De l’intérêt des rencontres entre les acteurs du monde agricole, par M.-A. Selosse et G. Michon

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (26 juill. 2021) - Geneviève Michon, Marc-André Sélosse - Durée : 9 minutes

Thumbnail youtube iumWdzi47 U.jpg

Rendez-vous à Elne (66) pour les Rencontres de l'Agroécologie du bassin méditerranéen, organisées par Arbre et paysage 66.


Suivez nos actions sur notre site https://ap66.org et sur notre page facebook

https://rb.gy/rfuz6a

Pour contribuer à nos missions, vous pouvez nous soutenir sur

https://ap66.org/don-et-mecenat/


Annexes

Transcriptions

oui

alors moi je suis professeur musée
ambitions naturelles et je suis
microbiologiste et on peut se demander
ce que vient faire microbiologiste au
j'en ai d'agroécologie méditerranéenne
mais en fait c'est le résultat d'un fin
pour moi c'est bien d'un long chemin qui
a été accompagné par des rencontres
par exemple celle d'hervé covès celle

Afficher la suite

d'un caennais des rencontres où j'ai été

interpellé pour venir raconter ce qui se
passe sur les écosystèmes et puis
finalement ça créé une forme de
maturation c'est à dire qu'à un moment
on se pose la pus les questions
biologiques de la même façon est ce que
je raconte aujourd'hui ce que j'ai
raconté une première fois où j'ai
rencontré des des auditoires de gens qui
effectivement réalise d'agriculture ça a
beaucoup évolué parce que ça a beaucoup
profité des questions finalement qui
m'étaient posées qui ont moins recentrer
mon approche de compréhension moi ça
faisait très longtemps que je collabore
avec arbres et paysages d'abord à les
cadrer pays lassante depuis aujourd'hui
la carte de 66 dans ce cadre il
rencontre en agroécologie de la région
méditerranée peut-être aussi pour ça que
china parce que moi je suis en quête une
au botaniste j'ai travaillé sur les
systèmes agroforestiers on qualifie
traditionnel interne que je n'aime pas
beaucoup ce programme c'est vraiment
grâce alain canet je pense qui n'a
sollicité en 2008 pour écrire un livre
sur les équipements ni ma longue vie
mêlant expérience et à cette occasion là
on est allés ensemble dans la ds en
espagnol et j'ai rencontré ce groupe
actionnement incroyable de gens alors
d'un peu de tout bord mais qui était
complètement électrifié cure de
l'agroforesterie et qui voyait les chefs
complètement différemment d'eux
de celles dont j'avais l'habitude c'est
kader des cercles bien polie de
chercheurs et sam accès travail
autrement à la fois travailler autrement
et surtout parler autrement de ses
systèmes que médiateur c'est à dire que
pour la première fois de ma vie et ça
m'a fait ce grand bien je m'adressais
plus aux chercheurs c'est vrai qu'on
pourrait chercher on est quand même à
ses invités apparues entre les soeurs et
à s'adresser aux chercheurs dans nos
écrits en particulier et les chercheurs
parlent qu'aux chercheurs ça tourne vite
en rond c'est mon point de faire passer
un truc important c'est que la recherche
elle doit parler à la société et alors
ça revient à la fois à dire que elle
doit donner ses résultats mais elle doit
aussi proposer ces méthodes est par
exemple met un peu en perspective un
certain nombre d'idées reçues on
d'opinion basé sur des réussites
empirique il ya des réussites empirique
qu'on peut appuyer de résultats
théoriques
donc on peut proposer des choses
d'autres au contraire on peut se dire
qu'il ya un effet trompeur d'un autre
paramètre qui a pas été vus et puis des
fois on dit je sais pas et ça a
finalement c'est aussi peut-être quelque
chose d'important qu'on a apporté c'est
de la méthode notamment le doute et de
dire mais des fois on sait pas de dire
aussi que un point ne compte pas ce qui
compte c'est si on a plusieurs points
qui racontent la même histoire
enfin cessé d avoir une méthode qui
permettent de discerner dans le buisson
ce que l'empirisme propose ce qui est
jouable sans danger pour l'environnement
sans danger financier pour l'exploitant
enfin ouais ça nous dépoli d'une
certaine façon par rapport au moins
polis c'est que ça nous oblige à
beaucoup d'humilité souvent à sa
condition je sais pas mais a montré
aussi des éléments de méthode que
d'autres scientifiques on discute jamais
oui moi c'est peut-être un peu différent
parce que ont toujours su mener cette
guerre là on a on est beaucoup moins sur
des méthodes très carré c'est pas tout à
fait comme les biologistes
mais ce que j'ai trouvé intéressant en
venant ici et c'est vraiment dans les
deux sens je peux parler à la place
d'armes raison d'arbres thézac mais moi
je suis arrivé en leur montrant que ce
qui faisait c'était relativement
universel et qu'on ne trouvait partout
dans le monde et que du coup ils se
relaient aussi à toutes ces expériences
secure des agriculteurs dans le monde et
qui sur l'île elle même a une longue
tradition de vivre et de produire avec
l'art
j'espère que ça à éclairer un peu
différemment la façon dont il voyait en
propres pratiques qui n'étaient pas en
train de d'inventer la roue qui
redécouvraient des choses qui faisait
partie d'une devenir vraie tradition
agraire relativement universel ça c'est
une chose
et puis ça ça m'a permis aussi là
peut-être en tant que scientifique
connaissant d'autres systèmes de leur
dire dans ce que vous êtes en train de
faire dense que l'agroforesterie
d'emprunt de proposer aujourd'hui en
france il y a deux façons de voir les
choses soit on réinvente tout parce
qu'il est temps de tout réinventer faut
continuer à faire la même chose avec des
arbres en plus on fait de l'agriculture
moderne à des grosses machines on est
dérangé d'armes et ça va pas changer
grand chose
moi j'espère que ce regard que j'ai
apportée sur les pratiques sur ses
pratiques nouvelles en france ont permis
à certains et puis au groupe de penser
différemment ça on en a beaucoup discuté
avec alain canet bon il a un peu changé
aussi son point de vue parce que c'est
vraiment important de se poser la
question pourquoi on va faire alors
l'agroécologie étant plus vaste
forcément seul autre chose à
l'agroforesterie on peut très bien faire
des trous sans rien changer au système
était en train de se passer dans pas mal
d'exploitation ebe que modern intensive
et vont perdre cette idée d'évoluer
labrosse est assez à la fois là le fait
de la science je leur disais que
justement accéder à la science c'est
accepter renouvellement et
rajeunissement et entend des choses
choquantes mais en fait le mouvement est
à 200 cerfs que moi il ya des questions
je m'étais pas posé c'est une maturation
qui s'est produite aussi emparé avec les
recherches qu'on menait sur la truffe
dans mon équipe et qui demandait bien
sûr d'aller chez des trufficulteurs et
donc aux élèves et leurs questions qui
est pas une autre et ça ça fait beaucoup
évolué notre programme de recherche
c'est dans l'autre sens aussi ça ça
change le questionnement en fait moi je
pense que la bulgarie serait ce que pour
nous ce ça ça rentre dans la boîte de ce
qu'on appelle la vulgarisation qu'une
très grosse voix pc rendre compte à la
société c'est à la fois un devoir mais
c'est aussi quelque chose qui nous fait
évoluer justement dans nos
questionnements
au moins dans nos façons de raconter
d'expliquer c'est pas la même façon que
d'expliquer à des collègues et mais
c'est une façon beaucoup plus riches
parce que justement comme il ya un
questionnement en face cc dynamique
comme échange ça change complètement la
façon d'approcher les choses et moi j'ai
réalisé des tas de liens ou des tas de
preuves de choses et que maintenant
j'utilise par exemple en cours des des
tas de choses que j'avais pas réalisé
avant et qui appuie ma pratique et donc
c'est vraiment un mouvement d'évolution
croisés c'est super riches quoi oui
alors pour moi c'est pas seulement de la
vulgarisation ça fait aussi partie de la
recherche
moi j'ai travaillé avec des populations
au talent un peu partout dans le grand
sud et je ne suis rendu compte en
essayant de travailler en france que
l'accès aux agriculteurs c'est pas
simple et dans certains cas c'est même
impossible c'est j'ai pas le temps
qu'est ce que ça va me rapporter puis
qu'est ce que vous voulez vous voulez
battre pour mener votre nez dans mon
exploitation mais pour quoi faire
et là j'ai trouvé des gens le deuxième
générosité absolument incroyable donc
toutes ces praticiens kinetic gravitent
autour d'arbre et paysage
c'est des gens passionnés c'est les gens
qui ont envie d'apprendre des gens qui
ont envie de partager et qui accueille
complètement ce regard du scientifique
sans se dire qu'est ce qui va me dire de
mes pratiques qu est-ce qui va faire de
moi et sans cette générosité
d'abord il faut il faut la mentionner
c'est important et ça permet de
travailler encore avec des entre lynette
population locale parce que c'est bien
ça avec des gens qui sont les mains dans
la terre qui produisent avec les ordres
et qui ont plein de choses palpitante à
raconter ici soit meilleur et puis lyon
rencontre d'abreu écologie
méditerranéenne y avait le maire d'elle
hier est donc là il ya aussi cette
possibilité de ces lots de travail c'est
celle des citoyens jaillir ordinaire qui
comme toi et moi ben font l'agriculture
de leurs achats au fond le paysage de
leurs aménagements illicites et de
commencer à parler des sphères plus
large et ça c'est ouais c'est vraiment
un enrichissement
enfin bon j'espère moi je dis à mes
collègues parce que parfois on nous
demande mais qu'est ce que vous faites
pour quoi vous êtes ça c'est pas
vraiment votre boulot leur dîner amesys
a vachement pleinement changé votre
façon de voir et puis les relations que
vous pouvez avoir avec des noms
scientifiques et puis s'en va changer la
façon de raconter ce que vous faites et
2 contres en fait ce n'est pas imposé
l'an prochain avec j'espère bien il
allait recommencer l'an prochain et nous
réinviter 1
sinon on sera un peu déçu ouais

Partager sur :