Renards

De Triple Performance
Révision datée du 30 juin 2022 à 19:43 par 127.0.0.1 (discussion) (The LinkTitles extension automatically added links to existing pages (https://github.com/bovender/LinkTitles).)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à :navigation, rechercher
Renard roux

Le renard est un prédateur carnivore opportuniste. Il peut consommer plus de 6000 rongeurs, toutes espèces confondues (campagnols, mulots...), par an.

Description

Le renard roux (Vulpes vulpes) est un mammifère carnivore de la famille des canidés. Il est présent dans toute la France. Il mesure de 50 à 90 cm. Sa tête est allongée, son museau étroit et ses oreilles de grande taille. Son pelage est uniformément roux, avec parfois des teintes grises.

Indices de présence

Sur son territoire, le renard laisse des empreintes ressemblant à celles d’un chien mais moins larges.


Le renard trouve refuge dans des terriers. Ces derniers ont un diamètre d’ouverture d’environ 20 à 25 cm. Lorsque le terrier est fréquenté, une odeur forte se fait sentir à l’entrée de celui-ci. Des restes de repas et des crottes sont aussi fréquemment observés aux abords des terriers, surtout au moment de l’élevage des jeunes.


Ses crottes sont gris-noir avec souvent la présence de poils, plumes, os et pépins de fruits. Elles mesurent de 8 à 10 cm de long sur environ 2 cm de diamètre.

Habitat

Le renard a un habitat très varié. Il s’accommode aussi bien aux vastes zones de plaines qu’à des milieux beaucoup plus forestiers et montagnards voire même les secteurs de littoral. On le rencontre également de plus en plus aux abords des villes où il trouve quiétude et nourriture. Dans nos régions, il marque une préférence pour les milieux semi-ouverts (bocage, lisières, taillis…).

Son territoire varie de 400 à 500 ha en moyenne.

Reproduction

Le rut a lieu en janvier-février. La gestation dure environ 53 jours. Il se reproduit à raison d’une seule portée par an de 4 à 5 jeunes qui naissent en avril-mai.

Les renardeaux sont allaités pendant 8 semaines. Ensuite, leur mère leur apportera de petites proies (campagnols, mulots). Le renard acquiert sa maturité sexuelle vers 8-10 mois.

Alimentation

Elle est très variée. Le renard est un prédateur généraliste et opportuniste. Il consomme des petits mammifères (campagnols, lapins…), des oiseaux, des œufs, des jeunes animaux (faons de chevreuil, agneaux…) et même des charognes, des fruits, des insectes.

Il a été mis en évidence une absence de lien entre les densités de renards et les populations de campagnols terrestres, ainsi qu’une absence de relation entre les densités de campagnols terrestres et les caractéristiques de la reproduction (nombre de jeunes et leur poids).

Rôle dans la dynamique des campagnols (terrestres et des champs)

Une relation proportionnelle entre la disponibilité du campagnol terrestre et sa consommation par le renard est observée.

La proportion de campagnols terrestres dans le régime alimentaire du renard est importante lorsque, sur le terrain, la densité de campagnols terrestres est forte (à partir de 300 individus/ha).

A l’inverse, le campagnol des champs est consommé à un niveau très important, même en basse densité et aucune proportionnalité n’est mise en évidence.

Ces résultats suggèrent une réponse fonctionnelle du renard pour chacun des deux campagnols :

  • opportunisme alimentaire vis-à-vis du campagnol terrestre
  • préférence alimentaire et/ou meilleure accessibilité pour le campagnol des champs.

Restaurer un équilibre

Pour assurer ou restaurer un certain équilibre entre prédateurs et proies, il est possible de limiter les pressions de chasse et de destruction sur le renard roux, notamment sur des secteurs favorables aux campagnols.

Le réseau bocager offre des lieux de reproduction, des abris et des sources de nourriture pour de nombreux prédateurs du campagnol.


Annexes


Sources et références

Partager sur :