Déprimage

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Exemple de pâturage tournant dynamique


Le déprimage est une exploitation précoce de l’herbe, sous forme pâturée, avant le stade "épi à 5 cm".


Avantages du déprimage

Le déprimage permet :

  • D’améliorer la qualité du fourrage en favorisant le tallage des graminées et en augmentant la proportion de feuilles. Les feuilles de graminées étant coupées par les dents de l’animal, le plateau de tallage restera plus bas et accédera à plus de lumière favorisant ainsi la production de nouvelles talles. Lors de la pousse suivante, les tiges sont moins hautes et plus appétentes.
  • De donner de la lumière au trèfle blanc en nettoyant l’herbe âgée.
  • Créer un décalage dans les parcelles pour ne pas se faire déborder trop tôt. Le déprimage retarde le stade de l’herbe de 5 à 10 jours. Il est utilisé par les éleveurs bovins viande et ovins pour avoir un foin de meilleure qualité. Il permet aussi de lâcher les animaux plus tôt, en attendant que la pousse de l’herbe démarre sur les parcelles destinées à être pâturées au printemps.
  • Retirer des parcelles excédentaires tôt dans le printemps.



Une graminée peut faire 5-6 talles/an.

Le tallage se fait au ras du sol, à la base des feuilles voyant le soleil.

Les bourgeons qui peuvent donner des talles ne se développent pas s’ils sont à l’ombre, ou si la plante a commencé à monter en épi.


Le bon moment pour déprimer ?

Avant toute chose, l’important est de mettre à l’herbe sur une prairie portante afin que les animaux ne marquent pas le couvert végétal avec leurs pieds ! Le déprimage peut débuter dès que l’herbe atteint 8 cm à l'herbomètre pour les bovins et 5 à 6 cm pour les ovins. Le troupeau doit quitter la parcelle quand l’herbe est rasée à 4-5 cm.

Le rendement n’est pas diminué à condition d’arrêter le déprimage avant le stade "épi à 5 cm".

Par contre, dès qu’on atteint le stade épi 5 cm, les bovins et encore plus tôt les ovins ont la capacité de consommer l’épi en formation dans la gaine de la plante. On ne parle alors plus de déprimage mais d’étêtage. Si cela arrive, la prairie produira jusqu’à deux fois moins de foin. En revanche, les repousses seront feuillues, donc de bonne qualité. Donc si vous visez la quantité, il faut arrêter le déprimage avant le stade "épi à 5cm". Si vous ne voulez que des repousses feuillues sur une parcelle de foin, il faut dépasser ce stade.


Sources

Partager sur :