Triple Performance

Choisir des formes d'engrais azotés enrobés ou avec retardateur de nitrification

De Wiki Triple Performance
Icone categorie Pratiques.png Pratique agro-écologique
Cet article est issu de la base GECO[CC BY-NC-SA 3.0]. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo Geco

1. Présentation

Caractérisation de la technique

Description de la technique :


 


François Laurent Arvalis f.laurent(at)arvalisinstitutduvegetal.fr Boigneville (91)
Philippe Eveillard UNIFA peveillard(at)unifa.fr Paris (75)
Marc Hervé K+S Nitrogen marc.herve(at)ks-nitrogen.com Paris (75)
Rémy Ballot INRA remy.ballot(at)grignon.inra.fr Grignon (78)

Lutte contre les courriers indésirables : Pour utiliser ces adresses, remplacer (at) par @


L'enrobage des engrais azotés entraine un étalement du passage de l'azote sous forme nitrate vers la solution du sol. La durée de cet étalement est conditionné par l'humidité du sol : c'est pourquoi il est préférable d'enfouir ce type d'engrais. Pour les engrais avec retardateur de nitrification, l'activité des bactéries nitrosomonas responsables du passage de l'azote de la forme ammoniacale vers la forme nitrite (puis nitrate) est retardée d'une durée variable en fonction des conditions climatiques (température) et de la nature du retardateur utilisé (jusqu'à 10 semaines).


Période de mise en œuvre Sur culture implantée


Echelle spatiale de mise en œuvre Parcelle


Application de la technique à...

Positif Toutes les cultures : Facilement généralisable


L'utilisation d'engrais enrobés ou avec retardateur de nitrification est applicable à toute culture fertilisée.


Positif Tous les types de sols : Facilement généralisable


L'utilisation d'engrais avec retardateur de nitrification peut accentuer le risque de pertes par émissions d'ammoniac sur sols basiques, puisqu'il conduit à maintenir plus longtemps l'azote sous forme ammoniacale sensible à la volatilisation, mais cet effet n'est pas significatif.


Positif Tous les contextes climatiques : Facilement généralisable


L'utilisation d'engrais enrobés ou avec retardateur de nitrification se justifie en particulier les années où la pluviométrie est importante au moment où les apports d'azote sont réalisés, et où les risques de pertes par lessivage sont importants. Dans ces situations, les engrais avec retardateurs de nitrification permettent également de limiter les pertes par dénitrification, ce qui n'est pas démontré pour les engrais enrobés.


Réglementation



2. Services rendus par la technique



3. Effets sur la durabilité du système de culture

Critères "environnementaux"

Positif Effet sur la qualité de l'air : En augmentation


émission GES : DIMINUTION


Neutre Effet sur la qualité de l'eau : Variable


N.P. : VARIABLE


Neutre Autre : Pas d'effet (neutre)


Air : L'utilisation d'engrais avec retardateur de nitrification peut permettre de limiter les pertes d'azote par dénitrification (émissions de protoxyde d'azote) lorsque ceci permet de limiter les excès temporaires de nitrates dans la solution du sol. En revanche, ceci peut augmenter le risque pertes par volatilisation sur sols basiques (émissions d'ammoniac).


Eau : L'utilisation d'engrais enrobés ou avec retardateur de nitrification peut permettre de réduire les pertes par lixiviation dans certains cas particuliers : apports importants à des stades où les prélévements par la culture sont faibles (apports au semis sur maïs par exemple) et qu'il sont suivis de précipitations importantes, en particulier sur sols superficiels. Dans les autres cas (apports coïncidant avec des stades de forts besoins de la culture ou précipitations modérées après l'apport ou sols profonds peu sensibles au drainage), l'effet direct de la fertilisation minérale sur les pertes d'azote par lixiviation est limité : l'effet de l'utilisation de ce type d'engrais est donc plutôt neutre.


Energie fossile : pas d'effet.


Critères "agronomiques"

Neutre Productivité : Variable


L'utilisation d'engrais enrobés ou avec retardateur de nitrification peut avoir un impact positif sur le rendement dans les situations ou elle permet d'augmenter la part d'azote valorisée par la culture en limitant les pertes par lixiviation, voire par dénitrification (pour les engrais avec retardateur de nitrification).


Neutre Fertilité du sol : Pas d'effet (neutre)


Neutre Stress hydrique : Pas d'effet (neutre)


Neutre Biodiversité fonctionnelle : Pas d'effet (neutre)


Critères "économiques"

Négatif Charges opérationnelles : En augmentation


Les engrais enrobés et avec retardateur de nitrification sont plus coûteux à l'unité que les engrais classiques. Ce surcoût est lié pour partie à l'enrobage ou au retardateur (et donc variable selon le type d'enrobage et dans une moindre mesure de retardateur employé), et pour partie à l'engrais de base, qui peut être différent d'un engrais classique. En relatif, le surcoût est variable en fonction du coût unitaire de l'engrais classique : dans un contexte de prix de l'unité d'azote élevé, le surcoût d'un engrais enrobé ou avec retardateur de nitrification devient moins important.


Le coût unitaire d'un engrais azoté avec retardateur de nitrification est 1,3 à 1,6 fois plus élevé que celui d'un engrais classique.


Pour les engrais azotés enrobés, le coût unitaire est 8 à 12 fois supérieur à celui d'un engrais classique, mais ce surcoût peut être limité par l'utilisation d'engrais partiellement enrobés. Par exemple, le surcoût lié à l'utilisation d'urée partiellement enrobée (33 % des granulés enrobés) sur maïs est de l'ordre de 35 à 40 €/ha sur la base de 180 unités et en comparaison à un coût unitaire de l'urée standard de 1,10 € l'unité.


Neutre Charges de mécanisation : Variable


L'utilisation d'engrais enrobés ou avec retardateur de nitrification peut permettre une diminution des charge de mécanisation si elle permet de réduire le nombre de passages (15-20 € par passage)


Neutre Marge : Variable


Le surcoût des engrais enrobés ou avec retardateur de nitrification peut être compensé de façon plus ou moins partielle dans les situations où ils permettent des gains de rendement en limitant les pertes par lessivage / dénitrification et/ou une diminution des nombre de passages..


Neutre Autres critères économiques : Variable


Consommation de carburant : variable


L'utilisation d'engrais enrobés ou avec retardateur de nitrification peut permettre une diminution de la consommation de carburant sil elle permet de réduire le nombre de passages


Critères "sociaux"

Positif Temps de travail : En diminution


L'utilisation d'engrais enrobés ou avec retardateurs de nitrification peut permettre de réduire la charge de travail dans le cas où ils sont utilisés pour réduire le nombre de passages.


Neutre Temps d'observation : Pas d'effet (neutre)




4. Organismes favorisés ou défavorisés

Bioagresseurs favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions


Bioagresseurs défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions
piétin-échaudage agent pathogène (bioagresseur)


Auxiliaires favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions


Auxiliaires défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions


Accidents climatiques et physiologiques favorisés

Organisme Impact de la technique Précisions


Accidents climatiques et physiologiques défavorisés

Organisme Impact de la technique Précisions




5. Pour en savoir plus

  • 3,4-Dimethylpyrazol Phosphate Effect on Nitrous Oxide, Nitric Oxide, Ammonia, and Carbon Dioxide Emissions from Grasslands
    -Menéndez S., Merino P., Pinto M., Gonzalez-Murno C., Estavillo J.M.


Journal of environmental quality n°35, p973-981, Article de revue avec comité, 2006

  • Evaluation of effectiveness of enhanced efficiency fertilizers as mitigation options for N2O and NO emissions from agricultural soils: meta-analysis
    -Akiyama H., Yani X., Yagi K.


Global change biology, n°16, 1837-1846, Article de revue avec comité, 2010


article

  • Fertilisation : Retardateur de nitrification au banc d'essai
    -Castillon P. (arvalis)


Cultivar n°602, p14-15, Article de presse, 2004

  • Slow- and Controlled-Release and Stabilized Fertilizers
    -Trenkel M.E. (IFA)


Brochure technique, 2010


lien vers la brochure




6. Mots clés

Méthode de contrôle des bioagresseurs : Contrôle cultural


Mode d'action : Atténuation


Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides : Reconception


Annexes

Retours d'expériences évoquant cette page

Défavorise les bioagresseurs suivants