Triple Performance

Roto-étrille

De Wiki Triple Performance
Icone categorie Machines.png Matériels et machines agricoles
Roto-étrille Einböck


La roto-étrille est un outil de désherbage mécanique en plein, hybride entre la herse étrille et la houe rotative.


Principe de fonctionnement

La roto-étrille est un outil récent de désherbage mécanique à mi-chemin entre la herse étrille et la houe rotative. Elle est composée de disques à dents rondes d'un diamètre équivalent à celui d'une herse étrille. Cependant chaque disque possède un angle d'attaque à l'image des disques d'un déchaumeur. Toute la largeur de l'outil est travaillée car les disques se recroisent légèrement.

Un châssis solide muni de 2 roues de jauge permet à la machine de rouler tranquillement dans le champ. La réussite du travail est assurée par des tiges ressorts en acier. Les rotors sont suspendus individuellement et s'adaptent aux inégalités du sol. La pression et l'inclinaison des anneaux se règle en fonction des besoins.


Mode d'action

Plus proche de la herse étrille que de la houe rotative, elle s’en différencie par son effet de brossage, l'action des dents ainsi que l'angle des disques vont soulever une fine couche de terre et ainsi détruire les adventices par déracinement ou par recouvrement. Elle permet de travailler en plein sur toute la surface du sol et s’utilise sur sol nu, ou sur tous les types de culture : blé, maïs, soja… Sa conception permet une capacité de pénétration plus importante que la herse étrille sur les sols fermés et une moindre sensibilité au bourrage par les débris végétaux.


Dans de bonnes conditions, jusque 90-95% des adventices sont détruites, dont 1/3 par arrachage et 2/3 par recouvrement.



Utilisation

Sur des adventices les plus jeunes possibles : de la germination au stade 2-3 feuilles. Un sol bien préparé : préparation fine, terrain bien nivelé. Un sol ressuyé, un temps sec : le passage doit être suivi au minimum d’une journée de soleil ou/et de vent pour éviter la reprise des adventices.

Si la vitesse de travail est trop faible (<4 km/h), des éléments de taille importantes (cailloux, mottes de terre et gros débris végétaux) se coincent entre les dents.

Stades d'interventions en fonction des cultures[1]

Maïs

En pré-levée puis de 2 à 5 feuilles :

Roto-etrille stades mais.png
  • Vitesse d'avancement : 8 à 10 km/h à l'aveugle, 5km/h à partir de 2 feuilles, puis 1km/h par feuilles supplémentaire.
  • Profondeur de travail : 3 à 4 cm.
  • Pression sur les éléments : En fonction de l'enherbement et de la sélectivité. C'est le dernier réglage à effectuer.

Céréales

A partir de 2 feuilles jusqu'au stade fin tallage-début montaison :

Roto-etrille stades cereales.png

Attention au stade 2-3 feuilles de la céréale à ne pas recouvrir les jeunes pousses. Limiter la vitesse en conséquence.

  • Vitesse d'avancement : 3 à 10 km/h.
  • Profondeur de travail : 2 à 3 cm suivant l'enracinement de la culture.
  • Pression sur les éléments : en fonction de la croûte de battance, de l'enherbement et de la sélectivité.


Protéagineux

Il est possible de passer au stade pré-levée, cependant il est nécessaire d'avoir semé à 3-4 cm de profondeur. Il faut éviter les interventions entre les stades pointant/cross et 2 feuilles. On peut ensuite effectuer des passages jusqu'au stade 8 feuilles pour la féverole et formation de la vrille pour le pois.


Colza

Dès le stade cotylédons. Mais attention au recouvrement pour les interventions précoces.

Réglages et agressivité

La roto-étrille doit être réglée en fonction du type de sol, du type de culture et de son stade de développement et aussi du stade de développement des adventices. L’objectif est de trouver un compromis entre efficacité du désherbage et agressivité sur la culture.


On retrouve 4 réglages par ordre de priorité :

  • l’horizontalité de l’outil : gestion du troisième point,
  • la profondeur de travail : réglée par la roue de jauge,
  • l’agressivité des dents : en réglant la pression des ressorts au niveau des éléments,
  • la vitesse d’avancement : plus la vitesse augmente, plus le déplacement de terre est important.

Points forts et points faibles

Positif Efficacité ajustable avec précision grâce au réglage de l'inclinaison des anneaux.

Positif Plus polyvalente que la herse étrille (type de sol).

Positif Créneau d’intervention plus large (stade culture, adventice).

Positif Les interventions précoces sur des adventices les plus jeunes possibles sont à prioriser, mais la roto-étrille plus agressive que la houe ou la herse étrille sera aussi plus efficace sur les adventices plus développées. Elle a un intérêt jusqu'au stade 6 feuilles des dicotylédones et est partiellement efficace sur les graminées.

Positif Travail en plein sur le rang.

Positif Idéal en système simplifié (dans les débris de paille) peu de risque de bourrage.

Positif Matériel peu usant comparé aux autres.

Positif Levage individuel des bras par levage rapide (idéal pour les cultures en rang comme le maïs).

Positif Disposition inversée des rotors empêchant des efforts de traction latéraux.

Positif La machine est exclusivement équipée d'anneaux sur toute sa largeur de travail (pas de dents additionnelles d'herse étrille).

Positif Débit de chantier plus élevé qu'avec la herse étrille à largeur équivalente.

Positif Aère le sol, ce qui améliore la circulation de l'eau et de l'air dans le sol, favorise l'activité biologique et améliore ainsi la minéralisation.

Positif Limite l'évaporation de l'eau du sol par rupture des capillarités (rôle de mulch sur les premiers cm du sol).


Négatif Réglages plus long et délicat par rapport à une herse étrille (pression et orientation individuelle de la vingtaine de roues dentées). Potentiel de dégât supérieur que la houe ou la herse étrille si mauvais réglages.

Négatif Même si chaque gras est indépendant des autres, le nivèlement du lit de semence est primordial pour permettre une bonne efficacité et facilité de réglage.

Négatif Ne convient pas aux cultures sensibles avant un stade avancé (ex : betteraves)

Négatif Décroûte moins que la houe rotative.

Négatif Prix assez élevé (le double d’une herse étrille).

Négatif Peu efficace dans les sols caillouteux.


Coûts indicatifs[2]

  • Prix d’achat : 2500 à 3400 € HT / mètre linéaire
    • 6 m : 18 400 € HT
    • 12 m : 30 000 € HT
  • Prix d’une étoile : environ 120 €
  • Utilisation annuelle : 25ha/mètre linéaire
  • Prix de revient (herse seule) :
    • 6 m : 7.90 €/ha
    • 12 m : 10.4 €/ha
  • Coût moyen façon culturale (carburant et main d’œuvre incluse) : environ 20 €/ha. Jusqu’à 30 €/ha pour des débits de chantier très faibles.

Sources

Annexes

 

Pratiques utilisant ce matériel