Triple Performance

Réduction de l'écartement et augmentation de la densité de semis pour réduire la pression adventice - retour d'expérience (Jérôme Sainte-Marie - Aglae)

De Wiki Triple Performance
The printable version is no longer supported and may have rendering errors. Please update your browser bookmarks and please use the default browser print function instead.
Retour d’expérience d’agriculteur, qualifié par un groupe d’expert dans le cadre du projet Aglae porté par la Chambre d’Agriculture d’Occitanie.

Logo Aglae Logo Chambre d'Agriculture Occitanie

Jerome Sainte Marie - Ecartement.jpg
Jerome Sainte-Marie - Exploitation.png

Retour d'expérience de Jérôme Sainte-Marie, dans le cadre du projet Aglae. Il nous explique comment il a réduit l’écartement et augmenté la densité de semis de sa culture de maïs pour lutter contre les adventices.


Motivations

Lors de mon installation sur l’exploitation familiale en 2002, j’ai commencé à mettre en place le semis direct pour les céréales à paille, le soja et les couverts végétaux sur une partie de mon exploitation. Je me suis rendu compte que le sol se couvrait rapidement et que j’avais peu de problème d’adventices.


Parallèlement à ça, je cultivais le maïs avec un semoir standard et j’avais plus de difficultés à garder les parcelles propres car le maïs mettait du temps à refermer le sillon. Je me suis dit qu’il serait intéressant de resserrer les rangs de maïs pour pouvoir écarter les plantes sur le sillon. Ainsi chaque plante aurait plus de place, se développerait plus rapidement et recouvrirait plus vite le sillon.


Cette modification de l’écartement entre les rangs et entre les plantes me sert aujourd’hui de levier pour limiter le développement des adventices dans mes parcelles de maïs, de soja et de sorgho.



Mise en pratique

{{{3}}}


Ecartement - densité, ma façon de faire

Implantation

L'implantation

  • Entre les plantes : 25cm
  • Entre les rangs : 40cm

Le semis-direct à 40cm

Implantation

Outils :

  • 1 semoir monograine (Sola) à 40cm
  • double trémie pour les semences et une trémie anti-limaces
  • disques gaufrés à l’avant
  • positionnement de la graine, coutre à l’avant
  • équipé d’une cuve à l’avant qui permet de positionner de l’engrais liquide sur l’avant de la raie de semis.

Cultures concernées :

Soja irrigué : L’objectif est de laisser de l’espace entre les plantes car, en condition d’irrigation, une densité trop forte entraîne une mauvaise aération entre les plantes et peut favoriser l’apparition du sclerotinia.

Maïs irrigué : L’implantation se fait dans le couvert vivant de féverole/phacélie. L'objectif est que le maïs se développe le plus rapidement possible pour couvrir le sol, refermer le sillon et empêcher le développement d’éventuelles adventices, en particulier des datura.


La densité de semis

Avant : Semis à 75 cm entre les rangs et à 17 cm entre les plantes --> densité de semis = 85 000 gr/ha

Aujourd'hui : Semis à 40 cm entre les rangs et à 25 cm entre les plantes --> densité = 100 000 gr/ha


La récolte

Outils : cueilleur à maïs standard

Particularité : récolte de 2 sillons à la fois


Le rendement

"Le maïs programme le nombre de graines par épis à un stade jeune de son développement. Si le maïs se développe rapidement jeune, il augmentera sa programmation de nombre de graines. En 2016, j’utilisais la variété P9900. Depuis 2017, j’utilise une variété plus en adéquation avec ma nouvelle technique de semis-direct à 40cm (P9838). Cette variété permet d’avoir un démarrage rapide du maïs et donc à terme une augmentation du rendement."


Intérêts et points de vigilance

Intérêts

  • Couverture rapide du sol
  • Limite le développement d’adventices

Points de vigilance

  • Implique un matériel spécifique pour les opérations de désherbage
  • Réduction de la vitesse d’avancement lors de la récolte


Mes conseils pour réussir

  • Semer sur un sol ressuyé
  • Faire attention aux résidus de couvert mal répartis sur le sol. Un couvert hétérogène augmente le risque de développement d’adventices.
  • Anticiper les choix de variétés adaptées à cette densité
  • Pour plus d’efficacité, combinaison avec d’autres leviers


Mes perspectives

Jérôme Sainte-Marie
  • Allonger la rotation de mon système en sec sur 4 ans
  • Mettre en place des couverts permanents


Autres leviers utilisés dans ce système


Mes résultats

Agroenvironnemental

  • Positif Diminution de l’IFT herbicide (0 à 10%)
  • Positif Diminution de la pression adventices
  • Neutre Stabilité de la pression ravageurs
  • Neutre Stabilité de la pression maladies

Social

  • Neutre Stabilité du temps de travail
  • Neutre Stabilité du temps d’observation

Economique

  • Positif Diminution des charges de mécanisation
  • Positif Augmentation de la marge nette
  • Négatif Augmentation du coût de mise en oeuvre


L'avis du comité d'experts

Evaluation selon la grille d'analyse ESR.

Efficience

L'objectif est d’augmenter l’efficience des moyens de lutte disponibles grâce au développement de technologies qui améliorent leur emploi ou par un meilleur positionnement. Dans ce cadre, se positionnent les outils d’aide au raisonnement mais aussi l’agriculture de précision.


Evaluation selon la grille d'analyse ESR : Efficience

Annexes et liens


Matériel évoqué dans ce retour d'expérience

Cultures évoquées


Bioagresseurs évoqués dans ce retour d'expérience