Taupin sur millet

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Taupin adulte (Ephytia-INRAE)
Ravageur
Cet article est issu de la base AgriFind. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo AgriFind



Coléoptère de 6 à 12 mm de longueur. Il effectue son cycle en 5 ans sur une même parcelle.

On peut donc retrouver des larves jaunes brillant de tous âges allant de 6 à 25 mm.

Larves de taupins (Terres Inovia)

Symptômes sur le millet

Germination : pertes à la levée

Plantules : cotylédon et chevelu racinaire rongés en partie ou en totalité

Nuisibilité qui sera moins fréquente que les limaces mais qui peut être de plus forte intensité.

Période de présence

Période de présence :

J F M A M J J A S O N D


Toute l’année dans le sol, les larves remontent au printemps et à l’automne pour attaquer les cultures.

Conseils de gestion technique et agronomique

Allongement et diversification de la rotation : éviter les prairies, cultures sensibles et/ou hôtes comme la pomme de terre (> 4 ans entre 2 cultures sensibles)

Fertilisation : éviter les apports excessifs de fumures organiques et maintenir un pH neutre

Le labour permet de remonter les larves en surface, celles-ci se dessèchent rapidement à l’air sec, il peut être couplé à des déchaumages répétés après céréales.

Auxiliaires biologiques à l’étude : nématodes (Heterorhabditis et Steinernema spp.) ou champignons entomopathogènes (Metarhizium anisopliae)

Dégâts et nuisibilité qui restent peuvent rester faibles grâce à la croissance rapide du millet (bonne implantation)

Méthode d’observation

Redoubler la vigilance après un retournement de prairie, ils peuvent causer d’important dégâts à la levée. L’avoine est plus sensible que le blé ou que l’orge. Les précédents prairies, les sols plutôt acides et riches en matières organiques sont plus à risque.

Niveau de pression

Faible : Parcelle atteinte plus de 5 ans avant la culture

Moyen : Parcelle atteinte dans les 5 années précédant la culture

Fort : Présence des larves dans le sol

Les niveaux de pression sont donnés à titre indicatif et ne sauraient refléter une précision exacte de gravité d’infestation à un instant T ou de dommage ultérieur. D’autres facteurs propres à la culture et à la dynamique d’évolution des symptômes ou infestations interviennent.

Partager sur :