Triple Performance

Diminuer les intrants en verger de kiwi grâce à la lutte biologique et au désherbage mécanique

De Wiki Triple Performance
Cet article est issu de la base GECO[CC BY-NC-SA 3.0]. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo Geco
Système de culture en diminution d'intrants après le passage de l'outil de désherbage (Crédit photo N.Dubreuil)

Mené de 2010 à 2016 sur la station expérimentale AREFLEC, cet essai teste le système "Kiwi 2004 -50%" dans le cadre du projet "Cors'Expé". L'objectif est de supprimer la majorité des traitements afin de rendre la culture du kiwi attractive économiquement.

Leviers employés

Les principaux leviers employés  pour atteindre cet objectif sont les suivants :

Une cartographie de l'ensemble des ravageurs et du niveau de pression sur la parcelle a été réalisée. Celle-ci a permis par la suite de contrôler l'efficacité des itinéraires techniques.

Principaux résultats et enseignements

Dès la première année, l'objectif de diminution de 50% est atteint. A partir de la troisième année, la totalité des insecticides a été supprimée sur les deux modalités.  Les objectifs de substitution des herbicides par le désherbage mécanique n'ont pas été atteint sur deux années. Cependant la diminution de la zone traitée a permis de maintenir les IFT herbicides relativement bas.

Hormis en 2013, le niveau de production du système de culture en diminution d'intrants est toujours inférieure à la référence chimique. Cependant ces écarts restent faibles avec en moyenne un écart de 1% entre les sytèmes de culture. Il est possible de supprimer les insecticides dès lors qu'il y a une faible pression des bioagresseurs. Néanmoins cela implique une observation du verger dont la limite est le temps passé au suivi des ravageurs sur le vergers. La gestion de l'enherbement montre qu'une utilisation limitée de l'outil permettait un contrôle des adventices compétitif avec une gestion chimique.

- PLUS D'INFO DANS LA FICHE SYSTÈME DE CULTURE EXPE

Annexes

Autres leviers utilisés dans ce système

Bioagresseurs concernés par ce retour d'expérience

Auxiliaires concernés par ce retour d'expérience

Cultures évoquées