Comment faire du TCO, par Emeric Saboureau

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (24 nov. 2020) - Emeric Saboureau - Durée : 21 minutes

Thumbnail youtube 22yDDcFTst4.jpg

Annexes

Transcriptions

dans ce cube

il va y avoir des micro organismes donc
on va appeler synthé coc 1 t de compost
au qg nez ça permet de venir multiplier
des bactéries des microorganismes
bactéries champignons des nématodes des
protozoaires qui sont compris dans un
lombricompost donc ce nombre augmente
poste est fait à base de fumier de pékin
et bovins donc on va récupérer ce fumier

Afficher la suite

d'écart et bovins qui est de base bio

donc biologique
ces animaux sont nourris que à l'herbe
sans antibiotiques
on va récupérer ce fumier là qu'on va
faire plomber composter donc le
lombricompostage en fait on va on va
insérer des vers de terre qui vont venir
triturer le fumier pour à la fin nous
rendre
en compost qui est intégralement passé
dans l'intestin des vers de terre et
commence c'est par presque tous que ce
qui passe dans un intestin de vers de
terre est rendu très assimilable par les
plantes tout ce qui s'ensuit donc en
fait on va prendre tous ces
micro-organismes là et on va la
démultipliée donc la démultiplication se
fait sur une cuve à peu près comme ça où
on va leur amener de l'air de l'oxygène
de l'eau pour la multiplication et du
sucre ont commencé qu'une bactérie
il faut de l'eau à une certaine
température de l'oxygène pour qu'elle se
développe et du sucre pour qu'elles
mangent qui et pour quelle puce
démultiplier vue lombricompost qui a
acheté chez un fournisseur qui lui est
spécialiste du lombricompost car c'est
assez minutieux affaire est très long en
fait pour faire un lombricompost il faut
à peu près entre huit et un an de
trituration par les vers de terre dans
un bâtiment
avec une température idéale et de l'oci
pareil est en fait tout ça et mélangées
pendant lui moi quoi en fait donc
donc c'est un processus assez long j'ai
essayé avec aussi jean charles de
villiers on a essayé ensemble de faire
donc d'aller voir certains fournisseurs
et on a vu que sur sur certains
fournisseurs il y avait quand même des
différences
donc il faut pas hésiter de d'aller chez
des fournisseurs que nous on conseille
donc guano diffusion en est un entre
autres et j'ai aussi tersen pour ceux
qui sont sur sur l'ouest
c'est sur angers en fait qui est si on
spécialisés sur ce lombricomposteur
d'abord donc il faut remplir l'eau alors
si on utilise de l'eau du réseau il faut
il faut la déclarer donc pour la
déclarer il faut pas en fait il faut
soit l'oxygéner donc soit la laisser au
repos pendant une douzaine d'heures
caron car tout le monde sait enfin car
on sait que le chlore tue les bactéries
quoi donc il faut pas de chlore du tout
donc en fait le mieux serait de
récupérer de l'eau de pluie ou l'eau de
pluie est derrière
on l'incorporent dans une cuve il faut
pouvoir garder la température de l'eau
entre 18 et 22 degrés si on s'en va sur
des températures plus élevées on risque
d'avoir comment dire
donc des problèmes avec des pathogènes
humain quoi en fait donc on peut
multiplier des bactéries qui sont pas
très bonnes pour l'homme donc c'est pour
ça qu'il faut rester dans ces écarts
entre 18 et 22 degrés quoi donc une fois
que l'eau à température qui est oxygénée
donc faut ramener de l'air donc soit
qu'une pompe
moi je travaille avec un compresseur
mais c'est un compresseur industriel
donc c'est assez
assez énorme parce qu'en fait il faut
ramener à peu près
une oxygénation d'eau entre 15 et 20 %
dans l'aude r donc il faut quand même
pas mal de
de débit d'air et donc une fois le sujet
oxygénée une fois l'eau donc à
température on va incorporer le
lombricompost donc le lombricompost je
vais le prendre
donc moi je les en sac je vais le filtre
et voilà un filtre un filtre donc la cdm
ya 400 micron donc que c'est vraiment à
ses fins mais on peut voir donc en fait
je vais mettre mon lombricompost dedans
voilà je cherche dans après faut pas
oublier d'oxygéner aussi dedans parce
que une fois lombricompost humide il va
il va se compacter et là on va créer un
milieu anaérobie alors que c'est parce
qu'on cherche on cherche à mieux aérobie
donc voilà après je prends dans son sac
je le mets directement dedans et ça
laisse infuser en fait donc je laisse
infuser donc tous à toutes les banques
tous les micro organismes passe à
travers et vont se diffuser dans toute
la dans toute la cub et vont se
multiplier grâce à la température et au
sucre qu'on va lui en donner le sucre
c'est à base de mélasse donc c'est de la
mélasse de canne pur faut vraiment
partir sur du pur parce que toutes les
autres mais las pour l'alimentation
animale par exemple c'est pas bon parce
que on est sur des sur des sucre de
betterave ou de pommes de terre et c'est
vraiment pas le top
voilà donc faut vraiment partir ceux de
la mélasse de canne pur voilà en fait ça
c'est la base d'un pc ou d'un thé de
compost oxygénée alors l'infusion tout
dépend de ce qu'on va vouloir donc si on
veut partir sur un
un thé plus bactérien donc sur les douze
heures on est sur un tel acte est rien
12h01 fusée on est sur un ton bac tu as
rien plus on va augmenter plus on va
tabler sur un ratio cheveux bactéries
champignons on va dire sur les 18 heures
on va 18h09 fusion on va être sur à peu
près une bactérie pour un champignon de
même voir un peu plus fin plus de
champignons que de bactéries et plus on
va augmenter plus on va aller sur une
rue le ratio champignons voilà et plus
on augmente encore longtemps après on va
aller sur des nématodes et des
protozoaires voilà donc tout dépend de
ce qu'on veut pulvériser dans le champ
est ce qu'on veut en faire en fait pour
partir sur l'oxygénation il faut
vraiment avoir une base de 15 mètres
cubes d'air par mètre cube d'eau à leurs
15 mètre cube d'air heure par mètre cube
d'eau ça c'est vraiment le minimum
en fait il faut être entre 15 et 20
mètre cube d'air heure par mètre cube
d'eau voilà il faut partir sur des
sur l'oxygénation vraiment finement fait
tout ce qui est bulles fines comme on
pourra voir tout à l'heure dans le cube
va va permettre une meilleure
oxygénation sur toute la partie de la
cuve et ne va pas casser les
micro-organismes aussi parce qu'on sait
que enfin un micro-organisme c'est très
très fin et très très fragile
donc voilà pour ce qui est de la mélasse
donc le sucre pour donner à manger aux
bactéries pour qu'elles se multiplient
il faut à peu près 1 lite 5 ou 1 kg 5
enfin parce que la menace pèse 1,3 tonne
au mètre cube donc sans parlant litres
soit en parlant kg mais moi je vais
venir
en litige moi je mets à peu près un lit
tu invites 5 de mélasse pour un mètre
cube d'eau voilà en incorporant la
mélasse dans l'eau il vaut mieux
favoriser déjà de la mélanger avant de
la diluer avant que de la mettre
directement dans la cuve comme ça car la
menace va se prendre c'est quand même
assez très consistants va cependant
masse dedans et ça va créer un milieu à
anaérobie dans l'eau donc il vaut mieux
dilué avant et après l'incorporer dedans
donc après l'incorporation de la menace
se fait une fois qu'on a mis le
lombricompost
on le met tout de suite - après moi je
préfère
venir le maître en plusieurs fois donc
je mets 08
au tout départ et après je reviens
cinq six heures après pour remettre
encore 0,8 comme ça il ya une meilleure
assimilation des sucres ou alors
maintenant si on veut revenir toutes les
six heures on peut le faire mais il
faudra utiliser enfin faudrait toutes
les six heures à peu près ici quoi voilà
donc après généralement on servait quand
même comment ça se passe pour ce qui est
de la température de la cuve
donc moi j'ai acheté un tank à lait en
ancien tank à lait j'ai gardé le
brassage qui est qui est vraiment un à
un et faire un brassage interne et grâce
ce brassage là il n'y aura pas de zone
anaérobie et donc pour la chaleur en
fait j'ai enlevé le
le circuit froid et j'ai mis un circuit
d'eau chaude donc avec un ballon d'eau
chaude donnant avec une pompe sa
curatrice
j'ai gardé la sonde de température qui
est sûre sur le bout et en fait la
sourde aux températures m'indique que la
température monte j'ai mis un thermostat
sur donc sur un ballon d'eau chaude mais
c'est un petit ballon s'est il fait 68
et ça et voilà ça et ça suffit largement
donc en fait j'aime ma température
idéale tout le temps que grâce à mon
thermostat également je me cale à 19
comme ça au moins je sais que ce que
j'ai pu remarquer c'est que dans cette
cuve l'a donc avec une petite aération
on a tendance à ce que la température
augmente un tout petit peu je pense du
fait du travail des micro organismes en
fait je pense que ça crée une petite
chaleur et après c'est pas énorme pour
moi vaut mieux pas dépasser les 22
degrés parce que si on est passé 22
degrés on va être on va proliférer des
choses pas très bonne
la formation a été vraiment sur le sur
le tas à vouloir essayer des choses et
il ya un truc qui fonctionne très bien
ces deux une fois qu'on a fait par une
cuve donc on peut le faire en test sur
un petit saute-vent lite on peut on peut
faire un test faire sa base en fait et
quand on sait que ça va fonctionner le
néant vraiment grosse en grosse partie
mais le test qu'on peut faire c'est le
test sur le cresson en fait le cresson
ont réagi très très bien
à tout c'est mon pain toutes ces choses
donc si c'est vraiment pas bon qu'elle
crée son il va mourir tout de suite
alors que si c'est bon et bien il va
rester en forme et le test du cresson
faut absolument essayer pour ceux qui
veulent le faire pour ceux qui veulent
faire ça il faut vraiment le faire
petite quantité avant est vraiment à les
essayer sur une donc sur une petite
surface
donc c'est donc si vous n'avez pas de
crise ont essayé sur vos cultures mais
vraiment sur de petites surfaces pour
voir quels sont les effets et vous allez
voir tout de suite donc il faut pas se
lancer tout de suite sur des grosses
parties parce que vous pouvez avoir des
problèmes d'anaérobie donc que vous
allez créer un système anaérobie donc
sur vos cultures qui sont pas vraiment
fait pour recevoir ce genre de micro
organismes et ça va pas fonctionner en
sachant que si vous partez sur une cuve
de 3000 comme comme moi à 150 hectares
vous faites même gros surface et vous
engager beaucoup de francophones
derrière la différence de coût ce tout
va dépendre de commandes litres ha vous
passer mais on va dire 160 litres de
passage hectares en trois passages joie
voire quatre on peut être donc moi sur
mes sûr mais tu est mon
plus gros coup a été 15 euros de
l'hectare pour 150 lite de passage donc
ça dépend des personnes mais aussi on
vous passe et 3 fongicides ça revient à
peu près 70 80 euros et là on est aux
alentours de 45 euros
vraiment au plus fort
sinon faut compter entre 7 et 10 euros
vous avez 1 1
un compost basique pour moi ça serait
l'idéal mais il faut avoir toute la
démarche derrière quoi il faut pas faire
que ça que ça donc je pense sur les
exploitants en bio ça peut très très
bien fonctionné très très bien parce que
l'on fait on peut aussi le faire en
europe âge de semences qui apporte
possible alors pour moi leur idéal c'est
5h30 du matin
c'est là où on va avoir la meilleure
hygrométrie les températures faudrait
pas être en dessous de 10 12 degrés
sinon les micro organismes
il n'aime pas le froid en fait on
travaille comme si comme si sûr de la
mine et miner la réalisation de votre
seule minute donc minéralise grâce à
lâche 1 à la venue de la chaleur donc
sébastien là où toutes les micro
organismes se met en route quoi et par
univers s'il fait trop froid mais voilà
ça travaille pas donc à peu près 10 12
degrés c'est très bien le vent faut
éviter et la pression en fait les bars
en fait si vous êtes vous venez de
mettre trop de bach donc trop de
pression vous allaitez les
micro-organismes donc je conseille de ne
pas dépasser un bar un bar 2 de
pulvérisation au chant donc c'est assez
compliqué faut vraiment avoir les bus
spécial après ça on les trouve les
fournisseurs ils ont les buses
donc moi ce qui me permet j'ai réussi là
cette année avec des buses aller jusqu'à
350 8 hectares en étant un bar de
pression et roulant neuf kilomètres
heure un petit peu de pluie un petit peu
avant c'est pas très grave cependant ce
n'est pas très grave
et après je dirais ben c'est comme tous
les autres produits enfin
ainsi vous pouvez vous passez vous
équipe derrière vous allez tout reims et
alors ça ne sera pas perdue ça ira au
sol mais sa frappe à la protection sur
les sur les plantes quoi alors c'est
pareil par rapport à la météo et ça
m'est arrivé une fois j'ai pas pu
pulvérisé parce qu'il y avait trop de
vent
donc en fait je suis passé autre est
entré filet et j'ai pu le mettre sur mes
soldes donc je n'ai pas mis en
protection foliaire mais je les mii plus
plus sûr donc sur mes soldes c'est sur
lui que sur la vie de mon seul camp
maintenant je publiais les a320 huit
hectares maintenant à peu près
maintenant que j'ai deux cuves où
j'arrive à voilà j'arrive à faire après
j'ai pas une grosse surface non plus
donc ça me permet de faire beaucoup
donc là cette année je suis à deux
passages 308 hectares à peu près donc
enfin 350 que ça me fait 708 ha ça
commence déjà à faire
enfin niveau intervention derrière faut
que les agriculteurs aient le temps prêt
nous prennent le soin de faire les
choses bien parce que c'est pas un bidon
qu'on achète à la coop et converse dans
le pub est enfin là fait c'est quand
même une grosse préparation avant donc
assez soigneuse aussi parce que tout ce
qui est des infections derrière voilà
faut donc faut vraiment être porté là
dessus il faut vraiment avoir envie de
le faire quoi alors oui ça peut se faire
à toute échelle et à toutes les chaînes
comme en maraîchage voilà maintenant
pour moi le fair en maraîchage ça serait
simple parce qu'il ya pas une grosse
surface par rapport à ce que parce que
j'ai en équipement et après sur des gros
jets et chef après
chaque équipement est fait pour telle
structure je veux dire pour une personne
dédiée à ce qu'il faut une personne
dédiée à ça en fait je parle passe pas
ça parce que tout ce qui est des
infections dit rien parce que c'est très
très faim on va vite vite multiplient
des bactéries champignons qui peuvent
être très pathogène et donc la
désinfection derrière faut vraiment que
ça soit au top
donc voilà et pareil après pour le plus
fin pour ceux qui utilisent leur pub et
pour faire des traitements derrière faut
vraiment un bon massage faux-pas faut
pas avoir été faire je sais pas un
fongicide avant et le change beaucoup
en tout cas grâce à vers de terre
production on arrive à faire des
formations sur les t de compost et
oxygénées avec jean-charles de villiers
plus les réseaux sociaux facebook tout
ça il ya quand même beaucoup des changes
par rapport à ce à quoi donc
et je dirais c'est même un bien
d'échanger parce que il ya beaucoup de
personnes qui ont essayé que ça marchait
pas il n'arrivait pas à avoir la bonne
température où les bons micro organismes
enfin il ya en fait il ya il ya plein de
choses qui peuvent faire que ça ne
fonctionne pas donc pour des gens qui
sont pas habitués au contraire fin
plus on va voir deschamps je vais plus
on va réussir à avoir des choses qui
vont fonctionner qui vont fonctionner et
puis même des choses aussi que deux
cuvées que des personnes avaient pensé
et que moi j'ai pas pensé ou que
d'autres ont pas pensé qu'ils peuvent
aussi fonctionner donc c'est pour ça que
les changes c'est très très bien sur un
système de qu il faut vraiment partir
sur des cuves vraiment pas microprose
donc pas tout ce qui est curieuse vols
et tous afin d'en tous les résidus enfin
faut oublier faut oublier faut partir je
dirais sur linux ou de la fibre de verre
comme les cuves de 20 ça s'est très très
bien car
une bactérie c'est vraiment un film et
pelé se nicher dans vraiment un petit un
petit recoin et vous n'arriverez pas à
l'enlever en fait donc il faut vraiment
une surface vraiment lice liste lisse et
pour le que pour le nettoyage
en fait ce que je fais c'est que dès que
j'ai rompu vais je viens rincer à l'eau
après moi j'ai eu le système du tank
donc le rinçage du temps que qui
m'aident aussi mais sinon il faut bien
rincer tout de suite parce que sinon
vous allez créer un biofilm si vous le
laisser comme ça pendant des heures et
ce biofilm vous allez à vos fins
ça va être très difficile à l'enlever
nous déjà un bonbon rinçage a donc avant
de partir à auchan une fois que ses
rangs s'est enfin voila vous partez une
fois que vous revenez là par contre moi
j'utilise de l'eau oxygénée que j'ai lu
dans l'eau et que je passe vraiment
partout et vont utiliser de l'eau
oxygénée que de la javel là j'avais
toujours des traces enfin il ya toujours
des traces derrière le recul que l'eau
oxygénée
je le fais je n'ai pas de souci avec ça
donc je nettoie à l'eau oxygénée partout
généralement je rentre dedans je vais et
frottez donnant aux chiffons parce que
ça fait quand même un vieux film enfin
on voit là je n'ai pas de photo mais on
voit quand même le vieux donc le biofilm
dessus donc joints dedans je frotte
allez on va dire ça me prendre 30
minutes pour du nettoyage et après un
vraiment bon bon rinçage et vous
repartez fin un deux trois passages fin
pour bien enlever tout et puis voilà
c'est propre et au moins vous serez pas
embêtés pareil pour les outils tout ce
qui est filtre que vous vous ai montré
tout à l'heure moi je laisse tremper
dans l'eau oxygénée
en fin d'hiver n'a pas pur je le laisse
tremper dedans m'appelle aussi que je me
sers pour remplir je laisse tomber
dedans
mais sauf que je me sers pour la menace
c'est pareil donc en fait c'est tout
désinfecter jeu sûr que la presse quand
même pas 1 de mauvaises de mauvais micro
organismes dedans voilà où j'en suis sûr
que ces protéines j'ai eu un point de
plus la pratique
et puis bien là cette année je vais je
vais faire des analyses de grain de voix
la demande
on va voir ce que ça va donner parce que
nous on n'a pas de référence donc je
vais prendre un grain basiques d'un
voisin conventionnelle je vais prendre
le mien

Partager sur :