Triple Performance

Stratégie biocontrôle sur gariguette hors sol sous abri chauffé en Bretagne

De Wiki Triple Performance
Cet article est issu de la base GECO[CC BY-NC-SA 3.0]. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo Geco
Exemple de culture de fraisier hors sol en serre verre  (Crédit photo C.M.O.).  

Cet essai a été conduit par Saveol chez un producteur à Plouguerneau (29) de 2013 à 2018 dans le cadre du projet DEPHY Fraise. Ce dernier est axé sur l'élaboration d'une stratégie de protection biologique intégrée des cultures de fraises sous abris . Le climat breton, souvent peu propice au développement d’auxiliaires indigènes dans les serres verre, et l’incompatibilité de la majorité des produits phytosanitaires conventionnels avec les auxiliaires nous ont poussé à chercher des pistes d’amélioration de la protection sanitaire de cette culture. 

Leviers testés

Principaux résultats et enseignements

Le problème majeur de ce site est le puceron, avec plusieurs espèces présentes. Aucune des combinaisons prédateurs/parasitoïdes testées n’a permis de les réguler efficacement. L’acarien tétranyque est également un ravageur bien présent sur l’exploitation et qui a tendance à se développer de plus en plus avec les années. Sa capacité à se réfugier dans la structure de la serre en fait un ravageur facilement récurrent. La gestion de ce ravageur est basée sur l’utilisation d’acariens phytoséides. Amblyseius californicus a été testé sans résultats significatifs, Phytoseiulus persimilis donne de meilleurs résultats mais à la condition d’apports répétés et coûteux.

Le thrips est un bioagresseur peu préoccupant sur ce site. Des apports d’acariens Amblyseius swirskii sont réalisés quand le climat est propice à leur installation. L’oïdium est bien contrôlé grâce à l’utilisation d’évaporateurs à soufre qui limitent le développement de cette maladie.

-> PLUS D'INFOS DANS LA FICHE SYSTÈME DE CULTURE EXPE

Annexes

Autres leviers utilisés dans ce système

Bioagresseurs concernés par ce retour d'expérience

Auxiliaires concernés par ce retour d'expérience

Cultures évoquées