Santé des plantes par le RedOx, par Olivier Husson

De Triple Performance
Révision datée du 2 août 2022 à 15:01 par Bertrand Gorge (discussion | contributions) (Ajout de mots-clé)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (19 mars 2020) - Olivier Husson - Durée : 199 minutes

Thumbnail youtube KZ5Tz3IGoSI.jpg

Lors de cette formation qui s'est déroulée aux Rencontres Internationales de l'Agriculture du vivant, Olivier Husson (chercheur au CIRAD, et spécialiste du semis direct) a fait une formation traitant de l'importance du pH et des réactions d'oxydo-réduction dans les parcelles agricoles.

Il donne ainsi des clés de compréhension sur l'apparition des maladies (champignons, bactérioses viroses) et des attaques de ravageurs, tout en donnant des pistes pour résoudre de tels problèmes.

Transcriptions

voilà donc bon on va appeler s'avère une

protection agro écologiques des cultures
par pilotage reddox il faut donner un
nom vous voir il n'y a pas que la
protection agro écologiques des cultures
il faut comprendre la nutrition il faut
comprendre le sol enfin il ya toute une
série de choses à comprendre davantage
durée doc c'est que c'est un autre
éclairage par rapport à ce qu'on nous

Afficher la suite

apprend d'habitude

et ça ça donne une vision intéressante
mon avis sur pas mal de choses
alors passez rapidement mais moi mon
parcours en fait je suis à grenoble une
formation d'ingénieur agronome l'agro à
montpellier puis derrière j'ai fait une
thèse à l'université wageningen mais ce
qui me caractérise vraiment c'est que
j'ai travaillé de près de 30 ans sur la
conception de systèmes de culture en
semis direct sur couvert végétal donc je
teins du12 l'équipe de lucien ces guides
pour ceux qui connaissent donc un des
pionniers qui a apporté pas mal de
choses avec hubert charpentier et puis
j'ai toujours alterné alors moi je suis
au cirad
donc c'est la recherche agronomique pour
les tropiques c'est la recherche
française public mais pour les tropiques
et donc mon expérience là y'a un p'tit
bout à montpellier là et je suis revenu
il ya un an
mais c'est c'est avant tout tropicale
j'ai toujours alterné recherche
appliquée recherche fondamentale
formation
j'alterne je passe de l'un à l'autre ça
permet de garder les pieds sur terre de
revenir de refaire du plus fondamental
elle et comprendre les processus et puis
voilà je suis repart en plus depuis
depuis cinq six ans plus dans la
recherche fondamentale et je reviens
maintenant plus recherche appliquée pour
appliquer ce qu'on a compris la alors
j'ai travaillé sur le semis direct
l'agriculture de conservation sur des
sols sulfates et acide au vietnam donc
des sols sulfates et a6 et des sols très
particulier il ya de la pyrite dedans
quand ils s'oxydent une molle de pyrite
produit 4 molle d'acide sulfurique
voilà il peut y avoir 3 % de pyrite dans
le sol donc ça peut nous amener à des
péages jusqu'à 1 localement avec des
solutions du sol tamponnais on a déjà
mesuré des choses à 2,9 voilà donc tph
en dessous de 4 tout le temps et en fait
c'est là où je me suis penché pour la
première fois sur le potentiel redox
parce que oxydation et gallas
édification très forte donc la chimie
redox des rizières
elle est très bien connue depuis les
années 70 il ya plein de choses près sûr
partie vraiment sur le semis direct et
depuis une dizaine d'années mais la part
du raid en tenant ce que je fais là elle
est croissante et puis maintenant ben
l'agriculture conservation c'est plus un
prétexte pour mesurer durée dox il
serait donc pas l idée c d'ajuster mieux
les nos systèmes en agriculture de
conservation pour ça alors la constante
dans mon travail surtout si j'écris
pratiquement toujours travaillé sur le
riz en gros avantage pour le potentiel
redox sait que le riz ça pousse les
pieds dans l'eau à des red sox très très
bas et ça pousse comme du blé savez
peut-être pas mais on peut faire pousser
du riz comme du blé il ya des grandes
surfaces comme ça voilà alors je sais
pas s'il y en a qu'ont vu les vidéos
déjà aussi c'est un peu plus vieux hier
j'avais essayé de changer on va faire
les deux voilà donc pour moi le red box
est bas si on n'arrive pas à résoudre le
problème je l'avais dit hier c'est bien
c'est qu'on regarde pas forcément les
choses comme il faut donc là je vous
laisse vous casser un peu la tête
répondre à cette question sur quel
numéro la voiture était le gars est
voilà il suffit de retourner
on peut se casser la tête un moment mais
si on retourne on regarde de l'autre
côté ça devient évident donc pareil
l'analogie du cylindre alors ça je suis
pas allé la chercher
moi c'est en fait c'est ce qui est
utilisé pour montrer la dualité en
particules donc si on regarde toujours
noté ian comme ça ça va être la kz phb
on dit que notre système il est carré si
on ajoute une dimension
et ben si on enlève la première
dimension aux différences quand on y
arrive pas par contre si on prend les
deux dimensions
on comprend nettement mieux ce qu'on
observe donc moi comment j'en suis
arrivé à me poser les questions à
travailler à lancer vraiment les
programmes de recherche sur le potentiel
médoc c'est que avec l'équipe de lucien
séguy les trois principes de
l'agriculture de conservation on a
rapidement compris que le plus important
c'était celui-là c'était les plantes qui
on cherchait des indicateurs précoces de
changement des soldes évolution quand on
n'a pas encore vraiment gagner sur le
rendement qu'on parte sur le très
dégradé quelque chose qui nous permette
de dire on est sur la bonne voie ou pas
et puis je me suis dit ben pourquoi leur
et doc c'est important dans les rizières
et que ça compterait pas dans les sur
des sols qui sont qui sont pas inondée
donc voilà c'est ce que je viens de vous
dire
et donc là je vais être obligé de vous
mettre petite base de notions chimiques
de potentiel redox en les simplifiant au
maximum sans le rendre faut donc hier
c'était encore plus rapide on va prendre
un peu plus le temps voilà l'eau au
centre de tours c'est la base de la vie
je pense que la kz2 départ il devrait
être là vers la gauche
on va dire qu'on gagne des protons ça
fait des achats au plus c'est la
signification vers la droite
on perd des protons h2o - ge plus ça
fait moche - c'est la localisation
c'est la notion de ph là on a pas on n'a
pas beaucoup changé de choses et puis on
rajoute un deuxième axe perpendiculaire
où on va mettre le gain d'électrons qui
est de la réduction
gain d'énergie alors ça nous embrouille
déjà un petit peu pourquoi le gain on va
le mettre vers le bas d'habitude on a
plutôt tendance à le mettre vers le haut
parce que en fait la charge de
l'électron c'est négatif
donc plus on est vers le bas plus est
négatif mais plus il ya d'énergie et
puis de l'autre côté la perte de
d'électrons c'est ce qu'on a appelé
l'oxydation
c'est le potentiel redox qu'on mesure
c'est une différence de potentiel par
rapport à une origine et le problème
c'est que la fin le problème on reprend
notre graphique le pôle la chimie redox
l ami l'origine pas au centre de l'eau
on va dire il faut bien mettre en 0 tech
pas en mesure des différences de
potentiel par rapport à quelque chose et
ça avait du sens de le mettre en fait
pour avoir un péage qui va de 0 à 14 ans
à tout le monde tout le monde connaît
avec un neutre un ph est
et puis au niveau potentiel redox et ben
ça nous donne ça alors je me suis limité
à cette gamme là on pourra aller plus
loin mais en fait alors pardon on peut
transformer ce potentiel redox qui sont
d'emilie volts il suffit de diviser par
59 à 25 degrés et ça nous donne un
potentiel électrique c'est une notion
théorique qui est intéressante parce que
ça nous permet on voit vite qu'on va
avoir des échelles comparable en en ph
et en potentiel électrique
ça nous permet de faire des jeux des
jolis graphiques où ça va bien carré
alors pourquoi je me suis arrêté à ses
limites de de pe et de ph
c'est parce que l'eau elle est pas
stable partout c'est à dire que au
dessus de cette limite rouge et ben
l'eau c'est ça fait essentiellement de
l'oxygène
ça va se transformer cela va préserver
l'eau n'est pas stable et on va se
produire de l'oxygène est en dessous de
cette limite bleus ça va être
l'hydrogène qui sera stable donc l'eau
elle existe que dans ce domaine là ça
c'est valable pour une pression d'une
atmosphère à 25 degrés une atmosphère
c'est quand même où on est et 25 degrés
c'est une température moyenne pour un
tournant ça bouge pas énormément
si on change la température s'est un peu
mais c'est faible
globalement on est dans ce diagramme là
alors ce qui complique la chimie redox
ce qui la rend assez indigeste quand on
se plonge pas vraiment dedans et je vais
vous mettre le doigt sur les skis ce qui
rend complexe c'est que l'oxydation
masse et lavoisier 1779 cas définis ça
comme un gain d'oxygène il voyait du fer
qui s'oxyde est enfin là par les docks
site afin qu'ils aident ils à vue qui
gagne l oxygène quand ça roulait et donc
il a défini l'oxydation comme un gain
d'oxygène et on parlait d'hydrogénation
de l'autre côté un gain d'hydrogène et
puis en 1913 la science évolue il ya le
modèle de l'atome de bord et puis en
fait on dit que finalement l'oxydation
c'est une perte d'électrons et la
réduction c'est un gain d'électrons
voilà alors on voit vite que ça crée un
problème c'est qu'on appelle la même
chose un truc qui va verticalement et un
truc qui va à 45 degrés donc là on a une
ambiguïté dès le départ dans la chimie
redox oxydation c'est une perte
d'électrons officiellement et chimie
mais ça veut des pastelliers un gain
d'oxygène et l'a donc la réduction un
gain d'électrons dans la chimie
classique alors ce qui complique encore
les choses c'est que les réactions
acides bases et réaction
d'oxydoréduction de d'oxydoréduction
elles sont pas indépendants souvent il
ya des réactions qui implique des
protons et des électrons donc première
chose mais surtout la vie c'est dans
l'eau et de l'eau qui perd des électrons
elle va faire de l'oxygène et des
protons donc je perds des électrons je
fais de l'oxygène et des protons
naturellement dans l'eau l'acidification
correspond à une oxydation aussi
on est à ces difficultés vont ensemble
et d'ailleurs étymologiquement parlant
oxygène ça vient d'eux oxigeno ce qui
génère de l'acide oxydation ce juge
nerfs de l'acide on peut vite
s'embrouille et inversement de l'eau qui
gagnent des électrons la sphère de
l'hydrogène et des aurès - voilà donc on
gagne des électrons ont fait des eaux h
- et donc la localisation va avec la
réduction donc naturellement on va se
déplacer sur cette pente l'a toujours
donc avec une autre petite particularité
c'est que le ph le neutre et entre 0 et
14 à 7
parce qu'on a un âge plus pour un f3 ou
plus par contre dans une molécule d'eau
il ya deux hydrogène pour un oxygène
d'accord donc en fait la neutralité
redox elle se fait aux deux tiers ici
elle est sur cette pente verte
donc elle n'est pas à 0 le neutre
électrique c'est pas 0 millivolts naître
électrique c'est une pente ou en fait
eh bien ces pentes là c'est on peut le
calculer par pe plus ph donc ici on
appelle peluche ph égal zéro on voit
bien ph 0 p20 ici ph - 14 h 14e - 14
donc toute cette plante là on est bien
sûr p opus ph l'hérault ici on est de 4
14 +0 se fait 14 et zéro + 14 a fait 14
donc en fait on va pouvoir lire
l'oxydation dans le sens de lavoisier
en lisant le pe plus ph d'accord pour
ceux qui sont habitués à la
bioélectronique vincent ce paramètre qui
se lit en travers en fait c'est une
notion chimiques qui s'appelle le rh 2
qui est une notion donc chimique tout à
fait valable c'est la même loi chimiques
qui définit le ph je l'utilisé - parce
que
donc la loi c'est une loi l équilibre
des potentiels chimiques mais la notion
de rht elle est rejetée par les
biologistes
donc comme on est dans la biologie
autant contourner le problème
pourquoi les rejetés parce que le rh 2
il va de zéro jusqu'à 42 et en gros ça
veut dire que bonds à 10 puissance moins
42 ça veut dire quoi ça veut dire que ce
sera la pression exercée par une
molécules d'hydrogène dans 158 mètres
cubes d'eau donc les biologistes ils
disent une cellule 158 mètres cubes
d'eau ça n'a aucun sens
alors c'est simple en fait le rh de ces
deux fois pe plus ph donc pour ceux qui
ont l'habitude de larache de et
diviseront les opus péage par deux et
enfin multiplieront peuvent plus faire
je parle d'eux ils auront le second à
l'information
je trouve que ça se laisse facilement
aussi comme ça on voit bien que c'est
c'est la pente qui comme ça ici c'est ça
marche bien voilà donc la neutralité pe
plus ph 14
ça c'est la neutralité électrique et
donc la neutralité électrique est
basique et bien là ici ap achète ps est
comme ça c'est le neutre électrique et
six de base
voilà donc ps est ce à peu près 410
millivolts et puis on voit bien la noce
sur le neutre envers h2c 28 on veut bien
que ces deux fois 14
on se retrouve voilà donc pour ceux qui
ont l'habitude de la bioélectronique
vincent parce que c'est ce qu'on est en
train de faire voilà moi je prends peu
plus ph plus tôt ou éventuellement je
corrige leur et docks sap et achètent
c'est la même chose que je reprends ça
et je le transmets c'est des notions
totalement équivalente peut prendre le
celui qu'on veut c'est celui auquel on
est habitué
voilà donc
c'est bon ça il n'y a pas de j'ai lâché
personne n'y a pas besoin d'en savoir
tellement plus c'est une fois qu'on sait
ça on peut commencer à raisonner à voir
les choses autrement
après pour la mesure il faut prendre
certaines précautions
donc en particulier c'est que la mesure
donc on a dit que le zéro quand on dit
le hcd millivolts par rapport à
l'électrode normale à hydrogène
quand on sait électro de là ils sont en
a trois au monde sait il faut une de la
moitié de cette salle pour la mettre ça
explose dès qu' un peu d'oxygène dedans
fins et c'est pas quelque chose qu'on va
prendre pour aller faire une mesure dans
notre champ donc en fait on prend des
électrodes qui sont en général des ex
trotte d'argent chlorure d'argent qui
nous met qui sont autour de 210
millivolts au départ donc quand on fait
la mesure avec le volt mètre il faut
corriger rajouter cette cette différence
salez les vendeurs d'équipements le
précise pas forcément plutôt tendance à
nous embrouiller
donc il faut par par convention quand on
écrit e h normalement c'est par rapport
à l'écran l'électrode normale à
hydrogène
même dans les publications scientifiques
des fois on sait pas donc ça fait encore
une ambiguïté parce que ça nous des call
to de 210 millivolts à peu près il faut
rajouter à la lecture parce que on va
commencer à lire là donc si on lit
si on lit
deux cent mille volts en fait il faut
faire 210 plus de sens donc ça a son
importance quoi parce que si on toute la
chimie que je vais vous montrer c'est
par rapport à l'épreuve normale à
hydrogène à part les consorts je ne
connais pas qui corrige consorts c'est
une marque c'est des belles qui ont
développé un appareil spécialement pour
la cour la pure électronique vincent et
il ya une option sur le sur les mini vol
qui nous annonçaient un millivolts ou
millivolts h
donc le millivolts hc corriger c'est la
vraie valeur de la chimie redox sont
assez pratique c'est de la bonne qualité
c'est plutôt des appareils de
laboratoire qui mais c'est ce que pierre
emmanuel radics utilise beaucoup mais il
ya une résistance interne forte ça c'est
la qualité indispensable qu'il faut
avoir on peut l on peut adapter les
électrodes qu'on utilise nous qui sont
des électrodes séparer plutôt combiné
pour mesurer les feuilles on a besoin
d'avoir les escouades séparés mais c'est
des bons appareils ces belges donc
consorts point b moi j'utilise pas cela
parce que je sais pas un peu je fais
surtout les feuilles mais sur les sols
ça peut marcher très bien donc voilà
c'est
comment ces électrodes normale à
hydrogène mais ça c'est totalement
impraticable quoi voilà donc voilà il
suffit de corriger on lit un mesure et
on rajoute pour ça voilà cependant le
neutre paix cette paix achète et voilà
et moi je préfère utiliser peu plus ph
avec ça on en sait assez on va pouvoir
rentrer dans le ski est intéressant
c'est qu'est-ce qu'on en fait et comment
ça marche
le premier truc là vous affolez pas
c'est plein de sol à des péages
différents plein de profondeur plein de
systèmes de culture si je vous mets ça
là c'est pour vous montrer qu' on a une
bonne corrélation entre ph et redox tout
à l'heure je vous disais que la pente en
fait c 59 millivolts par par unité ph
donc moi 59 là on a moins 54,4 donc on
est assez proche en fait on n'était pas
à 25 degrés
je vous dis ça change un peu la pente
donc voilà en mesure on retrouve la
théorie quelque part et la moelle et
collègues
parce qu'il faut savoir qu'on a mis plus
de cinq ans à réussir à mesurer comme il
faut parce qu'il ya des problèmes de
pollution électromagnétique des mesures
donc il faut se mettre dans des endroits
est identifié mais mes collègues disent
pourquoi tu t'en btan à mesurer leur box
cantal péage talent reddox voilà comment
voilà donc ya pas de vent de faire leur
et docks sont al ph donc on a un truc
qui sert à rien voilà ils ne disent pas
comme ça mais c'est un peu ça alors moi
je veux faire l'analogie pour répondre
si l'analogie entre la taille et le
poids des gens on a une corrélation
équivalente alors elle serait dans
l'autre sens ne serait pas en négatif
plus on est grand plus on est gros enfin
plus on est lourd voilà donc si dans un
modèle on a que la taille des gens et
qu'on a besoin du poids on peut faire
une régression une évaluation et ça
marche si on est tout petit ou qu'on ait
enfin si voilà si on veut aussi assez à
30 ans ont fait un médecin ou qu'on fait
deux mètres cinquante on un plan de
l'ordre de la gamme là on sait que la
santé il va ailleurs des soucis par
contre si on veut vraiment avoir la
santé ont fait la taille - le poids
c'est à dire comment on s'écarte de
cette pente moyenne
donc la taille - le poids c'est
correspond en fait au pe plus ph donc on
va lire ce qui va compter dans la vie en
fait c'est comment on s'écarte de cette
pente moyenne
et donc c'est bien important d'avoir et
le ph est le potentiel velox et pour moi
ça n'a pas de sens de mesurer un péage
sur mesure aurait un potentiel
dreadlocks et inversement ça n'a pas de
sens de mesurer un potentiel vdoc sans
mesure et un ph
je crois en train de vous dire qu'il
faut remplacer le péage par le potentiel
redox suis en train de vous dire il faut
rajouter un axe au moins un axe et voilà
donc voilà ça c'est clair pour tout le
monde
on n'a pas de je pense qu'on est on est
on est resté assez assez simple alors
l'énergie va être en bas à gauche là du
coup et la réaction qui nous amène là eh
ben c'est la réaction que vous utilisez
tous et la photosynthèse que vous étiez
tous indirectement et pour faire pousser
des plantes c'est pas de photosynthèse
vous vous accumulez pas d'énergie vous
mangez pas des plantes qui ont accumulé
d'énergie vous n'avez pas d'énergie
donc la photosynthèse ça nous amène
vraiment quand ça marche bien à 45 à 90
degrés de cet axe donc c'est vraiment là
le gain d'énergie
alors on a vu dans les soldes c'est une
chose mais ce qu'il faut voir en
physiologie c'est que il y avait une
vision la sueur oxydation est
particulièrement négative cantons sur
oxyde ça détruit les parois les membres
de lipides x à des structures donc ça
tue les cellules
ça c'était la vision jusqu'à il ya un an
2000 à peu près ph facteur principal qui
régule tout et puisqu'on va voir c'est
qu'on est passé alors je vous
détaillerai tout ça mais on est passé à
du tour edox donc ce que je m'étais hier
on passe de une vision carré des choses
à une vision ronde des choses donc dans
cet article je fais la synthèse pourquoi
il faut prendre les deux en même temps
donc je vais le reprendre plus doucement
qui hier voilà l'article nous mène en
gros à dire ça fonctionne comme ça et il
ya beaucoup de publications un tout
converge il n'y a pas de contre exemple
donc on peut dire que ce modèle là il
est quand même assez solide ça
fonctionne vraiment comme ça donc au
niveau cellulaire la plante doit
maintenir en équilibre
hph qu'on appelle l'homéostasie c'est le
maintenir l'équilibré son niveau optimum
ça c'est lié au fonctionnement
énergétique donc c'est fondamental ça
peut pas se contourner c'est si on
maintient pas là haut niveau énergie la
mitochondrie fonctionne pas ça il n'y a
rien qui va aller la centrale
énergétique ne fonctionne pas dans le
sol on va voir que ph et redox bouge
beaucoup
alors le red rocks énormément le ph bien
plus que ce qu'on pense au départ vous
verra des exemples donc ces fluctuations
et ben ça impact au niveau de la plante
ça fait des déséquilibres redox on verra
que le niveau ph redox du sol
je dis souvent redox vous avez compris
que ça voulait dire ph
ça va être
c'est les deux donc ce qu'on voit aussi
que c'est que tous les stress abiotiques
donc températures extrêmes stress
hydrique lumière qui baissent jeu voilà
tout ce qui peut être abiotique donc pas
lié à la vie ça se transforme en stress
oxydatif est pareil à peu près tout ce
qui est stress biotiques se transforme
en stress oxydatif dans la plante donc
les attaques d'insectes de champignons
donc la plante est belle elle n'arrête
pas d'être soumise à des forces qui vont
déséquilibré donc pour réguler tout ça
parce qu'elle est obligée de réguler ce
qu'il faut bien comprendre aussi sais
c'est pas je régule plus ou moins bien
et je fonctionne plus ou moins bien
c'est je régule à un niveau de haut
niveau qu'il faut ça me coûte plus ou
moins cher et si j'arrive plus à réguler
je meurs c'est pas un c'est vraiment un
coût énergétique pour réguler alors pour
s'en sortir la plante à la compartimenté
c'est à dire que elle maintient les
différents organes elle dans la cellule
à des niveaux qui sont variables en
fonction de la fonction de cet organe
elle donc les red sox minimum dans une
cellule végétale c'est dans les
chloroplastes c'est là où il ya la
photosynthèse
on va être des moins 600 millivolts
choses comme ça donc très réduit
le noyau doit être maintenue à un niveau
bas
parce que s'il n'ose il si le noyau
s'oxydent et à une destruction de l'adn
donc on a avec les problèmes qu'on peut
imaginer la vague qu elle va être un
niveau plus plus élevé voilà il ya les
différents organes elles qui sont
maintenus à des niveaux différents
il ya surtout des tampons chimiques qui
vont donner des électrons où des protons
prendre des protons électrons pour
maintenir l'équilibré
ça c'est ce qui permet de réguler à
court terme et quand ces tampons
chimiques sont dépassés parce qu'il ya
trop de perturbations
extérieur dans les dix ça va déclencher
l'activation de gênes qui vont lancer la
formation de protéines ces protéines
vont réguler le ph redox mais ça on
comprend vite qu'une protéine à
fabriquer c'est encore un coût
énergétique et puis ça nous rentrer le
côté génétique aussi c'est que si la
plante a les gènes pour faire ces
protéines qui régulent pas pouvoir les
faire si elle n'a pas ça va
déséquilibrer un peu plus ce rôle très
important dans la compartimentation
c'est pas juste en intracellulaire au
niveau des différents organes on sait
que la plante troc si des 3,6 dell va
mettre dans les parois elle va évacuer
pour maintenir son niveau cellulaire
elle évacue dans les parois tout ce qui
est roissy d'oxydé d'accord alors le
lien derrière et qu'on a vu aussi avec
la santé animale c'est que l'animal il
va manger les parois il triche pas il
prend pas juste le jus intracellulaire
donc globalement ça va déséquilibre ça
ça va maintenir le niveau redox correct
ph redox correct dans la cellule mais au
niveau moyen de la plante
on n'aura pas la même on n'aura pas la
même chose voilà mais le principal mode
de régulation pour la plante c'est au
niveau de la rhizosphère est donc en
milieu trop réduit il ya que les plantes
qui sont capables de pompes et de
l'oxygène de l'air par les feuilles pour
le descendre aux racines et donc de ré
oxydé de ramener un niveau d'équilibré
qui vont pouvoir survivre
alors pour les cultures clcv de vue il
ya pluri certaines variétés de fortes
sorgho un peu en fait c'est le real à
capacité de en fait c'est d'un amant
cellulaire programmée niveau ça détruit
des cellules ça permet de faire des
pailles en fait ça va ça fait des tubes
qui vont permettre à l'eau de l'oxygène
de diffuser dans l'air d'arriver aux
racines mais à part leur il n'y a pas ça
s'appelle les haïr en chine c'est ces
structures
mais par leur ia pas il ya toutes les
plantes aquatiques le fond mais les
cultures cultiver dangereusement dans
l'eau il y en a il a pleuré
voilà mais le cas inverse quand même
celui qui est très fréquent chez nous
c'est un cadre sûr oxydation et la
plante elle va prendre les produits de
la photosynthèse
elle valait descendre au niveau des
racines ça ça va modifier le ph et le
red sox et elle va l'orienter de manière
spécifique parce que le niveau ph redox
va déterminer le type de microflore qui
va se faire les différentes populations
et la microflore quand elles les
différentes espèces elles ont un niveau
optimum et quand elle commence à se
développer elle tire le milieu extérieur
vers ce niveau optimum donc la plante en
corrigeant par les exilés racinaire le
psg dox elle oriente la microflore elle
l'a nourrie et 7 microflore maintient le
niveau ph redox de la réseau se faire un
niveau plus favorable alors en plus de
ça ce niveau ph redox on va voir que ça
détermine toutes les formes des
différents éléments et donc ça va
déterminer les risques de carences parce
que les aimants sont plus ou moins
soluble en fonction de leur forme
et puis les risques de toxicité donc
et quand on a 40 ou toxicité ça se
retranscrit en stress oxydatif dans la
planque corps voilà
et puis sur le long terme la matière
organique qui revient sur le sol c'est
elle qui va réguler phr edox donc elle
va tamponné et amener le ph vers le vert
le neutre et le red box vers un niveau
assez bas ça fait baisser le la matière
organique c'est le réservoir d'électrons
donc c'est ce qu'ils baissent le rideau
qs et dans l'autre sens le vrai dox page
du sol ça va déterminer la
minéralisation plus est oxydé plus à
cela se passe minéralisée vite parce que
la minéralisation c'est une oxydation
donc vous voyez toutes ces boucles qui
se font et puis la matière organique
dans quel tamponne aussi c'est les
fluctuations voilà donc au bout du
compte
comment ça fonctionne donc en milieu red
hot trop bas donc ça va être une rizière
ça va être surtout pour ici des seuls
compact et bad bank qui sans gorge dès
qu'il ya un peu de pluie ils s'engagent
l'oxygène ne circulent plus il faudra
quand ils sont saturés l'oxygène ne
circulent plus donc il ya eu une
réduction forte donc leur et dock sud
très bas pourquoi ça va on va voir que
ça va très vite en deux trois jours
faire pour perdre et 300 400 mille volts
donc vous rentrez dans deux l'asphyxient
en fait ce qui se passe c'est que a
seulement laissé plantes qui peuvent
pomper de l'oxygène qui vont y arriver
le problème c'est qu'en plus de ça la
plante elle absorbe essentiellement de
l'ammonium qu'ils peuvent pour finir pas
créer des problèmes à bord - ya une
force d'absorption qui est moindre la
capacité de pompes et de l'oxygène fini
par baisser
on rentre dans tes risques de toxicité
offert à l'arsenic s'il y en a le faire
il y en a pratiquement tout le temps il
devient très solubles donc ça en fait
trop pour la plante on va commencer à
voir des bactéries anaérobies enfin des
bactéries pathogènes qui vont se
développer
ce label cette capacité de la plante de
pompes et de l'oxygène et finalement le
nôtre et docks ce niveau de la
rhizosphère ebay ce qu'on pouvait
compter sur un cercle vicieux credoc
trop bas faire et donc de plus en plus
bas et puis on rentre dans des bactéries
strictement anaérobie qui vont tirer le
milieu alors ça laisse pas du tout
d'oxygène parce que ça ne supporte pas
et donc ça baisse ça baisse et on est
sur un cercle vicieux
alors quand ça baisse autant que ça et
ben l'unification ne marche pas parce
qu'il n'a pas les bactéries et les
champignons pour unifier la
minéralisation corps - et puis on a
d'autres matières organiques qui
s'accumulent qui n'évolue pas donc là
vous êtes sur des sols plein de matières
organiques qui ne sert à rien vous
faites de la tourbe ou du pétrole enfin
ça dépend de l'échelle
quel on regarde comment on stocke pour
dent dans un moment voilà
mais au niveau des plantes en plus de ça
alors ça vaut le coup sauf qu'on va
faire du méthane donc gaz à effet de
serre delage 2 est toxique fortement
pour les plantes
la plante elle obligée de passer en
fermentation niveau énergétique et
récupère 6%
donc c'est il ya tout qui se bloque et
là on est encore sur du riz parce que
sur sur un maïs
un poids quelques jours les pieds dans
l'eau ça s'arrange pas les racines et à
croissance derrière ça mais à un moment
à reprendre donc et la minéralisation
elle est quasiment les quasiment nul
donc les éléments ils sont bloqués et en
plus de ça une plante donc la forme
dominante de la zot ça va être de
l'ammonium et on va voir qu'une plante
qui absorbe de l'ammonium pour maintenir
son équilibre électronique elle va
relâcher un proton donc elle va
acidifier la rhizosphère et on
acidifiant la rhizosphère alors sur un
sol alcalin c'est bon mais sur un sol
qui n'est pas le cas l'un d'eux on va
solubiliser très fortement l'aluminium
et on va entrer dans les problèmes de
toxicité à l'aluminium
en fait quand ça commence à plus
respirer à descendre comme ça on sait
plus si on a de la toxicité al age 2 est
offert à l'aluminium
on a tout un mélange de trucs et on a
des béninois il voudrait voir le risque
de quoi je parle
on va voir tout un avaient toutes un
tout un contexte d' asphyxie
donc en fait on a plein d'énergie mais
on n'a pas l'oxygène pour l'utiliser on
a un carburateur noyer on a le plein
d'essence mais pas deux mais on peut pas
faire tourner le moteur
en plus de ça émissions de gaz à effet
de serre il ya aussi le n2o une erreur
là dessus et le ch4 et n2o et un pic
d'émissions à 0 millivolts on verra
inversement redox ph du sol trop élevé
donc là alors tout à l'heure trop bas en
gros en dessous de 350 mille volts sur
un ph 6 et 2007
il n'y a plus beaucoup de plantes qui
arrivent à s'en sortir à paris
la ph élevé je parle je vais parler de
ph les dreadlocks élevé ça va être au
dessus de 500 mille volts 5 600
millivolts ça dépend du ph
ça commence dès 6 ans et déjà au très
haut
alors ce qui se passe c'est que la
plante
eh ben elle va être obligée de prendre
plein de produits la photosynthèse les
descendre au niveau des racines pour
équilibrer par la microflore pendant
qu'elle fait ça à cette époque elle fait
pas de surface foliaire
donc elle pousse peu c'est sa capacité
de réduction des surfaces pour lire sa
capacité d'absorber d'accumuler de
l'énergie
en plus de ça elle absorbe des nitrates
parce que ça va être la forme dominante
si on va voir ça tout à l'heure s'il
perd chez trop élevée elle va essayer
d'acidifier effectivement c'est souvent
voilé une voix quand une plante qui
carence est en fait c'est parce que le
ph est trop élevée la plante elle va
relâcher de l'acide pour orienter pour
baisser le péage pour solubiliser le
faire il ya en effet variétale ça c'est
sûr il ya un effet aussi sur le on va
voir comment la structuration du sol
joue un rôle important dans le niveau ph
redox d'accord et puis comment
l'activité biologique joue un rôle
important
donc après on je devrais répondre à ça
avec tout
donc pour continuer la plante elle va
absorber essentiellement des nitrates
qui sont la forme dominante et donc
absorber des nitrates on va voir que ça
un coup parce que c'est plus un
transport un transport passif absorber
de l'ammonium ses passifs absorber des
nitrates c'est contre un gradient
électrique donc c'est une dépense
énergétique et ses nitrates elle va
devoir les transformer en ammonium pour
pouvoir faire des protéines c'est encore
une dépense énergétique
donc là ne plante elles perdent
l'énergie pour compenser la elle fait
peu de feuilles
elle perd encore d'énergie pour prendre
des nitrates elle fait peu de feuilles
elles perdent l'énergie pour transformer
les nitrates en ammonium elle fait peu
de feuilles
en plus de ça les nitrates c'est soluble
on peut les perdre
donc c'est ce qui va vous faire des
régulations vous n'avez pas le droit de
mettre d'azoté au moment où il ya
beaucoup de pluie parce que ça peut se
laisse iv que ça va se polluer encore
donc ça nous pose ce problème là aussi
d'être sous forme nitrates sur des
redhawks élevés ont réussi on a des
métaux lourds
on rajoute un problème ils deviennent
plus solubles cadmium le plomb donc
toxicité qui vont encore empirer le
problème ce qu'on va voir aussi c'est
que ces plantes oxydé elle attire les
virus les champignons les insectes
elles permettent le développement des
champignons des virus c est hier
un set donc tout ça ça baisse la
production de la plante et au bout du
compte on a peu de biomasse qui revient
sur un sol qui est super oxydé donc
minéralisation très rapide très peu du
mifi cassions perte de la matière
organique et la matière organique
servait à voir d'électrons on a notre
époque ce qui monte et vous voyez le
cercle vicieux de la dégradation
quand on n'a pas les plantes qui
poussent suffisamment pour compenser la
minéralisation et ben on se dégrader en
s'oxyde de plus en plus et puis on est
aussi des plus à se minéralise vite donc
plus il faut de feuilles pour compenser
alors qu'on en a - et redbox très bas il
n'y a pas de minéralisation parce que
les minéralisations si une oxydation par
contre n'y a pas d'évolution de la
matière organique et pas d'unification
donc en fait on a plein de matières
organiques mais qui sert à rien parce
qu'elle elle est bloquée elle évolue pas
voilà c'est les tours ben ça devient on
a des taux de carbone très très élevé
mais qui nous servent strictement à rien
parce que c'est parce que c'est bloqué
voilà alors après les interactions entre
ces suresnes et redox on travaille
dessus
c'est assez compliqué il semble la pâte
plus il ya de haine puis on a c'est
assez compliqué c'est différent dans
l'eau si on n'est pas encore sûr là
dessus ça dépend un peu des situations
là on ne trouve pas de
des choses très clair là dessus ça va
dire plus que le csssrn il va falloir
aller plus dans le détail sur le c est
ce que c'est du c'est stable ou du sel
habile on va voir le modèle à peu près
derrière
donc là on a vu et 17,2 scénario
catastrophe serait donc trop bas
asphyxie progressive et qui s'augmente
donc service yeux vers le bar et docks
trop très fréquent sas oxyde sur oxyde
sur oxyde et on finit par plus rien
produire parce que la plante elle va
faire que qu'essayer de compenser le
milieu et il y arrive plus alors le pire
de tout c'est les sols compact et
compass structure il pleut ça sent
d'orge sa chute et trois jours après ces
super héros
pl la plante c'est une catastrophe
totale je ne sais pas c'est comme si
quelqu'un se noie et on met sous oxygène
pur pendant deux jours et puis on
s'aperçoit que ça ait fait des problèmes
on leur remet on leur met un coup de
noyade pendant deux jours pour rétablir
le truc
donc on est surtout télé c'est là donc
c'est un peu comme ça que ça se passe
alors ces scénarios catastrophes
on est quand même nous ici pour
construire du positif et donc comment ça
se passe quand on arrive à restaurer
qu'on arrive à avoir un ph et henri
ducks qui sont qu'ils sont bien bien
équilibré la plante elle va descendre au
niveau des racines un petit peu des
produits de la photosynthèse
alors là c'est juste pour une histoire
de coups pour la prospection pour les
éléments nutritifs des grosses racines
sel coûte cher lui à faire elle va
sous-traiter au mycorhizes donc voilà
elle va mourir des mycorhizes qui vont
les chercher pour elle mais l'essentiel
de la production photosynthétiques ça
permet de faire de nouvelles feuilles et
donc d'augmenter la capacité de
production
et puis l'ont donc on a des plantes qui
se développe bien au niveau éléments
nutritifs
on va être sur un équilibre où on aura
un peu de ménage 4 plus on peut naître
d'être au moins elle va surtout prendre
du nhk de plus parce qu'elle préfère ça
on n'aura pas de toxicité
ni trop réduit ni trop oxydé les
éléments sont pas toxiques sont pas
solubles à ces niveaux là on va voir que
on aura des plantes qui seront pas
attaquer donc des plants sains donc
beaucoup de biomasse cette biomasse elle
revient au niveau du sol si on fait pas
n'importe quoi
ce qui permet d'avoir une partie de
minéralisation qui va les nourrir les
plantes d'après et puis une partie du
mifi qu'à sion qui augmente le stock de
matières organiques et qui nous tamponne
encore mieux le sol qui nous l'
équilibre quand mieux qui permet de
faire cette structure de nourrir toute
notre micro flanc donc on l'a on a un
truc qui est très stable très durable
donc c'est vers ça qu'il faut qu'il faut
aller etc il y aller plus vite possible
et là je rajoute une vache dans le
système c'est c'est pierre emmanuel
radics qui m'a fait comprendre que la
transformation de la matière organique
dans le rumen on l'a nulle part on peut
mettre tous les couverts qu'on veut on
n'aura pas on est entré réduit ont fait
une blouse d'un d'une vache qui est bien
alimenté cph 6 ennemis redox 0 quand
quelque chose de très très réduits qui
permet justement de réduire nos sols 3
oxydé et nourrir les vers de terre la
microflore un peu tôt voilà donc l'idée
c'est d'arriver à utiliser tout ça pour
avoir une gestion agronomique des
maladies parce que c'est quand même un
truc qui nous sommes des maladies des
instincts des bioagresseurs gênait le
globalement et dans les bio gresser là
je vais le dire tout de suite je mets
pas les adventices parce que autant par
le ph redox on va pouvoir identifier des
zones où la plante ne sera pas attaqué
ni par les bactéries ni par les
champignons ni par les virus ni par les
insectes ni par les nématodes
par contre on va pas réussir à créer un
milieu qui est favorable juste aux
cultures mais qui est défavorable à
toute les adventices il va falloir
trouver autre chose
elle gérer autrement voilà donc ce qu'on
va voir c'est que c'est très puissant
parce que ça nous permet d'intégrer dans
un seul regard
l'effet des variétés ou des espèces de
l'environnement donc du sol du climat
des pratiques
est ce qu'on va faire sur les sols avec
l'effet sur les bio gresser donc c'est
une lecture qui unifie pas mal et qui
est bien à l'ordre ce que vous montrez
c'est qu'en fait les pratiques les
systèmes de culture il impacte le ph
l'orénoque la conductivité du sol c'est
paramètres dans le sol ces impacts le
paramètre ph rédaction du jt dans la
plante le génotype impact c'est
paramètres dans la plante et ses
paramètres dans la plante et le sol ça
impacte le développement ird et où les
attaques des bioagresseurs donc c'est ça
il ya trois quatre ans je vous présenter
cela comme des hypothèses de travail
vous montrer que tout ça on l'a démontré
depuis voilà et on l'a publié on est en
cours de publication pour le dernier
trou voilà alors en sciences du sol la
chimie des sols on la vire on nous
présente ça comme ça la solubilité des
éléments nutritifs c'est lié au ph
on le retrouve sur des documents sur la
vigne on retrouve dans des documents
c'est vraiment ce qui nous est présenté
par tous alors c'est un peu dommage
parce qu'en fait c'est ce qu'on appelle
les diagrammes de stabilité des phases
on met le ph
le potager la lumière qui le ph
le potentiel redox et pour tous les
éléments on va pouvoir faire ces
diagrammes la quelle est la phase qui
sera la plus stable en fonction du ph et
du red box
ça s'appelle des diagrammes de pourbaix
ya des logiciels qui permettent de les
laisser faire ça date de 1945
c'est de la thermodynamique des
solutions que diluer c'est de la chimie
solide reconnu c'est pas rien de rien de
nouveau c'est de la sadc fait pour une
concentration donné pour une température
donnée on retrouve la limite de l'eau
ici donc en fait la liche maçons un peu
étiré
en largeur et puis ce qu'on voit c'est
que le faire il va être soluble que sur
leur soient des pêches très acide sur
des redhawks très bas si on change la
concentration ça va se décaler un peu
par la voilà on peut on peut tracer tous
ces diagrammes est une plante qui en cas
de carence est en fer et ben elle va
acidifier au niveau de la rhizosphère et
probablement réduire aussi on la passe
et moins mesuré on sait que ça signifie
ça il ya plein de publication mais il
faudrait se pencher sur le dos reis le
manganèse on va avoir le même type de le
diagramme manganèse est plutôt soluble
or la halle l'équilibré plus près d'une
heure alors ce qu'on voit déjà c'est que
le bas la forme elle est quand même bien
plus lié au pe plus ph donc parallèle à
cette pente là vous voyez ce parallèle à
cette parallèle là c'est un peu plus
fort parce qu'il ya plus d'un électron
qui ait changé de la halle
donc ça doit en fait il ya deux
électrons sa double la pente la pente là
elle dépend du nombre d'électrons qui
est échangé entre les entre les deux
éléments
est-ce qu'on voit bien c'est que c'est
pas une histoire que de ph ou que de
redbox d'accord et que une plante
carencée en manganèse
elle va essayer de pareilles de
descendre par là elle est un peu en bas
à gauche
elle va faire ça avec des bactéries
général des micro organismes en tout cas
alors ces diagrammes ils sont importants
pour gérer pas mal de choses quoi c'est
par exemple une ferme en camargue il
était en irrigation henry rien ils se
disent je veux passer en semis direct
passé en plus via l'arrêté l'irrigation
et la première année eh ben ils se
retrouvent avec une grosse carence de
manganèse parce que le temps de remettre
de la matière organique pour baisser les
coûts pour faire ce que ces lots en fait
ce que c'est la saturation en eau eh ben
ils se retrouvent dans une zone en plus
citées sur les péages un peu plus élevé
que ça même donc ils se retrouvent dans
une zone qui est trop c'est trop oxydé
alcalines pour le
pour que le manganèse soit soluble c'est
seulement la forme humaine de plus qui
est soluble d'accord les autres formes
c'est des oxydes qui sont pas solubles
donc là bas on identifie des carences en
manganèse sur les feuilles ans se dit
bon bah j'applique du manganèse problème
section l'appliquant foliaire on
augmente la concentration ça précipitent
plus vite
donc ça décale les équilibres corps et
donc on observe sur les feuilles une
toxicité une carence en manganèse
on met du manganèse sur le sol et on a
une carence encore plus forte
ou en tout cas on ne baisse pas du tout
la carence donc en fait mais il faut le
mettre en foliaire quand on est comme ça
et sous des formes soluble qui soit si
minable directement on peut le faire
pour tous les éléments donc ça va nous
donner toutes les toxicités toutes les
toutes les carences possible il ya quand
même un élément qui est fondamental
c'est là zot alors déjà voilà le
diagramme pour une contraction moyenne
mais ce qu'on voit c'est bien que la
forme d'azoté elle est pas lié au ph
il est vraiment lié au pe plus ph elle
est un peu lié au ph mais elle a un peu
lié aux époques mais surtout lié à
wasquehal est par rapport à cette pente
là ce qui est avec le neutre et ici on
voit d'accord donc on voit vite qu'un
seul oxydé on va être sous forme
nitrates dominant un sol réduit on va
être sous forme ammonium dominant alors
il faut faire gaffe à pas aller dans des
ph très élevé en très réduits parce
qu'on va faire d'eux de l'ammoniaque qui
va ce qui va partir mais bon on est sur
des péages sur le sud neuf donc ça va
voilà donc
sur cet azote ya plein de choses à dire
ça c'est la limite des milieux naturels
si on la reprend en fait pour la zot on
peut se dire c'est pas très important
parce que la plante elle peut absorber à
la faute soit des nitrates soit de
l'ammonium voilà mai donc c'est la forme
qui va changer alors on va voir l'impact
que ça sur la plante ça ça va changer
pas mal de choses
le premier truc c'est qu'une plante qui
absorbent des nhk de plus elle rejette
un âge plus donc elle acidifie la
rhizosphère une plante qui absorbait nos
trois mois elle rejette un rush - ll
câline is la rhizosphère d'accord donc
sur un sol alcalin de mètres du no3 mois
en plus d'avoir un coup on a le quai
ligny encore un peu plus au niveau de la
rhizosphère ce qui n'est pas terrible et
nhk de plus et nos trois mois ça
représente 80% des ions absorbée par une
plante à peu près donc on va modifier le
ph de la rhizosphère et ça ça va
impacter la solubilité de tous les
autres éléments
donc on se tient on se tient ensemble
voilà ensuite on a des risques de
d'estivage de la zot parce que quand on
est en année aux 3 - c'est soluble ça se
sent ça peut vite partir avec le avec
l'eau avec la réalité est que bah si on
veut gérer en fait nos problèmes de
de risque de pollution par les nitrates
et ces choses là eh ben si on maintient
notre milieu où la forme dominante ça
sera de l'ammonium on va perdre beaucoup
moins de nitrates
si j'ai dit beaucoup moi c'est parce que
y'a jamais va voir s'il n'y a pas un
équilibre thermodynamique exact dans le
sol il ya aussi une notion de dynamique
il faut le temps pour que ça se
transforme de prendre quelques jours
mais globalement on va voir que l'on
peut modifier fortement donc ça s'est un
peu sortir du cadre parce que tous nos
modèles agronomie qui sont faits pour
tourner dans cette zone là parce que
l'essentiel des sols je suis tous sont
là dans un premier temps ça va être bien
nhk de plus mais si on est sur un seul
trait oxydé ça va rapidement faire du
hainaut trois mois c'est de l'oxydation
donc on va pour les acides aminés west
ham omnium et puis et puis jusqu'où on
vend quoi ça va s'oxyder en fonction du
milieu dans lequel on est voilà donc
c'est quand même important de sortir du
cadre pour gérer nos histoires d'hazard
de risque de pollution aux nitrates
on peut essayer de dire je gens mais pas
comme ça risque de se les civils où on
peut plutôt se dire je fais en sorte que
mon sol permettent de le garder sous
forme d'ammonium est donc là je pourrais
en mettre plus tôt quand la plante en a
vraiment besoin
après il va falloir revoir peut-être les
régulations et c'est comme hier
quelqu'un disait il va falloir
retravailler tout la génétique par
rapport à nos systèmes je pense qu'il va
falloir aussi leur travail et août tous
les modèles agronomique qui sont bahaïs
ont fait ici c'est ce qui est logique
parce que l'essentiel des sols sont là
mais il faut qu'on sorte du cadre et
qu'on se dise maintenant on essaye
d'aller là et nos systèmes ils vont
fonctionner différemment donc il faut
qu'on fasse les études qui sont là là ça
va être quoi ça va être ses modèles qui
sont sous préfet sous forêts
donc ils sont comblés il n'y a pas tout
à refaire
il faut bien prendre conscience de ça si
on est vrai rejet l'eau calcaire oxydé
avec peu de matière organique vous
mettez du nitrate
vous avez un coût énergétique pour la
plante qui va absorber vous avez ça et
puis vous avez le fait qu' on va
alcalines is est encore plus tout à
l'heure je voulais dit et voilà c'est la
photosynthèse qui nous permet d'aller
vers la donc tout ce qu'on va mettre
comme comme feuille
ça va aller ça va nous permettre de nous
maintenir sous la soul au peuple ça
c'est fondamental à partir du moment où
on a restauré le seul comme il faut
qu'on a mis plein de carbone qu'on leur
fait une structure du sol qui a écrit ça
on va tourner sous forme ammoniac encore
mieux sous forme acides aminés c'était
encore mieux et ça bouleverse pas mal de
choses donc en fait après c'est juste du
bon sens quoi quand on allait quand
c'est pour ça qu'il ya pas besoin d'eux
de se prendre trop la tête sur la chimie
red hot mesure un truc déjà quand on a
compris comment ça fonctionnait voilà
vous avez un seul qui est oxydé ben
mettez plutôt durer parce que c'est une
forme réduite qui va si drôle ise en
ammonium et puis après si c'est très
oxydé elle va aller en nitrates mais au
moins elle aura réduit un peu le milieu
si au contraire vous êtes sur un sol
engorgé dans une rizière il faut mieux
pas mettre de lure et insolent qui c'est
un sol complètement engorgé tout le
temps il faut mieux lui mettre un
ammonitrates qui varient oxydé après on
a une cible on va voir qu'on a une cible
et qu' il faut apprendre que pratique
elle fait quoi
elle nous décale comment et comment je
reviens vers la zone idéale la zone
foliaire ça va être pareil ça va
dépendre de la forme ça va jouer sur la
feuille directement mais vous mettez de
la zone foliaire sous forme de nitrate
la plante elle va va être obligé de le
réduire en ammonium ça va lui coûter
et surtout ça va favoriser les
champignons et les virus
vous mettez de l'ammonium la pierrick eu
la llose duris est connu c'est clair
c'est net vous mettez lafferty sous
forme d'ammonium elle n'a pas de
problème c'est la forme réduite cela
j'aurais peut-être cissé dessus vous
mettez des nitrates du champignon il
explose complètement alors derrière ça
on retrouve chabou tout aussi un donc on
est juste en train de donner un autre
grille de lecture à pas mal de choses
qu'on on va comprendre un peu mieux et
surtout ça va nous aider à 10 rebonds
mais comment on fait pour gérer tout ça
quoi alors on manque de champignons dans
les sols mais pourquoi on manque de
champignons dans les sols sains ils ont
rien à manger et 2
ils ont aussi leurs zones de optimum et
6 et 3 oxydé trop réduit ça leur va pas
trop oxydé ça leur va pas non plus john
keynes dans ces vidéos il dit
la microflore l'idéal c'est d'avoir une
microflore qui est un aérobic
facultative anaérobique facultative ça
veut dire que ça va se balader par là
curieusement voilà donc voilà alors j'ai
pas précisé mais il ya cette histoire de
chimie redox le nh4 plus et réduit le n
o 3 mois est oxydé alors vous allez dire
mais c'est moins ici et c'est plus ici
ça doit être l'un vers ce qu'est ce qui
compte c'est les hautes eaux
ici il ya trois oxygène on est proche de
cette ligne de l'oxygène 6 à 4 h plus
sonné pour 4,4 hydrogène
on est proche de l'année plus près de là
donc en fait ce qui compte c'est le
rapport hydrogène oxygène et la charge
en plus dernière et donc pour bien que
ce soit clair nhk de plus c'est la forme
réduite
même si un plus et ça ce petit truc là
qu'a l'air de rien ça bascule pas mal de
choses donc voilà je sais plus pourquoi
j'ai mis ça alors voilà bah c'était
toute l'évolution des engrais il va
falloir apprendre à le raisonner en
fonction de nos conditions du nitrite
nitrates ça c'est clair il ya plein de
publication c'est pas ça du tout je
pense que chose qu'ils ont senti ça
c'est la plante prend essentiellement
des nitrates c'est quand elle est dans
un sol trop oxydé si on fait l'étude
dans un sol trop oxydé on voit que la
plante elle absorbe essentiellement des
nitrates c'est parce que c'est tout ce
qu'elle a sous la main
par contre il ya des publications on lui
donne que des nitrates elle va absorber
beaucoup de nitrates
on lui donne que de l'ammonium elle va
ça va absorber moins de n 10 au total
on lui donne que des acides aminés en
absorbant encore moins par contre on lui
donne le choix entre les trois elle va
prendre essentiellement des acides
aminés un peu d'ammonium est quasiment
pas ministre at elle est pas feignant
tel veulent consomme le moins d'énergie
possible elle et l'économe c'est pas la
peine
ben oui elle est où c'est le voilà alors
c'est même plus compliqué que ça c'est
que ce qui régule l'absorption des
acides aminés c'est surtout les manques
de carbone donc elle va absorber andré
s'est terminée pour en fait pour
absorber du carbone parce qu'avec un
acide aminé le prends du carbone aussi
c'est c'est moi je vous parle de
publications scientifiques sérieuses
que je que j'assemble j'en ai noir 4000
attend donc pardon ça dépend ça dépend
de votre situation quoi du sol où vous
êtes
c'est il faut le gérer de manière
intelligente en fonction d'où on est sur
un sol complètement engorgé au moment où
on veut faire le smi il faut peut-être
mieux leur est oxydé un peu lors quitte
à mettre qu'un peu de thune party de
mono nitrates et puis quand ça a démarré
qu'on sait que ça va réduire dès que ça
va serait aussi des derrières balade aux
après on la met en sûrs et ben je suis
en train de vous le dire mais moi c'est
juste de la logique par rapport à la
thermodynamique
ça c'est de la science solide cac40 1945
quoi c'est et la chimie redox des
rizières c'est très très bien connu les
publications plessis 1972 c'est un
indien qui avait fait ça donc c'est bon
là je suis sur l'enfant dit sur du
solide quoi c'était public il faut aller
chercher qu'on assemble mais c'est voilà
ça marche comme ça voilà donc si on met
toutes les carences toutes les toxicités
bas on se retrouve avec une zone comme
ça là à peu près annoncé de l'acide
aminé ces deux là zot organique avec du
carbone combiné avec du carbone
et puis après il y en à différents est
différent mais c'est du carbone de
l'hydrogène un peu d'oxygène et de la
zot
alors il y en a certains qu'on du
souffre aussi
quand alors que ce qu'on va sortir c'est
à dire ou non le calcul il est assez
vite fait c'est que la méthanisation
elle sort bus
le h4 et plein d'énergie donc si on sort
l'énergie y en a plus y en a moins moi
moi je n'ai pas fait d'analysé de ce
qu'il reste a sorti du méthaniseur mais
un calcul de thermodynamique
on a enlevé de l'énergie en a moins dans
ce qui reste là il n'y a pas de
et après les méthaniseurs alors si vous
en parlez à mettre complètement contre
c'est c'est surtout sur le comment c'est
fait c'est à dire que vous avez une une
ferme où les sols sont dégradées a pas
beaucoup d'énergie dedans ça fait de
l'herbe est oxydé ça fait des vaches qui
nous sont mal nourris qu'ils sont
malades
ça fait une ferme qui a des grosses
charges de deux vétérinaires cas des
grosses mortalité donc qui
financièrement tourne pas bien et on
leur dit vous allez mettre un
méthaniseur donc vous allez vous
endetter encore un peu pour acheter un
méthaniseur qui va en fait vider le peu
d'énergie qui reste dans ce qu'on
pourrait remettre sur le sol pour
essayer de le récupérer
là comme ça c'est une catastrophe totale
par contre ce que nous a montrée
entonne c'était hier où avant-hier lui
il est sur des sols qui fonctionne à
fond où il ya rien que ce qui laisse
dessus déjà ça suffit à compenser toutes
les pertes
il ya eu un peu plus avec son
méthaniseur sans dégrader son milieu
donc les méthaniseurs il faut les mettre
sur des fermes qui tourne super bien
voilà il utile l'utilisent quoi et ils
ont ils ont ce que je fais je travaille
sur des schémas mais en gros dessus d'un
certain seuil de carbone tout va mieux
on va voir parce que là zot ça va mieux
et donc la plante dépensent moins
d'énergie donc on produit plus et donc
on a un delta entre la minéralisation
est ce qu'on consomme pas ce qu'on
produit qui est très positif
donc on peut utiliser ce truc-là sortir
de la production tout va bien par contre
quand on est sur des seuils de carbone
très bas
globalement on a une minéralisation qui
souvent plus forte que la production
donc en plus
enfin que la production de biomasse
complète donc comme on exporte une
partie il y a il reste un peu d'éléments
nutritifs de danse et un en grand c'est
à peine mieux qu'en hongrie mais enfin
qu'est qu'un engrais minérale peut
concentrer quoi il ya qu'est l'énergie
par définition n'est allé la sortir
autant qu'on pouvait donc voilà il faut
il faut le raisonner intelligemment il
faut pas être pour ou contre dans
l'absolu on peut faire de la
méthanisation intelligente c'est mais
par contre comme elle est comme l effet
la plupart du temps elles
elle est dangereuse pour moi voilà donc
toutes nos toxicité manganèse fer
cadmium nickel zinc plomb les carences
ici des toxicités faire arsenic souffre
manganèse dans cette zone là on va avant
on est en trop réduit sa solubiliser
beaucoup le manganèse beaucoup le faire
beaucoup l'arsenic beaucoup le souffle
et donc ça c'est tout ça la plante à
l'emprunt trop et ça lui fait des
toxicités puis on descend encore c'est
h2s méthane les émissions de n2o enfin
on voit que que notre zone là il
commence à être ça se resserre
voilà alors l'étape d'après ce que j'ai
montré hier c'est qu'une plante la
racine
globalement elle est négative aux traits
négatifs juste à l'apex plus négative là
et donc elle va absorber naturellement
en fait c'est un la traction électrique
qui fait que c'est un absorption passive
pour tous les aidions positif par contre
on passe en n3 - si c'est ça qui domine
dans le sol et ben l'absorption ça
devient un phénomène actifs et cette
absorption une plante qui absorbe du no3
moins on voit sa respiration racinaire
augmenté de 10 à 15%
ça ça veut dire qu'elles dépensent 10 à
15% plus d'énergie qu'une plante qui
absorbe du nhk de plus pour le fait
d'absorber du 1 2 3 - et pour
transformer ces no 3 - 1 h cas de plus
pour faire de la protéine c'est encore
15% d'énergie au niveau de la plante en
plus donc
voyez comment ça bascule vite c'est que
là on se retrouve avec 30 % déjà au
niveau de l'énergie est ensuite si on a
un peu des 40 et des sécheresses enfin
des stress hydriques l'efficience de
l'eau lm moitié moindre ci est la plante
s'est nourrie en hainaut 3 - donc s'il
ya plein d'eau ça passe s'il ya plein
d'eau ça passe s'il ya c'est un peu
limite
et bien la plante elle va consommer bien
bien plus d'eau pour utiliser le nitrate
elle va être bien plus chargé en nous et
elle va consommer bien plus d'eau voilà
ce qu'il faut voir c'est que céder tous
des roues et donc des engrenages je
prends des électrons je donne des
électrons ça va se faire entre les
bactéries entre les éléments c'est s'est
vraiment déroulé ducks c'est ce que je
vous dis c'est valable pour les pour la
zone c'est valable pour le souffle c'est
valable pour le phosphore donc c'est des
publications ou et 2012 et en gros ce
qui entraîne ses roues redox et les
assidus milk qui vont se réduire
s'oxyder et donner des électrons ou
prendre des électrons offert qui va
faire du fer de fr3 donc voilà ces
serrures ainsi du mic fer qui vont
entraîner tous ces équilibres lent alors
dans ses roues redox à des molécules
très importante ça c'est l'hydroquinone
c'est un composé naturel de la matière
organique et dans les plantes c'est une
molécule qui est capable de donner ou de
prendre deux protons deux électrons donc
on voit que ça dans la régulation ça va
jouer force comme tampon chimiques
capables de prendre ou de données de
protons deux électrons ça fait une
grande une large gamme donc voilà c'est
des roues on est sur des roues et si on
met notre pays aux puces ph en fait ici
donc l'orénoque corrigea ph est c'est un
équivalent popus ph
on a les différentes formes d'azoté on
est en ammonium sur un pe plus ph bas on
à la zot de n2 ici on a le n2o gaz à
effet de serre puissant qui est ici on a
le tout la dénitrification dans ce sens
en descendant donc des nitrates des
nitrites dino et puis on descend donc la
dénitrification est comme ça et s'est
déroulée dox voilà donc en fonction du
niveau réduction va être ça va être des
bactéries qui vont faire tourner sa des
niveaux les bactéries nitry fientes août
et nitry fientes
elles sont adaptées à des niveaux redox
qui leur permettent de passer de la la
et quand on les aime comme ça on
comprend vite que les émissions de n2o
ont les risques quand on les risques si
on est sur des sols un peu oxydé où là
c'est trou là on la bloque
et donc on accumule du n2o parce qu'on
l'évacué
donc c'est il faut qu il faut être assez
réduit pour l'évacuer oui c'était le co2
surtout je pense non non il ya pardon
non il ya les deux cas excuser moi et
c'était bien la température dont il
parlait la température augmente
l'activité biologique avec accélèrent
les réactions après après il va yard d
autorégulation je pense aussi c'est que
c'est que si on me verra si on augmente
la minéralisation fortement oui il va
falloir le réfléchir effectivement on va
augmenter le taux de co2 qui va
favoriser la photosynthèse
donc on en reste aux quais plus
facilement parce que plus il ya de co2
plus la photosynthèse à efficace donc
c'est quand même bien heureusement pour
nous il ya quand même des processus de
régulation
alors je dis oui oui effectivement il va
y avoir un stress hydrique qui va
augmenter aussi voilà voilà donc il n'y
a pas que la température il ya le
il ya l'oci qui va qui va jouer avec
heure là dessus on ne sait pas trop où
l'on voit voilà les émissions de gaz à
effet de serre donc s'est ralliée ph
redox pour le n2o pour le méthane on a
vu que c'était henry ducks très bas
le co2 ou si on va voir ça c'est
scellier en fait à cette ça
bien sûr il ya les apports qui vont
jouer là dedans s'il n'y a pas d'âge
haute
meg mais globalement on peut le
raisonner autrement j'ai rajouté des
diapos sur tout ce qui est bio
rémédiation donc comment vont se
dégrader les différentes cochonneries
qu'on a pu mettre dans les sols il ya
des assidus milk qui vont jouer la
dégradation de lattre l'atrazine c'est
une oxydation par le manganèse etc
inhibé par les antioxydants et en fait à
très bas redbox l'atrazine n'évolue plus
parce que parce que sa dégradation c'est
une oxydation et donc si on est dans un
milieu réduit il s'oxyde pas elle se
dégrade pas
c'est une matière atomique désherbant
qui interdit depuis 30 ans et qu'on
retrouve encore pas dans les sols dans
les nappes
une fois que c'est passé dans la nappe
il n'ya pas d'oxygène elle va pas elle
va pas se dégrader
voilà le glyphosate c'est pareil c'est
une oxydation donc
globalement on va le voir est ce que
c'est plus rapide sur un sol luxure du
match
pas forcément parce qu'il ya aussi la
dynamique des trucs qu'il faut qu'ils
aient materi donc mais bon il faut
savoir c'est presque tous ces éléments
ça va ça va enfin tous ces trucs là ça
va se décomposer part de l'oxydation et
donc il faut pouvoir la faire alors
maintenant comment ils fonctionnent au
sol ça on a mis un moment à comprendre
je vous ai mis des niveaux moyens en
fait c'est jamais comme ça ça bouge tout
le temps d'accord donc pour essayer de
comprendre alors la première image que
je vous mettrais que je vous mettais
avec tous mes sol
c'était des sols sécher tamisée comme
pour faire un ph
donc on bio de péage ont plusieurs entre
ducks après avoir mis un peu d'eau c'est
une analyse de sol qui a ça nous permet
de montrer des différences
significatives entre des antres de
l'agriculture de conservation et
et du conventionnel mais on perd une
grosse partie de l'information
en gros c'est si vous allez faire des
analyses de sang quant aux dijoux le
sèche sur la tamise
puis après je vais vous mesurez le ph et
10 rebonds pour mesurer du fer ou du
manganèse ou quelque chose je veux bien
mais pour mesurer le ph
et ça veut dire bah c'est ce qu'on fait
pour les sols en fait voilà selon
l'heure les analyses évolue selon la
saison prend l'échantillon ça va changer
complètement
donc c'est un indicateur voilà ça nous
donne à peu près où on est mais il faut
bien être conscient qu'elle saison on
l'a fait
comment ces choses là donc moi au départ
l'idée trice tessa de faire une mesure
de redbox commencer une mesure ph et
puis en fait je dis bah on perd trop
d'informations donc l'idée c'est de
prendre des échantillons non remanié en
fait on prend un cylindre de sol donc ça
c'est du manchon de pression les rentrer
à la masse dans le sol aux deux euros ça
nous permet de le faire et puis on les
ramène on les met sur des télés tamis et
puis ce qu'on fait c'est qu'on simule de
pluie de 20 mm à 24 heures d'intervalle
donc on les remet en eau
en fait à la capacité au chant ici quoi
et on mesure le red box tous les jours
peu près tous les deux trois jours pour
voir alors le sol rouge en hausse et un
sol sableux dégueulasse on est au bénin
là en fait c'est le sol du bénin c'est
le sol sableux de la station africa rice
et tu veux ça fera vraiment pas à pas
grand-chose on voit redox tout le temps
élevé qui baissent même pas le seul bleu
là on a en fait à trois centimètres à 8
cm de profondeur je vais prendre le
verre d'abord 3 cm 8 cm on voit que le
verre est bien globalement il est dans
une zone plutôt bien peu réduit en
dessous mais là il va être bien
globalement là on va avoir dérivé des
plantes qui après la pluie descendent
bien et après ça reste assez longtemps
pendant 10 jours sans pluie
là il fait 30 degrés on est dehors donc
ça commence à faire des sols pas mal à
sécher on voit que ce sol là il a tenu à
peu près bien passé un sol de forêt qui
est de la matière organique de
l'activité biologique tout va bien elle
seule au dessus en bleu ces prix à 10
mètres de là il ya eu quinze ans de maïs
après la fausse réforme
après avoir battu la forêt donc on voit
que ben tous est oxydé de pratiquement
son millivolts donc le potentiel voilà
là il est il est co globalement bien
moins bon est en hausse et c'est une
catastrophe tout le temps alors voilà je
vous ai remis je vous ai même eu un seul
en plus son cadeau des sols à ph en inde
autour de 4 ou rien de pouce d'accord et
là je vous ai mis le ph
le red box avec toutes les mesures
faites sur les la dizaine de jours là où
il obtient la quinzaine de jours
d'accord ça c'est pour vous montrer quoi
ça veut dire que si on prend que le ph
eh ben je vois pas de différence entre
le bleu et le rouge
je peux dire que les plantes elle le
voit si je prends que le potentiel redox
je vois pas vraiment la différence entre
le
le rouge et le noir ou le bleu et le
noir ça va être difficile de voir une
différence vous garantir que les plantes
au ciel le voilà il ya vraiment rien qui
pousse donc voyez pourquoi on est bien
obligé de prendre les deux axes et puis
que globalement bien il n'ya que celui
là qui est dans la zone à peu près
correct parce que là on à ph 6 et demie
7 là on est à riedholz 400-500 mois donc
on voit l'importance on voit déjà les
faits de la bourrée de faire des
cultures de faire ça mais on voit que ça
bouge beaucoup
donc si je reviens sur la diapo d'avant
ben moi si je dois faire des mesures
j'en fais une là et puis une vie jour
après deux ne commencent à remonter ou
pas là on va avoir une idée à peu près
de comment ça se passe vraiment parce
que sinon vous arrivez au chant vous
faites une mesure si vous êtes sur un
sol très sec
vous allez voir quelque chose si vous en
serez sur le plus humide vous allez voir
autre chose voire même pour la recherche
on se casse vite la tête quoi c'est
compliqué mesurée sur un sol sécher
tamisée il ya une grosse grosse perte
d'informations on arrive encore a montré
des différences entre pratique mais on a
on a écrasé complètement les différences
on comprends pas vraiment comment ça se
passe ce qu'on a mis du temps on a eu du
mal à comprendre et ça c'est mark henry
qui doit être en train de présenter à
côté qui m'a donné l'explication c'est
que chimiquement plus et humide plus le
potentiel dreadlocks est élevé moi je
voyais l inverse on en a grenoble joyal
inverse je vais je vais vous dire
pourquoi derrière quoi
en fait on perde plus ça sèche plus on
perd de l'eau colloïdal qui retient de
l'oxygène et donc plus abaisse le red
box
ça c'est le fonctionnement chimique est
biologiquement celle inverse
biologiquement quand c'est très sec à
peu d'activités biologique
donc ya pas la réduction par les
microbes donc quand on met de l'eau sur
un sol très sec on lance l'activité
biologique qui baissent le rideau qs
biologiquement mais qui montrent leur et
docks chimiquement et donc sur un seul
mort
eh ben ça va de mettre de l'eau ça va
monter leur et docks sur un sol vivant
ça va le baisser parce que ça va être le
côté biologique qui va dominer d'accord
donc ça globalement comment ça
fonctionne
si on met le poing de flétrissement la
capacité au chant la saturation puis là
on en submersion complète chimiquement
il ya ce phénomène et qui est expliquée
par mark henry
et puis quand on arrive à saturation là
sa chute très fort parce que ben
l'oxygène circule plus dans l'eau plus
du tout
biologiquement on va plutôt avoir un
truc comme ça qui nous fait que
l'activité biologique fait baisser le
rideau qs et quand ça sature ça sent
gorge et ben ça tamponne pas un petit
mot pendant quelques temps les polonais
font des cartes des sols pour leur
capacité à rester au dessus de 300 ou au
dessus de 400 mille volts pendant tant
de jours après submersion ça date déjà
il ya 20 ou 30 ans mais les seules qui
travaillent un peu sur leur box et les
anciens pays de l'est
donc voilà donc un sol vivant ben ça
fonctionne à peu près comme ça on peut
espérer l'idée a enfin ça peut être
moins bon est plutôt comme de ce type là
puis l'idéal c'est vraiment un truc qui
va rester globalement au niveau moyen
dans ces zones là qui va tenir longtemps
après submersion qui va rester quand
c'est sec
ce schéma là il est fait un peu à la
main comme ça rapidement mais c'est basé
sur quand même pas mal de mesures sur la
compréhension
on a fait des dizaines de milliers de
mesures qu on a passé du temps à
comprendre ce qui se passait
c'est fondamental pour comprendre
comment le sol se passe pour vous pour
comprendre le fonctionnement mais je
vais vous le dire tout de suite je vous
recommande pas du tout de mesurer un
raid 1 raid ox du sol ou si vous pouvez
le faire comme un ph
après c'est chez tamisée pour donner une
idée globalement on va voir que ça bouge
tout le temps très fortement d'accord
donc je sais pas c'est comme si vous
prenez la vitesse d'une ferrari sur le
circuit de formule 1 je prends la
vitesse de la ferrari à bahamas elle
était au stand
la france pas ma voiture et puis balade
de chevaux c'est pareil elle sera arrêté
au stand
elle sera la même vitesse que la ferrari
est au contraire vous l'apprenez quand
vous êtes dans la ligne droite ça va
faire des différences donc c'est
tellement variables qu'on a du mal à
comprendre en fait ça va être très liées
à l'humidité du coup vous prenez la
mesure quand c'est très sec tous les
sols ils sont pareils et gagnent assez
chimiquement l'autre c'est parce que
c'est logiquement que ça va que ça
bloque
pire que ça vous prenez vous faites si
j'arrivais à que je suis arrivé à
comprendre ça c'est parce que ça nous
arrive est en mesure du semis direct et
du labour d'accord côte d'ivoire on l'a
40 et quel degré sur les sols qui
montrent bien plus et puis vous faites
les mesures le même jour pour comparer
deux trucs et ben votre sol sur la
bourre il est totalement sec
vous lisez un truc ici et votre sol en
semis direct il est là pas de différence
de redbox est en fait ce qui se passe
c'est que la différence est que la
plante elle a de l'eau est là elle en a
pas donc leur et docks ça marche quand
il ya de l'eau c'est utile quand il ya
de l'eau ces pratiques parce que là on a
quand même du mal à mesurer un raid dans
le sol quand c'est très sec et walesa il
n'y a pas un bon contact on n'y arrive
pas bien puis en fait ben c'est pas bien
grave de toute façon c'est pas leur est
donc ce qui nous en a qui qui va poser
le problème
à quoi ça sert à comprendre de
comprendre comment ça fonctionne pour
pouvoir l'utiliser derrière et puis pour
pouvoir faire les mesures au bon moment
si on veut comparer et il ya il va
ailleurs la productivité qu'on va
pouvoir mettre dedans justement qu'est
liées à l'humidité justement donc php
dogues sur dix et on est passé aussi là
mais en fait il faudrait faire une
troisième dimension est avec la
conductivité électrique d'appoint et
l'humidité du sol beaucoup joué sur la
conductivité électrique la compaction du
sol va beaucoup jouer sur la
conductivité électrique
voilà mais l'a pour l'instant on mettre
deux dimensions et puis on va
progressivement mais en fait ça sert à
quoi ça sert à comprendre que la
structure de l'ol est folle du sol elle
est fondamentale parce qu'aussi ça va
beaucoup jouer sur l'eau notre ph redox
il faut le regarder à une humidité
équivalente d'accord d'où l'intérêt des
mesures d'avant on met tous capacités au
chant avec de l'eau dessus et en avant
toi voilà donc l'importance et ses
agrégats qui vont retenir l'eau tout en
laissant de l'aération d'accord donc en
gros et ben ce qui est important c'est
finalement cessé stabilité de l'aude
dans des agrégats dans l'eau d'accord et
moi maintenant on me dit j'ai le droit
une analyse de sol
eh ben je demande un seul à deux tests
ou de la stabilité des agrégats dans
l'eau ces jeux mais une note
vous connaissez pas visiblement certains
de l'eau un grillage et vous mettez vous
prenez une mode c'est vous la mettez
dedans ça c'est du labour ça c'est du
tcs dix minutes après avoir posé la
motte
trois heures après vous avez ça lamotte
table structuré avec sur un sol vivant
il y en a peu dans l'eau elle s'est pas
décomposé vous pouvez la laisser pendre
un moment l'autre il n'y a plus de mode
il ya plus que de l'eau sale donc ce
test là en fait si on a on va vite voir
c'est que si on a des agrégats stable
dans l'eau c'est qu'on a de la matière
organique de l'activité biologique parce
que c'est ça qui stabilisent d'accord
alors si vous voulez une mesure plus
précise il ya une mesure qui s'appelle
de la stabilité des agrégats dans l'os
et c'est ça se fait c'est comment on
appelle ça s'est standardisée et les
labos peuvent le faire ça vous donne une
bonne idée parce que pour avoir une
bonne structure stable il faut
l'activité biologique et de la matière
organique et c'est tout ça qui régule le
red box et qui l'amène vers un bon
niveau donc il fallait comprendre ça
mais il faut pas se compliquer plus la
vis derrière quoi on se l'est compliqué
pour vous
donc autant autant que ça serve alors
comment ça se passe voilà nous et nos
ektron on mesure un raid hawks moyens
mais notre électrodes la pelouse et puis
en fait on mesure un peu tout le moyen
donc on mesure un niveau moyen là par
contre
l'agrégat qui sèche ou kiss humidifie il
peut y avoir des différences d'une
centaine de milles event sans problème
entre le entre le coeur et l'extérieur
donc on est vraiment sur un niveau
redbox moyens et on va ce qui compte en
fait pour le maintenir sur cet équilibre
là qu'est on va voir qui est autour de
quatre cent mille vols l'idéal mais
autour de sept ans avec des variations
c'est la matière organique l'activité
biologique mais n'y a pas d' équilibre
thermodynamique dans le sol ça fluctue
ça bouge tout le temps d'accord donc en
même temps c'est paramètres matières
organiques l'activité biologique c'est
un effet tampon on mesure bien plus
facilement un sol qui est organique et
vivant parce que c'est plus tamponné
quand on met notre mesure ça se lit plus
vite et c'est plus stable que un sol
sableux par exemple sur le sable eux a
mesuré il ya des fois après 20 minutes
ça bouge toujours on en a marre et on
dit que c'est bon quoi voilà ce qui fait
complètement chuté c'est la saturation
c'est la submersion
donc là on rentre on asphyxie
complètement sauf si la racine réussi à
ré oxydé un peu et puis la sécheresse et
bien on a vu que en fait sur un seul
mort ça va baisser plutôt le résop parce
que c'est le côté chimiques qui va
dominer par contre sur un sol vivant
la sécheresse soit plutôt tendance à
oxyder donc il faut bien comprendre de
manière dynamique avec des oscillations
dans le temps et dans l'espace
alors pour essayer de vous expliquer ça
je vais vous présenter une réaction qu'à
un nom un peu barbare c'est la réaction
des
c'est une réaction de chimie redox connu
c'est sur la thermodynamique des
équilibres instables oscillant pour être
précis c'est la réaction de beloussov sa
bottine ski c'est donc là ça va être
accéléré 8 à 10 fois c'est juste des
composés redox un truc à base de faire
un gros match et quelque chose et je
vais voir si ça démarre hop on met ça
dans une boîte de pétri et la couleur
nous donne en fait le niveau redox
d'accord et voilà ce que ça donne donc
là bas déjà moi je me dis mais ça c'est
des populations de bactéries différentes
ou de champignons différentes
ça bouge ça va marier va ça va être
pareil dans le sol en fonction du réseau
que ça va être des populations qui vont
prendre le dessus sur d'autres et puis
surtout et ben vous mettez une électrode
redox ici ah tiens c'est oxydé à tien
s'est réduit à tiens c'est oxydé à tien
se réduit comprenez pourquoi mesurés
dans les sols ça a ses limites mais
globalement on va mettre un truc moyens
là et voilà c'est un va avoir une
électrode qui prend le niveau moyen
et vous voyez c'est original
on peut le faire avec plein de couleurs
c'est joli mais pour moi je me dis mais
ces décès moi c'est de la vie dans le
sol ça quelque part
si on se dit le niveau ph reddox et ça
va déterminer des populations le micro
organise différentes
on est dans voilà à ferro in pour matt
de potassium du cérium c'est on est
vraiment sur du classique donc en gros
si on a beaucoup de matière organique
en fait si on n'a pas un peu de matière
organique peu d'activités biologique peu
d'argile une mauvaise structure le
résultat ça va être très peu de temps
ports et docks ce des fluctuations dans
tous les sens donc pour des
modifications pour les pluies des choses
comme ça la plante elle est en super
oxydé trois jours après elle est en
super réduit trois jours après elle est
repartie en occident
c'est une catastrophe gérard du cercle
les solos qui dit les pires de tous
c'est celui où il trouve à la fois de la
flore de milieu trop réduit de la ford
milieu trop oxydé ce qu'en fait vous
prenez lancement de l'encyclopédie de
gérard ducerf profit des ans
vous pouvez tout lire en ph redox
conductivité pratiquement tous ses
indicateurs
ça peut se ramener plus ou moins
directement à ça alors l inverse si vous
avez une bonne structure de sol que vous
avez un peu d'argile avec du fer des
micro-organismes de la matière organique
et bien votre plante elle va passer une
longue période dans des conditions
redbox correct ça va tamponé équilibrée
au passage une petite remarque les
meilleurs rendements qu'on est en france
en céréales c'est vers la normandie quoi
il pleut toujours un petit peu donc on
n'est jamais en cette fin d'année
rarement saturation complète on est
rarement un assèchement complet est donc
déjà rien que par le climat
il ya un avantage sur le sueur sans quoi
voilà alors après ben je finis avec le
pollack qui va parler tout à l'heure la
structure d epuis mark henry qui est
qu'il doit être en train
la structure de l'eau là dedans on a vu
qu'il y avait un composantes composantes
chimiques
on a vu qu'ils avaient une composante
biologique et ben quand on voit ces
études là on se dit mais est-ce qu'il ya
pas une composante physique de l'eau
avec de l'eau structuré en plus donc ça
c'est des hypothèses ce que j'ai vu me
avancée du cri du solide ça c'est des
hypothèses mais entre l'eau cohérente
avec des domaines de cohérence où toutes
les molécules d'eau vivre en cohérence
cdo qui ont plein d'électrons quasi
disponible parce que le
il s'avèrera 12 02 06 électron volt et
l'énergie d'ionisation à 12,6 donc qu'il
en faudrait peu pour que ces électrons
soit libéré ça fait de l'autre est
réduite avec autour de moi sans
millivolts les molécules d'eau
structurée elle facilite le transfert
d'électrons entre protéines ça c'est de
la publication costaud c'est philipp boy
c'est un éditeur scientifique de la
revue nature
donc voilà donc en fait dans deux
protéines silhouette structurée donc les
électrons passe facilement et pareil
pour la diffusion des protons c'est pas
une diffusion d'un proton qui se glisse
entre les molécules dose c'est des
molécules d'eau qui s'échangent un
proton donc c'est une onde qui se
déplacent ça va des centaines de fois
plus vite donc là voilà tout ça on se
dit les réactions oxydation réduction et
on a de l'eau réduit tu l'as vue sur la
cohérence de l'eau c'est des voix aussi
on se dise ça pourrait être important
alors ça c'est une autre chose ouais
mais là il faut aller voir les vidéos de
mark henry sait on a un autre domaine cd
cd cd voix oui moi je
moi je travaille pas là dessus et
c'est des voies intéressantes voilà
après ça dépend ce que m la deuxième
chose c'est la structure de l'eau donc
gerald polak là il explique quand on
prend une surface hydrophile ce qu'il
observe c'est de l'eau qui se
structurent il appeler ça de l'isie
waters et d'une zone d'exclusion
cet ol exclut tout y compris les protons
donc on se retrouve avec des charges
négatives des électrons en fait très
disponible ici et de l'acide très
fortement ici on est en fait il ya de
l'énergie qui vient de la lumière
infrarouge pour restructurer sa donc là
encore cédé une révolution qu'on se dit
cette eau là dans le vivant elle
pourrait être hyper importante donc il a
fallu travailler mais cette épice
vraiment intéressante
voilà donc l'impact sur le php ducks des
sols et des plantes en fonction de leur
restructuration
ça devient une vraie est une vraie
question de recherche
est ce que quand je mets une électrode
une grosse électrodes qui va croiser ça
je suis pas en train de mesures et quand
l'eau est structuré des électrons donc
un raid hawks bas et des protons ph bas
c'est les questions qu'il va falloir se
poser maintenant je les pose parce que
c'est en train de se discuter à côté
donc voilà alors pourquoi tout ce temps
sur leur box des sols parce que ce qui
nous intéresse c'est quand même les
plantes va ça c'est une publication
qu'on a soumise récemment qu'un césar de
toulouse on prend lui ce décès en pot
tout ça donc c'est des biomasses qui
sont qui sont faibles mais on fait sur
l'ubs les eaux sûres du tournesol on
fait des pop il y en a qu on sature en
eau et puis d'autres où on arrose
un peu régulièrement mais ils sont pas
saturés et on s'amuse on mesure le
credoc du sol tous les deux jours et
puis on regarde le poids de la biomasse
après après 50 jours
et là on s'est amusé à calculer d'emilie
volts fois des jours d'accord comme on
fait des degrés jours ont fait des
minimoys fois des jours en 2010 vol fois
des jours sur un intérêt aussi c'est
quand électromagnétisme le nil unités
cédées webber c'est un flux l'induction
magnétique
ça correspond à quelque chose qu'on
connaît ce qu'on voit c'est que sur la c
sur le tournesol du tournesol camille
dans un sol trop réduit donc qui
submergeait en fait et bien plus les
minimoys jour sont élevés plus ça pousse
et du tournesol qui est mis sur un sol
trop oxydé alors là sa chute très très
vite avec des bonne corrélation
or après on prend seulement celui où on
a saturé le sol en fait au début le raid
l'orénoque le temps qu'ils descendent il
ya quelques jours où on est encore en au
dessus de 500 mille volts qu'est ce
qu'on partait de très haut ce qu'on voit
c'est qu'on a une corrélation moyenne
entre plus et puis il ya des jours au
dessus de 500 mille volts mieux c'est
parce que le seul le tournesol était
était ce super g après par contre les
jours ils les passent en dessous de 350
mille volts ça lui plaît pas et au total
on a une très bonne corrélation entre la
croissance de la plante et le nombre de
jours où le sol a été entre 350 et 500
mille volts c'est tout récent assez
soumis à publication
voilà donc on voit ce qu'on voit là en
gros ça veut dire quoi ça veut dire que
le red box du sol et ils impactent
fortement la croissance de la plante
on a des mesures qui on va voir aussi
que ça impacte aussi le credoc de la
plante
alors on arrive à la plante donc je vous
disais que les signaux redox il régule
un peu tout maintenant alors régulation
des enzymes des pompe à protons des
canaux ioniques de l'absorption des
éléments nutritifs régulateurs de
croissance la mort cellulaire programmée
l'ouverture des stomates les
publications ça s'enchaîne ça s'enchaîne
sachant chaîne jusqu'en 2000 tout était
régulée par le ph est depuis début des
années 2000 tous les jours toutes les
semaines on a des publications sur un
nouveau truc
à tel point que voilà on continue
perception de l'environnement stress
abiotiques stress biotiques tout ça
c'est des signes auraient cédé signoret
dox les cycles phénologique s'est régulé
par des seigneuries ducks donc la
dormance la germination développement
racinaire les développements reproductif
la segmentation des feuilles le
développement des organes floraux le
photopériode isme les cycles circadiens
et on y va on peut en mettre
on peut en mettre vous me demandez en
process je sors une publication qui vous
dit que c'est à tel point que on sait
plus qui n'est pas régulé dans par le
paradoxe dans la plante
il ya trois quatre ans c'était de
nombreux processus sont régulés par le
red rocks il ya trois ans c'était de
nombreux processus si ce n'est tous les
processus sont régulés par du red sox il
ya deux ans s est un processus universel
et l'année dernière la publication sait
rien en biologie n'a de sens si ce n'est
sous le regard de la régulation redox
titre de l'article
donc les gars physiologie ils vont pour
moi le problème c'est que on est passé
tout ph à tour et docks mais bon c'est
pour vous dire à quel point c'est
important dans la plante et qu'il va
falloir regarder en dehors des signaux
électriques
on a gardé une publication très récente
22000 18 où il arrive par fluorescence à
regarder les flux de calcium dans la
plante est là ce qu'on voit donc c'est
un peu ça a accéléré un peu
en fait on va voir un flux qui se
déplace à un millimètre secondes ça
c'est une chenille qui mange la feuille
et hop on a un signal électrique qui est
transmis dans la plante
ce signal électrique on peut le re4
secret avec du glutamate qui va modifier
leur d'octobre courant électrique qui se
met dans la plante voiliers et on a là
le mouvement c'est que là il ya un
insecte qui bouge qui vous fait quelque
part et hop
donc on a des signaux électriques qui se
transmettent tout au long de la plante
ça s'envoie c'est un flux de calcium
donc c'est en gros quelque part la
plante à quelque chose qui ressemble à
un système nerveux
alors c'est plus lent que notre système
nerveux ou bien plus lent un millimètre
secondes c'est bien pire mais ça envoie
des signaux à travers la plante alors ce
qu'on a vu c'est que les conditions
environnementales qui fluctuent ça
stresse les organismes et puis des fois
ça finit par trop les stresser donc il
ya tout un système de tampon redox je
vous a parlé déjà de l'hydroquinone qui
est un composé important de la matière
organique
et puis c'est très très compliqué leur
en physiologie et des pleins pleins par
là qu'il ya des gros régulateur redox le
glutathion ses lacets de la vitamine c
on en retrouve certains qui sont qui
joue plein plein plein de choses plein
plein de rôle en relation avec les
hormones donc c'est des interactions
très forte dans ces systèmes tampon et
puis donc si cette capacité tampon est
dépassée basse agit au niveau de la
transcription avec la formation de
protéines donc en gros c'est ça veut
dire bah toutes les cellules elles
fonctionnent à un niveau ph redox donné
ça soit un micro-organisme une cellule
végétale avec ses parois ou en scellier
l'animal elle doit maintenir un niveau
qui est spécifique niveau physiologique
spécifique mais qu'il est au tour du
fonctionnement énergétique en fait donc
ses compartimentée habito caudry plus
bas que le noyau plus bas que le site
aux places plus bas que le réticulum peu
plus bas que l'espace extra cellulaire
donc on voit là côté jeux bazar dans les
parois tout ce qui est trop oxydé et
puis la transcription de l'adn
ces arrêts d'hawkesbury les
chloroplastes très très bas ça c'est les
publications de physiologie qui ont 15
ans c'est assez solide ce qui est
intéressant là c'est encore plus vieux
une russe 1962 donc on est sur des trucs
qui sont pas de tout nouveau c'est les
micro organismes
ils ont du mal à réguler en interne
parce qu'ils sont trop petits dons qui
régule en fait le milieu extérieur par
les populations
c'est l'histoire de quorum sensing des
bactéries de biofilms et se fait en fait
ils ont une capacité à modifier le ph et
dreadlocks de l'environnement qui est
supérieur aux organismes plus plus
développé une plante elle va régulier
son milieu interne et son milieu
externes c'est-à-dire la rhizosphère
corps avec on a vu tout les exultation
racing en cédant sur cela et puis un
animal si on y pense bien n'y a pas
beaucoup de différence entre une race in
fine et une villosités de tube digestif
on a un vague chine et notre milieu
extérieur et on le réguler c'est donc ce
qu'on met dans le tube digestif c'est
l'équivalent du sol pour la plante donc
une plante déséquilibré ça déséquilibre
dans l'animal et ça induit la montre et
ce matin c'est pas compliqué c'est les
mêmes fonctions donc pour la plante pour
un anime pour pour la plante le mit
l'extérieur c'est le sol pour l'animal
c'est son tube digestif sont humaines
pour un ruminant les fonctions de
digestion de l'utilisation des éléments
nutritifs et bahia les mouvements de
péristaltisme et la flore intestinale
qui digère et ben pour la plante c'est
la macro faune qui fait le moment qui
brasse et c'est la microflore qui fait
la digestion donc sur un seulement ya
pas de digestion pour la plante quand on
a le tube digestif qui fonctionne plus
on survit sur sous perfusion mais on a
du mal à avoir une bonne santé quoi il
ya bien se développer
voilà
pour on a les mêmes structures pour la
même fonction d'absorption c'est les
villosités dans le tube digestif et les
poils absorbant les mycorhizes pour les
racines on retrouve les mêmes c'est les
mêmes fonctionnement c'est pas c'est
pour ça que je pense qu'on peut avoir
des éleveurs des agronomes des vétos des
faits tout ça ça fonctionne pareil alors
ce qu'on voit c'est que les plantes
elles se comportent comme si elle
évitait les red sox et les ph extrêmes
donc sur un ph très bas elle peut
remonter jusqu'à deux unités au niveau
de la rhizosphère en commission acide et
sur un ph alcala elle va le redescendre
autour de ph 7 6 et demi sept clubs
allemands et quand donc la plante ramène
le péage sur le niveau de la rhizosphère
à 6 ennemis ou 7 et de l'autre côté en
milieu très réduit donc là en fait on a
le niveau redox du sol en fonction de la
distance par rapport à la racine
d'accord en mm là on est sur un sol
complètement asphyxié à moins de 100
milles y vole donc horriblement
asphyxiants et le riz à rester les
racines de rila bien sûr le riz à rivard
est oxydé un petit peu juste au niveau
de la rhizosphère mais on reste encore
bas sur un sol un peu moins réduits
sari oxydes encore un peu plus et sur un
sol qui est quand même à cent mille vols
donc bien bien réduit et bien la racine
de riz elle ramène au niveau de la reso
ce faire autour de 400 mille volts amène
vers le neutre inversement alors là
c'est un autre type d'essai c'est qu'ils
mettent une électrode dans le sol ils
font pousser une racine de féverole et
en fait quand la paix' de la racine de
féverole passe devant l'électrode il est
temps qu'ils mesurent sur un tocsin et
ben leur et docks s'y passe de 700
millivolts a380 millivolts autour de 400
mille volts encore donc une plante elle
ramène au niveau de la rhizosphère elle
essaye de ramener ph 6 et 2007 redox 400
millivolts on est proche de la
neutralité électrique voilà
donc les exsudats racinaire ils ont un
effet direct sur les druzes sur glock
clp hb et puis s'activent de la
microflore spécifique une plante 46 en
manganèse l'actif de la microflore qui
solubiliser le manganèse carences et en
phosphore
ça va être microsoft qui se mobilisent
le phosphore et j'arrive à à choisir en
fait vers où est le bon globalement les
micro-organismes isabelle se leurrer dox
parce qu'ils consomment de l'oxygène en
fait souvent ils baissent le ph mais
s'est neutralisé dans le sol mais ça
c'est un coût énergétique cette
régulation en fait et dans la dans les
références bibliographiques et ben la
production photosynthétiques est
redescendu au niveau de la rhizosphère
sous une forme ou une autre d'exoudun de
racine qui se détruisent enfin des
choses comme ça c'est 5 à 80 % de la
production donc ma première question
c'est alors la médiane va être entre 20
et 30%
première question pourquoi la nature a
conservé un processus qui gaspillent
autant pour moi c'est parce qu'elle n'a
pas le choix elle doit maintenir
l'équilibré et donc ça lui coûte de
l'énergie c'est de la physique et la
chimie derrière elle doit maintenir sa
et donc elles dépensent de l'énergie
c'est là oui c'est la survie oui c'est
on va voir aussi que ça actif d'autres
d'autres processus aussi une plante
tressé oxydé mais à floraison plus vite
elle change de stratégie et stratégies
se multiplient pour assurer la survie de
l'espèce par les graines voilà alors
après pourquoi 5pourquoi 80% geslin
petit heures pour moi 5% c'est je fais
un peu de mycorhizes jeu sous traite la
prospection des éléments nutritifs aux
mycorhizes sur un sol équilibré 80% pour
moi c'est un sol complètement
déséquilibré l'apparent la plante passe
son temps à descendre des produits pour
essayer de corriger alors je n'ai pas de
preuve de ça sur le paddock par
contiennent publications ont parlé des
arbres c'est sur les chaînes un chêne
qui mise sur des sols à ph bas va
descendre au niveau de la rhizosphère
beaucoup plus que s'il est sur un ph
plus équilibré
j'ai plus les valeurs exactes en tête
chez la publication mais voilà donc on
retrouve faudrait que la m d'ailleurs
donc sont là dox je pense à oraison
s'est montrée sur le ph bon en même
temps comme on a sept aux relations ph
redox on peut se dire qu'on est un peu
dedans aussi mais il faudrait faire les
faire les études ça c'est des manips
assez compliqué on a déjà travaillé sur
pas mal de sujets en même temps et ouais
alors maintenant comment ça fonctionne
vraiment et ça c'est une publication qui
est de fin 2018
on a mis un peu longtemps l'arrivée la
sortir on a refait tous les essais lors
de chaque essai il ya toutes les
répétitions qu'il faut pour avoir des
différences pour faire des statistiques
derrière mais en plus de ça on a refait
tous les essais quatre ou cinq fois donc
on est sur du très solide très très
valable en gros qu'est ce qui se passe
bien on a un gradient ph redox sur la
plante alors déjà si on regarde une
feuille de rire on a travaillé sur le
riz essentiellement après on l'a juste
fait des mesures sur d'autres pour voir
si c'était bien ça mais sur le risque
qui se passe c'est que on prend le red
rocks le ph est le pe plus ph
l'équivalent en 1re et d'autres régions
ph est la base de la feuille est oxydé
est un peu pâle câline mais peut pas
être pas peu acide encore la pointe est
réduite et acide
résultat une grosse différence de pe
plus péage qui est on est très enfin ici
on est très en dessous de nom de notre
pentes du coup sûr sur la pointe et on
l'est beaucoup moins sur la base de la
feuille
en fait on va voir qu'on va vite pouvoir
relier tout ça de la photosynthèse la
feuille de riz elle est comme ça la base
à peu de lumière et la pointe
toute la partie de pointe et bien plus
et bien plus réduite bien plus de
photosynthèse qui nous amène bien la
photosynthèse réduction acidification on
a une meilleure photosynthèse l'autre
deuxième chose quand on prend une plante
donc ça c'est un plan de ris éclaté avec
trois talent je sais plus ça doit être
une plante de 50 jours ici et on sait à
mesurer à mesurer le ph le red box et
donc le peuple enfin le lovenox
corrigeait pêche est donc ph en rouge
red dog sont bleues braddock ce que
j'appelle vii en vert sur tout est fait
ailleurs l'achat comprend le milieu de
la feuille pour sur chaque feuille ce
qu'on voit c'est que le ph et 26 91 84
55 34 25
sa chute en vieillissant il ya une
acidification global
ce qu'on voit c'est que c'est bien l'âge
de la feuille qui compte parce que là la
jeune fille qui sort 6,91 ici 6,93 ici 6
88 00 5 d'écart c'est tout qui fit fin
sur un ph
voilà donc ça c'est bien
si on prend la deuxième 6 82 6 84 6 87
ouais on est le ph y descend donc sans
vieillissement c'est de l'acidification
le potentiel redox c'est un peu plus
compliqué c'est que la jeune femme elle
est oxydé 265 ici 238 239 ici pourquoi
parce qu'en fait la photosynthèse est
pas encore complètement active et
d'ailleurs on a une très bonne
corrélation entre la longueur de la
jeune femme et le red box plus l ange et
donc plus la photosynthèse commence à se
mettre en place
q dreadlocks et bat donc globalement
oxydé ici réduit réduit et en
vieillissant ça serait oxyde de 141 2
149 ans montre donc le vieillissement
c'est au départ une réduction et puis
surtout après ça devient une occident
une oxydation
globalement le vieillissement si une
oxydation une acidification alors nous
pour le pôle et les conséquences ça veut
dire qu'il faut tout le temps mesurer si
on veut comparer deux plantes faut tout
le temps mesuré on prend le tiers du
milieu de la dernière feuille photo
synthétiquement active de l'afp ayant la
plus jeune qui en pleine activité
photosynthétique ça va nous donner leurs
et docks ce minimum dans la plante avec
un ph pratiquement le plus élevé
d'accord mais si on n'a pas compris ça
qu'on fait une fois la feuille là une
fois la feuille là bas on n'arrivera pas
comparer nos plantes
voilà en gros tu sais la photosynthèse
on l'a vu alors maintenant on a leurré
dox le ph on a trois variétés de riz
donc rouge gris et bleu on a la lumière
au moment où fait la mesure et aux
mesures de 6 heures du matin à six
heures du soir on est au bénin ça veut
dire avant le lever du soleil jusqu'à
après le coucher du soleil
d'accord donc ce qu'on voit c'est que le
red box il chute le matin et puis un
plateau c'est plus stable derrière toute
la nuit a pas eu de photosynthèse
la plante est oxydé et avec la
photosynthèse
le red sox baisse alors les vétos père
emmanuel kant jeu leur mandat ils disent
mais c'est pour ça qu'on dit aux
éleveurs qu'il faut pas qu'il faut le
foin tôt le matin oui comme tout se
tient après et puis comme l'intérêt de
faire les formations aussi travaillé
avec entre disciplines entre personnes
d'accord donc c'est voilà le premier
truc
le ph est beaucoup plus stable de temps
en temps une petite variation mais
globalement il est bien plus stable
on prend la même chose on fait la même
chose vingt jours après on est à 59
jours -les en est à 40
la même tendance là un peu une baisse du
ph aussi qui est là c'est bien peu plus
neil un peu plus nette et ben et
conclusion de tout ça c'est quoi c'est
que il faut aussi on veut mesurer nos
plantes
il faut le faire entre 11 heures et 4
heures parce qu'on est sur le plateau à
peu près parce que si on mesure tôt le
matin si on mesure à huit heures du
matin ou à 9h30 du matin on aura une
différence qui sera allié à l'heure où
on a mesuré donc les mesures c'est quand
la photosynthèse est en place deuxième
conséquence vieillissement c'est de
l'oxydation on voit classe est un peu
monté
on est sur les mêmes sur les mêmes
échelles et c'est surtout de
l'acidification corps là on voit qu'on a
chuté en ph fortement on est passé pour
la variété rouge de 6 8 à 6 en 20 jours
donc c'est pas à négliger
troisième information importante c'est
que le red box des plantes c'est bien
plus bas que le red dot des sols les
soldes je vous disais l'équilibré autour
de quatre cent mille vols l'idéal qu'on
va voir on en a à 500-600 là on est
autour de 250 sur sur ces plans là un
peu moins avant même d'accord c'est
normal parce que c'est la plante
qu'amène l'énergie au sol donc si la
plante était à quatre ou cinq cent mille
volts on serait fou tu seras pas
d'énergie donc c'est tout à fait logique
que les plantes soit des niveaux plus
bas on verra contre espèces c'est
différent mais là j'attire votre
attention
c'est que les variétés c'est très
différent alors je vais revenir sur
celle là on voit bien qu un ph très
différents que cela ça se passe un peu à
la fin mai un ph très différent il ya un
raid hoc ce qui est assez différent je
vais vous donner tout de suite une
information c'est que la variété bleus
qui est acide réduite par rapport aux
autres
c'est une variété qui est très
résistantes aux principales championne
champignons du riz la perruque la rieuse
la variété rouge c'est les variétés une
variété qu'on met dans les bandes
infestant pour les essais qui est très
sensible
quand on voit infesté la parcelle avec
du champignon et sur qui est sûr qu'il
ya des risques y en a partout on met
cette variété l'acquis le multiplient on
voit déjà que la variété oxydé est plus
sensible que la variété réduite
alors après si on reprend nos points php
dox de tout à l'heure et qu'on les met
sur le court mais bon à ce qu'on voit
c'est que la photosynthèse c'est une
réduction une acidification on retrouve
la logique de ces ce qui se passe dans
le temps en fait les différents points
ils s'alignent comme ça donc on retrouve
là la réaction de la photosynthèse on
sait qu'il ya des protons qui sortent et
et la réduction qui se fait voilà alors
en gros ça veut dire quoi ça veut dire
tout ce qui va baisser la photosynthèse
sava oxydé les plantes et donc ça va
augmenter les risques on va voir de
champignons et de virus on va voir
pourquoi donc en gros de l'ombre âge des
températures extrêmes des carences des
toxicités des stress hydriques t ciel
couvert
enfin tout de suite c'est tout ce qu'ils
trouvent ce qu'ils baissent la
photosynthèse va nous poser problème
voilà alors sur les variétés quand on
regarde peu plus ph c'est encore plus
marqué tout à l'heure ça c'est très
sensible à la percu la rieuse ça c'est
très résistant on a ici on a trente cinq
mille vols d'écart ça veut quand même
dire qu'avec nos méthodes de mesure nous
on prend les mesures de la larve ça nous
fait des répétitions et ben on
des différences hautement significative
c'est la méthode de mesure on a mis sept
huit jurés sept ans pour les plantes à
arriver à la faire mais quand on sait le
faire ça marche très bien
le problème de la mesure c'est que c'est
faux c'est par les champs
électromagnétiques
donc c'est ça qu'on a eu du mal à
comprendre une fois qu'on sait faire
avec on a des résultats qui se répète
très très bien sinon on n'aurait pas pu
faire tout ce que je vous présente quoi
et ben voilà il a fallu comprendre que
si on veut comparer des plantes il faut
prendre toujours la même partie de la
même feuille dans une gamme de dans une
fenêtre de horaire qui est toujours la
même que sur les sols il faut mesurer à
des périodes données à des humidités
donné si on veut vraiment comparer ces
choses là donc voilà une fois qu'on a
toute cette connaissance là c'est pas la
peine de vous retaper tout le boulot
l'un comprenait que c'est pas ça se
passe comme ça et ça va vous donner des
clés pour gérer vos systèmes et protéger
vos cultures
voilà alors ce qui est intéressant c'est
que le pe plus ph et bat en vieillissant
il ya des fois ils baissent en gros ça
veut dire quoi ça veut dire que
le ph baisse plus vite que le red rocks
monte par rapport à la pente naturelle
il ya des fois ils montent et les fois
où samantha part avancé que des fois
c'est sur des sols qui sont pas bien
équilibrée où il ya des carences où il
ya des problèmes
donc en gros ça veut dire que la plante
elle gagne pas tant d'énergie que ça
donc on fait dépôt comme ça on s'aime on
s'aime du riz tous les dix jours et puis
on mesure tous le même jour où on s'aime
du riz tous le même jour et puis on
mesure tous les dix jours comme ça on
voit que c'est pas un effet de la
journée ou de la période de culture qui
a eu on retrouve les mêmes choses on le
fait en milieu en plein champ on
retrouve les mêmes choses là on a le ph
le caresser à 2 profondeur c'est le ph
du sol
ça c'est un sol qui va être arrosé tous
les jours mais drainé donc qui va être
oxydé et est assise dans ce cas là et en
rond c'est le ph du sol qui est submergé
donc qui monte puis qui après reste donc
qu'il reste assez élevé et on est à dix
jours vingt jours 30 jours quarante
jours 50 jours 60 jours soixante dix
jours donc on fait surtout notre cycle
du riz est ce qu'on voit c'est que le ph
de la plante des feuilles ebay ce et que
le ph de la plante qui est sur un sol
acide est plus bas que celui de la
plante qui sur un seul l plus alcalin
d'accord donc ça ça me montrent bien que
le ph du sol impact le ph de la plante
le red dog c'est pareil sauf qu'il ya un
gros écart et docks centre notre sol
submergé notre sol
drainé on voit que sa chute on part à
300 et puis là on est déjà autour de 150
mille volts on entrait réduit mais c'est
du riz et au niveau de la rhizosphère
hilare et oxydé là on est plutôt à 550
mille volts donc très oxydé alors là ça
écrase un peu les écarts sur le rythme
et ce qu'on voit c'est que le
vieillissement c'est de l'oxydation et
que le la plante sur un sol réduit est
plus réduite que la plante sur un sol
plus oxydé d'accord donc le niveau redox
du sol impactent leurs nouveaux readers
de la planque et si on replace ces
points ph redox sur ce diagramme avec
dix jours vingt jours 30 jours de 40
jours on voit que les deux plantes elles
suivent le même
la même tendance par contre la plante
qui est sur un sol réduit la soixante
dix jours elle est à peine plus l'acide
est oxydé que celle qui est sur un sol
acide oxydé à 40 jours donc qu'elle
vieillit moins vite en semis direct
souvent le site qui s'allonge un peu ça
pourrait avoir avec ça alors tous à tous
fonctionnement la retrouver sur le maïs
sur le cotonnier sur le niébé donc une
légumineuse on voit ça ça a l'air d'être
une tendance qui se répète très très
bien et dont on commence à faire sur de
la vigne sur des arbres après sur un
arbre âge égal une feuille qui est à
l'ombre les 100 150 mille vols plus
élevé qu'une feuille au soleil on est
déjà sûr de la science un peu
cliff au qu'il faut blinder la lune
je vais
en s'attaque pas ce problème là
directement par contre j'ai des
collègues du cirad qui travaillent sur
le caféier quand des capacités
analytiques très très forte en génomique
qui mesure l'activité se remettront pas
ses vingt-cinq mille jeunes toutes les
trois heures et ils ont soumis une
publication scientifique récemment c'est
qu'ils sont aperçus qu'au moment de la
pleine lune il ya une activation de giga
de gènes liés à la régulation redox donc
c'est le genre de publications pas
forcément facile à passer mais ils sont
quand même sur des outils puissance sur
des répétitions enfin ça mériterait
d'être mais c'est toujours un peu
difficile à passer ce genre de
publication on a encore moins d'infos
mais voilà en pleine mer au moment de la
pleine lune il ya de l'oxydation de
l'eau non ça se mesure mais bon c'est
pas publier ces données il y a quelque
chose à voir
mais après là je vais prendre moi l'âge
avance sur ce qui est publié ce qui est
stable ce qui
ce qui est solide qui nous permet
d'avancer après vous dire souvent oui
c'est possible il faudrait il faudrait
le vérifier ce qui est sûr c'est que le
réseau expert ça dépend des espèces
aussi on a des grosses différences entre
espèces on a vu qu'il y avait des
différences entre variétés on est encore
plus de différence entre espèces le
manioc et un red box très bas le riz le
blé sont sur des red sox à ses proches
de maïs aussi mais sur des ph un peu
différent le maïs
le colza va être complètement différent
les légumineuses sont très variables en
fonction des légumineuses ans quand là
il ya tout un boulot à faire sur une sur
nos couvert qu'est ce qu'ils font sur
qu'est ce qu'ils font sur la plante
après donc tout ça c'est un travail
qu'on essaye de lancer
voilà mais si on fait une synthèse le
fonctionnement de la plante il est
contrôlé avant tout par des signaux
redox quand je dirais donc c'est ph
le hb leur niveau et docks de la plante
il est fonction du niveau redox du sol
donc toujours p opus ph et de la
photosynthèse avec la respiration donc
admis et le niveau ridosz de la plante
qui dépend de l'organe de sa position
sur la plante de l'âge
donc en fait c'est pas oublier de le
montrer mais si on prend toujours la
même feuille la plus du coup la plus
réduite et la plus alcalines on va dire
de la plante quasiment donc on prend
toujours l'avant dernière feuille sur le
riz si on prend un plan à 30 jours un
plan à 50 jours ont pourtant à 70 jours
eh ben on a aussi une acidification une
oxydation donc l'histoire à ce
vieillissement c'est acidification
oxydation c'est valable au niveau de la
plante des feuilles des différentes
feuilles sur la plante mais au niveau de
la plante en général donc voilà on va
reprendre avec tout ce qui est aspects
santé des plantes ce qui est à mon avis
le côté le plus intéressant le plus il
fallait avoir assimilé tout ce qu'on a
vu avant mais en gros ce qu'on est en
train de faire si on reprend des travaux
anciens qui sont de la bioélectronique
vincent ça s'appelle sa date de 1948
sap a été tellement appliquée à
l'agriculture et quelques quelques
petites choses faites sur l'agriculture
mais c'était pour la santé humaine mais
on retrouve les mêmes principes
l'idée c'est de dire que chaque micro
organismes vivants à
une zone ph redox optimale que les
chantiers que tout ce qui est pathogène
à une gamme très réduite et adapté en
fait à son hôte et qu'on peut retrouver
en fait les grands types de
de pathogènes sont dans des zones de ce
cadre en php doc s'ils sont différentes
les virus vont être en basic oxydé les
champignons plus ton légèrement acide
oxydé légèrement acide oxydé et on va
avoir que en fait donc ses travaux qui
étaient pas au départ venant sur la
lecture on les retrouve sur ces choses
là sont très valables sur les plantes
alors ça ça veut dire quoi c'est qu'on
est en train de changer de perspective
alors la phrase élèves tourner un petit
peu évidemment en gros ça veut dire quoi
ça va être les plantes elles sont pas
forcément attaquer par le bureau gresser
quand il est là elles seront attaqués
que si elles sont déséquilibrés et que
ce déséquilibre on peut le lire par du
péage tueur et doc c'est de la
conductivité électrique alors l'idée a
brassé par les pratiques culturales
on va modifier les niveaux ph redox dans
le sol dont clan la plante pour les
rendre défavorable aux maladies et aux
veaux bio gresser en général
donc là on va vers une gestion
agronomique des bioagresseurs est ce que
j'appelle une nouvelle philosophie de
l'agriculture ph y déloger les feuilles
parce que c'est la photosynthèse qui
devrait nous permettre de nous mettre
dans la zone réduite acide ou là il n'y
a pas de maladie voilà donc la première
chose c'est qu'on a vu qu'il y avait un
niveau de sol à peu près idéal même s'il
ya pas de sol idéal
ça va dépendre des espèces ça va
dépendre du sud mais globalement ce
qu'il faut voir d'abord c'est que les
plantes sont bien plus réduite
donc par rapport à notre pente moyenne
ici les plantes sont bien plus réduite
votre en oubliant plus distants c'est
normal c'est elle qui amène l'énergie si
elle n'était pas si on aurait un
problème donc là maintenant quand je
vais vous dire on est en milieu acide
oxydé ou vasic réduit ou acide réduit ce
sera relativement par rapport au niveau
d'équilibré de la plante
donc en gros voilà on va décaler notre
pente est basique réduit ça sera la
acide réduit ce sera la cie d'oxydé ici
basique oxydé ici d'accord c'est relatif
au niveau d'équilibré de la plante
alors en fait on est en train juste de
parler le plein de travaux scientifiques
qui sont en train d'expliquer pourquoi
on retrouve ces différents
zone des différents pathogènes sur le
cadran
bach déjà on voit que bio contrôle des
pathogènes ya beaucoup d'activités redox
c'est la production de deux espèces
réactives à l'oxygène de la sueur
oxydation souvent une des premières
réactions de la plante
ça va être ça c'est aussi des processus
d'oxydoréduction qui vont être impliqués
dans la régulation des interactions
plantes insectes
donc on va retrouver pas mal de choses
en grohl larmes d'attac ça va être
l'occident et larmes de défense
l'antioxydant alors les champignons
pathogènes
ils vont se développer en milieu acide
oxydé on va se retrouver par là dans les
publications voit qu'en fait si
effectivement il se développe sur des
sols plutôt rare et docks s'élever le
plein de champignons pathogènes sont à
ph légèrement acide et puis là
l'explication par rapport aux
champignons pathogènes c'est un tchèque
qui me l'a donnée jarosz l'afp ennahda
qui travaillent en fait sur les maladies
fongiques du blé de la pomme de terre en
fonction du red box depuis 1962 donc il
y à déjà là on parle encore anciens pays
de l'est les en fait il n'ya pas
d'oxygène libre dans les cellules et les
champignons pour se développer
ils vont respirer sur les terminaux
d'oxydation donc sur les produits les
plus oxydé que les plantes trop oxydé
ont misé dans les parois champignons il
commence par se développer dans la
paroisse et s'il n'y a pas ces terminaux
d'oxydation le champignon n'arrive pas à
respirer
donc ils n'arrivent pas à se développer
même si à l'heure s'il est là il peut
pas se développer
donc c'est intéressant
et non on a publié lors ça c'est de la
publication de 2019
on est dans le vrai sens c'est avec
l'inra de rennes ça c'est sûr du rif et
au bénin mais il yad'autres manip on va
voir on prend des boîtes de pétri ont
fait un milieu de culture et on modifie
le ph credoc du mérite culture pour
faire des pe plus ph croissant d'accord
et on inocule avec un champignon
donc en fait on met un truc confond mais
un rond qui fait à peu près 1 cm de
diamètre avec le champignon et on
regarde le développement après quatorze
jours de l'apollonide champignons est-ce
qu'on voit passer que la hampe opus ph
bas il n'ya rien qu'à pousser en fait
c'est ce qu'on a inoculé et puis il ya
un niveau optimum
et puis si on avait poussé plus loin ça
rechuterait comme ça on le voit sur
d'autres champignons
alors ce genre de forme on retrouve à
peu près tous les coups ce qui change ça
va être le pic qui en fonction des
espèces de champignons et de la souche
et ça ça se répète très bien alors c'est
pas classés dans l'ordre mais ça c'est
dit répétition de l'un de l'autre
ce qu'on voit c'est que c'est pas un
hasard quoi ça se répète très très bien
et que même la sporulation un peu plus
tard c'est très lié au niveau pee
puis-je ph donc on fait des études
là on fait l inverse on met sur des
boîtes de pétri on met un milieu neutre
et on regarde là il y avait dix neuf
espèces de champignons si je me rappelle
bien et on voit que sclérotinia eh ben
ils amènent le million regarde vers quel
niveau le champignon tire le milieu une
fois qu'ils se développent en gros
l'hypothèse qui tire milieu version
niveau optimum
c'est ce qu'on observe régulièrement
voilà sclérotinia va être ici la
pellicule are you du riz va être ici
botrytis
s'il n'ya ici on a des différences
claires et nettes entre positionnement
des champignons mais à chaque fois on
est
en acide on l'a on appelle schiste et
demi ont mis au point la six hommes et
six au maximum et sur quelque chose de
bien en occident on est à 550 milles vol
kl et puis on répète les essais
plusieurs fois et on voit qu'à chaque
fois ça ramène globalement dans la même
zone le jaune le rouge le il ya les
répétitions dans un essai qui nous amène
clairement versé lors des choses comme
ça et entre les essais ça se répète
aussi donc on est sur lui quelques chose
de ses solides c'est publié maintenant
et quand on passe on sort de la boîte de
pétri on regarde là c'est donc sur du
phoma sur les tiges de colza on prend le
ph en haut on a des plantes non inoculé
et des plants inoculés on voit que
l'inoculation le champignon fait chuter
le ph
et de l'autre côté les plantes non
inoculé le champignon fait monter
inoculé le champignon fait monter le red
box d'accord et si on regarde la
longueur du chancre eh ben elle est bien
lié au ph et aurait dox d'accord donc
c'est pas qu'en boîte de pétri que ça se
passe comme ça
le champignon il a un milieu optimum en
fait ils veulent trouver dans les parois
il rentre il tire le milieu vert ce qui
l'intéresse va vers son milieu optimum
c'est lui permet de pénétrer dans les
cellules et la de commencer à faire des
choses différentes dans le champignon
puis on verra qu'il ya des différences
entre les nécro trophe lait bio trolls
et les ennemis bio profs qui ont une
partie en micro-robes c'est ce qui tue
le champignon qui mangent des choses
manquent les bio trophe ce qui qui
pompent le champignon qui le qu'il
parasite qui vont donc ils vont vivre
sur le champignon vivant voilà donc là
on voit plein de champignons encore le
ph leur et docks son voile et les
courbes qui se répètent et en gros ça
nous dit quoi on va prendre alternaria
bras s'ils s'y colla là c'est encore un
les mêmes travaux de la publication le
pea la croissance en fonction du péage
durée doc c'est en gros le pe plus ph
voilà alors en gros ça nous dit quoi ça
nous dit que le champignon il se
développe si ils rendront ce niveau 2
optimum pour sa croissance et on va voir
derrière comment on va pouvoir raisonner
la nuitée comment la protection
classique des cultures le gerb d'une
manière qui a sa logique et comment en
passant l'agriculture du vivant il va
falloir changer de logique
voilà alors on va passer aux bactéries
les bactéries pathogènes
elle se développe en milieu basique
réduit d'accord pour l'essentiel alors
dans la littérature on voit que c'est
souvent dans des milieux arides hawks
bas les rizières les millions gorgé ces
choses là
après des fortes pluies en période de
fortes pluies et puis on sait qu'il ya
une immunité acquise des plantes avec le
vieillissement
quand on sait que les bactéries elles
sont basiques réduit et que le
vieillissement c'est la signification et
l'oxydation cette immunité ne devient
logique la plante ne rencontre plus les
conditions pour son morceau
enfin la bactérie contre rencontre plus
les conditions favorables à son
développement
voilà en gros les vieilles plantes elles
sont là les jeunes plantes elles sont là
et donc si la bactérie est l'e là
on va pas on ne va pas y arriver et pour
les virus et en basic oxydé et ça ça
comment ça se démontre et
physiologiquement on sait que le virus
de la mosaïque de la pana sur jaune du
riz sur le dos sur le riz irri il a
besoin d'un ph assez élevé pour ce
pourrait être mobile dans la plante et
pour se gonfler sortir son arn et se
reproduire et il a besoin dans redbox
élevé en gros pour contourner les
défenses immunitaires de la plante par
de la sueur oxydation donc les processus
physiologiques sont commencé à être
démontés et correspondent aux grandes
grandes figures qu'on a virus en basic
réduit ou légèrement assez enfin peut
pas s'il est réduit
or après ça c'est des mesures il va
falloir qu'on fasse les publications non
c'est l'inversé on a refait trois ou
quatre fois les essais aussi on a des
plans dry à 30 jours des plants de riz à
50 jours d'accord et cette variété la
ses différentes variétés les couleurs
cette variété là c'est une variété qui
est sensible à la bactériose du riz donc
on voit bien qu'elle est quand elle est
jeune elle est par rapport au niveau des
clips de la plante qui veut plus être
par là et l'air en réduit et basique
d'accord les deux points rond là ces
deux variétés qui sont sensibles au
virus
les deux points rond lassé des variétés
légèrement sensible la bactériose mais
résistants au virus
et puis après je vais passer pour les
pour les champignons
on va voir pourquoi je passe sur des
plans plus âgés en fait les champignons
se développer sur les plans plus âgés et
ben les deux variétés lassé des variétés
sensibles aux champignons et les deux là
elles sont résistantes champignons
donc on est en train de pouvoir lire la
résistance variétale d
face aux différents types de pathogènes
juste en mesurant sur les feuilles
donc c'est que c'est vous voyez que
c'est assez puissant gros on va voir que
c'est encore plus puissant que ça c'est
que les virus et ben ils rentrent les
virologues ils savent pour inoculer un
plan pour que ça prenne bien quand ils
veulent tester les maladies sur un virus
il faut il reculer à la base d'une jeune
feuilles sur des plans assez jeune
d'accord rappelez-vous la base de la
feuille c'est la partie la plus basique
oxydé la jeune fille c'est la plus
haussier de la plante et sur un jeune
plant on est encore en basic corps donc
le virus y rentrer par la feuille la
plus basique il a plu oxydé les
bactéries et matériaux l'homme ils
savent qu'il faut une éculé des plans
jeunes à 20 jours ça prend à 40 jours ça
ne prend plus et il faut inoculé la 2e
ou 3e feuilles du plan de ou troisième
feuille du plan ph maxi redox min ça
correspond encore parfaitement ça c'est
publié un n'est pas sur des choses et
les champignons et ben ça va rentrer sur
la jeune femme de plans un peu âgé donc
ph bas redox élevé donc ça correspond
parfaitement
et après en vieillissant le champignon
se développe et c'est les feuilles qui
sont un peu en dessous qui sont les plus
les plus attaqués parce que c'est
rentrer avant donc on a un gradient une
dynamique de pénétration des différents
types de pathogènes qui correspondent
exactement aux gradient et la dynamique
ph redox dans la plante commencent à
paraître du hasard alors on essaye de
faire la synthèse de tout ça je suis sur
des travaux de biblio là en gros voilà
si on dit que notre plante alors ça va
dépendre des espèces bien sûr aussi et
ça ça pourrait expliquer pourquoi un
champignon du colza va pas se développer
sur du riz parce que le riz et le colza
ont des niveaux redox complètement
différent
par contre un champignon dur il va
pouvoir passer sur le blé blé et riz ont
des niveaux redox à ses proches
ça pourrait être l'explication mais on
va mettre
voilà notre niveau je mets pas de
chiffres mais notre niveau d' équilibre
de la plante
on l'a mis en vers en gros les
champignons bio trophe on va y trouver
par là donc c'est des champignons qui
vont vivre avec la plante mais la
parasiter la pompe et éventuellement ils
peuvent être voluer en et krautrock
alors bio trophe j'ai mis la pire recul
arioso l'hérésie fait c'est le mildiou
non c'est pas le mildiou sur le blessé
c'est le le l'oïdium résulte sur le blé
pardon et la grosse différence peut pas
être un milieu où à voir pourquoi la
lune et krautrock sclérotinia botrytis
fusarium donc en plus encore un peu plus
marquée les virus vont être à peu près
par là globalement ils vont changer et
là et bien moi j'ai eu du tour j'avais
du mal à comprendre pourquoi les
conditions de développement de du
mildiou et l'oïdium était complètement
différente sur le sur la vigne pour moi
c'était deux champignons et ça
correspondait pas que je convoyait c'est
que le mildiou va se développer sur les
parties basses qui s'engorge
quand il pleut beaucoup donc sur des a
priori sur des conditions ont réduites
et un peu al khalid et l'oïdium au
contraire va être sûr des conditions
plus plus plus d'oxydation de la plante
est en fait le mildiou c'est pas un
champignon c'est un ami seth et les omis
cette ses proches des algues brunes les
algues brunes elles sont dans cette zone
là pas très loin des bactéries d'accord
donc vous voyez la puissance de
l'analyse c'est que par les conditions
de développement se dit c'est quelque
chose qui est plutôt par là ou plutôt
parler on arrive à se dire ben en fait
le
le mildiou ce c'est pas un champignon
effectivement le mildiou n'est pas un
champignon c'est un hobby 7 est bien la
question avec marc-andré c'est là c'est
ce que les mycorhizes est ce que tous
les bons champignons serait pas par là
et globalement je pense que tout les
produits les hélices eater les produits
de défenses naturelles des enfants qui
renforce les défenses naturelles des
plantes à mon avis doivent aider la
plante à se maintenir dans cette zone là
d'accord tout ça ça va être à montrer
les seins c'est globalement la plupart
on va pouvoir les mettre par là d'accord
et ce qui est intéressant les nématodes
part apparemment vont être aussi par là
et là c'est de la biblio que j'ai fait
récemment
ça me pose une question c'est que là on
a les champignons on a les nématodes on
a les insectes tous à leur point commun
c'est qu'ils ont de la chitine voilà
donc parce que je me dis c'est que la
chitine hazell doit se faire par là et
qu'ils peuvent pas il doit y avoir que
je peux probablement un lien css à
étudier tout ça on cherche toujours les
intègrent ce qui unifie les processus
coin dans nos affaires alors ce qui se
passe c'est qu'une plante qui est qui se
fait attaquer par un de ses c'est ce
pathogène
elle va chercher à se défendre elle n'a
pas l'énergie pour le faire par la
réduction est ce qu'elle va faire c'est
qu'elle va sur oxyde et localement elle
va envoyer de l'eau oxygénée une des
premières réactions d'une plante qui se
fait attaquer c'est d'envoyer de l'eau
oxygénée pour tuer de champignons par
sur oxydation ans en salle se nécrosent
elle seule elle sacrifie des cellules
elle fait un contre-feu je tue de
champignons en brûlant brûlant à une
partie et je sauve la plante comme ça
c'est marc marron noir
c'est en fait de la sueur oxydation qui
fait de la mélanine souvent donc ça pour
faire ça elle va envoyer de l'eau
oxygénée et là je suis en train de
travailler je les ai tous mis ensemble
c'est une régulation très complexe
déséquilibre entre assez salicylique à
sitges monique éthylène acide
abscissique acide gibert et likasi l'as
corbic il va falloir qu'on travaille à
tous les placer exactement un truc qui
caractérise les nécrons trophe c'est que
en fait
globalement la plante va essayer seuil
et deux sur oxyde et le champignon pour
le tuer et la virulence du champignon ou
du virus en fait elle dépend de sa
capacité à contrer cette sueur oxydation
donc chacun essaye d'amener le milieu
vers son milieu optimum et c'est celui
qui gagne qui emporte la la course quoi
et l'aîné krautrock qui font ça avec de
l'acide oxalique et qui permet en même
temps ça permet ça lui permet lui de
résister à l'oxydation forte du
champignon lots stylisation fort du
champignon ça tue le champignon
localement pour un unique retrouve ces
pratiques
derrière il a mangé et il avance dessus
et l'aîné krautrock filon ils respectent
plus large en fait que les autres parce
qu' ils cognent fort pour se défend non
pas de question je crois
voilà donc les autres voilà la capacité
de ramener vers son niveau optimum cela
va déterminer la virulence de
champignons tout à l'heure on a passé
n'était mais le botrytis était et est
sur un niveau redbox à peu près
équivalent la fusée au sclérotinia mais
il était beaucoup plus acide d'accord et
en discutant avec un des participants il
m'a expliqué qu'il avait travaillé sur
le botrytis cave est une caractéristique
c'est qu'il sait de la cie toxiques mais
il sait aussi l'acide glycolique je suis
allé voir sur internet tout à l'heure le
pk donc le niveau d'acidité entre
l'acide oxalique et acide glycolique et
l'acide glycolique et effectivement
moins acide que l'acide oxalique voilà
les bactéries la défense on s'est
beaucoup par du glutathion un truc très
réducteur donc voilà c'est des pistes de
recherche mais globalement ce schéma là
doit être assez proche de la vérité
on va essayer de publier ça dans les
dents les mois qui viennent quoi sur de
la sueur de la revue biblio parce que je
suis en train de travailler ça je dois
avoir mille publication qui me relie
d'un côté un par un et je l'aimais
ensemble et j'assemble le truc et ça ça
pas mal de cohérence voilà alors ça ça a
été présentée c'est le le diagramme de
enfin la pyramide de la résistance selon
john chiem dancing école de culture je
sais pas si vous connaissez si ça vous
parle alors en gros ils disent voilà la
première étape c'est la photosynthèse
complète ça va faire déçus qui vont de
plus en plus complexifiés derrière on
arrive à ça ça serait que pas mal on
regarde on niveau nutrition en mettant
les éléments chimiques on y arrive bien
ça permet de faire des protéines comme
il faut derrière là on commence à voir
disparaître certaines plaintes un
insecte certaines maladies
ces deux étapes là on arrive à les faire
si elles sont vertes c'est qu'on arrive
à les faire juste en corrigeant niveau
nutrition ces choses-là
par contre l'étape d'après pour le
contrôle des maladies des bioagresseurs
c'est d'avoir d'augmenter la production
de lipides de saintes de la fin de la
synthèse de lipides
alors il ya des explications derrière
c'est que pour les champignons les
lipides sur la feuille empêche la taxe
par le champignon de ça les empêche de
pénétrer ou des choses comme ça mais
c'était à plat on n'arrive plus à la
voir si on n'a pas de la vie dans le sol
corps et puis la dernière étape ça va
être des la production de métabolites
secondaires qui vont renforcer
complètement les défenses de la plante
ben moi comme je suis un peu tordu je
prends ce diagramme et puis je me dis ça
c'est du peu plus ph
je le refais ou sur mon truc et voilà et
en gros ben on est là quoi
c'est des hypothèses mais ça paraît
faire du sens par rapport à ce qu'on
pourrait ce convoi j'essaye d'intégrer
les choses on peut prendre chabou sousse
ça va bien rentrer dans ses hypothèses
de leurs 20 ans dans ce modèle là qui
est un modèle qui commence à être solide
voilà mais ça ça j'ai fait ça juste
l'autre jour ont discuté alors pour
montrer
on va passer aux insectes mais je vais
vous montrer qu'il ya des interactions
virus plantes insectes qui sont super
complexe
j'ai pris trois publications
relativement récente globalement et dans
des revues sérieuse et bien c'est pour
un hafid ce qu'on voit c'est qu'un hafid
qu'il n'est pas porteur du virus me
rappelle plus quel virus est eh ben il
va être attirés prioritairement par le
plan infectées par le virus
donc il va porter devenir porteurs du
virus et de virus la fidh porteurs du
virus il atterré prioritairement par le
plan saint à porter et donc pauvre
pauvre et on multiplie voyez qu'il ya
des interactions entre les sexes est
bien complexe
alors pour moi les régulations derrière
ça on va voir ça va être liée aussi à
des niveaux redox ph redox conductivité
et on le retrouve il ya des mécanismes
d'oxydoréduction appliquée dans le ces
interactions plantes insectes
alors c'est globalement des réaction
d'oxydoréduction comme d'habitude il va
ailleurs un rôle très important des
phénols et de la vitamine c donc des
antioxydants et en particulier les
phénols ils vont impacter le credoc du
mézenc theron donc du tube digestif des
insectes dans là il va ailleurs des
insectes plus ou moins
habituée enfin capable de corriger ça
mais c'est ce qu'on retrouve dans la
pyramide de john key
mais globalement ben voilà il ya des
gens qui sont amusés à mesurer ph redox
d'une maison theron donc du tube
digestif rudimentaire des insectes pour
toute une série d'insectes mois en
voyant ça mais j'ai dit tout de suite
c'est qui ceux là cela en fait c'est des
insectes qui sont parasites d'animaux
sur les plantes
ils sont plutôt là donc derrière autres
publications vraiment intéressante dans
l'ancien
eh ben les insectes saas et les bourdons
ils sentent plus le champ électrique de
la fleur qui voit sa forme ou sa culotte
ou sa couleur est un bourg dont il est
chargé positivement le pollen est
négatif quand le bourdon arrive sur la
fleur ça fait une attraction électrique
ça enlève le pollen de la fleur cela fut
fait monter son champ électrique et le
bourdon qui passe derrière ne s'arrête
pas sur la fleur qui est déjà buts
signés et donc il arrive à carrément
adresser les bourdons à venir sur des
fleurs en plastique en fonction de du
champ électrique qui met dedans alors
moi je fais une hypothèse qui est étayée
alors là j'ai vraiment pas le temps de
rentrer dedans c'est des hypothèses
avancées mais ce que je pense c'est que
ph redox conductivité électrique ça va
déterminer une fréquence de vibration et
une impédance donc ça ça te veux dire ça
voudrait dire si j'ai raison que
max est un signal radio et ça commence à
faire du sens quand on sait que il ya
des papillons qui arrive à remonter la
piste sur 3 km à partir de phéromones
sachant qu'il ya une molécule de fort
bonne par mètre cube donc remonter sur
trois kilomètres comme ça c'est pas un
processus de chimie de contacter choses
classiques
si ça devient un signal radio ça devient
relativement logique et après c'est pas
difficile de penser que les antennes
vont capter des signaux radio différent
la taille la forme des antennes c'est un
très spécifiques de chaque insecte et on
peut se dire que quand une fourmi écarte
les antennes en fait c'est de lui
radioamateurisme après on écarte les
antennes ça augmente la bande passante
de ce qu'on va capter mais on perd la
direction on resserre les branches de
l'antenne on à la direction mais on est
plus que sur quelques fréquences
possibles et fourmies ils sont quand
même tendance à faire des choses comme
ça il ya toute une
la lecture radio de se prend prend pas
mal de sens et j'ai oublié quelque chose
de ces importants oui je tombais sur une
publication assez récemment qui date
pourtant 10 à 20 ans ils ont développé
un bios capteur qui permet de trouver
une pomme de terre atteintes de
fusariose dans un sac de 100 kg ça
identifie un truc le biocapteurs en
question la base c'est les antennes
intact d'une coccinelle ça devient
troublant voilà donc ça c'est des
hypothèses mais quoi qu'il en soit bon
il va y avoir toutes les émissions de
composés volatils ça joue beaucoup au
niveau des
l'attraction des insectes pour moi c'est
aussi ces composés vont émettre des
signaux différents
quoi qu'il en soit il va y avoir douala
2 gros de gros processus la relation
plantes insectes ça va être le côté
attractif 8es ou pas pour moi une plante
qui est pas déséquilibrer l'insecte ne
la voient même pas comme comme le
bourdon ne voit plus la plante a été
butiner et puis l'autre côté c'est
l'effet chimiques d'avoir des
antioxydants que l'insecte n'aime pas
digéré pour moi on est dans une
perspective bioélectronique qu'est le
taux de brix et très très bien corrélé à
la conductivité électrique
voilà donc vivre ailleurs d'autres
hypothèses derrière mais le lien pour
moi plus ou moins directe c'est si un
brick s'élevait c'est qu'il ya eu
beaucoup de photosynthèse et c'est qu'on
est plus réduit et acide et donc a
priori plus le prix est élevé moins on
serait sensible c'est je me trompe ou
moi on trouve très peu de choses sur sa
dans la littérature sur la conductivité
électrique brics avec les maladies on
trouve très peu de choses pour pas dire
rien quoi donc par contre c'est quand
même assez
par mois c'est utiliser les agriculteurs
dans la litière là oui oui mais ça c'est
ce françois mulet qui nous sommes peu
près ça oui voilà ces récents essais
décédé voilà il sait des agriculteurs
qui font ça dans les publications
scientifiques j'ai rien trouvé moi ouais
j'ai rien trouvé en publications je
cherche mais il va donc c'est tout un
thème à travailler au corps voilà alors
quand même pour vous donner des
indications je vais vous donner deux
choses qu'on à faire à cotonou alors au
début moi je suis comme ans j'ai
commencé à attaquer des essais surtout
sur les sols les plantes
l'âge de la plante la gestion de l'eau
les champignons les insectes
donc on a fait une manip avec les
insectes et puis j'ai dit bon maintenant
on recentre on va comprendre comment ça
se passe dans la plante comment ça se
passe dans le sol comment ça se passe
avec les champignons et puis et puis du
coup j'ai laissé tomber les manips avec
les insectes
après celle là donc on a fait quoi on a
fait des cages on a fait des plants de
riz avec une gestion de l'eau
différentes qui permet d'avoir des
plants de riz avec des redhawks
différents d'accord et puis on a mesuré
le red sox des feuilles et on a lâché
des insectes dans les cages donc avec
les répétitions et tout ce genre d'essai
quand on sait pas trop qu'on connaît pas
trop loin c'est qu'il ya toujours des
réglages le premier les souvent un peu
peu raté et donc là je sais pas est ce
que vous pouvez me dire combien de
biopsies ça pique alice pont neuf
on n'avait aucune idée donc on a dit bon
bah on n'en met pas mal pour être sûr
que donc globalement ils ont pondu par
tous par contre quand on regarde 20
jours après le lâcher on regarde le
stade larvaire de la largue et lycéens
en scène insectes on dort là dans ce cas
là le stade larvaire en fonction du red
box de la feuille le jour du lâcher eh
ben on voit qu'ils ont tous pendus sur
les plans les plus oxydé en premier donc
ça serait des essais en a offert un
autre truc intéressant qui était pas
prévu du tout alors ça je peux pas le
publier parce qu'il n'a pas répété à sec
il faudrait réajuster mais qu'il
faudrait reprendre csla mais c'est des
indications qui sont quand même
intéressante
un autre truc intéressant c'est que là
c'était pas prévu du tout pour ça on
était en plein air là à côté on avait
des pots 6 po de sol submergé tout le
temps si pau de sol drainé arroser tous
les jours donc pas stress hydrique
mairie d'och s'élever et si pau où on
sait
une semaine drainé une semaine submergé
donc un red sox qui chute et qui restent
bas un red box qui est au tout le temps
et en ré doc ce qui fait moyen tous ces
postes étaient randomisés donc tout
mélanger changer de place tous les deux
jours quand on sait les mesures donc il
n'ya pas de l'histoire que c'est
localisé un endroit à 30 jours on s'est
pris les six peau ou leur et enfin sur
les six pôles riz est elle plus oxydé il
y en a quatre qui sont fait attaquer par
par cet insecte alors qu'on n'avait rien
inoculé du tout on était dehors les po
où on était sur un red box ceux élevés
mais un ph un peu élevé il y en a quatre
sur les six qui sont pris à un virus et
les 6 po qui était en le plus réduit et
trucs rien du tout donc ça aussi c'est
pas publiables parce que c'est pas une
manie prévu pour ça mais ça donne quand
même de bonnes indications quand ces
quatre pauses sur 6 4 points sur 6
je suis pas comme ça je cherche à
planter le truc pour pas être voilà
c'est inattaquable tout ce qu'on met
tout les tout est répétée 4,5 fois il y
en a qui publieraient ça moi je veux je
préfère pas moi voilà donc en gros ban
aux hypothèses elles paraissent bonnes
on va aller vers une gestion agronomique
des bioagresseurs ce qui est intéressant
c'est qu'on est en train d'unifier tous
les processus
donc on peut lire la santé des plantes
la santé des offres indiqué liés à la
qualité des sols qui est pas où le santé
des sols la santé des plantes et puis on
peut se dire derrière ils sont en train
de lire la santé des animaux derrière on
est vraiment dans une approche one love
qu à une seule santé ça permet
d'expliquer plein de choses sur le
caféier ou s'est un peu perdu entre
l'effet de l'ombre âge du climat du
sceau de la fertilisation des variétés
ils voient que les hybrides sont des qui
résiste à la à la rouille du caféier ont
plein de gènes activés qui sont sûrs de
la régulation redox et sur la
photosynthèse donc c'est tout y est
il ya plein de choses et ça permet de de
s'y repérer si on prend la pellicule à
rieuse du riz c'est incroyable on met de
l'ammonium on n'a aucun problème on met
du nitrate ça explose de la pyrite la
rieuse c'est la forme oxydée qui fait
exploser le truc si elle couvert ça va
le favoriser
on augmente les densités de population
ça favorise donc la les hypothèses pour
les épidémies d'épidémio ils disent il
ya plus de frottement donc plus de
transmissions peut-être pas peau mais
moi je pense quand même qu'il ya les
sports un peu partout et qu'est ce que
ce sur quoi ça va jouer mon hypothèse
c'est que plus est dense plus il ya de
la compétition pour la lumière entre les
plantes donc globalement on monte le
niveau redox de la population et donc on
a plus de 2 ça serait à mesurer les
gradients dynamie d'appel d'apparition
la vue la réduction de la peyrie culot
rios par les apports de matière
organique et des essais à madagascar sol
faire à l'éthique à 6 d'oxydé on enlève
4 x 1 mètre carré 20 centimètres de sol
où on apporte du sol volcanique 10 % de
matière organique est pris à 30 km de là
on met sur 20 cm on sème une variété
sensible à pierrick hilario de pierrick
la rieuse elle s'arrête quatre fois
comme ça sur un mètre carré donc on
arrive à faire des sols suppressif de la
puériculture aux donc la dynamique
d'apparition quand tu vois là on passe
en semis direct
progressivement elle apparaît de plus en
plus tard voilà donc il ya plein plein
de choses qui se lisent comme ça et là
je pense que vous allez pas vous pouvez
voir chacun votre truc comme ça vous
allez vous dire ça pourrait s'expliquer
comme ça ça pourrait s'expliquer comme
ça depuis dix ans chaque fois que je
présente ça j'ai eu aucun contre exemple
est par contre à chaque fois on dit mais
ça pourrait expliquer ça ça pour
expliquer ça donc je dis oui ça pourrait
ça paraît logique mais pour être mesurée
pour être sûrs quoi donc cette mesure
dans la feuille c'est super puissant
autant dans les sols je vous ai dit vous
embêtez pas dans la feuille
ça va vous permettre aussi vous tester
quelque chose vous arrêtez plus le plus
airasia torche pas d em des macérations
les trucs comme ça
vous arrêtez le plus élevé sur deux
mètres puis vous mettez deux piquets et
puis le lendemain vous repassez vous
faites quatre feuilles sans traitement
quatre feuilles avec traitement et vous
regardez ce que ça a donné
j'ai fait sur de la tomate de
pulvérisation de m
deux heures après on avait baissé le
rideau kz2 15 mm rappelez vous tout à
l'heure les différences variétale
c'était 30 millivolts même pas donc 15
min vol ça peut vous éviter complètement
la maladie c'est ce puissant
alors après massa l'a sonné sur des
hypothèses mais il ya de plus en plus de
paysans qui travaille là dessus qu'ils
ont l'air de dire que ça marche
donc c'est pas publier scientifiquement
mais je reprends mes schémas de nos
publications
si le champignon il se développe c'est
que on peut plus peur qu'ils se
retrouvent dans ces zones favorables
d'accord alors l'idée de l'agroécologie
ça va être de dire quoi on va ramener
avec nos sols vivants va ramener le sol
vers la gauche pour que la plante soit
dans une zone où il y aura pas les
champignons où il y aura pas les virus
ou y aura pas tous ces trucs là mais le
temps qu'on fasse ça ça peut ça se fait
pas du jour au lendemain il va bien
falloir protéger notre plante parce que
c'est pas en trois mois qu'on va qu'on
va l'amener directement de la halle à
quoi donc
belle idée c'est de travailler en
préventif on lui mettant des
antioxydants alors ce pour ceux qui
connaissent rick pitino je pense qu'il
ya toute une partie de ce qu'ils font
les macérations de la vitamine c
différents poli on va essayer de
maintenir on va aider la plante à se
maintenir en trop réduit pour les pour
les maladies
et donc ça c'est tout à travailler
en gros ça c'est une approche pompiers
pendant la transition va mettre des
entretiens occident mais il faut bien
voir que c'est en préventif qu'on fait
ça parce que qu'est-ce qui se passe si
on n'arrive pas à maintenir le
champignon se développe d'accord belles
réactions naturelles de la plante ça va
être de tuer le champignon par sur
oxydation d'aller de l'autre côté si
vous lui mettez un antioxydant a priori
vous allez l'empêcher alors je ne sais
plus pourquoi j'ai mis sept flèches dans
ce sens là voilà ici ça cette flèche
l'aldi quoi elle dit que là la logique
de protection des cultures en
conventionnel savez de dire je mets la
plante en sueur oxydation j'ai de la
planta sur oxyde et les fongicides vont
aider la planta sur oxyde est d'accord
alors après c'est un gros chemin pour
revenir dans l'autre sens mais ce qu'il
faut voir c'est que
c'est que si la plante et sept sur oxyde
idées et nous on lui met en curatif un
antioxydant ce qu'on risque de faire
c'est de favoriser le champignon
d'accord alors soit on précoce on met un
gros coup pour revenir vite mais c'est
un peu risqué
j'aurais plutôt tendance à dire le
champignon il se développe on est de la
planta sur oxyde et alors c'est pas
forcément les fongicides je pense que ce
que fait eric petiau ça va être avec les
huiles essentielles ou des choses comme
ça qu'ils vont aider à tuer le
champignon non par l'ats eric il dit
après quelques jours après on rembourse
l'emprunt ils apprendront la plante la
plante empreinte
il faut qu'elle rentre qu'elle rembourse
l'emprunt est en fait il dit on met un
gros coup d'antioxydants après parce que
le problème de cette gestion là c'est
que ans sur oxyde mais la plante sa
tendance ça va être à revenir vers la et
donc on repasse par la zone sensible aux
champignons pour ça que les fongicides
en général quand on a sorti deux
fongicides une fois on ne sort
régulièrement
c'est une logique de je vais maintenir
ma plante en sur oxyde et quand je dis
fongicides
mais pour ceux qui sont en bio moi je
vous demanderais c'est gradient sur les
plantes première fois que tu allais
mesuré sur de la vigne j'avais toutes
mes feuilles toute la journée toutes les
feuilles au même niveau ph 3 très bas
sur oxyde et que je prenne une jeune
feuilles d'une vieille feuille a changé
c'est bizarre la vigne ça fonctionne pas
comme le reste
la veille il avait passé de la bouillie
bordelaise donc la bouillie bordelaise
maintient la plante en acide sur oxyde
et ça le champignon ne peut pas se
développer ou la bactérie donc ça c'est
c'est important à bien comprendre donc
l'idée le temps de faire la transition
essayer de la maintenir parents
préventif à des valides des antioxydants
si ça se développe on l'aide à tuer par
sur oxydation et on l'aide à revenir
très vite pour pas rester dans la zone
sensible trop longtemps je pense que ça
c'est un moyen important de raisonner
notre protection des cultures
alors c'est
c'est à développer ces appliques et puis
on va voir ce dont on a besoin pour ce à
quoi mais ça me semble assez puissant
quoi qu'il en soit pour une gesture une
protection agro écologiques des cultures
efficace ça passe d'abord nouvelle pac
c'est rire ça commence par refaire un
sol vivant et le temps d'y arriver
vraiment on est de la plante
intelligemment mais alors il faut bien
comprendre la logique des truc c'est que
l'agriculture conventionnelle à une
logique qui a fonctionné qu'à ses
défauts qu'à ses qualités ça a permis
quand même pas mal de choses on n'était
pas un fongicide pour rien mais le
fongicide l'idée c'est jade la plante à
sur oxyde et le champignon et elle tu es
d'accord
donc on a développé des pulvérisateurs
qui sur oxyde les atomiseurs qui font un
nuage très très faim avec des micros
gouttes
ça rend fou plein d'oxygène dedans et ça
sur oxyde les buses à turbulences à
microgouttes les fortes pressions qui
vous fondez microgouttes et basse
si vous passez un antioxydant avec ces
appareils là vous risquez bien le perdre
une bonne partie de l'effet les
atomiseurs s'assure de la vitamine c on
sait quoi donc il faut comprendre la
logique globale de ce qu on fait quoi
par contre là maintenant on sait où on
est on sait où on veut aller et
il reste à bien développer les outils
comment l'on commet nivat quoi mais au
moins on est moins perdu voilà donc la
logique oil à prendre si on passe si on
passe des antioxydants mon avis il faut
mettre moins de pression et des bus et
des bus enfante plateau des choses comme
ça qui font des grosses gouttes
voilà donc l'idée maintenant ça va être
d'avoir notre cible et puis alors les
placer la cible sol mais ce sera plus
long terme et sur les sur les plantes
voilà c'est où est-ce qu'on est
qu'est-ce qu'on le craint qu est ce qu
on fait comment on maintient alors sur
un sol qui est bien qu'ils aient bien
tamponné ça se déplace pas vite donc on
a le temps de réagir vite d'aller mettre
sur la plante un truc de protection et
sur un sol qui est patent poney un sol
sableux qui s'endort jld qui devait bien
ça devient dur à gérer quoi parce que
donc plus vous à émettre de carbone
d'activité bio donc plus vous allez
avoir un sol vivant plus ça sera facile
à gérer et moins vous aurez à sortir le
plus élevé pour des produits pour aider
la plante
mais dans tous les cas il va falloir
restaurer le sol on n'aura pas tout tous
les produits de lutte intégrée de ces
trucs là ça marche pas bien si on n'a
pas un minimum de sol vivant alors on va
passer assez rapidement mais c'est avoir
déjà ce qu'on sait sur les pratiques
agricoles
est ce qu'elles nous font d'accord donc
l'idée maintenir un niveau moyen
à peu près au quai pour la plante se
développe bien ces intoxications une
acidification plus et acide est oxydé
plus ça va le faire vite et plus on va
avoir de maladie donc il faut le gérer
après intelligemment là on est à
madagascar ils sont sur des sols
mouillés vaguement organique c'est très
bientôt
il draine pour pouvoir faire une culture
on est obligé de drainer et là l'idée
c'est de passer très réduit à un niveau
moyen
la révolution verte c'est quoi ces des
rizières trop réduite ont rendu la
bourre des nouvelles variétés des
engrais donc on ré oxydes tout ça et on
double la production et puis on fait ça
pendant 20 ans parce que même dans l'eau
on finit par être oxydé
puis on a des maladies donc on met des
pesticides et on sur oxyde donc voilà on
peut le dire la logique facilement donc
l'irrigation ça nous donne quoi s'en
aller à la saturation
ça nous fait quoi on a vu l'irrigation
on va monter l'humidité donc s'ils sont
les morts ça va nous baisser le rideau
qs pardon ça va nous ça va être montée
de redbox pardon si le sol est vivant
savall baissé ça va être le côté
biologique qui va l'emporter sur le côté
chimiques
par contre s'il seul est mort sur le
côté chimie qui l'emportent par contre
quand on va jusqu'à saturation
submersion et ben en vain on va chuter
et leurs et doc va chuter plus vite que
le ph ne montent donc on va se retrouver
on asphyxie assez rapidement le feu et
pas besoin d'expliquer trop c'est quand
même super occident là c'est une
minéralisation super rapide le travail
du sol
oxydation mètres l'oxygène directement
dans le sol mais pour moi le plus grave
du travail du sol c'est qu'on enlève les
feuilles 10 au dessus on enlève les
panneaux solaires donc et puis ce
travail du sol ce que je disais il est
bien si on est dans une rizière
il nous amène vers où on veut par contre
c'est la chose qu'ils avaient plus de
mal à expliquer en côte d'ivoire entre
le bas fonds où il ya de la matière
organique qui évolue pas que tout est
trop réduit parce que c'est souvent
engorgée plein d'eau où là c'est plutôt
bon de brûler et puis juste à côté à 10
mètres de là il faut surtout pas brûler
parce que c'est bien trop oxydé qui est
plus de matière organique
c'est pas évident à expliquer quoi
alors pour vous montrer l'intérêt de
travailler en tropicale ça c'est des
diapos de lucien séguy voilà les pertes
de carbone en pourcentage en fonction du
nombre d'années selon la latitude on se
trouve donc là on est au canada etats
unis
on met 50 ans à perdre 50% gros on
descend dans le nord de l'argentine 30
degrés de latitude sud
il faut 20 ans pour les perdre ses 50%
on descend à 25 degrés de latitude sud
sud du brésil
là on perd on perd 30% en dix ans et
puis on se met sous les tropiques
donc là le centre du brésil est bien là
en cinq ans on a perdu plus de 50%
donc nous pour comprendre les processus
comme un vachement plus facile de
mesurer un truc ou perd 50% en cinq ans
que 50 pour cent cinquante ans c'est par
contre le processus et les mêmes c'est
comme ça qu'on a pu développer toute
cette compréhension de comment ça
fonctionnait aussi
donc voila vous nous payez pour aller
travailler sous les tropiques
il ya un avantage on ramène des choses
pour ici aussi que oui c'est
on est de la recherche publique c'est
vous qui nous paient juste une vérité
alors une couverture morte sur le sol
donc un paillage sur ce qu'est ce que ça
fait ça augmente l'humidité donc
chimiquement a priori ça va ça va le
monter mais par contre vous en paillage
on peut se dire qu'il ya de l'activité
bio donc c'est l'activité bio qui va
dominer donc ça va le bc voilà davantage
aussi c'est que ça bloque les rayons uv
les engrais est bien bonne à grenoble il
faut être normand ça dépend voilà et
c'est là où il ya du boulot c'est que on
a quand même des guides
tout ce qui rend apte c'est la forme
oxydée nitrates sulfate on sait qu'on va
vers de l'oxydation tout ce qui est en
cloche quelque chose il ya du chlore
c'est un oxydant puissant donc ça on
sait que ces oxydes après est ce que ça
signifie plus ou moins il faudrait c'est
à travailler il faudrait voir ce qui est
sûr c'est que ça augmente la capacité la
conductivité électrique saison gré
minéraux ça augmente forcément fortement
la conductivité électrique on va voir
l'inconvénient de ça après
l'urée un mot nous y sommes a priori
s'est réduit voilà alors j'ai des
données c'est un bouquin c'est pas des
références scientifiques c'est un livre
que père emmanuel a montré ce matin sur
la bioélectronique peu précis il avait
mesurer ph crh2 donc divisé par 2 vous
avez pe plus ph
donc le neutre et rêche de ces 28,6 et
au dessus de 28 c'est qu'on est en
occident d'accord donc là c'est les
engrais qui acidifient et puis mais en
tout cas l oxyde et cela c'est ce qui
est le cas line is et ils sont encore
plus occident donc c'est il ya des
choses un peu bizarre lure et ça me
surprendrait qu'il faudrait il faudra
leur faire ça à préciser tout ça mais en
gros il faut voir ce que ça fait sur le
sol il faut voir ce que fait ça fait sur
la plante surtout derrière les engrais
organiques
ça va nous faire quoi a priori ça va
augmenter midi mais surtout ça va faire
de l'activité bios avait nourri de
l'activité bio donc ça va plutôt réduire
et aller vers le neutre je passe
rapidement sur le compostage par rapport
à mettre la biomasse au sol je pense que
conrad a été assez c'est clair il a
répondu pour moi hier et je ne lui
donnerais pas tort la simple simple
raisonnement thermodynamique
si ça monte à 60 70 degrés c'est
l'énergie qui part voilà alors pour
contredire un petit peu conrad sur un
tout petit truc
le seul avantage du compostage c'est ça
qui à mon avis a déterminé la filière et
ça va être en liaison avec ce qu'a dit
marc-andré c'est l'os ce matin et basse
ex côté sanitaire en montant à 60 70
degrés ont détruit pas mal de choses
voilà et c'est pour ça que je fais le
lien avec ce qu'elle dit marc-andré il
ya de la régulation qui fait qu'on est
plus ou moins obligé de le faire monter
en température pour ça mais que ça
paraîtrait plus logique comme ça alors
là tout ce qui est macération purin
l'actos fermenté ça donne ça nous donne
quoi acide et surtout très réducteur
donc ça c'est les produits anti oxydants
qui sont intéressants voilà je voulais
voir chéri petiau c'est ça qui va vous
permettre en préventif on est très
complémentaires les formations entre
eric peux-tu rémois moi j'ai le tout la
théorie bien ficelé je pense qu'il va
bien et l'huile côté pratique il
il a ses moyens de corriger derrière
donc les deux on se sait intéresser en
général ceux qui sont passés avec moi
vont chez éric et ceux qui seraient qui
était chez éric disent ah bah on
comprend mieux comment l'appliquer après
être passée avec toi alors la silice est
particulier c'est très particulier la
silice je pense qu'on sort un peu dur et
docks péage
c'est souvent des histoires
d'information il n'y a pas d'effet dose
c'est plus la forme de silice qui va
compter que la dose si je raisonne en
signal radio et ben quand j'étais gosse
j'avais un avion télécommandé j'avais
une télécommande où je mettais un quartz
d'une épaisseur donné dans le récepteur
et dans l'émetteur et ça me donnait ma
fréquence je pense qu'il ya il doit y
avoir des effets comme ça derrière mais
s'est compliquée la silice voilà les
charbons de bois ça c'est une
publication de 2019 aussi j'ai participé
cd qui a duré dox on m'appelle pour ça
l'idée c'est de dire en fait il ya plein
d'études ont fait des charbons de bois
mais il ya des fois ça améliore sur les
maladies des fois ce fait rien des fois
ça empire des fois sur plein de
paramètres
globalement l'idée c'est de dire en fait
en fonction du la biomasse qu'on va
brûler et de la température de pyrolyse
et des traitements qu'on peut faire à
vendre après on a des biochar qui
peuvent être super acide super alcalin
superoxyde et super réduit qu'est donc
si vous n'observez pas sur quel socle
vous êtes et surtout vous savez pas sur
quel biochar vous mettez nous l'idée
c'est de faire des biochar le plus
opposé à notre milieu pour comme salles
adaptées et de dire en avoir beaucoup
moins un mètre et les sols très acide
très alcalin une pause qui je sais plus
qui me posait la question tout à l'heure
une solution ça pourrait être de faire
des biochar super acide en avantage de
faire du biochar de ce type là ça s'est
traitée au sulfate de fer avant c'est de
faire 400 degrés donc on a un truc super
super racines là c'était s'est fait à
partir de
cette de vignes l'avantagent de ces
biochar prêtres étaient offerts c'est
qu'ils sont aussi très parra magnétique
c'est un paramètre un peu oublié dans
les sols c'est encore équipe eric petiau
qui mit le doigt dessus
les très bons soldes c'est seul
basaltiques sont très parra magnétique
pour pouvoir produire fortement c'est
bien d'avoir des sols par un magnétique
ça c'est une caractéristique qui évolue
très peu sauf en mettant des basaltes ou
éventuellement ce genre de choses la
nasa il ya deux ans annoncé qu'ils
avaient fait dans la station spatiale
pousser une fleur jusqu'à la fleur
c'était la première fois
c'est des travaux qui sont faits pour
aller coloniser mars sur mars ya pas de
champs magnétiques dans la station
spatiale ya pas vraiment de champs
magnétiques
ils ont recréé par des biochar de ce
type là donc après c'est des hypothèses
objets derrière qui expliquerait
pourquoi c'est intéressant ce côté par
un magnétique mais bon voilà l'idée
c'est de dire en fonction voilà dès
qu'on traite au chlore sa oxydes à fond
voix cassée elle et toi donc car il ya
tout un travail si on veut faire sur les
bio charme et en france c'est pas très
connu voilà après je vais passer suis là
parce qu'on voit un peu vite donc les
pesticides
ça nous fait quoi voilà plus parise
oxydes voilà il faudra étudier dans le
détail mais globalement l'effet sur les
plantes c'est il y en a plein qui
cherchent à bloquer des transfert
d'électrons il est enfin c'est
globalement général s'oxyde alors la
sécheresse ça nous fait quoi sur un sol
vivant ça oxydes parce que ça baisse
l'activité biologique sur un sol mort sa
baisse
voilà des nuages en ciel couvert ça nous
fait quoi - de photosynthèse donc des
plantes plus oxydé voilà alors sur le
sol ben ça fait un peu moins de rayons
uv s'ils sont les nus toujours pareil il
faut le raisonner globalement alors un
truc important c'est que c'est quoi vous
je vous montrais où ça baise tout le
temps là le matin du matin au soir
on l'a répété 15 fois il ya une fois où
ça n'a pas marché où on était bas dès le
départ on a commencé les mesures lundi
matin il y avait eu deux jours d'orage
non-stop loïc est clair et claire éclair
est clair donc on se dit que l'orage
priori ça doit réduire fortement les
plantes
effectivement après un orage on a des
plans qui sont très très simple s'il n'y
a pas eu de grêle mais si wallace a
priori ça recharge bien le soleil comme
en uv super occident sur le sol et
énergie pour la photosynthèse sur les
plantes et c'est là où tout bascule
voilà on a dû mal comprendre ça sur un
sol
le soleil est super occident sur une
couverture morte ça bloque un peu cette
oxydation par les uv et ça c'est
important c'est que en fait sur un sol -
ya de matières organiques dans le sol
plus on a cette réaction est une
réaction de fin d'automne le faire
réagir que les ultraviolets pour faire
lannion superoxyde c'est la deuxième
molécule la plus occidentaux qui soit et
ça ça attaque chimiquement la matière
organique y compris celle qui est
soi-disant protéger dans les agrégats et
moi y'a de matières organiques plus on
aille hadrons plus on a cette réaction
donc là on a su dans le désert de
l'atacama c'est une publication dans
nature communications donc c'est du
solide aussi
voilà donc on est très en dessous de 1 %
de matières organiques qu'on nous dit en
général on peut plus la perdre en
dessous d'un pour cent parce qu'elle est
protégée un bon soleil bien occident sûr
dû faire ça le fait couverture vivante
du sol donc là ça réduit à fond et on a
vu que ça descend ça nous permet surtout
descendre en dessous ici voilà
d'autant plus qu'il ya de biomasse donc
c'est vraiment nos panneaux solaires
tout ça est donc là il ya tout un boulot
à faire qu'est ce que donnent les
couverts qu'est ce que donnent les
rotations de cultures sur sur le php doc
du sol alors rares publications est
encore là c'est reparti on est un pays
de l'est
vous aurez donc du sol supérieure après
luzerne blé par rapport à betteraves à
sucre
or on peut dire la betterave à sucre est
le relais c'est quand même un toit à la
betterave
oui il a fallu à sortir mais enfin ça
c'est plutôt que sinon mais elle a dû
amener pas mal de sucre et donc nourrir
de la microflore qui réduit se dire ça
là c'est tout un nouveau champ de
recherche john key qui par un peu dur et
dox donc un américain qui fait du
conseil il dit on manque complètement de
savoir là dessus
dans les céréales il ya que l'avoine qui
apparemment est intéressante et réduit
les légumineuses globalement sont plus
réductrice les crucifères aussi mais
tout ça c'est tout un boulot à faire et
il va falloir s'y mettre
donc parler par rapport au ph
il ya quelques données ça vient du
brésil on va être sur des problèmes de
sols très acide et parce qu'on voit
c'est un radis fourrager il va remonter
le ph bien mieux que nos coûts nos quais
une légumineuse alors c'est pas
surprenant parce que j'ai mesuré du
péage de sève de bouna on est happé h4
et demi donc les légumineuses c'est très
variable très très variable aussi bien
en ph quand red box et c'est dur à dire
très variables entre espèces bon ça
c'est pareil c'est la capacité de
contrôler la cee'd la densité de semis
et à l'âge des plantes on en a parlé à
priori plus est dense plus il ya de la
compétition pour la lumière et plus on a
deux
de risque de maladie pour ça qu'on parle
souvent des semis clairsemé ça pourrait
s'expliquer comme ça c'est à vérifier
alors après on arrive sur les plantes
pérennes
oui eh bah ya un équilibre après avoir
ouais ouais c'est sûr mais voilà après
sur les pérenne ça pose des questions
comment on oriente notre notre vie n'y
est ce qu'on l'orientent de manière à ce
que le soleil il passe comme ça où
est-ce qu'on lorient de manière à ce que
le soleil passe comme ça alors j'aurais
mieux fait de tourner l'image plutôt que
plutôt que le soleil mais on n'a peur de
rien d'autre qu'un ouvrier où je veux en
venir quoi et derrière l'ombre portée
dans une plantation de noyer on dit oui
en plus de maladies sur la partie à
londres
donc c'est à vérifier tout ça pour vous
donner une idée quand même des indices
de surface foliaire forêts tempérées 2 à
8 ça veut dire quoi ça veut dire que à 8
on a huit mètres carrés de panneaux
solaires par mètre carré de terrain
d'accord ça peut monter au dessus si
c'est des conifères en forêt tropicale
dense on est à 15
donc vous voyez que la capacité de
réduction est bien plus forte notre
usine photosynthèse elle est plus forte
sur un sol nu on est à 0 sur le
tournesol on est à deux et demi trois
mois je voyais les présentations de jill
ce matin je me disais quand on voyait
les faits du tournesol sur le maïs
c'était celui où ça décroché un peu quoi
le riz on est au maximum à 10 ou 12 mai
sur une période très courte dans l'année
tout le début il ya presque rien et puis
enfin sur un très beau rit on a dix ou
douze c'est temporaire donc globalement
le bilan c'est ce que montre et conrad
et ben il faut couvrir le sol au maximum
et le facteur important c'est le nombre
de jours pas couverts koala et puis taux
de couverture global
voila voila l aider mais l'un des relais
les choses comme ça les couverts
pérennes sont vraiment intéressant aussi
voilà avec des sorghos qui font quatre
mètres de haut avec des choses on peut
arriver donc tout ce qui est carbone du
sol activité biologique structure du sol
et ballan thérèse on l'a vu c'est que ça
ramène vers l'équilibré après celle du
maintien ça tamponne vers l' équilibre
donc c'est vraiment par les couverts par
tout ça qu'on va y arriver
l'impact des pratiques je reprends mes
schémas tout à l'heure et je vous
explique ce que ces tests étaient
différents types de modes de culture
donc on va le mettre sur ph et redox
corrigea ph est donc là on va lire
l'oxydation à l'horizontale ce qu'ils
aient envie de ces du conventionnel ce
qui en gras ou en plein c de
l'agriculture de conservation d'une
forme ou d'une autre ça en fait c'est du
brf donc là un petit problème c'est
qu'on a bien baissé le rideau qs mais
avec le brf en question n'aurait dû
regarder un peu de sur le ph on n'est
pas très bon
ce qu'on est déjà héros on est sur des
sols argileux très très calcaire
voilà donc là il ya choses à travailler
aussi
c'est la même chose sur les bio chargé
sur une ferme en dordogne où il avait
fabricant de charbon de bois à côté de
chez lui et ils ont plein de morceaux
invendables trop petit donc ça fait des
quantités énormes et le gard on avait
mis trente tonnes ha sur qui sur
plusieurs années sur sa parcelle
il était parti d'un ph déjà relativement
élevé ou un peu au dessus de 7
et quand on a mesuré biochar il était à
9 en ph
donc on heureusement qu'il avait mis à
côté beaucoup de déchets végétaux en
parallèle ça lui avait évité de monter
trop mais il était donc il faut ça être
bien savoir où on est et où on veut
aller
alors après plus intéressant là on est
sur des sables d'ardentes donc dans le
berry c'est chez hubert charpentier pour
ceux qui connaissent avec là on est
passé douze ans de semis direct avec des
vrais couverts végétaux bien qu'on voit
que le ph est remonté de pratiquement 1
tout en baissant globalement le red box
la ph est donc on n'est pas indécent
quand un peu sous la peau là on est sur
des boulbènes donc limoneux chez jean
pierre sarthou aussi pour ceux qui
connaissent pareilles on ramène le péage
vers lé neutre et on descend le red sox
sur de l'argile au calcaire hubert
charpentier 35 cm de profondeur de sol
avant d'être sur la craie c'est
intéressant mais globalement et ben là
que ça soit en cinq ans ou en 14 ans de
semis direct il est revenu à peu près au
même endroit ph autour de 6 ennemis
redox cas chutait de plus de 20000 volts
ça on est sur des sols sécher tamponnais
où on écrase tous les écarts
pourtant c'est différent cela elles sont
significatives d'accord donc on voit
bien que par les pratiques on arrive à
ramener et la conductivité électrique va
tout ce qui était trop bas sans 150 ça
monte tout ce qui est trop sa baisse et
tout ce qui est équilibré ça reste
équilibré globalement le semis direct
avec découvert parce que là c'est
à travail et les rotations les
découvertes tout le temps là dedans
eh ben ça baisse le red box ça ramène le
ph vers le neutre ça ramène la
conductivité électrique vers un niveau
moyen
voilà je vais passer vite le labour en
fait nous créer une inversion de
gradient c'est à dire que la matière
organique c'est le réservoir d'électrons
sur un sol vivant c en surface de sousse
et donc c'est négatif en surface c'est
plus oxydé dessous donc positif et après
quand on voit bien plus profond il ya
plus d'oxygène qui circulent ça
redevient négatif d'accord quand vous la
bourrée avec retournement vous inversez
vous passez le moins il s'inverser avec
le plus donc vous retrouver avec un
gradient plus - - donc ça c'est publié
qu'on inverse le gradient la question
c'est qu'est ce que ça donne sur les
bases toutes les charges positives et
ben en inversant gradient ont créé une
force électrique qui les repoussent qui
les pousse vers le bas en plus de la
gravité déjà et de lessivage
on a ce risque là donc bon voilà ça
c'est ce sera étudiée après ont-ils la
bourse acidifie c'est des discours qu'on
entend assez souvent
voilà j'ai pas fait les mesures je sais
publié qu'on inverse le gradient par
contre a priori il y en avait 100
gradient créer une force qui a tendance
à lessiver les bases alors que avec le
gradient dans l'autre sens ben le plus
repousse le plus vers le moins qui est
en haut
oui ça avec avec inversion oui oui après
vous avez créé des mains voila message
est bien dit avec avec retourner avec
inversion voilà voilà donc version de
gradient ça c'est des trucs ça on l'a
déjà vu et après ben voila en gros que
ce qui se passe entre du labour et du
semis direct sur climat très sec en côte
d'ivoire faut savoir je fais du riz
pluvial dans un endroit où les paysans
autour n'essaye même pas de faire du
maïs pendant cette saison là parce
qu'ils n'y arrivent pas donc il est
absolument particulier en gros on y
arrive on n'a pas des rendements super
mais l'idée c'est de regarder la
résistance au changement climatique que
grâce au système en semis direct
l'idée set je me mets en côte d'ivoire
où il ya un climat hyper incertain parce
qu'on est juste à la limite du front
tropical et donc on sait jamais quand il
va pleuvoir on est dans les conditions
du changement climatique dedans bientôt
donc ça permet de tester des systèmes de
culture pour demain peut-être prêt pour
dire voilà on a des systèmes qui
permettent de produire une tonne quoi
qu'il arrive sans rien remettre parce
que le risque qu'il faut prendre 0 donc
c'est ça l'idée donc on est sur des
voiliers des taux d'humidité
en fait si elle péages en prenant il ya
l'humidité et le red box sur toute une
période de culture est ce qu'on voit
c'est que si on lit juste leur et docks
sebha en fait le sol labouré et à peu
près au même niveau que le sol
en semis direct c'est un couvert de
stylos dantesque liane si cela ce qui
fait la différence c'est que le sol en
semis direct
il est bien plus humide là c'est juste
la repousse naturel qui a qui se fait
naturellement
mais ce qui est important doit c'est
qu'on n'a pas des grosses différences de
redbox mais on a des grosses différences
d'humidité et que quand on est sur des
zones limitantes comme ça là on a 10 %
d'humidité donc en fait tout ce qui est
à gauche la plante elle a rien du tout
hein
donc voilà donc voilà donc je passe vite
les pratiques agricoles ce qui oxyde
c'est facile c'est drainage sécheresse
feux en grèce au fur et les pesticides
le labour et le soleil sur le sol et ce
qui réduit c'est moins facile le soleil
sur les plantes et c'est là où il faut
les panneaux solaires l'irrigation la
structure du sol la couverture végétale
la matière organique l'activité
biologique
c'est une agriculture du vivant tout ça
quoi n'est pas oui en fait les
dreadlocks il confirme juste ce qui
tamponne matières organiques activité
biologique argile et couverture du sol
et puis si on passe tous les facteurs
biotiques et abiotiques comment savent
pas sans son option de la dilution la
saturation tous ces trucs là je passe
vite
ce qui est important c'est que voilà au
printemps ça va bouger comme ça on était
comme ça en automne comme ça et en hiver
comme ça sous nos climats à peu près
c'est la tendance qui va y avoir
d'accord donc vous comprenez aussi que
de mesurer dox enfin même à péage ou le
mesurer là ou là eh ben ce n'est pas la
même chose quoi donc
l'idée c'est de dire voilà c'est la vie
c'est un petit courant électrique
entretenu par le soleil c'est un peu le
prix nobel de physiologie qui a dit ça
donc en gros l'idée c'est quoi les
feuilles c'est le panneau solaire le sol
c'est la batterie plus long du leur avec
notre polarité et notre production c'est
la puissance de notre système électrique
c'est comme on allume la lampe ou pas
d'accord alors le carbone stable c'est
les compartiments de la batterie pour
moi et puis le carbone la bile et la
matière organique frais fin et puis
l'activité biologique ça va être le
niveau de charge de la batterie
et en gros quatre cent mille volts on
est super bien chargé plus on monte en
red box - s'est chargé et puis au
contraire on pourrait être en surcharge
et puis en fait c'est un moteur qui
noyaient ya plus d'oxygène pour utiliser
toute l'énergie qui a en gris d'un truc
est un système électrique ça s'explique
pas que avec la tension notre époque
c'est une tension cd millivolts ça
s'explique aussi avec la résistance qui
est linverse de la conductivité
électrique donc après on est dans une
logique de d'électricité de base système
est écrit que la puissance et u2 sur air
donc eu deux fois la conductivité
électrique en gros c'est un peu
l'équivalent d'une puissance et si notre
conductivité est trop faible donc
résistance trop forte on n'allume pas
notre lampe on n'arrive pas à produire
ces des sols complètement vide
il n'y a plus rien dedans et si notre
résistance est trop faible
donc notre conductivité électrique trop
forte eh ben on produit à fond mais on
vie de la batterie très vite s'il n'y a
pas les panneaux solaires pour recharger
d'accord et donc plus on aura une
conductivité électrique fortes pluies il
faudra avoir des panneaux solaires pour
ne pas perdre de matières organiques
pour recharger le sol
voyez la logique on a vu cette inversion
de gradient ce que ça peut vous pouvez
donner aussi et puis moi je me pose une
question est ce que nos sols qui perdent
de la matière organique donc en gros
c'est l'attention d'un système qui
baissent moins en moins d'énergie dans
la batterie est ce qu'on n'a pas masqué
cette perte de tension de cette perte de
matière organique en mettant des engrais
chimiques qui solubiliser donc qui
montent fortement la conductivité
électrique
donc ça nous permet de maintenir notre
puissance donc notre production voire de
la montée mais ça accélère la perte de
tension près les questions ce quelle
taille de batterie on a besoin
donc c'est carbone stable peut avoir
plein de carbone qui sert à rien c'est
une grosse batterie mais qu'évident
seller tourbe et puis voilà l'idée de
regarder les stocks de carbone par
rapport au turn over c'est peut-être le
turn over qui est plus intéressant c'est
notre charge de batterie puis quand on
met du brf en fait qu'est-ce qu'on fait
bien on remet une grosse batterie bien
chargé c'est le bois raméal fragmenté
c'est un des outils fort pour
l'agriculture du vivant voilà je repasse
pas là dessus c'est l'agriculture du
vivant un sol nu c'est un seul foutu un
sol couverts c'est insolent prospère et
un sol vivant c'est un sol
comme on nous a dit il y avait trois
slogans de la ligne homme criait après
parce que j'ai pas retenu le troisième
sol vivant sol marrant allez on va dire
marrant c'est une autre version c'est
mieux je la préfère en fait c'est bien
voilà donc l'idée là une philosophie
c'est d'avoir des feuilles des feuilles
des feuilles des panneaux solaires tout
le temps et puis c'est des associations
des successions pour occuper tout le
temps l'espace c'est ça qui fondamentale
maintenant on a besoin de travailler
toutes ses connaissances
qu'est ce que font les pratiques qu'est
ce qui est anti oxydants qu'est-ce que
oxydantes qu'elle produit on peut
utiliser et puis surtout moi l'idée
c'est d'arriver à développer des outils
de mesures qui vont permettre de le
faire très rapidement très facilement au
chant et ça ça permettrait de
révolutionner parce que pour y sortir 11
heures du matin
prenez 10 feuilles toujours les mêmes
types de feuilles et puis d'allemands ça
vous dirait bien là la plante elle a un
peu chauffé parce que le ciel a été
couvert pendant huit jours mais c'est
toujours un niveau correct ou au
contraire attention vous risquez telle
maladie il faut il faut mettre un
antioxydant préventif
c'est ça l'idée de gérer après tout les
produits à tester les macérations les
produits axiome hall et tous et oussalah
loria testé ici on peut tester leurs
qualités redbox de départ mais surtout
pour moi ce qui est important c'est ce
que ça fait dans la plainte derrière
voilà qu'est ce qu'un couvert fait dans
la culture de derrière ces choses là on
a au moins les moyens de le faire voilà
donc je vais passer on a man gros tout
ce que je vous ai montré c'est que
les pratiques agricoles toutes les
hypothèses de départ les patrick
agricole les impacts bien c'est
paramètres dans la plante ses paramètres
dans le spa de pardon pardon dans le sol
ces paramètres dans le sol les impacts
dans la plante le génotype impact dans
la plante et les paramètres juridiques
des plantes impacte les développements
des bioagresseurs donc on a des étapes
pour la recherche
vous aussi de montrer les causalités
puisque les corrélations c'est-à-dire
inoculer un peu ce qu'on sait déjà avec
les insectes faire des plans un niveau
redbox différents est inoculé pour voir
parce qu'après c'est un peu le l'oeuf et
la poule c le le champignon se développe
parce que le planter trois oxydé et puis
la plante sur oxyde donc c'est ce que
commentaires dans quel sens ça se passe
mais globalement on voit bien comment ça
se passe et puis passer à la pratique
avec des agriculteurs pionniers
ce qui compte c'est que tout ça ça
passera par un rééquilibrage des sols
avant tout leur art on n'arrivera pas
avoir une protection des cultures
intelligente si on n'a pas une
restauration des sols on pourra pas le
faire sans le sol vivant va falloir
éliminer tout ce qui est trop occident
sauf quand on est en mio réduit et puis
c'est des plantes du carbone du carbone
du carbone des réservoirs d'électrons et
puis on va y arriver quoi et à court
terme protection pompiers avec des
antioxydants pour aider la plante en
plus

Partager sur :