Triple Performance

Définir la stratégie de la campagne de lutte contre les adventices en fonction du risque

De Wiki Triple Performance
Cet article est issu de la base GECO[CC BY-NC-SA 3.0]. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo Geco
Icone categorie Pratiques.png Pratique agro-écologique
Image D finir la strat gie de la campagne de lutte contre les adventices en fonction du risque.jpg

1. Présentation



Caractérisation de la technique

Description de la technique :

(image en en-tête :Champ de maïs envahi par le liseron des haies Calystegia sepium ; auteur :JH Mora ; licence :(CC BY-SA 3.0))

Lutte contre les courriers indésirables : Pour utiliser ces adresses, remplacer (at) par @

Mettre au point un programme de désherbage (chimique ou mécanique) en se basant sur plusieurs facteurs : salissement observé ou attendu (espèces adventices prédominantes sur la parcelle), succession de cultures et places des labours dans la rotation, date de semis. Cette méthode permet de choisir le nombre de traitement (ou impasse éventuelle), produits, doses ou outils de désherbage mécanique.

Exemple de mise en oeuvre :

Exemple pour un tournesol qui sera suivi d'un blé, sachant que le chardon est un problème sur la parcelle. Les herbicides disponibles pour cette adventice en tournesol sont chers, peu efficaces et ont un mauvais profil environnemental, alors que dans le blé, ils sont meilleur marché, efficaces et avec un meilleur profil environnemental. Il est donc conseillé de ne pas traiter dans le tournesol.

Précision sur la technique :

Le logiciel DECID'Herb a largement inspiré cette fiche. Il existe actuellement une version Web accessible sur demande dans une démarche de test (les bases de données nécessitent une mise à jour, ce qui limite son opérationalité). S'adresser aux membres de l'ancienne Unité Biologie Gestion des Adventices de l'INRA (https://www6.dijon.inra.fr/umragroecologie/).



Période de mise en œuvre

Sur culture implantée



Echelle spatiale de mise en œuvre

Parcelle



Application de la technique à...

Positif

Toutes les cultures :

Facilement généralisable

Positif

Tous les types de sols :

Facilement généralisable

Positif

Tous les contextes climatiques :

Facilement généralisable





Réglementation



2. Services rendus par la technique



3. Effets sur la durabilité du système de culture



Critères "environnementaux"

Effet sur la qualité de l'air :

Variable

émission phytosanitaires : DIMINUTION

émission GES : VARIABLE



Positif

Effet sur la qualité de l'eau :

En augmentation

pesticides : DIMINUTION



Neutre

Effet sur la consommation de ressources fossiles :

Variable

consommation d'énergie fossile : VARIABLE



Neutre

Autre :

Pas d'effet (neutre)

Transfert polluant vers eaux (N, P, phyto ...) : Diminution

Réduction par réduction du nombre des traitements et des doses et une moindre toxicité des molécules, sauf si le système de culture engendre un risque de salissement important.

Transfert polluant vers air (N, P, phyto ...) : Diminution

Réduction par réduction du nombre des traitements et des doses et une moindre toxicité des molécules, sauf si le système de culture engendre un risque de salissement important.

Consommation d'énergie fossile : variable

Réduction éventuelle si moins de passages.

Dégagement de GES : variable

Réduction éventuelle si moins de passages.

Biodiversité : Augmentation

Augmentation de la biodiversité animale et végétale en lien avec la rédcution d'utilisation d'herbicides.







Critères "agronomiques"

Productivité :

Pas d'effet (neutre)

Aucun effet sur les rendements.





Positif

Fertilité du sol :

En augmentation

La pression étant réduite sur la macrofaune ainsi que sur les champignons et bactéries du sol, on peut espérer une améliorations des services écosystémiques rendus, et notamment de la fertilité du sol.





Neutre

Stress hydrique :

Pas d'effet (neutre)





Positif

Biodiversité fonctionnelle :

En augmentation

L'augmentation de la biodiversité est liée à la réduction d'utilisation d'herbicides et concerne aussi la biodiversité fonctionnelle.





Neutre

Autres critères agronomiques :

Variable

Durabilité des substances actives : Augmentation

La stratégie annuelle peut prendre en compte les substances actives (ou leurs modes d'action) utilisées au cours des années qui précèdent afin de les varier pour limiter le développement de résistances des adventices.







Critères "économiques"



Neutre

Charges opérationnelles :

Variable

Variabes en fonction des stratégies mises en place et en particulier de la variation de coût de la stratégie de désherbage (coût des produits et volumes utilisés, nombre de passages).





Positif

Charges de mécanisation :

En diminution

Réduction possible si moins de passages.





Positif

Marge :

En augmentation

Amélioration probable puisque la démarche permet de concilier au mieux coût et efficacité de la stratégie de désherbage, tout en prenant en compte son impact environnemental.





Neutre

Autres critères économiques :

Variable

Consommation de carburant

Diminution

Réduction possible si moins de passages.

Coût du désherbage à long terme : Diminution

Réduction du coût du désherbage à long terme, via la réduction du risque de développement de résistance aux herbicides (qui peut impliquer l'utilisation de molécules onéreuses). De plus, une efficacité optimisée des stratégies annuelles de désherbage limitera vraisemblablement le stock de graines du sol.







Critères "sociaux"



Neutre

Temps de travail :

Variable

Réduction possible si moins de passages.





Neutre

Temps d'observation :

Variable

Légère augmentation possible. Nécessité de connaître la flore adventice des différentes parcelles.







4. Organismes favorisés ou défavorisés



Bioagresseurs favorisés



Bioagresseurs défavorisés



Auxiliaires favorisés



Auxiliaires défavorisés



Accidents climatiques et physiologiques favorisés



Accidents climatiques et physiologiques défavorisés



5. Pour en savoir plus

  • DECID'Herb : un logiciel d'aide au choix d'une méthode de lutte pour une agriculture respectueuse de l'environnement.
    -Munier-Jolain N. (INRA) Séminaire "Modélisation pour la protection raisonnée" RMT Modélisation - Réseau INRA PIC/PI, 21 mai 2008, Acte de congrès, 2008

lien vers le diaporama. Le logiciel DECID'Herb a inspiré cette fiche. Il n'est malheureusement pas disponible, faute de mise à jour.

6. Mots clés



Méthode de contrôle des bioagresseurs :

Lutte chimique

Mode d'action :

Rattrapage

Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides :

Efficience

Annexes