M. BOURDARIAS - Taille Douce de la Vigne - Introduction - 1/29

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (28 sept. 2018) - Marceau Bourdarias - Durée : 11 minutes

Thumbnail youtube ljdWFlOMnqs.jpg


Cette vidéo fait référence à un article plus détaillé sur la taille douce de la vigne.



1/29 - M. BOURDARIAS - Taille Douce de la Vigne - Introduction


Aujourd'hui, une formation par le maître des tailles d'arbres, Marceau BOURDARIAS ! De la théorie à la pratique, vous découvrirez tous les secrets de ses techniques sur la taille douce des vignes ! ;)


Le site web de Marceau BOURDARIAS : https://marceaubourdarias.fr/


En collaboration avec 5 Sens et le Château de la Clotte-Cazalis.

Transcriptions

je m'appelle marceau bourdarias je suis

architecte du vivant autoproclamé j'ai
deux enfants
j'habite en corrèze et je suis tout
d'abord grimpeurs élagueurs donc je
m'occupe des arbres et des arbres
d'ornement
et puis depuis quelques années je fais
des formations je propose des formations
sur la taille des arbres fruitiers

Afficher la suite

principalement mais aussi sur la vie est

de plus en plus sur la vigne et sur la
taille de la vigne le fait de taille et
de proposer des formations sur la taille
des arbres fruitiers ça m'a permis de
comprendre des notions de physiologie
des notions de logique de taille qui
permettent de limiter des problèmes très
important de maladies de bois sur la
vigne donc aujourd'hui je propose des
formations sur des nouvelles pratiques
des nouvelles méthodes qui permettent
d'optimiser la viticulture d'optimiser
la viticulture non seulement en termes
de quantité de production mais aussi
bien évidemment termes de qualité de
liens l'environnement d'écologie mais
aussi vous le verrez sans doute dans
cette formation
il ya un profond sens social en fait de
lien entre les gens qui décident les
gens qui font les gens qui sont dans la
pratique et c'est ma grande qualité
puisque finalement vous verrez dans les
formations
l'idée c'est d'arriver à utiliser des
connaissances scientifiques nouvelles ou
nouvellement utilisé pour les mettre en
pratique et dans le meilleur des cas
éviter de reproduire les erreurs qui ont
été perpétrés sur sur les plantes
la formation a va se dérouler en deux
temps en fait on peut dire deux jours
déjà mais surtout deux jours découpé en
deux parties une matinée on va passer en
salle ce matin où on va parler de la
physiologie de la vigne donc l'idée
c'est de faire un espèce de voyage au
coeur de la vie ni essayer de comprendre
comment elle vit comment elle fonctionne
et comment elle se défend par rapport
aux agressions extérieures
et puis cet après midi on va aller
observer sur le terrain justement ces
fonctionnements là on va aller disséquer
découpé et regarde essayer de comprendre
un peu les interactions entre cette
plante et les champignons ces
champignons là qui peuvent nous poser
problème régulièrement de champignons de
bois qui qui ont un impact très très
fort et qui coûte très cher aux
viticulteurs donc on va à les découper
regarder cet après midi puis commencer à
parler un petit peu de la taille et le
lendemain donc demain on va on va
revenir en salle le matin et là on va
disséquer vraiment la taille et les
tailles et comment on peut améliorer nos
pratiques de taille de taille et de
conduite en fait parce qu'en fait on
peut pas couper on peut pas disséquée
les la taille et la conduite de la vigne
de la même manière qu'on peut pas
complètement non plus séparez la taille
de la manière dont on gère le sol et
dont on gère tout l'environnement de la
ville et c'est absolument relier il faut
comprendre quels sont ses liens pour
pouvoir faire les bons choix
c'est assez holistique donc on va
pouvoir vous allez voir en rentrant par
la taille aller un peu partout regarder
et voir quels sont les impacts de cette
taille qu'elles sont l'inde qu'elle quel
est l'intérêt d'aller voir plus loin
dans dans la physiologie de la plante
pour pour faire les meilleurs gestes de
taille augmenter le rendement augmenter
la qualité parce qu'en fait il s'agit
bien de ça je vais commencer par me
présenter et puis après on fera un petit
tour de table histoire que je vois un
petit peu qui vous êtes et ce que vous
venez chercher dans cette formation
je suis moi j'ai pas fait d'études
dans la viticulture vous allez voir que
ça peut être finalement une qualité pour
vous proposer une formation aujourd'hui
c'est paradoxal mais donc moi mon mon
dada à la base c'est les arbres et donc
j'ai fait des études sur d'abord les
arbres d'ornement et l'aménagement
paysager
puis je me suis spécialisé dans l'arbre
j'ai monté à 18 ans une entreprise
d'élagage et soins aux arbres et donc
j'ai pratiqué directement comme vous
vous êtes vignerons bah moi j'étais
élagueurs je suis encore un peu
élagueurs mais de moins en moins de plus
en plus formateur s'ils se passe c'est
que je me suis retrouvé très vite
confronté à pas tout à fait comprendre
malgré mes études l'impact de mes
actions sur l'arbre est pas tout à fait
savoir comment maîtriser c'est maîtriser
les connaissances que j'avais acquise et
les appliquer pour progresser pour ben
arfa du meilleur travail quoi clairement
et donc j'ai continué à me former
je suis allé me formé notamment chez un
anglais qui s'appelle william moore
qui est un centre de formation qui
s'appelle l'atelier de l'arbre est donc
il a tout un tas de formation sur la
physiologie végétale biologie
parasitologie c'est très poussées en
fait en train il travaille régulièrement
avec à peu près dans toutes ces
formations d'ailleurs avec l'inra ou
d'autres experts sur l' arbre d'ornement
et avec l'inra et donc
j'ai appris plein de choses sur les
dernières recherches et les dernières
connaissances qu'on peut avoir c'est des
connaissances qui sont dites
fondamentales c'est à dire qu'on sert
juste à comprendre comment ça fonctionne
et pas forcément nécessairement à savoir
qu'est ce qu'on va appliquer derrière ça
ou alors qu'elle produit on va pouvoir
inventer pour intervenir dans le vivant
donc autant dire que c'est des
recherches qui sont propres c'est à dire
qu' on cherche juste à comprendre
comment ça fonctionne il n'y a pas de
but économique derrière ces recherches
sont elles sont récentes en fait les
recherches vraiment sur le
fonctionnement du vivant
il y en a toujours eu mais on les a
abandonnés je dirai après guerre pour se
concentrer sur d'autres questions et on
les a repris que récemment et c'est ce
dont je vais vous parler aujourd'hui et
ce voyage au coeur de la plante
on peut dire que le démarrage de ces de
ce que cette compréhension date des
années 80 et donc il faut pas s'étonner
si aujourd'hui
le domaine de la viticulture n'est pas
spécialement ou pour rendre ces
recherches là il n'a pas fait le lien
entre les recherches qui ont été fait de
manière fondamentale sur les arbres et
ce qu'on pouvait en déduire de ce qui se
passe sur une autre plante ligneuse de
différentes puisque c'est une liane mais
quand même ligneuse qui est la vigne
donc manger c'est passionnant
on va se régaler à creuser là dedans et
on va tout de suite faire le lien ou
très rapidement faire le lien entre nos
pratiques et ces notions là
pourquoi j'en suis venu à la vigne je
viens lavigne parce que j'ai rencontré
quelqu'un qui s'appelle albane bervas
qui a travaillé pour agrobio gironde
pendant pendant quelques années et qui
qui a fait des études en suisse a
changin elle a fait l'école d'ingénieurs
et d'oenologie à ça changeait en suisse
et en discutant avec elle je me suis
aperçu que fait on s'est aperçus
ensemble que j'avais des connaissances
qu'elle n'avait pas et donc des choses
qu'elle n'avait pas appris en école
d'ingénieur et là on s'est dit mais là
il ya quand même quelque chose d'un peu
bizarre moi même je me suis dit mais si
l'on passé connaissance là dans la vigne
comment peuvent-ils taille et
correctement c'est pas possible puisque
en fait moi c'est la base de ma
réflexion sur la manière dont se tailler
les arbres elle m'a dit banco en vente
une formation donc elle a monté une
formation moi je n'étais pas que je
connaissais pas très bien la vigne à
l'époque
donc j'étais un peu décontenancé et le
hasard faisant bien les choses
mon associé et la guerre de l'époque
avait fait son école d'ingénieur avec
quelqu'un qui s'appelle françois dalle
donc vous avez sans doute entendu parler
qui qui a remis au goût du jour une
taille qui s'appelle la taille guyot
poussard et qui est
ingénieur et qui travaille comme
technicien dans la coopérative à
sancerre qui s'appelle le cica lac ce
françois dalle a mis en place des
protocoles d'expérimentation qui
permettrait avec la taille de limiter
l'impact des maladies du bois sur le
vignoble et il a repris des vieilles des
vieilles méthodes notamment une méthode
qu'on appelle la taille guyot poussard
et il faut comprendre que françois dalle
enclenché sa suite à sa participation à
une formation de cet anglais où il ya
moore sur les arbres sur la demande de
mon collègue à l'époque mon collègue
dire tu devrais là-bas françois on a
fait j'ai fait cette formation là il ya
plein de choses qu'on n'a pas appris
c'est à mon avis fondamentale vas-y il y
aller et de là il en est ressorti un peu
bouleversé en même temps stimuler et il
a recherché comment on pourrait
effectivement limiter l'impact des
platanes et limiter l'impact des
maladies de bois donc j'ai eu de la
chance puisque en fait françois y avait
déjà amorcé le boulot donc je me suis
retrouvé à utiliser un peu au début dé d
une manière de penser de françois et
puis je me suis très vite très vite
libéré de sa et moi j'en ai pas fait
qu'une formation j'ai fait presque tout
le cursus de formation chez william
moore donc la plante surnage la connais
peut-être encore un peu plus finement
c'est ce que je vais essayer de vous
partager ça fait maintenant huit ans que
je fais des formations sur la taille de
la vigne et huit ans que je me régale à
rencontrer des vignerons et que je aussi
que je m'améliore réellement que c'est
de plus en plus précise de plus en plus
fins la manière de voir la taille vous
allez voir c'est ça a vraiment c'est
vraiment extrêmement lourd de sens vous
allez vous régaler et risquer de sans
doute modifier vos modes de taille vous
avez tout à y gagner
à un moment donné si vous voulez on
pourra même sortir la calculette et voir
l'impact des deux les coûts que cela
peut engendrer la perte de 2
et la mortalité des pieds de vigne dans
un vignoble
ça pousse à changer vraiment la manière
dont on entrerait le coup de sécateur et
à se dire que un coup de sécateur
malheureux peut coûter extrêmement cher
c'est incroyable ça ça m'amène à vous
dire que finalement petit à petit ce qui
est en train de se passer dans la
viticulture c'est qu'on est en train de
ramer la taille à l'action prépondérante
et l'action la plus importante que l'on
peut faire sur le vignoble est je pense
le geste le plus impactant sur la
qualité du raisin après ça ça a du sens
quand même à ce que je dis là et vous
allez voir je vais vous a mené
tranquillement là dessus

En crowdfunding sur
Partager sur :