Triple Performance

Production de gariguette en hors sol chauffé conduit en Protection Biologique Intégrée, Nouvelle-Aquitaine

De Wiki Triple Performance
Cet article est issu de la base GECO[CC BY-NC-SA 3.0]. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo Geco
Invenio).

Cet essai a été conduit sur la station expérimentale d'Invenio à Sainte-Livrade sur Lot de 2013 à 2018 dans le cadre du projet DEPHY Fraise. Ce dernier est axé sur l'élaboration d'une stratégie de Protection Biologique Intégrée (PBI) des cultures de fraises sous abris. La variété Gariguette, fer de lance de la production nationale, est sensible à l’oïdium et aux ravageurs, notamment pucerons et thrips. Des outils et moyens de lutte alternatifs existent, cependant leur efficacité est parfois aléatoire et leur coût est élevé. La stratégie alternative testée combine les leviers disponibles pour réduire l’utilisation de produits phytosanitaires de synthèse.

Leviers testés

Principaux résultats et enseignements

Dans ce système, le thrips est le ravageur le mieux géré grâce à l’utilisation de l’auxiliaire Neoseiulus cucumeris . La réussite de la protection contre l’acarien tétranyque avec l’auxiliaire Phytoseiulus persimilis est aléatoire, elle dépend des conditions climatiques de l’année.

Les pucerons sont problématiques, avec des échecs d’installation de parasitoïdes et un coût élevé des apports de larves de chrysopes pour un résultat souvent mitigé. L'utilisation de produits de biocontrôle contre l’oïdium permet réduire l'IFT.

L’objectif de réduction de l’IFT de 50% a été atteint 4 années sur 5. Cependant, le coût de la stratégie DEPHY est en moyenne de 1 €/m² et 7 fois plus élevé que celle de la stratégie de référence (0,15€/m²). La qualité des fruits et donc le rendement en fruits commercialisables sont souvent supérieurs sur la parcelle DEPHY (moindre dégâts de thrips sur fruits) mais ne compense que rarement le coût élevé des auxiliaires.  

-> PLUS D'INFOS DANS LA FICHE SYSTÈME DE CULTURE EXPE

Annexes

Autres leviers utilisés dans ce système

Bioagresseurs concernés par ce retour d'expérience

Auxiliaires concernés par ce retour d'expérience

Cultures évoquées