Ensiler un mélange précoce de qualité

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Cet article est issu de la base GECO. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo Geco

Le GAEC des boutons d’or, à Villiers-Charlemagne en Mayenne, accueille la plateforme d’essai conduite par le Pôle Bio de la Chambre d’Agriculture des Pays de la Loire.


Cette plateforme teste, depuis 3 ans, 3 modalités de récolte précoce de fourrages riches en protéines :

  • Modalité à dominante céréales
  • Modalité mixte céréales-protéagineux
  • Modalité 100% protéagineux


Leviers mobilisés

Récolter des associations céréale(s)-protéagineux à un stade immature afin d’avoir des fourrages ensilés riche en protéines. La date de récolte précoce (1ère quinzaine de mai) peu permettre d’implanter un maïs ensilage à la suite.  


Principaux résultats

  • Le rendement est plutôt limité : de l’ordre 4tMS/ha pour toutes les modalités
  • La digestibilité est plutôt élevée : de l’ordre de 0.9 UFL pour toutes les modalités
  • Les teneurs en protéines sont variables : plus élevées pour les modalités mixtes et les modalités 100% protéagineux que pour les modalités à dominante céréales. La teneur en MAT est de 11% pour les modalités à dominante céréales contre 18 à 20 % pour les autres modalités.


Enseignements

Les mélanges à dominante céréales sont peu intéressants pour réaliser une récolte précoce car on obtient une faible biomasse avec une teneur en protéine moins élevée que pour les mélanges riches en protéagineux.


Pour les mélanges riches en protéagineux il est conseillé de réaliser une analyse des coûts-bénéfices car en récoltant précocement on a un faible rendement face à un coût d’implantation élevé : de l’ordre de 250 €/ha pour les coûts de semences. Retarder la date de récolte peu permettre d’améliorer le rendement mais il faut veiller à ne pas perdre en valeur nutritive.

Annexes

Leviers évoqués dans ce système

Partager sur :