Trichoderma

De Triple Performance
Révision datée du 1 juillet 2022 à 01:35 par 127.0.0.1 (discussion) (The LinkTitles extension automatically added links to existing pages (https://github.com/bovender/LinkTitles).)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à :navigation, rechercher
Trichoderma


Trichoderma est un champignon ascomycète de la famille des Hypocreaceae. Il interagit avec les racines, les feuilles et le sol. De nombreuses espèces sont utilisées en tant que produits de biocontrôle comme fongicide ou en tant que biostimulant. Certaines espèces et souches sont plus efficaces pour réaliser des symbioses au niveau de la rhizosphère (biostimulation) et d’autres plus efficaces pour coloniser l’entièreté de la plante en la protégeant des maladies fongiques (action antifongique).[1]

Trichoderma sp.


Trichoderma en tant que biostimulant

Selon la réglementation de l’UE[2], un biostimulant végétal est "un produit stimulant les processus de nutrition des plantes indépendamment de la teneur en éléments nutritifs du produit dans le seul but d’améliorer une ou plusieurs des caractéristiques suivantes" :

  • L’assimilation des nutriments par la plante
  • La tolérance aux conditions abiotiques
  • La qualité générale de la plante (croissance, rendement, etc.)
  • La disponibilité des nutriments dans le sol et la rhizosphère
  • La résistance de la plante face aux pathogènes


Pour plus de détails se référer au schéma ci-dessous.[2][1]

Trichoderma et ses effets de biostimulation sur la plante.


Exemples de souches de Trichoderma à utiliser en fonction des cultures et des effets recherchés

La liste suivante donne quelques exemples de souches de Trichoderma utilisables en biostimulation, ainsi que leurs effets positifs sur certaines cultures. Ceci est une liste informative, et certaines des souches citées ne sont pas commercialisées en France :


Souches commerciales

Blé :

Trichoderma harzianium T22[3] :

  • Sous stress salin, augmentation de la biomasse, du contenu en proline et en IAA.
  • Amélioration de la photosynthèse et de l'utilisation de l'eau.


Blé dur :

Trichoderma harzianium T22[4] :

  • Dans des conditions normales et de stress dû à la sécheresse, augmentation de la croissance, de la biomasse et du rendement.


Fraise :

Trichoderma harzanium T22[5] :

  • Augmentation de la biomasse, du rendement, de l'absorption des nutriments.


Souches non commerciales

Laitue :

Trichoderma virens GV41[6] :

  • Augmentation de la teneur en phénol et de l'activité antioxydante.
  • Améliore de l'efficacité de l'utilisation de l'azote.


Roquette :

Trichoderma virens GV41[7] :

  • Augmentation de la biomasse, du rendement, de la teneur en phénols et de l'activité antioxydante.
  • Antioxydants, amélioration de l'efficacité de l'utilisation et de l'absorption de l'azote.


Soja :

Trichoderma spp (Trichoderma combinés)[8] :

  • Augmentation de croissance.
  • Augmentation dans la teneur en acides gras et minéraux des graines.


Melon :

Trichoderma saturnisporum[9] :

  • Améliore la germination.
  • Augmente la vigueur des plantes et le rendement.


Tournesol :

Trichoderma ligibrachiatum[10] :

  • Aide les plantes dans des conditions de stress grâce à son activité antioxydante.


Tomate :

Trichoderma harzianium AK20G[11] :

  • Aide à lutter contre le stress dû au froid.


Trichoderma en tant que fongicide

L’effet fongicide de Trichoderma se définit par :

  • Une compétition spatiale : Il empêche le champignon pathogène de s’implanter, en prenant sa place.
  • Une compétition pour les nutriments : Lorsqu’il est présent dans la rhizosphère, il capte les nutriments dont a besoin le pathogène pour se développer.
  • Un parasitisme : Il produit des substances antifongiques qui tuent le pathogène en détruisant sa paroi cellulaire. Trichoderma spp parasite le champignon à l’aide d’un organe spécialisé pour se nourrir du contenu de ses cellules.

Pour plus de détails se référer au schéma ci-dessous. [12][1]

Action antifongique de Trichoderma


Utilisation de Trichoderma

Produits de biocontrôle associés à des espèces de Trichoderma

Les produits de biocontrôle sont légalement considérés comme des produits phytopharmaceutiques (PPP), soumis à Autorisation de Mise sur le Marché (AMM). Le statut biocontrôle est attribué aux produits par rapport à une liste de critères tels que : l’exclusion de certaines mentions de danger envers l’environnement et la santé, l’origine naturelle des substances actives, ... L'ensemble des critères est disponible dans la note du ministère, dont vous trouverez le lien ici.

Concernant les produits de biocontrôle basés sur des micro-organismes tel que Trichoderma, qui peuvent à la fois avoir un effet biostimulant et fongicide, la réglementation sur les AMM peut être fastidieuse et très couteuse pour les entreprises. C’est pour ces raisons que certaines souches de Trichoderma sont commercialisées en tant que biostimulant OU en tant que fongicide alors qu’elles pourraient avoir théoriquement ces deux effets.


La liste ci-dessous recense les espèces et souches de Trichoderma commercialisées en France, pour se référer à l’usage légal de chaque produits il est conseillé de vérifier sur le site Ephy - Anses :            

Trichoderma asperellum souches ICC012 et T. gamsii souche ICC080 :


Trichoderma asperellum souches ICC012 T25 et TV1 :


Trichoderma asperellum T34 :


Trichoderma atroviride I-1237 :


Trichoderma atroviride I-1237 :


Trichoderma atroviride SC1 :

  • Produit commercialisé.
  • Action: Fongicide.
  • Maladies: Phaeomoniella chlamydospora, Phaeoacremonium aleophilum (maladies du tronc de la vigne).
  • Cultures: Vigne.


Trichoderma atroviride souche T11 et T. asperellum souche T25 :


Trichoderma harzianum Rifai souches T-22 et ITEM-908 :


Trichoderma harzianum Rifai souches T-22 et ITEM-908 :


Préventif / Curatif

De façon générale, l’efficacité des produits à base de Trichoderma est meilleure en préventif, avec un traitement classique du sol. Les informations suivantes font suite à l’article "Gestion de Bremia sur laitues à l'aide de micro-organismes" qui prend l’exemple de l’utilisation de Trichoderma atroviride sur laitue[14][15].


En préventif

Trichoderma atroviride propose une meilleure efficacité lorsqu’il est employé en solution préventive. Il doit être appliqué en début de culture avant le semis ou la plantation, il s’applique par pulvérisation juste avant la dernière préparation du sol, cela permet une répartition homogène sur les premiers centimètres.

On le trouve sous forme de poudre mouillable (WP) chez les revendeurs. Pour être efficace, l’application de Trichoderma atroviride doit être précédée de pratiques prophylactiques pour limiter l’apparition de la maladie fongique :

  • Choix d’une variété résistante contre Bremia .
  • Gérer la densité de plantation.
  • Aérer les abris.
  • Utiliser une fertilisation raisonnée.
  • Faire une solarisation si un gros problème de Bremia est apparu l’année précédente.
  • Maintenir les abords des serres propres et maintenus.


En curatif

Sur laitue Trichoderma atroviride présente peu d'efficacité lorsque le pathogène est déjà installé dans la culture et que les premiers symptômes apparaissent. Une utilisation préventive est néanmoins à privilégier. L’application du produit en curatif se fait sur les feuilles pour traiter les maladies fongiques aériennes.


Stockage et manipulation du produit

Stockage

La plupart des Trichoderma commercialisés sont conservés dans des sachets d’aluminium pour ne pas altérer la qualité du produit. Faites attention à respecter les conditions de stockage conseillées par le fournisseur (température et exposition à la lumière). Avant l’utilisation du produit, contrôlez toujours la date limite d’utilisation, car ces types de produits ont généralement une durée optimale d’utilisation de 6 mois. Pour plus d’information consultez le mode d'emploi.


Manipulation du produit

Pour accéder à des informations plus complètes sur la manipulation du produit à base de Trichoderma atroviride veuillez-vous référer à Ephy , les informations suivantes sont tirées de ce site.


Dans le cas d'une application à l'aide d'un pulvérisateur à dos ou avec lance tenue à la main ou équivalent ou pour le mélange au sol :

Les produits contenant des Trichoderma comme substance active sont considérés comme produits phytosanitaires (PPP) par la législation, et sont tenus par conséquent des mêmes précautions d'usages que ces derniers.

Pendant le mélange/chargement :

  • Gants en nitrile certifiés EN 374-3.
  • Combinaison de travail en polyester 65 %/coton 35 % avec un grammage de 230 g/m² ou plus avec traitement déperlant.
  • EPI partiel (blouse ou tablier à manches longues) de catégorie III et de type PB (3B) à porter par-dessus la combinaison précitée.
  • Protections respiratoires certifiées : demi-masque filtrant anti-aérosols certifié (EN 149) de classe FFP3 ou demi-masque certifié (EN 140) équipé d'un filtre anti-aérosols certifié (EN143) de classe P3.


Pendant l'application :

  • Combinaison de protection de catégorie III type 4B avec capuche.
  • Gants en nitrile certifiés EN 374-3.
  • Protections respiratoires certifiées : demi-masque filtrant anti-aérosols certifié (EN 149) de classe FFP3 ou demi-masque certifié (EN 140) équipé d'un filtre anti-aérosols certifié (EN143) de classe P3.


Pendant le nettoyage du matériel de pulvérisation :

  • Gants en nitrile certifiés EN 374-3.
  • Combinaison de travail en polyester 65 %/coton 35 % avec un grammage de 230 g/m² ou plus avec traitement déperlant.[15]
  • EPI partiel (blouse ou tablier à manches longues) de catégorie III et de type PB (3B) à porter par-dessus la combinaison précitée.
  • Demi-masque filtrant anti-aérosols certifié (EN 149) de classe FFP3 ou demi-masque certifié 'EN 140) équipé d'un filtre anti-aérosols certifié (EN 143) de classe P3.
  • Lunettes de sécurité conforme à la réglementation et selon la norme EN 166
  • Bottes de protection conforme à la réglementation et selon la norme EN 13 832-3


Pendant l'application :

  • Combinaison de travail cotte en polyester 65 %/coton 35 % avec un grammage de 230 g/m² ou plus avec traitement déperlant
  • Bottes de protection conforme à la réglementation et selon la norme EN 13 832-3.


Si application avec une lance, un pulvérisateur à dos ou par badigeonnage :

  • Gants en nitrile certifiés EN 374-3 réutilisables
  • Demi-masque filtrant de catégorie FFP3 certifié EN 149
  • Vêtement imperméable, blouse à manches longues conforme à la réglementation certifiée de catégorie III et de type PB 3 à porter par-dessus la combinaison


Réglementation

La Liste des produits phytopharmaceutiques de biocontrôle en France est régie par le Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation. Réglementation actuelle : DGAL/SAS/2022-57 du 19 janvier 2022.


La liste des produits dont l'utilisation est autorisée sur le territoire français est tenue à jour par l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail).


Concernant la réglementation de l'utilisation et de la manipulation des biostimulants en agriculture, les spécifications pour l'union européenne sont imposées par le parlement Européen et le conseil de l'union européenne. Le règlement actuel est (EU) 2019/1009. Le produit est autorisé en agriculture biologique.[16]


Partenariat - Portail.png

Cette page a été rédigée en partenariat avec Msc Boost

Logo Boost.png



Si cet article vous a plu, n'oubliez pas de l'applaudir en cliquant ci-dessous. Pour rester informé des évolutions qui lui seront apportées, cliquez sur "Suivre". Et si vous voulez partager votre expérience avec la communauté autour de ce sujet, cliquez sur "Je le fais".

Annexes


Références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Nakkeeran, S., Vinodkumar, S.,Priyanka, R. and Renukadevi, P. Mode of Action of Trichoderma Spp. in Biological Control of Plant Diseases
  2. 2,0 et 2,1 Baltazar, M., Correia, S., Guinan, K. J., Sujeeth, N., Bragança, R., & Gonçalves, B. (2021). Recent advances in the molecular effects of biostimulants in plants: An overview. In Biomolecules (Vol. 11, Issue 8). MDPI AG. https://doi.org/10.3390/biom11081096
  3. Oljira, A. M., Hussain, T., Waghmode, T. R., Zhao, H., Sun, H., Liu, X., Wang, X., & Liu, B. (2020). Trichoderma Enhances Net Photosynthesis, Water Use Efficiency, and Growth of Wheat (Triticum aestivum L.) under Salt Stress. Microorganisms 2020, Vol. 8, Page 1565, 8(10), 1565. https://doi.org/10.3390/MICROORGANISMS8101565
  4. Silletti, S., di Stasio, E., van Oosten, M. J., Ventorino, V., Pepe, O., Napolitano, M., Marra, R., Woo, S. L., Cirillo, V., & Maggio, A. (2021). Biostimulant Activity of Azotobacter chroococcum and Trichoderma harzianum in Durum Wheat under Water and Nitrogen Deficiency. Agronomy 2021, Vol. 11, Page 380, 11(2), 380. https://doi.org/10.3390/AGRONOMY11020380
  5. Lombardi, N., Caira, S., Troise, A. D., Scaloni, A., Vitaglione, P., Vinale, F., Marra, R., Salzano, A. M., Lorito, M., & Woo, S. L. (2020). Trichoderma Applications on Strawberry Plants Modulate the Physiological Processes Positively Affecting Fruit Production and Quality. Frontiers in Microbiology, 11, 1364. https://doi.org/10.3389/FMICB.2020.01364/BIBTEX
  6. Visconti, D., Fiorentino, N., Cozzolino, E., Woo, S. L., Fagnano, M., & Rouphael, Y. (2020). Can Trichoderma-Based Biostimulants Optimize N Use Efficiency and Stimulate Growth of Leafy Vegetables in Greenhouse Intensive Cropping Systems? Agronomy 2020, Vol. 10, Page 121, 10(1), 121. https://doi.org/10.3390/AGRONOMY10010121
  7. Visconti, D., Fiorentino, N., Cozzolino, E., Woo, S. L., Fagnano, M., & Rouphael, Y. (2020). Can Trichoderma-Based Biostimulants Optimize N Use Efficiency and Stimulate Growth of Leafy Vegetables in Greenhouse Intensive Cropping Systems? Agronomy 2020, Vol. 10, Page 121, 10(1), 121. https://doi.org/10.3390/AGRONOMY10010121
  8. Marra, R., Lombardi, N., D’Errico, G., Troisi, J., Scala, G., Vinale, F., Woo, S. L., Bonanomi, G., & Lorito, M. (2019). Application of Trichoderma Strains and Metabolites Enhances Soybean Productivity and Nutrient Content. Journal of Agricultural and Food Chemistry, 67(7), 1814–1822. https://doi.org/10.1021/ACS.JAFC.8B06503
  9. Fernando, D., Milagrosa, S., Francisco, C., & Francisco, M. (2018). Biostimulant Activity of Trichoderma saturnisporum in Melon (Cucumis melo). HortScience, 53(6), 810–815. https://doi.org/10.21273/HORTSCI13006-18
  10. Devi, S. S., Sreenivasulu, Y., & Rao, K. B. (2017). Protective role of Trichoderma logibrachiatum (WT2) on Lead induced oxidative stress in Helianthus annus L. IJEB Vol.55(04) [April 2017], 55, 235–241. http://nopr.niscair.res.in/handle/123456789/41180
  11. Ghorbanpour, A., Salimi, A., Ghanbary, M. A. T., Pirdashti, H., & Dehestani, A. (2018). The effect of Trichoderma harzianum in mitigating low temperature stress in tomato (Solanum lycopersicum L.) plants. Scientia Horticulturae, 230, 134–141. https://doi.org/10.1016/J.SCIENTA.2017.11.028
  12. Harman GE, Howell CR, Viterbo A, Chet I, Lorito M. Trichoderma species — opportunistic, avirulent plant symbionts. Nat Rev Microbiol. gennaio 2004;2(1):43–56.
  13. Nicot, Pressecq, Bardin. 2021. Chapter 2 in Advances in bioprotectants for plant disease control in horticulture. In: Improving integrated pest management (IPM) in horticulture (ed. R. Collier). Buleigh Dodds Science Publishing, in press » with P C Nicot et M. Bardin
  14. https://paca.chambres-agriculture.fr/?id=2831176&tx_news_pi1%5Bnews%5D=88538&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=cde3b3417a976d7b7960f534259ca587
  15. 15,0 et 15,1 https://ephy.anses.fr/ppp/tri-soil
  16. GuideProtection-LotetGaronne-Laitue-2014.pdf (chambre-agriculture.fr)
Partager sur :