Logo MSV Normandie officiel.png

Ferme du P'tit Vattetot - ITK Maraîchage Sol Vivant

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher

Présentation du contexte et des itinéraires techniques mis en place par Pierrick Boulard à la ferme Les Légumes du P'tit Vattetot, petite surface en maraîchage sol vivant à Vattetot sous Beaumont (76). Les informations présentées sur cette page sont issues de plusieurs comptes rendus de visites de ferme réalisées depuis 2019.


Contexte de la mise en œuvre

  • Localisation : Vattetot sous Beaumont (76).
  • Année d'installation : Janvier 2020.
  • Formation : MASTER gestion de la biodiversité, BPREA à Yvetot, 16 mois chargé de missions à mi-temps chez Ver de Terre Production (27), 6 mois à mi-temps ferme du Bois de l'Ermitage et un stage chez les Mulets.
  • Travail du sol : Zéro travail du sol.
  • Sol : Limons sans cailloux avec quelques zones hydromorphes.
  • SAU : 1 ha.
  • UTH : 1.
  • Cahier des charges : Agriculture Biologique, sans traitement.
  • Production : Légumes diversifiés.
  • Historique : Installé en janvier 2020 sur la ferme de son beau-père. La parcelle est une ancienne prairie permanente.



Étapes de mise en place

Organisation, temps de travail et semaine type :

  • Pierrick a embauché un apprenti en septembre 2022, pour 3 ans.
  • L'hiver l'assolement et les plannings de cultures sont établis.
  • Le planning de mise en culture est consigné dans un agenda à l'avance.
  • En cours de saison toute intervention est notée dans l'agenda.
  • En fin d'automne tout est analysé (agenda + registre des ventes) afin d'évaluer les marges brutes par légumes et d'ajuster le planning de la saison suivante.
  • Pas de production de plants sur la ferme (sauf melons, quelques tomates et quelques courges).


Commercialisation

  • Vente à la ferme : Mercredi soir sur pré-commande (une 15aine de paniers hebdomadaires).
  • Marché : Mardi matin, vendredi matin et samedi matin.

Les débouchés sont en croissance chaque année (le nombre de clients augmente ainsi que la valeur du panier moyen). Les marchés varient entre 200 et 500€ de recette selon la saison (faible fréquentation l'hiver et moins de légumes à valeur ajoutée).

Il a mis en place une newsletter qui permet de gérer les commandes par retour de mail.


Achat-revente possible en sortie d'hiver (systématique pour pomme de terre, ponctuel pour betterave / carotte / céleri selon réussite de l'année).

Stratégie et résultats économiques

Pierrick a investi 40 000 € dès son installation en janvier 2020 (prêts bancaires et familiaux).

En première année il prévoyait 16 000 € de CA. Aujourd’hui l’objectif prévisionnel est de 43 000 €.

A1 : 19 000 € pour un objectif de 16 000 € - POSITIF.

A2 : 29 000 € pour un objectif de 33 000 € - NÉGATIF car problème techniques et faible fréquentation des clients sur les marchés.

Matériel, stockage et irrigation

Stockage

Stockage d'environ 80m², ce n'est pas idéal car c'est également le lieu de vente (nettoyages fréquents pour l'accueil du client).

Il manque selon lui une chambre froide et pièce à courges tempérée.

Matériels

Lors de son installation il a investi 30 000 € pour les serres et l’irrigation. La ferme contient 1 000 m2 de serres double paroi avec ouvrant latéraux (dont une aération automatisée sur thermostat pour les jours de marchés).

Il a investi 10 000 € de matériel lors de son installation.

Il y a  :

  • 1 tracteur qui lui coûte 2 400 € de carburant par an.
  • 1 camionnette
  • 1 épandeur à axes horizontaux 4T.

Les matériels sont achetés à divers fournisseurs (France Rurale (Goderville), Riaux Lagarde (Fecamp), Motoculture de Haute Normandie (Vaupalière)...)

Irrigation

L'eau provient d'un forage historique sur la ferme (capacité limitée de 4m3/h). Une vessie maintient les 4 bars nécessaires.

Pour l’irrigation il utilise des barres Sotra. Les piquets de 7,5 cm de diamètre ont coûté 75€ (asperseur Rolland).


Gestion des jardins

  • En année [A0], La prairie a été laissée en pousse jusqu'en juillet 2019. Ensuite destruction de la prairie en fauchant, puis en installant des bâches d’ensilage mi-juillet pour couvrir le sol : 1 bâche de 50 m par 16 m soit 800 m2 pour 1 jardin.
  • En année [A1], retrait des bâches au fur et à mesure des mises en cultures (février pour échalotes, mars pour oignons et primeurs...). Toute culture installée avant la mi mai a été concurrencée par la reprise de la prairie (certaines cultures sauvées par la mise en place de bâches tissées). Le reste de la mise en culture s'est bien déroulé.
  • Il y a au total 6 jardins + 1 jardin de serres, toutes les planches sont standardisées en 50 m : L'absence de stockage incite à sérier les mises en cultures par demi planches.
  • Rotations en 6 jardins dédiés : Poireaux, oignons, carottes, choux, primeurs, courges.
  • Les plants sont achetés pour éviter le surmenage. Le budget des plants + semences revient à 5 000€/an inclus 1 200 € de bulbilles/an.
  • Achat de paille bio. La paille est à 100 € la tonne en bio contre 50 € en conventionnel ou 100 € les 3 tonnes de paille broyée conventionnelle sachant que Ecocert fait des dérogations pour la paille non bio. La présence d'adventices dans la paille bio annihile sa pertinence économique (coût d'achat plus surcoût de main d'œuvre pour le désherbage). Un compromis est donc réalisé pour tenter de maintenir une cohérence (1/2 paille bio, 1/2 paille conventionnelle).


Itinéraires techniques

Pomme de terre

  • Plantées dans des trous avec 20cm de paille par dessus.
  • Variétés :
    • Extérieur : Alliance à planter profondément.
    • Sous serre : Charlotte et Valérie (saupoudrer de compost) planter plus en surface.

Levée plus rapide des pommes de terre dans la culture de radis.


Choux fleur

Plants hybride de choux-fleurs pour éviter l'accordéon.

Ravageur : Année 1 pas de ravageurs constatés.


Tomates

Les tomates représentent 12% du chiffre d'affaires annuel.

Variété :


Céleri

Le céleri est planté à 50 cm d’intervalle entre chaque ligne et 25 cm d’intervalle sur le rang.


Haricots

En général 3 graines de haricots par trou avec 1 trou tous les 25cm. Ils sont semés le 23 mai avant de bâcher avec le reste de paille des poireaux en dessous.


Carottes

Elles sont semées en Mars.

Variétés :

  • Primeur : Napoli sur 7 planches (50m2 par 7 m soit 350m2).
  • Jaune du Doub, Rodelicat et Rouge sang (5 rangs tous les 20 cm).


Choux raves

Plantés 30cm par 30cm sur bâches standardisées de 1m65 de large qui chevauchent les passe-pieds.


Petits pois

Conseil : Mettre un voile pour les protéger des oiseaux lors du semis.


Oignons

Il considère que ce n’est pas rentable à cause des heures de désherbage du rumex. Vendu 2 € 50 la botte.


Melons

Favoriser les gourmands tous les 4 feuilles. Ils sont tuteurés grâce à des ficelles, taillés avec des cisailles et sans utilisation de répulsifs et usage de filet biodégradable.

Variété : Petit gris de Rennes.


Poireaux

En général ils sont plantés par 10/20 sauf fûts modestes entre 20/30 et plantés 5 par 20 dans 10 cm de paille. Vendus jusqu’à fin mars car ils montent à graine en avril.

Variétés : Pop Atlanta et Hybride Volton.


Galerie photos






Partager sur :