Projet FertiBioSol - Essais Fertilisation Carbonée massive par MSV Normandie

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher

Trois structures partenaires se sont organisées autour du projet SOCLE Innovation AB afin d’expérimenter et de diffuser des techniques innovantes adaptées aux exploitations maraîchères et légumières normandes. L'objectif était de proposer des repères technico-économiques sur des techniques de gestion de la fertilité biologique des sols et de la pénibilité liée principalement aux tâches de désherbage manuel en maraîchage.

Description

Dans le cadre d’un précédent appel à projet (PEI, appel à projets 2017), trois structures partenaires se sont organisées autour du projet SOCLE Innovation AB afin d’expérimenter et de diffuser des techniques innovantes adaptées aux exploitations maraîchères et légumières normandes. L'objectif était de proposer des repères technico-économiques sur des techniques de gestion de la fertilité biologique des sols et de la pénibilité liée principalement aux tâches de désherbage manuel en maraîchage. Le projet FertiBioSol s’inscrit dans la continuité de SOCLE Innovation AB sur la thématique de gestion de la fertilité biologique des sols en proposant une

échelle de travail plus large qui se situe à l’échelle de l’exploitation et s’inscrit dans une approche prophylactique de gestion des ravageurs.

Objectif

L’objectif de ce projet est de proposer des repères technico-économiques sur les itinéraires d’intrants carbonés massifs et de fertilisation à l’échelle de l’exploitation voire du territoire. Les résultats s’adressent aux producteurs de légumes normands en agriculture biologique ou en conversion et aux futurs maraîchers. Les actions proposées dans le cadre de ce projet émanant de constats de terrain répondent à plusieurs thématiques prioritaires mentionnées dans le Partenariat Européen pour l’Innovation. En particulier, sur le volet de la préservation de l’environnement et de l’anticipation au changement climatique, les actions testées porteront sur la restauration et l’entretien de la fertilité biologique du sol. L’enjeu est d’atteindre la résilience du système de production face aux aléas climatiques et à la pression constante des maladies et ravageurs. Par ailleurs, sur le volet économique et technique, les systèmes de production testés s’inscrivent dans une démarche de maîtrise des coûts de production notamment par une recherche d’autonomie en fertilisation et une réduction des charges liées aux choix techniques.

La méthode du bilan humique, un outil de suivi de la stratégie de fertilisation carbonée massive

Il est important de maîtriser des notions clefs sur les cycles de la fertilité et notamment le bilan humique. La fertilité dépend en partie du bilan humique et qu’un outil pour gérer cette fertilité est le bilan humique. Un des principes du maraîchage sur sol vivant est d’apporter de la matière organique fraîche (c’est-à-dire non totalement compostée) afin de reconstituer un stock de matière organique dans le sol, ce stock de matière organique est assimilé à l’humus. L’humus agit dans le sol comme une réserve de nourriture pour la plante qui est mise au frigo et qui est mobilisable (via l’action de la vie du sol) au fur et à mesure lorsque la plante en a besoin. L’humus

est donc une composante essentielle pour entretenir et restaurer la fertilité des sols. De plus, cet humus est non lessivable, apporte résilience structurale et augmente la réserve utile du sol.

Le cycle des M.O dans le sol.jpg





Annexes


Partager sur :