Rongeur sur betterave

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Dégâts de mulot (irbab-kbivb.be)
Ravageur
Cet article est issu de la base AgriFind. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo AgriFind



Mulot gris (Apodemus sylvaticus) et Campagnol des champs (Microtus arvalis). Ces mammifères se nourrissent de l’amande des graines de betterave. Ils peuvent consommer jusqu’à 2 fois leur poids/jour.

Symptômes sur la betterave

Avant germination, graines déterrées, ouvertes et vidées sur plusieurs mètres dans un rang. Les graines sont retrouvées au fond de trous creusés par les mulots.

Dégâts souvent constatés en bordure de parcelle, le long de la ligne de semis.

Période de présence

Période de présence :

J F M A M J J A S O N D


Mars à novembre.

Méthode d’observation

Du semis à la germination.

Observer la présence de trous de terriers.

Conseils de gestion technique et agronomique

Lutte préventive :

Profondeur de semis adaptée (2-2,5 cm)

Graines bien recouvertes

Entretien des bords de parcelles

Rotation diversifiée

Élimination des résidus du précédent

Auxiliaires : rapaces, renards, fouines, hermines, putois, belettes, hérissons, vipères

Facteurs favorables :

Temps sec et chaud

Sol sec

Engrais verts, céréales, forêts, prairies, talus ou jachères à proximité

Semis sous couvert

Semis superficiel

Niveau de pression

Nombre de trous de terriers

Faible : < 1 trou/100 m²

Moyen : 1-4 trous/100 m²

Fort : 5-10 trous/100 m²

Les niveaux de pression sont donnés à titre indicatif et ne sauraient refléter une précision exacte de gravité d’infestation à un instant T ou de dommage ultérieur. D’autres facteurs propres à la culture et à la dynamique d’évolution des symptômes ou infestations interviennent.

Partager sur :