Conversation avec Francis HALLE - Arbre et agriculture

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (1 juin 2018) - Francis Hallé - Durée : 11 minutes

Thumbnail youtube SKAU0QKAZcc.jpg

Conversation avec Francis HALLE - Arbre et agriculture


Aujourd'hui, nous vous proposons un entretien avec Francis HALLE, l'homme aux arbres, réalisé durant notre formation d'avril dernier.


Annexes

Transcriptions

bon ben bonjour à tous moi je suis

francis hallé je suis botaniste à
montpellier est ma spécialité c'est les
forêts tropicales humides
c'est à dire l'endroit où il ya le plus
de plantes au monde sait laquelle plus
de plantes donc c'est là que je me plais
le mieux j'ai un lien particulier avec
les armes que c'est vrai depuis très
très longtemps je crois que c'est parce

Afficher la suite

que pendant la guerre mes parents et moi

on était retiré dans un petit domaine en
seine-et-marne un hectare n'empêche que
mes parents qui met les sept enfants
on a très bien vécu sur 7 hectares là
pendant toute la guerre et on a même
puissamment aidé les voisins du coup
j'ai juré saison complète admiration de
ce qu'on peut faire avec un bout de
terrain bien conduit il faut dire que
mon père était agronome ce qui ce qui
aide et puis il y avait un petit bout de
forêt au bout et on sait chauffer
pendant toute la guerre sans problème
donc je crois que mon goût pour l'art
brigade de là mais jamais lâché et puis
quand j'ai mis les pieds entre les
arbres tropicaux alors là c'est devenu
vraiment la passion parce que c'est des
armes
enfin se dit si je les aime bien mais
sans un peu riquiqui quoi pour moi
c'était un choc je serai en arrivant en
indonésie en avion je savais que c'était
un pays extraordinairement peuple et
c'est à dire qu'en zone rurale ils ont
des densité humaine que nous on
appellerait une densité urbaine je me
suis dit hier a plus d'armes
parce que chez nous en europe
l'agriculture l'époque et enfin à
l'époque où j'étais gamin il n'était pas
question de pactiser avec les arbres un
agriculteur les couper tout est ensuite
il réfléchissait à ce qu'il allait faire
ça c'est est profondément dans ma tête
je me suis dis donc
l'indonésie ça doit être complètement
rasé
curieux il ya des forêts partout et
après j'ai eu la surprise y mois rim ont
expliqué les indonésiens que justement
parce qu'ils sont si nombreux ils sont
obligés d'avoir un système agronomique à
trois dimensions et qui fonctionne toute
l'année et ça marche super bien à temps
c'est pas trop simplifié il ya aussi des
zones ouvertes ou et font du riz donc il
ya le riz et l'agro forêt c'est tout
dans le paysage et que ça il ya plus de
végétation naturelle à java bien sûr
possible
donc voila mon expérience
agroforestières elle date des de l'edm
de mes années tropicale une chose qui
m'amuse c'est que prenant toute la
période coloniale
on est allé dire aux gens sur place dans
les tropiques arrêtez vos conneries
nous on sait comment cultiver et et on a
feint pas nous directement mais les
hollandais quand ils ont colonisé
l'indonésie ils ont dit arrêtez faut
faire de l'agriculture sérieuse quoi il
me fait plaisir dans la tendance
actuelle qui est un retour vers les
agricultures complexes par exemple
l'agroforesterie s'est pour une fois
nous imitons les pays tropicaux
l'inspiration est venue de là indonésie
mexique ethiopie afrique de l'est et c
est bon je trouve que c'est un juste
retour des choses
évidemment si on fait de
l'agroforesterie
je suis passé le terme que vous utilisez
oui si on fait de l'agroforesterie faut
savoir manier les armes savoir où les
mettre lesquelles choisir etc
et en plus ils sont assez serré donc il
est nécessaire de les comprendre
comprendre ce qu'ils vont faire une fois
qu'on les a plantés comprendre qu'elle
est qu'elle gabarits vont avoir quel
volume tridimensionnel ils vont avoir
je pense qu'on peut pas comprendre tous
ces trucs là si on n'a pas un minimum de
notions en agriculture en architecture
des armes
seulement le le conflit on peut dire ça
entre l'agriculture et les arbres c'est
tellement sérieux ça a été tellement
long
tant dans notre pays que eh ben il va
falloir boucher le trou entre les deux
et je ça va pas être facile il ya des
agriculteurs qui auront sûrement du mal
à changer de paradigme comme ça il va
falloir qu'il le fasse tout de même
voilà
mais je trouve ça très intéressant cette
espèce de retour vers des des
fondamentaux les armes ont une quantité
énorme de mérite je m'en suis rendu
compte mais il y en a un qui est à mon
avis largement au dessus de tous les
autres
le mérite principal de ces organismes
vivants c'est qu'ils améliorent le sol
indiscutablement tous les armes sans
exception parce qu'ils ont entre leurs
racines
une toute une flore et toute une faune
souterraine et toutes ces bestioles à
sont là à cause des racines et c'est ça
qui améliore le sol je crois pas qu'on
puisse faire mieux pour pour réanimer un
sol squelettiques que d'y mettre des
arbres alors au début ça sera pas facile
justement parce que le sol est pas très
bon mais par chance la diversité
biologique des arbres est telle qu'on
peut en trouver pour n'importe quelle
situation
même les plus dégradées on assiste à des
reboisements sur des sur des sols
complètement stérile les arbres y
arrivent et ils enrichissent les
enrichissent le sol très vite ça se
trouve c'est leur principale qualité
ils en ont d'autres mais à ça il ya au
moins cent la question mais de plus en
plus souvent posées et en toute rigueur
je suis obligé de répondre que j'en sais
rien mais je ne suis pas le seul je sais
que personne n'en sait rien alors
qu'est-ce qu'on peut répondre de plus
constructif
ils n'ont pas de système nerveux ils
n'ont pas de système nerveux central et
n'ont pas de cerveau est ce que c'est
les empêche de souffrir je suis pas
certain parce qu'ils ont pas de tube
digestif mais ils digèrent ils ont pas
de poumons mais il respire donc le fait
de pas avoir de système nerveux ça
garantit pas qu'il souffre pas il ya
cependant un argument
qui va un peu dans le sens qui souffrent
pas c'est que la douleur elle a une
valeur adaptative
si nous on souffre on a tendance à
s'écarter et on peut le faire ça va on
est mobile à quoi servirait de ressentir
de la douleur si on fx on sait pas en
argument excellent mais c'est le sol
c'est même pas un argument c'est une
espèce d'hypothèses mais c'est la seule
dont on dispose pour dire que peut-être
il souffre pas mais encore une fois le
plus sage c'est de dire qu'on en sait
rien si nous étions 19e siècle quel que
soit le pays du monde d'ailleurs on
aurait tenu le plus grand compte non pas
de la marée mais des phases de la lune
c'était de l'art ou la routine s'était
on pouvait pas faire de l'agriculture ou
même du maraîchage ou même du jardinage
sans tenir compte des phases de la lune
c'était naturel et c'est extrêmement
siens je crois que ceux qui sont allés
le plus loin c'est elle et les arabes
dans le sud de l'espagne
la civilisation autour de grenade ils
ont laissé des textes admirable là
dessus bon donc à une époque ça ne
posait aucun problème on respecte et ça
c'était empirique il n'y avait pas de
théorie là dessous la science je lui en
veux parfois parce que le fait que ça
soit resté empirique
ça fait qu'on lui a tourné le dos à
cette connaissance l'a complètement
idiot on peut utiliser quelque chose
même si on ne comprend pas non mais
l'empirisme a gêné les scientifiques de
du début du xxème mans là alors c'est
pour ça que je dois beaucoup de
reconnaissance à ernst zurcher de zurich
parce que lui en 1998 il a mis des
capteurs extrêmement sensible autour des
troncs d arbres n'importe quelle arme
des ja et s'aperçut qu'il ya une
variation de diamètre exactement en
phase avec l'annuaire démarré en azur il
n'y a pas de marée mais on peut se faire
faire un annuaire des marais pour zurich
c'est pas un problème
un bureau de logis tude qui est capable
de faire ça pour n'importe quel point du
globe
ça va loin parce que l idée sic c'est la
masse d'eau d'un arbre est suffisante
pour qu'on puisse mesurer la marée ça
sert à quoi
on s'est aperçu que selon les phases de
la lune le même arbre avec des
utilisations totalement différente si on
fait ça par à minuit avec une pleine
lune grosse pleine lune quelle que soit
la qualité du bois on fera rien de bon
avec ça fera du bois de feu du bois de
feu c'est tout alors que si on attend
une univers sans lune on va pouvoir
faire des objets qui sont encore là
plusieurs siècles après le même arbre
donc on a intérêt à tenir compte de sart
est la variable en fait c'est la
durabilité du bois alors c'est pas
totalement expliqué encore mais les
faits sont là rit encore une part
d'empirisme là dedans mais il ya aussi
une part de raisonnement et maintenant
ça serait complètement idiot de ne plus
tenir compte des phases de la lune
c'est un très beau travail de
réhabilitation de vieilles connaissances
qui était parfaitement à leur place sur
cher et très chouette

Partager sur :