Utilisation d'OAD pour optimiser la protection phytosanitaire des vignobles

De Wiki Triple Performance

Résumé de l'exploitation

Système au stade de véraison (Crédit photo Xavier Burgun, IFV)


Cet article est issu de la base GECO[CC BY-NC-SA 3.0]. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo Geco


Mené de 2013 à 2018 sur la station de Salles de Barbezieux, cet essai teste le système "CR3" dans le cadre du projet "Ecoviti Charentes Cognac". Le prototype vise une réduction sécuritaire de l'utilisation des produits phytosanitaires dans le contexte charentais. Il permet d'intégrer de manière cohérente les informations de terrains disponibles (observations, météo, modélisation) pour traiter avec la bonne dose au bon moment.


Leviers employés

Les principaux leviers employés pour atteindre cet objectif sont les suivants :

  • Utilisation d'agrométérologie de précision afin de fournir des données d'entrées aux modèles de prévision des risques phytosanitaires
  • Utilisation d' Optidose


En Charentes, les objectifs de production doivent concilier rendements élevés et qualité des raisins. L'expérimentation a été conduite en ayant le souci de répondre aux exigences de production actuelles de la filière Cognac.


Principaux résultats et enseignements

La maîtrise des bioagresseurs sur le système est satisfaisante. La pression des ravageurs est très faible. L'entretien du sol avec des intercep donne satisfaction et permet de supprimer totalement les herbicides. Néanmoins l'enherbement du rang a dû être réduit à un rang sur deux en 2017 suite à plusieurs années avec des contraintes hydriques importantes. 


Le protocole a permis une réduction de 39% de l'IFT par rapport à la référence Poitou-Charentes schant que la lutte obligatoire contre la flavescence dorée représente 26% de l'IFT Total. 


Les objectifs de rendement des années 2013 à 2015 ont été atteints. En 2016 et 2017, les objectifs de rendement escomptés n'ont pas été obtenu à cause du gel de printemps.


Pour l'entretien des sols, des choix appuyés sur une gestion pluriannuelle seraient plus appropriés pour maîtriser les adventices. Une évolution au niveau des matériels de pulvérisation est attendue pour répondre aux contraintes sociétales et environnementales. Le développement de la technologie permettant de confiner la pulvérisation, adapter les doses à la végétation en présence et éviter les pollutions diffuses est souhaitable pour la viticulture française. 


Le prototype permet de réduire significativement l'utilisation des produits phytosanitaires, néanmoins le développement de systèmes exempts de produits CMR et perturbateurs endocriniens est un enjeu fort pour la filière. Des systèmes associant mesures prophylactiques et biocontrôle pourraient répondre à cette problématique. 


- PLUS D'INFO DANS LA FICHE SYSTÈME DE CULTURE EXPE


Annexes

Bioagresseurs évoqués

Accidents climatiques évoqués