Améliorer la vie sur Terre, par Andy Darlington

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéos - Ver de Terre production (25 oct. 2021) - Andy Darlington - Durée : 24 minutes

Thumbnail youtube 6rON9YSlc A.jpg

Rendez-vous à Elne (66) pour les Rencontres de l'Agroécologie du bassin méditerranéen, organisées par Arbre et paysage 66.


Suivez nos actions sur notre site

https://ap66.org et sur notre page facebook

Pour contribuer à nos missions, vous pouvez nous soutenir sur

https://ap66.org/don-et-mecenat/


Vous retrouverez dans cette vidéo une explication des racines et des microbes dans la gestion de l'eau, par Marc-André Selosse, intervenant lors du festival !


Annexes

Transcriptions

on dit nous sommes tout lui merci

beaucoup ah ouais c'est fascinant le
fait que les vers de terre bracelet le
sol et nous on élevage on appris chez
les vétérinaires que les verts
parasitisme on passe du mans intestinale
bracelet de bol de nouilles ou chez les
ruminants c'est assez curieux mais on
dans un peu plus tôt dans un contexte
d'accepter la présence de parasites du

Afficher la suite

contre donc ça devient vraiment un

nouveau paradigme pour lavage pour 20
minutes c'est très court donc je vais
essayer d'aller très vite il ya beaucoup
de choses qui ont déjà vu ensemble donc
je pars forcément besoin de rentrer dans
les détails ce qui m'intéresse toujours
en tant que père ma culture c'est celle
des marines approchent avec une vision
globale vous d'essayer de voir qu'est ce
qu'on est en train de regarder qui
concerne le faire et donc la vie sur
terre comme vous voyez cette cette image
on a un immense spirale de vie qui a
développé sur terre depuis que c'était
juste une simple boule de roche qui
contrôlait le soleil et
avec le temps le vix marin est devenu
sous terre et on a à peu près 400
millions d'années donc de vie qui est
développé et les dernières dont les
données sont 50 ans qui représentent le
fil arrageois ici par pour les 400
millions d'années on a on a décidé de
mettre en combustion tout le carbone qui
était stocké par ce système depuis 400
millions d'années c'est absolument
incroyable comme comme constat
bon l'énergie solaire a réussi aux
terres et l'intelligence et la vie
c'était de trouver un système pour faire
face à cette intermittence on a donc
l'énergie la journée mais par la nuit
mais aussi dans les zones tempérées on a
certaines périodes où il ya l'énergie
sur les intenses et d'autres terrains de
l'est beaucoup moins intense à l'ong la
journée
les saisons la hauteur du soleil c'est
en fait la vie a eu un petit à petit à
développer l'intelligence pour une
adaptation pour faire la main et
l'utilisation de ce soleil et c'est ce
qui fait le miracle de la vie sur terre
voilà la complexité la sophistication
des réseaux
de synergies dans les écosystèmes c'est
ce qui donne la résilience ou vivant le
vivons dont ils peuvent résister aux
avalanches les oraux devant les séismes
les éboulis les incendies les pluies le
séchage est pour moi j'appelle ça les
perturbations de la nature brute et je
veux faire une différence entre la
nature et le vivant parce que pour moi
le vivons c'est quelque chose qui
tempère forcément les perturbations de
la nature brute donc en fait ce constat
aussi que depuis 10 millions
l'agriculture est devenue une
perturbation de plus en plus important
il a détruit les écosystèmes à travers
ce temps pour fabriquer les humains ça
c'est ça c'est le système agricole tu
mets les écosystèmes in situ sont les
humains là bas et malheureusement c'est
ça rentre dégrade en dégradant des
grattes mais on craque plus en plus de
gens tant que quand j'ai quand j'ai pris
conscience de tout ça en 1979 j'étais
dans mes études astrophysique et j'ai
décidé de lâcher les étoiles pour
m'occuper plus de la planète je me suis
dit la planète ne peut pas attendre les
étoiles ils ont ils encourent le temps
quoi on va essayer les flec voilà donc
pour mieux vous situer jazzy moi mon
épouse je si on a décidé de venir nous
former on a fait des cours de dessin
elle en permaculture dans les années 80
85 et 86 avec des australiens les
américains très pointue des prof de bio
et puis d d d éleveurs aussi de
l'australie 1 on a découvert aussi
la notion qu'on pouvait associer des
cultures etc on avait envie de faire une
sorte de paradis on intègre à la fois
les arbres fruitiers les légumes tout ce
qu'il faut pour manger et créer une
sorte de paysage comestibles ça c'était
notre b donc il ya 36 ans avec ge et si
on a acquis cette ferme qui est donc une
impropriété collinaires entourée de
forêts dans les corbières occidentaux et
on a mis en place progressivement sur
les quelques années ce qu'on appelle en
permaculture designed in fine donc
c'était une concept et la braye d'abord
sur papier on en fait une jeune protégé
des autour les prairies les vergers
extensive comme on est autonome les
brise vent on a étudié un peu le
mouvement de l'eau dans notre paysage
donc cette ferme se situe on verse au
sud donc on piémont pyrénéen avec une
altitude de 550 mètres et on reçoit à
peu près 700 mm de pluie par an on est
entouré de forêt ça c'est pour moi la
vision globale ok on commence à faire le
zumba partait de la planète maintenant
et sur le projet est le suivant
notre projet donc a beaucoup plu aux
oiseaux aux écureuils les blaireaux les
sangliers les renards qui traversait le
terrain et venez pour manger les fruits
pour chasser tout ça mais on fait en
fait ils assez les graines partout on a
constaté la nature la force de la nature
la forêt pour
reprendre ces douars sur ces terrains de
pâturage et
utiliser les animaux pour faire le
transport intérêt les graines pour les
arbres fruitiers donc qui m'intéressait
vraiment beaucoup au début on en a
planté
dans ce système on choisit le motif de
courbes de niveaux pour essayer d'être
plus aggravante de capturer l'eau par
nono band 2 de paillage multi avec les
herbes spontanées et pendant les années
ces arbres ont vraiment peiné quand on a
eu beaucoup de mal à voir pousser dans
les situations sec sans aucune éducation
juste avec un multi de deux points et le
concurrence avec l'herbe était donc un
combat on a décidé de de métier
de parent ou de couper une bande l'herbe
et le multi est ok pour essayer de deux
murs installer les arbres ces processus
donc de
convertir d'une sole très reversal
forestière prend du temps et il faudrait
avoir la patience on voit on dit souvent
on perd la culture le système prend
énormément de temps pour se lancer mais
un moment magique où sa part tout seul
et ça c'est pour moi le moment où il ya
les les relais les vélos réseau fongique
qui se met en place il ya des
interactions donc avec des avec des
mycorhizes donc je reviens parce que
j'ai sauté un diapo donc la recherche
c'était comment on travaille avec la
nature qu'est ce qu'on peut faire pour
travailler avec la nature qu'on me
disait molson un des fondateurs de
permaculture
et moi j'ai décidé de tirer plutôt
cultivé avec le vivant parce que je veux
pas travailler orgon les séismes tout ça
c'est le vivons qui m'interessent
l'arbre donc le roi de nos écosystèmes
héberge de nombreux auxiliaires à
d'oiseau on sait que c'est une véritable
cité pour le micro organismes et je
décidais de m'approcher des arbres
pourront prendre soin et pour mieux
comprendre
donc je suis devenu totalement amateur
les fanatiques des arbres et j'ai fait
pas mal d'expérience assez original donc
on a adapté parlant de l'observation
adapter nos techniques pour essayer de
trouver qu'est ce que ce qui pouvait
être la culture naturelle je ne dis pas
que tout accueil culture pouvait arriver
à faire ce que nous faisons mais je
trouve que à travers les espèces qu'on a
fait il ya peut-être des petits indices
ou les uns des choses qui sont
intéressants à essayer d améliorer
donc pendant un bonne dizaine d'années
j'ai coupé l'herbe à la montre faucheuse
pour mettre aux pieds de mes arbres et
on voyait les taux recule qui sortait à
3 4 5 mètres de rayon autour pas du tout
près de là de l'est de lattara d'herbe
l'immense tas d'herbes autour de chaque
arbre comme ça et on avait des vers de
terre qu'il faisait un mètre de long et
on voyait que le système et ils en ont
peut-être très très simple tu es déjà
une seule en bon état
le long du jardin on avait planté les
arbres très près de la clôture et ses
arbres là bénéficient de tout ce qu'ils
ont accès en termes de fertilisants
l'arrosage depuis les jardins potagers
c'était ça fait partie du design
fournisseur de concepts en permaculture
c'est de ne pas laisser un goût d'eau
quitter le territoire rail ont servi un
maximum de voix mais aussi d intégration
de fatalité dans le sol donc on a des
bandes d'ortie et de consoude planté
qu'on plante à
dynamiquement des accumulateurs
dynamique le long le long du de la
clôture qui permet de capturer les
nutriments et de muletiers le sol pour
les affiliés
bon quand les arbres étaient
suffisamment grand l'a décidé d'acquérir
un troupeau de moutons et six moutons
pour en traiter les alertes mais pour
aussi accélérer les processus de
décomposition et puis on est parti sur
le système donc de agosto pastoralisme
avec une race anciens à conserver donc
le race ghirard qui vient de l'espagne
parce que on craignait le pire on
craignait que le sécheresse et les
chaleurs valeurs allaient arriver qu'on
devra s adapter avec une race de moutons
plus résistants
donc un peu plus tard on a acheté des
parcelles en friche et un friche de
rosas est donc composé de prunellier
églantiers au bp une rance
merisier pruniers pommiers poiriers
sauvages
et en tant qu ancien paysagiste
pépiniériste j'avais envie de tout des
broussailles et de tout mettre à propres
de voir qu'est ce qu'il ya dedans mais
deux parcelles bio et
et à un moment donné je me suis dit des
non stop il faut que je prends le temps
il faut observer ce système essaient de
rentrer dans le fonctionnement de ce
système j'ai pris un peu de recul j'ai
décidé de tromper les graines dans un
sceau pendant 24 heures et de regarder
de nouveau monde m'en fiche avant de
débroussailler
j'ai passé un petit tracteur avec un
gyrobroyeur et j'ai vite et où les
arbres fruitiers ont fait le tour avec
mon giro
mais avant de passer giro j'ai des
migraines tromper devant le tracteur
auquel les roues du tracteur et les
patins du giro ont enfoncé les graines
dans le sol
et le brouillard de l'herbe sèche à
couvrir couvert il a il a mis les
graines on part pas fait contact avec le
sol mais pour la germination j'ai sorti
un prix comme ça donc une prairie
bourrichon lautier en trèfle rouge
trèfle blanc et avec très peu d'énergie
très très peu de commandes et de
l'énergie dépensée pour louise ita
maximale donc
voilà les fruitiers derrière on va
parler de ça maintenant les fruits
sauvages je me suis mis à greffer les
arbres en hauteur parce que j'ai des
moutons je veux par kim m'a bouffé
greffe qui cassent et brûlent les
premiers essais j'ai fait plusieurs
branches pour refaire la charpente
et j'ai commencé à m'amuser mais les
greffons de plus en plus longues
le plus en plus nombreux plus en plus
blanches et je commence à voir les
résultats
assez intéressant tu vois trois mois
après j'avais ça sur mon arbre on a
l'impression qu'il y voit même un sacré
mais trois mois après on a déjà un sacré
comment des roms plus on voit que c'est
trés ajouté parce qu'il ya commandé à
une feuillage très verte et luisante par
rapport à les arbres derrière qui sont
des premiers sauvage l'hongrin fait
mais l'excès d'azoté a attiré beaucoup
de fourmies on a eu un petit problème
pousseront après on a passé le cap et on
a eu donc les arbres mettre en forme
pour l'hiver prochain
l'hiver j'ai décidé de garder tous mes
prolongement d'arbres 1 les bourgeons
apex dont apicale dont il parlait
marceau garder les prolongements maître
en art qu aux quelques branches qui
devient de les futurs prolongements à un
angle à peu près entre 45 et 60 de
l'horizontale c'est ce qui permet une
sève monte en mai mais pas investi
qualité donc on faire en prendre c'est
ce qu' on appelle un gourmand et on
incline et en ouvrent l'arbre ce
processus paraît très très longue et
compliquée à mettre en place parce qu'il
faut mettre des ficelles et pour ça ça
te prend une heure et demie pour paume
pour fo métaux nobles
par contre j'ai pas touché l'arbre
depuis plus de 18 ans ok et là vous avez
les récoltes qui me semblera ça à nez à
nez sur l'année de
l'intelligence derrière ça c'est que
chaque prolongement
voilà devient un nouveau direction avec
le poids des fruits il se met en en cure
tout seul
la branche arc est tout de suite une
tension dans les courses et le bourgeon
supérieur devient
commandé à la nouvelle départ qui
remplacera la branche qui a hacké donc
on demande système je démens un système
incliné arcure incliné ore kio incliné à
qui se perpétue surtout les branches en
fait ça veut dire que j'ai plus besoin
de taille est quoi le système de
commande il se perpétue tout seul pour
moi c'est un exemple de la plus grande
est fait pour le moindre effort
je vais parler lagos iv au pastoralisme
ans on a vu beaucoup les brebis dira
donc sont devenus des stars se saouler
foutiez greffer j'en ai une soixantaine
comme ça on voit encore les ficelles par
ci par là on voit quelques formes assez
intéressant en hiver on a aussi des
fourragères cette image de cd de
feuillage persistant qu'on a planté pour
nourrir les animaux en cas de disette en
hiver et c'était à contient les fourre
tout besoin
le pâturage al'avantage donc de tout le
pack agenais on sait qu'il accélère les
processus de décomposition historique du
carbone dans les sols et les herbivores
reprend aussi les graines mois ce qui
est intéressant c'est que pourquoi
comment les animaux sont arrivés sur
terre et qu'est ce qu'ils ont à faire là
et quelque part c'est lié à la forêt et
la liaison avec la forêt c'est fascinant
parce que la forêt est statique elle
peut pas bouger très vite elle est l ue
dans le temps elle a besoin des agents
mobiles pour se déplacer pour aller
chercher les informations dépasser les
brins plongée des places et des sports
pour chercher bouger les graines etc et
7 déploiement des animaux et c'est une
intelligence absolument énorme on
pourrait dire que la forêt inventé les
animaux parce qu'il en avait besoin non
pour moi c'est
comment dire un façon de adaptées aux
situations changeantes du métier eau etc
mais également les animaux stock de
l'énergie et comme tout le vivons veut
stocker de l'énergie les animaux étaient
allés grain mais aussi dans l'accord est
historique de l'énergie mais également
dans l'intelligence et dans le
comportement c'est une sorte d'énergie
grise qui est stockée pour les futures
générations des animaux nous on voit les
animaux qui qui dresse les petits qui
forment les petits à manger comme
confond les mamans et ils apprennent les
mêmes sentiers sur le terrain ils savent
où il faut aller s'abriter par mauvais
temps les animaux stock de l'énergie en
forme de comportement intelligent c'est
la mémoire vive du terroir c'est les
arbres si le disque dur ça c'est les
mêmes vues dont on élague des chaînes en
douceur en c'est un auteur si vous voyez
un peu le système de panier superposé
sur panier avec des pouces ça ressemble
vraiment ce qu'on a vu dans le les
exemples du maroc seulement je suis un
climat beaucoup plus général mais je
voulais pas refaire trône et avec de la
violence je voulais trouver un système
temps comment pas la taille douce quoi
donc je suis parti sur ça j'ai pas mal
d'arbres que j'ai je peux les faire tous
les deux ou trois ans
voilà packard achetons nous on a vu avec
avec mathieu donc j'ai commencé la
partie relations avec gestion on a
commencé pour éviter le parasitisme
c'était surtout une question il n'a pas
évoqué mes déplacements des animaux
c'est vraiment important s'il reste
toujours dans le même endroit et c'est
un fait avec des parasites et on a
commencé de
voir ça mais un point on a compris que
son mouvement
l'herbe ces prises parce que les animaux
en effet beaucoup trop fort sur l'herbe
j'avais fait un petit je travaille aussi
sur
le pâturage tournant on utilise des
clôtures mobile
on a besoin donc de respecter les
périodes de repos que j'ai détaillé la
dent mais je vais pas rentrer dans les
périodes de repos sont super important
pour que la plante au fait ces réserves
est pour moi le début des certifications
ce n'est pas trop d'animaux c'est peu
d'animaux dans un grand espace c'est
absolument vital de comprendre parce que
les gens pensent que on met un peu
d'animaux d'eau de montagne puis aux
montagnes ils risquent rien mais non les
animaux mangent la meilleure et revient
sous la meilleure et ils détruisent le
meilleur accueil pour le deuxième choix
et après le troisième choix quand il est
ravi chardon c'est ça qui est dramatique
donc il faut les prédateurs pour
déplacer des animaux
parce que dans la nature ça fonctionne
comme sur les animaux ils se regroupent
il mange il piétine et ces piétinements
laisse donc de l'appareil au sol qui est
souvent considéré comme une ressource
casse pieds mais c'est le parent au sol
que qu'il a évoqué donc mathieu donc il
faut des prédateurs et en
utilisant les clôtures mobile les hommes
devient le salut qui déplace les animaux
sur une rythme journalières très très
régulier
ok donc on finira par un petit exposé de
quelques motifs de bordure de pattern
donc une pattern c'est une forme dans la
nature donc on a ses formes
a beau réseau et la forme que j'évoquais
dollar curé de repousse les bordures ce
sont des zones où les marges des
endroits où les écosystèmes se touchent
et là c'est là où il ya de l'information
qui qui traverse qui va dans un système
à un autre c'est là où les animaux se
rencontrent c'est là où les graines
s'accumuler boule de feuilles des
détritus des bordures sont absolument
important à respecter pour créer les
écosystèmes intacts parce que la vie
n'aime pas les lignes droites elle s
occupe de craignent les bordures et
créer les opportunités un maximum c'est
comme ça c'est pour ça que les arbres
ont la forme qu'ils ont que les côtes
rocheuses sont couverts de coquillages
ça augmente la zone de contact avec le
la ressource la base de ressources
donc travaillent avec des bordures on a
mis en place par carat joue en forêt
avec le legear à une source de savane à
beaurains parce qu'on n'a plus de
contacts entre la forêt les animaux et
le sol et donc ça fonctionne beaucoup
mieux portante ont procuré levée parce
que le sol est protégé donc on a ce
merveilleuse tout pour le dire avec avec
deux gardiens et on va en version les
paysages à ces commandes est assez vaste
de communal parce que tout le monde en
bénéficie il ya l'ombre pour les bêtes
ya lombo pour l'herbe et puis en lutte
contre les incendies et ont fait une
viande absolument fantastique et puis
pour moi résumé tout est dans la gestion
des détails et c'est le boulot sur mon
de mathieu c'est de calculer les détails
pour les gens parce qu' on peut pas
faire copier coller des deux deux
exploitations sont jamais pareils donc
quel est le chargement de bêtes à
coquelles période parce que l'année
prendre personne en a parlé mais l'herbe
ne pousse pas de la même mutation toute
l'année c'est ce qu'on appelle la
cohésion au dos au printemps vous avez
une grande quantité d'herbe et à
l'automne il y en a beaucoup moins donc
d'un coup il faut que les parcs change
de taille et si les change de taille il
faut aussi déplacé les points d'eau en
fonction dans le changement de taille
des parcs ça veut dire que la maîtrise
de l'eau pour les bêtes et les clôtures
électriques ce sont des dd et commander
les outils atout indispensable pour la
gestion de l'herbe des pâtures à toulon
et le troisième c'est le gardien pour le
mouton s'il n'y a pas de chien gardien
ben ça marchera jamais je suis presque à
la fin donc comment on crée un bordure
dans un activités agricoles on veut
travailler les marges un simple clôture
va accumuler des feuilles dans le désert
il va pas mettre plus d'infiltrations
parce qu'il y aura de l'humus le long de
cette bande d'accumulation le système
devient aggravantes
également on peut circuler les animaux
dans le sens de la pente ou à travers la
pente le piétinement des animaux va
créer les petits sentiers des rigoles
qui va avoir un impact yeux qui va
érosif ou ou pas super important de
penser à cela le verger sauvage je vous
ai évoqué c'est une source de marge
entre forêts prairies et les hommes
mais le dernièrement que j'aimerais
faire c'est que il faut faire super
attention à nos pratiques quand on fait
un perturbations agricole sur une
système intacte on craint en créant une
sélection c'est obligé si vous faucher
toujours le 5 juin ce prix bas tout ce
qui est en fleurs le 5 juin il va
reprendre conséquence il va pas pouvoir
gagner les
communes et les lézards ou les oiseaux
qui nichent à ce moment là vont être
détruites donc il faut modifier des
pratiques agricoles moi je dis plutôt
adopter une pratique de modifications
constant de dire ok on va toujours
démarrer une parcelle différents on va
laisser différentes parcelles en groupe
au complet on va pas tirer on va fauché
mais jamais fait la même chose tout le
temps dans la même on doit pas ce que
c'est ça qui réduit la biodiversité
bon je vous laisse avec une énigme
pour croire veut tendre et celle et hop
merci beaucoup

Partager sur :