Profil de sol en maraîchage sol vivant, par Sébastien Roumegous et François Mulet

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (6 avr. 2021) - François Mulet, Sébastien Roumegous - Durée : 39 minutes

Thumbnail youtube 5wXVgOmRtRw.jpg

Le 23 septembre : Sébastien Roumegous et François Mulet nous présentent le profil de sol : comprendre le fonctionnement du sol. A travers les couverts, comprendre les interactions sol/plante (structuration du sol, échanges avec la biomasse microbienne…).

Retrouvez l’intégralité de son intervention dans cette vidéo.


Besoin de plus d’informations ? 🌱 Contactez directement de CDA pour participer à une formation ou bénéficier d’un accompagnement adapté à vos problématiques : https://centre-developpement-agroecologie.fr/ 🌱 Participez à la prochaine édition de CAP AGROECO : https://capagroeco.fr/​ 🌱 Mettez en place une stratégie de communication complète pour valoriser votre savoir-faire avec JBK Agricomm : https://jbk-agricomm.fr/


Transcriptions

bonjour à tous combien ils sont sur le

chat 50
bon ben bonjour à tous j'espère vous
avez bien manger on redémarre sur le
terrain alors le terrain on va avoir
plusieurs séquences cet après midi avec
moi on va regarder le profil donc
première chose on l'a vu tout à l'heure
pour prendre les bonnes décisions de ces
faits un bon diagnostic ou est-ce qu'on

Afficher la suite

en est sur le sol

là ce qui est intéressant c'est qu'on a
à voile à l'historique de maraîchage sur
sol vivant avec des apports massifs on
va voir ce que ça peut induire sur un
profil de sol ensuite on aura arthur qui
va faire une tour du jardin qui va aussi
explorer un couvert végétal et son
influence sur le sol et on va pouvoir se
poser des questions sur les stratégies
de transition en première année et puis
on terminera avec françois où on pourra
commencer à vous pourrez poser toutes
vos questions aussi sur les itinéraires
techniques et puis on travaillera autour
d'eux des itinéraires techniques en sol
vivant alors on démarre donc pour cet
atelier on va explorer le sol donc ici
vous avez une coupe de sol ce que je
conseille de faire un peu à tous ceux
qui souhaiteraient mieux connaître leur
sol donc ces voix là on va partir sur 2
mètres de large
on descend à au moins un mètre de
profondeur puis on va regarder ce qui se
passe
est-ce qu'on a des différentes couches
des variations de couleurs est ce que on
a finalement un ensemble de
caractéristiques qui vont nous indiquer
si le sol est très fertile moyennement
fertile ski voilà où en sont les
interactions et puis on fera des tests
chimiques aussi pour voir si on a du
calcaire si on a de la matière organique
la ville et tout ça nous permettra de
faire une interprétation un peu
structurée ce qui est important en tout
cas en guise d'introduction c'est de
comprendre que un sol qui fonctionne
bien
c'est un saut
où on a pas de rupture de communication
entre la surface et la profondeur donc
la valorisation de votre potentiel sol
c'est votre capacité à avoir une bonne
connexion entre la surface et la
profondeur si vous avez des ruptures des
semelles des problématiques je sais pas
dit de remords fi des des horizons
extrêmement argileuses très compactes
vous allez avoir des phénomènes de
rupture et donc vous allez avoir un
potentiel sol qui peut être finalement
gréve et donc on va déjà commencer à
voir comment ça se passe sur cette
connectique et si on a des indices de
connectique des racines des galeries de
vers de terre qui pourrait nous indiquer
qu'on a des bons flux ensuite on va
regarder également l'activité biologique
la structure du sol afin d'aider
évaluation rapide et puis on qualifiera
ce sol pour regarder sa fertilité
globale et donc moi ce que j'aime bien
alors c'est c'est une erreur on va dire
c'est juste un outil pour pouvoir penser
la chimie la biologie la physique du sol
de séparer ces trois types de fertilité
par contre le faire à un instant t
permet de qualifier le milieu sol est de
pouvoir un peu lui lui donner voilà
est-ce qu'on exploite à fond le
potentiel est ce qu'on à déplafonner
aussi le potentiel parce que l'idée du
msv c'est de se dire je pars sur un
milieu sol qui est x et par mes
pratiques
je vais pouvoir l'améliorer et dans
quelle mesure on peut améliorer une sole
de démarrage donc je pense qu'on va
pouvoir explorer tout ça donc première
chose déjà on va regarder si on a des
variations dans ce sol en termes de
couleurs en terme d'horizon
on part moi je prie je pars toujours du
fond du profil et donc dans le sens du
profil on va regarder ce qu'on appelle
les horizons pédologiques ca les
horizons qui n'ont jamais été touché par
l'homme
donc si on part du fonds un conte
remonte alors là on a le soleil qui
viennent nuire en erreur quand le soleil
s'est mis pile allah allah à la
frontière entre deux horizons donc vous
avez ici un horizon ici qui est au chrs
donc un horizon autres comme ça avec des
couleurs de ce type là ça signifie que
globalement on a une dynamique du fer
qui est plutôt correct on est sur un nez
sur un sol très sableux et donc des
couleurs comme ça et puis quand vous
sentez
ces scènes ça veut dire qu'il ya une
bonne oxygénation jusqu en forme profil
en et jusqu'à un mètre donc déjà c'est
sympa c'est à se première horizon
pédologiques 1 qui se profile et qui
remonte quand cm voilà donc c'est plutôt
une seule scène c'est un sol quand on
regarde sa texture donc comme vous les
regardez la texture dancehall vous aller
frotter le sol entre vos doigts si ça
gratte c'est qu'on a beaucoup de sable
si c'est plutôt douce et du léman collez
vous avez la capacité à voir vos
empreintes digitales dedans grosso modo
ça avait plutôt argileux donc ici si on
regarde la texture de cette oraison
pédologiques on est sur nos viandes
biologiques
franchement ça bleus voilà donc horizon
très sableux avec une structure qui en
fait est tout à fait ouverte il ya très
peu de résistance
donc c'est intéressant c'est à dire
qu'on a un bon drainage on a une bonne
capacité d'enracinement va pas avoir de
blocage
alors ce qui est d'autant plus
intéressant on va rester cet horizon
c'est qu'on voit ici c'est possible
peut-être la caméra de regarder là vous
avez des galeries de vers de terre qui
sont noirs sont noirs comme l'horizon du
dessus ici donc ça ça veut dire quoi
déjà on parlait de connexion entre la
surface et la profondeur je me retrouve
avec des galeries de vers de terre à 4
ici à 70 80 cm noir on en a eu ni si on
en est là on en a là on en a ici ici si
on commence à ouvrir le sol
c'est sûr qu'on en verra d'autres voyez
ici on a toujours des parties plus
sombre donc les cultures se sont pas les
cultures maraîchères c'est pas des
cultures qui vont sa racine est
extrêmement profondément même si elles
peuvent aller très profond et
globalement ici ça va être le travail
des lombrics le travail aussi de
de racine qui se sont mises en
décomposition voilà donc là vous en avez
une
de racine je me déplace lentement
ici aussi donc on a des racines qui en
se décomposant en étant en étant
consommée vont aussi provoqué ce type de
phénomène donc on a des galeries de
lombrics des racines en décomposition
qui de toute façon bien depuis la
surface puisque les galeries de lombrics
qu'on va trouver ici ce sont des années
sic qui font des allers retours dans le
sol et donc qu'ils sont on va dire le
symptôme d'une seule qui fonctionne déjà
plutôt bien on a pas mal de galeries
c'est à dire que si je commence à
regarder la fréquence des galeries jeu
tous les 5 cm je montre avec une galerie
d'année sikhs 1 donc dont premier
paramètre activité biologique activités
lombrics excellente surtout des vers de
terre année sic qu'on va souhaiter avoir
en nombre puisque le ver de terre année
6 est bien celui qui monte à la surface
prendre la matière organique l'enfouît
remonte fait des tueries kull donc c'est
lui qui au civa cycle et cette fertilité
et va permettre une accélération de la
décomposition
voilà de ce type de matériau puisque le
ver de terre va être capable de pouvoir
les consommer donc études de cet horizon
là on est sur un horizon sableux avec
une porosité élevé avec des galeries
marbre et de galeries de vers de terre
et puis de d'anciennes m'ont finalement
galerie de racine ou la racine s'est
décomposé cela à une intensité une
fréquence vraiment élevé globalement on
est sur un horizon qui est extrêmement
bon après si on parle de réserve utile
dans ce type d'horizon là elle va pas
forcément être hyper élevé puisque c'est
une base sableuse mais le fait d'avoir
marbre et le profil avec ses galeries
dans les galeries de vers de terre dans
les anciennes galeries de racine
vous allez trouver quoi vous allez
trouver un taux de matière organique
supérieure une activité microbienne
supérieur donc en fait ça vienne
apporter quand même une meilleure
finalement capacité de stockage en eau
vu qu'ici on a quand même une fréquence
extrêmement importante
après on va remonter à un horizon la
voilà donc qui va jusqu'à ou grosso modo
de 40 cm donc est-ce que c'était moi
j'ai pas forcément historique mais
est-ce que ça a était anciennement
travailler ou pas est-ce que c'est en
prairie c'était travail et pro forma une
époque
bon bah alors ça veut dire qu'on est ici
sûr on va dire l'héritage de ce type de
pratiques
donc bon bah c'est logique d'avoir cet
horizon-là qui se retrouvent autour de
40 à 35 40
donc c'est l'ancien horizon travailler
et qu'est ce qu'on remarque dans cet
horizon travailler un peu des mêmes
symptômes série déjà on va regarder la
texture parrein texture très sableuse
très ouverte qui fait beaucoup de terre
fine très peu de mode
et puis on se retrouve ici je peux voir
si c'est possible de filmer la voilà
donc ici on appareils des chemins
extrêmement noir extrêmement humifère et
puis on en retrouve de façon assez
fréquente donc un horizon voilà c'est
ouvert qui fait qu'ils sont très faciles
pour l'enracinement on voit qu'on a ici
des fourmis alors c'est marrant parce
qu'on pourrait dire on est tombé sur une
fourmilière
sauf que j'en ai trouvé partout alors
est-ce que ça a été finalement un coup
de chance ou pas dans tous les cas on
est on est on a des on a des fourmis un
partout et puis quand on remonte au fur
et à mesure on s'aperçoit que l'horizon
est de plus en plus noir sais pas si
vous revoir remarquer ici c'est de plus
en plus marbre et donc là on se retrouve
à peu près une dizaine de centimètres
est-ce que tu as enfouis la matière
organique ou pas t'as jamais enfouis la
matière donc ça veut dire que grosso
modo il ya eu un enfouissement effectif
là sur ces dix centimètres de sol par la
faune et donc quand on me ressortir ici
des mottes voyez ces marbres et c'est
papy brossard
donc on a une bonne un bon enfouissement
des matières organiques et puis en
surface c'est extrêmement riche
extrêmement loire extrêmement humifère
sur les 5 premiers centimètres
voilà donc voilà et vous voyez ces cinq
premiers centimètres ils sont
extrêmement grumeleux c'est que de la
terre fine noir très unie faire et donc
dans les apports de matière tu as fait
combien et finalement tu avais dit tu
prends ton premier rapport c'était 20 cm
de moyens et ensuite 5 cm 10 cm entre 5
et 10 quasiment tous les ans ont
finalement voilà donc on l'a vu tout à
l'heure si on il faut à peu près grosso
modo 400 tonnes de brs brut va fabriquer
autour de 2 à 3 % de matière organique
dix centimètres de brf ça fait à peu
près ces quatre cent vingt centimètres
ou même jusqu'à 30 tu vas monter jusqu'à
7 800 tonnes de brf brut donc
virtuellement c'est comme si tu avais
voulu augmenter ton taux de matière
organique sur 30 cm de quasiment 4 à 5%
donc c'est normal d'avoir cet horizon si
noir et d'avoir des échanges extrêmement
important est d'avoir des indications de
d'une activité biologique extrêmement
forte
voilà alors maintenant on va casser un
peu le sol pour voir si on trouve des
copains voilà donc ici je prends un
morceau au hasard je commence à voir des
lombrics donc qui sont extrêmement masse
est ici donc ici vous avez un air de
terrain dauger il n'est pas pigmentées
parce qu'ils sortent jamais à la lumière
du jour
alors on voit son tractus digestif c'est
un adulte puisqu'il a ici l'anneau donc
un ver de terre adultes à un anneau
puisque c'est son organe reproducteur et
donc on voit que voilà on en a un ici et
puis on va on peut commencer à explorer
pour voir si on n'envoie plus pop
voilà donc on en voit un la voilà encore
un nom dauger et donc ils viennent se
masser dans cet horizon extrêmement ou
me faire vous en avez un ici pareil bon
je les fais tomber donc globalement on a
une activité biologique qui est
extrêmement élevé voilà on en est encore
là on va on va vouloir viser grosso modo
ces fameuses une tonne à 2 tonne de vers
de terre à l'hectare moi je garde un
truc en tête c'est que si vous mettez un
coup de bêche dans votre sol on le verra
tout à l'heure le test pêche et que vous
sortez autour d'une dizaine de vers de
terre vous les avez à peu près vous
d'automne voilà pour faire simple et ici
bon je n'ai pas forcément fait de
comptage
mais quand j'ai quand j'ai rafraîchit le
profil et que j'ai regardé un peu ce qui
se passait les divers de terre sur un
coup de bêche et on les a donc on est à
ce seuil dont parlait françois autour de
2 tonne de vers de terre à l'hectare qui
est un seuil que je considère minimale
pour commencer à avoir un cycle h des
matières organiques qui nous apporte pas
mal de services en termes de structure
de sol c'est parfait partout on est sur
une seule léger on a pas mal de cailloux
bon et ses cailloux finalement ils sont
presque intéressant parce qu'ils
permettent d'avoir une seule qui se
réchauffe plus donc dans un sol comme ça
très sableux avec pas mal de
you on va avoir une tendance à se
réchauffer plus vite donc la
minéralisation qui va être importante
justement pour recycler toute cette
matière organique va être beaucoup plus
active dans ce type de soldat que si par
exemple vous avez un sol extrêmement
argileux ou un solide romoff ou un sol
qui va infiltrer l'eau lentement donc ce
qui est le cas des sols argileux ou si
vous aviez par exemple un horizon ici
qui serait plus argileux donc grosso
modo on est sur un sol pour faire du
maraîchage qui est quand même un sol
assez idéal alors bon il paraît que le
trou est pas forcément l'endroit le plus
représentatif du jardin mais en tous les
cas ce type de structure là et est
excellente
par contre on va avoir aussi en termes
d'irrigation peut-être des choses qui
peuvent être assez variable c'est à dire
que on va plutôt augmenter la fréquence
que de se
voilà d'arroser un bon coup et puis
d'espacer les arrosages
on a vu que l'irrigation était important
d'avoir toujours une fronde d'une
médiation qu'ils soient là pour pouvoir
une minéralisation constante
d'autant plus que tu as énormément de
matière organique c'est à dire que la ta
stocker énormément donc il faut
valoriser
voilà donc on va voir ce qui se passe
maintenant au niveau de dieu calcaire
donc vous avez des tests simples à faire
chez vous ça vous pouvez l'acheter en
supermarché donc de l'acide
chlorhydrique ça vaut 2 euros 50 et
l'eau oxygénée pareil donc acide
chlorhydrique
ça nous permet globalement de voir dans
quelle mesure on a deux du calcaire
active dans le sol et donc si on a du
calcaire actifs l'acide va casser ça va
casser les molécules de caco3 et ça va
faire d une réaction chimique qui va
provoquer des bulles visible à l'oeil nu
donc ça c'est l'horizon profonde en
dessous de 50 cm voilà donc ça se voit
peu on a une réaction
on a des bulles voilà on les entend mais
c'est pas forcément hyper visible donc
là on est sur moi en fait quand on peut
quasiment faire du conseil de chômage
avec ce type de méthode même si elle est
simple la typiquement on est en
situation de chômage d'entretien sert
qu'on a du calcaire actif on en a assez
par contre voilà du chaulage d'entretien
c'est d'apporter autour de 500 unités de
cae tous les 4-5 ans ceci dit et ça
c'est très important
le bois si vous en rapporter sa dose en
calcium
donc quand on apporte énormément de bois
on apporte du calcium
en fait l'amendement calciques il n'y a
pas forcément besoin de se poser trop de
questions et on verra si ça se vérifie
c'est à dire que normalement si je
remonte jeu ça veut réguler plus si j'ai
plus de base et plus de calcium
vous voyez déjà là et puis on voit aussi
que on a des on a des desroches
donc on est sûr de toute façon sans
doute voilà un terroir à roche calcaire
et si on fait ici c'est pareil ça bulle
énormément voyez sa bourse sa bulle
donc ces réactions la montre qu'on est
dans un sol plutôt calcaire et ces types
de réactions c'est qu'on commence à
avoir pas mal de kalkar actifs on va
être trop de 4 5 6%
donc je sais pas quel tu connais péage
de tain c'est grosso modo 7,8 donc en
hause sol calcaire qui peut avoir une
tendance voilà être on appelle ça des
sols bloquant maintenant si on a
beaucoup d'activités biologique de la
chaleur de l'humidité ça a tendance à
travailler convenablement
ceci après on prend l'eau oxygénée pour
voir si on a du carbone la ville parce
qu'on pourrait très bien dire tiens y'a
trop de d'humus donc fait mieux c'est
pas actif il est mort bon si sa bulle
beaucoup à l'eau oxygénée c'est quand
même on a une forte activité biologique
et du carbone la vie donc on va
commencer par le bas on va voir ce que
ça fait sur les 3
moi
voilà
nous écoutons
donc on voit ici dans l'horizon de
surface ça se liquéfie 1 donc on a une
activité extrêmement voyez ça se
liquéfie ça sera sans quasiment en eau
donc on a une activité
on ne peut pas dire que cet humus et
inactifs si vous faites de l'oxygéner
sur duché pas moins de la tourbe
il allait avoir des réactions assez
faible parce que là pour le coup la
tourbe c'est une matière organique
bloqué évolué qui s'est accumulée ici on
voit que plus on descend au moins la
réaction est active mais ça c'est normal
puisque en fait c'est lié à l'activité
biologique astous carbone habile qu'on
peut avoir
moi je dis souvent il faut que ça fasse
un peu comme une bouse de vache voyez
donc la salle a fait la salle a fait la
salsa le fait un peu moins mais c'est
normal et dans l'horizon profond donc
voilà c'est n'y a pas de y'a pas de
soucis donc on a une activité quand même
global qui est très intéressante
alors ce test à l'eau oxygénée attention
c'est pas un test ultra scientifique
carey tout ce qu'on veut mais ça donne
une indication et cette indication est
intéressante si vous avez vous mettez de
l'eau oxygénée que ça fait cette
réaction là dans l'horizon de surface
vous allez avoir un problème et je vous
garantis que ce type de réaction là dans
des sols 1% et demi de matières
organiques à ses matraques et on a on a
ça quoi c'est à dire que derrière si
vous supportez pas la pousse par les
engrais etc
vous allez avoir vraiment des problèmes
donc c'est intéressant de voir ici et
d'ailleurs la réaction continue là je
sais pas si tu vois donc c'est assez
intéressant
la réaction continue donc on a
énormément d'activités donc voilà donc
globalement si on fait un peu une
synthèse de ce qu'on vient d'observer
beaucoup d'activités biologique
il ya des choses que je voulais pas
montrer parce que la caméra c'est
compliqué on a beaucoup de colons bol on
a des on a des myriapodes qui se
baladent j'ai vu des diplô pod vous
savez c'est c'est sorte de crustacé
terrestre qui s'enroule sur eux-mêmes et
qu'ils mangent voilà les morceaux de brf
etc
il y en a partout c'est normal dès qu'on
commence à mettre du bois j'en ai trouvé
tout à l'heure à 70 cm dans des galeries
de vers de terre
donc quand je vous dis qu'un seul qui
marche bien une connexion surface
profondeur effective
là on a cette connexion sur 13
profondeur qui est effective et qui est
forte donc globalement on dans cet
objectif de dire le msb doit amener à un
sol qui fonctionne bien voilà on a tout
ce qu'il faut pour dire que voilà tu as
une base toute façon pour faire du
maraîchage qui excellente un seul qui va
se réchauffer qui va drainer qui va pas
sans gorges et insolent qui va pouvoir
permettre
des processus de minéralisation qui sont
corrects même excellent et puis on voit
que cet établissement de l'activité
biologique est effectif avec beaucoup de
racines de vers de terre année sic avec
des vers de terre qui marbre ici cet
horizon organique
voyez dès qu'on en sort on ne trouve
toujours des vers de terre partout et
donc extrêmement grumeleux oui un ver de
terre là ici ici voyez là donc en fait
on a de l'activité biologique partout
cette activité biologique travail pour
nous et le fait d'avoir beaucoup de
lombrics ça permet de faire passer du
carbone azote assez rapidement ça permet
également de créer cette macro porosité
qui nous est utile pour oxygéner le sol
et permettre des bons processus de
minéralisation et drainage donc
globalement mois sur ce type de fans sur
ce que je peux observer là on est sur
quelque chose d'extrêmement bon
d'ailleurs c'est ce que j'ai dit tout à
l'heure quand j'étais en train de mettre
en place le profil fait ça fait du bien
ça faisait longtemps dreyfus type de
profil là je vois ce type de profil là
souvent dans des sols en acs matures
voilà on va chez les céréaliers ça fait
dix ans qu'ils sont acs on a voilà on
assez collemboles à 70 cm on a tous eu
cyclage qui se fait chez toi c'est le
cas donc ça veut dire que ça y ait un
équilibre organo biologique qui s'est
bien créer on a de la faune qui active
qui marche et qui est apte à dégrader
facilement les couverts en combien de
temps quand tu mettais 5 cm s'est
dégradée dans l'année c'est mou fait bon
donc tu as quand même un sol qui a une
capacité de digestion qui est
extrêmement importante qui va te manger
150 à 200 tonnes de brf par an donc le
sait pas le sol en fin mais c'est
marrant des fois je fais des formations
que je demande à certains participants
commencent à se dégrader la matière
organique on a l'impression que c'est
comme un aspect zik
je le mets sur le sol puis ça fond et
c'est un peu magique alors qu'en fait
non c'est la microbiologie et les
lombrics
donc si ça arrive à digérer cette
quantité là c'est que tu as totalement
qui permet de le faire donc on verra
après ce que ça implique dans l'acte
dans l'observation qu'on fera avec
arthur et puis en termes dite eca mais
globalement on est sur quelque chose qui
est extrêmement favorable et qui va
enfin tous les cas voilà on est on est
sur quelque chose qui est nickel en
termes de partir sur du msv et est ici
sur un sol comme ça quand tu mérienne ça
pousse si tu commences à a complété ne
serait-ce que 30 40 unités sur certaines
cultures
tu vas avoir un résultat extraordinaire
1 où la sueur ou sur des sols à 2 % de
matière organique
il te faudrait le double ou le triple
pour pouvoir fonctionner convenablement
donc ça c'est important c'est que dans
des sols 1 msv ce qu'on va rechercher
c'est d'avoir un milieu qui permet ces
degré d'otto fertilité sélect de façon
entre guillemets extensive le légume y
poussent il fait son boulot c'est
commercialisables et puis plus le milieu
est fertile plus - on va avoir de
variabilité aussi de rendement mais
après c'est ce qu'on discutait aussi
c'est à dire que si demain on veut faire
du on sait par exemple dans le
maraîchage à destination de la grotte
des grandes surfaces
il faut une qualité les cas liés des
choses extrêmement régulière on pourrait
dire ben tiens on n'a pas des choses
régulière ici même il suffit de
compléter un peu pour lisser le résultat
technique n'aurait pas grand chose à
faire pour avoir d excellents résultats
au final donc c'est vraiment dans ce
sens là où ces pratiques là pour moi
sont adaptés à quasiment tous les types
de maraîchage en sachant que toi tu as
la chance d'avoir du sourcing de
matières organiques assez facile pour ce
que pour qui ce serait plus difficile ça
devient une priorité quoi ce qui permet
de faire ça c'est les apports que tu as
pu faire et finalement au démarrage tu
avais quand même pas mal de lombrics
voilà tu avais 2,8 pour cent de matières
organiques t'avais du lombric ça circule
est donc globalement on était dans un
milieu qui était plutôt bon donc la
capacité de digestion était pas
forcément empêcher donc tu as pu rentrer
dans ta on va dire dans la construction
de ton statut organique du sol de façon
assez simple et rapide et ce qui est
important c'est que si on est dans des
situations qui sont différentes
notamment des situations extrêmement
dégradés ou des typologies de sol avec
de l'hydro morphy avec voilà des choses
problématique
il faut il va falloir s'adapter et puis
bon on entendra en attendant françois
sur ces questions alors un profil
culturales c'est la seule méthode qui va
vous permettre de pouvoir explorer le
sol dans ce qu'il est c'est à dire un
volume il faut le faire au moins de 2
mètres de large en fait la question
c'est par exemple ici j'ai représenté on
a deux planches là bas on peut regarder
ce qui se passe sur les deux plans sur
les chemins j'ai pas forcément fait
l'étude ici mais on voit que sur les
chemins c'est plus compact et que que
sur la planche un grosso modo donc en
fait ce que vous allez regarder avec un
profil c'est essayer de capter
et selon votre système de production les
variabilités vous pouvez avoir donc là
un système maraîchers bon on a une
largeur on a deux planches on a trois
chemins on commence à pouvoir regarder
un certain nombre de choses dans un
système céréaliers mais on va essayer de
faire au moins une largeur de ce mois
pour commencer à voir ce qui se passe
donc grosso modo ça va être entre 2 et 3
m de large la profondeur 1 m à 1 m 20
ça sert à rien d'aller gratouiller à 80
cm on peut le faire un quasi avec une
bêche connais beaucoup mais voilà donc
là on descend à 1 m m 20 et puis après
le protocole est simple poisson vous le
trouver sur le site s'appelle profil
culturel point fr et donc vous avez
l'exploration d'abord ici delà des
horizons pédologiques donc ici par
exemple tient à coeur c'est moi j'en ai
d'autres industries comme ensuite là on
a des horizons dit anthropique qui ont
déjà été touchés par l'homme
on les regarde le protocole c'est je
regarde déjà les partitions qui sont
verticales et après je peux regarder les
partitions horizontale ici globalement
les choses se valent donc j'ai pas
commencer à faire des partitions
horizontale de façon très importante
mais par exemple dans un profil en
grandes cultures
vous allez après une récolte de maïs par
exemple qui s'est fait dans de mauvaises
conditions vous revenez le printemps
suivant vous fait le profil vous trouvez
l'héritage des passages de moissonneuses
ces choses qui se décèle et donc ça
permet de faire un peu un diagnostic
voilà donc en gros voilà à peu près le
protocole et période il n'y a pas
forcément il faut être faut pas avoir de
l'eau dans les baskets tout le toute la
journée donc si vous faites un profil de
sol
j'en sais rien moi
en décembre quand il fait froid et quand
il ya de l'eau partout et que l'activité
biologique est au point mort c'est pas
la meilleure des périodes donc les
périodes qu'on va rechercher c'est
plutôt des périodes où on a de
l'activité biologique pour l'observer et
des périodes où on peut faire le profil
tranquillement donc c'est l'automne les
périodes comme celle-ci
ou alors le printemps tout simplement le
potentiel de minéralisation d'un sol
c'est lié à la pluviométrie à la
température à votre typologie de sol
donc plus insolent et léger oxygénée
dans un climat chaud et avec de l'eau
plus vous allez minéralisée plus votre
sol va être argilo calcaire dans un
milieu froid est engorgé en eau plus
votre minéralisation maintien est en
fait le processus de minéralisation
c'est un processus dynamique qui est
liée à l'activité biologique
c'est à dire que si votre activité
biologique ne fonctionne pas votre
minéralisation ne se fera pas c'est pas
un processus mécanique c'est pas un
processus physiques c'est un processus
biologique
donc ça veut dire quoi ça veut dire que
la typologie même aussi c'est à dire les
communautés de micro-organismes et la
quantité de lombrics vous allez avoir
dans le sol va aussi accélérer ce
processus de minéralisation
donc vous avez ce fameux coefficient k2
qui peut être calculée par rapport avec
pedro climat et vous avez des abaques
sur internet
et puis vous avez la nuance que vous
allez devoir apporter dans la
connaissance de votre sol et l'activité
biologique
c'est à dire que si vous avez un sol
avec 500 kg de lombrics ou un sol avec
deux tonnes et demie de lombrics la
cinétique de minéralisation n'a rien
avoir à voir si vous êtes dans un milieu
où vous arrosez en été ou alors vous
arrosez pas en été la minéralisation ma
n'avons rien à voir aussi puisque grosso
modo avec les étés qu'on a
si j'arrive tout l'été je vais
énormément minéralisées donc on voit que
les deux variables les trois variables
qui font qu'ils font justement bouger ce
coefficient cas de minéralisation c'est
la pluviométrie la température et
l'activité biologique
si je prends par exemple un produit que
quand on a présenté tout à l'heure qui
n'utilisent de chez british on va on
peut avoir une minéralisation accrue
parce qu'on a une quantité de micro
organismes et des typologies
micro-organismes différentes qui vont
faire bouger aussi le curseur donc
l'ajout de micro-organismes donc des
probiotiques ou même des prébiotiques
qu'ils vont faire
or is et une certaine flore vont pouvoir
permettre aussi d'accélérer ce
coefficient
c'est pour ça que dans les stratégies de
rétablissement de la fertilité des sols
par exemple sais pas je prenne soin même
% de matière organique
la meilleure chose à faire c'est de
faire un gros coup vers d'automne qui va
faire six sept huit tonnes de matière
sèche en sortie je peux lui adjoindre
des prébiotiques donc un ensemble
d'oligo-éléments mais aussi des
probiotiques le trichoderma on en a
parlé c'est d'ailleurs lucienne c'est
guéant parle du tricot derma sait des
choses qu'il a pu utiliser justement
pour rétablir des sols
parce que ce sont des champignons du sol
qui vont pouvoir travailler justement
sur l'accélération de la minéralisation
la mobilisation du phosphore du du
potassium et c est donc on a un milieu
qui va pouvoir très vite se rétablir
voilà il ya le chien qui donc voilà donc
on a en a sept cette notion là qui est
qui est extrêmement importante
ne vous fiez pas simplement aux à bac 2
k 2 vous pouvez trouver sur internet
sont des abaques qui ne prennent pas la
variable biologique en compte
ça veut pas dire qu'elles sont fausses
ça vous donne une base de réflexion mais
derrière il va falloir mettre la
variables biologiques en route pour
pouvoir avoir la bonne la bonne
dynamique
j'espère que c'était clair j'ai une
question
bastien est ce que tu as déjà fait des
profils similaires en sol très argileux
ou mdd quantité aussi importante de
matières organiques ont été apposées en
surface sans mélange
est ce que tu a observé des choses qui
pourraient intéresser éventuellement les
gens qui écoutent alors ses impôts à ta
question est très très importante parce
que ça va dépendre de où en est le sol
sert tu peux avoir un sol très argileux
mais à 3% et demi de matières organiques
au démarrage
tu vas commencer à voir ce cycle qui se
fait et j'ai vu des sols complètement
détériorés ou on a fait ça et ça a été
la même photo k montrait françois ce
matin c'est à dire que tu as un horizon
unis faire extrêmement important et
dessous c'est clair c'est à dire qu'en
gros le mélange a du mal à se faire et
ça c'est lié à la quantité de lombrics
qu'on va avoir au démarrage en fait moi
je pense que c'est la vraie variable
elle est là c'est à dire est ce que j'ai
du lombric au démarrage ou pas et après
tu as des sols plus ou moins compliquées
à bosser un lé sol très argileux
en fait il ya des sols qui peuvent être
ça serait instable et qui peuvent se
replacer sous serre ça arrive très peu
parce qu'en fait je gère ma mamma
pluviaux en gros mais un des premiers
facteurs de dégradation de la structure
du sol c'est l'excès de pluie quoi et
certains sols ont une tendance à l'art
compaction mais moi je dirais il faut
observer quoi c'est à dire que il faut
pas s'en empêcher
et ça peut être très rare ça peut être
vraiment c'est comme un médoc mais des
fois passé un qu'outre permet de
remettre en route
l'oxygénation du sol sans forcément
empêcher les lombrics mais ça c'est
l'observation in situ et c'est là où on
fait le mélange dans des sols qui sont
dégradées pour moi c'est quasi
indispensable en fait le graphique
extrêmement violents sont repartis en
correction parce qu'on a fait des arrêts
brutale
de travail du sein le sens fer les
apports on a exactement le même
mécanisme que j'expliquais ce matin les
deux premières années ça merdouille
parce que les lombrics sont parvenus et
de l'est qui sont venus tout ce qu'on
met à pousser et ce cas c'est drôle
c'est que les déjections de vers de
terre qu'on peut avoir ici sur des sols
sableux qui qui vont fondre quand il ya
aussi ça c'est quand même très simple
dont ça va fondre sous la pluie quand
c'est très très riches en argile ça font
pas et donc ça te fait des des couches
de de déjections de vers de terre comme
ça de petites bildt et ça s'accumule au
fil des années et après ça finit par
former un très gros horizons mais c'est
des sols qui ont un énorme potentiel
quand tu fais des intrants massif sur le
sol très argileux et que tu arrives à
retrouver des vers de terre en termes de
potentiel production c'est génial et là
le secret c'est que les deux premières
années faut irriguer pour que pour que
les fans puissent enraciné déçu en
n'annonçant pas trop là mais en fait ça
ça pose pas de problème et même dès
aujourd'hui tu vois des limons qui ont
des tendances à l'hydro morphy bleu lire
etc
je me rends compte que s'il était tu
continues de les arroser
est-ce que tu t'étais salissant
hydromorphes si la sortie de l'hiver est
donc en fait tu dis est faux que ça
sèche qui s'assèchent et a peur de
remettre de l'eau en fait admettre c'est
ce qu'il faut faire il faut surtout pas
qu'ils se dessèchent trouve à ce que
deviennent tous dur en fait il faut les
maintenir et une mutation est compliqué
voilà et la remédiation et compliquée
dès qu'ils sont secs mes racines peuvent
pas descendre et donc comme il serait
une remorque tu te dis faut à tout prix
10 euros oxygène en séchant alors est ce
pas la bonne solution
ils vont se réchauffer de toute façon
bien de peut-être un peu lentement et
ils vont se réoxygéner mais le truc
c'est que très vite si ça serait super
bien et qui pousse le bruit de fond
maintenir le micro et donc il faut
arroser les iron man she c'est ça qui
est un peu compliqué évidemment et il
m'a fait un lot c'est vraiment le ser la
fois ce qui tu as les sols mais c'est ce
qui permet de me plaindre sera cité
devant parce que dès qu'ils sont
compactés et dur d'ailleurs c'est moi je
rebondis là dessus parce que c'est ce
que j'observe chez nous donc un climat
plus continentaux avec des hivers qui
sont des gros des hivers froids et
mouillée et puis d été qui sont des
était de plus en plus sec et plus en
plus chaud c'est que la variation
d'irrigation l'été est mauvaise il faut
avoir quelque chose qui permette une
humidité constante et donc ça demande
d'être assez technique finalement l'eau
devient
les premiers entrants l'un des seuls au
final dans ces milieux-là très riche en
humus parce que c'est l'eau qui va
permettre de régler la machine de
minéralisation et quand on est unique t
on à une résistance à la pénétration qui
diminue donc effectivement ça fait le ca
fait cet effet enracinement plus
important moi je rebondirai peut-être
aussi par rapport de la culture plus
industrielle par rapport à vos
expériences sur ces voix lasse efron
compaction et c est ce qu est ce que
vous observez de notions de porosité
donc au final on peut un peu tout résumé
en tout cas on monte tout
particulièrement la notion de stabilité
structure c'est à dire que tant qu' on a
un sol qui est en capacité de retenir de
l'eau ou de l'air les racines pour
engager la vie pourra y aller la matière
organique pourra descendre avec les
mouvements de la vie d'une première
chose ensuite au niveau 2 des systèmes
en grandes cultures légumières de plein
champ systema
de conservation c'est un copier coller
de l'agriculture de conservation les
grandes cultures et donc il ya même pas
de différence à faire exactement super
bon est-ce qu'on a d'autres questions
qui ont émergé
on a une question déjà qu'ils nous
demandent est ce que pour lancer une
activité sur une prairie avec 2 3 % de
matière organique ou préconisent de
déconvenues un décompactage sur le net
avant la joute des poussins venus
décompactage au type grelinette ok donc
qu'est-ce qu'il faut faire un
décompactage avec grelinette ou autre
chose sur une prairie à 3 % de matière
organique doit 3%
ben moi je dirais déjà la question c'est
comment est la prairie si c'est une
prairie qui est très puissante
ça veut dire qu'on est sur un potentiel
de sol qui est important si on a une
prairie qui en fait quand on dit une
prairie très puissante c'est une prairie
où l'agriculteur qui étaient là avant la
laisser s'exprimer
c'est à dire des c'est pas des
exploitations très précoce tous les ans
c'est en tout cas une prairie qui a pu
exprimer son potentiel végétal
régulièrement pendant sa carrière
normalement elle a fait des racines de
façon très importante et même s'il a
deux pour cent et demi de matières
organiques
vu que c'est des milieux qui sont pas
perturbés on devrait avoir normalement
un milieu milieu ce n est donc qu il
suffirait de couvrir être cultivée dans
ce type de milieu
après je dirais mettait un coup de bêche
quoi vous vous en tenez pas à bon compte
vous mettez un coup de bêche vous
regardez si c'est extrêmement compact
extrêmement dur vous pouvez sécurisé en
mélangeant et on ne faisant pas juste
une technique de bâchage et puis et puis
culture c'est vraiment la préhension du
milieu finalement je sais ce qu a dit
xavier c'est est ce que mon seul à une
bonne stabilité structurelle est ce
qu'il est poreux est ce qui laisse
passer l'oxygène et l'eau et dans ce cas
là j'ai pas besoin de machines et où est
ce que je suis dans un milieu où ça va
poser problème
et dans ce cas là bas je limite se peut
limiter les risques en faisant des
apports et en les mélangeant pour me
créer un horizon voilà mais
habituellement la prairie et est un
milieu plutôt favorable au démarrage
mais je te laisse à la réponse à ta
question si on est sur une pris un bon
soir
si on est sur une prairie un petit peu
bancal où il ya n'est pas totalement sûr
du potentiel de fertilité un des astuces
c'est de mettre la matière organique sur
le sol très tôt en amont jean simon
avant donc de m c'est ce que tu avais
fait ici j'en étais mais d'émettre 6
mois avant à l'automne en septembre et
pendant tout l'hiver en fête commence
déjà à se dégrader et en l'espace de six
mois on a déjà une multiplication au
fait de la population vers de terre
puisque tout fait qu'on dit est quand
même assez élevé et comme la matière est
déjà dans un état de dégradation assez
avancés par les micro organismes en fait
on se retrouve au printemps avec une
matière qui est déjà en digestion en
fait six mois c'est déjà suffisant de
plus si on veut faire une une culture
entend mettre la matière organique en
septembre octobre l'année précédente
ça permet déjà d'avoir une matière qu'il
entre à se dégrader
et ça marche très bien généralement mail
à mettre vraiment tôt parce que si la
matière le dire parce que des fois on
met la matière trop tard donc on l'a fou
en décembre il fait froid et de l'ol et
bouge pas du tout on arrive au printemps
ça a presque repris en masse autour de
la matière et c'est la galère donc c'est
la même vraiment des phases de
minéralisation donc c'est septembre pour
que ça puisse beau 56 réunion tout comme
les sols déjà ici donc de toute façon il
ya déjà un potentiel de minéralisation
énorme dans le sol la si on met le brf
au dernier moment c'est pas un problème
quand il va les chercher la nourriture
dont le sol il n'a pas besoin est que le
bs en décomposition aussitôt il ya déjà
du potentiel est d'autant plus que si mr
fmi qu'en surface sa phrase et rohff en
azote puisque la femme d'azov ne se fait
que si on mélange après la notion de
lacunes dans la question il ya est-ce
qu'il faut passer la colline est une
infiltration pour lui
et plus tard en gros le point de repère
c'est qu'à la grelinette ou officieux
rateur si c'est très facile à faire
c'est pas beau ça
or tous les cinq normalement c'est très
facile à faire je reste avec et après il
ya peut-être une nuance à apporter aussi
le type de culture comment faire si on
veut faire des légumes racines par
exemple l'astuce faut le rappeler quand
même c'est de maintenir les soldes le
plus humide possible pour que le
tubercule vers un signe puisse se former
mais aussi et malgré tout si on veut
être sûr et certain d'assurer le coup
notamment sur la carotte par exemple
parce qu'on n'est pas forcément sûr et
certain de sa capacité d'irrigation oui
balle un décompactage sur ce type de
légumes ça ça semble évident ce que
j'essaie de faire des 43 strip tease sur
lannion des cochons 5 à la carotte ça
reste encore un des légumes qui est un
peu compliqué à faire dans des
stratégies seulement parce qu'on cherche
des formes extrêmement droite est donc
le seul astuces de se diriger beaucoup
pour le seul réseau nuit et su ça c'est
intéressant sur de la pomme de terre est
ce que ça sert à quelque chose de venir
les plantes terne enfouissant ou au
final je peux les mettre en surface je
paille et je laisse venir
cette question fait exprès c'est pour
ces jeunes bien que j'anime en fait les
deux marchands les drames arrivent très
bien les pommes de terre souillée
des matières et nicolas divertissement
vous riez riez notamment dès qu'on
commence à obtenir des très bons
rendements
moi j'ai vu des collègues faire la
moindre culture de pommes de terre
plusieurs des années de suite sous les
très gros couvert de matières l'unique
là on était tellement de matière
organique que les sols à notre niveau de
fertilité énorme donc on avait des
rendements qui est vraiment important
les pommes de terre sortez les mules
sont donc là daverdisse et effectivement
on ne va plus avoir vraiment besoin
driver sol sur la pomme de terre le défi
c'est quand même de notamment ceux
retombées des groupes high âge c'est
qu'on a des variations un peu bizarre
mais les autres filles du sol et suivant
le variétale m'a quand même pas mal
encore aujourd'hui de pertes à cause d'
attaques diverses de champignons et
celui ci il y avait vraiment un travail
à faire sur le favori dans les
stratégies de paul de personnes du temps
les pommes de terre qui seront dévoilés
lors qu'ils sont entraînés

Partager sur :