Produire de la biodiversité et des denrées alimentaires, avec Marceau Bourdarias & Alain Canet

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher

Thumbnail youtube e7otsiTiqkg.jpg

Pendant le confinement, Ver de Terre Production propose de diffuser des webinaires avec vos intervenants préférés !


Aujourd'hui, on continue le cycle avec Marceau Bourdarias & Alain Canet : Végétaliser la ville pour la climatiser, produire de la biodiversité et des denrées alimentaires : des lianes pour créer du lien.


En partenariat avec Arbre & Paysage 32 & Pour une Agriculture du Vivant


Transcriptions

connecté bonjour merci d'avoir patienté

merci d'avoir pris le temps de nous
attendre un petit problème technique
vous l'avez compris nous sommes tous
dans des endroits différents sommes tous
connectés mais avec des connexions des
ordinateurs enfin tout un tas de choses
qu'il a fallu régler au dernier moment
il semblerait que ça fonctionne
les images sont là bonjour marceau on a

Afficher la suite

le plaisir de recevoir marceau

bourdarias et bien on va te laisser le
temps de te présenter s'il te plaît
parce que beaucoup te connaissent mais
peut-être pas tous
à marceau d'un problème de son on nous
ne tentons dont plus c'est dommage parce
qu'on entendait jusque là mais là tout
d'un coup nous tentons donc plus est ce
que tu peux régler cela rapidement
s'il te plaît
mais en tentant vraiment plu du tout
c'est bête parce que ça a marché pendant
15 minutes
si un peu ennuyeux
bon je vais je vais meublé pendant ce
temps
est ce que tu penses que tu vas
retrouver le
là les aléas du direct nous sommes à la
troisième session
la prochaine aura lieu marty mardi matin
sur la viticulture avec hervé covès et
mars bourdarias j'ai vu les questions il
ya déjà des questions avant qu avant que
l'on commence dans sa marche toujours
pas je te dirais comme ça marche moins
dans les questions étaient posées de
savoir ce qu'ils connaissent leur
seraient parmi nous oui conrad schreiber
sera parmi nous pour le coup si cession
il est en train d'adopter une connexion
internet à la hauteur des enjeux des
événements dès la semaine prochaine soit
il sera dans les locaux de verre de thé
reproduction soit chez lui avec une
connexion mais le confinement fait que
c'est un petit peu compliqué à organiser
bonjour monsieur bourdarias vous
entendront ge oui bonjour monsieur canet
bonjour à tout le monde donc je suis
marceau bourdarias et je suis formateur
formateur en connaissance du vivant
principalement ce qui concerne la
physiologie des plantes
donc j'ai été longtemps arboriste donc
arboriste grimpeur je me suis occupé des
arbres notamment dans 11 villes
principalement et dans les collectivités
et puis également chez chez les
particuliers et aux psys et j'ai petit à
petit décidé de commencer à transmettre
mon savoir et aujourd'hui je
je propose des formations principalement
à l'initiative de en direction des
agriculteurs pour pour ce qui est des
questions de la viticulture et de
l'arboriculture fruitière
donc je parcours la france à proposer
des formations pour permettre aux gens
d'avoir davantage de connaissances sur
la physiologie végétale et de pouvoir
construire leur propre itinéraire
agricole en conscience en fait en
conscience du fonctionnement des plantes
donc je suis passé de la dir est de la
culture végétal ornementale à la culture
végétal productive et agricoles et donc
c'est principalement ça ma richesse
juillet voilà merci beaucoup merci
beaucoup un architecte du vivant nous a
rejoints cet après-midi session 2 heures
à peu près on va dérouler une
soixantaine d'image d'image commenté
vous pouvez faire vos commentaires sur
youtube pour ceux qui sont sur la visio
vous pouvez comme je vous ai dit tout à
l'heure vous manifestez faire vos
commentaires sur sur youtube
on les voit en direct on les prendra
bien évidemment on laissera et c'est
nécessaire du temps au dialogue
moi je me présente puisque on m'a
reproché de ne pas m'être présenté
suffisamment hier donc je suis toujours
alain canet je suis directeur de la
structure arbre et paysage 32 spécialisé
en agroforesterie qui fêtera au mois de
mai c'est ses 30 ans nous sommes une
douzaine de salariés nous faisons
naturellement comme les 30 autres
structures en agroforesterie dans
l'hexagone est un petit peu ailleurs du
conseil l'appui technique de la
formation de l'édition m'a aussi demandé
de présenter de représenter les livres
donc peut-être que tu en as présenté
tout de suite
marceau ouais si j'ai un livre a
présenté par rapport à au sujet
d'aujourd'hui c'est un livre écrit par
francis hallé qui s'appelle du bon usage
des arbres à l'intention des élus et des
énarques
c'est un livre qui est absolument
essentiel à offrir à tous vos élus et
qui permet
à qui leur permet de comprendre quels
sont le rôle les relais essentiel que
peuvent avoir les arbres dans leur
municipalité et qui lui aussi fait un
peu lieu de 2,2 à la fois de leur
fonctionnement mais aussi de des lois
qui sont liées au tour des arbres qui
sont qui peuvent être des politiques qui
devraient être appliquées pour pour les
arbres en milieu urbain ok merci et sans
plus tarder nous allons nous allons
démarrer et nous allons vous proposer
une petite une petite promenade une
petite promenade en ville même si je
finalement entre la ville et la campagne
peut-être pas tant de différences que ça
en tout cas aujourd'hui nous subissons
de plein fouet ce qui s'appelle des
chocs climatiques
la question de l'eau se posant des la
question de la biodiversité donc du
climat et du microclimat du confort du
bien-être il semblerait que les plantes
et les arbres en particulier une phase
du bien nous met de bonne humeur nous
aident à respirer donc on commence à
bordeaux à bordeaux sur la gauche sur
une façade d'une vieille bâtisse et on
commence avec de la ville parce que nous
venons de monter une unité qui s'appelle
label vignes pour laquelle barsot
évidemment très actif un petit peu
partout et qu'est-ce qu'elle t'inspire
marceau cette image un seul pied de
vigne
j'insiste puisque c'est une photo que
j'ai fait quelques temps mais qu'importe
un seul pied de vigne et finalement une
façade sacrément bien l'occuper
ouais ce que ça m'inspire c'est c'est la
plasticité de ces plantes qui sont des
liens en fait c'est ce sont des plantes
qui sont qui en a qui ont des capacités
à explorer l'espace qui sont très
importantes qui ont besoin de ce support
hélas le support c'est cette cette
maison et la plasticité montrent que
l'on peut arriver à conduire ces lianes
allait conduire envoyé à son conduite
fenêtre entre les fenêtres au dessus des
portes il ya le peuvent
ben parcourent des distances assez
importante ce sont des plantes qui ont
une grosse capacité en plus à résister à
des problèmes eric une grande capacité à
supporter les aléas climatiques
un supporter d ensoleillement très fort
sur les feuilles en direct et donc sont
là ce que ce que ça parce que ça me met
vox et une totale protection en fait de
cette maison on imagine la protection
thermique que cette ville peut apporter
notamment en été en feuillaison sur sur
ses murs soumis au rayonnement solaire
d'accord et je fais remarquer puisque
l'évidence et parfois invisible je ferai
remarquer malgré tout que cette vigne
est lé et les emprise au sol dans de la
pierre et dans du bitume et elle est en
prise au sol sur à peu près j'imagine
cette fameuse emprise et les de 20 cm
c'est à dire elle prend 0 0 place pour
développer quelques dizaines et
peut-être même de centaines de mètres de
ramifications et de serment n'est ce pas
ouais alors ça c'est vrai que c'est
particulier mais il faudrait pas se
tromper il ya quand même malgré tout un
petit peu d'alimentation minérale
possible en ville escrime goudron avec
notamment pas mal d'eau qui remonte de
manière capillaire c'est à dire que les
parties minérales du goudron chauffe
très fort avec le rayonnement solaire et
donc permettent à une remontées
capillaires dans le sol et permettre
l'alimentation hydrique de la plante en
principal ce qu'il faut comprendre là
surtout c'est que l'alimentation ici
elle est salement minérale il n'y a pas
d'énergie dans cela proprement dit il
n'y a qu'un vecteur l'eau et puis et
puis en quelque part une des facilitant
qu'on peut appeler minéraux que
l'énergie est l'essentiel de l'énergie
de la plante est fabriqué par grâce aux
feuilles et par l'énergie lumineuse du
soleil cette énergie là elle est à la
fois lumineuse est à la fois contenues
dans les utiliser par dans l'air par les
feuilles
donc c'est à la fois de l'énergie
solaire est à la fois de l'air qui
permet à la plante non seulement de se
fabriquer de construire son système
construit son système d'exploration de
l'espace et de développer son système
photosynthétiques de production
d'énergie mais également sur cette
plante là de permettre d'utiliser cette
énergie pour développer un système
racinaire qui se connectent davantage
encore à la minéralité du sol ce que
nous montre cette plante là c'est
qu'effectivement ce sont les plantes qui
construisent la fertilité des sols et
que ce ne sont pas les seuls qui
construisent la capacité de fertilité
des plantes en fête
merci marceau pour une entrée en matière
je pense que c'est pas mal avec 20
centimètres carrés on peut faire
beaucoup de choses
voilà quelques-unes on n'a pas décidé de
faire un inventaire complet du champ des
possibles mais on fait arriver l'effort
est arrivé les couleurs ont fait arriver
les odeurs et puis on peut arriver des
insectes avec tout ça n'est ce pas
monsieur bourdarias effectivement chaque
chaque plante fait des fleurs en fête et
ses fleurs là ce sont des cris que par
des pistes d'atterrissage pour insectes
en fait elles émettent à la fois par
leur forme par leur odeur ou par leur
structure des des ondes qui attire les
insectes ont traité voyez comment
d'ailleurs sont construits les insectes
la plupart des insectes
ce sont des des systèmes de réception en
fait ils ont des antennes extrêmement
fine qui est extrêmement développé qui
sont des récepteurs qui sont des
récepteurs d'informations diffusées dans
l'atmosphère
c'est à dire que les insectes ne circule
pas par hasard en fait les insectes
circule en direction de ceux qu'il est
de ceux qui les attire que ce soit en
monal que ce soit déshonneur que ce soit
des couleurs
soit des longueurs d'onde en fait les
insectes sont attirés par ces fleurs
donc forcément quand il ya plantes à
fleurs etc entière fleurs il ya insectes
quand il ya un secteur vie en fait
puisque ces insectes là à leur tour vont
attirer aussi forcément dé toute la
chaîne trophique avec des oiseaux qui
viennent manger des insectes et puis des
chats qui longe les oiseaux en ville oui
c'est vrai il faut pas l'oublier
regardez bien avant qu change d'image
regardez bien que dans dans celle du bas
il ya un bourdon 1 vont à vraiment mais
il ya un bourdon et qui est en train de
butiner
non je passe à la suivante
ici on arrive vers la maison
individuelle la maison individuelle la
bignone en eau et puis et puis sur le
côté de la maison avec là aussi il
semblerait qu'ils aient une petite et
une petite bête c'est le pollinisatrices
et puis une maison qui est bien bien
recouvertes donc on peut imaginer que
dans cette maison là on va gagner
quelques degrés de chaud l'hiver et
quelques données quelques degrés pardon
de frais l'été est ce que tu veux dire
quelque chose de particulier sur cette
image que tu découvres 1 mais c'est
aussi ça la joie du direct je suis bon
bah je pense qu'en plus il est élu
puisqu'il ya un petit drapeau soit il
est élu soit la france de gagner la
coupe du monde
sinon je m'aperçois c'est que c'est que
cette cette plante qui a complètement
recouvert cette partie de l'habitat
c'est sûr doit climatisé très fortement
en étaient la partie la partie
recouverte les habitats recouvert de
plantes sont peu nombreux puisque en
fait on a plutôt une tendance
occidentale à se protéger de la nature
et à essayer de l'empêcher de nous
envahir mais là c'est vraiment une des
unes des possibilités bioclimatique
intéressante qu'on pouvait utiliser pour
pour climatiser nos maisons en était une
maison qui serait mal isolée avec des
matériaux m'a choisie comme du béton
avec une avec une inertie trop faible
pour limiter les températures pourraient
être éventuellement protégé comme ici
par cette vigne vierge ou 7 to be seen a
priori plus tôt
c'est un bon choix ok alors on va on va
aller voir les arbres un petit peu même
si on sait bien qu'en ville de par les
réseaux de par les contraintes diverses
et variées c'est aussi pour ça que on a
parlé de climatiser la ville bonjour à
tous ceux qui nous rejoignent parce que
vous êtes visiblement de plus nombreux
de plus en plus nombreux donc on vous
salue on vous salue bien bas merci
d'être ici merci d'être avec nous pour
cette petite exercice pour lequel il ya
déjà pas mal de questions pas mal de
commentaires
donc voilà je vous montre un petit arbre
petit tard en cacher un jeune chêne et
mais je vous montre en réalité quelque
chose d'un petit peu d'un petit peu
différent d'un petit peu particulier
qu'on aime ou qu'on aime pas je rappelle
que c'est l'année la trogne 2020 c'est
l'année de la trogne et regarder et les
cacher parce que vous le savez les
arbres ça adorent manger les panneaux de
signalisation et mais les arbres aussi
parfois il faut détailler les gérer
peut-être un peu un peu sévèrement mais
pour des raisons bien précises et
souvent justifiées je veux faire un
commentaire sur cette image de c'est une
image qui nous vient du maine-et-loire
qui est dessiné par david hélas notre
illustre dessinateur mais c'est une sur
une base de photos en l'occurrence voilà
un tir sève sur une trogne du du
maine-et-loire maine-et-loire on salue
notre collègue et ami ils gaborit et
toute son équipe de mission bocage pour
ceux qui sont de 2 par là bas du côté de
hbo pro pour les pour les intimes
marseille sont en plastique
ils sont fantastiques ses dessins de
david desloges à quoi à chaque fois
c'est un plaisir des yeux c'est presque
plus beau qu'une photo en fait parce
qu'en fait on arriva à désolidariser les
images de ce qui les entoure c'est
fantastique ce que ce que cette image
mais box et quand quand elle était
cachée on se retrouvait avec un arbre un
arbre totalement distincte de son trou
on voyait un arbre lui-même détachés du
reste
est-ce que ça m'évoque en fait c'est
cette capacité qu'ont ces trogne là à
nous construire non plus des arbres mais
des colonies d'arbres en fait voyez
cette tron là avec ce rejet l'instant se
réitérera
ce temps c'est simplement comme si on
n'avait pas fini de la taille et qui
vont rester encore une branche a taillé
en fait cette fraude n'a été remplie
d'arbres comme larmes qu'il y en a en
fait les arbres et surtout les trognes
c'est encore plus évident sont des
colonies d'arbres qui pousse sur une
structure la structure étant la trogne
c'est rigolo parce que en ville il ya
beaucoup de ce genre de taille qui sont
issus de ces jardins à la française où
on a cherché à être très rigoureux dans
la manière d'occuper l'espace et à
limiter l'extension des plantes et puis
créer des perspectives
il ya tout un délire paysager autour de
la terre et c'est ce qui est assez
étonnant c'est que c'est que cette
propension là que quand qu'on a qu'on a
qu'on a généré dans les arbres pour en
fait elle a été sans doute tiré de
l'arbre paysans qui était la trogne et
qui est exploité depuis beaucoup plus
longtemps en forme de trône que que les
arbres urbains ne sont taillés à la
française en fait c'est ça que ça
m'inspire là et cette capacité là donc
on les trognes à être absolument fini ce
système de réitération de l'architecturé
de chaque arbre
en voilà d'autres puisque tu les aimes
ses dessins puisque tu les as récitant
visiblement tu n'es pas le seul il ya un
livre que je représenterai tout à leurs
arbres et arbustes en campagne de david
de la sq on a publié à une douzaine
d'années dessin voilà une mini trogne on
parle de trognes d'arbres têtards de
ragots des mondes
voilà une mini trogne une mini trail en
l'occurrence de peupliers de peuplier
noir c'est de montrer aussi la la
plasticité des arbres leur capacité
d'adaptation
je pense en montrant le peuple est
l'ange prendre au charme et à la
charmille une aide charmilles ce n'est
que du charme
en réalité ce n'est que du charme qu'on
a tenu éternellement à deux mètres de
haut aux enfers et surtout au carré
souvent donc dans le geste pas n'importe
comment ni à n'importe quelle saison 10
dans n'importe quelles conditions on va
pouvoir tailler gérer et élaborer ces
arbres là à notre avantage quelque part
mais c'est aussi la question de la place
de la gestion et éventuellement de la
production pourquoi pourquoi les villes
ne produirait pas leurs propres
ressources alors chauffer la ville c'est
comme nourrir la ville et on a pu
mesurer qu'avec tous les jardins à paris
on verrait peut-être 400 personnes dans
vingt ans donc il faut rester pour des
modèles cités prudent et puis le bois
fertilité dont on parlera tout à l'heure
mais j'aimerais qu'on s'arrête un petit
peu sur ce jeune plant d'érable sur ce
jeune plant d'érable champêtre plutôt
plutôt bien conforme est plutôt jeune
rigoureux et bien racines et qu'est ce
qu'est ce que tu peux nous dire de sa
marceau de ce jeune young jolie jeune
fille c'est une pose dérape s'empêtre
effectivement qu'il ya un an
donc elle a une année de croissance
allait enfin de croissance j'aurais
tendance à dire c'est après out mans
donc en fait c'est une pousse qui a un
en cure s'aperçoit que si on enlever les
feuilles on s'apercevrait qu'on aurait
un système racinaire beaucoup plus
développé que la partie aérienne
ça c'est assez étonnant ça veut dire que
la partie racinaire en fait se construit
dès la germination en fait à des larges
de la germination on ad'abord
un thérapie votants qui se met en place
et qu'ils descendent dans le sol et qui
par la suite va se ramifier puis le
quotidien on donne naissance aux
premiers méristème qui construit la
plante mais est ce thème cuisine à
fabriquer la plante qui construit la
première croissance le premier rameaux
de la plante
on voit que sur la partie aérienne il ya
des feuilles qui commence donc à
produire de l'énergie cette énergie là
étant est produite en faible quantité au
début donc il y a une très très faible
capacité à produire d'énergie donc à
développer à la fois du bois des
bourgeons et du système racinaire ça
veut dire que la plupart du
développement du système racinaire
primaire a été construit grâce à
l'énergie qui était contenu dans la
graine ce que ça nous dit lassé que la
la la région lyonnaise la manière de
construire de structurer le système
racinaire est à respecter absolument si
on veut avoir une exploration racinaire
cohérente dans le sol c'est à dire qu'on
a on a tous appris à dessiner les arbres
à l'école primaire avec un système
racinaire qui correspondrait à la forme
du système aérien
en réalité c'est pas tout à fait le cas
et ce n'est le cas que sur ce jeu n'a
pour d'un an de droite au pouvoir sur un
arbre de deux ans puis petit à petit on
s'aperçoit que le système racinaire est
sacrément limité par l'exploration de
l'espace dans une matière qui est
extrêmement lourde et difficile à remuer
qu'est le sol alors que la partie
aérienne elle va pouvoir s'exprimer
s'ouvrir et se déplacer simplement gêné
par la gravité ce que ce que ce que je
voudrais rajouter là-dessus c'est
simplement que on a tendance à planter
les arbres en ville beaucoup trop grand
et que en plantant des arbres grand on
plante
des arbres qui ont été handicapés par
leur manière d'être construit au niveau
de la foi de leur système racinaire est
à la fois souvent la plupart du temps
handicapés au moment de la plantation
sur le système aérien par une taille qui
serait une taille je dirais d'adaptation
de la partie aérienne par rapport à la
particratie nerfs donc ça c'était une
erreur fondamentale dans la manière de
planter de concevoir la plantation des
arbres il faut bien comprendre que quand
on plante un arbre c'est bien sûr la
partie racinaire qui va permettre la
connexion au sol mais que cette partie
racinaire une bonne partie va
disparaître et c'est que la croissance
de la nouvelle partie aérienne qui va
permettre à la plante de refabriquer un
système racinaire si on paye le système
racinaire et qu'on taille le système
aérien on se met à se retrouver avec une
plante qui ressemble plus à une bouture
des deux côtés qui a du mal à se
structurer qui a du mal surtout à
structurer un système racinaire efficace
avec avec surtout une structuration
mécanique efficace donc on aura un
système d'alimentation qui sera correct
par contre on aura un système de
d'ancrage qui sera toujours déficient et
ça c'est un sacré problème en ville
puisque le principal des problèmes mais
en ville pourrait pas par rapport à
l'art aux arbres pour peut-être là la
dangerosité des grands arbres par
exemple par exemple c'est sûr
merci pour cette intervention on leur
dira jamais assez est toujours temps et
le moment de parler de cette magnifique
initiative des enfants et des arts par
marie-france barrier qui a réalisé un
documentaire sur france 5 qui s'appelle
le temps des arbres l'idée étant de
faire planter un jeune plant un jeune
plant en agroforesterie chez un
agriculteur partout enfants scolarisés
en lien avec l'agriculteur l'élu le
monde de l'entreprise mais aussi les
associations l'idée étant de dire on va
tous se retrouver dès la saison
prochaine dans les champs pour
participer à cet élan commun est
extrêmement important ici j'arrive avec
un mélange de pêcher de vignes et de
chèvrefeuille que je trouvais fort
sympathique au jardin il ya quelques
jours mais on va s'arrêter sur le sur
l'image de gauche on va s'arrêter sur
les images de gauche
pour rien vous cacher la photo a été
prise ce matin comme quoi les raisons du
confinement et du direct nous oblige à
aller vite cette photo a été prise ce
matin pourquoi parce que tout d'un coup
je me suis dit mais au fond du jardin
il ya cet arbre qui pousse sur un mur
donc ça c'est quand même un peu
particulier de voir que les arbres on
les arrose dont les tuteurs on leur fait
des grands trous on essaie de leur
donner de l'engrais de l'ordre donné de
quoi respirer faire à manger tout un tas
de choses et est finalement lui alors
érable champêtre mais ça pourrait être
un frêne un chêne ou encore un orme
aussi par la graphiose et qu'est ce qui
fait que que cet arbre là tout de suite
on a pu la voir une vingtaine d'années
je sais pas lui il a vraiment poussé
germé et pousser sur le mur qu'est-ce
que qu'est ce que tu peux nous dire de
sa marche et aussi te plait je peux
qu'extrapoler mais ce que je pense c'est
que ton mur et les salles alors eh oui
j'ai dû me saloperie de qui s'appelle
lumière incroyable négligence et quelle
négligence compte je pense que cette
négligence en fait c'est elle qui permet
là la fécondité de ton mur en fait la
fécondité de ton mur elle et elle est
permise par rapport à grâce à allah la
construction du du sol extérieur au sol
qui a été construite sur ton mur par les
plantes qui poussent dessus on voit
quelques petites graminées on voit des
mousses on voit du lierre on imagine
derrière quelques autres petites plantes
ligneuses est donc ce qui s'est passé
c'est que sans doute une graine d'érable
est tombé sur ce début du mus ce début
de ce début de stoll en fait sur la
partie minérale puisqu'en fait ce n'est
qu'une partie du sol
excaver un mur en pierre finalement sous
la partie vivante du sol sous la partie
humus du sol on a ce genre de ce genre
de minéraux et c'est bien le sol qui
permet à la plante de profiter de cette
donc c'est bien quand je parle de sol
c'est bien la partie vivante du sol donc
la partie matières en décomposition qui
permet la partie c'est ce qui s'est
passé ici donc c'est passé ici c'est que
la graine d'érable est tombé sur un
petit tas d'humus sans doute protégé par
un peu de mousse qui est un hydre aurait
tantôt fantastique
cette mousse est donc cette graines à
germer et a réussi à petit à petit
installer son système racinaire entre
les pierres jusqu'à clé se connecter
très probablement aujourd'hui davantage
de sol sur le sol initiale avant qu'ils
aient le mur et donc construire un arbre
tout à fait efficace et efficient qui en
apparence est posée sur le mur qui est
réellement est posée sur le mur mais qui
a sans doute aujourd'hui développer son
système racinaire dans la partie
naturelle du sol
c'est bien possible c'est bien possible
en tout cas ça nous ça doit nous
remmener un peu d'eux un petit peu
d'humilité me semble-t-il une petite
palette du végétal sur lequel sur
laquelle on va pas forcément s'étendre
un mais mais cette connaissance fine de
l'arbre que ce soit dans les champs dans
les zones urbanisées ou dans l'hyper
centre vivre cette connaissance fine des
arbres est évidemment extrêmement
importantes quant au choix des
aménagements qui devront durer
n'est ce pas en voilà une image
générique vous avez sûrement vu déjà un
petit peu qui est un petit peu facile
mais elle est facile mais elle est utile
elle est efficace et les redoutablement
efficace je lis beaucoup de commentaires
sur les façades et vous inquiétez pas on
y viendra et et on sait faire en sorte
que le végétal soit pas du tout un
problème pour une façade mais bien une
solution et et comme le dit notre avis
notre ami ludovic est ce qu'on préfère
la pollution ou la solution quelque part
il se reconnaîtra et donc voilà ici
l'arbre mans l'arbre mans de la ville et
l'équipement de la ville
c'est quelque chose qui est extrêmement
important même si ça sera pas toujours
possible c'est pour ça qu'on a fait
cette ce choix c'est pas un choix c'est
un non choix mais qui est celui de la
liane qui est une plante
intermédiaire qui peut aller vite
lavigne lavigne première que nous avons
vue en début d'exposer elle a une
surface photosynthétiques de je ne sais
combien de mètres carrés donc c'est
extrêmement important en dehors même de
protéger la façade de micro climatisé la
maison ce qu'on veut montrer avec cette
image et c'est le cas aujourd'hui
puisque on a beaucoup travaillé pour les
coeurs de ville et paris à lyon à
strasbourg toulouse et ailleurs est à
new york pour tout vous dire
mais l'idée c'est bien c'est le principe
même de l'agroforesterie
c'est l'idée de la dispersion c'est à
dire qu'on peut faire un bois on peut
faire une forêt au pied du au pied d'un
immeuble à côté d'une gare mais ce dont
on va avoir cruellement besoin c'est de
microclimat c'est-à-dire micro ou
climatisé la ville c'est la reprendre et
lui faire faire de la photosynthèse
partout c'est ça le sujet marceau un
petit commentaire
ouais ben là c'est un commentaire de
peut-être sur les matériaux je suis un
auto constructeurs chevronnés donc j'ai
fait une maison qui est maison
bioclimatique et solaire et donc je me
suis posé la question de comment
fonctionnent les matériaux la science
des matériaux et il ya trois paramètres
très intéressants dans la science des
matériaux qui nous permet de comprendre
comment la chaleur a un impact sur à la
fois les matériaux ce qui entoure les
matériaux c'est ces trois paramètres
sont les fusils vite et donc les fusils
vite et c'est la capacité d'un matériau
à se charger en chaleur et là on voit
très bien le sol qui est en directement
reliées à l'énergie solaire qui efface
énergie solaire et qui en plus est noire
et sous sol est constitué principalement
de minéral et drôle et donc à une et
fusils dit est extrêmement forte
donc il va se charger très très
rapidement chaleur puis après il ya un
deuxième paramètre qui est la diffuse
ivité 17 diffuse ivité c'est la capacité
d'un matériau à faire circuler l'énergie
en son sein et surtout à la transmettre
aux matériaux qu'il ya à l'extérieur et
donc cette capacité à transmettre par
rapport aux as qui à l'extérieur là est
très importante puisque c'est à dire que
l'euro
va rayonner et va rayonner et réchauffer
même les parois des bâtiments qui sont à
londres puis après il ya un troisième
paramètre qui la conductibilité la
conductibilité c'est la capacité ou
monde matériaux à faire circuler à
quelle vitesse fait circuler le matériau
la thermique en son sein donc ces trois
paramètres la sont absolument
indispensables à prendre en compte dans
le cadre de la construction de d'une
ville en fait ils sont souvent un peu
oublié c'est pour ça que le type de
matériau par rapport à la construction
va jouer aussi un rôle très important
bon voilà ça c'est un peu d'architecturé
ça veut dire que si on construisait avec
des matériaux périphériques en bois et
qu'on était d'isolation à l'extérieur
des bâtiments et la partie inertie et
densité à l'intérieur des bâtiments
on était des matérieux des bâtiments
beaucoup plus facile à chauffer avec une
inertie plus importante donc qui se
refroidir et aussi qu'ils resteraient
ferait plus facilement dans les périodes
de canicule et puis on aurait donc des
bâtiments qui consomment aussi moins
d'énergie et on aurait peut-être besoin
d'un peu moins les refroidir alors c'est
peut-être qu'on peut arriver à compenser
un peu avec notre habitat notre habitat
non bio climatique notre habitat
complètement décalé notre notre
architecture qui prend pas en
considération cette basique thermique
c'est de compenser de compenser ce côté
de mauvaise gestion de la chaleur par
l'utilisation de végétaux l'utilisation
de végétaux non seulement sur les toits
mais aussi et bien sûr sur les murs
aussi au pied des bâtiments
effectivement avec avec les arbres avec
les lianes ou avec les toits végétalisés
enfin durée vraiment moyen de faire
ensemble limité de limiter le
réchauffement est de permettre de
construire des villes plus facile à
vivre et en temps canicule mais les
nîmois marceau est tout le monde
s'accorde à dire que vont la tuer en
pleine écriture de ton de ton futur best
seller tout le monde cinq ans
dir en ville comme à la campagne et on
vignes en particulier depuis quelques
années tu es un cerveau extrêmement
fertile dextérité incroyable mais
maintenant j'ai compris j'ai compris et
c'est parce que tu habites dans une
maison avec des matériaux sains naturels
et notamment moi si je le suis je relis
bien d'autres a misé leur coeur et il
dit que un bureau une chambre un salon
une école un hôpital et une mairie enfin
je ne sais quoi en bois on est bien on
est calme on est posée et du coup notre
notre notre cerveau tourne à plein
régime c'est ça c'est sacré avec ses
textes mais c'est aussi le voit ce n'est
pas que le vin nature se fait renvoyer
le compliment parce que en fait toi tu
as une maison qui est construite en
terre et ta maison construite en terre
aussi elle a la capacité de te déchargé
au niveau électromagnétiques et de te
protéger des rayonnements
électromagnétiques
chose qui n'est pas le cas pour le bois
est donc on est beaucoup plus tendue
excepté dans une maison en bois qu'on
avait dans une maison en terre qui vous
calme et me rassure secret de deux vieux
copains à moi je suis derrière
dans mon dos il ya le poil de maslacq à
tourner dès hier soir alors il ya le
rayon du soleil plus le poêle de masse
j'avoue que cette mal j'avoue que c'est
pas mal bon ans n'en revient on en
revient à nos à nos moutons il faut que
excusez moi parce que je dois gérer la
technique lui raconter des conneries
c'est pas c'est pas toujours simple
alors oui pour par rapport aux questions
oui la bia gelés dans le gers il a bien
gelée à auch mais c'est pas parce qu'il
a gelé que on va pas faire là-bas la
balade la petite balade matinale n'est
ce pas et vous inquiétez pas on arrive
tranquillement aux façades
mais avant d'aller avant d'aller sur les
façades on va montrer aussi que quand on
peut et dans l'aménagement on est en
train de produire des fiches pour les
élus l'ont jamais dire pour les nouveaux
élus mais ça sera pour les anciens aussi
puisque aujourd'hui qu'est ce qu'est ce
qu'on peut faire qu'est-ce qu'on peut
faire comme actions simples efficaces
redoutablement importante mais la
régénération naturelle la régénération
naturelle
assistez allons lui dire parce que parce
qu'il faut paramétrer il faut contrôler
il peut y avoir parfois quelques plantes
envahissantes même si tout s'explique
et que toutes les plantes sont bio
indicatrices et parfois de nos deux noms
de nos erreurs
ici vous voyez sur les sur les bords de
route on laisse penser poussé des
centaines de kilomètres mais c'est au
bord du moindre fausse et c'est au
moindre au bord du moindre chemin la
ronce insistant lourdement la rance et
bien le berceau du chêne donc dans cette
intervention
on va se préoccuper de la biodiversité
faire un petit zoom bien évidemment sur
les pollinisateurs puisque vous savez
depuis trois ou quatre ans je crois que
c'est la quatrième année on donne plus
de sucre aux abeilles on donne plus de
sucre aux abeilles que l'on récolte de
miel
donc ça c'est un petit peu inquiétant on
dit que la veille elle a toute sa place
en ville ce qui est vrai mais il faut
aussi qu'elle ait sa place à la campagne
donc on va regarder un petit peu ça on
va parler de permaculture de cultures
permanentes les cultures est âgée que
vous connaissez bien de voir comment ça
s'installe comment ça se traduit comment
ça va ça fonctionne on va parler
d'alimentation
forcément puisque j'imagine que dans
dans le public de cet après midi de ce
vendredi après midi
on a un certain nombre d'initiés qui
savent déjà forcément que c'est bien
dans notre choix notre choix d'assiette
qu'on va sauver la planète
on mangera ou pas des produits de l'agro
écologie et si on mange des produits de
l'agroécologie mais du coup il n'y a pas
de problème pour les écosystèmes voyait
certains restaurants petit clin d'oeil à
feu de nuit mais liette du gigot pour
dire ben voilà avec au premier plan jean
christophe bailly qui est très connu et
puis au second plan qu'on voit pas
vraiment en dicko cup le légendaire dj
aux chevaux dehors et qui s'aiment c'est
blé en direct dans l'est dans les
prairies mais ici on mange en aux cartes
du carbone alors on peut pas on peut pas
s'en empêcher
je vais vous parler un petit peu du gers
parce que c'était un des plus beaux
départements de france et ça je pense
qu'on va avoir plein de commentaires
encore donc c'est bien c'est pas parce
qu'on est dans le plus beau département
de france qu'il faut pas en parler
on est ici tout près d'un restaurant
agro forestiers qui s'appelle le daroles
pour le site est bon on est aussi dans
une des villes on paie le plus d'impôts
c'est comme ça on a plane en a plein de
privilèges à auch payent beaucoup
beaucoup d'impôts il n'empêche qu'ils si
on a un parking ombragé
on a un parking ombragé de platanes et
qui sont totalement bitume et au sol qui
sont taillés bon an mal an on va dire
et voilà les platanes qui sont sur un
des points les plus hauts de cette belle
ville d'osh avec sa cathédrale tour
d'armagnac
voilà les arbres qui poussent dans le
bitume depuis des dizaines d dizaine
d'années avec pas grand chose c'est à
dire ô combien ils sont résistants ou
combien ils sont productifs
alors je vous épargne les coûts de
voitures du quotidien puisque c'est un
parking qui est plein centre qui est
toujours plein et que certains d'entre
vous connaissent très certainement
et qu'est ce qu'on peut en dire mars au
delà de ces de ces platanes de cette
attaque en particulier qui voit le peu
d'eau le peu d'eau qui remonte comme
tulle expliqué tout à l'heure mais c'est
à peu près tout c'est un petit peu comme
votre vie mais finalement il faut non
non c'est aussi les pubs et
effectivement céder mais les nappes sont
des sacrés pompa nutriments en fait et
des pompes à rouen qu'attend-elle
permettre par en fait c'est ce sont les
feuilles qui sont le moteur de la
circulation de la sève brute donc cette
sève qui monte dans le végétal est faite
cette sève elle et elle est donc elle
circule dans le végétal grâce à
l'évapotranspiration les feuilles en
fait par les stomates et vapo
évapotranspiration et donc on est avant
tout transpirant de l'eau elle aspire
dans le végétal et dans la partie xylem
de végétal donc dans le bois exaspère
dans le banc des tuyaux en fait qu'ils
sont les végétaux les laits végétaux
ligneux sont des systèmes de tuyauterie
qui débouche sur des feuilles donc ses
feuilles la aspire dans ses tuyaux là et
génère une tension en fait c'était là
qui génère une tension à l'intérieur du
bois - il ya d'eau dans le sol puis les
feuilles génère de tension pour respirer
l'aude en sol donc ce imaginer que les
apps sont comme des espèces de pompes
qui font remonter la partie eau
du sous sol sur la sueur sur l'extérieur
du sol le platane c'est une plante
extraordinaire c'est le plan plastique
c'est c'est un cetain ce platane là
s'est tenue l'hybride entre le platane
d'orient le patton d'occident s'appelle
x intermedia il est un peu entre les
deux en fait
mais c'est une plante fantastique qui
est capable de résister à tous les
maltraitances toutes les maltraitances
possible il ya des queues un champignon
terrible qui est en train de poser
problème aux platanes qui s'appelle le
chancre coloré qui est vraiment décimaux
une grande part des des platanes dans le
sud-ouest de la france 28 dans ce sud de
la france globalement en fait ce qui est
en train petit à petit de remonter avec
le réchauffement climatique c'est un peu
inquiétant pour tata n'a en tout cas
c'est comme exactement comme la vigne
c'est le platane qui construit le sol
sous moulin faut que savoir que sur les
racines les racines en fait structurée
comme la partie aérienne avec des
racines trompe une racine charpentières
qui desous charpentières et puis sur ses
charpentes hier il ya des ramifications
qui portent elles mêmes des radis celle
des ceradis elles sont renouvelées très
régulièrement par le par là par les
arbres elles sont renouvelées très
régulièrement et non seulement elles
sont à prendre comme un espèce de
feuillages souterrain c'est à dire que
c'est radicelles longue durée de vie
d'un gros entre quatre et six mois dans
ce hall et donc moeurs et sont
reproduites et reconstituer renouveler
régulièrement et donc participent à
l'unification de sol mais en plus de ça
sur ses radis celle là il y à un nombre
de sécrétions importante de la fois 2
les corses à la fois de gommes de
gélatine et de ce qu'on appelle des
exodes à racinaire qui sont en fait des
de l'énergie que la plante donne dans le
sol qu'elle diffuse dans le sol pour
alimenter et nourrir les organismes
symbiotique qui sont responsables de la
gradation des matières et qui permettent
à la plante absorber les minéraux libéré
dans ce hall donc effectivement c'est là
où on voit que les plantes construisent
le sol elle le construisent de manière
volontaire en mettant de l'énergie en
prenant d'énergie dans l'air en
utilisant l'énergie de l'air grâce à
l'énergie lumineuse et en mettant cette
énergie là dedans seul pour créer des
substrats favorable à la stimulation de
leur croissance et de leur exploration
photosynthétiques encore une fois
ok très bien merci oui alors du coup ça
parle du gers dans les commentaires un
bien évidemment mais les méchants sont
pas tous horrible les champs agro
forestiers du gers venez les voir de
près vous verrez qu'ils sont plein de
vie plein de biodiversité est plaint d'
enveloppe et de bioclimatisme cher à
notre ami à notre ami marceau voilà une
école une école puisqu'on parle des murs
des lianes du danger voilà voilà voilà
un aménageur et un architecte qui sont
associés en corse mais pour climatiser
l'école tout simplement
alors évidemment on a besoin de lumière
on a besoin de lumière elle n'a pas
besoin d'une grande végétation l'hiver
il faut que la lumière soit naturel et
puis l'été mais fait dès le printemps
l'école est totalement recouvert juste
les les fenêtres sont laissées vierges
de toute végétation
voilà un système pour micro climatisé
entièrement une école cas du côté au
moins ou et 1000 euros ou quoi c'est ce
que ça consomme par mois on est même en
moyenne probablement avec 1000 euros
j'en sais rien au final peu importe mais
il aimait la puissance et la qualité du
végétal l investissement
l'investisssement végétal est quelque
chose qui me paraît extrêmement
important est ce que tu veux faire un
petit commentaire
on est un petit peu en retard alexandra
stick
ouais je parle trop et c'est fantastique
cette histoire de pau l'a fait parce
qu'en fait c'est une vraie peau ce qui a
par dessus la haie c'est une pauvre qui
qui s'adapte à l'environnement
donc c'est une peau qui ne joue son rôle
de poe que quand le l'intérieur et
agressé donc ça veut dire que
effectivement cette protection là c'est
une protection solaire en été et c'est
une absolument pas impactante l'univers
c'est à dire que l'hiver le moindre
rayon de soleil et d'utiliser pour
effectivement ici réchauffer les parois
et laisse la lumière rentrée et diffuser
la chaleur à l'intérieur de l'habitat
non c'est tellement bête est tellement
aussi copié sur ce que fait la planète
pour se protéger en fait de mettre une
peau sur sur toutes les parties minérale
en fait c'est tout simplement un
mimétisme de ce que fait la nature en
fête
fait l'architecte là les sols nus ça
n'existe pas sur la planète à la base en
fait un des sols nus ils sont
principalement en fait créé en tout cas
sous de latitude par par enlèvement de
ces matières par lutte contre la
végétation en fait simplement les soldes
n'existe pas une la peau protectrice de
la terre ce sont les végétaux
c'est bien connu le seul duel compost
c'est de deux inventions humaines qui se
font assez inutile mais on y reviendra
peut-être tout à l'heure je vous
rappelle chers auditeurs regard des
commentaires et des questions vous posez
que cette école et les micros critique
climatisée avec deux bouts de ferraille
et trois câbles quelques plants de
câbles et quelques bouts de ferraille et
gm a rappelé j'aime a rappelé qu on a
beaucoup travaillé le génie civil le
génie satellitaire le génie mécanique et
et d'autres génies le génie rural mais
que le génie végétal finalement ils nous
rendent quand même des services sommes
toutes assez invraisemblable
j'ai un tout petit problème de
présentation mais ça devrait revenir
très vite
or voilà ce qu'on peut faire ça c'est
fournis par françois mulet de vers de
terre production avant après l'idée de
la végétalisation fait sur une friche
industrielle en y mettant quelques
moyens quelques moyens pour dégager les
matériaux pour dépolluer les sols et les
sites quand c'est le cas broyé le béton
moyer le caillou et en rajoutant un tout
petit peu de terre et surtout beaucoup
beaucoup beaucoup de carbone et de
matière fraîche cette matière qui est la
ration du sol et on l'a suffisamment dit
on y reviendra probablement un petit peu
tout à l'heure mais finalement en
quelques mois on fait d'une friche
impraticable et indésirables un jardin
fertile et productif sur lesquels on a
une rentabilité
au bout d'un an ça ça me paraît
extrêmement important de voir cette
cette abondance revenir très vite dès
qu'on recrée le sol et qu'on recrée le
sol avec du bois
voilà une petite route crémière trouvait
dans un dans une petite rue parisienne
est là aussi
là aussi c'est quand même une plante qui
exprime pratiquement deux mètres de haut
alors là c'est pas sur un centimètre
carré c'est sur deux centimètres carrés
marceau c'est inspire quoi les hausses
très fière oh ben moi ça va se dire que
depuis que on a interdit d'utiliser les
désherbants dans les espaces publics ont
sommé à retrouver effectivement sur la
moinde infractuosités des plantes qui
germent et on s'aperçoit que finalement
cette naturalité aurait tendance à
revenir très rapidement et que on est en
permanence en fait que tous les espaces
en permanence sollicités par par des
graines qui souvent sont des espaces
minéraux ne peuvent pas germé et on en a
la preuve est on est on en a
l'expérience depuis que les
municipalités ne peuvent plus utiliser
de produits phytosanitaires
donc là j'imagine que il ya des villages
dans le sud du tessin les roses
trémières que les ans se développer mais
on soyez attentifs et regarder en vous
baladant dans les rues aujourd'hui on se
met à avoir quelques petites herbes qui
poussent à droite à gauche
il ya même des gens est une initiative
assez sympa d'un biologiste qui s'est
mis à marquer le nom de toutes les
plantes à la créa là
de toutes les plantes sur les trottoirs
les trouve ça assez poétique assez sympa
et très pédagogique pour pour les gens
qui marchent dans la rue et interpol ans
on aurait pu mettre une petite image de
ce garçon là le tiers
le lierre vous pourrez lire tellement de
choses sur le lierre n'est ce pas
certains pensent encore que c'est une
plainte une adventice une une comme on
l'appelle une parasites qui ferait
mourir les armes on n'a jamais vu
d'arbres mourir de par le lierre
rappelons dans l'est dans la centaine de
vertus par la centaine de vertus du
lierre que la première d'entre elle même
s'il est pas forcément intéressant que
les hiérarchiser c'est d'avoir une
phénologie inverser le flux rip hamilton
voir en hiver donc amenés comme vous le
voyez sur cette image sur cette image
est quand même le des coccinelles
certains papillons mais j'ai aussi trois
abeilles sur le même plan au même moment
dans les mêmes conditions donc des
pollens et des nectars de grande qualité
de grandes quantités aussi voyez que les
feuilles sont abondamment ronger et
manger une plante persistante qui va
donc cartes et du feuillage et de la
nourriture
élémentaire de deux premiers rangs tout
au long de l'année un abri je suis très
les chauves souris au hasard et et d'une
fleur tardive
c'est aussi une bête arrive donc vous
voyez ici sur ce micocouliers le lierre
il s'arrête le lierre va jamais allés
essayer de surpasser un arbre qui est en
pleine forme qui est en pleine poussée
et essayer d'aller le dépasser dans sa
canopée il va s'arrêter dans l'interface
où il a suffisamment de lumière et de
place et imaginer imaginer la quantité
de fleurs sur un arbre comme ça c'est
peut-être 200 milles et et autant de
baies derrière donc cette nourriture
cette biodiversité ces abris ces refuges
ces lieux de reproduction et cette
nourriture abondante
le lierre ferrer vraiment partie de
cette boucle là de cette boucle
alimentaire ou élémentaire je sais pas
s'il faut faire des
des genoux à ce stade marceau sur le
lierre tu peux revenir sur l'image
d'avant s'il te plaît en blanc non non
ça me coûte ça me coûte beaucoup
d'efforts regardez là là je vais faire
mourir les coves mais regardez la
manière dont on les écoute moment est
revenu avec nous sur la ccim ligne mardi
donc même si on boit des coups par
ordinateurs interposés dis pas du mal
d'hervé si tu nous écoutes saluer revêt
ce que je sais ce que j'observe c'est
que cette plante là est ce que vous
voyez la manière dont ont été
construites lafleur on dirait un virus
c'est rigolo d'en parler maintenant mais
on dirait vraiment que la fleur est
constitué comme un virus
et ça me fait penser à la lecture du tnb
plantes en fête à cette propension
qu'ont les plantes d'exprimer à travers
leurs formes à travers leurs bouts à
travers leur leur leur texture
d'exprimer en fait quelques quelques
énergie à l'image de l'univers est en
fait cette cette forme-là de fleurs est
particulière et ce qui est intéressant
c'est que le lierre contient des
substances qui sont anti viral et ça
c'est assez étonnant et assez
intéressant et les apiculteurs le savant
fait les ruches qui consomment du lierre
sont des ruches qui sont souvent plus
résistantes pour passer l'hiver
donc ce sont des substances qui sont
protectrices en fait ces substances que
produit le lierre ses métabolites c'est
ces constructions de métabolites
secondaires que sont des des phénols ou
des terpènes qui sont des substances de
défense qui sont souvent antiseptique
fongicide et bactéricide et là pour le
cas sur le lierre antiviral c'était une
pratique à parquet après je pourrai
parler du lierre pendant pendant les
deux heures qui suivent parce qu'il ya
tellement de choses à dire je vous
encourage à acheter deux ancien numéro
deux d'un petit journal qui s'appelle la
hulotte le journal le plus lu dans les
terriers ce petit journal qui s'appelle
la une hotte la a fait 2
j'ai vu mon temps malin il a tout début
tu vois rien la ch'ti inscriptions à la
et ébats mais relaxé deux petits numéros
la delalot vous apprendront quasiment
tout sur le lierre et ses deux numéros
fantastique dans un journal sans pub sur
lequel les on peut apprendre l'essentiel
des organisations du vivant c'est à dire
faire un peu d'écologie en fait
l'écologie c'est je dirais la matière
scientifique la plus noble qui puisse
être puisque c'est l'étude du
fonctionnement du vivant
voilà pour moi alain pour le lierre et
je pense que la hulotte sera un banc
meilleurs professeurs que moi oui on a
beaucoup leurs commentaires on a
beaucoup de commentaires sur le lierre
texto sur youtube etc
oui oui le lierre on pourrait on
pourrait en parler pendant deux heures
pourrait parler des nectars on pourrait
parler de l'épuration de l'air etc
il ya des quartiers entiers de berlin je
crois que j'ai pas mis de photos mais
les quartiers entiers à berlin qui
seront équipés de lierre et voilà une
plante absolument absolument phénoménale
et qui en aucun cas ne va abîmer le
murmure en bon état voyez ici il ya des
tags sur le mur à droite il pourrait y
avoir du lierre d'un côté il ya une opé
l'opsis l'autre côté vous allez réduire
un mur en bon état le lire est un grand
pot le lien va se cramponner avant tout
et va s'enraciner dans le sol
il est évidemment un vieux mur en terre
au nord et humide
bon ben c'est sûr que le lierre ne va
pas ne va pas franchement la rangée mais
sur cet immeuble comme sur les autres
c'est l'idée de l'entrée l'entrée en
gamme et de l'entrée en matière dans la
ville colonisé colonisé épurer l'air
parce que la question de l'épuration de
l'air par le lierse est juste
extrêmement important voilà je sais pas
si tu sur les murs marceau peut être un
petit commentaire les airs et murs oui
oui bah en fait on aurait on pourrait
penser que le lierre détruit le mur et
puis on s'aperçoit en fait que le lierre
ne se cramponne simplement que au mur
est donc là une autre explique très bien
ça d'ailleurs que de toute façon le lien
abîme que très peu le mur et c'est
plutôt dans la manière dont on a et le
moment donc on va supprimer le lierre
qui peut poser un problème au mur en
fait donc fait attention et si vous avez
un lierre quand vous voulez supprimer ou
si vous voulez faire grimper un lierre
sur un mur lisez la hulotte et vous
aurez toutes les informations
nécessaires pour comprendre comment le
faire en vous protégeant en protégeant
le mur de la dégradation de
dégradations enfin pas parler par
l'écran pour mon fait voilà d'ailleurs
ça me fait penser une formule dans tout
le monde se souviendra le lierse et
comme le lire la hulotte pardon ça doit
être ça devrait être comme le pinard ça
devrait être obligatoire
franchement on est un peu insistant sur
les lectures mais je pense que vous êtes
tous grands c'est fabuleux c'est
fabuleux
l'idée de du lierre qui fait repartir
les arbres au printemps grâce en humus
fertile et c'est rare et c'est toujours
très bien écrit très bien décrit très
bien illustré et il a eu l'autre c'est
même drôle donc voilà pour le dire alors
regardez on va voir quelques petites
difficultés de l'arbre en ville sur
lesquelles on n'a pas forcément de de
commentaire à faire vous voyez dans la
vigne est alors du coup la vignette
s'est à nouveau pour être chauvin comme
je les ai vus dans les commentaires mais
on fait ce qu'on peut quand on va
chercher le pain le pain agroforestier
sur sol vivant le dimanche matin et ce
qui se passe soyez lola elle circule et
le roule roule et évidemment elle s'en
va elle s'en va sur ses milieux
complètement imperméabilisées à la
rivière alors qu'il y aurait peut-être
des moyens des systèmes pour en faire
pénétrer un tout petit peu plus alors du
coup vers les arrose on les arrose avec
des drains alors ça ça a été à la mode
pendant longtemps je crois que ça l'est
encore un petit peu je pense qu a rien
de pire pour un système racinaire cas
d'être alimentée sous perfusion en eau
comme ça par un drain et puis j'ai remis
aussi un truc qui devrait pas exister
qui s'appelle un hôtel à insectes si on
met les hôtels à insectes aujourd'hui
c'est qu'on a loupé quelque chose
quelque part c'est à dire qu'on a
effectivement on manque au manque de ce
végétal augmente de cette nourriture de
premier ordre et est cette capacité là
d'hébergement qu'est-ce qu'on qu'est ce
qu'on peut dire de cet arbre en cage
c'est arguant en cash sur lesquelles on
va mettre 60 litres d'eau froide bien
glacée sur le système racinaire toutes
les semaines des chu barbaria sans les
champignons ou et où sont les sports
cher mais qu est ce là ce qui est
incroyable c'est que c'est
c'est tout ce qu'il faut pas faire en
fait
les matières principales d'abord c'est
sûr que mettre l'eau au niveau du
système racinaire c'est une connerie
phénoménal c'est de ne pas comprendre
comment fonctionne la fertilité des sols
puisqu'en fait le lot normalement doit
tomber sur le sol et se charger des
éléments minéraux issus de la
décomposition des matières qui se
retrouve des matières carbonées qui se
retrouvent à ceux des à être décomposé
sur le sol paraît effectivement tous ces
champignons là qui sont des champignons
qui dégrade la matière puis tout un tas
de micro-organismes de la chaîne
trophique du sol qui les uns après les
autres des composent ces matières puis
les minéralisée puis l'eau se charge en
traversant c'est ces processus de
dégradation l'eau se charge de ces
minéraux et devient intéressante pour le
végétal donc mettre une eau probablement
avec un peu de chlore dedans racinaire
c'est parce qu'il ya plus fantastique
puis ensuite quand on regarde le tronc
on peut se demander si les personnes qui
ont construit ces systèmes la comprenne
vraiment comment fonctionnent les arbres
puisque tous les ans l'arbre va grossir
en diamètre et donc nouvelle couche va
se rajouter par dessus la couche des
précédentes toutes les plantes ligneuses
pérenne fonctionne comme ça c'est à dire
que toutes les plantes ni hausse pérenne
tous les enfants construisent une
nouvelle couche de bois intégralement
par dessus la couche de bois de l'année
précédente donc elle forcément elles
grandissent en longueur mais aussi
toujours en épaisseur ce qui veut dire
que cet arbre là dans quelques années
sera complètement coincé enserré dans un
système métallique de protection
alors forcément il faut mettre ces
systèmes des systèmes de protection en
ville puisque ces arbres là ne sont pas
protégé des chocs de véhicules des chocs
de choc de poussettes de skate board de
de trottinettes mais mais
mais quand même de voir un sol compact
et comme celui ci avec un arrosage en
direct c'est c'est vraiment pas
comprendre comment fonctionne le végétal
heureusement que les arbres sont
résilients c'est rien de le dire
alors voilà typiquement puisqu'on va
quand même on traite beaucoup des mots
de la campagne mais on va traiter des
quelques mots maux de la vigne de la
vigne pardon c'est question d'habitude
de la ville je vais y arriver excusez
moi voyez un arbre planté un peu grand
sur une sur une zone et sol compact et
avec un système défaillant
fondamentalement le système racinaire il
va pas arriver à descendre à perforer a
cassé la couche d'argile où la couche de
je ne sais quoi de remblais de
l'importance de planter jeune quand on
peut alors bien évidemment quand on va
planter devant la mairie devant l'école
ou sur le trottoir on va trouver un
juste milieu
marceau l'a dit on plante beaucoup trop
grand ça veut dire qu'on laisse les
racines en pépinière aux plantes dans
des pots de 25 litres des arbres qui
font si m cinq ou six mètres de haut en
tout cas le résultat vingt ans après
c'est ça ces désagréments permanente
perpétuelle et puis j'aime a rappelé tu
le disais au 6 mars au tout à l'heure de
la de la végétation en ville au pied de
au pied des ce2 se fane au feu je pense
que le tricolore face souvent ça à trois
couleurs les cheveux d'ailleurs mais on
voudrait semer planter repiquer quelque
chose il n'y ferais rien ça c'est un
petit peu un clin d'oeil à françois
françois busnel mais finalement ça
pousse tout seul notre notre sens de
l'observation
c'est quelque chose qu'il faut peut-être
remettre en ordre de marche
il est vrai que le génome de la moindre
plante comme on le dit souvent il est
bien supérieur au nôtre donc c'est
important d' d'agir en connaissance de
cause et parfois de laisser faire sur le
sur le parking des fonds c'est
inéluctablement donc les arbres depuis
ont probablement
étaient arrachés marceau tu veux dire
quelque chose oui oui je veux dire que
je veux dire que la wii sur leur état
sur quelque chose à dire
l'architecte du végétal on n'arrête pas
et tant mieux c'est une bonne chose
l'audience mais qu'à cela est primordial
sur la manière dont va se construire un
système racinaire
souvent on pense que certains arbres
sont des arbres qui font des pivots
d'autres sondés ont des systèmes
racinaires traçant c'est une réalité
génétique mais mais la principale
contrainte de développement c'est la
perméabilité du sol
c'est à dire que là ce que l'on voit
c'est que très probablement le sol il
est parfaitement minérale ou
parfaitement compact en dessous et donc
l'arbre lui se développe là où il peut
donc là où il ya un peu plus de
perméabilité donc là bas dans la sous
couche du goudron effectivement il ya
une granulométrie de gravier qui permet
un peu de perméabilité qui permet un peu
d'air et donc si on a un seul un peu
compact et où très compact et en dessous
avec en plus nous sonnes hydromorphes
pas loin du goudron ben nécessairement
le système racinaire de la brb a cassé
le goudron par un grossissement en
diamètre il ya aujourd'hui en ville des
systèmes qui sont développés qui sont
qui permettent de limiter cet impact là
avec notamment des fosses où ils
remplissent avec des mélanges guide des
mélanges terre pierres qui permettent de
permettre aux plantes d'avoir à la fois
de l'air dans le sol un sol drainé
drainant et est de pouvoir développer
leur système racinaire d'ancrage de
manière un peu plus un peu plus
verticale en fait que parce qu'il
n'aurait fait si on les avait planté
dans un substrat commis comme ça soit
hydro mars soit contacter complètement
compact est la seule manière de planter
une plante dans un sol compact et très
difficile comme on l'a vu un peu avant
ce serait de laisser pousser une graine
en fait c'est à dire laisser pousser une
graine ça voudrait dire accepter de
laisser pousser
une graine qui serait en capacité de
germer à cet endroit là parce qu'une
graine capacités en capacité de germer à
cet endroit là c'est une graine qui est
capable de développer un système
racinaire qui lui sera capable
effectivement de percer et de deux
d'ancrer la plante durablement dans ses
soldats en fait c'est un petit peu ce
que nous raconte gérard ducerf avec ses
plantes bio indicatrices c'est que les
plantes ne germent pas par hasard
là où elles germent et que c'est des
conditions de levée de dormance qui
permettent aux plantes de germer et donc
les conditions de levée de dormance sur
un parking
je les connais pas trop mais j'imagine à
peu près qu'il y aurait guère que des
plantes pionnières comme comme le
bouleau le jeune et qui arriverait à un
serbe est libre le peuplier aussi marche
bien sur le bitume
tiens tu peux peut-être nous remontrer
un petit ouvrage ouvrage de notre ami
peut-être qu'il est il est avec nous en
ligne d'ailleurs on signe ensemble on a
une dizaine a signé une tribune dans le
monde ce week-end
vous n'hésiterez pas à regarder en signe
une tribune un vibrant plaidoyer pour
l'agroforesterie en disant que
l'agroforesterie c'est peut-être aussi
ce qui va aider à sauver la forêt ce que
tu as livre de francis hallé du bon
usage des arbres le bon usage des arbres
à l'attention des énarques et des élus
voilà un petit p doyer que j'ai eu le
plaisir de diriger il ya quelques années
comme un certain nombre ouvrage un petit
peu noyés parce que francis disais ouais
les maires les élus ils font chier ils
n'y comprennent rien ils sont pros con
tu vois comment ils ont taillé les
platanes la question de la taille du
platane
pour répondre à une des questions bah
oui une fois qu'il a été taillée pendant
pendant très longtemps il faut continuer
à le tailler c'est le principe de la
trouille la preuve à vire très vieille
elle va être électeur éternelle et
perpétuelle mais un arbre têtard un
arbre abîmé endommagés comme le sont
souvent les platanes sur l'arête de
l'état y est dit s'ouvre et il explose
sous le poids de leurs branches donc
j'avais demandé à francis qui râlaient
après les élus mais je redis mais les
élus sont pas forcément formés donc ce
qu'il faut c'est informer les élus du
bien des bienfaits et des bien fondé de
l'arbre francis me dit mais j'ai pas le
temps
j'ai dit tu déconnes francis
tutu est le plus grand des botanistes
des biologistes tu travailles sur
l'architecturé et tout le monde connaît
éloge de la plante que je vous
recommande vivement plaidoyer pour
l'arrco si notre collection depuis
francis me dit mais non là j'ai pas le
temps j'y mets tu déconnes tu peux pas
critiquer les élus et à la fois ne pas
ne pas les renseigner ne pas ne pas
l'enseigné francis me dit maintenant
alain je suis déjà engagé plaidoyer pour
la voilà une entrée en matière sur
l'arbre ça ehealth the curse et quand
même juste absolument absolument
formidable il n'y a pas de doute
là-dessus sais pas où est le matelas
caméra la mienne est ici comme j'en ai
plusieurs mois je suis là tous les
ordinateurs les machins des trucs ernst
aussi c'est absolument fabuleux c'est
grandiose et là du coup pour rentrer
dans l'armée alors je te faire une
confidente marceau parce que bon on est
que l'heure n'est que tous les deux là
visiblement je te faire une confidence
mais le livre de francis francis me dit
non non je ne le je ne l'écrirai pas
alain tu comprends jbeil coup de francis
c'est pas malin de ta part
jdi quelles sont les conditions pour que
tu écrives parce que c'est nécessaire
que tu écrives aux énarques critiquer
les énarques connaît les énarques qui
savent tout faire mais au final ça va
rien faire parce que parce qu'ils sont
spécialisés en rien j écoute si je te
paye le livre en magrets et en vain et
me dis là c'est d'accord donc ce accéder
à certains ouvrages est assez cher mais
on trouvait que c'est vrai j'ai payé
j'ai envoyé tous les mois un carton de
vin et magrets et magrets séchés un
petit peu de confie quand même pour
parfaire le pour parfaire et francis a
écrit ce petit plaidoyer qui a eu un
très grand succès voyez-les arbres en
pot alors d'un côté on va retrouver le
lierre et c'est quand même très
intéressant de voir qu'on va retrouver
le lire jusqu'au café jusqu'au milieu du
café sur la terrasse du bel arbre en pot
je suis pas sûr que on est beaucoup de
commentaires à faire avec ça alors là en
plus c'est un petit peu déplorable au
terme de végétation mais mais mais c'est
le lien au sol qui nous préoccupe
véritablement voilà d'autres arbres en
pot d'autres arbres en cage on n'est pas
obligé de dire où ces accords que sur la
partie droite certains reconnaîtront
peut-être le gers trop et mia dans cette
cage pour micro climatisé la ville je
pense que c'est pas gagné encore c'est
bien le minéral on sait que l'arbre et
l'alternateur de la roche mère qui va
fabriquer son sol etc
mais ici en plein centre je suis pas sûr
contenu et en plus de la façon dont cet
arbre a été taillé pour différentes
raisons alors la cage vauchère l'arbre
tout autant là on est loin du compte
on est loin du compte et je crois que ça
passe de ça se passe de commentaire et
puis le hors-sol alors la partie de
droite
sachez mais que c'est le ministère
l'écologie fâcheux ne s'appelle plus
content ça ça change de nom je crois que
ça s'appelle le ministère la transition
voyez ici on a posé des débats comme
palette du plastique au fond un peu de
terreau on a mis des plantes mais mais
là on est loin loin loin du compte alors
c'est bien c'est sympa ça fait un petit
peu de verdure un petit peu de fraîcheur
mais on est loin du compte
dans les mots dans les mots de la ville
voyait l'eau deschamps l'eau deschamps
et c'est érosion perpétuelle rappelons
95% des sols cultivés dans l'hexagone
car de la matière organique et me voilà
le patrimoine qui s'écoule et puis l'eau
de la ville au premier plan à gauche
l'eau de la ville chargés
d'hydrocarbures chargé alors moins
maintenant cette photo est un peu ancien
du coup un petit peu moins maintenant de
tous les produits traitement les
désherbants qu'on peut utiliser sur le
sur le bitume voilà le résultat
rappelons que la question de
l'inondation
c'est souvent l'érosion alors là on va
rentrer dans une dans une phase un peu
plus un peu plus productives et est un
petit peu plus constructive
marceau toi le micro
on peut faire un petit à petit on peut
parler un petit peu des jardins potagers
urbains en fait il ya une nouvelle
pratique qui se développe de plus en
plus qui sont ces jardins potagers
urbains qui permettent de qui permette
aux gens habitant en ville de développer
une activité comme ça une petite
activité agricole et qui peut leur
permettre de se reconnecter un petit peu
à des des bases liés à leur alimentation
ça se développe de plus en plus selon
ton s'aperçoit c'est que ils sont
souvent mis en marge et isolé alors qu'
on pourrait utiliser tout un tas de
surfaces qui sont surfaces engazonnées
qui sont pour la plupart du temps
utilisé maltraités et on pourrait
utiliser ses surfaces là puisqu'en fait
systématiquement sur le béton sous le
boulodrome bas il ya la terre et en fait
il ya un potentiel de fertilité
là ce que je vois là c'est que sur ces
photos là c'est que la fertilité et la
productivité elle a été suspendu et donc
vous avez vous avez l'utilisation la de
plantes qui sont soit des plans de
cervantès comme la vigne en eau soit
cucurbitacées qui sont des plantes que
l'on peut déplacer sur des structures et
que l'on peut faire fructifier sur la
partie en plantes suspendues et donc
conserver des circulations et conserver
l'utilisation de l'espace horizontale
avec marceau ça veut dire que on est
bien on est bien en train de se dire que
plutôt de de cramer puisque c'est comme
ça que ça s'appelle de cramer de
l'énergie pour tondre des surfaces
engazonnées on pourrait produire des
fruits produire des légumes produire du
plaisir et de la biodiversité
moi je rêve de voir ces trades vignes je
rêve de voir ces trades vignes de
parcourir les villes de france et de
navarre
ce serait tellement beau tellement
fabuleux tellement sympa tellement
ombragé ce serait fantastique
moi je rêve aussi d'un quelque chose
c'est que l'on finisse par commencé à
ranger un peu notons deux en fait un
bond à les sortir
peut être un peu moins stakhanoviste l'a
absolument sortir la tondeuse dès que
l'herbe a repris 2 cm c'est absolument
indispensable de laisser aux pousser
l'herbe essayer chez vous essayez donne
pas de ne pas tondre toutes les autres
en fait une taupe ne tombe et que les
zones que vous utiliser de manière très
régulière et qui ont besoin d'être
tondus pour être utilisés sauf que c'est
agréable
une petite pelouse tondue et ça fait une
surface vers très agréable fraîche mais
mais la plupart du temps on n'utilise
pas tout l'espace et on passe un temps
fou à couper cette herbe qui en fait est
l'expression de la construction de la
fertilité des sols
donc ça veut dire que à chaque fois que
vous laisser l'herbe poussé bin vous
n'avez pas juste des graminées
vous avez aussi tout un tas de de fleurs
qui sont des fleurs intéressante pour la
faune pour la flore et qui permettent en
plus de sa dague rade et d'améliorer les
sols et qui ont un aspect visuel qui est
finalement une fois qu'on prend
conscience de la delà de la beauté de
cette diversité de la beauté de ce que
de ce que produit cette fonctionnalité
de l'herbe qui est long et qui pousse et
qui est haute
d'aucuns absolument belle et à et à
encourager
moi ça fait déjà plusieurs années que je
tombe pas tout chez moi et l'année
dernière j'ai même pas tondu mais
bordure j'ai gardé tout mais bordures et
je me suis retrouvé avec des bordures
des bordes massif des bordures de deux
terrasses des bordures de de chemin avec
tout un tas de fleurs que j'aimerais
c'est chez moi avant en fait donc tombe
est bien le moins possible et en ville
encore moi en fait j'aurais tendance à
dire la tante m'excuser mais la donne
s'est vraiment c'est vraiment une
maladie
allez on parle de chez nous encore mais
c'est vrai que chez nous ici tout est en
régénération naturelle et on va bientôt
vivre au milieu d'un bois qu'était
la partie devant on arrête la tonte les
érables les chênes des frênes les
alisiers reviennent très vite hélas
depuis depuis le confinement et c'est
vrai que tous les jours là je suis à
l'intérieur mais si j'étais dehors je
suis sûr d'avoir de débroussailleuses 4
tondeuse et je ne sais quels outils ou
un motoculteur enfin de en train de
bouger en train de bousiller le sol tir
qui a une énergie folle qui est qui et
qui est dépensé pour pas grand chose
tiens je pense tout de suite la regarder
des commentaires désiré dès qu'on enlève
le bitume
dès qu'on enlève le bitume ça revient
vite monsieur monsieur taupiac dès qu'on
enlève le bitume et combien peu de bois
sur le sol un peu de bois frais un peu
de brf
la vie revient à une vitesse so lu ment
foudroyante qui seront parle de la ville
de prendre de la hauteur je voulais
aussi puisque je sais qu'ils sont là et
qui sont connectés nos amis nos amis de
la cité fertile et nos amis de la
recyclerie à paris qui ont fait beaucoup
beaucoup d'accueil beaucoup de pédagogie
bout du dialogue au lieu de vie lieu de
lieux de restauration lieu de tiers
lieux ont dit hier yeux ça devrait être
des lieux des lieux normaux mais salut
les copains
merci d'être avec nous et je sais qu'il
va se passer plein de belles choses sur
c est sur ces deux images qui viennent
d'apparaître un petit commentaire
monsieur bord d'ariane bas ce sera un
commentaire à nouveau lié à
l'aménagement et et de prendre en
considération des choses essentielles
dans l'aménagement des choses que l'on
prend en considération d'ailleurs dans
toutes aménagements agricoles
normalement c'est simplement déjà de
base c'est l'orientation du soleil c'est
la manière l'orientation en fait c'est
c'est le fait que le suivant les saisons
le soleil ne soit pas orientées de la
même manière par rapport aux surfaces et
par rapport à la planète
on voit là sur le schéma de droite qu'il
ya 28 degrés différents 26 et 28 degrés
de différence entre simplement
l'équinoxe et le solstice 26 degrés de
différence entre donc aussi l'équinoxe
et le solstice d'hiver donc 26 degrés
plus 26 degrés ça veut dire que on a une
course du soleil qui est beaucoup plus
longue est beaucoup plus importante en
était en fait simplement cette courbe
solaire là elle nous permet de
comprendre
manière dont on doit construire nos
habitats donc reconstruire nos
protections donc dont thomas construire
nos villes pour pour se protéger de du
réchauffement climatique et pour se
protéger de cette énergie lumineuse
solaire qui à la fois ci elle tombe sur
des feuilles et sur la photosynthèse
génératrice de vie et génératrice de
fertilité de fécondité et qui est aussi
si elle tombe sur des des surfaces banon
photosynthétiques la force de
dégradations numéro un sur la planète
c'est à dire les ultraviolets qui sont
effectivement ce qui dégrade le plus le
vivant et les matières sur notre planète
ça veut dire que les plantes sont la
partie vertueuse delà de la croissance
sur la planète en fait on pourrait
extrapoler un nous sommes nous-mêmes
principalement constitué de plantes
puisqu'en fait nous mangeons
essentiellement des plantes ou si nous
ne mangeons pas l'heure des plantes nous
mangeons des animaux qui mangent des
plantes au camp fait systématiquement
nous ne sont bien un condensé de cette
énergie solaire qui passent
systématiquement par la fasa par la
photosynthèse
la moindre des choses dans tout
aménagement c'est de prendre en
considération
donc là l'orientation solaire ah oui
alors tu mets ça c'est pour montrer le
génie humain en fait c'est à la fois
génie est à la fois à la fois quelque
chose de fou en fait c'est quand on est
un génie on a un petit peu fou à la fois
et on s'aperçoit que pour arriver à
faire en sorte que le lézard puisse se
développer correctement on arrive à
inventer tout un tas de deux systèmes
technologiques qui vont permettre au
système racinaire de se développer et et
de passer même sous des zones
étanchéifié la comme la des bassins on
va avoir des arbres qui passe sous des
bassins qui vont s'alimenter sous des
bassins sans contraindre et sans
empêcher de la l'étanchéité des bassins
avec des systèmes de drainage et en fait
elle avantage de ce système là cette
france des systèmes qui théâtre système
de récupération de l'eau et de
perméabilité à sion des espaces urbains
parce que c'est ce que montre à l'heure
avec avec cette rivière
en furie c'est la problématique de
perméabilité des espaces est très
importante et et les plantes sont des
outils à perméabilité les espaces en
fait à la fois les plantes est à la fois
les matières dégradé par les micro
organismes qui en faisant des
allers-retours pour dégrader ces
matières génère des micro et macro
porosité qui permettent à l'eau de
rentrer dans le sol et de ne pas ruiner
donc on invente tout un tas de systèmes
incroyable qui coûtent des centaines de
milliers d'euros pour arriver à faire
fonctionner des arbres dans des villes
qui sont complètement anthropisés avec
des réseaux souterrains avec avec des
zones étanche avec des métros avec des
systèmes qui sont très compliqués à
gérer pour mettre le végétal dans un
protecteur dans l'urbanisation en fait
c'est les villes où il ya des métros cd
vidéo extrêmement compliqué la vie dure
et métro et où il ya des réseaux c'est
extrêmement compliqué le végétaliser en
fait je pense que la volonté la volonté
des municipalités aujourd'hui elle est
dedans en direction de végétaliser un
maximum mais c'est pas toujours faisable
et c'est pas toujours faisable
simplement voilà on n'y met pas toujours
suffisamment les moyens que ça
mériterait pour arriver à construire des
villes je dirais plus plus plus protégés
par le végétal
même si on s'aperçoit que certaines
villes comme genève ou comme francfort
ou comme boston aux etats-unis ou
d'autres villes comme bangkok ont réussi
à trouver des systèmes et à augmenter
leur leur couverture végétale en fait
des villes comme francfort qui sont ou
comme genève qui sont à plus de 20 % de
couverture végétale sur la ville en
sachant que paris tournage je crois
c'est cette nuit pour 104 c'est très
très faible par rapport à ce genre de
ville là on imaginer l'impact que peut
avoir cette couverture végétale sûr sûr
sûr tout à la fois sur la régulation des
moeurs
c'est à dire il ya des études qui nous
montre que les végétaux en ville
apaise les gens ça peut avoir des
résultats sur la thermique forcément
avec l'évapotranspiration qui refroidit
qui créent des climatiseurs naturel ça
peut avoir des effets sur la
perméabilité des sols ça peut avoir des
effets sur l'épuration de l'air ça peut
avoir des effets on a dit auparavant et
donc finalement quand on compte bien ces
investissements là sont rentables et
rentable à très long terme pour les
municipalités
je pense qu'elles en sont conscientes
aujourd'hui mais que les moyens sont
encore trop faibles pour arriver à
construire des cités un peu plus vivable
la cité fertile
la question de savoir si le frais ne
pouvait se promener est la question de
début d'intervention bien voilà une
petite frayeur sud n'est pas à n'est pas
en ville mais il pourrait l'être alors
vous avez ici la trogne qui nous est
cher et que vous connaissez donc ce
fameux arbres têtards mais qu'on va
tailler qu'on va tailler régulièrement
avec une fréquence de 3 5 2 7 de 9 ans
sur lequel on viendra un petit peu un
petit peu tout à l'heure important de
dire mais qui prend pas trop de place
on n'est pas en train de dire qu'il faut
te renier tous les arbres loin de là
mais que c'est une forme qui existe déjà
en ville alors plus ou moins bien il
essaie peut-être de mettre en ordre de
marche pour le faire un petit peu mieux
peu plus régulièrement etc mais c'est
l'idée de montrer l'arbre l'arbre
fertile l'arbre productif l'arbre
amortisseurs régulateur accumulateurs
pourvoyeur de bien-être de bon sens et
de tout ce que l'on peut tout ce que
l'on peut imaginer
et puis en grand en grand bel arbre qui
produit la fertilité
le fameux brf le bois raméal fragmenté
les jeunes branches fraîche broyé à
l'automne est posé sur le sol
alors là aussi pas dans n'importe quelle
condition ni avec n'importe quelle porte
quel volume il est pas l'objet la de
détailler tout ça en l'occurrence ça
marche très très bien
si on veut développer de la fertilité de
l'activité biologique nourrir le sol
2
fred ça ressemble curieusement et ça
ressemble parfaitement à nos écoles
écosystèmes forestiers où chaque jour
qui passe il ya des branches des
feuilles des rameaux les bourgeons qui
tombe au sol donc ici un petit massif
dans lesquels on économise du désherbage
on économise de l'eau on économise de
l'engrais des phyto et tout un tas d
intrants donc l'idée de in situ
puisqu'on parle beaucoup de fertilité in
situ pictime les arbres et au lieu
d'amener loin y compris m en combustion
en compostage de cette matière là où la
ré emploi et je la réutilisent tout de
suite je finirai pour faire vite mais
que la trogne de sa produits de plus en
plus de bois donc dans cette idée de
monde infini du végétal on prend
l'exemple il ya beaucoup de travaux qui
sont faites par la mission et auvergne
et rhône-alpes est maintenant sur la
productivité des trains notamment de
fresnes pour faire la litière pour les
animaux mais ça peut être du bois de
chauffage
ça peut être du bois fertile et tout un
tas d'autres usages
ces arbres produisent de plus en plus de
bois les têtes vous le savez se creusent
des cavités dans lesquels on va
retrouver cette biodiversité qui nous
est si utile et si cher en ville comme à
la campagne
je pense de suite aux chauves souris aux
essaims d'abeilles et puis d'éclater un
peu plus grosse éventuellement aux
chouettes et c est ce que tu as un petit
mot à dire sur sur la trogne sur le
meilleur et petits mots omar sow non
mais c'est je dirais c'est un un des
outils dont on n'a pas à notre
disposition pour végétaliser l'espace
urbain effectivement ça voudrait dire
utiliser la capacité de certains
végétaux à faire des réitérations pour
pour construire pour construire des
matières carbonées pour reconstruire les
sols ou permettre à des arbres trop
grands ou avec un potentiel de
croissance 3 portant de quand même être
tenté pour construire effectivement de
la matière oui pourquoi pas là trois
nuits en ville c'est déjà ce qui est
pratiqué d'ailleurs sur tout mais pas
hier le l'inconvénient de ça c'est que
c'est le
les coûts d'entretien qui sont très très
importants en vidant fait j'ai peur
d'être hug
ouais je parle détails architecturaux
fait baisser les coûts d'entretien trop
fait en ville alors que les registres
des coûts très faible puisque les essais
les coûts en ville parce que comme
d'habitude en ville en compte pas tous
en fait on compte pas on compte pas là
énergie que l'on récolte quand on
récupère du bois broyé ou peu en fait
pas si la plus serrée et massif mais
mais malgré tout on compte pas aussi la
dépollution de l'air on compte pas
la fabrication de la dépollution et la
fourniture en oxygène de l'air
énormément de choses des services
environnementaux et s'assureront les
combats donc je pense que dans nos cités
dans nos cités fertile la liane et la
trogne seront de 2 2 entrées
intéressantes elles sont pas exclusives
je montre je monte rapidement le livre
de dominique mansion l'arbre paysans aux
mille usage donc là il ya un précieux
absolue puisque on nous demande de
montrer des bouquins donc est-ce que tu
as le bouquin sur le brf puisque je vois
qu'il est cité dans les commentaires de
domenech asselineau marzocchi là le
livre à d'autres les trognes de
dominique mansion chez ouest france
c'est pas chez actes sud
et puis après de l'arbre de l'arbre au
sol les bords armée au fragmenté elias
lino et gilles domenech toujours
d'actualité plus que plus que jamais sur
le sur le sur le brf
vous avez aussi vous le retrouverez
facilement on l'a remis en ligne sur le
site arbre et paysage 32 sur arbres et
paysages 32 point fr
vous retrouverez les bouquins mais
surtout les petits vivrait il ya une
dizaine de livrer et vous avez un livre
est simplifiée sur lectronique est
disponible qui est téléchargeable et un
autre sur paul hébert est effectivement
en sa demande des précautions
d'utilisation
moi je voudrais rajouter garantit un
petit quelque chose sur sur les arbres
en ville
la trogne pourquoi pas là
les lianes absolument et surtout ce qui
est plus compliqué en ville c'est de
chanter le bon arbre au bon endroit en
fait ça veut dire trouver l'essence qui
correspond à l'espace qu'il ya de
disponible
c'est avant tout ça qu'il ya à faire
affaire je crois en vie mais je dirais
que la plupart des municipalités qui
s'intéressent à la question font assez
attention à ce genre de considérations
aujourd'hui en tout cas donc il me reste
à te convaincre que la trogne sera le
chef d'orchestre en ville mais ne
restent pas pour ça je pense un deux
apéros et on y sera très vite le rythme
va bien je ne suis pas fait enfin j'ai
pas fait exprès si j'ai dû faire exprès
mais je parlais de la recyclerie et
associés voilà voilà des espaces qu'ils
sont beaux qu'ils sont vivants qu'ils
sont qui sont joyeux qui me met de bonne
humeur
je pense que ça se passe de commentaire
voyez l'histoire l'histoire est bien
faite parce que finalement la treille on
la retrouve ou la retrouve à toutes les
époques
cette treille qui nous fait de l'ombre
mais qui est extrêmement productive qui
était qui était largement largement
récoltés et puis après c'est un peu pour
l'anecdote il en reste quelques uns
quelques réserves
je veux revenir là dessus parce que si
je regarde cette taille là sur cette
maison dans cette position là et ça
rejoint un petit peu ce que tu disais
tout à l'heure
ici on est bien placé une treille en
fonction de la lumière en fonction de
l'ensoleillement en fonction de la
saison qui va faire de l'ombre
juste sur les fenêtres en plein été et
ça c'est juste d'une subtilité
incroyable et invraisemblable en fait
c'est juste du bon sens et de
l'observation c'est à dire que ici badel
mois de loin on n'a pas de rayonnement
solaire qui tombe sur la façade et
encore moins sur la fenêtre donc là
aussi on va climatisé la maison voilà
des jolies rues par seconde et un petit
côté auto satisfaction lorsque tu dis là
la classe et d'une subtilité incroyable
c'est pas chez toi de le dire boulot
cheveux pas comme on dit il faut vivre
caché dans ces cas là
même du lierre qui monte oui c'est chez
moi maintenant
mais ce qui est important c'est que la
structure
moi j'ai remis une treille et la
structurer l'offre à structure
métallique était en place c'est ça
c'était pour pour pour dire que la
partie construction écologique là il ya
une notion qu'on appelle casquette
solaire et cette casquette solaire en
fait c'est essayer de construire une
casquette exactement comme on le ferait
avec une casquette que l'on met sur
notre visage une casquette qui dépasse
mais qui dépasse de manière contrôlée
c'est à dire qu'on va décider de combien
dépasse la casquette pour que le soleil
puisse rentrer dans dans le dans la dans
la pièce et puis inondée à la fois le la
fenêtre
l'ouver de la fenêtre et produire de la
chaleur à l'intérieur l'hiver et être
protégés de des rayonnements solaires en
était donc très effectivement tout à
fait afin de positionner comme table
comme tu as bien travaillé à mi parcours
je te fais des petits cadeaux donc
j'étais amené une feuille de lierre
mais j'étais amené une petit à défaut de
à des formes boire l'apéro goethe amener
une petite bouteille de brf
je vous le disais que c'était c'est
important parce que la ja il ya toute la
fertilité de la terre
je tiens à mener une autre petite chose
aussi qui va beaucoup de plaire voila
voila je tanne et en coupe on coupe une
vigne qui a peut-être 60 ou 80 ans et
une vigne qui est monté à l'or qui a été
taillée mal taillée par le voisin et
plus pensé pour voir le monde une plante
envahissante
voilà voilà une ville qui à 80 ans qui
n'a jamais été de taille et était un
bois parfaitement intact
je veux le dire deux mots là-dessus
vraiment un risque parce que c'est
fantastique parce que sur sur la sur les
vignes anthropisés est taillée
domestique est en fait effectivement on
ne trouve pas de boîte cinq hommes spa
par traitement st au point que au point
que même certains viticulteurs doute du
fait que la ville puisse être
parfaitement saine à l'intérieur donc
oui c'est fantastique et ça nous montre
que cette manière là de détailler cette
plante en fait c'est cette manière là en
trade de taille et cette plante s'est
parfaitement adapté à cette plante là en
fait le bois pour la plante c'est à la
fois sa structure c'est ce qui lui
permet de se développer dans l'espace et
d'aller explorer l'espace
photosynthétiques mais c'est aussi le
siège de stockage de ces réserves ça
veut dire que c'est aussi à cet endroit
là que la plante tous les ans à la chute
de ses feuilles stock son énergie pour
développer de nouveaux ses bourgeons en
30 ans d'après donc c'est fantastique de
voir ça parce que en bois qui est sain
en bois qui est qui et encore comme ça
immaculée
c'est un bois qui encore fonctionnel
pour stocker les réserves alors bon
c'est pas parce qu'il ya beaucoup de
bois qu'il ya beaucoup de réserve c'est
pas parce que vous avez un semi remorque
qu'il est plein mais vous avez quand
même une capacité à stocker de réserve
qui est très importante et c'est ce qui
fait la vraie et la fondamentale
différence entre neuville qui est taillé
en créer qui est très allongée très très
allongée dans sa structure et une vigne
qui est très compact et et que l'on
empêche de se développer qu'on empêche
de grandir
elle a une capacité à stocker l'énergie
sous forme de réserve qui est très
importante
c'est pour ça que une vie comme celle ci
est capable de produire 60 81 kg de
raisin tous les ans et d'être en pleine
santé et de faire mûrir ses raisins quoi
c'est ça qui est important
effectivement une treille comme ça elle
est capable d'aller très loin de faire
découvrir des quantité de raisins donc
de nourrir énormément de monde ça c'est
pour moi tu en as t'il d'utiliser sa
cause doucement s'il te plaît parce que
je sais qu'il ya des certains des
voisins et qui sont comme nous confiner
mais connectés puisque je sais que le
message a couru autour de autour de chez
moi
et j'aurais pas que tous les voisins
débarque que me plier le raisin à
l'automne donc dix muids wyss a produit
beaucoup de raisin il est très très bon
évidemment cette digne qui savait que
rien et n à strictement jamais été
traités est ce que est ce qu'on parle un
petit peu de celles ci ou c'est pas la
peine
c'est juste la outils que du que du bon
sens de bon assemblage enfer logis avec
avec la viticulture
c'est génial c'est une rue en andalousie
en fait c'est un endroit où il ya un
soulagement et un impact solaire
extrêmement fait et on tient pas dans
les villes l'après-midi d'ailleurs tout
le monde et à la sieste et dans cette
rue bon peut imaginer même faire la
sieste dans cette rue en plein public
c'est ça qui est fantastique et donc
c'est pas grand chose non plus quand tu
disais c'est quelques centaines d'euros
pour pour sauver l'école pas là c'est
peut-être à peine quelques milliers
d'euros pourtant des câbles entre les
deux maisons au-dessus de la hauteur
d'un premier permettre à cette rude être
parfaitement climatisé tout en
produisant plus de 2 des raisins en fait
c'était qui est fantastique c'est que
non seulement vous climatisé mais en
plus vous que tu produis des raisins
c'est là qu'on pourrait imaginer une rue
comme ça avec des gens qu'ils plantent
chacun une vigne et puis à la fin vous
faites le vous faites en vain ça fait
penser à dominique environ fait un vin
de la rue en fait en vain de rue c'est
le vin de la rue et chacun récolte ces
matières et puis et puis une fois
récoltées en fait une mise en commun de
boycott du coup c'est parce que c'est
pas un peu ça le problème du végétal le
plein de vers c'est pas finalement de
faire à la fois de la biodiversité de
l'eau du sol des microclimats du
bien-être du plaisir des fleurs des
baies et des fruits
c'est pas ça son problème au végétal ce
qui fait un peu tout avec pas grand
chose et on a peut-être un petit peu de
mal encore à l'accepter nous c'est sûr
accepté c'est son côté vertueux en fait
c'est compliqué hein d'accepter le côté
vertueux hier hervé arrêtait pas de
répéter la nuit et bell et bell
et puis on pouvait se dire oui mais il
ya bien aussi les loups qu'ils
mangeraient lapin qui mangent les herbes
qui est décomposé par les champignons
qui sont le substrat qui construisent le
substrat pour que y ait de nouveau de
l'air petit poucet que des lapins
puissent vivre et que de nouveau ses
lapins qui vivent puisse servir
d'alimentation au loup c'est à la fois
dur et à la fois fantastique en fait ça
dépend comment on voit le cycle en fait
si on voit notre propre finitude dans
dans ce regard là et si on voit le fait
de mourir comme quelque chose de négatif
effectivement c'est compliqué par contre
si on voit ça comme un cycle et si on se
détache si on prend un peu de recul et
de vacuité par rapport à ce regard là en
fait tout ce qu'ils meurent c'est une
offrande à une nouvelle vie en fait
c'est comme ça que la vie s'est
construit sur terre c'est comme ça que
là le côté fantastique delà de la
construction de la vie sur terre s'est
construit en fait et moi j'aurais
tendance à penser que nous en tant
qu'être humain on doit pouvoir à
s'amuser avec ça et s'amuser à cette
ponction du vivant autour de nous
puisqu'elle est protectrice et
puisqu'elle est génératrice d'équilibré
de diversité plus il ya de diversité
plus il ya des équilibres en fait s'il y
avait des méchants en pleine forêt
équatoriale il n'y aurait pas des
millions d'espèces par kilomètre carré
il serait 3 en train de se tirer dessus
les uns par rapport aux autres mais non
plus ça va plus ça va plus la diversité
plus il ya des kings donc en fait moi je
recommence à et ferrer ont joué avec
sept
cette diversité jouer à construire à
construire de la fertilité de la
fécondité avec les plantes et d'accepter
que ça passe par des cycles de mortalité
et de renaissance
évidemment tu as vu cette a vu cette
terrasse là avec deux deux plans de
glycine ont créé une mini puisque tu en
parles d'une mini forec ben ça c'est la
glycine pas il faut même faire attention
pas trop faire la sieste à côté parce
qu'elle a une capacité un peu
particulière c'est que elle fait de l'
autre au pis là contre obtenu de
chercher cette plante que la glycine
c'est sa capacité à entourer des choses
qu'elle touche en fait elle va en
direction de ceux qui l'entourent ans
elle va toucher ce qui l'entouré fui
s'enrouler autour cette propension là
qui s'appelle la poutre aux pays bas
forcément ça pose question quant il
s'agit de faire la sieste on peut se
retrouver avec une tige de glycine
enroulé autour du cou donné l'idée aux
sites de rencontres de type mythique et
autres parce qu'une terrasse comme ça
pour ce faire se rencontrer les gens et
avec toute cette énergie que la plante
ça doit être faite chez nominal fabuleux
pour emballer je veux dire ouais souvent
en fait c'est un peu compliqué pour
emballer parce qu'il y fait il fait
presque un peu trop frais en fait alain
mais dans le grand sud ça doit aller
aller j'accélère voilà voilà le mur
végétal voilà le mur végétal comme on
les aime
le mur végétal au sol bien évidemment en
créer les pieds sur terre
ça veut dire que en ville en ville bella
moindre clôture parfois un peu moche
parfois un peu désastreuse peut être
équipé tout de suite l'idée de ré arbres
et de réaménager de rééquilibrer et de
refaire une grosse quantité de de
photosynthèse dans la ville restait déjà
d'occuper l'existant on a parlé des
façades a dans un premier temps on a
parlé des arbres et puis on a des
infrastructures quelques câbles un bout
de grillage une grille une planche
quelque chose et ici on le voit bien une
énergie photosynthétiques donc du
stockage du carbone et puisque tu cites
à hervé le carbone c'est de la vie et
donc de la vie et de la vie qui est qui
et crée ici sur une simple ligne
ce qu'on est moins c'est ça on doit vous
le dire et vous vous en doutez
probablement est-ce qu'on est moins
c'est ça c'est parce que
ça c'est très spectaculaire c'est très à
la mode ces traits expects acculèrent
mais non par rapport aux commentaires le
brf au regard de ce que ça produit
s'applique pas d'énergie à utiliser un
broyeur pendant une heure pour faire 15
mètres cubes de bois broyé
c'est pas un problème et on lui 20 fois
plus d'énergie que le peu qu'on a
utilisées pour recycler pour remettre
une branche dans la boucle même si
effectivement comme je les lui aussi on
peut le faire parfois un peu plus
simplement on nous on est sur des
échelles où on peut rien que dans le
département 50 milliards par an donc du
coup une shoah même des moyens en
conséquence mais pour revenir à ce mur
végétal réalité on a on a des plantes
tropicales c'est beau sauf qu'on a des
plantes qui sont sous perfusion d'eau
d'engrais et parfois d'énergie solaire
pour pour aller un peu plus vite donc le
mur végétal oui mais le mur végétal
végétalisée au sol alors on peut garder
cette formule là pour le spectacle pour
le décor et pour faire quelques pour
faire quelques tableaux mais généraliser
la ville de ce genre de truc là c'est
très très très très énergivore pardon
marceau a pris vous voyez dans quelle
ville c'est je crois qu on comprend un
peu près dans quelle ville ça peut être
sa marque paix avait ça marcherait si
vous faisiez des plantes avec des
plantes épiphytes peut-être avec des
plans pape de se nourrir sans rien
pourquoi pas mais ça marcherait si on
faisait avec des lianes qui grimpe ça
marche et si on faisait avec des grosses
grosses quantités de substrats sur des
toitures végétalisées qui qui pourrait
éventuellement sécher en été s'il n'y a
pas d'eau ça serait ça serait
intolérable à moi par contre souvent
fertiliser a rayé et gay en même temps
du coup je trouve c'est pas c'est pas
efficients en fait là du coup pour le
coup on parler d'eux
on parlait du gasoil qu'il faut mettre
dans le broyeur convoyer des branches là
c'est énormément d'énergie et d'autres
je m en irrigation pour tempérer les
façades
pour ce qui est du broyeur d'ailleurs je
voulais revenir un petit peu là dessus
parce que c'est pas une obligation
broyer les branches en fait je sais pas
si vous avez déjà fait attention mais
simplement en faisant des andes à
branches ont fait de l'excellent boulot
aussi quoi dire que si vous avez
débranché que vous êtes dans un endroit
où vous n'avez pas mener une nécessité
impérieuse d'avoir un aspect esthétique
des andains de branches couchées pour
les arbres et montera au pied de vos
arbres les micro-organismes se
chargeront exactement de la même manière
de décomposer et puis il y aura en plus
de ça une protection qui sera même
souvent je dirais encore plus colonisé
par des agents des compassions du sol
que sont les fruits soeur en fait donc
en fait vous pouvez avoir des avantages
un peu des fois compensatoires en
évitant de broyer systématiquement aux
branches en faisant simplement d en bas
à la base de vos plantations
n'hésitez pas à faire ça vous n'êtes pas
obligé de broyer c'est évidemment une
mode qui nous permet de transporter
rapidement des quantités de matières
très importante
oui mais après il faut relativiser
marceau quand on est dans l'hyper centre
je pense qu'il vaut mieux broyés et
utilisés la matière c'est toujours la
question de l'usagé et de la fréquence
et les passages tiens voilà la famille
la famille il ya quelques années sous
les allées ombragées
en voilà d'autres on revient avec notre
fameux strain treille pardon et et cette
fameuse glycines à dont tu parlais tout
à l'heure dans quel était pas semblé
veut refaire un commentaire sur cette
décision centenaire toujours aussi
efficace et toujours aussi fructifères
voilà elle nous parle bien en fait de ce
phénomène l'adapter aux tropiques en
fête où elle a fait le tour des
sédiments et on s'aperçoit que
oui elle a fait le tour quand elle avait
juste même pas un an quand elle venait
de canteleu méristème quand la
croissance du bourgeon venait de se
faire et quand elle était en train de se
développer en fait et b777
cet enchevêtrement cette capacité là à
faire le tour du pli qaîda est resté et
puis à la grosse qui comme ça et donc on
a une piscine qui a plusieurs années
maintenant et qui a grossi autour du
poteau en fer donc on voit que tout ce
que la plante fait quand elle est jeune
elle le garde pour ce qu'elle va être
plus tard en fait c'est sa future
structure
et là on s'aperçoit que ça alors le
champ des possibles évidemment le champ
des possibles éveiller la hache à chacun
d'entre nous puisque je vois dans les
commentaires les coûts mais tu
l'utilisés un petit peu tout à l'heure
et les cours ou si on parle des coups
sur la biodiversité sur le microclimat
sur la dette des pollutions de l'air sur
le confort et tout ce que vous
connaissez et le coup de maître une
structure métallique entre ces deux
parties d'immeubles sert certainement
moindre le coup de d'entretenir et de
tailler les haies de tailler les arbres
de récolter c'est certainement moins
drôle que de tous les maux et tous les
maux qui sont associés notamment dans
ces périodes de changement climatique en
tout cas de choc
ce qui nous intéresse pour la ville
c'est le choc c'est à dire que la ville
est déjà et devient de plus en plus
invivable
c'est qu'il va falloir trouver des
solutions de régulation et que le
végétal aura évidemment beaucoup à faire
donc voit ici sur les toits les murs il
ya encore un champ des possibles et puis
sur la gauche par cette grille alors
comment on a mis gris bien frais cherche
plantes grimpantes de tout poil et
toutes tendances pour enlacements
perpétuelle pour une démarche à l'ombre
voyez sur cette grille à droite on peut
la coloniser complètement
elle ne sera que plus belle et vivante
on peut rajouter une structure
horizontale et en rajoutant une
structure horizontale et trois câbles on
peut dans cette ville parisienne au bord
d'une voie ferrée
on peut faire un cheminement
parfaitement à l'ombre
ah très moindre frais là aussi donc la
question des degrés je crois qu'on l'a
déjà un petit peu vis du soleil et
soleil qui tape un petit peu fort sur
les façades et du coup le chemin ici
devient comestible de la vigne d'un côté
et les framboises de l'autre dans les
performances en l'occurrence c'est à la
fameuse repli three grosses écuries par
dr de qui est en cours le chemin devient
da structuré et digital et ce qui la
compose aussi donc j'avais remis pour
refaire une petite petite précision
parce qu'il ya encore beaucoup beaucoup
trop d'idées reçues sur le lierre et il
est important de dire pour combien il va
beaucoup nous aider alors on l'a dit au
début on le redit à la fin en insistant
un petit peu sur le choix des
emplacements sur le choix des arbres sur
ces parcs toujours tendue c'est park qui
devrait et ça aussi ça fait l'objet d'un
commentaire donc c'est très bien c'est
par qui devraient être des parcs
agroforestier fertile et productifs qui
nous interdit ici de faire des mélanges
de légumes qui nous interdit de mettre
des étages de fruitiers des fruits en
espalier des arbres un peu plus grand
pour tempérer on parle beaucoup de
jardins forêts les lieux sont propices
ici on consomme de l'énergie pour
entretenir encore une fois il est temps
est urgent que de rééquiper dorée arbres
et avec toutes les strates possible et
puis sur la partie de gauche c'est à la
campagne
voyez un arbre qui fait une descente de
sim la deuxième année donc une descente
de signes programmer la deuxième année
avec un paillage plastique anarchy est
mal planté qui est mal protégé qui est
mal choisi ça veut dire qu'il n'est pas
dans sa station et il est important de
souligner que 50 % je les ai déjà dit
mais 50% des arbres plantés serviront
jamais rien et ne pousseront pas dans
que la vigilance et puis celui qui est
planté trop grand mais lui aussi
vous voyez qu'il a quand même du mal du
parle de par la technique de plantation
là son emplacement il a beau être arrosé
tous les trois jours
il n'arrive pas à pousser et oui il ya
déjà presque un tiers voire un peu plus
de sa surface d'énergie sa surface
énergétique la surface de feuilles
photosynthèse et qui n'est plus là alors
le cas extrême mais c'est quand même
souvent sur les parkings et notamment
les parkings de magasins on appelle ça
les arbres prétexte quelques-uns sont
plantés parce que c'est prévu dans le
plan alors c'est pas forcément de la
faute du commerçant de l'industriel où
l'organisation hockey derrière puisque
après 6 puis se sont entourés de gens du
métier
sauf qu'on voit trop souvent des arbres
qui sont touchés ab mais cela aussi que
le choix on veut les plantes est un peu
grand et le résultat c'est peut-être un
peu l'extrême mais le souvent le
résultat est souvent déplorable il faut
savoir qu'en ville et en zone urbaine
les arbres ils sont changés très
régulièrement
on ne voit pas vraiment mais ils seront
changés tous les 8 10 ans pas tous
évidemment mais beaucoup sont changées
nous a tous ces problèmes de reprise et
maîtrise des techniques de plantation
marceau qu'est-ce que ça t'inspire
pas grand chose la tristesse parce que
parce que l'on bat sergiy pour pas grand
chose en fait
ça veut dire que quand on plante au nord
il faut se donner les moyens de
l'entretenir il faut se donner les
moyens de s'en payer correctement alors
une cuillère on va avoir droit aux
crêpes au chocolat tout assez les
gâteaux à la lune millar vous avez vu en
photo sous les platanes tout à l'heure
quand elle était jeune mais je veux bien
boire un coup et s'il est très bien je
te remercie désolé je pensais que vous
m'aviez pas vu mais voilà une belle
allée de micocoulier celle ci est à
toulouse et fort agréable
donc là c'est plus c'est plus des images
d'illustration pour compléter notre
notre propos il est un petit peu tard
donc je vais avancer laisser la place
aux débats laisser la place aux débats
et aux dialogues donc la matière
première on en parlait tout à l'heure où
la brand la broye pas pour la compost on
utilise la matière fraîche est ce qu'on
sera un jour capable d'utiliser nos
déchets de cuisine puisque déchets dans
la nature ça n'existe pas en frais
remettre tout c'est tout ses épluchures
au sens large dans la boucle de la
fertilité l'heure du choix
lors du choix qu'est-ce qu'on va planter
finalement qu'est-ce qu'on va compter qu
est-ce qui va résister
comment ça va marcher comment on va
agréger tout ça on le disait tout à
l'heure des platanes des platanes en
bord de route pour faire de l'ombre mais
aussi pour faire du bois et pour faire
de l'énergie et il est pas forcément
déconnant qu'on retrouve ces fameux
alors là ils ont été taillés un peu
tardivement
donc on ne va pas s'arrêter sur la
qualité la qualité de la taille ils ont
le mérite d'exister ils ont le mérite et
ils existeront encore longtemps
ça veut dire qu'ici la commune chauffe
son école avec le bois qui composent le
parc et le jardin d'agrément un donc
lille et de l'arbre qui a toujours deux
trois quatre cinq ou six fonctions le
village son marché sous les arbres bien
évidemment celui ci dans le centre de la
france le fameux broyeur le recyclage
des branchies situe pour le remettre
dans la boucle de la fertilité
je rappelle qu'ici on consomme un peu
d'énergie mais avant au lieu d'utiliser
comme on voit en bas ici à nérac pour ce
que ça peut intéresser deuxième
département le plus beau de france n'est
ce pas lot-et-garonne savent encore
réagir plein pot ici avant nous
transporter les branches sur des
dizaines de kilomètres pour les
composter donc perdre le carbone et
perdre l'énergie et les ramener sous
forme de compost donc avec beaucoup de
mal et pullman i pul à sion le fed
d'arroser se compose de leur tournée de
le cribler souvent ses charges et de
plastique ici on broie et cinq minutes
après même si j'entends bien marceau
qu'on peut utiliser la branche pour
créer
dès les formes végétales ici au
restaurant ici au restaurant et puis
l'autre photo je sais plus où ça se
passe voyez la simple la simple plante
là aussi une glycine la simple plan tels
faits la terrasse de la maison elle fait
l'arbre finalement peut-être qu'il y
avait pas la place de planter un arbre
et le fait ici à montpellier où on
commence à travailler la ville beaucoup
de liane dans montpellier qui arrivent
petit à petit et puis ici des mailles
d'arbres suffisamment dense pour encore
une fois faire des espaces de vie et
qu'ils puissent f
un petit peu agréable l'été ici de
mémoire à strasbourg où on voit un petit
peu l'ailé doucement il ya déjà des rues
qui sont plus équipés que ça des rubis
sera entièrement équipée 2 donc l'arbre
des villes l'arbre deschamps même combat
même objectif et puis ben voilà pour
pour finir et pour conclure un simple
lampadaires simple lampadaires
finalement ça peut devenir une
production de biomasse de biodiversité
de filtration absolument invraisemblable
la vigne la vigne sur laquelle on va
évidemment vous conter
tout ça pour dire que ce dessin est une
imagination de notre dessinateur on a
bien dessinés l'assemblée nationale sauf
qu'on a rajouté deux arbres devant qui
n'y sont pas donc ce que nous souhaitons
peut-être tous ensemble c'est d'avoir
une république à rebours très merci pour
votre attention vous pouvez continuer à
faire des commentaires ou à poser des
questions qu'est-ce que qu'est-ce que ça
t'inspire ce dessin marceau de la
république arboré est ce que c'est les
élus qui prennent des décisions est ce
que c'est les citoyens
qu'est ce qui fait qu est ce qui fait qu
il faut qu'on franchisse le cap et qu'on
se met en ordre de marche à a planté à
planter massivement massivement la
campagne rééquiper la campagne et
rééquiper la ville je croyais que les
élus et au service des citoyens mois
non mais en fait oui effectivement que
les élus doivent prendre ces
considérations mai mais pour ça ça
demande de la compétence et c'est ça qui
est je pense pas évident quand quand je
me suis installé les élagueurs moi on
m'a toujours dit tu faudrait qu'il fasse
que le client te demande et moi j'étais
persuadé du contraire j'étais persuadé
de ne pas devoir faire autre chose que
ce que vous demande le client
j'étais persuadé de devoir comprendre
qu'elle était réelle les réels besoins
du client et ça voudrait bien essayé de
faire quelque chose qui correspondait
quand je travaillais sur l'arbre du
client à quelque chose qui correspondait
au respect de l'arbre puisque l'arbre
était là pour protéger son cette
personne donc c'est à dire faire
correctement des choses sur les a hissés
faire correctement des choses pour
l'être humain
donc à un moment donné si on fait pas
correctement les choses et si on n'a pas
misé d'arbres gigantesques garant du
temps devant l'assemblée nationale c'est
parce que on n'a pas compris encore
quelle était l'importance des arbres
dans ce genre de situation et dans ce
genre de lieu est donc peut-être que si
on faisait effectivement siéger
l'assemblée nationale dans un grand et
vieil arbre
les réponses et les propositions de loi
serait différente et ça c'est très
probable en fait puisque ce qui me
semble le plus important aujourd'hui
c'est de reconsidérer la nature comme
l'exemple des possibles des exemples des
possibles de non seulement
d'organisation sociale l architecture
des arbres montre bien d'organisation
sociale par rapport à cette société ce
type de vie qu'ils aient une vie est
liée aux tropiques en fête
on fonctionne tous grâce au soleil en
fonction tous grâce à la photosynthèse
est donc la seule chose qui devrait vous
préoccuper en principal c'est de
fonctionner de faire fonctionner notre
système est notre société sur des bases
de construction de la nature c'est à
dire d'aller à en mimant les processus
naturels construire une société peut
être un peu plus cycliques un peu plus
résiliente
donc oui
effectivement copions les arbres et
inspirons-nous des arbres pour ne pas se
tromper sur les possibles
ok merci très bien je sais pas si des
réactions pour ceux qui sont en
visioconférence
ils sont donc pas sur youtube est ce que
l'un d'entre vous le agir ou réagir
maintenant
pas forcément
non ce n'est pas le cas il ya il ya une
question tient du coup je vais te l'a
refilé puisque tu découvre les images en
fait on est comme on aime bien on aime
bien improvisé mais tu t'en sors bien de
découvrir les images c'est passionnant
tout ça on nous demande c'est samuel
coupé qui nous demande si on va
détailler les dix règles pour planter un
arbre est ce que tu veux est ce que tu
veux tu y coller rapidement nous re
préciser un petit peu
sachez qu'on fera une heure voire un peu
plus
on fera une heure en heure entière avec
un tableau dynamique
on fera un atelier spécifique puisqu'il
semblerait que le confinement risque de
durer donc on va avoir du temps on est
en train de finir de s'installer de
connecter tout le monde d'avoir
suffisamment de plus les ordinateurs et
les onduleurs et puis les metteurs en
monde et nos amis et partenaires et
collègues de vers de terre production
donc on fera un atelier est ce que est
ce que rapidement
alors on va pas évidemment faire tous
les cas de figure parce qu'il ya des cas
il ya des cas particuliers mais mais la
règle générale est la règle générique
qui fait qu' il faut aujourd'hui arrivé
à 100% de réussite quand on plante un
arbre
on a bien compris qu il fallait qu on en
plante milles par habitant si on veut si
on veut remettre un peu si on veut
remettre tous les remettre tous les
curseurs à niveau et éviter de se dire
que ça va être dur et qu'il va falloir
planter du chêne-vert aider à regagner à
nantes et à mon avis c'est pas le sujet
et il faut planter millar par habitant à
peu près un peu importe le nombre
en tout cas il faut clairement ray
arbres et rééquiper les villes et les
campagnes de plantes pérennes
ça c'est sûr et c'est le sujet il faut
multiplier en gros on a mesuré assez
finement qu'il faut les multiplier par
trois la quantité de photosynthèse si
vous voulez un chiffre qui est important
en ville comme à la campagne il faut
multiplier par trois la quantité de
photosynthèse si si monsieur je vous
garantis s'est vérifié qualifiés et
c'est très très clair et c'est
urgentissime que de multiplier par trois
cette quantité de photosynthèse
parce que c'est ça qui va nous sauver le
rayonnement solaire qui touche le bitume
qui touche
le béton qui touche la façade et qui
touche le sol il passe pas par une
plante donc l'eau s'en va et c'est les
dix règles marceau les dix règles pour
planter un arbre correctement année dans
son jardin on n'est pas dans l'hyper
centre où il ya des réseaux partout tout
s'est compliqué mais comment la première
de bien choisir son arbre c'est à dire
de planter le bon arbre au bon endroit
le groupe vend rapidement ça veut dire
un arbre qui tolèrent effectivement à la
fois
l'ensoleillement et qui tolère aussi le
type de minéralité qui a dans le sol
d'abord bon ensuite ça veut dire de
choisir son arme correctement ça veut
dire de le prendre le plus jeune
possible de prendre le plus jeune
possible ça veut dire aller en pépinière
et pas à prendre la place qui ressemble
plus aux vieillards que l'on aimerait la
voir mais prendre là qui ressemble le
plus au jeune à la jeune pousse avec la
jeune pousse de la langue que l'on a vu
tout à l'heure si vous pouvez même semer
les arbres c'est encore mieux
ensuite une fois que vous voulez planter
cet arbre là quand on voulait planter
cet arbre là il faut faire attention
quand vous le planter 2 2 le 2 de garder
les horizons du sol comme il était à
l'état initial c'est-à-dire que la
partie humus du sol doit rester en
superficie la partie argileux unique qui
d un mélange de cet humus et de aider
les parties minérales du sol doit rester
dans la partie intermédiaire et la
partie minérale doit absolument rester
au fond de ce trou en fait vous n'êtes
pas obligé réellement de faire un trou
l'idéal serait de décompacter la terre
est de simplement faire un espace pour
les systèmes racinaires et de mettre le
système racinaire poser le système
racinaire en position naturelle dans le
dans l'espace que vous avez des compacts
et ce serait ça même l'idéal faire un
trou c'est un peu risqué puisque vous
allez mélanger les matières où vous
risquez de mélanger les matières une
fois que vous avez fait ça fait bien la
tension qui n'est pas d'air de poche
d'air trois importants vous avez besoin
de connecter la cise le système
racinaire de votre arbre tout à fait au
sol ce que vous pouvez faire pour éviter
de prendre des risques avec ça
le cra limite c'est-à-dire de faire un
mélange de terre et de matières en
décomposition ça peut être un mélange de
terre et d'humus mais ça peut être un
mélange aussi de terre et de bouse de
vache par exemple qui contient
énormément de micro organismes qui sont
favorables qui sont symbiotique pour la
croissance des végétaux
vous pouvez faire un petit mélange comme
sap huit rallyes nez c'est à dire
recouvrir et donc comme comme qu'un bon
goût de l'eau du système racinaire avant
de le planter ça permet d'éviter la
déshydratation système racinaire et puis
de commencer à préparer à entrer en
symbiose avec le sol une fois que vous
avez fait ça il faut absolument protéger
votre arbre
c'est absolument nécessaire parce que si
vous ne protégez pas votre arbre il peut
et il ya de fortes chances qu'ils soient
soient mangés par des chevreuils soit
vengé par des toutes sortes d'animaux
qui peuvent le gros t'es soit cassée par
une voiture ou un ballon ou toutes
sortes d'agressions extérieures donc
vous devez protéger votre arbre avec un
piqué et une protection par dessus
l'arbre c'est très important surtout
dans les milieux agricoles et dans les
milieux urbanisés de protéger l'arbre si
vous à risquer d'avoir des chocs il faut
mettre une protection l'image un peu de
la grille qui était un petit peu too
much
tout à l'heure à l'image de la grille
une protection qui protège des impacts
des plus forts puis ensuite bien sûr
est ce qu'il faut faire dans un premier
temps c'est la première année c'est de
garder au moins sur toute la partie
développement donc la partie des leurs
pensées la partie du printemps jusqu'à
la véraison jusqu'à ce que les jeunes
pousses les rameaux de soi du bois de
garder le sol avec une une une humidité
suffisante pour le fonctionnement darbon
voire osée cet arbre je sais pas si j'en
ai dix 10 mai dans ce qui m'est venue
voilà à peu près ce qu'il faut faire
pour planter un arbre après on pourrait
faire aussi les dix règles pour faire
une taille de formation mais je pense
que ce sera sujet un sujet qu'on a droit
à une autre fois
ça sera ça sera la prochaine fois
beaucoup beaucoup insisté sur le
paillage la protection le choix la
taille le jeune plant et le paillage de
l'arbre 120 litres de bois broyé de
l'appareil toutes matières organiques
décomposable protéger nourrir permettre
le développement de la vie de la faune
des champignons les franges du solde
quelque chose d'extrêmement important
regarde pour te remercie je t'ai mis une
jolie photo que m'a envoyée dominique
mansion c'est là les angles pour toi
c'est la cabane dans le premier tiroir
c'est pas beau ça y est tout autant tout
enfant jeune petit on devrait pouvoir
oui c'est bien un pommier
c'est bien un pommier c'est bien une
cabane dans le premier monsieur taupiac
nous vous écoutons allumez votre micro
s'est vu servir notre fait bon donc je
voudrais rajouter deux choses
importantes sur sur la bonne façon de
planter un arbre il ya une zone dans
l'arbre était tout à fait particulière
c'est le collet de l'arbre est ce qu
aurait il faut vraiment vérifier d'une
part ne pas l'enterrer c'est extrêmement
important
seul et il faut éviter également que
pendant la première année où la mort
s'installe il me soit trop balancé par
les les éléments particuliers le vent il
faut vraiment attaché par un ou des
tuteurs pour qu'il n'y ait pas au niveau
du collet l'aller-retour que provoque le
vent extrêmement important que ce soit
au les arbres fruitiers que ce soit pour
les n'importe quel art merci pour ce
commentaire
absolument monsieur bien que me dit bien
que c'est le col et conquis doit rester
stables et la plupart du temps on a
tendance à tirer les arbres très haut et
donc je vous encourage rey a titré
l'arbre le plus bas possible tout en
essayant bien sûr d'empêcher le connais
de bouger mais le tueur le tueur est le
plus bas possible ça permet aussi à
l'arbre d'être sollicité par le vent ce
qui est absolument important car la
solidité des bois se fait en réaction
aux sollicitations extérieures
donc il faut absolument que le tuteurage
soient ponctuelles dont qu'il soit
enlevé assez rapidement et qui soit le
plus bas possible
il ya une autre les mains aussi c'est
que c'est évident et ça a été dit c'est
con mais pas n'importe quel arbre dans
n'importe quel sol
il y à des arbres disant qu'ils sont qui
se développent dans des sols plus ou
moins argileux du moins acide il faut
quand même respecter un certain nombre
de règles et il faut les connaître bien
sûr oui ça c'est ça c'est important en
fin mars aux aurores fera un petit
commentaire là dessus c'est un métier et
je parlais de botanique et je parlais de
la palette du végétal en introduction ça
c'est extrêmement important qu'on ville
comme à la campagne
on voit des photos de stations des
erreurs qui sont extrêmement importants
si vous avez raison de le spolier
il faut exactement savoir on est dans
quel état va prendre le sol parce que le
sol à 20 à 1,20 mètre près il peut avoir
été traités d'une façon totalement
différente il peut être des caps et il
peut être stérilisés ça c'est très très
important que de repréciser tout cela a
aujourd'hui en tant qu'aménageur on doit
être très très vigilant pour être à 100%
de réussite et que les arbres puisqu'il
nous en faut beaucoup il faut gagner
gagner sur l'énergie solaire qui touche
le sol
et regardez ce que l'on a fait en corse
lors d'un stage il ya eu avant le
confinement l'occurrence il ya une
quinzaine de jours rien n'a fait des tas
de bois et on a fait des tas de pierres
ce qui si on a des hommes un peu sur
pâture et il faut le dire dans laquelle
la régénération naturelle a du mal à
s'exprimer dans coach on a copié le
modèle que j'avais trouvé au maroc avec
geneviève michon dont on vous conseille
vivement le livre vous l'avez vu passer
dans les images des agriculteurs à
l'ombre à l'ombre des arbres
marceau va nous le montrer et et au
maroc
voilà le livre de geneviève absolument
absolument fabuleux sur les systèmes
tropicaux et systèmes agro forestiers
tropicaux et puis les systèmes
agroforestiers et méditerranéens dont la
corse dans l'espagne etc
voyez ici pour s'assurer pour s'assurer
du renouveau de l'arbre et notamment là
il ya beaucoup de
beaucoup de chênes verts dans cette zone
là de la corse puisque le maquis a été
l'agroforesterie corse a été en ma
qu'ils aient est prise par le chêne-vert
l'idée de ces tas de branches et ses
branches etc tas de cailloux et c'est de
permettre aux oiseaux devenir que
permettre la régénération et une
aubépines églantiers va pousser et
l'églantier va naturellement protéger le
jeune érables de montpellier mais on
ajustera aussi en mettra peut-être que
quelques mûriers parce que le mûrier
d'un arbre au fourrage est absolument
formidable
voilà marceau est ce que tu as peut être
le mot on va s'arrêter
on va s'arrêter pour des raisons de
créneaux horaires on a à peu près
j'espère en tout cas répondu aux
question sachez pour ceux que ça
intéresse
on se retrouve dès marceau sera là donc
on la vit avec les rejets les coves on
se retrouve à nouveau mardi matin mardi
matin même heure même endroit même
endroit mêmes fréquences mêmes canaux
pour parler de la ligne et de l'arbre en
vie à leur parler ira évidemment que la
taille on parlera de la mise en réserve
de l'architecturé de la biologie de la
vigne l'idée c'est comme vous le savez
la vigne est une liane qui a co évolué
avec les arts donc le retour au tibet le
retour probable et probablement
souhaitable en tous cas une forte
demande du monde des vignerons une
grosse association avec les vignerons
indépendants sur ces sujets-là tacle sur
le pourquoi du comment dans quelles
conditions le bien fondé de l'arbre non
vie lé marceau on te donne le privilège
du mot de la fin merci en tout cas de
rester avec nous merci pour vos
commentaires merci pour vos attentions
pour vos mots plutôt sympa marceau parce
que qu'est ce qu'on peut dire du général
et sans modération en fait c'est plus
facile d'enlever les végétaux que des
plans paie donc planté pro planté par
tout en essayant planter les bulbes
plantes au bon endroit évidemment mais
si vous ne savez pas c'est pas très
grave
ce qui fonctionne et d'avoir des plantes
et de couvrir toutes les surfaces que
vous pouvez avec avec des plantes
capables synthèse c'est la meilleure
manière de guérir la terre de guérir de
guérir toutes les mémés action quand on
a fait depuis depuis belle lurette
voilà ici écoutez à bientôt à tous est
confiné merci à toi
appelons un rappelons qu'avec on l'a vu
sur des délais les premières images
qu'avec 20 cm c'est ça un centimètre
carré
on peut faire pousser une liane qui va
faire 25 mètres de long qui plus est des
fruits comestibles avec avec la vigne et
ça ça nous paraît extrêmement important
ça coûte pas cher ça prend pas beaucoup
de place c'est facile et ça peut
rapporter gros à nos écosystèmes
mesdames messieurs bonnes feuilles je
prenais le soleil monte dans les loges
aux arbres platanes
ces surfaces des changes avec
l'extérieur un platane qui ferait une
trentaine de mètres de 0,6 surface
d'échangé avec l'extérieur serait de
l'ordre de 200 hectares c'est à dire la
surface de monaco un seul arbre en
surface échanges avec l'extérieur des
poignets allez on en montre un petit
dernier un petit dernier pour la route
il ya l'envers hop la cuisine
un petit dernier pour la route puisqu'on
parle de choisir le bon dans les bonnes
conditions
oui la botanique chère à marc andré
celle aux qui disparaît de
l'enseignement à l'heure il faudrait
connaître les végétaux je vois dans les
commentaires que certains noms je vois
oui mais ils en ont rien à des
arbres et c'est vrai mais le problème de
l'art et des plantes en général ou en
particulier le problème c'est de
l'acculturation de la connaissance donc
à nous d'être transmetteur à nous d'être
pédagogue à nous de faire passer le
message à nous de montrer d'accueillir
vous savez très bien
je suis un arbre pendant 10 minutes par
jour ça nous donne de l'énergie
ça nous met en pleine forme et c'est pas
une vue de l'esprit s'aguerrit la moitié
des maux de tête c'est à dire que 50
portant des gens migraineux rien qu'en
prenant d'énergie que là certains disent
embrasser les arbres ça c'est une autre
question mérite de lui toucher de s'y
frotter les parcourir de les sentir
marché entre auray par l'utilisation de
l'air est pas que ça nous met de bonne
humeur et c'est donc faisons avec les
arbres font en tout cas essayons il
faisons passer le message soyons des
ambassadeurs parce qu'effectivement ce
qui moquent des arbres donc non pas vu
qu'avec rien ne faisait absolument tout
ce dont on a besoin
nous vous remercions nous vous saluons
merci marceau pour cette magnifique
prestation est à 8 sur nos antennes télé
vert thé vert telle était versé la télé
des vers de terre
soyez fort message merci dylan ne fait
pas trop le camp et à mardi au plus tard
bon week-end pour ceux qui sont en week
end
ciao et merci à tous les soignants qui
nous accompagnent et qui oeuvrent dans
cette difficulté que vous connaissez au
revoir

Partager sur :