Améliorer son silo couloir grâce aux audits

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Silo.jpeg

114 audits silo sur des ensilages de maïs ont été réalisés en hiver 2020-2021 par Eilyps et permettent aujourd’hui de tirer quelques constats et recommandations : les points à surveiller, les conclusions à en tirer, les points forts et les points faibles d'un silo.


Paramètres à surveiller

Plusieurs paramètres sont à surveiller dans son silo. Cela se fait notamment à l’aide de la technologie infrarouge et d'une caméra thermique. Réaliser un audit à l’aide d’un expert équipé est une bonne solution pour connaître les points faibles et les points forts de son silo.

Echelles.png


Température

Température.png

Pour que la température soit homogène, il faut un tassement efficace, et un silo sans entrées d’air. Si elle n’est pas homogène dans tout le silo, il faut revoir sa méthode et penser à tasser le silo en finition, de préférence pendant une heure mais au minimum entre 30 et 45 minutes.

Sur le haut et les côtés du silo, il est fréquent de rencontrer des zones plus chaudes qui correspondent à des endroits moins bien tassés. La température 10 cm à l’intérieur du silo, ne doit pas être supérieure de plus de 5°C à la température ambiante. Un ensilage chaud résulte d’une respiration prolongée des moisissures, levures et bactéries qui font suite à un remplissage du silo trop lent, une infiltration d’air, un hachage trop long, un mauvais tassement ou une avancée du front d’attaque insuffisante.

La température du silo est prise à l'aide d'une caméra thermique.


Densité

Densité.png

Lors de la conception d'un silo, l'éleveur définit son besoin en ensilage. La densité permet tout d'abord de calculer combien de MS il y a à disposition dans son silo. Elle doit être la plus grande possible, on estime qu'elle est acceptable au-dessus de 220-260 kgMS/m3. Avec un silo de 4m, on peut aller même jusqu'à une densité de 300 kgMS/m3.

La densité est le résultat de plusieurs paramètres :

  • Hauteur du silo.
  • Hauteur des couches.
  • Poids moyen du/des tracteur(s).
  • Nombre de tracteurs qui tassent.
  • Epaisseur de la couche d'emballage.
  • Vitesse de livraison de l'ensilage.
  • Temps de compaction.

Pour une meilleure compaction, il faut faire attention au patinage des pneus du/des tracteur(s), c'est à dire que la pente ne doit pas être trop grande.

PH silo.png

Si les densités mesurées sur les bords du silo ne sont pas assez hautes, il faut revoir sa méthode de tassement.


pH

La vitesse d'abaissement du pH est très importante, l'ensilage doit être le plus acide le plus rapidement possible pour éviter les moisissures. Le pH doit être inférieur à 4 pour le maïs et entre 4,5 et 5 pour un ensilage d'herbe. Si le pH est trop élevé, des moisissures peuvent se former. C'est notamment souvent le cas sur les bords des silos. Cela indique un excès d'air et un tassement moindre de ces parties.


Éclatement des grains de maïs

Eclatement des grains.png

Pour un bon éclatement, le grain de maïs doit être éclaté pour la plus grande proportion de l'ensilage entre 4 et 8 morceaux. Les taux optimums sont 0% de grains entiers, moins de 20% de grains seulement touchés et plus de 80% de grains éclatés ou pulvérisés.


Fibrosité de l’ensilage

Elle doit être assez élevée pour être favorable à une bonne rumination. On utilise la méthode de Penn State qui fait passer le produit dans différents tamis pour pouvoir obtenir les différentes portions de la ration d'un certain diamètre (un tamis de 19mm, un de 8 mm et un de 1,7mm).

Pour cela, on commence par faire passer l'ensilage dans le tamis de 19mm. Les particules restant bloquées dans ce tamis sont celles ayant une taille supérieure à 19mm. On continue ainsi avec le tamis de 8mm puis celui de 1,7mm, et on obtient ainsi les proportions voulues.

Une ration fine permet une bonne digestion mais une ration trop fine entraîne un manque de mastication de la part de l'animal qui ne produit alors pas de bicarbonate de sodium. Le pH du rumen diminue alors à 5 et cela a des répercussions sur la valorisation de la ration et une chute du TB. On peut aussi regarder les bouses, la production laitière…. qui sont aussi de bons indicateurs de la qualité de la ration.

Fibrosité.png


Valeur alimentaire de l'ensilage

L'analyse infrarouge du front d'attaque permet d'obtenir plus rapidement qu'avec une analyse chimique, la composition du silo et d'en déduire les différentes valeurs alimentaires.

Exemple de résultats obtenus sur un audit
ELEMENTS CHIMIQUES (analyse IR) Résultats Appréciation Valeur de référence
MS 32,4 % Positif 32-35 %
Matière Azotée 73 g/kgMS Positif >70
Amidon 309 g/kgMS Positif >320-330
DT Amidon 79 % Positif
NDF 411 g/kgMS Positif 400-420
ADF 213 g/kgMS Positif 200-210
CB calculée 195 g/kgMS Positif 180-190
Cendres 33 g/kgMS Positif 32
MG 27 g/kgMS Positif 25
Digestibilité 70,1 % Positif 69-70%
VALEURS ALIMENTAIRES CALCULEES Résultats Appréciation Valeur de référence
UEL 0,98 Positif <0,95-0,96
UEB 1,07 Positif <1,04-1,05
UFL 0,97 Positif >0,96-0,97
UFV 0,92 Positif >0,91-0,92
dMO 72,3 Positif >73-74%
PDI 61 Positif >61-62
BPR -37 Positif >-40
PDIA 11 Positif >11-12

Si l'éleveur n'obtient pas un taux de matière sèche correct, soit entre 32 et 35%, des pertes seront observées. En effet, si on est au-dessus de 38-40%, l'ensilage aura plus de risques de pourrir. Il faut alors adapter la longueur de coupe (8-10mm) pour les limiter. Si on est en dessous, les animaux ingèreront moins de fourrages et donc produiront moins.


Préconisations

Préconisations.png

Tous ces facteurs et la différence par rapport à leur optimum provoque des pertes. On compte ainsi en moyenne 3 à 5% de perte financière mais cela peut aller jusqu’à 15-20% en cas de problèmes sévères. Un audit permet de ressortir des préconisations pour réduire ces pertes. Ces préconisations doivent se faire au cas par cas mais sur les 114 audits réalisés, certains points sont ressortis :

  • Fort impact de la hauteur de conception des silos sur la densité.
  • Le % amidon impacte également la densité selon un barème de + 14-16 kg MS / + 3 pts amidon à hauteur égale.
  • La longueur de coupe n'influence pas les densités si celle-ci est adaptée à la MS, sachant qu'en plus de 18 mm, c'est en majorité du shredlage.
  • A taux de MS élevé (>38%), on maintient une densité de niveau égal à la moyenne, si la longueur de coupe est inférieure à 10-12 mm.


Les recommandations suivantes ont alors été formulées :

  • Pour chaque remorque au tas, étalement sur une surface maximale pour une couche de 10-15 cm.
  • Tassement de chaque couche avant l'arrivée d'une nouvelle.
  • Respecter un poids de tasseur de 2 à 2,5 tonnes / rang d'ensileuse... 10 rangs = 20 à 25 tonnes.
  • Lorsque la taille du silo le permet, avoir 2 tracteurs est favorable (un tasseur et un pousseur) à un seul tracteur à poids égal.
  • Adapter la longueur de coupe au taux de MS.
  • Utilisation d’une bâche de qualité pour une anaérobie parfaite et une excellente conservation.
  • Chargement du silo avec des boudins sur le pourtour, et tous les 3-5 m en travers du silo (éviter toutes entrées d’air

possible).

  • Utilisation d'un conservateur comprenant des bactéries homofermentaires et hétérofermentaires (à prévoir en amont de

l'ensilage).

  • Silo fermé 3 à 4 semaines obligatoires afin d’optimiser un abaissement du ph (< 4.0) rapidement.


Pour aller plus loin

Consultez également la page sur les conditions de réussite de la mise en place d'un silo.


Annexes



Partenariat - Portail.png

Cette page a été rédigée en partenariat avec Breeder Connect

Logo Breeder Connect.png


En crowdfunding sur
Partager sur :