Rencontre Franco-Allemande d'éleveurs laitiers - La Vache Heureuse

De Triple Performance
Révision datée du 30 juin 2022 à 19:43 par 127.0.0.1 (discussion) (The LinkTitles extension automatically added links to existing pages (https://github.com/bovender/LinkTitles).)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (1 juin 2018) - Anton Sidler - Durée : 61 minutes

Thumbnail youtube 1SzIs1oDVPE.jpg

Rencontre Franco-Allemande d'éleveurs laitiers - La Vache Heureuse


Aujourd'hui, une rencontre franco-allemande d'éleveurs laitiers qui partagent leurs difficultés, tout comme leur bonheur d'élever leurs vaches sur sol vivant !


En partenariat avec La Vache Heureuse.


Transcriptions

normandie rachid ne dort elle s'attribue

une personne vend aussi à une tarte aux
familles
je ne sais pas où on sera au top et rip
amy lee fields of safety car était bien
tous ces petits potins
mon mini km mes machines explique tout
l'histoire est maximale
bonne route pour nous indique par monde
marie dorin passionnément n'y en ait pas

Afficher la suite

neumann à moi

mathis et maria tripes
mais avant il s'agit de karine viard est
une seule famille à léona ndar ou par
groupe ou man group à cannes ce
magnifique week end à saint michel trip
dans la coopération mais aussi petite
map est riche ni à rognac via l'egypte a
mis la barre haute saône et loire
celles ci n'ont rien oublié et groen
sous cette ligne a de bien se marrer
dans une fille martine est arrivé à
quelqu'un de travail hormis cela dit la
source qui me lis tous failli
mais je met ma famille là haut niveau
c'est dans le pilat un tas négationniste
en péniche admis à faux arrière en fin
mai de la masse trekking on a réalisé à
alairac rubygate
je me nomme louis xiii faune on disait
1-2 la masse à 26,6 tuque et subisse la
rigueur des mouvements 8,6 et 8,9
ennemis famille l'économie qui a aidé à
me classer en deux jours après quatre
heures de jeu c'est normal de tracteurs
les militants gay
[Applaudissements]
alors chacune arabe
critiqué justement c'est que je vais moi
aussi un homme dans ce pays quand van
ark public tant par sa fin d'année plus
nombreux à la salle pour faire perdre
ses hanches l'aps staff bruno mobile
on dit ce qu'on m'a dit qu'il n'aurait
l'idée au mans series chic british pas
on ne sait pas trop par où nous sommes
en bonne position
iphone déférer ou non lancet montre que
le travail des sauveteurs serbe blic
windows phone house je suis mon appareil
tchèque sera pas présent pour mon équipe
qui voudra on a comme une mule dans le
vert d'image
enfin enfin une panne presque parfait
entre l'ampleur de tout et on est plus
présent
ainsi pendant deux semaines au mobile on
travaille et je ne voudrais pas vous
mentir
c'est pour cela qu'avec ça on est lourde
[Applaudissements]
le tracteur alors comme on est je pense
plusieurs éleveurs de vaches ici je
voulais savoir la ration des vaches
si c'est basé plus sur deux les absents
cela je m'en fous dans nos villages
photo quentin enr sillage asile en 1614
pillon ullrich lui crée de ce cancer
dans ses réglages comme la fin de son
mandant économique du val de grâce
le travail de déminage de l'exploration
d'uranium
chouette charles tillard on nous a dit
marc béland ou à tout comme nathalie
short time jazz band n'auront pas les
couilles en 3e période
tu es belle
je dois cheval couronne directrice in
the world foundation of l'écrit ou à
l'ayroule son fils et filles des hommes
on aurait pu s'attendre à des
témoignages d'exploitation beaucoup plus
importante
on a une vision de l'exploitation
d'allemagne peut-être plus importante
que celle que vous avez vous vivez vous
est ce que ça représente un pourcentage
important d'exploitations laitières
parce que vous êtes tous sur des îles
structure laitière en allemagne où est
ce que vous êtes dans des situations
marginales men est assez lourd brave
cheval au jeu voulu savoir l'importance
du bio par chez vous et combien ai payé
le prix du lait bio et conventionnels
son vivier drive c'est en haleine tout
de pmb et la mecque et médine
mais dans ce domaine on peut parier
moyenne source
100 bio armées à paris maxime viatique
ce musée niépce price max brail contact
me donne un collègue simon mendoza filmé
et d'humour grinçant à l'aide sous falls
il laisse tout cas où ce but que nous
n'aurons pas ce générique de pdm et
chercheur en lice la coupe de la ligue
en ce groupe
il n'a filtré mais le double din par
dimitri blues sont annoncés à villach de
strass
en 2007 on vient d'acheter une bague en
or pis tiffenat frankreich und à tout
comme lorsque tu as dix neuf équipes
soit des scripts âneries quick limites
comme dale coyne racing et d'autres
trucs
indiana royal on assistait ce problème
au milan gagnent 0 par
vinik stéphane camus productions les 610
mm et un gâteau nice cannes a appelé à
un arrêt de travail de cette neuvième
round and round mais lisbonne dow jones
a repris je relise savoir qu'est ce que
vous mettez dans les méthaniseurs pour
les alimenter et chantante et qu'il
avait beaucoup car été en allemagne en
raison du coude entre l'entretien leur
est ce que c'est vrai que comme begin
diguiny la chine et s'est rapidement
biogaz agricole
bayonne 30 x en kiosque avait aidé à
6043 ok il faut
et tu vas faire tripoter school of music
et femmes ne pas avoir à retourner une
offre kg maiva historique à ottawa mais
l'excellent benoît sineau fia fiona
rwanda dit il faudrait stéphane dassé
l'âge comme si le rhône comme tiger
woods gsm j'ai moi même aussi une
question un peu plus organisation sur la
ferme n'a vu ou 7 et frais millepatte
beaucoup de choses comment vous
organisez à la ferme où c'est plusieurs
c'est vrai mais comment vous organisez
la ferme
qu'est ce qui vous fait à côté
socialement ou sept ans les clubs c'est
une association
avez vous encore le temps martignas
commun la machine metronic à kiel en
2008 6,3 ou d'activités
soft sur trois y
il faisait avant s'il y en a mais tony
smact espaces et edel d'acheter à
retenir de la cia vinh hung dao et
mobiles de type de mariage 700 médias
tronic en irlande machines travaillent
ou sont aux mains de nos jours on
n'oserait klein
anthony arimany c'est normal de ne pas
abandonner farrell active on s'interroge
sur la pérennité de leurs systèmes
vis-à-vis des enfants
et puis une autre question la part de la
forêt dans le revenu
cobra cioni fille directrice générale du
musée bonhomme gaz à china and rise up
selling temps comme dimitri wirtschaft à
8 ou de racheter des bons je remercie à
tous comme instant je voulais couper là
elle doit faire intervenir les français
et nous peut toujours discuter
rediscuter après encore en plus mais
avec ces allemands qui vient se
présenter là je voulais surtout ce soir
c'est mon objectif
notre objectif au travers de la vache
heureuse de vous faire montrer comment
les allemands ils s'étaient bruit vous
avez bien vu vous avez vu tout à l'heure
le petit micro dans la main de celle au
milieu un autre couple qui fait quelque
chose c'est tellement des inventeurs
tout de suite des montées comme ça se
serait coupé
vous voyez cette notion sait peu de
choses certes presque rien mais c'est ça
parle de leurs réhabiliter tous adaptés
après je vais pas dire c'est toujours
bien est toujours facile pas toujours
dire mais c'est quand même ils ont gardé
cette notion est fier de tous ils ont
entre enfer après c'est peut-être pas
toujours plus facile de transmettre tout
ça les prochaines générations avec tout
les problèmes social avec car ce qui se
passe à côté
c'est logique mais ça je pense vous avez
compris comme moi ils ont tous vous
pouvez mettre une dizaine vingtaine
d'autres ici sur la tribune c'est pareil
ils ont une fierté ils sont fiers de
leur truc
ils vont bien avec d'autres choses que
ce moulin et se pose pas pour chacun la
même histoire chacun il peut trouver sa
niche
alors quand le village lui soit 5,9 a
demandé jérôme michel yannick ya
jérôme chardot je suis en société sur
une exploitation exploitations laitières
avec mes parents une exploitation de en
traite robotisée avec plus de 200 vaches
laitières l'alimentation robotisée et
vaches keane pâture port et qui mange
quand même beaucoup d'herbe en ensilage
9000 litres par vache laitière
donc on change le système d'alimentation
passant sur le principe avec la lvh donc
ensilage d'herbe ou médecins nous on a
arrêté le métayer maïs épis et notre
lait livré à une coopérative dont
l'exploitation est située au bord de la
mer au pied d'une centrale nucléaire que
les veaux arrive à vivre quand même les
bâtiments ont été construits en majorité
à partir de 2009
voilà l'aspect de la ration donc là
c'est le système qui vient d'être mis
depuis six mois maintenant route pour
alimenter les vaches laitières à les
génisses
l'objectif c'est de pouvoir faire le
travail quotidien à une personne que
l'explication de que les vaches ne
pâture pas c'est qu'il y a beaucoup de
routes autour de l'exploitation des
petites routes donc les vaches peuvent
pas à sortir comme elles veulent et la
taille du troupeau également
[Applaudissements]
bonsoir à tous bonsoir amis allemands
bonsoir collègues collègues européens
donc je vais présenter mon exploitation
donc je suis du département de la sarthe
très connu pour ses rillettes et ses 24
heures du mans donc on voit un peu trop
souvent les audi les poches mais c'est à
nous d'être meilleurs occire donc
l'exploitation dont elle est issue de
moi même je suis la quatrième génération
au fisc il a rejoint en 2015 c'est la
cinquième donc les partis de très peu
dans les années 60 quelque chose il y
avait seize hectares
aujourd'hui il y en a 130
or le paradoxe c'est qu'à l'époque il y
avait pratiquement autant de main
d'oeuvre qu'aujourd'hui donc aujourd'hui
elle se compose d'un troupeau laitier ce
qui est la ressource principale de
l'exploitation c'est environ 120 vaches
laitières pour un volume produit de
environs d'1 million de litres donc et
aussi un atelier volailles de loué
volailles label
donc oui jusqu'en 2012 on avait donc un
fonctionnement assez traditionnel
c'est-à-dire que le troupeau laitier en
particulier fonctionner avec beaucoup de
matières premières achetées et au vu de
la situation économique du moment on
sait on a réfléchi à faire autrement
et puis il faut dire aussi que j'ai eu
la chance de rencontrer quelqu'un pour
m'aider dans ce domaine c'est qui
s'appelle anthony l'heure juste un
rappel historique comment ces rencontres
et les cantonne c'est un peu grâce aux
mouvements de l'appliquer
la partager aux autres qui sont là soir
donc on avait l'occasion de se
rencontrer et de faire du covoiturage
pour aller jusqu'aux assemblées
générales en particulier au conseil
d'administration et qu'on a beaucoup
échangé sur nos façons de travailler et
donc du coup j'ai appris beaucoup sur
cette fameuse technique on peut dire si
l'heure parce que c'est comme lui qui
l'a bien exporter un peu partout et donc
aujourd'hui on a mis en application déjà
depuis un certain nombre d'années que
j'ai commencé même à l'époque encore de
l'apli vers 2010 eu quelque chose comme
ça j'ai commencé à faire des métais y
avoir qu'est ce que ça donne et de
travailler autrement et puis de d'avoir
cette idée d'être le plus autonome
possible depuis avoir avoir les chercher
des matières premières à l'extérieur
donc aujourd'hui on travaille surtout
avec des commandes en autonomie
protéique en particulier c'est là qu'on
en fait beaucoup de fourrage vert de
type protéagineux pour avoir le maximum
de votes dans ma passion et pour
équilibrer ces protéines on ajoute
aujourd'hui du maïs et pis donc du maïs
ensilage qu on récolte seulement lépi
puis aussi pour quelques cents boucler
la boucle aujourd'hui on a un projet de
méthanisation qui est plus qu'un projet
puisqu'il est en construction depuis
quelques temps déjà mais qui va se
terminer on espère et se mettre en route
avant la fin de l'année
donc ça c'est un projet qui est réalisé
avec un voisin deux exploitations côte à
côte
on a juste la ligne de chemin de fer qui
nous sépare c'est un peu un handicap
mais voilà j'ai fait deux tours on peut
regarder quelques images pour donc ça
c'est des images de méteil qu'on peut
faire soit en métal des 13 dt soit en
métal automne donc ça aussi c'est parce
que bon dans le groupe et le vih il faut
savoir qu'en certes on a fait un groupe
pour les 9-12 maintenant et on en est
sans arrêt en train de chercher à faire
autrement sans arrêt en train de
chercher de nouvelles techniques
donc là en particulier le semis direct
avec un outil qui passeraient pas récent
mais qui est très pratique et qui
écoutent pas enfin quelqu un coût
modeste mais qui est très efficace
là le donc à présent la chine sonne
c'est pour semer un un mélange maïs
tournesol sur des règles a directement
classé ces deux essais encore la hausse
est due à maïs tournesol un mélange des
deux ça fonctionne pas dans ça
fonctionne très bien c'est le juste
désherbage qui nous pose un petit
problème mais en mettant un maximum de
deux grains hectares ont en fait les
deux plantes arrive à étouffer les
mauvaises herbes donc ça passe pas si
mal que ça et puis la photo du bas car
c'est cette année un essai de sorgho la
sorgho biomasse et donc je précise que
les deux personnes c'est vraiment deux
adultes qui sont à côté ça va c'est les
silos ensilage maïs et plie donc cédé
1,6 dans un silo qu'on essaie de faire
et 3 et pas trop pour que parce que la
consommation journalière les allées
moins élevé qu'un an sillage maïs
classique
donc il faut avoir un minimum donc vous
réduire les largeurs et en bas à droite
son sillage de méteil c'est un vtt ou
même cette année on a ajouté du tour de
soldes et donc
ça permet à la fois de produire de la
matière pour nos vaches en même temps
l'été on importe des fleurs pour les
abeilles ont fait d'une pierre deux
coups donc la hausse est donc les
volailles qui son label dont qui sont en
plein air et on va la stabulation vaches
laitières qui donc on est en litière
avec des séparations pour éviter d'avoir
des ni trop grande cave et puis un
couloir central les vaches et car d'un
côté les génisses heures en face là
c'est encore une image du maïs tendresse
à 110-120 selon les moments
[Applaudissements]
bonsoir à tous donc on va pour présenter
notre exploitation donc michel muchez la
famille mots j'ai déjà avant de
commencer je m'aperçois que quelque
chose qui me tient à coeur c'est que les
exploitations en allemagne qu'on nous a
présentés et les nôtres c'est toute
exploitation familiale ce qui ça c'est
bien
[Applaudissements]
donc notre exploitation nous a commencé
en 88 avec mon épouse on est passé de 25
vaches à 125 vaches en 25 ans et au bout
de il ya eu plusieurs changements
la grève du lait pour nous a été un
on n'a pas un changement important et
quand mes enfants décidé de renouer juin
dont il ya deux ans on leur a proposé un
autre projet qui a été le peu de passes
et l'exploitation en bio donc on a
repris l'exploitation d'un voisin qui
partait en retraite
un orage très corps de ferme et 60
hectares et l'exploitation maintenant il
ya 220 hectares avec un inconvénient ou
parce que montrer avec deux sites
un site avec deux robots de traite est
un site avec une salle de traite de x 4
outre à une quarantaine de vaches
donc on approche on est à fait on est
entre notre première année bio ont je
pense qu'on va produire entre 900 mille
et un million d avec 170 vaches à peu
près donc on travaille on fait du 25
hectares de maïs ensilage avec des
métais y ont dérobé et ont fait 30
hectares de métal grain coup mais aux
robots et des diapositives ont été
faites par ma fille quand on fait une
présentation pour le pour la transe au
sur l'exploitation où il ya les deux
robots les vaches pâturent est par
contre il n'y a que 15 hectares donc on
à fourrage delerm
donc mon fils en bas à gauche
ma fille à droite on épouse donc les
robots de traite
on a chaque fois dans ce qu'on a fait on
a été toujours au bout on n'a très
tellement de vaches que les épaules de
ma femme n'ont pas suivi et on a
installé deux traitent les retraites
donc on voit donc la foux rageuse marché
à vos au local où mon fils il adore la
transformation nos qui gérait
principalement par ma fille où on fait
de la crème et surtout les glaces
exploitation est à 12 kilomètres des
plages du débarquement
on est juste une bord de la route on n'y
a fait un chalet de vente
et c'est ouvert tout l'été on a voulu ce
qui est important pensiez nous on a on a
voulu proposer autre chose à nos enfants
que le système de la production laitière
conventionnel nous on a vu loup
on a vu ce que ça a donné on a voulu
proposer autre chose à nous enfants qu
il ait un avenir plus plus serein merci
d'un gâchis
[Applaudissements]
6 à 9 ans hector guimard abbas ou non on
n'a pas eu de contrainte énorme
on a toujours on les appelait sont venus
visiter avant ils reviennent avant après
et honnêtement non et pourtant on
travaille en lait cru en crème cru et ya
des règles il faut les respecter et on
fait au mieux donc la commercialisation
se fait principalement au chalet et
depuis cette année on s'aperçoit que le
ca suffit pas donc on ici va mettre ses
glaces et sa crème surtout c'est grâce
dans les grandes surfaces voisines ans
si ça arrive à peu près pareil on scie
et on accepte un petit peu de pertes
ça fait deux années consécutives qu'on
récolte entre 17 18% de l'humidité
non non je sèche pas non on le stock à
place ou en vigueur et il est broyé
après et on le met au robot de traite en
normandie il fait toujours beau donc
pour l'autre question pour le semis
direct et les graminées
bon il est vrai qu'aujourd'hui en
utilisant un produit qui fâchent mais
l'utilisent encore un peu de glyphosate
pour éliminer les mauvaises herbes
folles et les graminées en particulier
mais ça s'est passé une pratique qu'on
l'a par exemple après un regret italien
comment dire si on veut travailler le
sol c'est très compliqué c'est des sols
durs qui coûte beaucoup d'énergie
donc aujourd'hui est-ce que consommer un
litre de glyphosate pour éliminer serait
gras est ce que c est pas moins polluant
que de consommer 50 litres de carburant
pour pour le détruire donc il faut se
poser la question
donc aujourd'hui on a encore le droit
d'utiliser dont cours ont continué mais
à faible dose on est quand on peut
mettre moins en mémoire on essaie de
s'en passer mais c'est pas facile c'est
vrai ça passe autour de petites litres
en date pour les graminées même pas et à
l'autre côté pour 50 litres fuel pour
faire le même boulot romély à bayonne
thousands of mac os x est ce que pour la
vente de lait cru ont le vent en magasin
mais également dans les grandes surfaces
le lait cru en bouteille ça l est et du
village le lait crémeux une partie est
remis dans
dans la fabrication des glaces l autre
partie remis au pivot et une autre
partie un peu dans le temps que la
partie dans le temps que c'est
occasionnel car à la fin de l'année
actuellement olive noté à une
coopérative isigny sainte mère qui pour
le bio n'est pas hall top la fin de
l'année on parle chez biolay pour livrer
nutley et là il nous reprendrons le lait
écrémé
on voulait le choix de biolay c'est pour
ceux qui savent pas dans l'engagement de
biolay c'est ce qu'on avait réclamé un
peu moins agréable et c'est une gestion
du prix par l'offre et la demande et
dans les contrats bio lait il ya ça qui
est écrit et
et on y va en grosse partie pour ça en
fonction des hôtesses oui donc moi je
livre mon là une coopérative je suis
administrateur de la coopérative et donc
le prix du lait est fixé par rapport à
la valorisation du lait en fin de ce qui
est fait avec ce lait sur les différents
produits en france vous avez une partie
du v est fixé par rapport aux produits
qui sont vendus en grande consommation
c'est à dire la grande distribution
donc ça ça représente à peu près 60% et
après vous avez 40 % du prix du lait
composé de pub de prix du beurre c'est
ce qu'on appelle la partie spot mais non
collègues au fort accent domenech 100 ch
ti cul et brutale
aura it n'ont rien construit c'est pas
un tout seul pour tout le travail c'est
pour l'astreinte quotidienne sur une
journée une personne peut se débrouiller
tout seul lui je voulais ajouter quand
même jérôme et m'a dit la dernière fois
moi je veux pas embaucher j'en ai marre
embaucher des personnes qui restent
jamais de les former je préfère investir
dans la technique au fond
après nous en deux ou trois ou deux amis
n'importe mais investir en fonds à ça
comme je crois la technique
j'ai plus confiance que les hommes à
leur dérober leur sac à histoires
humoristiques échapper sa discipline et
son entorse schnitt disputé young men
tirs jeudi qu il compte sur moi je suis
limite on a la chance il nous a pas
parlé de quantités d'azoté qui pouvait
prendre pour un bio ça serait dommage qu
est donc celle où elle chez nous on
vient justement de refaire le point par
rapport à l'épandage de tous les laits
comment dire les à la fois les les
fumiers lisiers et puis aussi
ban aux épandages d'engrais chimiques
parce qu'on n'est pas encore un peu et
donc on a fait le point récemment donc
par rapport à la méthanisation justement
on a refait le plan d'épandage et
aujourd'hui on n'a encore même un peu de
possibilités si on voulait on pourrait
malgré les quatre poulaillers de louer
malgré les chants vaches et l'e411 jeu
mon voisin est parti sur aujourd'hui 250
hectares à bessan voix puissante 36
heures 250 ou mais corrigé mais c'est
quand même chez nos si vous n en son
excédent
au dessus de 170 c'est pas possible
construire d'autres bâtiments élevages
intensifs jusqu'à le soleil revient au
dessous c'est ça en france j'ai eu je
pense et les mêmes règles je pouvais la
dernière photo ap ce mode de vie les
catcheurs nl je me trompe pas il
yad'autres qui peut même dire yannick
nous raconte quelque chose de cesse cela
ça l'objectif c'est à 19 mt et quelque
chose à 85,4 vite il fait entre 5 et 8
tonnes sa demande le potentiel à la
statue récolte encore un petit surprise
maintenant comme ça le coupe maintenant
pascaline avec nous il a un exemple de
production de transformation de sens qui
nous rêve un peu tout faire à plusieurs
parents tout seul il ya quand même
beaucoup de travail c'est plusieurs
métiers c'est pas fait pour tout le
monde ça devrait rester deliessche
quelqu'un avec une coûte tout un groupe
ii à rieter il va se présenter lui même
enfin qui transforme et qui va jusqu'à
la vente en grandes surfaces
parce que
oh mercy bord ou en cause donc en 2000
2012 on est en été chez entremont et fin
2010
il nous dit vie nous annonce qu'en fait
j'avais un rapprochement qui était prévu
avec sodiaal et nous avions 18 mois pour
réfléchir si on si on saigne et pas au
31 décembre 2010 ils nous laissaient 18
mois pour trouver une alternative donc
au 30 juin 2012
la faire s'arrêter donc nous nous sommes
un peu recenser les personnes qui
n'étions pas d'accord avec ce projet de
reprise
il a fallu nous conter et en fait on a
commencé l'aventuré on s'est regroupé on
a qu'on a on a été posé des statuts a
créé une sicav est donc une fois qu'on
s'est tu es content et on n'était que 50
un peuple une cinquantaine sur 4600
producteur a osé franchir le pas et nous
étions répartis sur l'ensemble de la
bretagne c'est à dire sur les quatre
départements bretons donc nous avons
cogiter on a essayé de monter un projet
et donc nous avons décidé de monter un
outil de transformation
et donc au début donc au 30 juin 2012
donc on nous n'avions plus de collector
donc il a fallu s'organiser
donc on avait acheté deux camions et
donc donc il a fallu il a fallu
collecter sur tout le monde parce que
donc les temps commençaient à déborder
parce qu'en fait des fois il y avait
arrêté de nous connecter deux trois
jours avant et donc donc au début nous
on a commencéà on a vendu sur le marché
spot le marché de gré à gré et en
parallèle nous nous montrons notre
projet parce que l'objectif final
c'était quand même la transformation et
c'est toujours la transformation le
produit est là et est en fait on a
seulement plus pu commencer à sortir nos
premières briques en février 2010 est
donc de pluie ça va faire un peu plus
d'un an maintenant que convent note aux
notes brique dans tous les magasins du
grand ouest
donc pour l'instant nous sommes encore
nous transformons un peu plus de 50% de
la production mais non que la totalité
du projet c'est aussi d'aller sur des
produits transformés des yaourts des
crèmes des fromages et pour l'instant
nous sommes bloqués par
quand vous sortez du schéma classique
vous avez beaucoup d'ennemis qui se
mettent en travers de votre route
surtout quand vous avez d un parcours
singulier et donc
ces financements là se font attendre
depuis deux ans et demi donc les ventes
de la brique co continue d'augmenter on
n'augmente pas parts de marché sans
cesse mais nous sommes quand même bloqué
pour développer ce qui arrive par la
suite
bonsoir pascal cousté donc je fais une
entreprise aussi et le parcours de
l'entreprise et a été très compliqué
depuis sa création
certes il y avait qu une cinquantaine de
producteurs qui n'avait pas signé sur
4600 donc un engagement dans la
coopérative ils ont été exclus sur le
champ en les 18 mois donc d'attentes de
délais dans lesquels ils étaient encore
collecté donc il ya des solutions
alternatives ou été chercher essayer de
trouver des industriels pour prendre et
collecter le lait de ses producteurs
ils se sont faire rejeter par tous et
une autre solution c'était de trouver un
industriel pour transformer le relais et
on a eu des réponses négatives partout
durant cinq ans on a recherché les
solutions de financement pour remonter
un outil industriel
les associés donc les 53 producteurs
donc ont financé un tiers de l'outil
industriel donc au terme lorsqu'on a
réussi à boucler le plan de financement
absurde un financement global de 6
millions et demi d'euros
les producteurs ont dû s'adapter pendant
quatre ans et demi au les spots avec des
citernes qui pouvaient se valoriser
entre 50 euros la tonne et 480 euros la
tonne
le jour où le plan de financement a été
bouclé et a été publiée dans la presse
pendant trois mois on avait plus un seul
acheteur de lait en france il a fallu
exporter tout le lait pendant trois mois
l'outil industriel donc a été mis en
place en 2016 début donc de la
production janvier 2017 pour une
commercialisation des briques en le 1er
février 2010 est donc la définition du
de notre produit donc on est parti sur
un l'acheter parce qu'on avait une
problématique de 20,25 millions de
litres de lait produit par les associés
donc il fallait concentrer un maximum de
moyens pour revaloriser 100 % du lait
des associés comme vous avez pu le site
et pour ceux qui font de la vente
directe
ce sont des investissements lourds pour
une valorisation de d'une part infime de
la production d'exploitation ce qu'on a
voulu c'est faire un lait de haute
qualité sur l'aspect process dans un
emballage commun recyclables une qualité
accessible à tout le monde c'est à dire
se positionner 5 centimes à 6 centimes
au-dessus des premiers c'est à dire on a
voulu un l'air responsable plutôt qu'en
pratique en l'espace de 10 mois en a
vendu plus de 6 millions et demi de
briques au démarrage en partant d'un
point zéro donc aujourd'hui on attaque
la deuxième année de commercialisation
avec une progression très importante au
niveau des volumes et et avec une réelle
attente sur le positionnement et en même
temps sur le message qu'on véhicule et
remarquer je vous lis à remercier a les
deux c'est pas facile à venir ici de
raconter une histoire aussi dur je fais
je voulais vous félicite l'applaudissent
encore une fois fortement à cette
mouvement à sept groupes qui a tenu très
très dur c'est une décision qui était
dure à prendre en 2000 2010 ils ont eu
trois semaines pour signer ou ne pas
signer on leur a imposé un d'industriels
qui avait pour seul projet de confier du
les fabriquer de la poudre lusine de
carre la décision courageuse ce sont les
éleveurs qu'ils ont prise ils se
connaissaient pas c'était un énorme défi
le plus dur est fait on va dire même
s'il faut se remettre en cause tous les
jours aujourd'hui ils sont producteurs
et industriels
ce qu'ils ont vécu c'était une guerre la
seule garantie qu'ils avaient et dont il
était conscient au démarrage c'est que
une guerre on peut la gagner que si on
est prêt à y laisser sa peau
une dernière chose pour en revenir à la
vache heureuse c'est que l'élevage c'est
un métier de passion et technique
c'est ce qui nous réunit tous mais si on
veut des vaches heureuse il faut des
éleveurs heureux donc sur six millions
et demi un tiers venait des associés et
il ya une part
subventions financements publics et
apport de fonds européens d'un million
trois cent soixante dix sept mille euros
et le reste c'est des banques et
aujourd'hui
aujourd'hui les associés les étals
l'entreprise a été financier entièrement
par les apports des banques et des
associés et on n'a jamais vu un centime
de fonds publics ni européen voulu faire
encore une petite photo avec tout le
monde qui a intervenu ou venez par
devant moi faire un petit photo carly je
remercie encore une fois dans le nom de
la vache heureuse à tous à tout qui sont
venus je trouvais ça une super soirée
chez surpris de le monde qui est venu
les 150 allemand j'ai vu sur le bras
sous le bras c'est vrai mais il ya quand
même encore une fois presque autant
avant félicitations à tous et bonne
rentrée
merci à tous
[Applaudissements]

Partager sur :