Prévention, santé, Covid 19 et agroécologie - Pierre Weill

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéos - Ver de Terre production (11 oct. 2021) - Pierre Weill - Durée : 30 minutes
Icone categorie objectif.png Productivité

Thumbnail youtube 7JJRVK5-fYY.jpg

Rendez-vous à Elne (66) pour les Rencontres de l'Agroécologie du bassin méditerranéen, organisées par Arbre et paysage 66.


Suivez nos actions sur notre site

https://ap66.org et sur notre page facebook

Pour contribuer à nos missions, vous pouvez nous soutenir sur

https://ap66.org/don-et-mecenat/



Vous retrouverez dans cette vidéo une explication des racines et des microbes dans la gestion de l'eau, par Marc-André Selosse, intervenant lors du festival !


Transcriptions

on a le plaisir d'accueillir pierre

weiss bonjour pierre bonjour bonjour tu
es dans sa bretagne natale pas vraiment
d'intérêt mais oui ce gendre mais
d'adoption n'est ce pas
en tout cas merci d'être avec nous avec
nous pour pour ses vins ses vingt
premières minutes
pas tabou pas tabou entre nos pierres on
se connaît suffisamment pas de tabou on

Afficher la suite

y va parce que parce que sur l'élevage

il ya beaucoup beaucoup d'idées reçues
donc on y reviendra et on y reviendra
dans le dans le débat on a on a
peut-être un peu vite balayé la question
on a vu ce matin encore la nécessaire
existence de l'élevage dans le monde de
l'agriculture et de la nourriture et de
la santé et de l'alimentation
et puis et puis tu nous fait le plaisir
de mettre dans le débat toi qui es dans
les fondateurs de bleu blanc coeur sur
lequel tu reviendras rapidement
notamment de mettre dans le débat enfin
je serais tenté de dire c'est pour ça
qu'on est hyper content d'être avec toi
la question de la prévention on est
toujours toujours dans une société dans
des sociétés de réparation et enfin on
va poser la question de la prévention on
pense évidemment au co vide qui nous
ennuie encore de la prévention par
l'alimentation et c'est parti merci
pierre à toi ok mais bien merci merci
pour l'invitation
je vais essayer d'être à la hauteur de
ce que tu viens de dire à des attentes
je vais surtout pas hors sujet alors le
titre que j'ai choisi ce jusque là ça va
c'est prévention santé kovy des agro
écologie espèce de grand écart mais je
vais essayer de vous dire pourquoi
pourquoi cet écart on peut le réduire et
ce qu'il peut y avoir alors le c'est un
choix que je vous ai piqué et sur la
thématique est très très à la mode en ce
moment sur toile mode à dessein de santé
unique en me disant bien sols sains et
vivant nourrit bien plantes animaux et
hommes des plantes et des animaux en
bonne santé de sa fait un homme en bonne
santé l'ours est tellement jolie que ça
fait un peu un peu simple des fois que
simpliste mais une chaîne alimentaire
dédié à la santé ça se construit contre
sable blanc coeur depuis une vingtaine
d'années et la santé unique qui lie
santé des plantes des animaux et des
hommes et du sol et de la planète ça
doit avoir des bases scientifiques
possible ça doit pas être juste une une
logique on va dire de d'écologie
politique ou de de dogme c'est ça ça
peut se construire ça doit se construire
et je vais essayer d'illustrer au
travers d'un exemple qui est dramatique
évidemment mais qui est tout à fait
d'actualité qui est celui de la pandémie
qu'ovide donc ça c'est une copie d'écran
que j'ai fait sur le site d'universités
américaines qui répertorie heure par
heure l'année le nombre de cas le nombre
de doses et puis le nombre de morts et
puis maintenant le nombre de doses de
vaccins dont vous voyez
trois millions quatre cent mille morts
répertoriés co-lead peut-être plus
peut-être moins en tout cas c'est ce qui
répertorie 1 milliard 500 millions de
doses 164 millions de cas positifs et
c'est donc évidemment cdd morse et des
décès on a beaucoup parlé pendant cette
pandémie de gestes barrières de
médicaments de vaccins
on a très peu parlé de nutrition cas
toujours été dans l'angle mort on n'a
jamais parlé du terrain on a parlé en
aparté avec le corps à berlin le terrain
la prévention en matière de l'agronomie
en matière d'élevage on connaît
en matière de médecine
donc connaît aussi dans le blogueur
n'est un collège de médecins connaissent
de paysans quand ils se rencontrent
enfin quand les paysans rencontrent les
éleveurs mais qu'ils entendent les
éleveurs
10h10 temps va nourrir les animaux ils
ont à soigner les bêtes et c'est la
sémantique mais c'est de la sémantique
intéressante parce que dans cette crise
là et d'excision les larges ils sont un
peu plus en matière de santé on a quand
même souvent oublié le terrain alors
pourquoi je vous parle de ça c'est qu'il
ya un enjeu plus d'un an
quand on a commencé lorsque vous étiez
tous est comme moi dans le canapé à
regarder la télé et on entendait parler
de ce virus qui arrivait et et on nous
parlait de doha cytokines hic de
syndrome de détresse respiratoire
envoyait des reportages
dramatique évidemment dans les services
de réanimation et on nous parlait
d'inflammation alors si c'est quand même
des choses qu'on connaît qu'il s'agisse
de l'inflammation de réussite aux
cliniques du lien la nutrition c'est
quelque chose d'extrêmement connu la
mortalité corrie d'été une mortalité lié
nexus 2 de pneumonie a exagéré
appelle le syndrome de détresse
respiratoire de plus respirer parce que
l'inflammation sait et qui a cloué plein
les poumons mais en même temps on nous
disait dans les premiers conseils y
compris des ministres et surtout prenez
pas de médicaments inflammatoires donc
forcément ça suscite un peu de curiosité
en disant mais qu'est ce que qu'est ce
qui se passe on a presse médicale on
décrivait le coc vide comme ça en disant
c'est une maladie qu'il ya une phase
virale ça commence avec un virus qui
attaque l'organisme et après ça passe à
une phase dite inflammatoires ou c'est
l'excès d'inflammation l'inflammation
c'est un mécanisme de défense
normalement c'est très bien fait
l'inflammation ça nous permet de
survivre quand on est attaqué par un
pathogène quel que soit le virus une
bactérie à champignons mais là c'est
l'excès d'inflammation qui pouvait
entraîner le
la réanimation et dans certains cas la
mort lors cs c'est embêtant on n'a pas
parlé de nutrition pourtant une maladie
inflammatoire
c'est des maladies à composante
nutritionnelle non quand je dis on n'a
pas parlé dans le monde scientifique on
en parlait puisque ça c'est une copie
d'écran de pubmed la bibliothèque
médicale scientifique internationale qui
recense les articles l'après
scientifique d'état comité de lecture
donc les articles qui ont été rédigées
soumis à un comité d'experts et publié
après dans des journaux scientifiques
en un an il ya quand même 2508 papier
peut-être plus cette date de mercredi ce
qui traite du lien entre kobe
dénutrition donc le lien n'est pas ne
s'étale pas à la première page des
journaux mais il existe au travers de
beaucoup d'articles qui est qui relate
soit des articles d'hypothèses en aidant
peut-être que soient de plus en plus des
articles d'associations de
l'épidémiologie et puis des études
d'intervention de plus en plus il faut
du temps bien sûr il faut que les
patients soient malades qu'on puisse
valider des essais je peux en parler
parce qu'on en a mis deux sur pied faut
beaucoup de temps pour ça donc c'est un
décalage dans le temps qui alliait vous
aspect à la fois prudents scientifiques
et réglementaires
mais maintenant les papiers arrivés
encore parlé alors j'ai choisi de parler
ses 2500 papier de vous présenter le
professeur philippe calder pourquoi
parce qu'il en a publié cinq sets même
quand je compte ce qu'il a co signé dès
le mois de mars y publier des papiers
surnutrition immunité corps il est bien
placé pour le faire parce que philippe
calder c'est un professeur de médecine
et c'est un professeur d'immunologie et
ce sans doute le spécialiste mondial de
du lien entre l'immunité et
inflammations ce qu'il écrit là parce
que j'ai traduit mal que mes skis c'est
ce qui dit mon travail vise à mieux
comprendre comment la nutrition
participent au bon fonctionnement du
corps humain c'est une clé pour
préserver et améliorer santé bien-être
diminuer les risques de maladies et
traiter les maladies en lien avec
l'alimentation
c'est fort parce que c'est le coeur de
ce qu'on va appeler la prévention santé
dans son premier article qu'il a écrit
ça date d'il ya presque un an
nutrition immunité convient de 19 donc
très ciblées nouées entre pas l'article
mais
le résumé commence par quelque chose de
très simple à comprendre finalement
édiles l'immunité le notre système
immunitaire pourrait fort pas vivre sans
notre système immunitaire
parce qu'évidemment les toujours oui
dans un monde extérieur on vit pas dans
une bulle de verre et on est toujours
adressé agressé au sens médical par un
certain nombre de parasites
de tous ordres et on a beaucoup de
barrières au river barrière de la peau
des cv des sécrétions etc et puis toutes
ses cellules de l'immunité extrêmement
compliqué de klein type par contre ce
qu'il dit est d'une extrême simplicité
les leaks système immunitaire qui nous
permet de survivre quand il est
sollicité quand on est attaqué eh bien
il a un surcroît d'activité et ce
surcroît d'activité nécessite de nourrir
le système immunitaire de fournir la
fois l'énergie les armes des cellules
immunitaires qui luttent contre les
pathogènes
et ces substrats dit ils sont tous
alimentaire d'un certain nombre de
vitamine d oligo éléments des acides
aminés
évidemment de l'énergie et puis des
acides gras est il écrit il semblerait
prudent de consommer suffisamment de ses
éléments nutritifs essentiels
pour aider notre système immunitaire le
microbiote intestinal joue aussi un rôle
dans la régulation du système
immunitaire donc ça c'est la base pour
se défendre le virus est fort quand on
est faible quand on a un système
immunitaire qui fonctionne bien et si
fonctionne bien si on nourrit bien c'est
encore une histoire de l'écosystème de
terrain la n va est fort il va savoir se
défendre mais les victimes du coc vides
sont des gens soient très âgés ce qu'on
appelle les minots sénescence des ronds
système immunitaire qui est mort ford -
actifs soit des gens pensent qu'on
appelle des comorbidités cirque ils sont
affaiblis par des maladies qu'on appelle
soit des maladies de civilisation soit
des maladies inflammatoires à bagram
donc on résiste mal on gère mal notre
inflammation german notre immunité
là encore une fois le virus c'est fort
quand on est faible voilà je vous ai mis
des images de grands scientifiques
français
c'est marrant parce qu'on attribue la
même phrase ou ou 3 c3 contemporain
louis pasteur antoine deschamps et
claude bernard et claude bernard sais
pas si vous voyez ma place et c'est lui
en hausse sur fond gris c'est le père de
la médecine moderne de la médecine
expérimentale en tout cas antoine
deschamps c'était le contemporain et
l'adversaire à scientifique de pasteur
parce que les choses sont jamais aussi
simples pasteur ou les tuer les microbes
camp quand deschamps disait non le
microbe c'est juste une mauvaise
évolution de nos cellules etc mais ils
ont échangé pas mal de d'invectivés même
moment des arguments scientifiques au
début tu les invectives après et cette
phrase là on l'a très bien ou trois ans
leur ont dit le microbe n'est rien c'est
le terrain qui est tout ça ressemble aux
travaux des champs qui vraiment tout
fondée là dessus ça a été repris par
claude bernard qui a dit la citation que
je pense être exact et des chants des
raisons le microbe n'est rien c'est le
terrain qui est tout et pasteur aurait
dit aussi parce qu'ils verront ces
présents dans ses écrits le microbe fait
pas tout le terrain compter le terrain
et tout mais le terrain dans cette crise
là et donc quand on parle de santé
aujourd'hui est ce qu'il existe encore
en sais pas en tout cas on en n'a pas du
tout parlé en dehors de la presse
scientifique et c'est un peu dommage
mais ressasser un article moi j'ai
publié avec des collègues de l'inserm et
de l'inra et du chu de rennes on l'a
écrit assez vite quand on a vu ces
histoires d'inflammation 2
d'orage cytokines ic2 sdr en anglais
c'est ce qu'on appelle un article
d'hypothèses on lisait ce que les
oméga-3 pourrait réduire par empêcher le
virus pâtes huile virus mais en tout cas
réduire les complications liées à
l'inflammation chez les patients
atteints de kovy de 19 donc 7 et publie
en septembre c'est un article
d'hypothèses que nous expliquer le
l'hypothèse l'hypothèse ses tréfonds des
fois là dessus il n'y a pas de débat
quand le le virus arrive il rentre dans
la cellule d'un sérieux pulmonaire le
pneu mot site via un récepteur
la cee 2 et une fois qu'il rentre dans
la cellule ils passent la barrière
cellulaire qui a une barrière lipidique
quelles barrières fait d'acides gras
oméga 6 oméga 3 ou autre et il est
repéré par ce qu'on appelle des
récepteurs de membranes et les oméga-6
qui sont dans les membranes qui sont
constitutives des membranes vont à ce
moment-là déclenché tout une voie
métabolique qu'on appelle la voyait fca
pavés qui arrive à fabriquer ces
fameuses cytokines qui vont s'attaquer
au virus dès qu'ils vont essayer de le
détruire et s'il y en a trop s'il ya
trop d'oméga 6 et trop de cytokines on
va arriver à cet orage cytokines iq et
on va arriver dans les cas extrêmes ou
syndrome de détresse respiratoire aiguë
mais dans les membranes ya aussi des
oméga 3 et les oméga 3 qui sont les
antagonistes des omégas 6 ils ont joué
un rôle inverse un rôle anti
inflammatoire durnerin rôle plutôt
résolution de l'inflammation cirque une
fois que le virus ait vaincu une fois
que les oreilles à 6 ont fait leur
boulot les oméga-3 siffle la fin de la
partie on va bien et 10 non maintenant
il faut restaurer les tissus maintenant
on arrête là les cytokines maintenant on
revient à la situation d'avant donc cet
équilibre entre promotion de
l'inflammation par les oméga 6 et arrêt
de l'inflammation de cette phase de
promotion par la phase de résolution et
les oméga 3 c'est géré par l' équilibre
des deux dans la cellule l' équilibre
entre et oméga 6 et oméga trop dans les
membranes des cellules quand on fait des
prises de sang et qu'on analyse la
composition
on va dire dans le monde mais en france
on l'a fait ce rapport entre oméga 6 et
oméga 3 il varie entre 2 et 14 14 oméga
3 pour 1 oméga 6 c'est un peu la
composition c'est quasiment la
composition du sang des coréens et des
japonais
on n'ira pas à l'oral cytokines hic ça
va s'arrêter assez vite quand on est à
deux situations extrêmes ils ont trois
quatre ou cinq ce qui se passe aux
etats-unis en france et c'est en
occident là par contre il ya un vrai
risque de dérapage est un vrai risque
d'excès d'inflammation alors l'hypothèse
composaient c'est il ya eu la partie
biochimie et qui est de dire bah si on a
un bon équilibre entre oméga 6 et oméga
3 dans les membranes cellulaires
l'inflammation aura lieu il en faut il
faut des oméga-6 il faut de
l'inflammation mais c'est absolument
primordiale mais il faut que ça puisse
s'arrêter donc il faut aussi des oméga-3
et il faut un bon équilibre et c'est ce
bon équilibre qui permet de maîtriser et
le risque d'orage cytokines eacu d'excès
de l'inflammation et mais ce qu'il ya
d'important et pour pas être
complètement hors sujet par rapport à la
session
comment la journée auquel je me vis tu
es à participer il faut souligner que
ces oméga 6 et oméga 3 100 de
fabrication exclusivement végétal dans
un premier temps nous on sait absolument
à les fabriquer et il arrive dans nos
corps via essentiellement les animaux
qui les ont qui ont allongé dé saturer
les oméga 6 et des oméga 3 des membres
donc en fait l'equilibre dans nos
membres année dépend de ce qui pousse
dans les champs il dépend de ce que
mangent les animaux qui nous nourrissent
ses seins l'hypothèse qu'on a posé alors
cette hypothèse est ce qu'on peut le
vérifier donc là je vous ai mis la copie
d'un tableur excel
on voit l'index oméga 3 dha différents
pays et le nombre de morts par million
d'habitants du pays considéré vrai que
ça va de la suite corps et que les
championnes du monde les seniors
sud-coréen 12% d'oméga 3 dans les
membranes
quand les tchèques en ont que trois pour
cent quand c'est sur fond jaune c'est
que ça a été publié leur aise quand
c'est pas sur fond jaune c'est que je
lai estimé alors ça ça vaut rien ça
c'est des des statistiques bricoler sur
un tableur excel évidemment j'ai mis
exprès la suède entre la suisse et la
france parce qu'en suède et à peu près
autant de morts par million d'habitants
qu'en france mais ils ont pas confiner
les âges de population il ya plein de
choses qui peuvent être différentes donc
qu'est les épidémiologistes qui
travaillent ces données-là en corrigeant
des billets jamais très bien compris
comment ils faisaient mais ça semble peu
sérieux et au delà de ce bricolage sur
tableur excel josemi un article d'une
équipe qui elle a travaillé sur
l'épidémiologie et qui dit d'appeler
tous les populations qu'on soit en
norvège on conçoit au japon en corée
puis les populations consomment de
poisson sauvage donc d'oméga 3 à longue
chaîne
moyen de morts par million d'habitants
ils en ont déduit sur ce qu'ils
appellent des débats ni in silico ils
ont essayé de comprendre pourquoi
pourquoi ces oméga 3 enfin c'est ce
qu'on vient d'expliquer avant
6 il se rajoute quelques éléments de
preuve là il ya quinze jours il ya un
article qui est sorti dans le british
journal of nutrition
vous voyez 445 1000 personnes
445 1850 personnes qui concernent des
compléments alimentaires de tous ordres
vitamine c 1 go méga 3 vitamines des
probiotiques et c
est en fait il ya des effets à 10
modeste efex il ya des effets qui sont
pour les oméga 3 de baisse de 10 à 20%
du nombre de personnes positives sur que
c'est pas ce qu'on pensait nous c'est à
dire nous limitent l inflammation donc
les risques d'aggravation
là c'est carrément 10 à 20% selon le
sexe l'âge le lundi ce de masse
corporelle 10 à 20% de moins de gens
positifs avec les oméga-3 avec la
vitamine d et avec les des probiotiques
qui vont jouer sur le microbiote avec le
reste zinc vitamine c et steria
mais c'est intéressant merci ça peut
être expliquer aussi par très surprenant
parce que c'est sur le nombre des gens
positifs sur le dôme des gens
symptomatique ou à l'hôpital non qu'elle
explicable par un certain nombre de gens
qui ont publié des des théories
l'antiviral ça c'est intéressant aussi
harris aux états unis c'est connu et lui
il a pris le sens des gens qui arrivent
à l'hôpital aux etats unis un succès il
l'a fait des cartes il et les gens qui
ont plus d'un méga trop dans le sens
quand ils arrivent à l'hôpital moeurs
quatre fois moins que les autres qui est
beaucoup
et puis depuis longtemps on utilise des
mêmes pendant le coït c'était recommandé
y compris par les jambes par des
français d'utiliser des huiles de
poisson des oméga 3 en nutrition dans
les poches de nutrition parentérale pour
nourrir les patients atteints de
syndromes de détresse respiratoire aiguë
et la mortalité baisse de 36% dans cette
méta analyse la plus récent méta analyse
sur scène quinzaine d'essais qui ont été
compilés donc les les éléments existent
maintenant je ris symposium du 8 juin
j'ai un peu d'avancé on organise un
symposium le 8 juin et on a demandé
docteur jean michel lecerf quel patron
de la nutrition à l'institut pasteur de
lille de faire une intervention sur ce
thème est ce qu'il ya une place pour une
alimentation barrières blanches du pape
n'est pas parce que les diapos avant
mais j'en ai piqué qu'à celle de la fin
parce que je sais pour revenir dans
notre sujet quels liens de tout ça de la
biochimie du coc vide avec avec le
terrain avec la
avec ce qui se passe dans les sols dans
les auges etc mais ben vous voyez ces
petits schémas duo on parle de nutrition
parle de prévention car d'immunité
d'inflammation et on voit quoi du beurre
des oeufs du poisson à chandolin des
légumes et du soleil pourquoi parce que
les nutriments les plus mis en avant les
oméga 3 vitamines des polyphénols l'acv
nutriments qui viennent dans la chaîne
alimentaire via les produits végétaux
pour les animaux pour les autres
mais qui viennent avec des pense qu'à la
diapo d'après on va parler du terrain on
va parler de la densité nutritionnelle
des aliments à tous les laits ont pas la
même quantité d'oméga 3 tous les oeufs
ont quand même quantité de vitamine d
tous les légumes ont pas la même
quantité de polyphénols et on va essayer
parler des modes de production des
aliments dans les quelques minutes qu'il
reste un exemple parmi des milliers mais
c'est rien que ce qu'on est bien ce que
c'était le début de ma carrière
la teneur en oméga 3 des lipides du lait
en fonction de ce que mangent la 26ème
enjeu même vache mais bon ce que du maïs
et du soja on va avoir 0 2% des lipides
du lait sous forme d'oméga 3 6 m en
génération déjà plus diversifiée avec du
foin de luzerne avec des graines de lin
avec du maïs avec du soja et à sderot
7,6 les mangent de l'herbe au printemps
peak 2 peak
de pâturages au mois de mai juin on va
être à 1,2 pour cent c'est la même vache
alors se dit pas grand-chose de 0,2 1,2
pour cent mais dans un camp couvre
quasiment rien même quand c'est le coach
les français mangent 30 grammes à peu
près de lipides du lait par jour
essentiellement sous forme de fromages
mais aussi de beurre de yaourts de l'est
etc voilà ça peut couvrir 20% des
besoins dans un carré 1 dans l'autre il
a c'est un exemple parmi d'autres les
animaux fournissent les deux tiers des
oméga 3 des français et comme il ne
fabrique pas ils en auront plus en
fonction de ce qu'ils mangent s'ils
mangent de l'herbe kerry surnommé gars 3
ou du maïs qui est riche en oméga 6
l'equilibre inflammatoire de nos
cellules va pas être le même à iso
quantité de fromage ou beurre à gérer la
vitamine d c'est pareil l'article
compliqué il ya des publications là
dessus
la vitalité c'est pas une vitamine d
permet elle est fabriquée
au soleil à partir d'un dérivé des
collègues d'un précurseur de cholestérol
sous l'action du soleil sous la peau on
dit qu'il faut s'exposer au soleil pour
fabriquer de la vitamine d c'est vrai
aussi pour les animaux
donc une poule où une vache qui a accès
à l'extérieur gras plus de vitamine d
que s'ils voient pas le soleil et les
écarts peuvent aller de 1 à 5 donc
quasiment deux indices pour les oméga-3
du lait de 1,5 pour la vitamine d de
l'oeuf en ce qui concerne les légumes ça
c'est bien dit mes amis américains
nadine orange et fall bayonne et ryad
qui chercha à mesurer facilement la
densité nutritionnelle micro
nutritionnelle des aliments végétaux a
créé et ils écrivent que dans leur base
de données des carottes qu'on sort du
champ ans parle pas de ce qui peut se
passer après dans le transport ou dans
la cuisine il méconnaît les carottes en
fonction de la variété du sol de la
façon dont la culture est conduite et de
pas mal d'autres choses les quantités de
d'antioxydants de polyphénols peuvent
varier de 1 à 2 107 écoles et il me
remet donc le conseil manger des
carottes manger du fromage et manger des
oeufs il est bien me l'a pas complet si
l'on sait pas comment les oeufs les
carottes et le lait ont été produits
il faut souligner aussi que les
nutriments barrière ces nutriments qui
ont un impact dans tous les essais que
je vous ai montré avant sont des
nutriments animaux avec une énorme
variations dans le lait les oeufs lait
viande leurs fonctions façon dont les
animaux étaient soignés entre guillemets
mais les oméga 3 à longue chaîne c'est
strictement animal la vitamine d3 c'est
strictement animal aussi donc à la fois
strictement animal est très dépendant de
la façon dont les animaux sont soignés
pour ce qui est des antioxydants et
particulièrement des des polyphénols on
l'a vue là c'est dans les végétaux et ça
peut varier énormément en fonction de
l'heure en fonction de la façon dont ces
végétaux ces légumes sont sans qu'on dit
je peux commenter ça c'est aussi un
extrait d'un article de philippe
qu'albert
qui dit voilà pour l'immunité pour
supporter le système immunitaire alors
je vous laisse fuir la vitamine a acide
gras oméga 3 à longue chaîne mais ce qui
est rigolo c'est plutôt lente partir que
qu'est ce qu'il faut manger bas le deal
fromage du poisson du poulet des
brocolis des oranges en gros on mangeait
tout danger toute petite quantité je
pense que c'est le conseil nutritionnel
le plus actuel et le plus intelligent
qui soit surtout pas d'éviction danger
danger toute petite quantité et notre
combat bleu-blanc-coeur si c'est d'aller
un petit peu au-delà c'est se nourrir de
diversité aussi de diversité parce qu'on
a vu le lait de la vache qui montrent
que du maïs après que le même que celui
de la vasque innoncent des prairies
variée diversifiée
ce qu'on vient de dire à propos des
colis de la vitalité des oméga 3
c'est vrai aussi pour beaucoup de
métabolites secondaires qui constitue la
micronutrition les caroténoïdes les
polyphénols et c'est que ça vienne du
végétal que ça passe par l'animal la
diversité une mode de production vont
jouer beaucoup donc mangé tous certes il
y avait des sols des plantes des animaux
bien nourris
pour finir la place de la prévention il
y aura peut-être d'autres pandémies il y
avait des scientifiques ne faut pas
appeler ça une pandémie il faut appeler
ça une saint denis parce que c'est cette
espèce d'association entre le virus et
le terrain c'est ça ce qu'ils appellent
des saint denis laissez les gens les
plus faibles qui résiste le moins et
plus on est fort plus le virus sera
faible et inversement donc ce serait
sans doute il faut un temps pour tout je
pense que les gens étaient tellement
préoccupé par par l'immédiateté
qu'on a beaucoup parlé de médicaments
chloroquine de plein de choses de
vaccins ensuite quand s'intéressait pas
au fond de l'histoire mais ça viendra la
notion d'alimentation barrières et
commence dans les champs mais commence
sous les 100 dans la sphère musée 67 ans
dont une cinquantaine d'amis depuis ou
plus depuis mes études agricoles jusqu'à
mon expérience dans le monde de
l'agriculture et de l'élevage et il a
fallu que je rencontre besoin comme un
camel corab les quelques autres pour
comprendre ce qui aurait dit l'intéressé
en premier sur ce qui se passe sous nos
pieds sont les champs je pense que j'ai
tant qu'on est jaloux parce qu'il faut
qu'on s'intéresse vraiment à ça parce
que c'est quand même là que ça commence
ce lien entre notre sens qu est celle
des
des plantes des animaux et des hommes
pour info les gens dont j'ai parlé
philippe qu'albert william harris jean
michel lecerf si ça vous intéresse il
sera là le sur une session quand
l'organisme comme apple ou anal santé
unique le 8 juin et on fera en deux
temps un temps on n'en parlera
plus de médecine et de santé et dans un
deuxième temps on parlera des effets
collatéraux parce que bien évidemment ne
s'en prendre traité en prévention santé
les problèmes à la base depuis le champ
jusque de chaque parcelle de 200 jours à
dire jusqu'à ce à chaque cellules de
notre corps ça plutôt que de dire
bonjour n'importe quoi puis on s'en
sortira avec les vaccins et les
médicaments ça a pas les mêmes
incidences tout au long de la chaîne
alimentaire ni sur le plan
environnemental ni sur le plan social ni
sur le plan économique ni sur le plan
santé animale et c'est donc
juste une petite phrase pour finir pour
dire quantico louzy sociable et une
expérience qui est très connu qui
s'appelle l'expérience du gorille
s'étend universités américaines les
profs ont demandé aux élèves d'une
équipe de basket au fonds de garantie
qui se faisaient des passes et ils ont
demandé à 200 élèves de compter le
nombre de passes que je faisais les
basketteurs et pendant qu'ils comptaient
il ya un gorille est un bonhomme ou
déguisé en gorille qu'a traversé le
terrain en se rappelant la poitrine la
moitié des étudiants non par les appelle
ça la lnah cécité d'inattention ça veut
dire qu'on a tellement préoccupé par
l'immédiateté de la maladie qu'on
n'arrive pas à réfléchir on n'arrive pas
à voir le gorille et le bourhis et le
terrain c'est la prévention santé c'est
l'écologie c'est l'ailé chaîne
alimentaire équilibré végétales le seul
qui nous concerne et il faudra qu'on
sorte de cette cécité d'inattention pour
demain et je termine là dessus quelques
tailles comme nes edge pour la pour la
discussion la place de la nutrition dans
la prévention santé cela allait connu
mesurer l n'y a pas de problème la place
des nutriments animaux c'est connu le
lien entre santé animale et santé même
s' est connue le lien entre
l'accessibilité au plus grand nombre
d'une alimentation un bonne densité
nutritionnelle et de qualité est ce
qu'on a vu sur la comorbidité les
populations les plus sensibles à mes
yeux ça doit prêcher pour le refus d'une
alimentation à deux vitesses on doit
s'adresser à tout le monde il ya des
questions aussi sans tomber dans le
complotisme pour dire les acteurs de la
santé publique est-ce que ça doit être
les labours farmad génie génétique qui
joue un rôle positif bien mais ce que ça
doit être les seuls où est-ce qu'on doit
aussi est ce que les paysans les
agronomes sont aussi des acteurs de
santé publique c'est une vraie question
sociale économique pour faire de la
santé nih un concept solide et
mesurables et ben moi je vous remercie
on savoir tenue un peu frais ribéry
merci beaucoup
merci à toi pierre merci


Partager sur :