Jonathan Rousset, éleveur de bovin viande en semis direct @Chambre d'agriculture de la Dordogne

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (17 nov. 2021) - Jonathan Rousset - Durée : 6 minutes

Thumbnail youtube J9X74xHoEFk.jpg

Vidéo réalisée par la chambre d'agriculture de Dordogne, merci à eux pour l'aimable autorisation de remise en ligne :https://www.youtube.com/user/ChambAgriDordogne


Transcriptions

bonjour je m'appelle jonathan rossé j'ai

28 ans je suis installé en société avec
mes parents donc nous faisons vos sous
la mer j'ai 38 vaches sans je garde
aucun renouvellement je fais tout
anglais l'exploitation et sur 110 ha 30
hectares de céréales de vente 60
hectares de prairies pour du fouet une
quinzaine d'hectares d'ensilage luzerne
et après 7 8 hectares de céréales en

Afficher la suite

autoconsommation donc moi j'ai arrêté

j'ai arrêté les vaches laitières pour
partir en vo sous la mer parce que
l'exploitation était on était trop petit
on avait deux cent mille de quotas il y
avait trop d'investissements à faire
pour pouvoir vivre on va dire du lait au
niveau céréales donc on était sur des
systèmes uniquement maïs maïs ensilage
ça a marché pendant deux trois ans après
on avait de moins en moins de rands 20
suite aux sécheresses ou beaucoup de
sangliers aussi donc j'ai arrêté le maïs
4-1 après m'être installé on était tout
un labour semis herse rotative
classique et petit à petit
je me suis intéressé à la vie du sol
j'avais commencé à regarder des vidéos
de claude bourguignon côté intéressant
ça m'a fait tilt et on va dire sur sur
la vie du sol et qu'est-ce que qu'est ce
qu'il fallait faire pour changer tout ça
après c'était beaucoup les phénomènes
d'érosion qui me
qui me posait problème parce qu'on a
beaucoup de terre chez nous ça parle
beaucoup
on se prenait des orages donc on se
retrouve avec des fossés de 50 cm même
plus donc après après le labour on est
passé sur le travail aux cultivateurs
donc le bond du non labour mais profond
ça a marché deux ans les rendements
avaient tendance à baisser on avait dû
salissement
après même en labourant les rendements
ils essaient aussi c'est là que j'ai
commencé à m'intéresser à tout ce qui
était vie du sol
et après le semis direct donc après je
suis rentré dans le j2 tout ce qu'ils
étaient couverts végétaux tous bon ça
m'intéressait avant mais là on a permis
ce m'a permis de bien développer sa de
comprendre le rôle des différentes
espèces voilà donc ça fait deux ans que
j'ai mis en place des couverts biomax
cette année ça a été la première fois on
a fait des céréales en semis direct je
suis plutôt satisfait j'en ai fait la
moitié mais surface après donc sur la
partie alimentation des vaches j'avais
essayé des métayers l'an dernier blé
épeautre pour aves féveroles ça a donné
de bons résultats donc je suis parti
cette année sur des métiers mais séparés
on va dire donc j'ai fait à voir n'est
pas trop d'un côté où je peux désherber
quand même malgré tout les décotes et
après j'ai fait un mélange féveroles
province et après moi je remets nagerait
tout ça au moment de faire mon aliments
pour les vaches donc sur la production
de veaux sous la mère
j'ai choisi ça parce que on va dire avec
pas beaucoup de vaches on arrive quand
même à faire des affaires du revenu
après donc je commercialise mais vaut en
foire là cette année je fais
1750 euros de moyenne par vaux se fait à
peu près trois ans que je tiens cette
moyenne il ya deux ans j'ai fait le
choix d'acheter une moissonneuse on va
dire je peux ramasser quand j'ai envie
de la façon dont j'ai envie
et puis après on je peux me permettre de
faire des petites cultures on a quelques
prairies permanentes autour donc je fais
pâturer ça donc je veux sommet de
l'avoine avec du trèfle je faisais
pâture et les premières coupes c'était
très bon pour les vaches s'était calée
derrière la one jeu se met alors
j'essayais du sorgho du sorgho piper
classique sorgho fourrager
le sorgho avait très bien pousser donc
quand je mettais les vaches de dar on
les voyait plus mais j'ai remarqué que
mais les vaches ça l'étonné pas donc
pour sécuriser cette année j'ai ressemer
des prairies temporaires pour faire des
pâtures donc peinture printemps et un
début d'été et après j'ai semé des
luzerne donc les premières coupes de
luzerne gelé sur scène en avoine pour
justin pour ramener de la protéine mais
aussi de l'énergie dans mon sillage pour
le rééquilibrer sachant qu'un veau de
lait un excès de protéines c'est pas bon
parce qu'après en couleurs les veaux ça
pose problème donc j'essaye de re dilué
cette protéine avec de l'avoine
sachant que l'avoine en ensilage je
trouve c'est un très très bon produit
est ensuite donc c'est luzerne sera coté
l'exploitation aussi on va dire avant me
permettre l'été si vraiment y'a plus
rien ne les faire pâturer même si bon la
luzerne ne sais pas c'est pas l'idéal en
pâture mais pour l'été ça peut permettre
de de sa de se reposer de sucre donc sur
la partie vache j'ai pas l'intention
d'augmenter ni de créer un atelier après
on verra à l'avenir le veau de lait on
sait pas comment ça se passera peut-être
il faudra s'adapter sur la partie
céréales donc je souhaite développer le
semis direct au maximum arrêté le
travail du sol après je m'interdis pas
l'enfer parce que déjà
rien que des fois pour renouveler
derrière les pâtures
on est obligé de travailler un peu les
céréales je veux tout passé en semis
direct peut-être même l'année prochaine
si le temps le permet de semer
si on arrive à tout se met dans de
bonnes conditions on fera tout en semis
direct donc sur wii sur l'aspect
économique le méteil m'a quand même
permis de jeter des aliments après
sachant qu'un aliment jeu complètement
génère sillage d'herbe avec une nouvelle
18 classique donc mon métier il faisait
16,9 en protéines bon ça s'est très bien
passé au niveau reproduction les vaches
ont pas eu de soucis le semis direct a
été
un déclic aussi par rapport à tout ce
qui était charge mécanique parce que nos
tracteurs s'est énormément d'heures
gasoil c'est pareil en ont passé
beaucoup
c'est d'être très compliqué qu'on a
labouré après bon c'est que le semis
direct a permis de réduire beaucoup d
heures le gasoil bon il va falloir qu'on
développe la méthode qui apparaît très
intéressante

Partager sur :