Triple Performance

Favoriser la biodiversité fonctionnelle et mieux maîtriser les pucerons - retour d'expérience (Hervé Cribeillet - Aglae)

De Wiki Triple Performance
Retour d’expérience d’agriculteur, qualifié par un groupe d’expert dans le cadre du projet Aglae porté par la Chambre d’Agriculture d’Occitanie.

Logo Aglae Logo Chambre d'Agriculture Occitanie

Pêchers en fleur

Retour d'expérience de Hervé Cribeillet, dans le cadre du projet Aglae. Il nous explique comment il favorise la biodiversité fonctionnelle de ses vergers pour maîtriser les populations de ravageurs.


Motivations

"Nous sommes, mon fils et moi, sur une exploitation de 42 ha principalement de pêchers et un peu de cultures de diversification. Mon fils Baptiste est rentré dans l’exploitation en 2011, date à laquelle l’exploitation passe en AB. Nous avons fait évoluer les modes de conduites pour passer tous les vergers de l’axe en verger piéton et les modes d’irrigation ont évolué du goutte à goutte à la micro-aspersion.

J’ai comme objectifs prioritaires de réguler les différents ravageurs en particulier les pucerons, parasites principaux en pêchers bio, revitaliser mes sols pauvres, et de limiter la concurrence hydrominérale avec les arbres."


Historique

Exploitation d'Hervé Cribeillet

  • Exploitation de 42 ha principalement de pêchers et un peu de cultures de diversification
  • 37 ha de pêchers et, en diversification : 1 ha d'abricotiers, 1,4 ha de grenadiers et 0.4 ha de kakis
  • Exploitant en nom propre
  • L'exploitation d'Hervé Cribeillet devient une EARL en 1992. Le fils d'Hervé, Baptiste Cribeillet, rentre dans l'exploitation en 2011, date à laquelle l'exploitation passe en AB, et s'installera en 2016


Contexte physique

  • Climat méditerranéen, sec
  • Sols plutôt pauvres en matière organique qu'il est nécessaire d'enrichir
  • 20 ha historiquement arboricoles avec un environnement viticole. M. Cribeillet reprend des parcelles précédemment plantées en vignes avec un travail de reprise assez important.

Circuit commercial

  • Conditionne et expédie à des grossistes, comme Alterbio, des GMS et des magasins spécialisés.


Atelier de production

  • L'atelier "pêcher" est majoritaire avec 37 ha et avec plus de 50% de vergers jeunes de moins de 4 ans
  • Les parcelles structurées en gros blocs de plusieurs hectares sont soumises aux fortes rafales de la tramontane et l'exploitation plante des haies composites
  • Les modes de conduite ont évolué. Hervé Cribeillet a converti ses axes (haies fruitières) en gobelets piétons et a délaissé son travail avec les automotrices. Toutes les nouvelles plantations sont conduites en gobelet plantées à 5,5m x 3,5m
  • Le système d'irrigation a lui aussi évolué pour passer du goutte à goutte à la micro aspersion
  • Tout est conduit en AB

Stratégie de gestion

Objectifs globaux de l’atelier de production

  • 10 à 15t/ha sur les variétés précoces
  • 20-25t/ha pour les variétés de saison et tardives


Objectifs agronomiques

Réguler les différents ravageurs et principalement les pucerons

  • Semis d’une bande fleurie à la fin de la 1ère feuille sur le bord de l’inter rang ; cette bande est ressemée tous les 3-4 ans (7 ans de recul)
  • Implantation de haies composites, avec laurier sauce, laurier-tin, peuplier, arbre de judée…

Revitaliser les sols

  • Retrouver un potentiel agronomique intéressant sur des sols pauvres avec :
    • Apports de déchets verts compostés 100T/ha avant plantation
    • Apport d’entretien de 30T/ ha à l’automne tous les ans

Pas de concurrence hydro-minérale avec les arbres

  • Ne pas se laisser dépasser par les adventices sur le rang
  • Passer régulièrement les différents outils de travail du sol soit 8 à 10 passages d’outils intercep
  • Tolérer de l’herbe dans l’inter-rang et fauche haute à 20cm avant la récolte
{{{3}}}

Mise en œuvre opérationnelle pour atteindre mes objectifs

Hervé Cribeillet Vergers.jpg

" Mes sols étant des sols pauvres (0,8 à 1,3% de MO), je dois les enrichir en matière organique, c'est pourquoi j'apporte 100T/ha de déchets verts compostés pendant 2 ans avant plantation puis j'apporte 30T/ha/an de ce compost sur tous les vergers.


Je sème en novembre une bande fleurie à raison de 3kg/ ha (mélange du Civam bio66) sur un côté de l'inter-rang et dans le parasol d'irrigation du microjet, pour avoir des fleurs très tôt et tout au long de la saison. Il me faudra ressemer ce mélange tous les 3-4 ans. Ces fleurs sont favorables au maintien des auxiliaires dans le verger.


Pour maintenir le rang propre et ne pas me laisser dépasser, je passe presque une fois par mois un outil :

  • les disques de buttage à l'automne pour ouvrir le rang
  • les disques à rebutter au printemps après avoir mis la fumure organique
  • la rasette au stade petite plantule
  • la fraise rotative à axe horizontal (marque "Calderoni") et/ou la fraise rotative à axe vertical (Arbocep)

Je passe aussi une fois par an le décompacteur à 1,20 m des arbres en sortie d'hiver.


Pour gérer l'inter-rang, j'ai un rouleau écraseur mais je ne le passe que si c'est nécessaire (1 à 2 fois maximum/ha) car il perturbe momentanément la biodiversité. J'ai aussi une faucheuse que je passe une fois seulement après la montée à graine des bandes fleuries.


J'ai en moyenne 10 à 11 passages par an et par hectare. D'autre part, mes blocs de plantation me laissent de la place pour extensifier mes tournières et ne pas les gyrobroyer. "

Hervé Cribeillet Vergers2.jpg

Focus matériels

  • Rasette ou lame
Rasette.jpg
  • Fraise rotative à axe vertical (Arbocep)
Fraise Arbocep.jpg
FPS Calderoni.jpg
  • Rouleau écraseur hélicoïdal
Rouleau écraseur hélicoïdal.jpg

Bilan

Points forts

  • Rang maintenu toujours propre
  • Diversité et complémentarité des outils utilisables sur toutes cultures
  • Avancement rapide des disques et de la rasette

Points faibles

  • Beaucoup de passages (1 fois/mois) soit 10 passages/an
  • Problèmes d'usure du matériel
  • Avancement lent de la fraise
  • Coût important des investissements


Indicateurs (selon les données estimées / fournies par le producteur)

IFT herbicide 0
IFT biocontrôle 2018 5.05
IFT hors biocontrôle 2018 3.25
Evolution vers plus de biocontrôles -

Coût d'investissement

Porte-outils : ± 4000€
Disques (buttage ou débuttage) : ± 3 à 400€
Rasette : ± 1500€
Fraises : ± 12000€ + ± 20000€
Rouleau écraseur : ± 3000€
TOTAL 41 200€ à amortir

Coûts d'exploitation

Consommation carburant 8 à 10l/ha en moyenne soit ± 90 l/ha/an pour 10 passages
Autre poste de consommation le cas échéant, en rapport avec la stratégie décrite Changement du jeu de lames intercep tous les 20-30 ha.

Vitesse d'avancement

Disques : 6km/heure
Fraise "Calderoni " : 3,5 km/heure
Fraise arbocep : 2,5 km/heure
Rasette : 1h/ha ou 5 km/heure
Rouleau écraseur : 12 km/h
  • Nombre de passages : 10 (à 11)
  • Temps de travaux total (Disques + fraise + rasette+ rouleau + faucheuse) : 15.5h/ha/an

Niveau de satisfaction du producteur

Hervé Cribeillet, co-gérant de l'EARL

"En gros, "Oui", je suis assez satisfait, mais il y a des améliorations et des évolutions à apporter en permanence. J'ai réussi à maîtriser ma production et j'ai un niveau de ravageurs acceptable."

Perspectives

  • Retravailler des matériels plus performants sur le travail du sol.
  • Trouver une meilleure technique pour ressemer la bande fleurie sur vergers en place et pour la pérenniser, car il y a la concurrence de la végétation spontanée et, en particulier, des graminées.
  • Améliorer l'épandage de matière organique sur les arbres adultes.

Mot de Marc Fratantuono, conseiller CA66

Système de culture vertueux avec des aménagements agro-écologiques efficients et des problèmes de pucerons mieux maîtrisés avec l’introduction de la biodiversité végétale.

Indice de recul sur la stratégie

Indice de recul sur la stratégie : 2

Annexes et liens


Autres leviers utilisés dans ce système

Matériel évoqué dans ce retour d'expérience

Cultures évoquées


Bioagresseurs évoqués dans ce retour d'expérience