Ecophyto Dephy.png

Système viticole biologique AOP alliant rupture d’IFT et qualité de production

De Triple Performance
Révision datée du 1 juillet 2022 à 00:13 par 127.0.0.1 (discussion) (The LinkTitles extension automatically added links to existing pages (https://github.com/bovender/LinkTitles).)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à :navigation, rechercher
Parcelle alliant 0 Herbicide, enherbement permanent et engrais verts (Crédit photo: IFV Sud-ouest).
Cet article est issu de la base GECO. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo Geco


Cette expérimentation a été conduite de 2013 à 2018 dans le cadre du projet Ecoviti Sud Ouest, sur le Domaine Expérimental Viticole Tarnais à V’innopôle (81). Ce projet à pour objectif d'expérimenter des systèmes viticoles innovants à faible niveau d’intrants phytopharmaceutiques sur le bassin Sud-Ouest.


Le système vise une réduction d’au moins 50% de l’utilisation des produits phytosanitaires utilisés en agriculture biologique et notamment le cuivre. L’utilisation d’herbicide est bien sûr interdite. Le système introduit la notion de qualité du raisin en respectant les règles de production liées à l’appellation d’origine.


Leviers mobilisés


Résultats et enseignements

Le mildiou est la principale maladie cryptogamique dans la région bénéficiant d’un climat favorable à son développement. Le mildiou est difficilement contrôlable sur feuilles les années à pression forte à très forte. La pression oïdium est généralement faible sur le secteur et le black rot n’est pas observé tous les ans.


Le Fer Servadou est particulièrement sensible aux dégâts de cicadelle verte et sa gestion n’est que moyennement satisfaisante dans le dispositif.


Une protection basée sur la modélisation des contaminations de masse associée à une baisse importante des doses de cuivre (utilisation de 50 à 200g maxi) selon les stades phénologiques ne permet pas de protéger efficacement le feuillage et en année de forte pression l’intégrité des grappes.


La réduction des doses doit être e à la période clé de la floraison pour permettre d’atteindre les objectifs de rendement et de qualité sur ce système. En année de plus faible pression mildiou, le système permet de répondre aux objectifs


Lissé sur 5 années, le système affiche une réelle rupture dans l’IFT : en moyenne -67% par rapport à l’IFT moyen du Tarn (13,25 en 2010) et l’obtention d’un rendement moyen viable dans le cadre d’une production AOP BIO.


->PLUS D'INFOS DANS LAFICHE SYSTÈME DE CULTURE EXPE


Annexes

Outils d'aide à la décision évoqués

Leviers évoqués dans ce système

Bioagresseurs évoqués

Cultures évoquées

Partager sur :