Triple Performance

Charançon des siliques

De Wiki Triple Performance
Cet article est issu de la base AgriFind. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo AgriFind


En partenariat avec Terres-Inovia. Logo Terres Inovia


Adulte : Coléoptère de 2,5 à 3 mm de long, gris noir avec des stries dorsales.

CZH Charançon-silique 1-Comparaison-CT-min.jpg

Larve : Ver de 4,5 à 5,3 mm, tête beige pâle, corps blanc translucide à jaune suivant le stade.

Symptômes sur le colza

Les larves se développent dans les siliques et consomment les graines.

Les adultes provoquent sur les siliques des blessures qui favorisent les pontes de cécidomyies et les maladies cryptogamiques.

Il peut y avoir la destruction des boutons floraux et des jeunes siliques pendant la période de maturation sexuelle (arrivée précoce sur les cultures).

Gousses perforées par le charançon des siliques du colza

Période de présence

CZH Charançon-des-siliques-.jpg

Méthode d’observation

Attention : Le suivi de la présence de ce ravageur est à effectuer uniquement du stade G2 (la longueur des 10 premières siliques est comprises entre 2 et 4 cm) au stade G4 (les dix premières siliques sont bosselées).

Observation visuelle au champ :

3 placettes d’observation sur 10 plantes.

On compte le nombre d’individus sur les 10 plantes et on fait une moyenne par plante.

Niveau de pression

  • Faible : Présence de quelques charançons des siliques mais la plante n’a pas atteint le stade G2 (longueur des 10 premières siliques comprise entre 2 et 4 cm).
  • Moyen : Présence avérée de charançons des siliques mais la plante n’a pas atteint le stade G2 (longueur des 10 premières siliques comprise entre 2 et 4 cm).
  • Fort : Du stade E au stade G2 : présence de charançon des siliques dans la bordure de la parcelle.

Du stade G2 ou stade G4 : présence d’un charançon des siliques pour 2 plantes en moyenne au sein de la parcelle (au-delà des 10 m de bordure).

Les niveaux de pression sont donnés à titre indicatif et ne sauraient refléter une précision exacte de gravité d’infestation à un instant T ou de dommage ultérieur. D’autres facteurs propres à la culture et à la dynamique d’évolution des symptômes ou infestations interviennent.

Sources