Logo MSV Normandie officiel.png

Mâche

De Triple Performance
(Redirigé depuis Catégorie:Mâche)
Aller à :navigation, rechercher
Icone categorie Cultures.png Cultures - Cultures légumières - Valerianella locusta
Zone géo origine : Bassin Mésopotamien
Nb jour germination : 21
T° germination : optimal 10 à 12°C



Conservation graines : 5 ans
Plantation : espacement 10 x 10 cm
Rendement : de 1 kg/m²
Densité : Semis direct : espacement de 10 x 15 cm
Auteur : Martin Malec (CC BY-SA 2.0)
Production

Les mâches peuvent se cultiver en mottes (plusieurs graines dans le même godet) puis être repiquées sur un lit de compost (en plein champ ou en serre) de 5 cm maximum. Il est possible de le faire en semis direct dans le compost mais cette technique est plus difficile. La culture de la mâche est avant tout exigeante en main d’oeuvre pour la plantation et la récolte.


Préparation du sol

La mâche n’a pas de besoins particuliers en nutriments, elle en exporte très peu, les amendements des cultures précédentes suffisent. Cependant, pour limiter l’enherbement mais aussi pour préparer un semis, l’épandage de compost sur 5 cm maximum est judicieux.

Implantation

Pour l’itinéraire plantation, prévoyez une production de plants en pépinière. Le semis peut se faire en motte ou en plaques alvéolées, par poquet de 4-5 graines pour assurer une bonne levée. La plantation est manuelle dans un lit de compost, le haut de la motte dépassant du sol, et selon un espacement de 10 x 10 cm. Le semis direct dans le compost avec un semoir est possible, mais cette technique est plus difficile. Pour une production précoce ou hivernale, la culture peut être conduite sous abris et en utilisant des voiles de forçage.

Astuce : D’autres cultures similaires sont aussi intéressantes et moins exigeantes en travail : Claytone de Cuba


Suivi de culture

Une forte densité de plantation, réalisée sur paillage, limite le désherbage.

Irrigation

Les besoins en eau sont importants, la sécheresse ainsi que les fortes chaleurs entraînent un risque de montaison. Une irrigation régulière en cas de semis direct garantit l’humidité durant la période de levée.

Récolte

Pour une meilleure conservation, il peut être conseillé de couper l’irrigation quelques jours avant la récolte. Lorsque les rosettes sont bien formées et par temps frais, la récolte manuellement se réalise au couteau pour venir couper les rosettes au ras du sol. Un bassinage à l’eau froide nettoie et améliore la conservation de la mâche.


La récolte peut également se faire en coupant au dessus du collet de manière à obtenir plusieurs récoltes successives. La qualité de conservation n’est pas altérée. L’utilisation de la paille complique la récolte et le lavage.

Variétés

  • A graine intermédiaire : Vit, la plus couramment plantée, cycle très rapide et gustatif
  • A grosse graine : De Hollande, plus douce

Stockage

La mâche ne se conserve pas longtemps, la récolte doit avoir lieu peu de temps avant la commercialisation (pas plus de 3 jours en chambre froide si il y a). Dans ce laps de temps privilégiez tout de même un stockage au frais et à l’humidité.

Bioagresseurs

  • En condition humide et surtout en serre, la mâche est sensible aux limaces qui en consomment le feuillage. Vous pouvez réagir en utilisant de l’anti-limace (Ferramol ou Sluxx).
  • Sur les plantation avant début novembre, l’oïdium peut faire quelques dégâts.


Adaptation au pédoclimat

La mâche est plutôt tolérante quant au type et à la préparation du sol. Elle affectionne les sols légers, frais et bien drainés.


Galerie photos


Sources

Annexes


Partager sur :