Alain CANET - Arbres et Territoire - Un Facteur de Stabilité - 4/10

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéos - Ver de Terre production (6 avr. 2018) - Alain Canet - Durée : 62 minutes

Thumbnail youtube 6XVU8kkjlHo.jpg

4/10 - Alain CANET - Arbres et Territoire - Un Facteur de Stabilité


Aujourd'hui, quatrième partie d'une formation par Alain CANET sur deux journées avec toutes les clés nécessaires pour une installation en Agroforesterie réussie !


Annexes

Transcriptions

un peu de répétitions et un peu de

vocabulaire
je vous montre en images des principes
schématique et je vous montre en images
une régénération naturelle au bout de
trois quatre ans franchement je sais
plus si c'est trois ou quatre mais la
ronce a fait son cycle voyez au premier
plan du chêne au second du 1er
domestique prunus domestica et puis qui

Afficher la suite

fleurit blanc comme sato avec lequel

dans toutes les régions de france en
fait des apéritifs c'est le prunellier
hélas le gestionnaire de la route a
entretenu effectivement visibilité
sécurité etc etc
l'agriculteur a entretenu mais au lieu
d'entretenir au sol avec une épareuse au
rapt ou sur un talus relativement haut
qui ces boules fréquemment le génie
végétal va faire son boulot au lieu de
faire du génie civil c'est-à-dire mettre
des planches mettre des buses med mais
on refait alors avec les gestionnaires
des routes avec les agriculteurs avec
les conditions de sécurité mais
des milliers et des milliers de
kilomètres de routes peuvent être
équipées comme ça et voilà je vous le
dis le socle lepiller légaux foresterie
ça peut commencer là et c'est gratuit
non seulement c'est gratuit mais ça
rapporte parce que de ne pas passer une
épareuse un broyeur tous les ans ça
coûte bien moins cher que de faire une
taille en façade
tous les trois ans donc pour la
collectivité pour comme l'agriculteur ça
coûte bien moins cher et ça évidemment
on le mesure où leurs mesures sur des
tronçons entiers pour le vérifier le
valider parce que les machines
détracteurs de 150 chevaux qui touche de
la terre avec des broyeurs ça prend
énormément énormément d'énergie
la ronce plantes premières plantes de
lumière va se réinstaller
ici on la contrôle et on la réguler par
d'autres plantes de seconde de second
rang
dans ces schémas de papier
oui absolument
il faut il forcément ça coûte
il faut retrouver il faut retrouver le
juste milieu qui fait que à minima à
minima le coût d'entretien
il ya une équivalence matières premières
derrière a minima il faut que ça coûte
rien notre rêve c'est bien de faire une
déclaration pac parler de cartographie
c'en est quand on fait une déclaration
pac
il faut bien que ces éléments fixes du
paysage au delà de leur richesse
invraisemblable pour la biodiversité
pour tous les éléments ça soit plus une
contrainte mais une opportunité
le rêve c'est ça je fais une déclaration
pac et je me dis waouh
j'ai tant de mètres de kilomètres de
haies et ça je sais que avec mon système
d'organisation agricole j'ai une machine
qui va venir qui appartient à plusieurs
cette machine là elle va travailler deux
2 jours par an chez moi et ça va me
rapporter 1000 euros avant ça va en
coûter cinq mille mêlant savamment
rapporté mille à partir du moment où on
sera tous d'accord pour finir de dire
que biomasse et biodiversité ça rime
pour l'instant on a des ministères qui
ont du mal à s'accorder là dessus vous
gérez tailler les vous êtes fous non lui
s est fait pour être mais pas n'importe
comment ni à n'importe quel prix hic
cette biomasse elle doit elle peut être
récupérés et valorisés mais il faut
mutualiser avec des bonnes machines qui
je dis souvent excusez-moi la formule
mais c'est comme l'alambic un truc qu'on
n'utilise qu'un jour par an ce n'est pas
la peine de l'acheter il vaut mieux que
ce soit le bon qui viennent au bon
moment avec la bonne technicité
il faut que cette matière là elles
soient valorisés et qu'elle sa valeur
soit reconnue alors ceci dit il ya des
zones de bocage où ils font du bois
énergie notamment ils perdent pas leur
temps
alors c'est vrai que les revenus
agricoles ils sont pas très haut mais
comme vous l'augmenter 10 ou 15 pour ça
alors c'est sûr quand on gagne que 100
euros
ça fait pas beaucoup j'en conviens il
n'empêche que il faut pas sous-estimer
ces revenus là l'existant alors voilà
j'ai mis un existant un peu particulier
où il ya beaucoup de casse il ya
beaucoup d'arbres morts
en l'occurrence les ormes suite à la
graphiose mais comme c'est des
phénomènes cycliques il faut en parler
mais non ça c'est pas de la merde parce
qu'on fait des typologies des on l'est
on essaie de d'estimé en termes de
valeur en termes de biodiversité
ça saignait dans la structure principale
la base dorment dans mon état en
l'occurrence est morte suite à la
graphiose met dedans renaissent des
frênes renaissent des chaînes des
prunelliers des cornouillers enfin donc
peu importe il ya du bois mort qui est
quand même la base de tous les cycles
donc ça ça ça et c'est encore le cas ça
ça peut être détruits sous prétexte que
c'est en train de mourir mais c'est à la
fois mort et vivant et c'est bourré
bourré de plantes en train de 1,1
espaces libres qui a dit ce matin fait
peu importe mais on dirait que je crois
que la nature avait envie de mettre
comme ça un espace un espace libre il
n'y a pas de souci y'a pas de souci ça
va le crâne alors voilà des espaces
libres ici petit petit fossé
petit cours d'eau en pointillés sur la
carte ign avec sa bande végétalisée et
non plus la bande enherbée qu'on a
réussi à faire changer un petit peu le
vocabulaire un peuplier
je ne sais pas quoi et un sol ici voilà
un endroit privilégié pour travailler de
la biodiversité de la biomasse du
paysage de l'eau des pollinisateurs
six cent mille hectares en france 600
mille hectares sur lesquels on peut agir
tout de suite pour l'instant à lui mal à
s'accorder pour dire moi je vais faire
pousser de la biomasse tu me la laisse
récupérer tu verras la bio
hors site et sera amplifié on va y
arriver six cent mille hectares puisque
pardon ces cours d'eau de part la
réglementation doivent être protégés de
bande végétalisée qui font deux fois 5 m
ce que l'on préconise est ce que l'on
fait 2 fois 5 5 d'un côté 5 de l'autre
ce que l'on préconise c'est qu'on peut
laisser pousser cette fameuse
régénération naturelle assistée sur deux
mètres de chaque côté
c'est bon pour la qualité de l'eau c'est
bon pour l'épuration des produits si
tenté qu'il y en ait les fuites de
nitrates et c est derrière ça me fait un
corridor qui lui aussi doit être
proactif c'est monumental
c'est aussi pour bien bien ajusté
plantez un arbre on va en parler sur la
diapo d'après on va peut-être même si
arrêté parce que j'ai compris que ça
vous intéressait beaucoup de parler de
la plantation planter un arbre ça coûte
cher et c'est compliqué oui laissez
pousser ça coûte beaucoup moins cher et
on va beaucoup plus nous planteurs
d'arbres affirmons que quand on peut il
faut laisser pousser partout le milieu
est propice
il faut laisser pousser ça on dit bien
régénération naturelle assistée
il ya pas mal d'endroits où il ya des
plantes envahissantes
n'est ce pas donc il faut connaître
l'agro forestier je n'ai pas dit mais
vous en doutez est un fait un botaniste
est un fin agronome fin biologiste mais
aussi et surtout un fait un botaniste
oui oui si dans ces coins là on a besoin
d'armes
si ça participe de notre éco systèmes
agroforestiers en termes de régulations
d'amortissement de tous de stockage oui
bien sûr si ce point
moi ce coin il me plaît bien là tu vois
si ce coin et moi je n'ai pas dit vous
avez bien entendu j'ai pas dit on va
laisser pousser les ronces partout j'ai
diront ce berceau du chêne dans les
zones de privilégiés de prédilection sur
les interfaces sur les bordures
alors il faut faire une analyse un peu
fine pour voir le potentiel mais en
règle générale surtout dans des dents
dès mosaïque de paysages où il ya des
bois des bosquets d'aidé ripisylve quand
il ya katia moins de trois ou quatre
cents mètres entre ces différentes
formations et la zone sur laquelle je
veux ici j'ai un bois là je suis sûr que
si je laisse pousser des ronces façon
j'ai déjà sur place et un fossé humide
donc j'ai déjà du sol la preuve vient ou
un peu plus peu importe mais oui en
règle générale il y à des exceptions où
il faut dix ans avant qu'il sorte un
arbre c'est trop long personne
n'attendra mais la dynamique on laisse
les roses pendant un an on voit envoie
en principe les cornouillers les
prunellier les aubépines et souvent et
souvent les chaînes mais pas qu'eux qui
arriverait donc ça c'est ça demande un
peu d'observation sauf dans les grands
déserts comme je vous ai montré ou là
rien ne se passera dès qu'on a un peu de
connexions dès qu'on a un peu dynamique
le vent les oiseaux plus tous les autres
notre pas sans savoir que toutes les
plantes ont des stratégies de dispersion
l'érable par l'hélicoptère
d autre part la couleur d'autre part
l'appétence tous tous font quelque chose
pour un peu comme nous vous l'avez
remarqué nous reste pas tout le temps en
famille quoi avec les parents m ont
donné vous savez quand on a un âge un
peu critique
vous pouvez rire on se dit on va prendre
un peu de truc qui s'appelle le permis
l'érable il a une stratégie dispersion
par le vent nous est permis
on saute dans une bagnole ans tire très
bon ou un vélo quand on a quand les
distances se remplissent et mieux le
vélo par définition voilà et puis donc
du coup là je passe au sujet aux sujets
sensibles
on va peut-être y arrêter un peu on se
fait un peu de plantation aujourd'hui un
peu de vin 1
ça vous va qu'on parle de plantation
c'est le sujet malgré tout alors on va
travailler la question des dix règles
alors ici cas particulier cet
agriculteur à on la voit pas bien mais
cet agriculteur a inventé une machine à
planter les arbres agroforestier je
l'avais dit pas le faire et du coup il a
eu raison il réduit je lui ai dit pas le
faire parce qu ils sont tous différents
imaginez-vous entre merisier noyer un
chêne un cormier si on plante du tabac
ou si on plante des pommiers bons sont
tous les mêmes là ils sont tous
différents et a réussi il a réussi il a
pris beaucoup de ferraille j'ai vu le
tas de ferraille et trois semaines après
il y avait une machine
et ça marche bon si ce n'est qu' on
repasse derrière on vérifie ça permet
pour les gros chantiers ça permet quand
même de ça permet de faire une vingtaine
d'hectares par jour donc c'est pas mal
l'idée l'idée de travail à toutes les
échelles que les agriculteurs plantent
même leurs arbres c'est extrêmement
important
et puis le vol à cet agriculteur il a
toujours un chapeau de cowboy donc il
n'est pas difficile à identifier
voyez là il est bien il est bien en
train en sève au mois de juillet il est
bien en train de tailler en merisier
donc il est bien en train d'élaborer un
arbre avec une valeur ajoutée qui
s'appelle la bille de pied parce qu'il
va passer aura avec ses outils mais
aussi et surtout parce qu'il est en
train de travailler pour que cet arbre
et de la valeur soit pas plein ne donc
le suivi l'appui technique et la gestion
et les permanente celle avantages de ces
parcelles c'est qu'on est quand même
dans les champs donc on voit les armes
et il faut les suivre alors du coup je
prends un marqueur est d'après vous
qu'est ce qu'il faut faire pour réussir
une plantation
en voilà une quels sont les dix points
stratégiques est important pour réussir
une plantation
vous avez tous plantés d arbres 12 ou
moins dans la vie vous savez il ya deux
gestes importants
le premier set planter un arbre le
deuxième c'est de faire une trogne avec
ça quelle qu'elles sont les quelles sont
les conditions de réussite d'une
plantation c'est théorique au tableau
mais c'est indispensable et c'est alors
un seul des compacts et comment je vais
mettre comme ça un travail du sol
comment ou un sol non compact et
j'allais en venir là si un sol il ya une
super structure qui va bien surtout ne
pas le travail est absolument
j'en reviens à ma forêt une graine
elle tombe dans une litière forestière
elle gère mais elle s'enracine merci
pour elle on met pas des compacteurs
dans les bois donc si on a une super
structure on va pas aller la péter avec
un outil je dois bien vous avouer que
9,6 fois sur 10 pour l'instant on met du
travail du sol parce qu'on est sur des
sols travailler parce qu'on est sur des
bordures parce qu'on est sur des anciens
passage etc
il arrive que l'on plante sans travail
du sol
les vers de terre sont là les galeries
sont là je n'oublie pas de rappeler que
les racines vont dans les galeries des
vers de terre et pas le contraire donc
en tout cas une super structure du sol
qui en règle générale passe malgré tout
part du travail et vous le voyez ici
deuxième règle alors la connaissance du
sol du sous sol sol et sous sol sol sous
sol évidemment façon c'est un métier
donc ça veut dire ce que ça veut dire
puisque on parle de connaissance du sol
on peut le mettre dans cette catégorie
là la connaissance du végétaux et
l'adaptation des plantes puisqu'on va
faire des systèmes variés pour plein de
raisons et la connaissance des plantes
fines qu'on va installer les ya des
conditions pédoclimatiques spécifiques
là on va avoir un état du sol dans quel
état des sols avec des conditions
pédoclimatiques spécifique avec un
projet d'agriculteurs donc le sol et les
plantes le choix des végétaux quelles
plantes
la famille désirable les très grands de
la famille des chaînes est très grande
aussi la famille des rosaceae etc
connaissance fine du terroir du
territoire et du sol sur lequel on va
mettre les plantes et connaissances tout
aussi fine de ces fameuses plantes
puisqu'on utilise une palette de l'est
en règle les plus courantes je pense
qu'on a une cinquantaine ce qui est pas
il y en a plus
mais les plus courantes le doivent être
autour d'une cinquantaine donc c'est du
boulot après ça la bande enherbée cissé
de l'intra par salaire comme ça on a
travaillé le sol il est bien évident
qu'il faut occuper l'espace
donc ici on n'est pas en train
d'installer des ronces puisque les
chaînes ne vont pas pousser tout seul au
milieu de la parcelle donc on va semer
une bande enherbée qui va rester comme
tel variés pour éviter aussi et
notamment en bio mais pas que loin de là
pour éviter d'avoir des plantes qu'ils
soient un peu désirable qui nous posent
des problèmes on peut penser au chardon
on peut penser aux folle avoine
on peut penser à certains les gras et
c'est donc l'idée c'est d'occuper avec
des arbres et au milieu mettre une bande
enherbée qui va devenir pérenne et qui
va naturellement aller vers un cortège
équivalent à ce qui pourrait être une
prairie permanente puisque ça aussi
c'est une création de l'homme la prairie
permanente ça existe mais parce qu'on
l'a créé l'idée c'est d'aller vers ça
avec en respectant les conditions dans
lesquelles on est avec la diversité de
toutes les plantes qui peuvent
constituer
ça veut dire aussi un sacré réservoir à
auxiliaires ça veut dire aussi de la
biodiversité et de la bonne biodiversité
pas des pas des cosmos ou des fleurettes
complètement dégénéré quand basse mais
comme ça au bord des champs pour faire
du tape à l'oeil c'est un peu différent
il ya des des ressources et notamment
des nectar et pollen très fin très
subtil dans ces plantes là en général
qui sont très utiles à tout le monde
donc
en troisième position on est bien
d'accord occuper l'espace par la bande
enherbée avec tout ce que ça veut dire
en termes de semis et d'entretien quoi
d'autre d'après vous il faut protéger en
parler des vaches on peut parler des
chèvres on peut parler des poules
mettez mettez des arbres mieux des
poulaillers écorce piqué en permanence
mettez des arbres au milieu des canards
mettez surtout ma femme était mais au
milieu des pintades tous les animaux
qu'ils soient cultivés ou pas vont aller
manger les armes
donc la protection elle est l énorme et
et les agro forestières celle ci c'est
une gaine elle fait a minima 20 cm de
diamètre elle est rigide elle doit
résister aux chevreuils
quand il ya du cerf il faut aller un peu
plus haut elle résiste pas aux vaches
les vaches c'est une protection
spécifique ou mieux une clôture de
chaque côté puisqu'il est impensable
qu'un animal touche un arbre avant 15
ans et encore et encore c'est impensable
je fais du bois d'oeuvre où je fais une
trogne femme peu importe la protection
c'est primordial c'est totalement
primordial on a beaucoup beaucoup
beaucoup d'échecs sur des protections
qui sont beaucoup trop légère c'était
peut-être arriver non passe
mais il faut être très vigilant une
protection lé climatique
elle crée de la demie ombre l'air passé
au travers
elle fait a minima 20 cm de diamètre un
arbre pour pousser il doit bouger
il doit surtout pas être attaché le cas
particulier c'est quand je plante un
arbre fruitier avec un point de greffe à
ces eaux qui fait deux mètres cinquante
lui obligé de tenir un peu mais le gros
des plantations agro forestières se fait
avec du jeune plant d'un an 30 60
donc il me faut une protection il me
faut un jeune plant en racines nues si
possible élevé en pleine terre avant
c'est parce qu'il les a en stock surtout
chez nous nous 70 mille arbres par an 3
% de mortalité jamais plus interdit tout
en jaune plan tout en racines nues tout
on va pas l'aborder maintenant mais on
peut on peut mettre du jeune plant plus
ici la génétique
d'où vient mon arbre dans quelles
conditions il a été récolté moi j'ai une
génétique agroforestières avec un pack
climatique supplémentaires moi je fais
une projection je fais une production
dans 30 ans donc aujourd'hui si je vais
chercher de l'érable je vais chercher de
l'érable sur les plateaux calcaires très
ventée très sec
parce que dans trente ans c'est ce qui
risque de nous arriver un an sur trois
donc mais récolteurs genre demande
d'aller récolter l'a jamais au même
endroit loin de toute contamination
possible sur des dans des conditions
plus dures que dans lesquels je vais les
mettre et je leur demande de récolter
des arbres de plein vent de plein champ
qui prennent et qui amortissent du
climat toute la journée
ici les armes ils sont tranquilles ils
sont entre eux ils sont en famille ils
ont des systèmes racinaires très
superficielle mon arbre de plein champ
de plein vent il a un système racinaire
je vais vous montrer tout à l'heure deux
ou trois fois plus développé
il a imprimé dans ses gènes bagages de
la résistance au vent au chaud au froid
et sec
donc on fait un très très gros travail
dans un dispositif qui s'appelle
végétales locales pour avoir des plans
agroforestier de qualité qui vont nous
permettre de passer les caps
et puis là on peut parler de diversité
on peut parler de biodiversité on peut
parler de génétique on peut parler de ça
on a beaucoup beaucoup de problèmes de
consanguinité et de plans épuisé sur des
plans mère qui sont toujours les mêmes
donc ça c'est en tout cas chez nous on
est pas tous dans cette démarche là mais
chez nous c'est interdit on a une
génétique sous contrôle de l'état avec
des naisseurs on sélectionne on récolte
et on met en production comme ça quand
les plats arrivent je sais ce qu'ils
sont j'ai le tampon officiel de l'état
sous contrôle de la raf etc mais la
génétique c'est le nerf de tous si vous
planter un chêne qui viennent n'importe

n'importe comment vous avez une chance
sur deux de vous planter d'avoir un
arbre qui va disparaître dans 15 ans et
vous avez deux chances sur trois de
polluer la génétique des chaînes qui est
déjà dans votre région c'est un an
il peut y avoir des variantes sur le sur
le mais on aime bien le 30 60 cd cm
c'est pas très grand ça veut dire aussi
que c'est facile à planter c'est facile
à transporter et c'est ce qui pousse le
plus vite vous planté un tilleul de 30
cm vous planté un tilleul de deux mètres
cinq ans après le petit a rattrapé le
grand sauf qu'il ya trois fois plus de
racines et trois fois plus de masse
foliaire
ou pas mais en tout cas on il ya un
cahier des charges équivalent oui pas
tous uniquement uniquement les plans qui
ont une
comment les appels je gueule non une
origine forestier a fait les plans qui
était utilisé en boisement de terres
agricoles les autres sont à une époque
on était estampillé justement ornements
donc on a refusé ça on ne fait pas de
l'ornement quoi on fait pas des petits
tours de maisons avec des avec des
sapinettes quoi c'est un peu c'est pas
là on met on met des végétaux en plein
en plein champ donc en plus on
s'autorise à parler de biodiversité donc
si je mets du cormier au milieu d'un
champ j'ai intérêt à savoir d'où il
vient et où il va et comment il va se
croiser avec les autres on peut on peut
mais alors oui on peut sauf que les
arbres du coin ils peuvent être
totalement polluée pour des raisons
diverses et variées arraché des arbres
c'est d'une complexité redoutable
oui un chêne un chêne et la chaîne comme
ça il un système racinaire comme ça
c'est pour ça qu'en pépinière on les
travaille un peu avant on reprend un peu
les racines avant de les arracher pour
qu'il refasse du chevelu on triche un
peu entre parenthèses c'est difficile
certains y arrivent mais aux échelles
auquel on travaille on a des chantiers
de 500 600 800 plants plus un c'est
impensable
ce serait le mieux je lis tout de suite
ce serait de semer mais de semer se met
ça veut dire
cécilia les levées de dormance il ya les
stratégies faire les stratégies oui les
stratégies de dispersion qui font qu'il
ya des blocages que tout il faut il faut
stratifié pour lever les dormants s'il
ya tout un tas de phénomène et puis
quand vous semez il ya des oiseaux des
rongeurs de si vous semez de noix et que
vous les protégez bien vous risquez
d'avoir des noyers si vous semez je sais
pas du cornouiller si vous semez de la
lisier du cormier ou je ne sais quoi
iliad il ya des plantes qui germent tout
de suite le frêne comme du chiendent
il y en a qui germent pas du tout donc
on le fait pas parce qu'on n'y arrive
pas on aimerait bien mais pour l'instant
on n'y arrive pas comment pourquoi pas
des mini vote parce qu'on veut des plans
racines nues élevé en pleine terre on
veut pas parce qu'on veut pas donner
d'indications à la plante de la facilité
de la richesse
non mais c'est pas possible on n'y
arrive pas on n'y est pas arrivé pour
l'instant donc on préfère des plans on
préfère des plans de pleine terre il ya
des exceptions mais on préfère des plans
de pleine terre arraché soulever et
replanté en pleine casser ce qui marche
le mieux mais ça fait moins de
manipulations oui
mais oui mais si ça marche tant mieux
ce qu'il faut bien c'est aussi être
capable d'avoir une projection à une
puce 15 à ces lacs
c'est là qu'on voit les résultats on l'a
pas encore voilà nous on vous
conseillera de soissons la vie est faite
d'exception mais on vous conseillera
toujours de planter un racing quand
c'est possible quand ça n'allait pas
fera différemment la la la meilleure
adaptation au chant et au sol c'est la
racine nuée de loin mais le problème
c'est ça c'est qu'on va beaucoup de
blessés mais les villiéristes les
pépiniéristes il travaille larmes pour
qu'ils aient un chevelu nécessaire et
suffisant le le l'érable non l'érable
l'érable que tu va arracher ici au coin
du bois
il est comme ça et il est comme ça mais
toi tu vas arracher sa à peu près donc
tu ne vas pas arrivé à achopper le
chevelu fin celui qui fait tout de suite
qui alimente et qui fait circuler le
pépiniériste il va travailler larmes
pour avoir du chevelu ici dans la zone
des 15 cm 1 donc si vous voulez demain
on essaiera d'arracher un arbre
c'est un jeu c'est un jeu fabuleux et
tout de suite on dire ouh là c'est la
question du substrat j'insiste il est il
est important d'avoir une indication qui
n'est pas une indication de la richesse
c'est là où il faut être très prudent
après encore une fois on fait ce qu'on
peut
et avec un peu de chance ça va bien
marcher n'est ce pas qu'est ce qu'il
nous faut d'autres on a vu 4 5 entrée en
matière ne manque encore deux ou trois
choses pour que ça marche
les distances oui ça oui ça c'est le
projet ici j'ai 25 mètres entre ligne
parce que je travaille à 24 mètres en
bio les distances la quantité d'arbres
ça ça s'appelle le choix des plants et
on va rajouter le projet plus ce projet
enfin nous on va le mettre à part le
projet on va le mettre là
il ya bien un projet de plantation dans
le projet aussi je me dis bien que ici
les protections se ressemblent mais ici
j'ai sept ou huit plants
ce qui si ce champ ils appellent ils
appellent ça à regarder et je vous donne
toutefois je vous montre la réponse à ce
qu'apple ce champ voyez un chantier pas
cultivé pendant cinq ans ils appellent
ça la héritage la famille sont pas
d'accord il y en a un qui dit moi tu
touche pas mon champ voyez cinq ans
après il y en a un qui travaille l'autre
qui travaillent pas le champ il appelle
des plantes grande qui poussent vite et
bien
bourrus de ligne là en l'occurrence cd
fred une encore là c'est dans des
conditions difficiles face et des
coteaux argilo calcaire oui mesure est
vérifiée photographier 5 enviable
habitants voilà le sol ils appellent ça
donc moi je lui donne ça je suis dit
tiens tu as besoin de ça tu as besoin de
toute cette ligne bon ben je vais
trouver
je vais faire en sorte que donc je te la
dit luge de la répartie je te donne des
indications qui font que j'ai compris je
compris selon avait besoin je te le
donne mais je lui amène aussi une plante
dominante c'est pas obligatoire même on
va l'appeler comme ça jamais une plante
dominateur jeu amène une plante
majoritaire toutes les compositions sont
comme ça il n'y a pas si on prend une
forêt ya pas dix pour cent des alisiers
10% de machines c'est un peu différent
donc je lui donne une plante je lui
donne à manger la plante qui préfère
celle qui va bien mais aussi celle qui
m'intéresse le plus je suis éleveur j'ai
besoin de fourrage
je veux faire de l'ébénisterie je veux
faire là j'en ai une
un peu plus que les autres et puis après
je mets le cortège des plantes associées
qui vont bien mais parce que je suis
très intéressé pour ces questions de
régulation par la part en terme de
biodiversité et de
d'auxiliaires etc etc je peux pas vous
le rendrai dans le détail puisque c'est
un métier il n'empêche que donc ça veut
dire quoi là où je veux en venir c'est
que dans mon projet j'amène bien une
diversité de plantes c'est pas parce
qu'on en a une qui sera un peu plus
importante que les autres que j'amène
pas la diversité de ce que ce chant
rappel je lui donne des réponses
nécessaires et suffisantes
je lui donne des couverts végétaux mais
je lui donne des plantes variées c'est
ce qu'il aime et sait ce qu'il veut donc
moi je lui donne il a fallu du temps
pour accepter ça les conneries en
affaire je peux vous dire avant d'en
arriver là je lui donne ça mais aussi
cette diversité c'est une assurance
qualité climat et économique
parce que si je ne plante que du
merisier ou que du noyer ou que duchene
et qui a un problème de quelques natures
que il ya tout qui s'effondre ces
systèmes uniques
quand ils s'effondrent et disparaissent
donc je vais mettre de la diversité en
plus il ya du relief
ça veut dire que le frêne ici ou dans le
bas fond il va pousser bien plus vite
que celui qui est en haut du coteau et
ça veut dire je m'amène aussi une
assurance récolte
parce que si je fais du bois d'oeuvre si
je n'ai que du merisier dans des
conditions équivalentes je vais tout
récolter et je repars à zéro en
diversifiant je dis bien la rupture
tu vas commencer à récolter du bois
sûreté troy dans 15 ans tu va récolter
quelques merisier dans 30 ans et puis
d'autres plus tard et puis tu va
renouveler donc on s'inscrit bien dans
un schéma de renouvellement permanent où
les classes d'âge vont arriver ou quand
j'ai un trou au lieu de laisser un trou
et que rien je remets une planque
puisque j'ai du gaz carbonique de
l'oxygène qui circulent etc etc
là cette diversité là et elle est
d'ailleurs dans la règle et dans le
cadre de la mesure
elle est précise et vous on travaille
sauf cas particulier mais on travaille
avec une diversité d'essences dont on
connaît l'origine donc autour de la
taille
on reconnaît là conforme à la conformité
mois s'il m'arrive des plans comme ça je
les refuse parce que je peux pas les
planter parce qu'il ya pas de cheveux
lui oui
oui par exemple on a eu l'or maintenant
le freiner puis après autre chose donc
il faut vraiment qu'on soit très très
prudent chez nous il ya un truc qui
s'appelle le canal du midi il n'y a que
des platanes ils vont tous disparaître
est aujourd'hui aussi qu est-ce qu on
replante parce que comme c'est beau on
va replanter une essence unique donc là
ils sont en train d'aller chercher au
bout du monde des armes que je connais
même pas pour essayer de reproduire le
même mécanisme
en plus le platane mouture bagage
génétique extrêmement faible et ses
mystères de lebel plus comme ça comment
s'appelle le truc de hulot la transition
ces ministères là qui sont là dessus et
qui veut 19 ans nous avons eu cette
vision de la carte postale la met sur le
canal du midi un assemblage de chaînes
de fresnes dorment et d'érable se serait
pas beau comme le platane ce serait
juste dix fois plus beaux ils en
acceptent pas cette question du
patrimoine stéréotypé figer la prime
c'est que le végétal on peut pas le
figer les châteaux pour les rafistoler
on refait les toits on remet des ennuis
on remonte les remonte les murs les
armes c'est difficile de remonter les
murs qu'est ce qui nous manque encore un
bon projet évidemment monde plein de
trucs là
l'exposition
dans le projet je mets tous là je
connais le sol le match ouais je mets là
parce que sinon parce que que les choses
soient bien claires moi je parle de
règles techniques
le projet jeu c'est un ensemble on le
fait ensemble et l'opérateur si vous
faites appel à un opérateur c'est ce
qu'on fait nous on assure notre
décennale
nous moi moi opérateurs moi mes
techniciens on assure la garantie le
suivi pendant trois ans et tout ce qui
va mourir pendant trois ans ma structure
s'engage à le remplacer
ah je peux vous dire trois ans si on
s'est trompé d'essentiel en tant qu elle
a disparu
on garantit tous palanque trois ans
comme ça contrat tripartite un financeur
ou plusieurs un agriculteur et un
opérateur l'opérateur s'engage on fait
l'expertisé agro forestières comme il
yal expertise forestière on s'engage
qu'est ce qui nous manque de primordial
le paillage ça ça attention le paillage
c'est monumentalement important pourquoi
c'est important le paillage puisque on a
beaucoup parlé de bois broyé de brf
sachez que c'est le meilleur d'entre eux
des essais ont été faits par différents
labos différentes structures à chaque
fois du paillage manufacturés de la
paille du bois broyé des toiles tissées
toile de jute toile de lin tout ce que
vous voulez à chaque fois c'est le bois
broyé qui l'emportent haut la main
pourquoi c'est important le paillage
sa garde l'humidité les mycorhizes tu as
des vers de terre qui viennent qui monte
qui descendent
vous avez vu si on va voir la morceaux
de bois qui traînent là vous ouvrez les
corps si un peu d'humilité il ya des
vers de terre dessous des vers de terre
sous les corses il ya toujours des vers
de terre
donc nous celle ci dans les vers de
terre c'est les corses
oui chacun sont donc l'humilité la faune
du sol la vie la biologie les mycorhizes
c'est pas mal déjà mais aussi et surtout
parce qu'un arbre c'est pas programmé
pour pousser dans de l'herbe et encore
moins dans des graminées ça c'est pas
faire donc si si ici là j'ai pas de
paillage j'ai plein de graminées qui
pousse mon arbre il se développe mal
mais c'est surtout son système racinaire
ça je le vois pas son système racinaire
il est dégradé par la présence de
graminées aux pieds donc les trois
premières années qu'on veut pas voir une
seule herbe aux pieds les arbres sur un
mètre carré mais pas une
là je peux vous dire que ça chauffe même
des mecs comme lui quand des grandes
gueules là s'il dit simard qui me dit
non mais le paillage le mettrais
mois de mars j'ai râlé poggi toi tu mets
pas le paillage devant nous on te livre
pas ok comment vous livrer non non on
garantit tous pendant trois ans insolent
avec une super structure des bons plans
un bon projet qu'on a fait ensemble une
bonne protection ne livre pas c'est
interdit les protections non mais je
vais les inquiète pas j'ai vu machin
ilana dès jeudi mais on n'a pas parlé de
prix une protection ça peut être vous
l'avez vu ça peut être un fil et orange
c'est à dire un truc comme avec de

qui même le vent l'emportent

vous imaginez trois chevreuils sur mon
arbre là pendant une nuit
alors pour les chevreuils ça va ça fait
120 ça fait non mais dès que ça sort
mais là il n'arrive pas ce qui nous
intéresse c'est conserver l'intégrité du
tronc pendant 15 ans et donc mais on a
aussi ça c'est un modèle 120 on a aussi
un modèle 150 et pour les serres il ya
aussi des modèles de 102 m il ya quelque
chose qu'on sous estime très souvent et
c'est pour ça qu'on en fait une
catégorie à part il ya le paillage mais
il ya aussi le piquer voyez c'est fou
mais le piqué c'est très très important
parce que le piqué ne tient pas là mais
il tient la protection et un piqué qui
n'est pas de la bonne origine avec le
bon bois et qui n'a pas le bon diamètre
il va casser au bout de trois quatre ans
mais au bout de trois quatre ans il a
cassé
il va emporter la protection avec lui il
va emporter la remet donc le pic est pas
cher ça n'a pas le droit d'exister parce
que le piqué il doit impérativement
tenir cette protection
c'est la garantie de survie de l'arbre
et là aussi on aurait tendance à parce
que surtout on a une cote une cote c'est
ce que c'est une cote une c1 c'est 15
quand c'est plein de piqué s'est plaint
quoi c'est lourd mais puisque vous en
mettez 500 ou est-ce que vous en mettez
1000 c'est vrai que c'est tentant d'en
mettre 1000 en plus c'est deux fois
moins cher sauf que si tout cas c'est au
bout de deux ans et ça nous arrive face
sur les chantiers de contrôle qu'on fait
ses 100 ans le piqué n'est pas le bon et
c'est la catastrophe
il faut qu'il fasse 5 6 cm de diamètre
il faut que ce soit un pic est pas pas
un bout de l'ito ça c'est énorme et on
vous fera passer ça il n'y a pas deux il
ya pas de problème mais c'est super
super important le piquet entraîne la
protection est en train de l'arbre oui
je t'écoute
ouais pourquoi pas
citant à deux essais de l'acacia ça doit
marcher si on fait 22 + 22 ça fait 57 40
après ce qui fait la réussite de la
plantation c'est la surveillance quand
son convoi quand on arrive sur un
chantier quand on voit qu'il ya 5 6 %
des protections des protections qui ont
déjà pris 10 degrés lundi
waouh là il ya problème dès qu'on voit
que c'est pas parfaitement en droit est
parfaitement lié sait qu un mois je suis
pas pour la droiture absolue sauf que
dès que ça commence à bouger bien soucis
donc ça la même façon nous on propose
aux adhérents de livres et de leurs
dollars a mené les piquets puisque je
peux vous dire c'est un business qui
nous coûte beaucoup beaucoup d'énergie
parce que de que décharger des camions
de piquet pour le remettre dans des
voitures
c'est le sport que pas mais au moins on
est sûr que ça fonctionne
qu'est-ce-qui qu'est ce qui peut nous
oui pardon oui
ouais ouais après on s'adapte meiway
nous le fait avec un parce que je n'ai
peut-être pas dit ça c'est une
protection très rigide spécifique on a
fait développer qui comme en vrai mais
c'est une climatique
oui mais c'est une climatique
agroforesterie on a un modèle
indestructible si si c'est vrai on a
fait faire un modèle spécifique que pour
des raisons commerciales qui me dépasse
ils n'ont pas développé le ce qu'on a
fait ce qu'on a fait produire qui
s'appelle c'est la protection
agroforesterie on peut pas la détruire
ça veut dire qu'on va l'utiliser
plusieurs fois on va la découper et ont
l'art et agra fera au lieu de la
recycler on va la réutiliser ya jamais
de questions bêtes
oui oui
marc pour la santé est bondé
ouais on va dire que oui alors ici on a
on considère que les arbres ont un rôle
et hydraulique mais qui n'est pas un
rôle hydraulique physique qui est un
rôle hydraulique biologique dire que
comme on a découvert végétaux et des
arbres il ya plus de ruissellement du
tout et oui c'est aussi pour ça qu'on
plantes les arbres montent en descendant
parce que on veut on veut plus nous
avoir de frein aux ruissellements
physique parce que ça ne marche pas je
dis pas ça méchamment mais vous le savez
ça ne marche pas ça aide à un moment
donné mais si on le silence mais là
dedans c'est pas une fin en soi et
délectation dès que ça a décroché dès
que la partie de la particule de terre
elle est partie de là c'est foutu
alors certains l'art est la laisse en
bas du chant mais c'est foutu donc c'est
pour ça qu'on a beaucoup mixer ces
techniques d'agroforesterie et de
couverts végétaux pour dire il faut que
l'arbre ramène de la porosité de la
réserve utile en haut avec l'ensemble de
du corps ça ne peut pas être une
barrière physique si c'est une barrière
physique c'est trop tard
donc on ne le fait pas on l'a fait on
l'a fait mais on ne le fait plus on
s'interdit de le faire parce que ça ne
sonne ça ne permet pas ça ne permet pas
ça donne pas aux agriculteurs d ça nous
rassure au début ça marche un peu mais
ce n'est pas une fin en soi
oui non mais je un starter d'un ami on
est d'accord on est d'accord ou après
les la modestie la modestie fait que si
on parle des eps que là je vous montre
de l'intra parcellaire où on veut pas
densifiant et parce que là on serait
concurrents dans nos dans nos conditions
seraient concurrents agriculture donc
ici vous vous donner un ordre d'idée
attention ce ne sont que des ordre
d'idée parce que comme vous l'avez vu ce
matin avec la gestion des arbres pour
moi y'a jamais d'arbres en trop est ce
qu'on peut en faire ce qu'on veut on
peut les gérer au pire au pire je serais
tenté de dire que si on se trompe s'il y
en a en trop dans 20 ans on enlèvera un
sur deux mais pendant 20 ans césar voilà
nous aurons vendu plein de services chez
nous on met entre 40 et 80 arbres à
l'hectare ça veut tout dire et savoir
dire vous en tirer les enseignements des
espaces entre 25 et 30 mètres entre les
arbres c'est bien et des espaces entre 6
et 9 mètres sur la ligne en tram c'est
bien aussi mais ça c'est assez des
calculs que l'on fait après vérification
en disant voilà ici je fais un maximum
de photosynthèse
j'ai un bilan carbone qui est que mon
système agroforestier va stocker une
tonne de carbone par hectare et par an
mais couverts végétaux et mes cultures
vont aussi en stocker 1 donc on a deux
tonnes dans une dans une agriculture où
on perd du carbone dans ce système là à
moyen terme on va stocker 2 tonnes par
hectare et par an et on va ne pas faire
baisser les rendements des cultures
pour les si j'ai à faire une est en
rupture de pente parce que ça arrive
quand même si j'ai à faire une rupture
de m
une plantation de haies je vais planter
nous mais comme beaucoup en france on
est à peu près nous on plante à entre 90
cm entre plans et 1 m on plante
exclusivement sur des paillage
biodégradable et on considère que je
vais planter ma et là aussi je mets un
starter je plante une haie champêtre
pour tous les rôles parce qu'une est ce
qu'on me dit il me faudrait une nuée
mellifères unis et anti érosion une haie
cynégétique sinon dans une nouvelle et
champêtre est pour nous l a toujours
tous ses rôles là toujours on plante
entre 90 et 1 mètre et on considère que
le paillage biodégradable qui est
d'ailleurs pour information chez nous
financé par la fédération départementale
des chasseurs
parce que ça coûte très cher les
paillage biodégradable que ce soit du
que ce soit du brc du prfc de la paille
essayer d amidon extrudé on a des
paillages en amidon de maïs équivalent
des sacs avec lesquels vous sortez vous
y allez plus la pharmacie mais les sacs
avec lesquels on les sacs qu'on nous
donne maintenant quand on fait trois
quatre courses la truck en amidon quoi
je sais pas comment ça s'appelle comme
ça
voilà donc on a des on a on a une base
huile amidon où on a des paillages qui
ressemble à s'y méprendre à des
paillages sur une base pétrole qui sont
100 % biodégradable donc on les utilise
pas ce que à l'échelle à laquelle on
travaille à mener des semi remorques de
brf au fin fond des campagnes au milieu
des champs c'est difficile et on l'a pas
toujours donc un le bois broyé de la
paille 3 un paillage manufacturés
l'avantagent disons le un parce qu'il y
en a quand même des avantages c'est que
ça se pose à la machine puisque on a
adapté nos machines
on est parti sur un modèle soltner 74
que vous connaissez tous
paillage plastique spécial been sauf que
paillage plastique spécial ligne ça veut
dire dans les ruisseaux et dans les
estuaires parce que le paillage personne
ne l'enlève ou si on enlève il en reste
toujours des fragments donc depuis une
douzaine d'années par cette
collaboration avec les chasseurs qui
nous ont dit si vous avez fait des
qui permettent la nidification où il ya
une strate herbacée où il ya des
insectes pour les perdreaux on met le
supplément paillage en libye oui c'est
une très bonne idée
l'agriculteur lui dire du jour au
lendemain tu as elle te coûte 70
centimes d'euros de plus le maître parce
que c'est là prix du différence entre
les deux passages
on a tout passé comme ça est ce que je
veux dire c'est que quand vous pétez un
paillage biodégradable qu'à une durée de
vie de 18 mois il fait un peu plus mais
il est garanti 18 mois c'est à dire
qu'on arrive à faire pousser une est
correctement
une fois que j'ai mis mon cornouillers
mon prunellier mon érables champêtres
mon aubépines monde à nouveau mon
cornouillers bain les arrive on sera
jaune et ils vont se ressemer puisque la
dynamique on parle de la dynamique de la
ronce est la même nous la modestie c'est
à dire on installe une structure de
l'est qui va se renforcer
qui va se renforcer par la végétation
qui guidera jaune ou qui va être amenée
par tous les éléments dont on a parlé
tout à l'heure
oui oui bien sûr j'ai dit oui bien sûr
oui on a essayé on a arrêté parce qu'on
n'y est pas arrivé on adorerait mais
c'est à l'échelle à laquelle on
travaille moi je veux un à lisier
torminal ici là je veux un cormier là je
vais à nouveau une à lisier torminal et
là je vais en noyer on n'y arrive pas
oui mais là on est là on est sur du bien
sûr sur les mémés ouais sauf que je l'
ai un petit peu dire mais il ya des il
ya des stratégies d'élimination il ya
des levées de dormance qui passe par des
stratifications par les techniques que
l'on maîtrise pas vraiment et il ya plus
des deux tiers des plantes que l'on va
semer qui ne pousseront jamais non
seulement ils pousseront pas mais en
plus de ça elles seront souvent mangé
par les oiseaux et rongeurs et ça on a
eu beaucoup de problèmes
il ya une semaine
on a essayé et pas qu'un peu d'autres
structures une qui s'appelle mission
bocage dans le maine-et-loire aussi a
beaucoup travaillé dessus avec vilmorin
qui préparait les graines on n'y est pas
je dis pas qu on y reviendra pas
problème c'est qu'on est dans un métier
vous faire la technique de la formation
de la réglementation du machin de la
communication c'est pas c'est vrai que
c'est pas un sujet qu'on a remis sur le
sur la table parce qu'avec du jeune
plant bien identifiés ça marche pas trop
mal quoi c'est un vrai sujet c'est
toujours pareil si on doit sur des
petites surfaces avec des gens qui sont
là tous les jours en périphérie
quelqu'un qui a un hectare en maraîchage
et qui veut faire du smi puisque dans ma
structure on a un poste à mi-temps pour
ramasser la graine
donc si cette graine n'allait pas bien
préparés mois ramasser le cormier ça me
coûte une fortune absolue
pourtant c'est une plante précieuse en
voie de disparition si je mets cette
graine
je vais voir mon copain maraîcher bio m
haies mais si il va enlever une sur 1000
moi ça va me coûter un mois de ramassage
toile
mais après oui sur des petites surfaces
avec des plantes qui vont bien le
pionnier des pionniers qui a mis trop
d'arbres qui s'appelle claude viollet il
a semé 40 hectares de noyers
mais quand on met une loi il ya un noyer
a qu'à voir le boulot qu'ils font les
écureuils il en mettre partout et tous
germes
mais c'est le noyer le gland c'est
pareil sauf que les autres c'est pas
comme ça qu'est ce qui nous manque
revenons à nos moutons le suivi c'est
primordial c'est pas la peine de plantes
et s'il n'ya pas de suivi il n'y a pas
de garantie de reprise de remplacement
parce que ici on n'a pas les moyens de
faire différemment que vous plantiez un
fruitier une trogne ou je ne sais quoi
vous planter à densité finale vous avez
le droit
avant on avait le droit de mettre
jusqu'à 50 arbres à l'hectare il faut
les déduire maintenant on met jusqu'à
200 arbres à l'hectare ou 150 selon les
régions on n'a même pas les déduire de
la pac
quand on a la pac c'est possible
l'agroforesterie c'est possible
il n'empêche qu'on plante à densité
finale cet arbre là je veux qu'ils
produisent du bois
je veux qu'ils produisent un microclimat
pour mon champ et qui nourrissent mais
vers de terre donc le suivi et la taille
puisqu'il en faut c'est primordial
qu'est-ce qui peut manquer encore aller
les bons outils suivi bons outils ouais
ouais là aussi il faut encore une fois
je pense qu'il ya en tout cas dans le
public avec lequel on travaille je pense
qu'à 5 6 % des agriculteurs qui savent
les autres belles et gestes on les a un
peu oublié en côte face on ne connaît
pas les végétaux donc on a oublié les
gestes donc on incite fortement à venir
au stage de formation stage de taille
même si nous on fait quelque chose qui
est très énergivore tout le monde ne le
fait pas nous on va systématiquement sur
tous nos chantiers au moins deux fois en
trois ans on retourne chez ton livre
tous nos chantiers on démarre tous les
chantiers et on les suit ça prend
beaucoup beaucoup de temps mais ça
permet d'avoir du dialogue ça permet
d'affiner ça permet aussi d'avoir des
résultats
mais c'est un prix à payer qui est en
quête qui est assez important le suivi
c'est fondamental
de la taille
on peut en parler on peut en parler oui
c'est vrai qu'on n'a pas parlé de
plantation encore un on a parlé de
travail du sol plus la qualité de la
plantation
alors dans la mesure dans la mesure où
un autre hayek du jeune plant de on
travaille sur des superstructures une
super structure fertile un coup de bêche
on sort une mode tout va bien une
superstructure travail est mécaniquement
tout va bien donc comme je plante en
train de 60 jeux rafraîchir un peu le
chevelu une médaille donc je plante des
arbres qui ressemblent à des stylos en
gros son un peu plus grand mais c'est
des stylos souvent d'ailleurs on nous le
dit mme millet où le camion comme les
arbres dimur vous avez hissé du jeune
plant milieu où le camion dénoncé dans
ces cases mais un anneau mais il y en a
pas que pour vous j'ai cinq chantiers
l'aa à d'accord mais lui c'est bien des
stylos mais les stylos ça pousse
sauf que les studios ben voilà c'est un
système voilà le le système racinaire de
demont jeunes blancs c'est ça voilà donc
je plante ça donc autant vous dire que
pour planter sa de chevelus racinaire un
petit coup de bêche dans une structure
qui va bien et c'est fini le trou il est
fait par les vers de terre ou par la
machine donc c'est très simple de
plantes et on plante une centaine
d'arbres par jour et par personne à peu
près si on s'y tient
chacun fait une tâche particulière un
petit coup de bêche et on plante on
tasse et on referme
il ya de la terre fine la fraîcheur on
met le paillage et c'est terminé on
passe au suivant
alors une condition de réussite des
plantations
c'est la saison il ya une période donnée
la même façon nous et d'autres que je
dis nous c'est le genre de
l'agroforesterie à une période
ça dépend ça peut varier parce qu'en
fonction de la température mais on dit
après le 6 mars
on ne plante plus rien parce que les
arbres sont partis là les frênes sont
déjà partis par exemple n'était pas
normal d'ailleurs mais la saison de
plantation c'est extrêmement important
on plante en période de repos végétatif
l'hiver en plantes plus à sainte
catherine
puisque vous connaissez le proverbe
probablement kilic à la sainte catherine
tout arbre prend racine sauf que comme
il fait moins froid depuis quelques
années les feuilles ne tombe pas les
sèves ne s'arrête pas donc on repousse
plus tôt les plantations au début
décembre
en général ça ça dépend des régions
parce qu'il ya des microclimats où il
est gentil endroit ya de la neige c'est
air act
moi je vais faire dire quand on plante
et il a pas dit et montré la courbe au
développement des différents
les feuilles et les racines et donc c
topick par tom et en sous-entendant
seulement les complices plan des taux à
l'automne
ça permettait pas simple
oui sauf que comme on a des plans de
pleine terre
s'il n'y a pas de gel les feuilles ne
vont pas tomber
donc on peut plus arraché des plants on
peut par h et les plans qui sont en
feuilles donc on préfère attendre
c'est ça le problème oui mais oui pardon
oui oui oui
l'idée c'est de quoi qu'on fasse c2c de
réceptionner ces deux voix lasse et de
réceptionner des plans sur lesquels nom
savant du tout l'idée c'est d'avoir des
plans sans feuilles donc fini et puis il
ya une petite
une petit dixième catégorie ici que
j'appelle c'est là que la catégorie art
qui et l'artificialisation parce qu'on
croit on croit souvent qu'un plan ça a
besoin de terreau on pense que ça a
besoin de compost
on pense que ça a besoin de fumier on
pense que ça a besoin de cailloux on
pense que ça a besoin d'arrosage ça a
besoin de rien de tout ça comment ça
peut avoir besoin de praslin
effectivement ça peut avoir besoin de
praslin connaissez le pralin un peu
d'argile un peu de blues un peu d'eau
3/3 on touille embrasse et on recouvre
la racine pour éviter qu'elle sèche il
ya quelques petites substance qui booste
les plans mais le reste c'est niet
jamais d'arrosage pour planter un arbre
interdit jamais de compost jamais de
terreau jamais de fumier jamais une
matière organique c'est interdit c'est
la règle si vous arrosez les arbres on
vous livre pas faux
jamais jamais arrosé un arbre à la
plantation si vous plantez un tilleul
devant la mairie au mois de juillet qui
à mon avis vaut mieux la rose et surtout
s'il fait trois mètres de haut et moi je
parle de systèmes agroforestiers hockey
qu'on trouve des contre-exemples tant
que vous voulez il faut jamais arrosé un
arbre à l'implantation ça lui fait pas
du bien il faut surtout pas mettre de la
matière organique de quelle que nature
que ce soit dans le trou l'arbre est un
créateur de sol
l'arbre doit voir toutes les indications
qui lui permettent de travailler avec
les bactéries avec les microbes les
micro-organismes et surtout les ponts
mycorhiziens il faut qu'il aille
chercher
il faut qu'ils comprennent la difficulté
du vent qui va prendre dans la gueule de
la pluie qui va recevoir des sécheresses
et des conditions climatiques
ça c'est absolument ont fait pas du
jardinage ont fait pas du hors sol parce
qu'on peut faire plus hors sol avec les
arbres mettez une pipette avec de
l'engrais de l'eau ça marche
radicalement bien sauf que un arbre
c'est un producteur nous sommes on l'a
vu à midi des consommateurs il faut
surtout pas inverser les rôles et
beaucoup de problèmes de pathologie des
arbres sont liées à ça on pense qu'il
faut assister les armes on pend mais si
les arbres sont pas dans leur station
si les armes n'ont pas été plantés
correctement si les arbres ont toutes
les pathologies du monde avant d'être
mis là ouzou ces arbres là ils sont
jamais malades ils seront jamais traités
ils n'auront jamais besoin de rien
jamais ça n'existe pas parce que c'est
les bonbons moment et donc peu sur wii
parfois il peut y avoir une attaque de
je ne sais quoi
laisse-toi attaque et renforce toi si tu
doit disparaître disparaît entre
remplacera mais si on met les bons si on
joue aux apprentis sorciers c'est sûr
que nous on n'a pas de problème une
traitement des arbres on n'y connaît
rien de tout traitement des arbres
je sais pas ce que c'est il faut que ça
pousse et moins on leur en donne mieux
ça se passe ça c'est extrêmement
important
l'idée de l'assistanat pour les arts
c'est un vrai vrai problème
mais pourquoi pas et bien sûr bien sûr
qu'il ya des fruitiers et pourquoi et
pourquoi on reste ici
mais oui bien sûr le problème de la
racine c'est plus de sa gestion si
j'arrache un arbre une bonne condition
bien préparer les qu'une heure après il
est planté ou qu'une heure après il est
dans du sable qui lui sert de tampon
jauge pour pas que son système racinaire
se dessèchent n'y a pas de problème le
problème de la racine c'est que on va
parfois sur des marchés on voit des
fruitiers posée au cul du camion là
toute la matinée ils sont pas vendus le
lendemain lui remets au cul du camion
quand on va livrer nos chantiers la
première chose qu'on fait vous allez
planter là maintenant oui bon une
bennett du sable vous plantez demain du
sable les plans stockés dans de bonnes
conditions
des racines protéger c'est ça toujours
et là dessus il faut être très très
vigilant
n'importe quel vent de quelques
provenance que ce soit sur un système
racinaire c'est dramatique pour ça qu'on
a les arbres qui patine c'est pour ça
qu'on a les arbres qui souffrent pour ça
qu'on les arbres qui vont pas bien lieu
sûr parce que on a bien dit et on a bien
décidé que on allait faire un projet
avec des armes on va pas aller mettre
des arbres fruitiers dans des sols
excécrable sur lequel rien ne pousse
c'est quand on va rentrer dans le projet
on va choisir

Partager sur :