers y sont développées et puis
pluie sont développées plus l'air plus
l'herbe est la disparue au sol et quand
l'herbe elle a commencé à disparaître au
sol parce que les arbres recouvrait tout
était vraiment en train de faire une
forêt et bien fait
les arabes se sont mis à arrêter de
pousser mes pas m'ont rétrécit ils sont
mis à devenir un peu jonas et on a eu de
plus en plus de branches qui mouraient
on a même eu quelques arbres qui se sont
mis à mourir et donc là je me suis dit
que c'était quand même un cas d'école
très très intéressant puisqu'on avait
quand même un arbre qui quand on lit les
études fixe beaucoup de carbone fait
plein de trucs super intéressant est
capable est autofertile structurer son
seul et c'est là en plus il était à
forte densité et en fait il n'était pas
capable de faire son sol et il était en
train de s'autodétruire et il arrivait
pas donc à maintenir sa fertilité et en
fait j'ai compris ce qui s'était passé
un automne tout simplement parce que
j'étais allé me balader en forêt j'ai vu
et psa de feuilles dans la forêt je suis
rentré dans mon verger et j'avais bas et
pessac feuilles de mon verger et donc
j'ai compris il y avait un problème sur
le site de la zone du pommier
c'est assez simple en fait donc le
pommier il a été sélectionné pour faire
beaucoup de pommes donc énormément de
son carbone est investi dans la pomme
est très peu dans la feuille et donc on
a déséquilibré physiologique du pommier
alors que les pommiers qui sont dans la
prairie permanente juste à côté en fait
pousse très bien ils ont des super
rendement etc
ton ami des photos des autres premiers
et donc voilà donc j'étais bien dans
m'étais alors j'avais une solution
c'était d'arracher un arbre sur deux
pour laisser passer la lumière et puis
j'ai compris que j'allais en prendre un
coup de fusil donc j'ai dit non à faire
autre chose ça n'est pas possible on a
assez parlé politique comme ça parce que
bon ça va bien les conneries mais on
fait pas n'importe quoi et je me suis
dit qu'en fait si c'est un simple
problème de carbone on va juste mettre
du carbone et on va voir si ça résout le
problème
donc j'avais quelques pas mal de ballots
de paille qui traînait par là et deux
années de suite j'ai mis 20 cm 2 pas il
soumet armes donc très très grosse dose
vraiment envie que ça avance très vite
j'avais envie de voir le truc se faire
très vite et je me suis dit il ya en lui
marcel bouchez ayant compris tout ce que
tu nous a raconté bien en détail vous
avez tous lu marcel bouchez rassurez moi
on est bien d'accord sinon il encore
oui je sais il faudra lire mars aux
barbarians très vite mais commencer par
marcel bouchez tout le monde c'est ok il
n'y a pas de souci non j'ai eu peur et
donc j'ai repris la main ce n'est pas
parce qu'on vous en a résumé dix pages
qui faut pas lire le reste oui on le
reste est donc comment dirais-je j'ai
repris la même logique ont développé en
maraîchage c'est-à-dire nourrir des sols
avec de la matière organique mortes et
activer les vois ça profite c'est à dire
en gros le ver de terre parce que je
mettais des coups de bêche et je voyais
bien que ma population vers de terre
était vraiment ras des pâquerettes quoi
donc 20 cm de paille donc là c'est deux
ans après donc vous voyez là la paille
je les ai mis au mois de pouf pouf pouf
juste avant les pommes l'an dernier je
l' ai mis au mois d'août donc 20
centimètres avant une grosse couche et
là je les ai pris juste avant de venir
et les photos et donc on est ça fait un
an
en douze mois les 20 cm de paille ont
été mangés alors que la première année
quand j'en ai mis en fait à la fin de
l'année j'avais une grosse couche de
paille noir mais qui en fait n'avait pas
été vraiment manger parce que la
population vers de terre n'était pas
encore assez nombreuses mais cette année
la deuxième année en un an
mais vers de terre ils vont manger 20
tonnes de paille donc j'ai retrouvé ma
population vers de terre et en fait
c'est un résultat identique qu'on a en
maraîchage faut deux ans sur un sol très
fortement nourri pour retrouver une
population de vers de terre tout à fait
correct parce que quand on est capable
de boules et 20 centimètres de paille
c'est qu'il ya du monde dessous voilà
donc ça c'est un résultat dont je suis
très fier parce que même marcel ne le
savait pas si on nourrissait très fort
un sol il faut 18 mois 2 ans pour
retrouver la population de vers de terre
alors le sol est devenu tellement
meubles alors je suis désolé j'ai
partagé pas de photos d'il ya deux ans
là c'était les photos juste avant de
partir
le sol est tellement meubles la plupart
du temps sous le verger que j'arrive
même pas sortir une mode je mets un coup
de bêche ça fait ça ça fait de la
semoule et vous allez comprendre
pourquoi
voilà le sol maintenant il ressemble à
ça alors vous voyez merdier ou faux
billets donc vous voyez
typiquement la des zones très noir et
toutes les tueries culé des zones
beaucoup plus claire qui correspondent
aux soldats il ya deux ans qui n'a pas
encore été remis donc on a réussi à
faire ce travail en deux ans avec une
très forte nutrition du sol donc là on
peut estimer que quasiment 1 80% du sol
a été intégralement rue et par là une
population de vers de terre très
fortement nourri donc déjà au niveau
visuel du sol alors ça c'était une zone
particulièrement compact et c'est pour
ça que j'ai réussi à sortir une note
sinon sur le reste du verger c'est très
difficile maintenant de sortir une note
ça fait ça fait de la semoule et donc on
voit que même les zones particulièrement
compact est en fait à ce stade et sans
déjà très bien des compacts et donc bon
bah c'est un peu tout les mêmes photos
celle là c'est un peu la même histoire
donc là en plus gros plan on voit
clairement le ver de terre qu'a fait une
galerie et qu'il a rempli d'un mélange
d'eau minérale et organique en visuel ça
ressemble à ça donc je vous disais il ya
plus grand chose qui pousse dessous à
part quelques sorties alors maintenant
les orties je vous garantis que là ils
piquent
ils sont grands comme ça le moins la
moindre lumière qui passe il arrive à
pousser
or les arbres qui sont au milieu ils
sont encore assez souffrent parce que il
était vraiment eu quasiment en fin de
vie
il était vraiment en train de mourir les
arbres qui sont en commandite tout
autour en bordure eux se sont restaurés
beaucoup beaucoup plus vite et surtout
bas c'est que ça donne ça voilà c'est
qu'on a de la pomme a vraiment pu pas
savoir en ça des gueules de
pommes on a des feuillages qu'ils sont
beaux qu'ils sont grands qui sont verts
qui sont très puissants et là on a en
plus on a un gros feuillage
une grosse partie des pommes sont cachés
en fait et sur l'ensemble du verger en
fait les branches sont justes recouverte
de pommes c'est juste totalement
hallucinant voilà et donc c'est comme ça
à peu près partout sauf sur certains
arbres au milieu qui vraiment été très
très abîmé et qui sont en train se
requinquer doucement mais sûrement alors
est ce qu'il ya les photos de des
squames desquamation non tu les a pas
mis il ya des signes très intéressant
c'est que par exemple cessé d arbres qui
ont 30 ans maintenant et en fait ils
sont en train de ils sont en train de
perdre tout l'organiser corse tellement
ils poussent vite et il retrouve
l'aspect d'une branche de l'année quoi
la peau est bien lisse et grise
parce que ça pousse tellement vite que
tout les corses est en train de tomber
donc juste pour conclure le ver de terre
c'est utile il nourrissait le et
peut-être que on arrivera en agronomie à
faire des choses assez sympathique

Partager sur :