Fonctionnement du sol en ACS, par Lionel Alletto

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (7 fév. 2020) - Lionel Alletto - Durée : 20 minutes
Icone categorie objectif.png Qualité nutritive

Thumbnail youtube sE8JlNXXZss.jpg

Intervention tirée de la journée technique

maraîchage & arboriculture : La conservation des sols

et sa biodiversité fonctionnelle

du 23 janvier 2020 à Montpellier.


Annexes

Transcriptions

eu égard au retard que nous avons pris

je demanderai à commencer par lunel et
les taux à se tenir à une intervention
d'un quart d'heure strictement pour
qu'on arrive à dîner à déjeuner par dont
à peu près à l'heure c'est parti pour un
quart d'heure ok bien merci bonjour à
tous alors je vais je vais essayer de
d'être plus bref du coup que ce qui
était prévu

Afficher la suite

donc un petit peu d'érosion dans les

topos alors qu'on parle d'agriculture de
conservation mais on va s'adapter vous
inquiétez pas quinze minutes va et on va
port et quelques slides renvoyer voilà
exactement
de toute façon je reste toute la journée
s'il ya des questions
donc l'idée de l'intervention était au
regard du de l'ensemble du panorama qui
a été dressé par les interventions de ce
matin on a on a pu constater la
multiplicité et la complexité de toutes
les interactions qui s'opère au niveau
du sol se poser la question concrètement
comment on le met en oeuvre en tant
qu'agriculteur aux conseillers comme on
accompagne un agriculteur ou des groupes
d'agriculteurs j'y reviendrai après déjà
un constat une observation d'une
situation donnée et comment la compagne
dans une éventuelle transition vers des
pratiques qui tendrait à adopter les
leviers d'agriculture de conservation
donc je ne reviens pas sur ce schéma
toute façon on va le revoir à plusieurs
moments dans ma présentation simplement
vous avez bien compris que le sol il est
vraiment en interaction entre 3 et à
l'état physique l'état chimique et
l'état biologique et un focus assez
important et une présentation très
détaillée sur l'état biologique
moi je reviendrai uniquement pour
l'illustré cet état biologique par
quelques méthodes de diagnostic in situ
simple à mettre en oeuvre par des
agriculteurs des groupes d'agriculteurs
je détaillerai un tout petit peu plus
les aimants de d'état physique et je
pars tu partirais très rapidement sur
l'état chimique alors le dinh est le
diagnostic préalable de ce sol il doit
être le plus complet possible et vous
avez bien compris que forcément compte
tenu de tout ce que l'on a évalué on ne
sera pas exhaustifs donc on va devoir
faire des compromis dans les
observations que l'on va faire et
choisir certains indicateurs pour
renseigner l'ensemble des variables que
l'on souhaite améliorer dans notre sol
donc forcément à la fin on pourrait être
un petit peu frustré on va dire j'ai
observé des vers de terre lors qu'on a
vu la diversité par mikael hed de ce que
l'on pouvait observer
je vais avoir observé une densité de sol
alors que mon état physique qui répond à
bien d'autres paramètres et un moment
donné voilà on fait un compromis et
l'idée c'est d'essayer de comprendre
globalement comment fonctionne sans
sonne alors déjà un premier point
peut-être une nuance par rapport à ce
qui a été dit aujourd'hui il ya une
question qui a été posée à jean pierre
sarthou c'est comment on peut est-ce
qu'on peut envisager que les propriétés
évolué de la même façon sur les types de
sols il ya une partie d'éléments de
réponse mais très clairement non en
fonction de la situation initiale de
l'état du milieu
donc on pourra faire tendre avoir des
trajectoires d'évolution des propriétés
des sols qui seront très différentes en
fonction des types de sols
donc je pourrais revenir par quelques
illustrations notamment de projets qui
ont conduit aujourd'hui sur le bassin
adour garonne
j'ai vu que l' agence de l'eau était un
des partenaires financiers nous
soutiennent fortement sur la
caractérisation des performances du
système en agriculture de conservation à
l'échelle du bassin d'eau garonne dans
lequel on aujourd'hui identifiées assez
clairement des trajectoires que l'on
peut prendre en termes d'évolution des
propriétés des sols en fonction des
types de sols
alors du coup la démarche quand on va
vouloir s'engager vers une évolution de
pratique elle va reposer sur trois
ensembles principaux j'ai très très
synthétique pour aujourd'hui premier
lieu c'est déjà définir ses objectifs
partir du principe qu'un agriculteur un
arboriculteur à des raisons de faire ce
qu'il fait ça veut pas dire qu'il a
raison de le faire mais il a des raisons
de le faire donc il faut déjà comprendre
pourquoi les pratiques sont mises en
oeuvre sur son exploitation de telle ou
telle façon
et pourquoi ils souhaitent les modifier
donc ce travail là il est préliminaire
mais les centrales si on définit pas
très clairement les objectifs on a du
mal à concevoir les systèmes de culture
qui vont pouvoir y répondre
parce qu'on n'a pas de système magique
on n'a pas de système qui répond à tous
les objectifs que l'on pourrait se fixer
environnementaux socioéconomiques
stockage de carbone réduction des phyto
et ça on sait pas encore faire donc on
va prioriser s'installe à elle est donc
centrale définir ses objectifs
une fois qu'on a fait ça on va chercher
à caractériser l'état initial de son sol
donc je vais le détaillant un instant
puis deux fois qu'on a caractérisé le
plus finement possible cet état initial
on va construire son programme d'action
c'est à dire qu'on va aux objectifs et à
l'état initial comme l'indéfini définir
les leviers comment ces leviers sont
articulés les uns avec les autres et
quelles sont les règles de décision qui
les sous tendent
donc ce travail là il est également
centrale pour un moment donné tu capable
de piloter l'évolution de ces pratiques
si on fait un peu tout et n'importe
comment un moment donné on sera pas en
mesure de comprendre où on est arrivé
donc tout ce travail on le fait en
accompagnement individuel mais le plus
souvent d'accompagnement collectif et je
le disais en aparté ça sera la
conclusion déjà que je peux vous donner
aujourd'hui d'un topo le travail en
groupe il est toujours beaucoup plus
puissant pour aller loin dans
l'évolution de pratique donc on va voir
quelques exemples à la fin de mon exposé
alors sur l'état initial du sol du coup
je reviens assez brièvement sur la
caractérisation de ces différents étages
les passer plus vite pour aller sur le
coeur du sujet mon l'état chimique
on a un outil classique quelle analyse
de terre mais pour autant elle n'est pas
forcément systématisée
quelquefois on voit arriver des groupes
d'agriculteurs ou des conseillers qui
nous livre là ça va pas du tout dans ce
hall là on veut passer à l'agriculture
de conservation
ok mais déjà commençons par établir
l'état le point de départ de notre
milieu et l'analyse de terre est un
préalable avant on voit qu elle ce
qu'elle s'enrichit au fur et à mesure
avec des batteries outils de méthodes
nouvelles pour agrémenter documenter un
petit peu plus le fonctionnement de ce
sol et donc cette analyse chimique
classiquement vous connaissez un
reportage de passe assez vite une
texture composition granulométrique du
milieu sur lequel on pourrait discuter
très longuement sur quoi on peut agir
comment on peut valoriser au mieux la
proportion de d'éléments minéraux du sol
la teneur en carbone organique ça a été
déjà discuté alors cette teneur en
carbone organique on a les approches
assez classique pour les deux puis de
plus en plus on va aller les fractionner
on va les voir quel est leur niveau
ah pardon on va aller voir quel est leur
niveau de réactivité
les matières organiques vous l'avez
compris associés aux microorganismes du
sol c'est ce qui va venir
agrégé cimenté structures et les
agrégats du milieu les avocats du sol
donc ces agrégats
pour comprendre comment ils de laquelle
et leur niveau de stabilité mais il faut
déjà comprendre quelles sont ces
matières organiques donc parmi les
méthodes proposées aujourd'hui vous
n'avez quelques-unes laboratoire local
en plus où on va aller fractionné
regarder comment on se répartit la
matière organique
l'habit de la matière organique liée 1
dans le sol donc c'est un indicateur qui
aujourd'hui n'est pas systématiser mais
qui vient enrichir le pool d'un
informations que l'on peut glaner est
collectée sur le fonctionnement de son
sol alors tout ceci pour enseigner un
terme la compréhension du complexe des
changes très brièvement la cec en
compacité change cationiques donc sur un
sol donné à 7 c au ca va être
extrêmement variables vous allez avoir
des sols à très forte cec défaut des
sols à très faible c'est eux c'est donc
forcément la gestion de ce sol et les
pratiques qu'on va mettre en oeuvre
doivent tenir compte de ceux de ce
constat donc ça veut dire pas savoir
d'où l'on part va nous permettre de
raisonner les différents leviers que
l'on va combiner pour faire évoluer les
propriétés du sol en parallèle à cette
séance et c'est pas parce qu'elle est
très importante dans un milieu qu'elle
est forcément bien valorisé donc il ya
eu quelques indicateurs présentés jean
pierre en a parlé le ph
l'indicateur extrêmement simple mais
encore à ce jour on se constate qu'il
est pas forcément systématiser y compris
chez des agriculteurs qui sont avides
culture de conservation depuis très
longtemps et qui se disent mais ça fait
des années que j'ai pas suivi mon phd
problème de structuration qu'est ce qui
se passe et on constate y compris sur
des sols qui sont initialement sur des
roches mères calcaire carbone était
qu'on peut avoir des dérives de ph avec
une acidification qui s'opère donc par
ces indicateurs simples on peut arriver
déjà accéder à des éléments qui nous
permettent de mieux raisonner en terme
de fertilité chimiques le fonctionnement
de son sol alors c'est très rapide mais
il me reste huit minutes pour parler d'
état physique maintenant quelques
illustrations plus pratique
alors quand on quand on travaille avec
des agriculteurs en groupe pour faire
évoluer les pratiques on a des outils
assez classique testbug chez profiles
cultural je m'en dire un petit mot test
belge voyait alors michael est parti
mais il était là il sert aussi bien à
diagnostiquer un des propriétés
physiques que biologique
donc on va aller prélever avec une telle
baisse donc ça devient un outil
il est toujours l'un voyez hein c'est
l'outil qu'on a toujours dans la voiture
on passe son temps à observer son sol la
tête dans le trou de tout à l'heure
jean-pierre voilà on regarde on fait un
trou et et ce test des six va nous
permettre de façon très peu coûteuse de
pouvoir répéter dans une parcelle d
observation il demande un petit temps de
prise en main mais qui est relativement
rapide compte tenu de la puissance que
l'on pourra en tout cas de l'information
que l'on pourra en tirer c'est là
évidemment une très bon outil
d'animation et puis bon là je vous ai
mis quelques quelques limites de cet
outil vous le retrouverez sur les
diaporamas j'imagine qu'ils seront
partagés ici une illustration voyez
concrètes en est à l'essai avec deux
groupes d'agriculteurs
regardez bas deux parcelles agricoles et
puis vous voyez ce test belge qui nous
permet d'évaluer aussi en plus des
éléments structuraux un petit élément de
fonctionnement hydriques du sol lors
qu'est ce qu'on voit ici on voit à 25 cm
de l'eau qui coule l'eau de l'eau libre
tout simplement parce qu elle ruisselle
de façon hypodermique quelque chose
qu'on ne voyait pas du tout en surface
et bruxelles à 25 cm c'est à dire qu'on
a une rupture de connectivité du réseau
coral qui amène sur cette parcelle là à
un écoulement de l'eau que l'on n'a pas
du tout sur cette parcelle 6 alors
évidemment lesquels sont qui celle-ci
est une parcelle en agriculture de
conservation depuis 20 ans dans lequel
on a une très forte connectivité de la
porosité biologique dont qui a été
identifié et caractérisé dans le voit
pas mais on part des travaux en
laboratoire notamment tomographique
était présentée tout à l'heure et puis
celle ci qui est une parcelle labouré
annuellement dans lequel on a une très
faible connectivité on a des ruptures de
connectivité quand vous imaginez des
tuyaux qui sont coupés tous les ans à un
certain niveau et donc qu'ils sont plus
reliée à la partie supérieure ça veut
pas forcément dire qu'on a une semelle
de labour ça veut simplement dire qu'à
un moment donné les tuyaux sont sont pas
forcément rapprocher et raccrocher les
uns aux autres ce qui génère de
l'érosion du ruissellement
d'entraînement de particules aussi en
hypodermique alors ces deux parcelles
étaient extrêmement le dos - les unes
des autres puisqu'il y avait à peu près
25 mètres qui les séparent et tout
simplement pour illustrer le fait que
sur une parcelle
donc là on est sur des sols limoneux
alluviaux à lui judo 2
plutôt battant donc ce qu'on appelle
localement des boulbènes pas des très
très bon sol
eh bien on a des trajectoires de sol
complètement différente en fonction du
système de culture qui ont mis en oeuvre
j'y reviendrai dans un instant en
illustrant la teneur en carbone entre
les deux parcelles alors le test bel
avantage c'est qu'il est assez énorme et
on a des méthodes clair ici vous avez la
méthode vss donc pour évaluation
visuelle de la structure du sol et on
peut se raccrocher alors vous voyez pas
de loin mais vous l'aurez encore une
fois à des éléments descriptifs qui nous
permette de d'établir un score on aime
bien toujours pondéré normes et les
choses
établir un score sur l'état structurale
du sol ça nous permet aussi de discuter
sur les bonnes pratiques pour les
améliorer donc ça c'est pour ce test
pêche
maintenant quand on a un peu plus de
temps et d'énergie à dépenser on peut
ouvrir un profil culturel
donc on va pas accéder aux mêmes
informations avec un profil culturel
qu'avec un test baisse on va aller
beaucoup plus finement dans
l'observation des problèmes liés aux
pratiques agricoles
donc on va pouvoir diagnostiquer en
examinant élan n'ayant un peu plus on va
dire de pratiques identifiées dans un
profil d origine le dta structuraux
liées aux pratiques que l'on a mis en
oeuvre sur la parcelle alors vous
comprenez que c'est beaucoup plus pour
en mettre en oeuvre mais voilà
concrètement comment on décrit un profil
culturel on va aller observer
progressivement les différentes zones
que l'on rencontre alors ici on aime
bien parce que quand ça fait des belles
photos les matérialiser avec un petit
peu de laine voyez on voit les bandes de
la bourre on voit des hommes dans lequel
ici on a des résidus absolument pas
décomposé on va avoir des modes plus ou
moins compact plus ou moins poreuse tout
ceci est bien détaillé dans le guide du
profil culturel qui passage à hubert
enfin l'équipe manichon gautronneau qui
avait développé cette méthode et dont
monsieur manichon nous a quittés
récemment malheureusement donc voila un
petit hommage à lui sur tout ce travail
de caractérisation des états structuraux
des sols et on peut leur accroché
directement b envoyés à des niveaux de
compacité donc ici vous avez une mesure
de la diversité apparente du sol et on
voit très clairement les effets des
différentes structures en termes de
modification
bien ou en moins bien de la porosité
enfin de la porosité totale du sol
exprimée par la densité apparente donc
ça nous permet de comprendre déjà à
l'origine des états structuraux et puis
d'essayer d'y remédier par des pratiques
agronomiques
alors ici vous avez un profil culturel
établi dans le système en agriculture de
conservation depuis cinq ans c'est une
parcelle qui étaient également coupées
en 2 chez un agriculteur qui était un
mot n'occultant monoculture de maïs on
n'est pas vraiment d'agriculture de
conservation puisque le levier rotation
n'est pas activé par contre le sol est
couvert et on a une réduction assez
forte mais pas un arrêt total du labour
est déjà en cinq ans on voit des
modifications profondes à savoir que le
sol il est uniformément compact et vous
allez me dire mais c'est embêtant ça et
oui c'est embêtant parce que ça
questionne nos outils d'évaluation en
tant qu'agronome à savoir la densité
apparente traditionnellement utilisée
n'est pas forcément adapté au système en
agriculture de conservation puisqu'on
constate que les sols sont généralement
plus compact et alors ça se traduit par
le terme d'agriculteurs ils sont plus
importants et pour autant ces soldats
ont généralement même s'ils ont une
porosité total plus est plus élevé une
capacité à conduire look est plus faible
jean-pierre cité 123 pour élargir ou
réduire suivant les types de sols les
gamins amplitudes de variations mais
c'est un peu l'idée c'est que si on
augmente la conductivité hydraulique
danser seul là et en particulier à
saturation
tout simplement parce que la porosité
concret part du travail du sol elle est
très peu connectés alors que de la
porosité biologique racinaire lambris
sienne elle va être plus connectés donc
là on joue effectivement sur le réseau
de tuyaux qui s'établissent dans le sol
et finalement même si en quantité totale
y en a moins le fait qu'il soit plus
hydro logiquement actifs nous permet de
maintenir des capacité d'infiltration
satisfaisante alors ça nous pose plein
de questions
ça nous remet en balle en mains sous la
table là toutes nos techniques
d'évaluation du réservoir utilisable qui
repose pour la plupart du temps sur des
équations basé sur les dents site
apparente comme la danse est apparent
n'est plus corrélés aux réservoirs
utilisés dans l'essonne agriculture de
conservation
on a besoin de rétablir des référentiels
donc actuellement il ya deux thèses qui
travaille cette question à toulouse un
l'inra et à grignon pour essayer
d'améliorer nos outils de prédiction du
réservoir utilisable de cessole donc
voilà c'est tout il habite pas
satisfaisant la cs je viens de le dire
alors on a d'autres techniques ils
rentrent de plus con
de la connectivité hydraulique je
passais très rapidement c'est de la
filtration j'ai eu une minute de reste
trois minutes à 3 ap savage avait une
main très bien c'est j'ai peur des mots
l'occasion de terre c'étaient des
mesures de conductique de vitesse
d'infiltration donc du bihar cannes
encore une fois on pour en parler c'est
des outils extrêmement simple à mettre
en oeuvre par des groupes d'agriculteurs
très pédagogique très visuel et qui
apporte de la formation satisfaisante
sur le fonctionnement hydrique des sols
tout ça pour dire que voilà je n'insiste
pas mais ce ses propriétés 1 sont en
plus très instable dans le temps quand
on travaille le sol les propriétés vont
évoluer très rapidement dans le temps
ici vous avez un labour avant un maïs et
là vous avez le maïs donc on est au mois
de juin elle en était courant avril
donc vous voyez que ça va extrêmement
vite pour se fermer quand on a un seul
qui ai travaillé en agriculture de
conservation le problème c'est qu'on
sait pas bien prédire les fluctuations
de des propriétés physiques
ça fluctue principalement avec les
cycles culture des plantes donc
développement et la sénescence des
plantes et donc voilà ça a un peu
tendance à faire ça en termes de densité
apparentés de conductivité du milieu
voilà après on peut aussi quand on veut
mettre en oeuvre des choses concrètement
chez soi juste observer ce qui se passe
régulièrement et là vous voyez chez ce
même agriculteur après 50,2 d'arrêt du
travail du sol vous voyez que l'anguille
aux hits et la rugosité des agrégats a
changé tout simplement parce qu'il ya
plus de carbone donc les agrégats
commence à se stabiliser et ce même s'il
ya encore un travail du sol et même si
on aime on occulte au maïs donc on est
quand même non pas dans les meilleures
situations pour réussir son coup ça
marche quand même un peu ça va moins
bien
il ya d'autres problèmes jean-pierre les
a évoqué le sac test on en a parlé alors
moi j'ai un seul acte est cheap pour
ceux qui ont envie récupérer vos boîtes
de cornichons vous avez une petite panne
hier ça marche très très bien on met des
agrégats de temps on met le ça évite
d'avoir des les a pas tous ces outils là
les agriculteurs ça marche super bien on
développe ça avec eux ça leur permet
d'observer ce qui se passe
l'illustration de tout à l'heure le
système en acs labour et la petite
parcelle que j'ai montré ma voyez en 20
ans 20 tonnes de carbone donc on est
dans le dans la dynamique de stockage
max
enfin très élevé de ce que l'on peut
observer sous nos sous nos climats
pratiquement une tonne de carbone par an
depuis la mise en oeuvre de ces systèmes
par contre c'était système voilà qui
sont très productif en termes de
biomasse restitués quand on va sur des
sols qui sont initialement très très
riches les terres noires
bernès vous voyez il ya 113 tonnes de
carbone à l'hectare sur des sols labour
est régulièrement
donc c'est déjà très élevé le
déploiement de la cs ne permet pas
forcément d'améliorer la quantité de
carbone en revanche l'agriculteur en
question je dis ça t'a permis
d'introduire d'autres cultures que du
maïs du soja qui a plutôt tendance à
appauvrir le sol en matière organique
par rapport à de la monoculture de maïs
grain donc le fait de le d'activer ce
levier de la cs a permis de diversifier
les systèmes et puis dans des systèmes
où les pratiques sont pas encore très
maîtrisée on n'arrive pas forcément au
même résultat
le levier principal ce sont les couverts
végétaux c'est mon dada j'y reviendrai à
la fin mai été découverts partout quand
vous pouvez je passe les états
biologique ça a été largement développée
par le michael et jean-pierre donc je
détaille pas il ya des techniques
différentes ya des techniques très
simple des sachets de thé des choses qui
sont assez visuel qui sont assez énormes
et celle avantage c'est que sa chute
était si on les paie avant si on les
paie après on peut arriver à avoir une
estimation la dynamique de dégradation
des matières organiques qui sont
contenus dans ces sachez donc que vous
trouverez des articles là dessus de
façon plus populaire mais beaucoup moins
normes et vous avez les tests slip donc
là vous enterrez vos slips dans vos
parcelles et vous les sortez à
différents moments et puis on regarde
comment ça se décompose
alors ça c'est très populaire notre
souci en tant que scientifique c'est
qu'on a du mal à les normes et peu
importe quand on fait du développement
c'est important de rendre concret le
fonctionnement biologique des sols à
condition qu'ils sont en coton à oui
alors menacé quand même un peu dormait à
ses du coton bio même maintenant voilà
et on a quand même un petit peu
d'information là dessus et donc je
reviens à ce point là ça sera ma
conclusion
donc là on a développé cette partie là
mais vous avez bien compris que en
premier lieu c'est définir ses objectifs
et contruits construire son programme
d'action c'est ce qui est central
observée après j'allais dire on y arrive
et on se fait aider si on a besoin et
pour cela il faut des démarches
ce qui marche le mieux ses démarches
collectives démarche de groupe
participatif avait vraiment un partage
horizontale des connaissances avec
quelques agriculteurs un peu pionniers
qui viennent alimenter la moulinette et
nous on met en oeuvre une démarche qui
est qui est basée sur des jeux sérieux
serious games et c'est l'idée de
travailler en s'amusant c'est ce qu'il
ya de plus efficace
donc vous avez ici une illustration avec
l'art conception de systèmes
d'agriculteurs notamment la culture de
conservation
quelques exemples de discussion qu'il ya
entre eux puis on aboutit à des systèmes
qui sont ensuite mises en oeuvre et
testé par les agriculteurs
donc en fonction des objectifs que
chacun se fixe on adapte donc c'est
complètement c'est du sur mesure
on fait plus du global on fait du sur
mesure l'agronomie étant une science des
localités voilà alors je termine en vous
disant que rien que pour les couverts
végétaux on pourrait discuter très
longtemps parce que bell et couverts on
peut en attendre beaucoup de fonctions
et services c'est un des leviers majeurs
de la cs on a vu que c'était le levier
principal pour stocker du carbone et
bien voyez quelques unes des fonctions
que l'on peut en attendre à la fois de
soutien par rapport aux éléments
nutritifs ça a été bien discuter
stabilisation structuration des sols
stockage de carbone modification de
l'albédo on renvoie plus d'énergie dans
l'espace et puis des nouveaux services
que l'on attend régulation de bio
agresseurs
ça fait le lien avec ce qui était évoqué
à savoir on modifie aussi les conditions
redbox ph en surface du sol par la
restitution de biomasse on appelle ça
dans certains cas de la bio fumigation
de les maraîchers ils sont sensibles on
est en train il ya un congrès d'ailleurs
fin du mois de mars et début d'avril sur
cette question au niveau européen de
l'utilisation découvert pour la santé
des sols voilà j'ai terminé merci le nez
à l'aller tôt
[Applaudissements]

Partager sur :