Triple Performance

Système en production IGP Comté Tolosan basé sur une approche technico-économique de rentabilité

De Wiki Triple Performance
Cet article est issu de la base GECO[CC BY-NC-SA 3.0]. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo Geco
IFV Sud-ouest).  

Cette expérimentation a été conduite de 2013 à 2018 dans le cadre du projet Ecoviti Sud Ouest, sur le Domaine Expérimental Viticole Tarnais à V’innopôle (81). Ce projet à pour objectif d'expérimenter des systèmes viticoles innovants à faible niveau d’intrants phytopharmaceutiques sur le bassin Sud-Ouest. Le système présenté ici n'emploie pas d'herbicide et vise une réduction d’au moins 50% de l’utilisation des produits phytosanitaires systémiques. Le système est basé sur une approche technico-économique forte introduisant la notion de rendement élevé et d’une mécanisation forte permettant de réduire les coûts de production en respectant les règles du cahier des charges liées à l’indication géographique.

Leviers mobilisés

Résultats et enseignements

Le mildiou est la principale maladie cryptogamique dans la région bénéficiant d’un climat favorable à son développement. Malgré les deux premières années difficiles dans la gestion du mildiou, la maîtrise des bioagresseurs est satisfaisante grâce à l’adaptation des règles de décision (2015 à 2017). Cependant, en 2018, année de très forte pression, une rupture importante de la protection a été observée sur feuilles et grappes. La pression oïdium est généralement faible sur le secteur et le black rot n’est pas observé tous les ans. La cicadelle fut difficile à maîtriser au début du projet, mais les dernières années ont été plus favorables.

Le système n’a pas véritablement atteint une certaine stabilité malgré une réelle rupture dans l’IFT. Il existe une grande variation des rendements entre les millésimes. Ces variations montrent l’incapacité des règles de décision à réguler la production d’année en année. Les fluctuations sont dues aux facteurs millésimes (avec des taux de fertilité et de nouaison très variables entre 2015 et 2018) mais aussi et surtout aux capacités des systèmes à résister aux pressions parasitaires.  

->PLUS D'INFOS DANS LA FICHE SYSTÈME DE CULTURE EXPE  

Annexes

OAD évoqués dans ce retour d'expérience


Autres leviers utilisés dans ce système

Bioagresseurs concernés par ce retour d'expérience

Cultures évoquées