Présentation de l'association Pour une Agriculture du Vivant, par Nina Bigaud

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (22 avr. 2020) - Nina Bigaud - Durée : 22 minutes

Thumbnail youtube NjgY qErB7Y.jpg

Transcriptions

donc moi je vais vous parler de

l'association pour une agriculture du
vivant qui organise aujourd'hui cet
événement donc on va prendre un petit
peu de recul sur la partie vraiment
technique mais plutôt vous présentez qui
est cette association
comment elle a été créée et qu'elle est
un petit peu sa vision vers où on veut
aller et comment on fait donc quel

Afficher la suite

levier d'action met en place donc je

vais vous présenter ça pendant une
petite dizaine de minutes je serai
courte parce qu'on approche du déjeuner
et puis pour laisser la place à florian
breton qui présentera après qu'ils aient
un de nos partenaires et qui présentera
une une action spécifique autour du
financement donc qui sommes-nous en fait
ce que vous voyez sur sur ce schéma là
reprend un petit peu nos différents axes
donc notre socle notre vision les
leviers d'action comporte et vers où on
veut aller
donc en fait l'association pour une
agriculture du vivant c'est une
association qui a été créée
officiellement en avril 2018 mais qui
était déjà en réflexion depuis un peu
plus longtemps que ça à l'initiative de
différents acteurs donc à la fois des
acteurs plutôt de l'aval des filières
donc notamment dans la restauration
individuelle et collective est plutôt
achats pour
les entreprises alimentaires et
d'agriculteurs et d'agronomes de l'autre
côté qui faisait remonter en fait tout
plein d'innovations sur le terrain
autour des pratiques agroécologiques et
donc l'association a été créée avec cet
objectif de faire le lien entre ces
différents acteurs de l'amont à l'aval
des filières de les réunir en fait tous
ensemble au sein d'un projet collectif
d'un mouvement dont qui s'appelle pour
une agriculture du vivant pour à la fois
en fait valoriser les produits issus de
pratiques agroécologiques des
agriculteurs qui mettent déjà en place
ces pratiques depuis longtemps mais
aussi pour accompagner des agriculteurs
qui souhaiteraient se lancer dans la
démarche et qui fournissent aujourd'hui
des acheteurs qui peuvent faire partie
de l'association
donc ce que vous pouvez voir bon c'est
écrit petit mais la vision de
l'association nourrir les sols pour
nourrir les hommes en fait elle part
vraiment de cette idée que le sol et sa
fertilité sont au coeur de ce que l'on
souhaite promouvoir comment restaurer la
fertilité naturelle des sols et comment
produire en fait aussi avec la
biodiversité la mission que
l'association s'est donnée c'est donc
d'accélérer la transition agro
écologiques en réunissant tous les
acteurs des filières et en structurant
des filières agro écologiques
ensuite pour faire ça on a quatre grands
leviers d'action que je vais vous
détailler un petit peu après donc le
développement agronomique la coopération
et la structuration de filières la
pédagogie la communication autour de
l'agro écologie et enfin le financement
de cette transition est donc ce qu'on
souhaite à travers ses cette
structuration de filières et à travers
ces leviers d'action c'est de de
produire un certain nombre de bénéfices
environnementaux de régénération des
sols de production de la biodiversité
d'amélioration de la qualité de l'eau
etc et de venir en fait mesuré ses
résultats et les démontrer
pour pouvoir en fait valoriser ça
jusqu'au consommateur est donc la grande
vision que vous avez donc agir pour la
santé unique de la planète l'idée c'est
bien de dire que en partant de la santé
des sols en découle en fait la santé des
plantes et des animaux derrière la santé
des hommes et des paysages et des
territoires
donc ça c'est pour la partie un petit
peu vision de l'association donc là ce
que vous avez sur le schéma c'est qu'on
regroupe un certain nombre d'acteurs qui
s'engagent dans cette transition agro
écologiques dans une démarche de progrès
donc je reviendrai dessus tout à l'heure
donc on a à la fois des agriculteurs qui
sont adhérents directement à
l'association
donc là je sais pas si c'est les
derniers chiffres on avait environ 400
producteurs adhérents et plus de 6000
producteurs concernés dans les projets
que l'on mène avec les différents
membres de l'association et après vous
avez plutôt des structures collectives
donc coopérative agricole négoce
grossistes et acheteurs des filières
alimentaires mais aussi un certain
nombre de partenaires techniques sur des
vins qui s'intéresse aussi aux questions
de l'agro écologie dont mimosas qui
interviendra tout à l'heure donc
pourquoi réunir tous ces acteurs et quel
est le socle en fait vous l'avez compris
les pratiques agroécologiques autour de
la couverture végétale des sols dont
couverture horizontale et couvertures
verticale aussi avec l'agroforesterie et
la limitation du travail du sol donc ça
c'est les principales pratiques
agroécologiques dans enfin qui sont au
coeur de de ce que propose et ce sur
quoi travaille l'association est en fait
que j'ai cherché à montrer à travers ce
schéma c'est que c'est vraiment une
démarche de progrès vers un objectif
commun qui serait donc une agriculture
du vivant qui serait à la fois une
agriculture qui prend on va dire un
petit peu le meilleur de l'agriculture
biologique et de l'agriculture de
conservation donc avec à la fois un
travail sur la fertilité des sols sur la
réduction des intrants et sur la
productivité aussi des systèmes
donc c'est vraiment l'idée de s'adresser
à laon
santes des agriculteurs au delà de
clivage qui peut y avoir entre
différents mouvements etc
nous on est pas du tout là dedans l'idée
c'est vraiment de se dire quel que soit
l'endroit d'où on part
voilà on va chercher à aller vers un
vers un objectif commun et proposer une
démarche de progrès pour y aller donc ça
c'est la vision un petit peu sur la
partie agronomique
après c'est ça va de pair avec les
aspects économiques qui sont aussi très
importants dans dans les actions les
activités de l'association et donc le
modèle agro économique que l'on propose
à travers cette association est la
vision que l'on a en fait c'est d'aller
effectivement à travers cette
structuration de filières jusqu à
valoriser l'agroécologie jusqu'au
consommateur est donc différent
différents leviers pour travailler sur
cette question économique c'est premier
aspect la question des coûts de
production donc tout à l'heure il y
avait un schéma qui reprenait un petit
peu les coûts de production dans
différentes situations ça fait partie
des travaux que l'on fait aussi de dire
quelles qu'elles modélisation économique
on peut faire de différentes situations
en agriculture conventionnelle en phase
de transition vers l'agroécologie
comment est-ce qu'on peut modéliser le
changement de pratiques et les coûts qui
peuvent y être associés les coûts et les
avantages aussi qu'ils peuvent y être
associés pour pouvoir objective et
économiquement en fait les
les résultats obtenus la question de la
diversification des revenus donc on a on
a parlé de différents aspects tout à
l'heure donc le fait de pouvoir
valoriser d'autres productions de
pouvoir combiner sur sa ferme
différentes
enfin voilà différentes sources de
revenus possibles la question de la
valorisation économique donc avec l'idée
que on va chercher notamment à
travailler sur la qualité nutritionnelle
à faire de la r&d sur le sujet de quelle
qualité nutritive des produits issus de
pratiques agroécologiques pour pouvoir
notamment valoriser cet aspect là et
aussi travailler avec l'ensemble des
acteurs des filières sur les conditions
de fin d'un modèle économique qui soit
qu'il soit pérenne et stable pour ses
pratiques agroécologiques dans quelles
conditions un terme de durée de contrat
en termes de prix etc et enfin donc un
aspect sur les crédits carbone vous en
parlais tout à l'heure comment en fait
valve aux mesures et d'une part et
valoriser ensuite le stockage de carbone
dans les sols par les agriculteurs
ça fait aussi partie des sujets sur
lesquels on travaille aujourd'hui de
faire de façon encore un peu
exploratoire à travers des projets de
r&d mais pour à terme pouvoir que ça
puisse contribuer à être valorisés dans
le cadre des filières agro écologiques
donc notre approche les schémas ont un
peu sauté donc c'est pas grave
4 4 mots clés on va dire d'abord une
approche systémique l'idée c'est bien
d'adresser les enjeux sur différentes
filières donc on travaille pas seulement
sur les grandes cultures mais sur
l'ensemble des filières au sein de ce
mouvement de cette plateforme unique une
approche vraiment pragmatique pour être
près du terrain parce qu'en fait les
innovations elles viennent des
agriculteurs les expérimentations
sont issus du terrain et nous en fait on
a un peu le rôle de caisse de résonance
de faire connaître et et favoriser les
échanges sur ces pratiques là d'où d'où
le fait que mon film ce type de journées
techniques pour pouvoir aussi diffuser
les les premiers résultats les retours
d'expérience des agriculteurs une
plateforme qui est vraiment inclusive
l'idée c'est vraiment de dire nous on
veut pas travailler de façon isolée mais
travailler avec l'ensemble des acteurs
qui s'adresse déjà à ces thématiques
agroécologiques donc on est très ouvert
aux partenariats et on est ouvert aussi
à dire voilà quel que soit le type
d'acteurs s'il ya un réel engagement qui
se traduit en fait à la lan trident
l'association par la signature d'une
charte d'engagement qu'on va venir
vérifier derrière on est ouverts à
travailler avec différents types
d'acteurs et mutualisé en fait
mutualiser les moyens donc ce qu'on fait
de plus en plus c'est monter des projets
collectifs en associant différents
acteurs des filières pour mutualiser les
moyens
de tout le monde et faire avancer un peu
plus vite ou un peu plus loin la r&d sur
certains sujets par exemple
donc on a quatre leviers d'action je
vais vous les présenter un à un le
premier levier c'est le développement
agronomique
le deuxième c'est la coopération et la
structuration de filières
le troisième c'est la pédagogie le
quatrième c'est le financement et donc
moi je suis responsable du pôle
coopération et filière au sein de
l'association le développement
agronomique tels que enfin quelle est la
proche qui est proposé par l'association
pour une agriculture du vivant à partir
de des innovations qu'on a pu constater
sur le terrain on a on a choisi de
travailler avec ces trois aspects
centraux qui sont premièrement
travailler en collectif pour nous c'est
vraiment important
le fait de pouvoir échanger au sein de
qui est des échanges en au sein de
groupes d'agriculteurs qui vont pouvoir
partager leurs expériences visiter les
expérimentations faites les uns par les
autres et c'est donc vraiment travailler
collectivement et pas chacun dans son
coin ça se ressent en fait dans toutes
les actions de l'association
deuxième aspect c'est se forme et donc
en essayant par soi-même
l'expérimentation vraiment au coeur
parce qu'en fait parce qu'en fait on
gagne
à tester chez soi les solutions ne sont
pas applicables partout il n'y a pas de
recette de recettes en agroécologie donc
l'idée c'est bien que chacun puisse
puisse tester chez lui dans son système
les solutions qui peuvent lui convenir
et qu'on fasse remonter partager ces
expériences là et troisième aspect
impliquer les acteurs techniques locaux
on nous pose souvent la question en fait
pour une agriculture du vivant c'est pas
une structure de développement
agronomique c'est pas une structure de
structuration de filières c'est pas une
structure en fait on est vraiment
facilitateur de tout ça en travaillant
avec des acteurs partenaires
donc on a vraiment ce rôle de
facilitateur de mise en relation de
caisse de résonance mais c'est pas
forcément nous qui faisons directement
et un dernier aspect qui n'apparaît pas
sur cette présentation mais qui est
important je pense à présenter c'est que
on travaille aussi maintenant à la
structuration de ce qu'on a appelé des
cellules agronomique nationale qui vont
réunir en fait des experts de
différentes thématiques agro écologiques
dont certains plutôt généraliste et
d'autres vraiment spécifique travaillant
sur une filière en particulier pour
avoir un petit peu ce réseau des changes
avec les techniciens qui sont au contact
des agriculteurs sur le terrain mais qui
pourrait en fait à travers les échanges
avec ces cellules agronomique
bénéficier des retours d'expérience des
autres et serait en fait cette cellule
va se réunir plusieurs fois dans l'année
aussi pour proposer
des méthodes de travail sur différents
sujets donc il ya une volonté aussi de
travailler de plus en plus avec des
acteurs partenaires scientifiques et
techniques
voilà et la diffusion de toutes ces
expériences j'en ai déjà parlé ensuite
sur le volet coopération et
structuration de filières l'aspect qui
est un petit peu au coeur de notre
démarche c'est de dire pour une
agriculture du vivant propose une
démarche de progrès vers l'agroécologie
et selon quels types d'acteurs on est
dans la filière quel est notre notre
positionnement dans la filière agro
écologique chacun a une part de
responsabilité en fonction de ses
activités et donc l'association ce
qu'elle souhaite faire c'est à l'entrée
de l'association donc que chacun
s'engage à mettre en place un certain
nombre d'actions et qu'ensuite à travers
nos procédures internes en fait on
vérifie que les actions sont réellement
mises en place et on montre en fait les
résultats des pratiques mises en place
alors comment ça se traduit donc au
niveau des agriculteurs on a un
référentiel technique qui reprend un
nombre assez limité d'indicateurs qui
pour nous sont des indicateurs clés du
socle agronomique commun en fait qu'on
propose donc on va chercher à à mesurer
en fait a intenté par rapport à cette
démarche de progrès les résultats d'un
agriculteur et du coup à revenir
régulièrement mesurée pour voir la
progression dans le temps c'est un
référentiel qui n'est pas
exclusif dans le sens où tout le monde
peut rentrer il ya une notation de 0 à
100 est l'idée c'est une note globale
sur 100 et l'idée c'est bien que chacun
en fait puisse se positionner et
progresser en choisissant les leviers
technique qui lui conviennent le mieux
ensuite au niveau des acteurs plutôt
acteurs clés pour nous que sont les
techniciens agricoles pour pouvoir
déployer cette démarche
ce conte ce sur quoi on travaille c'est
une habilitation de ses techniciens à
accompagner les agriculteurs dans cette
démarche de progrès et a réalisé en fait
cette évaluation des pratiques agricoles
et en bout de plus en bout de chaîne et
sur l'ensemble des entreprises en fait
c'est ce dont j'ai parlé tout à l'heure
vérifier les engagements qu est ce que
ça veut dire ça veut dire que quand une
entreprise adhèrent à l'association pour
une agriculture du vivant elle s'engage
en terme de pédagogie interne
c'est-à-dire à former ses collaborateurs
sur l'agroécologie elle s'engage à
accompagner ses fournisseurs actuels
dans la transition agroécologie donc à
travers des projets pilotes qui sont
financées par l'entreprise en question
ou co financé et elle s'engage également
sur l'aspect contractualisation à faire
évoluer ses pratiques de
contractualisation vers une vers des
contrats plus pérenne et vers la
création de valeur à chaque étape de la
filière donc l'association met aussi en
place des voies là des outils pour
vérifier ça et pour pouvoir le valoriser
derrière jusqu'au consommateur
on nous demande souvent alors est ce que
vous êtes un label et est donc le
positionnement aujourd'hui de
l'association c'est de dire on ne
souhaite pas créer un nouveau label un
nouveau logo pour une agriculture du
vivant qui viendrait se superposer
s'ajouter à des à des démarches déjà
existantes parce qu'il ya déjà plein de
démarche qualité
ce qu'on souhaite faire c'est plutôt à
la fois donc comme je vous ai montré sur
la diapo précédente que à travers
la valorisation des engagements dans la
dans la rse la responsabilité sociale et
environnementale des entreprises
qu'elles puissent communiquer sur ce
qu'elles font pour pouvoir valoriser
derrière jusqu'au consommateur mais
aussi travailler avec des démarches
qualité déjà existantes pour intégrer
des critères liés au sol et des critères
agronomique qui sont souvent absents
pour le moment dans les labels existants
pour pouvoir venir un petit peu infuser
proposer ce socle agronomique dans des
démarches déjà existantes et non pas
venir superposer un énième label par
dessus du coup il ya tout un travail sur
les équivalences entre les démarches et
c'est qui qui est en cours mais l'idée
étant bien de le valoriser jusqu'au
consommateur à travers différents moyens
dont cette valorisation
rse et donc la sensibilisation aussi
qu'on fait sur le sujet donc ça nous
amène à notre troisième levier d'action
la pédagogie qui est central dans les
actions pour une agriculture du vivant
donc là on va parler à la fois un
pédagogie internes mais aussi externes
vie enfin interne dans le sens internes
aux entreprises aux groupes de
producteurs extérieurs et externes vers
le grand public les citoyens les
consommateurs donc ce qui est fait sur
ces aspects là donc c'est notamment une
communication donc à travers les réseaux
sociaux sur lesquels on s'appuie
beaucoup pour diffuser des messages pour
faire connaître les pratiques
agroécologiques une sensibilisation des
acteurs des filières donc j'en parlais
tout à l'heure avec l'organisation de
formation pour les équipes des
entreprises qui sont adhérentes pour
leur parler de l'agroécologie qu'est ce
que c'est souvent il ya plein de
questions sur oui mais voilà par rapport
aux différents labels justement et à
cette profusion de labels on est un
petit peu perdues comment comment est ce
qu'on peut
avoir une vision globale sur ses
démarches là et c est donc le troisième
aspect la diffusion de d'événements
comme aujourd'hui en open source sur
internet à travers la chaîne youtube de
vers de terre production notamment notre
partenaire et enfin donc le quatrième
levier d'action et après je m'arrêterai
là c'est de travailler sur la question
du financement de la transition agro
écologique parce que comme ça a déjà été
évoqué il ya des risques qui peuvent
être associés à un changement de
pratique un changement de système et
pour une agriculture du vivant souhaite
aussi pouvoir proposer différents types
de solutions ou d'outils de financement
selon les cas enfin voilà pour que
chacun puisse trouver une solution qui
puisse être adapté à sa situation
donc ça se traduit par différents types
d'actions par la modélisation
agroéconomie donc de trajectoire de
transition comme on disait tout à
l'heure les coûts de production créer un
échange au sein de la filière à partir
de de cette modélisation qu'on peut
faire d'évolution de coûts de production
au fil du temps en fonction du
changement de pratique le fait de
relayer des offres de financement dans
le réseau de l'association travaillé
aussi avec des acteurs plutôt bancaires
et assurantiels sur des solutions
spécifiques à la transition
agroécologiques l'accompagnement
agronomique des filières des entreprises
en fait ça c'est que lorsque une
entreprise adhèrent à l'association pour
une agriculture du vivant à travers sa
cotisation de son adhésion elles
financent un certain nombre de projets
collectifs de l'association et elle
finance également des projets pilotes
avec ses agriculteurs fournisseurs et
enfin donc la question des crédits
carbone et rémunération pour services
éco systémiques dont aujourd'hui on
on a un projet notamment autour du label
bas carbone du ministère pour voir en
fait comment faire reconnaître le
stockage de carbone dans les sols
agricoles comme un comme un outil et
quelle méthode en fait de calculs
associés pour pouvoir valoriser ça donc
ça fait partie d'une palette d'outils
que propose l'association est donc suite
à ça vous allez avoir un exemple concret
de présentation donc avec fut rien
breton de mimosa qui va vous expliquer
l'un des partenariats que l'on a sur le
sujet comment il se traduit concrètement
voilà donc peut-être est-ce que vous
avez des questions ou sinon merci m

Partager sur :