La Commercialisation par Thibault Dupont et Elsa Jirou - La ferme des Gobettes (76)

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Maraîchage Sol Vivant (5 juin 2022) - Thibault Dupont, Elsa Jirou - Durée : 15 minutes

Thumbnail youtube yCkWeT8rXjw.jpg

🍀 Thibault Dupont et Elsa Jirou, maraîchers à la ferme des Gobettes (76), ont créé leur AMAP dès leur installation en 2018. Ils nous expliquent comment ils s'y sont pris et quels sont les avantages d'une AMAP.


💦 Cette présentation a eu lieu dans le cadre des 7ème Rencontres Nationales Maraîchage Sol Vivant, organisée les 4,5 et 6 Mars 2021 par l'association MSV Normandie, en partenariat avec MSV Grand Est et soutenue par Ver de Terre Production pour la technique vidéo.


💦 La ferme des Gobettes: https://fermedesgobettes.com/fr/


🌱 Plus d’informations sur les actions de l'antenne normande de Maraîchage Sol Vivant: https://normandie.maraichagesolvivant...

🌱 Pour nous soutenir : https://fr.tipeee.com/maraichage-sol-...

🌱 Pour adhérer à MSV Normandie ou acheter un fascicule : https://www.helloasso.com/association...

Transcriptions

1

surtout beaucoup de refaire un atelier
spécifique lui là dessus en essayant de
simplifier parce que c'est vrai que le
droit souvent de dire il ya beaucoup de
possibilités beaucoup de choses possible
mais en tant que parcours dans le
parcours d'installation on a envie
d'avoir un peu des repères des marqueurs
et donc on va peut-être travailler

Afficher la suite

davantage ces aspects là en tout cas

merci beaucoup pour cette présentation
merci à vous et puis simplement
sur la preuve vivante du droit c'est
aussi ça
égalisation
donc j'entends totalement en fait tu as
roma et je pense que voilà après ça
prend du temps il faut consacrer du
temps quand même à cette question là
voilà merci à eux et puis merci beaucoup
donc on continue avec eux on tire on
continue sur la thématique de
l'installation avec le sujet de la
commercialisation et on voulait donner
quelques points de repères et pour cela
on a envie tu es donc un maraîcher du
réseau en normandie thibault dupont qui
installé avec sa femme elsa sur la ferme
d'ego bête et donc b voilà je vais
laisser la parole à thibaut pour nous
présenter quelques repères points clés
pour réussir la commercialisation en
début d'installation maraîchage
bonjour thibault salut vous est-ce que
je vais bonjour vincent j'ai juste j'ai
préparé un petit powerpoint là sur la
com en créer une amap est ce qu'on le
voit parce que moi j'ai pas de retour
sur mon écran
moi je le vois donc on est bon ok ce cos
quel étonnant c'est qu'on voit pas ta
caméra ce serait intéressant qui peut
être l'acte iv
tout à fait parce qu'on verra les deux
en fait voilà super
c'est bon ils ont pu goûter
une présentation à faire et surtout
on attendait travailler sur commenté me
vois
en 2018 avec alsa sur les patchs qui
font cinq hectares sur la ferme on est
là depuis le début
on cultive eu aucun libre il est on est
autonome pour les plans
et
à l'été de légumes des faits et la
saluant l'adoption fruitiers et vous met
en place un atelier de 50 points 2
au niveau de la commercialisation
notre commercialisation elle se divise
entre l'unama de resto 3 biocoop et la
vente à la ferme le samedi donc tout ça
ça nous permet de commercialiser 100 %
des légumes dans un rayon environs de 15
km dont mais uniquement en vente directe
et ça ça nous a permis de faire un
chiffre d'affaires de 72 millions
d'euros en 2020
alors pourquoi créer une amap nous quand
on s'est installés on avait envie de
commercialiser du coup les grande partie
de nos légumes au niveau local et du
coup on trouvait que la map ça
permettait de lancer
une espèce d' aventure humaine autour de
la ferme de créer une communauté autour
de la ferme qui pouvait être
intéressante et en même temps pensé que
c'était assez rassurant au niveau de la
commercialisation
parce que ça permet d'assurer quand on
commence et que on n'a jamais produit de
légumes ça permet de
d'assurer une partie des revenus toute
l'année et d'assurer une partie de la
commercialisation parce que l'amap du
coup c'est un abonnement au panier donc
les gens s'inscrivent dans la durée pour
plusieurs mois et donc ça c'est une
garantie qui est rassurant quand on
quand on démarre
comment on a procédé on a organisé
une réunion publique dans le village de
1200 habitants de la ville donc pour
prévenir cette réunion publique le
dépose sur les réseaux sociaux on a mis
des affiches et chez les commerçants on
a même mis des flyers dans les villages
aux alentours dans les boîtes aux
lettres et du coup on a fait une réunion
de public ont été il y avait plus d'une
centaine de personnes bien sûr tout le
monde sait pas abonnés à la map mais
pour la commercialisation du futur qui
était plus large avec la vente à la
ferme ça nous a permis de nous faire
connaître et de lancer
d'obtenir une base de clients avec les
numéros de téléphone et les adresses qui
était qui était bas à celle importante
et du coup après cette réunion publique
les gens qui étaient donc qu'ils étaient
motivés par le concept de l'abonnement
bah on leur a donné rendez vous pour une
visite de la ferme deux mois après et de
là ils se sont inscrits et lors de ses
visites de la ferme
on a créé un bureau avec les gens qui
étaient motivés pour aider à gérer la
map donc avec pour but de
gérer les inscriptions être là lors de
la distribution des paniers et aussi
travaillé au développement de la map
pour que à terme il pas que les légumes
mais cueillette autres produits et
d'autres produits
maraîchers
janvier donc produire et l'école qu'on
puisse qui se trouvait
donc aujourd'hui et ça ça n'a pas
vraiment changé depuis le départ même si
un canton créer une amap ya un gros
turnover à chaques réinscription ya
15-20 % des gens qui serait la bonne pas
et on ne savait pas dire forcément qui
quitte la ferme et du coup il ya qui
quittent les lait les légumes qu'on peut
offrir la ferme mais ils viennent plus
les acheter sous forme de paniers donc
du coup aujourd'hui on est à 40 paniers
à 15 euros sur 46 semaines on arrête de
la mi décembre ou début des vacances de
noël elle reprend fin de janvier et ça
ça nous permet de réaliser avec les
paniers de la matte environ 25% du
chiffre d'affaires
les avantages de de créer une amap c'est
que ça permet de se faire connaître
parce que quand au début nous on a créé
la map sans alors qu'on n'avait pas
encore de légumes à vendre mais ça m'a
permis de faire connaître le projet aux
gens du coin et ça a permis de fédérer
vraiment des gens autour de notre projet
parce que les gens qui se sont abonnés à
la mac sont venus visiter la ferme où
tout débuts lors de la création eh ben
ils sont restés fidèles et c'est eux qui
se sont mis à parler de nous à leurs
familles à leurs familles si bien que
quand on a commencé à commercialiser des
légumes en dehors de la maman avait déjà
plein gens qui nous connaissent est
qu'ils étaient intéressés par le fait de
venir à la vente à la ferme et c'est
intéressant si parce que c'est une bonne
porte d'entrée vers la consommation de
local on a pas mal de gens qui ont
découvert l'amas et qui s'alimentait pas
de manière locale cale au supermarché en
gros mais qui je pense enfin pour qui
serait pas forcément venu à la vente à
la ferme et du coup qui ont commencé à
s'inscrire à la marque et du coup ça
permet d'avoir des paniers pour une
famille quatre qui sont pas non plus
trop conséquent pour les gens qui
mangent pas forcément encore beaucoup de
légumes qui veulent se mettre un peu à
la cuisine et du coup on a beaucoup de
gens qui prennent un abonnement à l'ama
qui reste six mois et qui ensuite
viennent le samedi à la vente à la ferme
route ça permet de trouver de nouveaux
clients et les fidéliser
et au niveau des inconvénients il ya
c'est quand même un match de temps pour
relancer les gens
pour l'inscription pour gérer les
inscriptions et le petit souci qu'on a
c'est qu'il ya pas mal de jours il ya
pas mal de gens mais sur l'e40 ya
toujours deux trois personnes qui
oublient de venir chercher leur panier
et du coup il faut les rappeler pour les
attendre et sans retard et tout et ça ça
prend un petit peu de temps
les conseils sur la création de l'amap
on s'assoit pour que ça marche bien
quand on démarre c'est quand on est en
zone rurale c'est pas pareil que quand
on est en ville moi j'ai des collègues
et des copains maraîchers qui ont des
amap en ville et ils sont vraiment sur
le principe de l'amap au sens strict du
terme c'est à dire que ils arrivent ils
déposent les quantités
prévu pour faire x panier dans des
caisses et c'est les bénévoles de la
mode qui confectionnent les paniers et
et qui savaient qu'ils s'assurent que
tout le monde ira chercher les paniers
qui rappelle les gens quand ya pas de
deux il ya des oublis et c'est en zone
rurale je trouve que c'est un peu
compliqué de mettre un système comme ça
en place donc nous sommes par exemple on
adore on reste là tout le temps la
distribution parce que les distributions
à se faire la ferme est on est on est là
à dispo jusqu'à la fin s'il ya un oubli
de panier c'est nous qui nous en
chargeons et on a encore réussi à
déléguer entièrement salle
l'autre point qui est important lors de
la création c'est les gens souvent ils
ont un peu peur de s'abonner ça leur
fait peur de gâcher des légumes de
d'avoir des empêchements ou des semaines
qu'ils sont en vacances et pas pour
matelas donc du coup ne vient pas sans
système de choc a donc déjà non dans
l'année on va être possession
d'abonnement on a une session qui va de
fin janvier à mi mai et une autre
session qui va de mi mai afin dé sang et
pourquoi on fait une session qui
s'arrêtent me mais parce que c'est le
moment où réouvre l'ouverture de la
vente à la ferme parce qu'on commence à
voir plus de diversité plus de produits
et donc du coup il ya des gens qui
savent bonnes chaussures la première
session et qui ensuite arrête et
reviennent 2000 mes amis ils sont à la
vente à la ferme traditionnelle et
et ce qui est important lors de ces lors
de ses différentes sessions c'est
d'ouvrir des possible d'offrir aux gens
des possibilités de ne pas venir vous
par exemple sur la deuxième session de
mi mai à mi décembre il ya un peu plus
d'une centaine de semaine elle m'offre
la possibilité de contre saint jo cas
donc c'est à dire mettons et à 30
semaines les gens s'abonnent sur 25
semaines et les cinq semaines wii
pourront pas venir parce qu'ils ont des
empêchements où ils sont en vacances ils
sont juste à prévenir la veille arco
confectionne les paniers et ça en fait
au départ on n'avait pas trop penser à
mettre en place ce système là et et les
gens ça les rassure vachement de pouvoir
prendre des jokers donc faut pas hésiter
à en mettre 5 mai même voire plus moi
s'il ya de la demande parce que les gens
ça les rassure et après ça va pas
forcément dire qu'ils vont poser tous
leurs jokers parce que nous on se
retrouve généralement les deux revenir
semaine de décembre avec des gens qui
avaient pris des jokers pourra se
rassurer et qui finalement
rajoute des paniers les prêts
un truc qui est pas mal aussi c'est
d'organiser des visites de la ferme
parce que les gens qui s'inscrivent dans
la main ces gens qui sont quand même
solidaires parce que tu ne choisis pas
choisir les légumes il fallait six de
nous soutenir en s'abonnant sur toute
l'année et du coup c'est pas mal de
prendre du temps avec eux pour leur
expliquer comment et pourquoi on produit
ça leur permet de comprendre des fois le
manque de variété entre guillemets à
certaines périodes alors est de savoir
pourquoi les tomates avec le julier
parce que ça leur permet de voir que
en avril mais on n'en est pas là thomas
trop rapidement pour leur permettre
d'avoir un maximum de légumes primeurs
donc ça c'est assez sympa quoi et le
dernier conseil c'est vraiment de varier
les légumes parce que nous on a quand on
s'est installés on a récupéré plein de
gens qui avaient été dans des hamacs qui
avait existé
autour de chez nous avant notre arrivée
qu'il y avait un peu périclité est
vraiment le le point négatif que relever
les gens qui avaient du mal du coup à
vouloir se réinscrire dans une aventure
comme ça c'était vraiment l'amour le
manque de diversité de légumes avoir
pendant huit semaines l'hiver de suite
le même genre de chou avoir
d'effet on était si contente parce que
et qu'on me donne bien et où il ya pas
moins d'autres légumes etc donc ça c'est
une vraie clé de la réussite pour garder
les gens ont pensé d'avoir
d'avoir des légumes le plus varié
possible le plus fort concrètement il ya
une petite question du que j'ai une
petite question de manu qui nous disent
combien à quel est la variété de légumes
soit la quantité d'espèces qu'il faut
un panier pour qu'il soit bien réussi
ben non garantis les paniers 115 euros
et on garantit qu'ils aient au minimum
si l'aigu 5 à 6 légumes différents voilà
donc en été ça on réduit les quantités
pour mettre un peu plus de tous et en
hiver généralement voilà en ce moment on
a un bouquet d'aromates un sachet de
pourpier ou de verdure asiatique des
poireaux des pommes de terre et tué
après il ya différents shows des
brocolis violet qui tourne il ya des
betteraves de conservation et puis là on
est à la période un petit peu là la plus
compliquée mais
à partir de début mai il y aura des
courgettes sous serre et puis des choix
zia tic on reprendra à partir de là on
retrouve de la diversité le plus
difficile c'est de faire la jonction
entre tu vois entre cette période
maintenant et les premiers légumes
primeurs pour lequel poids moyens un peu
le panier chez une question roshi mais
ça c'est dur à dire et d'ailleurs c'est
une question que je pose beaucoup les
gens qui veulent saboter ans ça va pour
demander combien de nora kg pour 15
euros non en fait ça n'a pas trop de
sens de réfléchir dans de cette manière
parce que là en hiver on va avoir des
sachets pour créer des sachets
d'épinards et à l'automne on va avoir
des pommes de terre et des courges et du
coup pour le même prix on a un poids qui
est différent
et mais très bien merci beaucoup
est ce que c'est bon pour toi witch et
baudoin là c'est bon pour moi c'était
quand même s'il ya d'autres questions
froid un atelier plus générale sur la
commercialisation qui sera ouvert les
changements que voilà donc un seul
atelier qui
va être cet après midi à 16 heures à 16
heures voilà
inscriptions sont déjà closes le
coup vous retrouverez la vidéo qui va
plus en détails sur le système et les
échanges qui ont qui sont autour de la
thématique de la commercialisation et on
continue d'ailleurs sur le thème tic la
commercialisation avec l'intervenant
suivant puisque on sent de nombreux
maraîchers sont amenés à vendre avec
directement des magasins spécialisés des
magasins bio type biocoop dit claire etc
ou peuvent parfois même à des
supermarchés et parce qu'ils sont très
attirées par des produits locaux frais
et qui a tout une question qui se pose
autour de quelle doit être la qualité
des produits vie qu'elle doit être

Partager sur :