RedOx-pH sur blé/colza et gestion du sol Projet FOOD SCANNER - Martin ROLLET

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (9 oct. 2020) - Martin Rollet - Durée : 35 minutes

Thumbnail youtube 5C AWjhwhPw.jpg

Premiers résultats fonctionnels du FOOD SCANNER

MARRE des légumes calibrés et sans goût ? MARRE de dépendre des analyses pour connaitre la santé des cultures ? SOUTENEZ LE PROJET en partenariat avec Maraichage Sol Vivant! ⬇️

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/qualite-nutritionnelle-agroecologie


Transcriptions

bonjour moi c'est martin ce travail là

vers de terre production sur la partie
agronomique c'est-à-dire tout ce qui est
santé des plantes grasses al'approche
redox ph est aussi santé des plantes
grasses al'approche nutritive par le
prisme des carences et je vous parle
aujourd'hui de ce qui m'a occupé l'année
passée à savoir l'étude redox ph des
plantes au vu des différents modes de

Afficher la suite

gestion du sol

donc ce qui nous intéresse est
aujourd'hui c'est l'étude que j'ai mené
les six derniers mois et qui a servi en
grande partie à la calibration du foot
scanner faut scanner qui donnent
aujourd'hui ses premiers résultats
concluants mesurables et appliquables au
terrain et je vous en parlerai à la fin
ici donc on a étudié du semis à la
récolte de plants cultivés classiquement
france à savoir le blé et le colza et on
s'est intéressé à l'impact de la gestion
du sol qui pourrait y avoir sur ces deux
plans d'un point de vue redox ph on
s'est intéressés donc à deux modalités
du semis direct sous couvert permanent
et du cheese l on a voulu voir l'impact
sur les planches ce qu'il faut savoir
bien entendu c'est qu'on n'étudie pas
uniquement le travail du sol mais on
étudie un ensemble de pratiques en
cohérence avec les enjeux de l'agro
écologie et de la culture de
conservation des sols mais aussi bien
sur des impératifs économiques de
l'agriculteur donc c'est une
différenciation sur les deux modalités
qu'on a donc subi axe couvert permanent
et chisel sur une longue durée
il en résulte des sols qui sont bien
évidemment parce donc duré modifiées
tant dans leurs propriétés biologiques
que physico-chimiques et donc je vous
promets sur le précise dès maintenant
comme le sol en semis direct et en
meilleure santé
il en résulte des doses phytosanitaires
moindre et des apports d'engrais moindre
comparée aux d'été travail du sol
donc on ne lui dit pas uniquement le
fait de semer en direct ou le fait de
semer sur un sol travaillé mais un
impact de pratique par
évidemment les engrais mais les produits
phyto sont d occident pour les plantes
dont qu'ils ont un impact sur le
potentiel redox et sur le ph des plantes
et donc pour ce faire je vous propose le
sommaire suivant tout d'abord la proche
redbox péage de l'agriculture un petit
rappel sur le cadre théorique
ce fonctionnement général d'un
écosystème puis on va s'intéresser à
l'impact des pratiques agricoles pour
aboutir à la carte des maladies telles
que créée par olivier sont ensuite on
s'intéressera à la présentation de
l'étude
on s'intéressera au dispositif
expérimental à savoir on s'intéressera
aussi à la ferme sur laquelle on était
mené les essais ont pratiques agricoles
mises en place par l'agriculteur au
protocole de mesure et à l'intérêt la
dynamique temporelle d'un point de vue
redbox pêche et pour finir on
s'intéressera aux résultats qu'on a eus
sur le blé et le colza sur les
conclusions et les limites de l'étude
ainsi qu'aux perspectives et c'est ce
qui nous intéresse ce en grande partie
ici parce que c'est là qu'on parlera des
premières étapes du foot scanner et donc
je vous recommande de regarder la vidéo
jusqu'à la fin nous allons donc nous
intéresser à lapproche redbox ph on a
vécu le ps c'est un indicateur très
connu et utilisé depuis pas mal de temps
on retrouve cet indicateur en ce qui
concerne la solidité des éléments
minéraux dans le sol par exemple dans
tous les documents agronomique
classiquement connu par exemple le
commissaire où tous les documents de
dominique soltner on a un ph neutre au
centre de lax que je présente ici quand
on va vers la gauche
on gagne des ions h+ le ph baisse
on dit qu'on a une acidification
al'inverse toujours au centre on a notre
ph c'est ton neutre
si la concentration en ions h+ pesce le
ph augmente il devient plus basique on
dit qu'il y à une alcoolisation du
milieu si on s'intéresse aux red box
le red box lui ne s'intéresse pas aux
ions h+ mais aux électrons si il y à une
augmentation d'électrons dans un milieu
on dit qu'il y à un gain d'énergie
il ya une accumulation d'électrons
chargées négativement le voltage baisse
il y à un gain d'énergie on parle de
réduction al'inverse une perte d'énergie
se caractérise par une diminution de la
présence d électro il y aura donc une
diminution des charges - et une
augmentation du voltage on parle donc
ici d'une perte d'énergie à savoir une
oxydation leur et docks s'exprime en
millivolts c'est tout simplement une
banale mesure de voltage comme on
pourrait le faire sur du 220 dans une
maison sauf que là comme on est dans des
êtres vivants les voltages sont bien
plus bas et on n'est pas en volt mais en
millivolts vous me direz pourquoi mètres
du péage et du voltage côte à côte
eh ben ça c'est l'apport d'olivier
husson mais avant lui de la
bioélectronique vincent c'est de lier
les deux ce qu'il faut savoir c'est par
exemple si on prend de l'eau là on va
s'intéresser à la flèche orange de l'eau
qui perd des électrons comme montrer à
gauche - 4e - elle perd 4 électrons elle
produira du dioxygène et 4h plus c'est à
dire que l'eau perdre des électrons
s'oxyde mais en même temps on verra
qu'il y aura production dash plus donc
un gain de h+ est donc une acidification
donc une oxygène oxydation d'un lieu à
une acidification al'inverse dans le cas
de la flèche vers al'inverse dans le cas
de la flèche verte un gain d'énergie
4 électron 4e - donnera lieu à une
baisse du voltage mais aussi à la
production
dion au hb - donc à une perte de h+ donc
une réduction d'un point de vue preda
d'un lieu à une alcoolisation d'un point
de vue ph
avec ses deux flèches oranges les vertes
il semble se dessiner une pente qui
relie dreadlocks et ph et c'est ce qu'on
peut voir un publication d'olivier y
sont le raid à auxi le ph sont liés
grâce à l'équation suivante c'est à dire
que pour chaque ph qui augmente chaque
unité ph qui augmente le voltage baisse
de 59 mille volts
mais comme on vit dans le monde réel
nous ce n'est pas cette banque théorique
qui nous intéresse mais la manière que
les plantons de diverger de cette pente
c'est à dire plus la plante sera en
bonne santé fera de la photosynthèse
plus à la merde à la manière d'un
panneau solaire
elle produira des électrons elle sera
donc chargé en électrons et produira de
l'acidité ses feuilles seront donc
réduite voltage bas une accumulation et
les feront donc une réduction et il y
aura aussi une acidification on ira donc
dans le sens de la flèche verte
al'inverse une plante qui est en
mauvaise santé morale une photosynthèse
moins efficace produira donc moins
d'électrons mais aussi subir à des
stress ces stress se caractérise par ce
qu'on appelle des molécules réactive à
l'oxygène donc des molécules oxydantes
qui augmente le voltage donc la plante
aura plus de molécules oxydantes et -
d'électrons qui permettent de baisser le
voltage
elle sera donc plus oxydé nous plante en
mauvaise santé ira donc dans le sens de
la flèche rouge
mais ce que je peux dire ici peut
sembler bien théorique et c'est pour ça
que je vais vous replacer sa dans le
cadre d'un écosystème théorique bon ici
on s'est fait plaisir on est insolent
une atmosphère on a à gauche du blé sur
couverture permanente de luzerne
avec 1 meur
mais on peut assimiler cet archétype à
n'importe quel écosystème végétales les
végétaux sont composés de cellules
ce qu'il faut savoir c'est qu'à ses
leçons compartimenté et chaque cellule à
des compartiments et au sein de ses
compartiments il y a des valeurs redox
ph qui sont propres de la valeur moyenne
redox pages chacun de ces compartiments
on peut en tirer une moyenne très docte
ph de la cellule c'est à dire que la
cellule a une valeur moyenne redox ph
qui la caractérise ensuite on a des
tissus chaque cellule ayant une valeur
redox ph moyenne on peut donc en
conclure une moyenne à l'échelle du
tissu et nous comme on fait des mesures
à l'échelle de la feuille
en fait notre électrodes perforent les
tissus de la plante perfore la feuille
et donc les tissus et donc la feuille la
valeur mesurée sur la fed en quelque
sorte la moyenne des valeurs redox ph
des tissus que l'autre averse
la plante est donc en interaction avec
son écosystème dans le monde réel la
plante est face à des contraintes
biotiques et abiotiques par exemple une
plante ensoleillé sur un seul où il ya
eu de la pluie mais pas trop fera de la
photosynthèse de manière optimale elle
sera donc productrice d'électrons à la
manière d'un panneau solaire et donc
accumulera de l'énergie plus d'électrons
on a un gain d'énergie on parle de
réduction la plante la plante sera donc
plus réduite
al'inverse si elle subit des stress par
exemple un seul voile et un excès de
pluies début diderot morphy la plante
aurait une trentaine moins efficace elle
sera plus oxydé elle produira des
molécules réactive à l'oxygène en
réponse à ces stress qui une fois de
plus l'occident rond
et la rendront plus propice à la tacc
des ravageurs bactériose virent aux
insectes etc
mais les plantes sont aussi en
interaction avec les organismes
bénéfiques du sol par exemple nos chers
vers de terre nous avons donc une plante
qui fluctuent d'un point de vue redox ph
au vu des interactions biotiques et
abiotiques qu'elle subit tout au long de
cette halle inverse
il ya des variations redox péage dans le
sol ces variations redox ph ont un
impact la solubilité des ions minéraux
leur solubilité n'est donc pas seulement
impactés par le ph qu'on a tendance à le
penser
donc les valeurs redox ph du sol
influence limitée des ions minéraux et
donc sur la nutrition des plantes
de l'autre côté les plantes exulte
décomposer réduit produits grâce à leur
photosynthèse et relâchés dans le sol
ces composés réduit tamponne localement
les valeurs redox ph du sol pour que la
plante soit à son optimum au sein de sa
réseau ce faire de plus ces exodes à
permettent de créer localement à
proximité des racines un environnement
propice aux micro-organismes bénéfices
aux micro-organismes bénéfique pour la
planque et qui eux aussi tampon les
valeurs redox ph
à proximité la rhizosphère dans un sens
bénéfique pour la plante la plante
cultivée ou pas une fois son cycle fini
sera restitué pour tout ou partie au sol
le devenir de la matière organique
restituer au sol sera influencée par les
valeurs redox ph 2 et matières
organiques mais aussi du sol ainsi sur
un sol très oxydé par exemple un sol
travaillé
la minéralisation sera favorisée par
rapport à l'unification
alain
hertz sur un sol très réduit par exemple
des mouillères des sols tourbeux où
met-on des rizières dans le cadre du riz
la minéralisation sera très minoritaire
voire totalement absente et en
favorisera une unification quasiment
totale de la matière organique
on peut donc en conclure que toutes les
interactions au sein d'un
agroécosystèmes ne sont ni plus ni moins
un peu les interactions redox ph
pourrait me dire c'est très bien mais au
vu de mes pratiques agricoles qu'est-ce
qui oxyde ou réduit ma plante ce qui
oxyde d'une plante c'est une nutrition
déséquilibre est une plante se nourrit
de nitrates par exemple dans le cas de
la zot mais aussi d'ammonium mais ce
qu'il faut savoir c'est qu'elle se
nourrit aussi d'acides aminés et même si
elle l'est arrive de protéines entière
donc une nutrition déséquilibré par
exemple principalement sous forme de
nitrate donnera lieu à des chocs redox
ph pour la plante est donc un équilibre
de santé défavorisés et on verra ça on
verra donc arriver des ravageurs tels
des insectes par exemple un autre
facteur provoquant de l'oxydation chez
la plante une photosynthèse incomplète
c'est à dire que la plante sera moins
réduite sera plus facilement attaquée
par les micro-organismes mais en plus
aura du mal à faire efficacement sa
prothèse synthèse il y aura donc
accumulation d azote soluble dans la
plante est aussi dame d'acides aminés ce
qui une fois de plus favorisera la tacc
les insectes piqueurs suceurs qui ne
peuvent digérer que ces formes d'azoté
est pas d à paris et qui ne peuvent pas
digérer la jeune azote déjà métaboliser
sous forme de protéine l'agrégation dans
un sol un bon une bonne agrégation dans
un sol permet de tamponner les valeurs
redox ph et donc d'éviter des chocs pour
la plante la même manière la matière
organique fait aussi office de tampon
redox ph dans un sol ce qu'il faut
savoir c'est qu'un sol à nu provoque de
l'oxydation pour le sol et pour la
plante on pourrait se dire ok je cette
année je prendrais pas de couverts
végétaux montréal sera à nu mais c'est
pas grave je vais pas le travail et ben
en fait ce qu'il faut savoir c'est que
là le lait quand les uv touche le sol
ils réagissent avec l'oxygène et le
faire du sol pour former des des ions
superoxyde qui vont oxydé la matière
organique
donc un seul à nu s'oxydent et ce qui
provoque finalement l'oxydation sheila
ploc
c'est un seul qui fluctue d'un point de
vue trempé ratures hygrométrie et redox
je lui explique la plante à des valeurs
redox ph qui lui sont favorables dans le
sol et le sol parce qu'on tend à
fluctuer plus ce seul fluctuera plus
elle sera obligé de compenser les écarts
localement et plus elles s'épuisera à
compenser ces écarts si le sol fluctue -
en amplitude parce qu'on est dans le
monde réel est donc le seul quoi qu'il
arrive fluctuera si c'est aussi ces
fluctuations sont empoignant un
amplitude la plante aura besoin de moins
d'énergie pour corriger les valeurs et
donc s'épuisera mois et pourra pas cette
énergie pour produire des molécules de
résistance aux ravageurs ou pro
hier plus de rendement par exemple donc
à linverse qui favorise la réduction
chez la plante c'est une nutrition
équilibrée pour savoir ce qu'ils
nutrition équilibrée ou déséquilibrés je
vous recommande de vous intéresser aux
travaux de john kempf ou d'alfred marie
thérèse gassler fut le sujet ce qui
favorise une bonne réduction chez la
plante une photosynthèse efficace comme
on a pu voir la plante n'est ni plus ni
moins qu'un panneau solaire elle produit
des électrons l'accumulation d'électrons
provoque la réduction des tissus et donc
donne lieu à une plante - ap tempe pour
les ravageurs ce qui provoque aussi la
réduction si la plante donc c'est des
sols qui fluctuent peu d'un point de vue
me livre température et hygrométrie et
ça c'est possible quand on a une bonne
agrégation la matière organique et un
seul toujours couvert de ses valeurs
redox ph bénéfique ou néfaste pour la
plante
olivier husson appuyé à pu en déduire
entre guillemets des cartes redox des
maladies pour les plantes et pour les
sols donc la carte redox ph pour les
plantes se trouve à gauche et donc on
peut voir que plus une plante est
réduite acide à savoir un voltage bas et
un ph bas - elle sera propice aux
maladies
al'inverse plus elle sera oxydé donc un
voltage haut et basique alcalines un ph
eau qu elle sera propice aux maladies à
savoir les champignons les insectes les
nématodes les eaux ont mis sept les
virus ou les bactéries
pour information je vous ai remis aussi
à droite
la carte redox ph de bonne santé des
plantes mais sur le sol et non pas sur
les feuilles
donc pour résumer un bon sol c'est un
sol qui se trouvent aux alentours de 400
mille volts et à ph à peu près 6 ennemis
vous n'aurez jamais précisément cette
valeur parce qu'un seul fluctue en
permanence lundi l'idée c'est d'avoir
des variations qui sont les plus petites
possibles en amplitude
donc pour résumer valeur redox ph idéal
pour le sol autour de 410 millivolts
fait à chis ennemis et pour les plantes
les plantes étant des panneaux solaires
faisant la photosynthèse et produisant
des électrons elles sont nécessairement
plus réduite ou un voltage plus bas et
se situe aux alentours de 140 a350 1000
volts suivant les cultures maintenant je
passais à la présentation de l'étude
l'étude a eu lieu sur la ferme d'un
grand monsieur à savoir hubert
charpentier qui est un agriculteur dans
le berry ce qu'il faut savoir c'est que
ce monsieur avant d'être agriculteur a
travaillé 30 ans au cirad au
développement du semis direct sous
couvert autour du monde au sein de
l'équipe c'est guy sa ferme est gérée en
semis direct avec couverts
d'intercultures depuis 2000 et en semis
direct sur couvert permanent depuis 2010
le gros intérêt de cette ferme c'est que
hubert étant un chercheur il applique la
méthode scientifique à tout ce qu'il
fait et ce qu'on peut voir c'est que au
sein de chacune de ces parcelles il a
conservé une bande travail est maintenu
depuis 20 ans d'une largeur de pu lever
à savoir 24 m donc au sein de chacune
des parcelles par exemple une parcelle
deblé ans couvert permanent de luzerne
il y as depuis 20 ans une bande en
travail du sol qui n'a pas bougé et qui
permet de pouvoir faire des comparaisons
cette ferme du berry est une ferme
céréalière dont voici la rotation tout
d'abord il ya un colza suivi de trois
blé d'un sorgho puis d'un pois de
printemps et on retourne au début de la
rotation le semis est effectué en direct
partout être le même ce mois sur la
ferme
la seule chose qui diffère c'est le
travail du sol donc le couvert permanent
est implanté avec le colza est maintenu
dans l'es3 blé puis est détruit à la fin
du 3ème blé à l'implantation du sorgho
ce qui se passe c'est dans la modalité
travail du sol couvert permanent est lui
aussi implanté mais il sera détruit
après la récolte du colza avec les
travaillons chisel on a donc un couvert
associés il y a donc sur la ferme de
type 2 couvert permanent
la luzerne pour les sols neutre à
légèrement alcalin et pour les sols
acides la mouette une partie de la ferme
du vert étant sur sable acide la luzerne
ne supporte pas les ph bas il a choisi
de remplacer la luzerne part
un couvert permanent de lautier j'ai
donc pu faire des mesures sur blé à
savoir le deuxième but de la rotation
le blé a été étudiée sur couvertures
permanent de luzerne et j'ai fait la
comparaison avec la mode était travail
du sol et le colza a été étudiée sur
couverture permanente de lautier avec la
comparaison sur la modalité travail du
sol comment les mesures ont été
effectuées il ya eu six périodes de
mesures successives décembre février
mars avril mai et juin
à chaque fois une journée de mesures a
été effectué pour les deux modalités
je m'explique c'est à dire que si je
faisais une journée une modalité puis
une seconde journée une seconde modalité
les plantes et en les révélant redox ph
des plantes étant très sensibles à
l'ensoleillement si mettons je fais une
journée de mesures un jour pluvieux et
lendemain sur l'autre modalités j'aurai
deux mesures un jour en plein soleil les
la modalité en plein soleil sera
nécessairement plus réduite et donc
incapable de comparer mes deux modalités
donc ce qui fait que j'ai fait une fois
le smic avec une fois le travail et
seule une fois semis direct une fois le
travail du sol de manière alternée toute
une journée pour avoir mes valeurs et
ensuite pouvoir les traiter
donc ce qui s'est passé sur blé et colza
c'est que j'ai pris la première feuille
à peine photosynthèse c'est à dire la
seconde feuille pas la plus jeune mais
la seconde en termes d'âge j'ai pris
cette feuille je les roule est gelée
piqué avec les électrodes pour en avoir
leurré dox comme montré en haut à droite
puis cette feuille je les passais au
mortier puis à la seringue pour en
extraire le jus est mesuré le ph
la conductivité le brix les no 3 le cas
plus est cetera grâce au kit horrible
vous me direz ok mais on a vu que pour
caractériser un milieu le red dog clp hb
et est interdépendant et donc
j'ai besoin d'une d'avoir en axe
vertical redox et en axe horizontal le
péage pour pouvoir décrire ma plante et
donc ça va être compliqué d'y ajouter
une dynamique temporelle il faudrait je
passe un truc en trois dimensions et
donc c'est complètement gérable
l'indicateur qui résoudrait ducks et le
ph en une seule fois c'est le rénove
corrigé à ph 7 qui me permet d'avoir un
raid hoc ce qui est modifiée par les
valeurs de ph et donc de remplacer les
péages qu'un axe horizontal par le temps
et pouvoir étudier donc une dynamique
temporelle sur une dynamique temporelle
le red sox pour info le résop corrigé à
ph 7
c'est mathématiquement ça d'analogue du
rh 2 donc les valeurs vont varier
numériquement mais les dynamiques sont
exactement similaire à ce qu'on pourrait
attendre d'un point de vue du virage 2
voilà ce que pour ceux peu à quoi peut
ressembler une journée deux mesures j'ai
fait des mesures de 10 heures du matin à
16 heures et on peut voir que entre 10h
et 13h 40 il n'y a pas de différence
entre modalités et si semis direct et
cisèle tout simplement c'est qu'au début
de la journée par ne sont pas à peine
photosynthèse entre 10h et 13h30 la
machinerie se charge en énergie et à
part 13h40 la machinerie tourne à plein
régime et il ya donc différenciation des
modalités à partir de 13h40
c'est pour ça qu'il recommandait de
faire les mesures quand il y as
différenciation entre les deux modalités
pour pouvoir faire des comparaisons de
moyenne je vais donc vous montrer
maintenant mes résultats
dans le cas du blé donc on a étudié deux
modalités en adulte et de modalités sur
le blé lait
la semence utilisé est elle à même le
sol est le même
d'un point de vue structuré composition
ce qui différencie ces vingt ans de
gestion en semis direct d'un côté
composer pour la première la première
dizaine d'années d'un semis direct avec
ouverture avec des couverts en
interculture cuit disant couvert
permanent et de l'autre côté une et une
erreur technique en travail du sol
depuis 20 ans ce qu'on s'aperçoit si on
regarde leur box c'est que tout au long
de la culture le semis direct sous
couvert permanent et toujours le voltage
sur le semi raid sous couvert permanent
et toujours plus bas à part en mars et
d'un point de vue ps le ph est toujours
plus bas à part en avril et en juin
en ce qui concerne le simulation
couverture permanente de luzerne comparé
aux chisel et donc nous ce qui nous
intéresse c'est pour notre dynamique
temporelle le red dot corrigea ph7 qui
est la résultante des valeurs de redbox
il ph
et donc ce qu'on peut en déduire c'est
que en décembre février avril mai et
juin
le semis direct sur couverture
permanente de luzerne est plus réduit
que la modalité chisel est donc en
meilleure santé la machinerie cellulaire
tourne mieux la machinerie tout
synthétique et plus efficace et la
modalité semis direct sous couverture
permanente de luzerne est moins propice
aux maladies et c'est aussi
effectivement ce qu'on a vu sur le
rendement
ce qu'il faut savoir c'est que la
modalité semis direct produit chaque
année 10 quintaux de plus que la
modalité chisel alors qu'elle reçoit
soit sans quitter la zone de moins alors
la modalité semis direct reçoit sans une
telle azote sous forme durée et la
modalité 6 elle reçoit 170 et d'azoté
sous forme durée et malgré ça produit 10
quintaux de moi chaque année que la
modalité semis direct en ce qui concerne
le colza
comme pour le blé ici on a étudié donc
du colza avec l'âme avec la même semaine
sur les deux modalités là même le même
type de sol souhaite de modalités donc
des sables acide donc les deux modalités
ses semis direct sur couverture
permanente de lautier est une modalité
travailler auchy tél
comme on peut le voir sur le graphe en
haut à gauche dure et ducks à chaque
fois le colza en semis direct et plus
réduit que la modalité chisel concernant
le ph on voit pas vraiment de différence
entre les modalités les variations ph du
colza sont plus liés lé stade
physiologique qu'autre chose mais donc
ici ce qui nous intéresse c'est les
valeurs redox corrigé à ph est qu'ils
sont les résultantes durée ducks et du
ph
et on peut qu'on peut voir c'est que en
décembre avril mai et juin
le semis direct sur couverture
permanente de lautier est plus réduit
que la modalité chez elle il en résulte
des plantes en meilleure santé qui
seront plus productives et qu'ils seront
moins facilement attaquable par les
maladies et donc je vous remets pour
conclure ici la carte des maladies donc
à gauche les valeurs blocks ph pour le
sol avec les carences induites et dons
et à droite les valeurs redox ph qu'on
peut avoir sur les feuilles et nous en
fait des mesures sur les plantes sur les
feuilles donc on peut se comparer à
cette carte à droite et on peut voir
qu'à chaque fois les vallées les
modalités semis direct plus éloignés des
valeurs propice aux maladies
comparé aux modèles et gisèle qui elle
était plus proche des valeurs qui
donnerait lieu à des maladies les
conclusions les limites de l'étude c'est
que en conclusion on peut dire que le
type de gestion du sol induit les
changements redox ph sur les cultures
encore une fois ici on ne s'est pas
intéressé uniquement qu'à la méthode de
semer mais bien à un ensemble de
pratiques en cohérence qui découlent
de la gestion du sol insolence minh dack
sera en meilleure santé et donc aura
besoin de moins de fertilisation et aura
besoin de moins de produits
phytosanitaires qu'un sol travailler et
donc on peut dire dans notre cas que la
méthodologie redox ph a permis de
discriminer les bonnes des mauvaises
pratiques en mettant en lumière des
feuilles en meilleure santé et donc des
plantes en meilleure santé et l'intérêt
d'autres méthodes redox ph c'est que
grâce à ces mesures qui sont assez
simples à mettre en place
on peut discriminer les bonnes des
mauvaises pratiques j'ai un témoin 0 et
un témoin traité si mon témoin traité à
un raid ox égal aux témoins 0 aux red
sox plus élevé on peut en conclure que
la méthode testée est inutile ni plus ni
moins néanmoins on a eu quand même
quelques problèmes sur cette étude c'est
que dans le cadre par exemple du colza
les feuilles sont très hétérogènes d'un
point de vue redox en haut et en bas la
feuille est oxydé sur les bords à droite
et à gauche et dans la nervure centrale
la faille est réduite et c'est vraiment
sur les deux carrés verts que je vous ai
mis à gauche qu'on peut piquer
l'électrode redox et avoir une bonne
valeur de redbox et si on prend
plusieurs feuilles qu'on en fait un
rouleau ça a l'air devient tout de suite
très compliqué d'avoir des mesures
optimale on a des mesures fiables mais
en fait à cause de la méthodologie on
induit une incertitude supplémentaire ce
qui fait baisser la fiabilité de la
mesure aussi ce qu'on peut voir c'est
que les feuilles sénescentes c'est
comment va se nécroser de manière
régulière sur la feuille et donc suivant
là où on pique l'électrode quand on fait
un rouleau c'est assez difficile à voir
on peut avoir une variabilité
supplémentaires et pour finir les
derniers problèmes qu'on a eus c'est que
on a eu donc chez hubert dvd des
modalités semis direct les travail du
sol le problème c'est que les partis
travail du sol
schubert son intrigue mais trop bien
géré je m'explique c'est à dire que
malgré le fait qu' il soit en travail du
sol
il met bien moins de produits
phytosanitaires est là bien moins de
charges de mécanisation il mais bien
moins d'azoté que ses voisins et malgré
ça il a plus de rendement donc nos
différences qu'on a eue de 10 15 min
volts entre les deux modalités aurait
été très certainement accrue si on avait
fait des mesures chez son voisin et vous
me direz 10-15 millivolts basse est
strictement rien mais en fait non c'est
pas rien du tout parce que olivier
husson quand il a fait ses études en
asie sur le riz 10 15 millivolts c'est
ce qui sépare est une variété résistante
à la puériculture yozone var était
sensible à pierrick urios donc 10 15
millivolts sont en réalité une
différence énorme d'un point de vue
santé de la plante est donc en
perspective le red dog c'est vraiment un
outil du futur pour gérer les plantes
sauf que c'est assez compliqué à mettre
en place ça dans la technicité et c'est
assez long et donc à notre production en
train de développer le leur et dox ph
mettre entre guillemets du futur où on
utilisera un scanner quand on peut le
voir à droite et qui permettra en
plaçant des feuilles sur lecture optique
d'avoir des valeurs redox ph
conductivité et brics mais aussi une
analyse foliaire complète et c'est ce
qui m'a occupé l'année passée toutes mes
valeurs redox ph ont été précédées par
des parts des mesures avec un scanner
optique comme celui là et donc voici nos
premiers résultats on a donné no no no
no no no jeu de valeur à nos
informaticiens qui sont en train de
travailler sur les corrélations et ils
viennent de nous transmettre les
premiers résultats parce que ben il faut
faire des algorithmes pour chacun des
indicateurs ils ont pas le temps de tout
faire fait pas très longtemps qui
travaillent sur le sujet et donc on est
les premiers résultats sur le paie sur
le ph le red box et le brix et on peut
affirmer qu'en six secondes maintenant
on a une valeur fiable à 95% de redbox
phm rixe équine est perturbé par aucune
perturbation électromagnétique et qui ne
demande aucun étalonnage ça c'est la
première étape du projet et un dock on
va continuer à travailler
sur pour confirmer ses valeurs et il y
ajouter le contenu d'une analyse
foliaire minérale complète pour qu'on
puisse avoir un aperçu de la santé de la
plante
d'un point de vue redox ph mais aussi
d'un point de vue nutrition et
fertilisation et donc c'est pour ça
qu'on fait actuellement une levée de
fonds et on vous invite à donner à
participer à la campagne un faire un don
sur notre page kiss kiss bang bang pour
nous aider à développer ce scanner qui
sera open source c'est à dire que toutes
les bases de données seront en accès
libre et gratuit
et ont donc on aura un scanner qui
permettra de faire en instantanée chez
soi un nombre illimité d'analystes faut
lire d'un point de vue santé et d'un
point de vue minérale voilà je vous
remercie

Partager sur :