Quelle place pour l'arbre ? avec Alain Canet

De Triple Performance
Révision datée du 5 octobre 2022 à 10:49 par Bertrand Gorge (discussion | contributions) (Ajout de mots-clé)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (23 mars 2020) - Alain Canet - Durée : 210 minutes

Thumbnail youtube ZGsblV 1gaw.jpg

Pendant le confinement, Ver de Terre Production propose de diffuser des webinaires avec vos intervenants préférés !


Aujourd'hui, on commence avec Alain Canet : Arbres, agriculture et territoires : quelle place pour l'arbre pour quels services et produits ?


En partenariat avec Arbre & Paysage 32.


Transcriptions

et bonjour et et rebonjour à tous même

si j'ai toujours pas de retour mais
c'est pas grave pour ceux qui veulent
parler vous aurez m'interrompre nous
allons démarrer doucement
et puis les gens nous rejoindrons fur et
à mesure visiblement il ya un peu de
monde salut salut au comment on dit les
youtuber c'est ça on est de deux
systèmes je rappelle qu'il ya deux

Afficher la suite

systèmes

le nombre d'inscrits nous a pas permis
de prendre tout le monde en
visioconférence donc j'en suis j'en suis
désolé on sera amenés à se revoir
pourrait nous poser les questions par
d'autres moyens si nécessaire donc de
deux systèmes une quarantaine de
personnes qui sont sur le système de
visioconférence avec questions en direct
et puis les autres et qu'ils sont en
train de nous rejoindre sur youtube
voilà alors rapidement arbre et paysage
32 installés dans le département du gers
depuis une trentaine d'années et pas mal
de coopération de collaboration envoyé
un certain nombre de logo sur cette
image avec vers de terre qui sert
aujourd'hui l'offre cause et qui l'a
circuit aujourd'hui puisqu'il ya les
centres de formation lesquels on
travaille beaucoup on perd beaucoup
centre comme vous le savez pour la
plupart d'entre vous probablement de
diffusion des savoirs de mise en ligne
des contenus agronomique technique et et
agro écologiques les vignerons
indépendants avec qui on travaille
beaucoup sur une unité entièrement
dédiée à la vigne qui s'appelle la
belgique présente fait tout de suite
après le 4 pour mille le stockage du
carbone dans les sols agro qui est un
dispositif sur le bassin adour-garonne
de mesure et de quantification de
qualification des pratiques
agroécologiques sur les fermes tout type
d'agriculture confondues bien évidemment
et puis le mouvement pour une
agriculture du vivant avec lequel nous
coopérons pour mettre en place des
filières et des produits sur les étals
gère sur les étalages sur les rayons des
produits de cette agroécologie alors
l'année et 2020 mais c'est l'année des
trognes l'année des trognes monté avec
dominique mansion la maison botanique et
un certain nombre d'autres d'autres
partenaires l'année des trognes pendant
donner un petit peu de sens de
leurs ailes et colloque européen nous a
paru important quand il en reste parce
qu'on a beaucoup par h et de les mettre
en évidence de les mettre en évidence
donc créé dans plantes et de les
restaurer parfois les retail et de
laisser tranquille aussi des enfants et
des arbres dernière initiative
l'initiative de marie france barrier qui
travaille pour france télévisions
notamment et qui a fait un magnifique
documentaire qui est passé il ya trois
semaines à peu près le temps des arbres
le temps des arts aujourd'hui la décider
si des pardons sont consacrées en grande
partie par que met en grande partie à
faire planter un arbre par enfant
scolarisé
autant vous dire un projet extrêmement
ambitieux des enfants des arbres point
org pouvait soutenir adhérer regarder ce
qui se passe
programme ambitieux de se dire que mais
l'avenir de l'arbre il est aussi hors la
forêt en agroforesterie donc est
d'amener une école chez un agriculteur
en lien avec les associations
agroforestières les chasseurs les
pêcheurs les apiculteurs etc
les élus évidemment les élus on soutient
évidemment cette opération c'est le plus
beau plus beau des gestes que l'on fait
déjà les uns les autres mais qui sera
aujourd'hui en plis fier structure est à
la hauteur des enjeux label vignes
dernière structure en date dernière
structure créée en date à faire du
conseil et de l'appui technique en
viticulture hotline conseiller en direct
sujet important beaucoup de demandes
donc il est temps de répondre
et puis dernière petite chose que je
voulais me présenter ce matin paysage in
marciac
on se retrouve et on se retrouvera pour
ceux qui le voudront qu'ils souhaiteront
fera aussi des directs apparente et
j'espère qu'on sera sortie du du
confinement n'est ce pas où on propose
en terrain musical en terrain festif en
terrain lourd nomique une manifestation
de balades de conférences de causeries
ou être modeste mais de causeries où on
croise un petit peu les regards en
terrain neutre quelque part donc autour
du 26 27 juillet jusqu'au
jusque début août à marciac cette image
vous l'avez vu cette vision un petit peu
transversale la salle salle
voilà pour présenter un petit peu plus
en détail la structure avant les
paysages 32 on a une trentaine
d'opérateurs une trentaine d'opérateurs
dans l'hexagone à proposer des services
exclusivement dédié à l'agroforesterie
donc les arbres or la forêt c'est du
conseil c'est de l'appui technique c'est
de la formation de l' expertise de
l'analyse de l'existant les être force
de proposition prospectifs pour l'avenir
c'est pas toujours simple même si le
sujet commence à prendre bonne forme
prendre beaucoup d'audience et travail
sur les formes existantes et les formes
à planter puis bien évidemment sur les
formes qui pousse tout seul la
régénération naturelle assistée dans nos
différentes missions
on fait donc toute cette formation ce
conseil de la plus technique c'est à peu
près 200 chantiers par an dans le
département du gers et puis un petit peu
ailleurs là où il n'y a pas d'opérateur
qu'on va parfois aider à structurer les
débuts quelques bouquins je
représenterai si on a un petit peu de
temps à une collection en l'occurrence
chez actes sud
une collection elle aussi totalement
dédié à l'agronomie et à
l'agroforesterie avec de belles de
belles signatures et de deux ouvrages à
découvrir
alors voilà une plante que vous
connaissez peut-être une parmi d'autres
puisque dans ce métier il faut être un
peu un peu paysagiste un peu botanistes
biologistes un peu agronome un peu
paysan est un peu dans le pays dans le
paysage et dans le terroir et
territoires qui nous composent voici
l'érable champêtre de sa parure dorée
alors vers de terre vers de terre
production évidemment en voila voila il
en faut il en faut beaucoup il en faut
souvent probablement en voilà un
particulier il est vigoureux il est bien
nourri
il est très très sombre très coloré et
la particularité de ce verbe c'est qu'il
est sur un sol couverts ça veut dire
qu'il est sur un sol oui là tout le
temps à manger et l'idée de
l'agroforesterie puisque c'est comme ça
qu'on la nomme c'est aussi de la mariée
avec des pratiques dites agro
écologiques et et rappelons s'il est
encore temps que ces pratiques à l'eau
et aux logiques
elles sont liées à la couverture
végétale des sols et aux arbres et est
fondamentalement la définition tient à
peu près dans ces deux grands principes
élémentaires qui sont les socles les
fondements je couvre les sols
horizontalement et je couvre les sols
verticalement avec des arbres et ça
devrait bien se passer
voilà alors voilà une illustration en
grandes cultures
je crois que c'était l'image de
l'invitation pour pour ce matin en voilà
une petite illustration ou ici j'ai au
premier plan de la régénération
naturelle assistée chez laisser pousser
j'ai laissé pousser dans mon projet agro
forestiers j'ai laissé pousser sur le
fossé au premier plan devant moi baie de
la honte puisque la ronce qu'elle
berceau du chêne et rapidement vous les
voyez peut-être sont arrivés les
peupliers sont arrivés les sols les
noisetiers les sureaux et cetera et
cetera
sur la partie droite j'ai une ripisylve
donc une formation linéaire des bords de
cours d'eau dont le chef d'orchestre et
l'aulne glutineux par exemple a aussi
composé de ces plantes le sureau seront
comme son nom l'indiqué qui pousse au
dessus de l'eau et puis tous les 26
mètres si ma mémoire est bonne tout les
26 mètres j'ai une ligne d'armes une
ligne d'arbres fruitiers 26 m ça veut
dire que j'ai 24
être utile une carte c'est le multiple
intéressant en termes de semis de
récolte et d'organisation mais voilà ici
j'ai fait du design cher à hervé
commerce hervé t toujours là pas de
problème
je suis large écoute as tu écoutes mais
n'hésite pas à intervenir
je la suis je leur réponds nous avons
l'immense privilège d'avoir hervé covès
ce matin avec nous qu'on retrouvera
jeudi pour ceux qui le souhaitent sur sa
master class donc ici j'ai fait de
l'ergonomie
j'ai fait du design enfin je sais pas ce
que j'ai fait en tout cas
l'aménagement de cette parcelle est fait
évidemment en lien avec les productions
agricoles
ici des productions végétales pour que
l'arbre soit vraiment un outil un allié
est pas une contrainte bien évidemment
et tout les principes en agroforesterie
propose sur ces bases là il faut que ça
soit simple il faut que ce soit efficace
ici une phrase que j'emprunte à hervé
justement être c'est l'art de cultiver
la lumière est de récolter la pluie
n'est ce pas et donc de produire la
fécondité dans le sol
ici je donne à ma parcelle sa ratio sa
ration de carbone nécessaire et
suffisante de carbone frais c'est à dire
que je multiplie en faisant des couverts
végétaux et ce système agroforestier
pour faire du bois d'oeuvre en
l'occurrence il peut être que de faire
du bois d'oeuvre sous nos latitudes pour
protéger nos animaux et nos cultures
ça nous évitera un jour d'aller piller
les tropiques héééé l'autre bout du
monde et dans cette période de crise les
crises actuelles en se reposent toutes
ces questions là ce qui est sûr c'est
qu'ici alors produit de la recherche
mondiale la plus aboutie produits des
techniques ancestrales puisque en
agroforesterie nous n'avons strictement
rien inventé il faut le rappeler et puis
du bon sens paysan
ici je multiplie par trois la quantité
de photosynthèse sur la parcelle par
celle qui fait une dizaine d'hectares je
multiplie par trois la quantité de
photosynthèse c'est à dire que leur
rayonnement solaire les infrarouges ne
touche jamais le sol mais touche une
plante
l'eau est correctement apprivoiser et
cultivé et la lumière hisse aussi et il
est bien évident que le principe premier
le principe élémentaire en
agroforesterie
sous toutes les latitudes possible c'est
de ne pas faire baisser les rendements
de ne pas opposer forêt et agro forêt en
haut à gauche j'ai un petit bois je pose
pas toutes les formations ce que je vois
ici c'est que tout est connecté le bas
est connecté au ou au centre le bois est
connecté à une autre et qui est le même
connecté à une autre même s'il en
faudrait probablement un peu plus dans
cette mosaïque et ce principe
élémentaire de la connexion de la
circulation est évidemment essentiel ça
veut dire que dans la ripisylve dans mon
faux cg dubois jeune j'ai des ronces
j'ai du lierre j'ai du sol
j'ai du bois mort et j'ai une diversité
d'essences et une diversité de plantes
qui vont me permettre d'abriter de
nourrir et de permettre la reproduction
à toute cette faune que l'on désire tant
à voir
alors ici ben je mange ou pas des
produits issus de l'agroforesterie
je mange ou pas des produits qui pousse
avec et sous les arts donc est ce que
mon assiette est composé de ses produits
elles vont forestier ce que mon pain est
un pain sur sol vivant et agro
forestiers puis fondamentalement vous le
voyez avec le le récolteurs le
récolteurs de mur
nous ne sommes que de modestes chasseurs
cueilleurs
donc il est important pour nous de
traduire ça donc ce matin on va parler
d'alimentation bien évidemment voilà un
peu de poisson et des légumes des gens
qui sont dans le réseau au maraîchage
sur sol vivant et je pense que ça veut
dire beaucoup de choses donc on va
parler d'alimentation parce qu'en
parlant d'alimentation on parle de choix
de société on parle de santé sans aucun
doute
on va aussi parler de biomasse de brf
d'énergie recyclage de matériaux de feu
deux feux puisqu'il paraît que le feu
nous fait beaucoup de bien il semblerait
que le rayonnement duchaussoy un petit
peu équivalent au rayonnement solaire en
stock de l'énergie ou là et on l'a on
l'arrêt utilisant la houle a reproduit
donc cette question de l'énergie en
agriculture elle est extrêmement
importante
on va parler d'élevage on va parler de
climat parler de microclimat on va
parler diversification diversité
d'optimisation aussi puisque on l'a vu
sur l'image de l' enveloppe de la
parcelles agroforestières en grandes
cultures
quelque part les j'optimise j'optimise
beaucoup de choses et tous les flux est
alors ici parce que voyez le seul le
seul refuge pour les moutons c'est
l'ombre de l'éolienne
autant vous dire que ça pourrait poser
un certain nombre de problèmes de dos
dans cette question climatique et qui
est essentiel on va parler
fondamentalement de microclimat de
biodiversité j'ai commencé avec la
notion de connexion de corridors et ses
diversités
dont on n'est pas sûr qu'elles se
protègent mais par contre il est
probable qu'elle se produise donc est ce
que nous serons un jour de bons
producteurs de bio diversité
probablement je crois que les paysans
ont déjà montré par le passé et pourrait
le redevenir vaut que met-on mettons
aussi l'arbre comme outil de production
et mettons la biodiversité comme un
moyen extrêmement important
une image une image un peu un peu un peu
caricatural mais qui l'est pas tant que
ça au final d'un illustrateur qui nous
aident souvent notamment tourné les
planches tournée pour les écoles paul et
pour les plus jeunes
d'un côté on se plaint et dans les
souffre de la disparition des
pollinisateurs des insectes général des
pollinisateurs et puis les abeilles
puisque vous n'êtes pas sans savoir que
depuis la 3e ou 4e année dans l'hexagone
en tout cas on donne plus de sucre aux
abeilles que l'on récolte de miel
ça veut dire qu'ils se posent un
problème il ya le problème des molécules
de synthèse et bien évidemment mais il
ya aussi un problème qu'on oublie de
rappeler aux consultants ans où tant de
temps en temps mais qu'est celui de la
ressource bien évidemment je vous ai
amené ici quelque chose de très simple
ce que j'ai vu je sais pas si vous voyez
quelqu'un peut me dire si vous voyez ce
que je vous montre où pas parce que j'ai
pas de vie pas de retour c'est que même
s'il a très bien pas très bien pas très
bien alors je vais vous l'expliquer ce
que ce que je vous montre ici pour les
abeilles ce quelque chose qui est très
important c'est une modeste rameaux de
peupliers de peuplier noir et vous savez
vous savez peut-être que le peuplier
fournit la propolis
donc l'idée l'idée des pollinisateurs
c'est bien de leur donner une nourriture
échelonnée à chaque fois qu'elles
sortent dès les premiers rayons du
soleil mais leur donner toute une
diversité de plantes avec laquelle on va
pas forcément faire du miel sonnant et
trébuchant mais les substances telles
que les nectars les pollens il est là
avec le chêne notamment et la propolis
la propolis qui est quand même la femme
pharmacopée complète de la ruche puis
j'ai amené aussi alors ces païens savons
pas être très très visuel mais j'ai
amené aussi une branche de sol osier
vous parlez d'arbres têtards bien
évidemment quand on parle d'abord
foresterie parce que le sol le sol est
la plante qui fleurit le plus tôt avec
le noisetier donc pour les
pollinisateurs du tréteau autres états
je vous ai même amené puisque je sais
pas si vous connaissez josé même amené
une feuille de lierre j'en ai mis j'en
ai mis derrière moi j'ai même une
feuille de lierre une plante ou combien
intéressante le la formule est simple
du sol au lierre pour les pollinisateurs
et leur faut du très tôt après tard
puisque le lierre est une plante qui va
fleurir en fin d'été voir en automne
dans notre exposé du matin on va parler
d'eau évidemment on va parler d'eux on
va parler de sol on va parler d'eux va
prendre des airs d ici l où elles
s'envoient l'ol s'en va sur sur un sol
pardon qui est assez qui est compact et
qui est hydro mort qui ressemble à un
boulevard vouloir bitumée ou que ça
c'est un vrai problème
quant à l'usagé du lot le sol j'y arrive
avec deux illustrations plutôt sur la
droite pour commencer en viticulture
donc deux illustrations ben c'est assez
simple finalement d'un côté j'ai perdu
25 centimètres de sol et c'est pas fini
sol nu l'habitude de dire que sonne us
sol foutu
donc on va mettre les arbres mais ça ne
suffira on va planter quelques arbres
dans cette ville et les arbres pour
arrêter l'érosion au regard des flux sur
une parcelle comme celle ci ça sera pas
suffisant donc la couverture végétale
que vous retrouvez en dessous et
probablement une solution très efficace
a toujours facile à mettre en oeuvre
mais aujourd'hui les essais en
agroforesterie comment couverts végétaux
les essais ont été faits les erreurs
aussi nous on a tous fait beaucoup donc
on a tiré les enseignements
je crois et c'est extrêmement important
parce qu'il ya une différence
fondamentale et qu'on va retrouver dans
toutes les formes de culture et
d'agriculture puisque le tronc commun de
ce socle agronomique
il est le même à plus de 90 85 % à peu
près dans 85 % des cas
j'ai les mêmes composantes que je fasse
de l'élevage de poulets de la vigne du
maraîchage du lait ou la grande culture
les bases agronomique sont strictement
les mêmes dans l'image du bab et vous
voyez les arbres fruitiers
il semblerait hervé tu pourrais
peut-être le confirmer il semblerait que
les arbres fruitiers soit plutôt
compatible avec la vie nnent oui tout à
fait ils ont des systèmes mycorhiziens
enfin c'est plutôt la vigne qui insista
mycorhizés acquis à peu près compatible
avec avec tous les arbres fruitiers 1 et
est mort on connaît notamment le la
pêche des vignes à guy qui préexistait
d'ailleurs dans certains vignobles on
sait peu mais les avants qui est de la
ville dans sauternes il y avait des
grandes plantations de pêche
château ayant commencé à faire vins de
qualité beaucoup de producteurs ont
voulu planter des vignes dans les péchés
est ce finalement le péché qui a fait la
réputation et la qualité si spécifique
de ces valable et je pense aux vins de
sauternes parce que je vois là sont à
diapos la thiamine une citation de
xavier planty l'acquis chateauvieux
niveau ont fait un très très beau
château de rodez sont d'accord n'y a pas
de souci voilà c'est un pionnier est
quand même de l'agroécologie il a planté
des arbres autour et dans toutes ces
vies idée est partout et il nous
témoigner ni même que deux ans après
avoir planté ces arbres il n'y avait
plus de problème d'insectes dans ces
parcelles et s'assure une trentaine
d'hectares ce qui est tout à fait c'est
tout à fait beau ou comme comme résultat
un nuit dit que l'agro écologie que
sauvera les vins de bordeaux mais
l'agroécologie sauvera bien plus que les
vins de bordeaux elle sauvera le monde
agricole qui se trouve dans un désarroi
et qu'aujourd'hui quand on connaît quand
on voit là les possibilités que peuvent
faire les arbres c'est pathétique de
devoir concon plante si peu d'arbres
sous nos latitudes
merci les ont salués xavier qui doit pas
être très loin merci pour cette
intervention et n'hésite pas sur youtube
il ya plus de 150 personnes de connecter
en ce moment bové super et ça va monter
encore enfin rouvert les inscrits ça
devrait ça devrait monter revenus on
vous salut ami ami youtuber bienvenus
bienvenue au club
au club de l'agroécologie oui il est
vrai puisque tue-le tue-le dit je
pensais pas faire une parenthèse mais
xavier a eu le courage a eu le courage
parce que politiquement c'est pas c'est
pas simple c est le courage de dire mais
arrêtons de plaindre les crises
perpétuelles sont réels sauf que la
première crise c'est bien c'est bien une
crise du sol aussi bien une crise de le
de l'acte de production
alors tu vois les airs mais j'ai pensé à
toi parce que leur nez à distance mais
moi j'ai amené j'ai amené une petite
bouteille
j'espère vous la voyez j'ai mené une
petite bouteille sur lesquels il ya eu
ni à une libellule donc va pas faire
trop de trop de réclamant plus la loi
evin nous l'interdisent avons là
aujourd'hui on est on est on est confiné
donc on fait ce qu'on peut
j'ai amené une petite bouteille de vin
issu de l'agroécologie donc une
bouteille de vin ou la vigne est
couverte où la vigne est riche de
biodiversité ou cette vigne stocks
beaucoup de carbone crée des
microclimats des paysages de qualité
comme vous le voyez dans la vignette
dans la vignette ceux du bas donc mais
je me dis que finalement en buvant ses
vins de l'agroécologie on va sauver la
planète puisque on produit de la
biodiversité produit des microclimats on
produit du sol on produit de l'emploi
aux produits de l'optimisme et il est
important de rappeler que il en manque
un
parfois dans les campagnes on voit du
désordre mais quand j'ai de l'eau de
qualité du sol de qualité de la bio
diversité des paysages de qualité que
j'ai stocker du carbone que j'ai nourri
et abreuvé et correctement la population
et j'ai rendu un vigneron heureux qu'est
ce que t'en pense hervé passe et passe à
sauver la planète
finalement c'est pas mal et je pense que
tu as beaucoup écouté coluche dans sa
jeunesse à il est important de l
important de toujours se référer aux
grands philosophes n'est pas exactement
exactement mais toi comme aujourd'hui
tant on est confiné et on nous dit que
de 2 finalement de de faire peu de
choses de rester chez nous ça sauve ça
sauve des vies et où on peut élargir ça
en fait aa tous deux de faire peu de
choses de 2,2 concevez des choses saines
bonne belle quand tu es au milieu des
arbres
ça va aussi sauver des vies quoi tu vois
et ça c'est merveilleux les no no c'est
pas plus compliqué que ça en fait
d'arriver à transformer la planète
c'est juste de de choisir avec
discernement
la façon dont tu consommes ce que l'on
achète ce qu'on utilise à ce que ce que
l'on aime
et puis de s'en régaler surtout un parce
que finalement l'agriculture certes elle
est là pour assumer nos besoins de vito
il faut manger mais mais si en plus on
peut bien manger et si en plus on peut
partager ça avec des amis eh bien eh ben
voilà c'est c'est pas plus compliqué que
ça je crois des choses toutes simples
des choses pourtant trivial un des mes
partager ensemble des des repas et des
plats et des produits de qualité et
c'est individuellement c'est rien du
tout mais tous ensemble ça peut faire
des choses ça peut changer la face du
monde en fait
mais oui tout simplement c'est peut-être
ça le problème c'est que c'est un peu
c'est un petit peu trop simple et du
coup baisse à samus a rejoint cette
notion de deux copains et ce par hervé
et les autres à ces coupes âge le bain
et le bon vin finalement c'est aussi
simple que cela et avec beaucoup d
enthousiasme d'optimisme et de joie et
le co vide ce sont ceux qui partagent le
vide autant bon allez je j'avance un
petit peu on reste toujours sur 7 sur
cette image là vous avez 2 2 deux
illustres personnages de bons
partenaires 1 sur la gauche qui
s'appelle christian baly qui est aussi
très présent sur la chaîne youtube de le
ver de terre et pas que puisqu'il est
formateur il accueille christian abadie
je crois qu'il est dans sa 18ème année
de de semis direct intégral
donc vous regarderez les contenus
proposés par par christian baly ce que
je vous montre ici dont christian abadie
et conrad schreiber chacun avec une
motte de terre dans un champ de maïs
mais parce que le maïs a mauvaise presse
donc et quand quelque chose a mauvaise
presse il est important d'en parler
d'expliquer pourquoi ces faits dans
quelles conditions
sa rentrée trop dans les détails et
j'espère que la qualité de l'image ou le
permet ici on montre bien le deux modes
de mode de terre en l'occurrence deux
pieds de maïs puisque puisque c'est le
cas avec deux individus dans un très
très gros laboratoires puisque la ferme
de christian baly c'est un très très
grand laboratoire il ya des centaines
d'essais 6 suivi ces suivis par les
instituts de recherche agronomique et
ils sont nombreux avec les paramétrages
dans tous les sens des calculs les
indicateurs des indications et des
mesures et c'est important de faire
vérifier ses travaux de longue date fait
par ces agriculteurs qu'ils puissent
rentrer dans la science dit académique
parce que pour l'instant ils sont un peu
près bon prix mais parfois un peu trop
ignoré parce qu'ils ont fait des choses
invraisemblables et un agriculteur qui
nous connaissaient dans l'année il le
change il est ce pas un protocole de 10
ans en suivant si ça si ça fonctionne
pas en tout cas après 18 ans de semis
direct quelqu'un veut intervenir
bon après 18 ans de semis direct mais
christian cavalli à une motte de sol
bien bien noir bien homogène bien
pourvue en carbone pour et de matières
organiques de vie de faune de
micro-organismes et de champignons ça
sent bon champignons et puis conrad qui
est allé chercher une motte de terre
dans le champ du voisin qui laboure qui
laisse le sol nu une centaine de jours
par an mais finalement il se retrouve
avec un bloc bloc d'argile stérile et
est ce que je veux montrer dans cette
image
c'est assez simple évidemment il est
assez simple c'est à dire que là il n'y
a pas de différence
ces deux cultures de maïs c'est les
mêmes sol c'est les mêmes conditions
climatiques de pluie tout tout est
identique
parce que là au moins on compare quelque
chose qui est vraiment comparable en
laboratoire à ciel ouvert dans des
fermes bien d'un côté jacques grade le
sol et de l'autre côté je le dégradent
donc on voit bien que c'est la pratique
qui va faire toute la différence d'un
côté j'ai un projet un sujet de société
parce que je stocke beaucoup de carbone
et on a l'habitude de dire que le
carbone c'est le cycle promis c'est lui
qui détermine les autres et et mon
confrère et néanmoins amis qui
connaissent le répétera l'ont longuement
et toute sa vie le carbone c'est de
l'art
de la vie voilà on dit du carbone mais
en fait non essentiels du carbone qui a
sur terre s'il n'est pas contenue dans
la mostra losfelt roues dans de la
géologie notamment dans les massifs de
cater presque tout le reste du calme du
carbone il est contenu sous forme d'
être vivant sur la planète
ce qu'on appelle d'eau de matières
organiques dans un seul c'est c'est que
une petite fraction de toute la vie qui
a dans un seul un et nous que notre
objectif est d'arriver à quand on dit
qu'on veut mettre du carbone douceur en
fait ce qu'il faut comprendre c'est
qu'il faut qu'ils aient de plus en plus
de vies dans les sols et dans les sols
est donc bien sûr c'est de la vie dans
les solutions de plus en plus de vies au
dessus du sol des deux sont intimement
liés et est donc d'avis et de la du
carbone mais c'est aussi toute la
biodiversité qualitativement ce carbone
c'est la biodiversité
il est important que de le préciser
alors en voilà des copains qui âge le
vin en voilà du carbone avec des plantes
grand géantes des couverts végétaux en
viticulture et puis quelques vaches sous
quelques chaînes alors voilà deux
petites illustrations de pratiques
agroécologiques et des plantes géantes
oui parce que finalement de copier le
modèle le modèle si inspirant de la
forêt qui avec rien fait tout c'est
peut-être intéressant et puis j'amorce
cette question du sujet du choix et de
cette indication de société qu'est celle
de l'élevage une prairie permanente du
bocage des bouquets des bosquets saas et
de l'agroforesterie et est-ce que
c'était levage la polluent est ce que
c'était élevage l'a aimé aimer à des
émissions nauséabonde et est indésirable
c'est pas du tout évident alors ici une
ferme en au kansas avec des milliers de
vaches en plein soleil à manger des
produits des productions qui deforest et
puis en bas dans le massif central
des vaches aussi bien évidemment dans le
bocage au pied au pied des volcans
là aussi bocage prairies permanentes
quand il est d'avoir un récent valent
ces deux images ne font peut-être dire
qu'il ya viande et viande et je crois
qu'il est important de mettre des
indicateurs un peu plus précis que le
dire ça c'est pas bon ça c'est pas bien
on voit aujourd'hui des éleveurs dans un
désarroi absolue important peut-être que
la viande duo et les dangereuses à la
santé et les cancérigènes et provoque
des pathologies qu'elle est bourré
toxines d'antibiotiques et tout un tas
de saloperies qu'on n'est pas obligé de
nommer et peut-être que la viande du bas
finalement les composé d'herbe et de fun
il s'est peut-être pas tout à fait la
même chose alors sans faire le procès
sans en faire ou l'idéalisé voilà 2 2
images voilà deux images qui ont été
dans font qu'une puisque c'est au même
endroit
sauf qu'il ya entre les deux il ya une
cinquantaine d'années à peu près je
pense de différence donc sur la partie
historique
voilà une mosaïque agroforestières de
premier ordre
voilà une mosaïque agroforestières on
voir tout est plus ou moins aligné
d'ailleurs des arbres dans les champs on
va retrouver la trame du bocage des des
ruisseaux des ripisylves donc etc
et puis du parcellaire avec des
alignements d'arbres têtards pour la
plupart ou d'arbres fruitiers et est
souvent les deux les les fruitiers de
plein de plein champ et de et de plein
vent
et puis quelques décennies plus tard
mais tout ça a évidemment disparu c'est
les zones rurales c'est le remembrement
ça la mécanisation et c'est ce qui est
sûr c'est que cinquante ans plus tard
le constat est sans appel 95% des
productions agricoles perdent de la vie
du carbone et de la matière organique
en tout état de cause ce qui est sûr
c'est que sur le sur l'image de gauche
il y avait de la diversité il y avait de
la biodiversité
il y avait de l'emploi il y avait de la
qualité et il y avait de la productivité
ce qui nous manque le plus quand on voit
les étalages des supermarchés paraît-il
fait je suis par les voir encore mais
quand on voit les étalages se vident et
c'est que choses viennent de loin bien
de loin est produite dans des conditions
qui restent parfois un petit peu
douteuse mais sur ce paysage de droite
de culture unique et de monoculture de
céréales mais j'ai perdu la diversité et
j'ai perdu l'énergie et j'ai perdu le
fruit
et et rendement globalement les
rendements baissent donc la vraie
question elle est là d'autres étaient je
cultivais la lumière et de l'autre côté
je la laisse tuer mon sol alors en
résumé de résumer de résumer si je puis
dire
cette image a été prise dans le
lauragais aux portes de toulouse aux
portes de toulouse on est aussi comme un
petit peu partout dans le monde
en train de créer des déserts à grande
échelle il suffit de regarder d'y passer
c'est pas vraiment le moment pour se
promener mais on peut regarder des
photos aériennes et des photos satellite
c'est encore mieux
ici j'ai résultats de ces décennies dont
je fais pas le procès leleu la question
de la production de nourrir le monde de
l'après-guerre de la réutilisation des
engrais azotés et sert à ça remarche est
clairement de mettre des engrais sur des
sols riches
ça a très bien marché ça a fonctionné
sauf que ça ne fonctionne plus
aujourd'hui cette image elle nous montre
des taches blanches c'est du calcaire
c'est la roche mère alors quelques
interstices encore un petit peu foncé au
centre avec le poteau électrique
en tout cas un pays sans couverture
paysage sans armes
ça s'appelle un désert et autant vous
dire que sur les taches blanches
aujourd'hui on y produit quasiment plus
rien les primes de la pac permettent
d'assurer un revenu somme toute très
faible et c'est aussi pour ça qu'il ya
une pyramide des âges absolument
catastrophique en agriculture une
volonté de reprise des familles et des
enfants qui est extrêmement faible
la particularité de cette image qui est
pour moi un résumé c'est qu'en bas j'ai
créé une zone humide donc au premier
plan vous avez l'emblématique l'ifo that
juste après mais c'est érosion massive
fait que l'eau stagne en bas dans la
parcelle donc dans la même parcelle et
donc du coup est inaccessible par les
présentes ici c'est une zone qu'on ne
peut plus travailler donc sur la même
parcelle j'ai à la fois que la une zone
humide
en dérégulant et en cassant à toute la
structure du lit du sol et sa couverture
et son épiderme de premier ordre
j'ai créé à la fois une zone humide est
à la fois un désert au même endroit dans
les mêmes conditions en y rajoutant
évidemment du travail du sol et de la
chimie donc le résultat
bah il est là la productivité est en
chute libre
la biodiversité disparu le cycle de
l'eau il est perdu et ça c'est en plus
beau point de vue sociétal c'est
inacceptable c'est à dire qu'à la fois
j'ai ruiné le paysan et j'ai mis en
défiance le consommateur
alors hervé qu'est ce qu'on dit de l'art
de récolter le soleil puisque vous avez
là l'art de récolte pinceau tu as ta
vidéo
taft anta dia pauvres ceux d'avant la
sur les tutus parler de zones humides
c'est vraiment une zone engorgé 1
une zone qui ne fonctionne plus un qui
n'est plus une zone humide elle qu'on
aimerait les voir leurs intérêts dans
les paysages
voilà ça c'est terrifiant de voir que
non seulement le sol s'est érodée en
plus des agriculteurs se sont érodées
ils ont perdu dans dans ce dans ce cette
façon de faire
damman ils ont perdu leur eux mêmes leur
volonté de transmettre leur métier à
leurs enfants
oui tu vois c'est c'est quelque chose
qui ce paysage parle aussi de ce que les
gens sont devenus aujourd'hui donc et
rodez engorgé par ne fonctionne plus et
ses métaphores de de ce qui se passe
dans dans nos armes en même temps dans
le monde agricole
après cela l'art de récolter la la le
soleil c'est ce que nous enseigne les
feuilles des arbres
donc là on est dans un sous bois on voit
ce petit rameaux je sais ce qu'est la
vie de luc d'après oui et j'y reviens
donc on voit un petit rameau éclairée
par le soleil et dans un rayon soleil je
suis toujours demandé mais pourquoi est
ce que les ars ont tellement de feuilles
toi il y a ja
du dessus et qui elle capte au maximum
de l'énergie eon souyah plein plein
plein d'autres couches de feuilles et
qui capte aussi qui capte aussi le
soleil est en fait tout cela bien
évidemment plein de fonctions qu'un
drôle plein d'action sur l'environnement
l'un d'eux récolté soleil donc c'est
c'est l'art de s'exposer au soleil
et quand on a un système comme dans une
forêt multi étages et où on voit donc
des arbres des arbustes on voit des
buissons des applis saône strate
herbacée en dessous on se rend compte
qu'en fait on peut faire coexister plein
de plantes dans un même écosystème
voilà ce que l'on voit aussi sur sa
petite feuille de chêne c'est qu'elle
est en partie un petit peu attaquées par
des arts des insectes
ces insectes qui y la manche oui ces
champignons si j'ai l'impression qu'à
peut-être aussi quelques petits
champignons par endroits la cli qui sont
en train d'attaquer ces champignons en
fait et ces insectes ont et ses feuilles
qui sont un petit pont sous bois ou un
rôle important puisque elles servent de
fourrage un très grand nombre d'animaux
un très grand nombre d'auxiliaires leur
de récolter le soleil c'est aussi ce que
nous apprennent des armes
la façon de les partager à un écosystème
riche variée et essai c'est cette
richesse est ensuite va se reporter dans
nos cultures à côté de la forêt voire au
milieu de la forêt au milieu des arbres
dans ses systèmes agroforestiers et qui
vont ils vont permettre justement là la
résilience de nous de nos systèmes l'art
de récolter le soleil mais c'est aussi
pour le partage est un grand de d'être
vivant à la
merci merci et du coup petit petit
timbre poste et dans la vignette
j'ai bien ce rameau sur l'amour cette
branche avec bourges en feuilles et
corse qui tombe au sol un coup de vent
et la branche tombe au sol et on appelle
ça le geste élémentaire ça veut dire que
au sol
cette cette matière première bataille
est évidemment entièrement recyclées
mais pourquoi on met cette petite image
parce que finalement ce geste
élémentaire c'est le geste promis
nourrir l'humanité
c'est avant tout nourrir le sol bien
évidemment et nourrir le sol de matière
fraîche
une petite remarque ce geste élémentaire
aujourd'hui on sait que les dans les
cheveux il y à des champignons qu'on
appelle en dauphine monde phytique donc
ce sont des champignons qui vont
constituer près de 30% la biomasse d'une
feuille c'est important et c'est même
champillon existe aussi dans le sol est
en fait dès que cette feuille d que ce
petit rameau va tomber par terre
les champignons d'ofi tic à l'inter de
la feuille vont commencer à vouloir s'en
extraire ils vont se connecter aux
champignons à leurs congénères qui sont
dans le sol est ce que l'on a pu mesurer
c'est que moins d'une minute après avoir
déposé une feuille à la surface d'un
substrat qui contient donc des
champignons en de physique
moins d'une minute après les nutriments
contenus dans la feuille commencent à
migrer vers le champignon et être
redistribués aux plantes qui sont autour
c'est assez assez troublant comme
mécanisme c'est d'une rapidité qui qui
moi m'a complètement ahurie quoi c'est
ça va à une vitesse tout à fait
prodigieuse
alors bien sûr tout ne circule pas
facilement il ya bien certaines choses
qui sont trop compliquée à digérer et
donc la leaf en clients vont les
décomposer lentement ses dons aussi
beaucoup de de plein de petits animaux
et c'est ces nutriments ton sur le sol
sont recyclés très rapidement par les
champions et retourne dans la plante les
marc-andré sellos nous raconterait qu'en
fait les feuilles des arbres
la cellule végétale stocke tous ces
déchets dans sa vacuoles à l'intérieur
de la cellule et pour que ces déchets
soient donc les feuilles des plus
viennent celles qui sont donc en dessous
vont contenir beaucoup plus de déchets
que les feuilles jeunes qui sont à la
périphérie de l'arbre et chef un accueil
des plus anciennes abîmé par et manger
brouter par les animaux ou qu'ils
tombent aux parce qu'il ya un coup un
coup de vent que tout ça tombe par terre
ça permet de recycler et de nettoyer en
fait toutes les toutes ces feuilles
effet qu'il ya dedans est tout ce qui
est encore utile par la plante va
pouvoir se recycler rentrée relativement
rapidement dans la plante
finalement les champignons le sol des
microorganismes du sol sont un petit peu
comme le rhin il est pur ce qui arrive
sur leur sol en détruisant les déchets
en recyclant la totalité de ce qui est
recyclable dans rapidement dans les
plantes
voilà la vie et est organisée d'une
façon surprenante et quand on a un sol
vivant en fait chaque fois qu'une tombe
ou feuilletons par terre elle est
redistribuée à l'ensemble à l'ensemble
des plantes qui vivent dans cet
écosystème est donc à la somme des
animaux qui vivent de ça
celui-ci non c'est bien c'est évident
qu'en forêt il ya deux mètres d'eau
chahut de on pourrait plus marcher dans
les forêts si les faits n'étaient pas
aussi connaissent pas oui bon c'est ce
qui s'est passé jusqu'à la fin du
carbonifère avant que les champignons
eut inventé la façon des composés la
mine
les laits végétaux s'accumuler dans
certains bassins dans certains secteurs
et ça fait deux gisements de charbon
qu'on exploite encore aujourd'hui voilà
mais depuis que le champignon ont
inventé ces bombes à proton qui
explosent les molécules de lignine et
bine bine le charbon peu plus fort mais
en dehors de quelques mots font blot
donc quelques mares dont calcul nac
anaérobie froid
ok merci mais il faut pas oublier que
gaz pétrole charbon sa commune une
origine photosynthétiques de
photosynthèse n'est-ce pas tout toute
seule at il dit nous oui vas-y vas-y mon
toutes les formes d'énergie que l'on
rencontre sur terre sont sont d'origine
extraterrestre donc que ce soit le le
soleil qui fait avec ces photons nous
éclairent et fournit cette énergie où
que ce soit le coeur des étoiles tant
est qu'elles se forment les métaux
lourds et donc tout ce qui est
radioactif notamment et qui se
retrouvent à qui s'est retrouvé donc 2
dans l'atmosphère on va dans dans le don
l'univers primordial et qu'on s'a ces
condensés compenser fait une planète va
tout et toute l'énergie aie aie aie nez
dans les étoiles
ils viennent vient des étoiles
alors je vous propose quelques petites
images faire une petite promenade
confinement oblige on est obligé de
récupérer les faits celle-ci n'est pas
très vieille puisqu'elle a elle a quinze
jours petites images voilà pas très loin
de pas très loin de bastia petit petit
pâture agroforestier en corse donc ici
la création d'arbres têtards d'arbres
têtards au dessus de grenoble celui de
grenoble où là les agriculteurs l'ess
qui s'est spontanément les frênes légère
les protège et puis créer ces arbres
têtards
on parlait du fourrage tout à l'heure
elle est ici pour faire du forage
complémentaire aux animaux que voilà
soit en direct vous mais quand on met
des bruits dans une belle peinture elle
dit reste un quart d'heure et puis tout
de suite après leçon sur l'a1 entre
manger les feuilles de style et le
charme de tilleul ou autres plantes ou à
les tables et puis voyez le cheval au
premier plan qui lui est en train de
nous aider à créer la future la future
trunk alors d'autres d'autres formes ou
ici on va produire des fruits des fruits
au dessus au dessus des poulets
ça veut dire aussi que cette histoire
est bof en estrie c'est de prendre de la
hauteur
c'est de diversifier et puis d'avoir de
nouvelles productions et et de nouveaux
revenus
voilà des paysages agroforestier cher à
notre ami et collègue geneviève michaud
ici au maroc son produit de l'huile
d'argan puisque c'est l'arganeraie oui
la dispersion et la dilution de l'art
sur le sur le territoire ici tous ces
arbres sont taillés tenue gérés et
entretenus et et on a l'habitude de dire
que l'argent va hydrater un milieu sec
ça veut dire qu'ici vous enlevez la
regagner
vous avez un désert est immédiat
qu'est-ce que ça atteint spire hervé
cette histoire de d'arbres qui hydrate
un milieu sec à orléans en fait
toujours en contre c'est que tout le
monde connaît cette histoire de viol au
l'homme qui plantait des arbres et que
ça fait revenir des sources
mais qu en fait personne n'y croit
personne n'y croit pour de bon que quand
on plante des arbres ça fait venir dans
le lot par lot mis à part l'autre ami
ernst car à ben oui alors s élancer
justement prodigieux parce que lui a
décrite scientifiquement toutes sortes
de phénomènes qui explique le fait que
lorsque des arbres sont là il ya de
l'eau qui revient alors on peut citer
quelques quelques-uns des aspects
rapidement quand donc la fait tomber la
pluie déjà un il aimait des composés
organiques volatils décoche un c'est pas
des coffres vides ce sont des codes a b
c et d un essai causé composés
organiques volatils vont provoquer la
chute de la pluie la condensation de
gouttelettes d'eau et la chute de la
pluie qui a une assez grande échelle
donc ça s'évapore un endroit ça peut
retomber quelquefois sur la même forêt
mais c'est pas nécessairement sur le
même arbre à l'échelle d'un arbre
le processus photosynthétiques et
surtout le le processus de décomposition
du bois
bull un bout de bois ça fait du gaz
carbonique et de la vapeur d'eau cette
vapeur dont six à douze fois plus de
vapeur d'eau que le volume de bois va
faire va émettre comme l'hydrogène va se
composer avec l'oxygène de l'air ça va
faire des grosses molécules d'eau à
partir des petites molécules d'hydrogène
contenu dans le bois et ça va faire à
peu près six fois le même volume d'eau
non quand un bout de bois se décompose
il va produire six fois son volume d'eau
dans le sol lila sa décomposition et et
saas ce métabolisme et ce catabolisme du
bois dans le sol par les champignons va
va faire naître de l'eau quand il fait
chaud plus parce que plus il fait chaud
et donc dans le sol humide mieux ça
marche
après un autre aspect important
1 c'est que c'est césar dont l'essentiel
de leur système racinaire à la surface
mais il ya une petite racine qui
quelquefois et guère plus grosse que mon
petit doigt qui peut descendre qu'un des
dizaines et des dizaines de mètres c'est
ce qu'on appelle le pivot et evry
susanna on a un chêne par exemple est en
dessous on voit qu'il ya plein de petits
arbustes des petits chênes qui germent
chacun de ce petit chêne qui sont en
dessous qui ne pousse pas beaucoup nous
ont aussi tous ces maîtres des pivots
qui vont descendre en profondeur
même si l'armée ne pense pas beaucoup le
pivot lui descend très profondément
et ça va remettre en relation les zones
profondes du sol avec les zones les plus
superficiels et lèche opinion qui
explore le tour du système racinaire
parce que les arbres nourrissent ces
champignons et ses champignons vont par
un effet d'une capillarité qu'on appelle
de l'hyper fluidité vont arriver à faire
remonter ses taux jusqu'à la surface
voilà et donc tout ça ce sont des
éléments qui vont concourir au fait que
les arbres réhydrate les milieux et dans
les milieux désertiques d'ailleurs dans
les milieux où l'aridité est un il n'y a
pas beaucoup d'eau qui tombent du ciel a
de bonnes mains des gangs période de
l'année
bien souvent on se rend compte que ces
mêmes directement sous l'arbre qui a le
plus de verdure parce que eydap qui
pousse simplement parce que les pivots
et les champignons du sol font remonter
l'eau en profondeur
et quand il fait chaud tout est petit
radicelles les anciennes radicelles tout
le bois mort c'est tout ce qui se
décomposera aussi hydrater et et
produire l'eau voilà et c'est comme ça
on fait revenir des sources dans des
zones arides le désert
en fait ce sont les hommes
principalement qui qui créent des
déserts aujourd'hui voilà ce sont des
hommes qui crée la weser ce sont des
zones qui peuvent changer les choses
ah oui le livre de m ce qui m'autorise
donc à présenter un ouvrage puisque
ernst sur coeur les arbres entre visible
l'invisible voilà une super une super
entrée en matière ce qui a beaucoup
collaboré avec l'illustrent francis
hallé notamment et vous avez dans cet
ouvrage là un plaidoyer absolue pour
pour l'arbre merci hervé pourtant ton
efficacité mais que le don noté pas me
revoilà avec
le plein écran n'est ce pas et donc
après l'arganeraie mais je bascule sur
un autre système agroforestier très
connue très connu par une de ses
productions emblématique un nom de code
qui s'appelle le pata negra c'est
l'extrême a durci en espagne c'est aussi
au portugal ça s'appelle la ds à en
espagne ça s'appelle les monte à dos au
portugal ces 2 millions 400 mille
hectares c'est strictement les mêmes
leurs effets qui se produisent mais là
aussi j'ai de loger de l'autre qualité
j'ai beaucoup beaucoup de biodiversité
même si la plante emblématique qui
caractérise ce système agroforestier
c'est le chêne vert associé aux chaînes
de liège bien évidemment dans certains
cas you freine dans les zones un peu
plus propice ça veut dire que les
animaux mangent des glands des glands
créé parfaitement comestibles pour faire
ce jambon agroforestier trois ou quatre
mois dans l'année et je retourne
rapidement au maroc parce que l'art de
cultiver la lumière c'est aussi ça voilà
à nouveau un système agroforestier ici
sur quel que je crois que c'est 100
mille hectares mais j'avoue que je ne
sais plus ici j'ai des chênes liège qui
sont taillés gérer d'oser cette histoire
d'amour foresterie
c'est la bonne quantité d'arbres bon
moment dans les bonnes conditions pour
pouvoir produire de la viande et vous
savez comment que l'agneau a une grande
valeur
le mouton en général de l'eau pour
alimenter rang bas puisque c'est juste à
côté de rabat mais aussi du chêne liège
voilà ici vous voyez au premier plan
tous les arbres sont récoltés et puis
sur les petites vignettes je remets la
bei aux fins de polliniser la fleur de
l'amandier vous manque déjà demande
selon l'attitude sistan d'agroforesterie
c'est aussi de rééquiper dorée arbres et
nos territoires pour diversifier les
revenus
un jeune chaîne qui pousse dans les
champignons quoi de mieux pour faire
lever pour faire lever et pousser un
arbre
de lui donner du bois et puis des
moutons qui retournent dans les vignes
mais l'avons foresterie ça peut être ça
fait un petit un petit tour et si la
production à la réunion la production de
le des mois ça m'échappe mais ça vous
allez vous allez pouvoir m'aider de
l'avesnois revenir la vanille agro
forestières qui telle la liane tel le
lierre la vigne le houblon d'un monte
alors à l'arbre sur l'amour le pardon
dans cette demie l'ombre qui lui est
extrêmement favorable
l'agroforesterie truffières n'est ce pas
hervé a peut-être le faucheux faut le
reconnaître
ces personnes sont exposées sur la
truffe le chaos
le soldat rose reconstruction j'aime
j'aime a précisé que cette image c'est
aussi puisque nous étions ensemble à la
récolte des truffes chez notre ami jean
charles
mais c'est aussi la transmission je
voyais et nous voyons ces gosses
complètement honey bee le passionné
entre entre le chien le trésor leur noir
de la truffe qui émerge juste en surface
sous le chêne et puis je précise sur la
partie de droite
voilà une bonne alternative à l'énergie
à l'énergie nucléaire pour climatiser
c'est une école ben voilà de la glycine
c'est quand même pas compliqué de
planter une quarantaine de pieds ça peut
être plus varié que ça de plantes pour
micro climatisé complètement un bâtiment
hervé c'est à thouars pour la paix vous
m'en suis un peu qu'il sait pas ce que
c'est juste pour aller chercher montré
des graines ce sont des graines de
glycine justement ce que je veux
découvert en place extraordinaire c'est
que les feuilles de glycine sont froides
en été elles sont beaucoup plus loin que
les autres feuilles d'accord entre eux
feuilles des arbres
ce qui fait qu'elles vont favoriser la
condensation de l'eau et ça c'est aussi
une autre façon de faire venir de l'eau
à soi en condensant l'oim
ça peut être dans des opposants dès
qu'on dise des valeurs assez importante
quand même un essai cette fraîcheur que
fait la glycine devant la devant cette
école qui parce qu'elle transpire donc
elle aimait de l'eau mais dès qu'elle va
se retrouver à l'ombre
elle va rester froide et elle va
condensé l'eau et cette eau va être
aspiré par la face inférieure des
feuilles et elle va s'infiltrer et et se
mettre en réserve dans les racines et
dont elle va réhydrater le sol en fait
un peu donc on transpire et l'autre
moment elle condense et se stocke l'eau
dont la zone 10 perf unités de ce
champignon racinaire moi c'est quelque
chose d'assez extraordinaire
lavigne fait la même chose si un
excellent ses plans ses lianes qui
couvrent il passe par dessus les arbres
sont peut-être des choses à réfléchir et
installé dans le système agroforestier
va falloir qu'on étudie ça de très très
près mais pour revenir à la truffe
servir et hervé excuse moi on regarde ce
que tu viens de dire tu nous dois à une
note
il est évident que ce que tu viens de
dire là ça doit être noté tu vas nous
faire un petit chapitre ii d'une
quinzaine de lignes
n'est ce pas et on va envoyer ça à tous
les élus puisque aujourd'hui nous avons
une commande de 2 pour informer 10
actions à faire par les élus on regarde
une erreur pour la faire la bombe des
territoires et on rajoutera ce chapitre
pour que tous les élus qui sont
gestionnaires des lycées pour les
régions des collèges pour les
départements et communes une école
numérique il est bien élu on peut tous
les élus de france et de navarre nom
puisse avoir des notes techniques sais
pas si tu vois mais j'ai mis mes mémé
m mes graines de glycine dans un
courrier au public comment faire des
économies c'est l'entité de recyclage
n'est ce pas cette fois c'est pour la
dernière preuve c'est qu'une histoire
c'est qu'une histoire de de fruitiers tu
nous tu nous dit on te retrouves et je
pense que beaucoup d'entre nous serons
là on te retrouve jeudi pour ta master
class sa légendaire master classe donc
en direct et en visio jeudi après midi
mais on te laisse 25 secondes pour nous
parler de truffes oui la truffe est
vraiment un champignon extraordinaire on
connaît tout le fantasme qu'il ya autour
de ce diamant noir
mais ce que l'on a découvert en fait
c'est que dans les zones calcaires
arides les plus perturbés les plus
compliqués des plus difficiles les plus
érodé les plus maltraitées la truffe et
le champignon capable de refaire pousser
une forêt c'est le tout premier élément
qui va permettre de remettre de la vie
dans un sol avec un mécanisme très
particulier un truffiers en fait l'arbre
va donner 40 % sacem pour produire du
champignon au final un trophée surtout
son mycélium le mycélium de truffes
alors qu'un arbre normale va donner que
20% de sa selle situation difficile des
arbres pourquoi est-ce qu'ils vont payer
aussi cher un champignon pour pour pour
que nous pour vous des truffes
non c'est sûrement pas pour ça qu'il a
fait ça c'est parce que ce mycélium est
très attractif et va faire venir à lui
des tas de petits insectes est un peu
petit animalcules qui sont produites
dans la forêt voisine
on parle des corridors c'est aussi
important pour la truffe
il ya de la vie dans les forêts et ses
shows pignon vont attirer
dans des endroits complètement cassé
complètement dégradés voit tirer cette
vie ces petits animaux qui sont très
friands du mycélium de truffes et en
vivant dans ces endroits là ils vont
remettre de la vie dans un sol
redémarrer tout un processus de vie qui
va aboutir à l'édification d'une
nouvelle forêt à un endroit qui est
complètement désertifier on voit
beaucoup de trucs dans toutes les zones
arides et désertiques
c'est pas pour rien la truffe est
capable de roms créé des deux des forêts
là où il ya des déserts et ce mécanisme
en fait dans toutes nos mots nos causses
qui ont été abandonnés il ya la suite du
phylloxéra il ya un siècle et demi
maintenant donc dans ces sols qui était
un peu maltraité par une culture
régulière de la vigne au permis
finalement aujourd'hui que nos côtes
locaux seront transformés en forêt donc
c'est plus propice pour la truffe mais
dans toutes les zones où les terrains
sont sont à nouveau fatigués là
aujourd'hui à cause d'une forme
d'agriculture qui n'ont peut-être pas
suffisamment fait attention à la vie du
sol et bien la truffe est en train de
remettre les sols en état par cette
phase tout à fait agréable qui est de
produire un champignon au complètement
mythique et et qui va nous permettre de
re cultiver des céréales de re cultiver
des arbres fruitiers dirt cultiver toute
une diversité que nous n'avons
malheureusement plus sur nos causses
voilà la vie est belle merci la truffe
peut-être peut-être peut-être que c'est
le moment qu'il dise un mot sur un livre
un livre dans les élèves qui s'appelle
marc andré c'est l'os bon mon nom mon
maître je vous conseille de lire que le
dernier chapitre 1 c'est le tour
c'est du pipeau parce que je suis à
pitre il conclut en disant que la vie
est belle
jamais seul aussi un orage un ouvrage de
référence ça comme ça mais il faut il
faut il faut le lire un livre est
extraordinaire sur lequel on apprend de
plein de facettes différentes 9 plein de
façons différentes les relations très
intimes que le monde animal le monde
végétal avec tous ces micro-organismes
qui composent notre environnement
un autre environnement micro organique
se trouve à l'intérieur de nous et
existe haussier un d'extérieur de nous
et dans les relations qu'il ya entre ça
t'intéresse d'extérieur secret d un
équilibre instable et merveilleux que
l'on appelle la vie
après la vie la vigne après l'école la
glycine on retrouve une liane et on
retrouve une lehane ici associé aux
arbres en l'occurrence au premier plan
un saule marsault on continue notre
balade agroforestières universelle si je
puis dire puisqu'on aime parler du
soleil et des étoiles est ici
fondamentalement on a un pied de vigne
qui vit très bien avec un arbre qui est
au moins au moins dix centimètres de lui
quand on lit parfois que ça ne peut pas
marcher
et pourtant ça marche alors par
n'importe quel prix ni à n'importe
quelles conditions
et on y reviendra un peu plus tard voilà
voilà d'autres formes d'agroforesterie
ici pour faire du canards prêts à gaver
alors on n'est pas aujourd'hui on savoir
s'il faut manger du foie gras ou pas
bien que ça reste très long avec un bon
sauter ne naissent pas andy on y revient
mais ici montrer que l'on peut micro
climatisé la parcelle en produisant un
bois dit d'industrie un bois 10 des
inscrits avec lequel on fait par exemple
produit comme celui ci voyez un produit
très simple qui s'appelle un cageot une
cagette mais ça peut être une palette ça
peut être aussi du déroulage une feuille
pour faire du contreplaqué ça peut être
du parquet ça peut être du lambris ça
peut être du plafond mais aussi de la
charpente
tout ça pour dire que le peuplier dans
notre mosaïque agroforestières avec les
et avec les bouquets les bosquets les
ripisylves bien évidemment il a tout à
fait sa place
il a d'autant plus sa place que c'est un
revenu assez rapide puisque dans des
conditions qui lui sont propices
on peut avoir une rentabilité au bout de
13 15 16 ans à peu près donc dans cet
antre et agro forestière on va bien
évidemment pas mettre le peuplier en
monoculture sur des centaines d'hectares
mais le poser dans notre mosaïque pour
j'insiste lourdement avoir une ressource
complémentaire un revenu
pour une essence qui aujourd'hui manque
cruellement les le champ prospectifs à à
10 ans mais j'ai oublié la boîte à
camembert on pourrait parler de la
caisse à huîtres et plein d'autres
produits et des usages faits avec publié
on va de plus en plus emballé avec des
matières premières nobles et qui
viennent de la photosynthèse
encore faut-il pour les produits sur
notre territoire
le fourrage à nouveau tout petit petit
tour en corse où la vache ici la vache
corse
elle est belle elle est habilitée est
habitué à manger une feuille petit petit
peu dur un petit peu piquante qui
s'appelle le chêne vert ben voilà un
apport de fourrage extrêmement important
et complémentaires cette image on l'a vu
en petit c'est dans le beaujolais ça
pourrait être ça pourrait être ailleurs
ou ici un autodidacte vignerons
autodidacte a bien senti a bien compris
et organisés sont parcellaires et sabine
en y plantant des arbres fruitiers
le très vieil arbre ici le chêne
millénaire le chêne millénaire alors le
chêne millénaire et il est il est à la
fois très vieux et très jeune réitéré le
chêne millénaire il a pris la foudre ça
les les événements les événements forts
ça peut-être la tempête la foudre ça
peut-être le fou mais dans notre contrée
agroforestières on va faire la part
belle
on va faire la part belle ou très
vieilles armes quand il y en a encore le
trait vieillard mémoire disque dur et je
me dois de redonner la parole à hervé
pour nous parler certainement tellement
mieux que moi du vieillard le vieil
arbre donc pourquoi le virer arbres sont
sont aussi importants pourquoi est ce
qu'on trouve tout ce qu'un vieil arbre
est beau à lille il ya la défense de
surprenantes là dedans
sûrement plein de raisons mais il ya
quelque chose qui m'a éclairé un jour
c'est justement dans un un des livres de
francis hallé sur processeur dans les
loges de l'arbre
a man il dit qu' un arbre
plus il vieillit plus il garde la
mémoire de tout ce qu'il a traversé dire
que un jeune arbre quand il vit une
invasion qui seront qu'il n'est pas
terrassé par cette invasion de pucerons
qui survit ça veut dire qu'il a en lui
ce qu'il faut pour vivre avec les
pucerons
si l'année suivante c'est c'est un
mildiou si l'année d'après c'est une
tempête avec des vents violents et qui
se passe partout et qui cicatrise bien
si l'année d'après c'est une canicule
extraordinaire et si cet arbre vit
toujours
c'est qu'il a en lui tout ce qu'il faut
pour traverser les siècles
aujourd'hui que l'on sait que les arbres
comme unique entre ces vieux arbres vont
transmettre leur et riences plantes qui
sont autour
est ce qui est assez fabuleux dans les
messages que son voit les arbres il ya
toute une série de messages qu'on
appelle des facteurs milk m y c'est un
honneur qu'ont à peu près mille trois
cents jours de vie ces facteurs mis qu
en fait sont compréhensibles par presque
toutes les plantes enfin et on a
certains que les portes comprennent tout
d'autre que qu'elles s'échangent comme
des des langues
un non des mots toutes les espèces
toutes les preuves les comprendre et
certains membres c'est que certaines
espèces ou même un certain groupe
d'arbres ou certains groupes de plantes
qui peuvent qui peuvent les connaîtrez
ces facteurs mis qu'en fait quand un un
arbre commence à percevoir qu'il ya une
maladie va transmettre ces facteurs milk
dans le sol par le biais des réseaux
mutualisés aux plantes qui sont autour
qui vont savoir qu'à cette maladie
et comme le verbe en même temps que les
facteurs milk qui permettent de régler
et de prendre réguler et de soigner
cette maladie est bien les plantes qu'il
soit autour vous nancy bénéficier de
toute cette information non plus qu'on
est proche d'un vieillard plus il est
facile de vivre pour une plante voilà
dans un écosystème équilibré mais quand
on prend les modèles d un intérêt des
jeunes intertropicale dans lesquelles il
reste encore des des espaces quelques
rares espaces vierges ou alors quand on
regarde ce qui se passe au groupe a bien
levé de sa chaise en europe en pologne
on a à peu près un très vieil arbre tous
les 100 hectares tous les kilomètres
carrés la résilience de nos systèmes la
résidence de nos territoires ne pourra
être optimal que lorsque nous aurons à
nouveau un très vieil art
et le mètre carré
quel est le bon moment pour planter un
vieillard c'était il ya cinq cents ans
est le meilleur autres beaux moments
basse et aujourd'hui voilà et en
plantant des arbres et en omettant
certains l'azimut des propriétés dans
des endroits où on sait qu'il va y avoir
eu peu peu d'enjeu pour l'espace ou des
terrains peut-être quelques vins peu
plus difficile un petit peu plus
compliqué de laisser ces zones devenir
mature évolué c'est aussi le gage de
notre sécurité de notre de les vieux
arbres prennent soin de nous à notre
insu en fait un peut-être qu'ils
prennent aussi soit un petit peu de
notre folie c'est peut-être pour ça
qu'on aime tant se ressourcer à
proximité d'un vieillard merci on voit
là en voilà des plus jeunes en voilà des
plus jeunes
fondamentalement blanc n'est pas discuté
de savoir si ces types de forêts est
bien gérée pas c'est juste de rappeler
de repréciser que l'arbre avec pas grand
chose
il fait tout tu on citer tous les deux
francis hallé
il dit dans un de ses ouvrages et lis
beaucoup de choses et beaucoup de choses
passionnantes francis hallé il faut le
lire aussi de l'éloge de la plante en
passant par plaidoyer pour l'arbre et
puis tous les autres il est toujours
d'ailleurs en train d'écrire tous les
matins à 5 heures montrent au bureau
près de la glisse il y rentre par la
fenêtre et il écrit et il écrit tous les
matins les matins tous les matins et il
est très occupé il est débordé il dit
très bien que l'arbre est le seul modèle
de développement durable que l'on
connaisse
ernst que l'on citait aussi dit partout
où elle peut la terre appellent des
arbres et et c'est ce message là
effectivement que l'on doit entendre et
comprendre partout où elle peut la terre
appellent des arbres voyez et je précise
pour nos amis nos amis qui nous suivent
sur sur youtube
regardez vos mails on a dû vous envoyez
un lien qu'on vous a envoyé le lien le
lien de la visio s'il n'en abusez pas
pour faire tomber la connexion puisque
c'est la seule connexion le seul moyen
qui nous relie à cet état général de
confinement mais si vous êtes sur
youtube et que vous avez absolument des
questions à poser les suggestions à nous
faire vous pouvez vous connecter
en principe vous avez dû recevoir le
mail de la boîte générique d'arbre et
paysage pour poser vos questions alors
voilà le modèle ici de la forêt
finalement on leur produit là leurs
produits là avec des machines
détracteurs ici on fait du semis direct
dans un couvert végétal
vous le voyez à l'avant on écrase et à
l'arrière on sème donc à l'avant on
écrase c'est la litière forestière c'est
le gland qui tombe dans cet humus et
dans cette litière forestière garni est
composé de feuilles en décomposition en
l'occurrence et permanente comme nous
l'a rappelé hervé mais ici je fais la
même chose je fais de la permaculture
finalement je fais de la permaculture à
grande échelle gdl tout autour de mon
champ je couvre le sol je nourris de
cette matière originelle fraîche et puis
dans la vignette
ce sont les jardins de la fraternité
ouvrière de mouscron où certains d'entre
vous connaissent et dans les jardins
fans de la fraternité
le papa pardon dans les jardins ouvriers
la fraternité les jardins des lycées les
jardins ouvriers de mouscron monsieur
jourdain
absolument ou ici mais j'ai un arbre
fruitier au mètre carré
j'ai des lianes j'ai des légumes gd
souhaité âge
on a cultivé pendant une trentaine
d'années sans motoculteurs sans apport
de matière organique extérieur juste en
remettant au sol le fruit le bois de la
taille et et les déchets puisque ça
s'appelle plus comme ça maintenant mais
à l'époque nous disaient encore déchets
des légumes cultivés les épluchures et
des restes des cultures et on a créé une
forêt une jardins jardins forêts d'une
fertilité d'une abondance d'une
diversité absolument incroyable et ces
images nous montrent qu' il faut pas se
tromper de sujet on peut faire bien sûr
100 hectares et on peut faire très mal
sur 3000 mètres carrés
les gens donnent la fraternité ouvrière
de mouscron je crois que c'est 7000 m²
de de mémoire c'est fermé aujourd'hui
mais ça a été reproduit le juste juste à
côté
pour des raisons de d'âge des
protagonistes
mais ici le tracteur il fait strictement
la même chose il nourrit le sol et il
nourrit le sol sur chaque mètre carré
voilà deux arbres que je montre
régulièrement deux arbres un petit peu
particulier puisque sur la gauche je
suis en normandie avec la nappe qui est
parfaitement creux on peut rentrer à
plusieurs dans cet arbre la danse
tilleuls en l'occurrence que tu trogne
on reparlera bientôt des treuils et des
arbres têtards
ce n'est pas un plaidoyer pour l'arbre
creux c'est juste pour dire que ça
marche et qu'il faut pas voir l'arbre
abîmé la route tordu l'arbre garni de
champignons comme un problème
et puis sur la droite un arbre qui
pousse sur le fameux calcaire sur le
banc de calquer ici dans le lot un arbre
têtard aussi même s'il a été abandonné
plutôt taillé depuis depuis quelques
années un arbre qui pousse bas avec pas
grand chose et qui l'un comme l'autre va
créer du sol et c'est peut-être ça le
rôle premier des arbres c'est déjà de
créer leur propre sol
avec pas grand chose et voilà la
création du sol sur une voiture qui
reste six mois sous un arbre
mais déjà la vie s'installe puisqu'il
semblerait que le carbone qui tombe le
carbone qui tombe ce soit de la vie mais
on en a la preuve formelle
une graine legrand un oiseau et de la
matière végétale et tout d'un coup la
voiture reprend vie et puis au bord de
la route alors là au bord de la route
sur une deux fois deux voies donc c'est
un petit peu dangereux d'aller faire la
photo d'ailleurs mais sur la deux fois
deux voies j'ai un peu de paille des
mégots et du sable puis j'ai alors là
pour le coup du goudron du bitume g
bitumée
le sol et j'ai du béton sur le lin
terfass entre entre les deux voies
donc pour être sûr quelque chose de
stérilet hors sol je peux pas je peux
pas mieux faire sauf que sauf que en
accumulant de la paille comme ça la
paille qui tombe des camions les la
paille qui est exporté pour les zones
d'élevage la faille qui tombe des
camions probablement un petit peu de
pluie
mais j'ai une plante qui pousse il est
donc du coup la litière la feuille le
bois le bois broyé le fameux brr et
cette paille dont probablement nous
servir de grandes sources d'inspiration
toujours au bord de la route
j'ai une plantes pionnières une plante
qu'on trouve beaucoup parlé au bord des
cours d'eau mais qu'on trouve dans les
résurgences aussi dès qu'il ya un petit
peu d'humilité dans les carrières quand
on arrête ce qu'on ferme une carrière il
pousse des peupliers tout de suite
enfin donc une plainte pionnière
réparatrice probablement et puis sur la
partie de droite
j'ai une autre plante qui est une
bouture ici en l'occurrence de lauriers
de lauriers roses une bouture jeu mais
pendant un an après je mets pendant un
an une branche une branches de laurier
dans de l'eau stérile
je prends une bouteille d'eau stérile et
je mets une bouture à l'intérieur et
vous voyez bien qu'ici mais j'ai créer
de la matière j'ai créer de la matière
première puisque si je pèse la matière
sèche de ma boutures j'ai multiplié par
deux cette quantité de matière sèche
rien qu'avec de l'énergie solaire et ça
me permet de relativiser aussi de savoir
si c'est les plantes qui crée le sol ou
le sol qui créent les plantes en tout et
quatre en tout état de cause ici chez
créer de la matière première
rien qu'en mettant
une rupture dans le sat inspire une un
commentaire ces deux images
hervé c'est la force prodigieuse du
vivant un qu'eux mêmes
même là où on imagine que la vie n'est
impossible
elle arrive à repousser toi donc ce
peupliers de zones humides qui va se
retrouver dans l'offre actualité d'une
petite fissure entre béton et bitume est
qui qui qui qui recrée du sol pas
l'écosystème du peuplier mais lui il a
réussi venir par là parce que ses
graines sont emportés par le vent sur de
grandes distances et le peu du se peut
de la courte vie qui va voir là va
permettre à d'autres plantes de de
suivre derrière
et finalement quand on regarde certains
lieux complètement abandonné je pense à
tchernobyl a notamment et devoirs
voulons ces autoroutes tous ces grands
parkings se végétalise et de façon
surprenante
voilà c'est la nature arrive à remettre
de la vie là où ça nous paraît
impossible
et dans nos chambres ont une culture aux
endroits où ça nous paraît compliqué
aujourd'hui dès qu'on laissera re
rentrer un peu plus de vie là-dedans que
plus d'arbres un petit peu plus de ben
bassat ça va ça va refaire du sol et ça
va remettre en place un mécanisme
vertueux de fertilité et puis on
l'espère de fécondité hockey est ce que
est ce que est ce qu'il ya parmi vous en
tout cas ceux qui sont avec nous on
visio est ce qu'il ya une question les
commentaires
ou pas spécialement continue au skins et
moi jusqu'au micro
oui on vous écoute oui excusez moi car
marie favier juste heureux d'y ans et
une bouture de quoi la droite la photo
c'est lui le risque aux fonds pour aider
du sol pourraient être du peuplier
on le comprend 2,6 muller heroes
l'accord merci avec plaisir alors entre
eux mais oui oui c'est une question vous
pouvez activer un enseignement fort
l'enseignement agricole actuelle et dans
quelle mesure l'enseignement agricole
actuelle at il intégré ces notions
d'agroforesterie je dis ça parce que
j'étais tout récemment donc à à une
séance de deux formations et il y avait
des des jeunes de lycées agricoles
étaient extrêmement étonné de voir que
ce qu'on me disait en matière de soldes
à mater d'agroforesterie également
n'était pas du tout dans le discours de
leurs enseignants est-ce qu'on a évalué
au jour d'aujourd'hui le degré de
pénétration de ces concepts qui parce
qu'après c'est évident d'un confort et
stoïque et d'agro écologie en général
dans les programmes actuels qui sont
donnés dans les lycées agricoles
alors je vais essayer de faire une
réponse courte pour a priori bien bien
connaître le sujet aujourd'hui on est
rentré dans le monde de l'agroécologie
de par la loi par la loi d'orientation
agricole les documents cadres on parle
bien d'enseignés autrement donc sauf que
sauf que c'est au bon vouloir des
enseignants son bon vouloir des
directions et ça veut dire qu'on va
parler d'agroforesterie partout parce
que c'est dans le programme
sauf que au lieu de parler
d'agroforesterie comme de notre point de
vue et vous venez de le dire d'un sujet
de l'évidence et d'un sujet et c'est un
peu le titre de l'intervention ce matin
c'est un sujet de société de premier
ordre
c'est vraiment un sujet de premier ordre
puisque c'est le premier ou le second
pilier du dispositif agro écologique
puisqu'il y en a que deux il ya deux
piliers donc les couverts végétaux et
l'agroforesterie et puis le lien le lien
hockey la génétique
évidemment on va pas planter n'importe
quoi n'importe où dans n'importe quelle
condition et le peuplier convient de
voir si on le plante au milieu d'un
champ risque de ne pas pousser y
poussent cependant du bitume
invraisemblable et survole planté au
milieu d'un champ et et ce qui me désole
un petit peu donc le programme est en
cours d'évaluation il ya un plan
national de développement de
l'agroforesterie qu'on avait négocié il
ya quelques années
sauf que le ministère et les ministères
successifs n'ont jamais mis d'argent
donc je vais être un peu cru mais le sol
action qui reste vraiment dans ce plan
national de développement de
l'agroforesterie
c'est un concours c'est un goncourt où
on va au salon de l'agriculture
présentait sa parcelle et mais le
problème c'est le concours ça fait pas
sa forme pas des gens ça fait pas la
présence sur le terrain ça fait pas
l'accompagnement de l'appui technique
des documents cadres des références une
structure ça fait pas grand chose donc
dans les lycées agricoles même dan
enseignant super motivés qui connaît
bien le sujet il va en parler
trois fois deux heures et puis un autre
qui connaît moins bien le sujet qui a
pas vu l'importance qu'ils vont en
parler une fois une heure au milieu de
cinq ans d'autres sujets sur
tout un tas de 2,2 excusez moi j'ai pas
les mots mais je fonds du fondu dans la
masse fondu dans la masse et ça c'est un
petit peu dommage on peut pas dire que
le dossier de l'agroforesterie et était
pris à sa juste valeur essayé et c'est
regrettable c'est aussi peut-être pour
ça qu'il ya un grand succès et qu'il ya
beaucoup de gens qui sont dans
l'enseignement agricole à tous les
niveaux et à tous les états qui sont
aujourd'hui connectés sur la chaîne
youtube de leurs de terre production
dans lequel ils vont parce qu'ils sont
alerte ils sont alertés ils sont
attentifs ces débats et ses sujets de
société je pense à tous ces jeunes
qu'ils aient 16 23 ans maintenant ils
sont quand même très très très très en
attente nous nous les vieux avons un peu
dégradée dégradé le monde paraît-il en
tout cas donc c'est pas satisfaisant va
falloir remettre le couvert à table pour
reprendre le champ des négociations pour
que ça veut dire aussi et je le dis très
clairement ça veut dire aussi qu'il faut
que les formateurs se forme et l'enjeu
il est probablement là il faut que les
formateurs se forment et se met à jour
des techniques sur ces pratiques agro
forestières je vous présente
merci pour cette question ô combien
précieuse
je vous présente ici quelques formes
quelques formes génériques que l'on va
retrouver en agroforesterie l'arbre
fruitier la star tiens je vous présente
tout de suite avant que j'oublie avant
que j'oublie la bible le voyez la bible
pétrole l'arbre paysans aux mille usage
de dominique mansion chez ouest france
en l'occurrence ça il faut il faut il
faut le lire le relire le digérer c'est
2020 c'est l'année des trognes et les
dominique je n'ose pas dire depuis
combien de temps ça levier irait mais
quand on touche les arbres qu'on les
comprend qu'on les voit qu'on est
connecté en vieille pas il suffit de
voir dominique mansion pour s'en rendre
compte
ça fait peut-être 30 ans qui conte les
campagnes qui nous alerte qui nous dit
on l'a découvert avec mon bras droit
non sire 20 il ya une vingtaine d'années
à peu près dominique faisait la trogne
la trogne c'est une forme du passé mais
c'est avant tout une forme d'avenir et
et il avait fichu mans pour raisons le
têtard bas l'arbre qu'on va banaliser et
puis l'arbre pour faire du bois d'oeuvre
c'est le noyer c'est le merisier c'est
le chêne c'est le frêne
mais c'est aussi une plante un peu moins
connus un ouvrage est en cours sur le
cormier l'alisier torminal etc etc
donc c'est une palette du végétal cette
histoire d'agroforesterie c'est de la
botanique et vous savez très bien
qu'elle a disparu
hello cible de la plupart des
enseignements la palette n'est pas n'est
pas complète elle est représentative
elle est bourrée de vie l hebdo et de
nectar de pollen de fleurs de saveurs de
centre de couleurs de fruits et de baies
je parlais tout à l'heure du du du sol
mais voilà la bei qui arrive dès le mois
de février sur la flore du sol je vous
montre aussi une autre une autre forêt
une autre forêt vierge
une autre mosaïque ici de la belle de
chartes et autres démarches
tout cela pour dire quoi je crois qu'il
ya 64 ans tous elles y sont toutes ou
pas juste pour dire que ici rarement
voire quasiment jamais on parle
d'agroforesterie et encore moins
d'agroécologie donc ça veut dire que ce
socle agronomique
il y devient évidemment urgentissime il
devient urgent de le mettre au goût du
jour
alors tout ça ça se fait avec des
paysans dans des paysages vivent parfois
parfois prospère avait on peut les
nommer andy cocq up en dicko cup fait
lui de la traction animale sur une
centaine d'hectares
mais il fait aussi et surtout du pain et
il fait aussi et surtout du semis direct
intégral de blé de blé population en
l'occurrence dans de la presle dire
qu'il a un troupeau de vaches
il fait du boeuf à l'herbe mais il fait
du semis direct en faisant pâturer
correctement sa prairie il va semer du
blé
sans jamais retourné le sol ça c'est
extrêmement intéressant puisqu'on parle
de sols vivants
on va parler de valeurs nutritives on va
parler d'alimentation et de valeur
nutritive
il a réussi vous le retrouverez bien
documenté sur son site internet à la
ferme de narok vous le retrouverez sur
les vidéos sur youtube de vers de terre
christian boda saulcy christian boda ce
but il fait de l'agroforesterie sous
serre c'est à dire que sous serre et
plantes des mini trogne de sol sous
series plantes des vignes pour faire du
raisin de table et parce que ici en
production de poivrons où il avait des
gros problèmes de sol stérile de
nématodes tout un tag d'attac parasite
ravageur et le rendement qui baisse sauf
qu'avec du brf avec des couverts
végétaux et des plantes compagnes mais
il a remis ses sols en production voilà
les blés dandy se met dans les coteaux
dans les coteaux du gers des coteaux
c'est 'qui ne plus que de la folle
avoine
mais comme la folle avoine est une bonne
plantes bio indicatrices mais plutôt que
de laisser pousser la folle avoine de la
bim et de la sarre quai de faire des
faux semis en direct en 10ème du blé du
blé population et le blé qui finalement
donne sa ration sa ration au sol de
graminées et fait disparaître en un an
la folle avoine donc toutes ces
expériences tous ces savoirs ses
savoir-faire on parlait de
l'enseignement sont aussi et beaucoup
des savoir-faire paysans c'est pour ça
peut-être qu'on les ignore un petit peu
c'est que chacun à son échelle chacun
dans son écosystème chacun dans sa ferme
va essayer mille et une choses des
échecs mais des réussites et notre
boulot à tout ça a été de compiler ses
réussites ladd et les observer de les
traduire et de les mettre sous
indicateurs de résultats de la diversité
bien évidemment de la diversification et
de la diversité
mais voilà ici le châtaignier à gauche
et la cuisson de la châtaigne avant leur
taille de la trogne l'idée de prendre
des forces
et puis après vous les voyez arriver
qu'ils soient frais ou à coke ou sec le
retour et le grand retour des fruits
dont manque cruellement
une haie le est toute simple bear in usa
se taille puisqu'une s est une création
ça n'existe pas vraiment une et une et
sur laquelle nous n'interviendrons pas
interviendrions pas mais ça devient une
bande boisée ça devient un bois j'ai vu
qu'il y avait une question sur la
régénération naturelle assistée g
reviendrez tout à l'heure ce qui quoi de
mieux
quoi de mieux pour faire pousser un
arbre
quoi de mieux pour faire pousser alarme
si on ne peut pas laisser en général les
générations où le plan et quoi de mieux
mais c'est de lui donner de lui maître
pardo un paillage et le meilleur des
meilleurs des paillages et baisser le
bois c'est le bois broyé et les essais
tests notamment de l'institut pour le
développement forestier mais pas que les
structures aussi associative montre que
donner du bois frais loup du bois raméal
fragmenté du brf
un concentré de vitalité de nutriments
d'énergie et d'ailleurs j'ai ramené la
mesure j'espère vous la verrez pourrait
gêner la mesure de la ferme familiale
distribuer le lait au cul des vaches
mais non ça devient très compliqué ici
ça représente 1 litre donc pour planter
un arbre pour planter un arbre il faut
mettre 120 litres de bois broyé au pied
il faut mettre 12 cm de bois vous voyez
sur un mètre carré pour qui et pas une
seule graminées une seule plante
herbacée qui lui pousse au pied pour qu
ils puissent grandir convenablement dans
ses systèmes en agroécologie on a aussi
besoin de machines et voilà il machine
inventée par doni vicentini et conrad
schreiber match in blue coat c'est le
rôle en scène il pourra écrasé fissuré
et détruire l'herbe qui le gêne ici par
exemple sur du maïs sur du soja ou le
tournesol puisqu'on va faire du semis
direct intégral et notamment bio et de
triturer le semble on va enlever les
plantes adventices en est fatiguant les
machins avec un disque incliné voilà une
3 me à nouveau dans d'autres modèles on
va planter
alors je vous montre volontairement une
plantation raté
vous montre une plantation raté parce
que les protections ne sont pas
satisfaisantes bon ça on ne peut pas le
voir à l'image mais les piquets sont
sous dimensionnés et la plantation est
faite sans paillage ce qu'entend vous
dire j'ai trouvé ça un jour au bord
d'une route je sais plus où de la france
mais peuvent pas autant vous dire que
cette plantation là elle ne fonctionnera
jamais les piquets vont se coucher au
bout de deux ans et puis un arbre n'est
pas concurrent vous montrerez un plus
tard avec avec les graminées donc autant
vous dire ici il ya des dizaines
d'hectares plantés mais ça marchera pas
et je montre ça parce que ça sera
l'objet d'ailleurs d'une visioconférence
un arbre sur deux planté dans l'hexagone
mais c'est la même chose dans le monde
d'aujourd'hui un arbre sur deux plantés
sur les va crever soit il va végéter
il est important de rappeler qu'il ya
dizaine de règles pour planter un arbre
qu'elles sont toutes importantes ici le
piquer ça peut paraître les piquets
vescan à 2 mhz et deux pick est
sous-dimensionné qui vont se casser très
vite c'est le moindre passage de
chevreuils et qui toute façon vont être
mangés par la biologie du sol d'un piqué
qui tombe ça fait un arbre qui pousse en
travers et ça fait un arbre qui fera
jamais de fruits qui ne fera jamais de
bois d'oeuvre et qui fera jamais rien
encore faut-il que ce soit le bon donc
la plantation d'arbres oui elle et
qu'hervé ou largement souligné il
faudrait que l'on plante peu près 1000
arbres par personne dans l'hexagone et
les arbres agroforestier pour
reconstruire ces corridors pour
reconstruire ses connexions et pour
produire ces micro climat mais pas à
n'importe quel prix ni à n'importe
quelles conditions
parce que les arbres pas cher vite fait
ça donne jamais rien
voilà rapidement un petit modèle ici en
élevage mais vous pouvez l'extrapoler à
ce que toutes les formes d'agriculture
que vous voulez voilà comment et
nombreux sont les exemples voilà ce que
l'on peut faire et comment on peut agir
en plantant ici sur les courbes de
niveaux en plantant des moyennes on va
parler d'eux et basse
on va parler d'eux est haute et de
moyenne je serais tenté de dire que tous
les armes doivent être correctement
positionné et toutes les formations et
évidemment in situ je vous montre juste
les schémas de principe avec un peu de
vocabulaire
si je viens de faire apparaître
le verger le pré et vergers pâturer et
si je continue je l'évoqué tout à
l'heure ils viennent d'arriver je suis
pas si vous les voyez ils viennent
d'arriver sur la partie gauche le bois
d'industrie les peupliers donc je
positionne bien la diversité dans ma
mosaïque à l'échelle de la parcelle ses
formes d'armes donc le bois d'industrie
et puis les fameux arbres têtards dont
on vient de parler ces fameuses arbres
têtards qui apparaissent ici que l'on va
tailler que l'on va laisser pousser et
puis en haut à gauche
les arbres têtards aussi mais qui
viendront se faire à la fois des
clôtures et le pâturage direct pour les
animaux voyez ici vous avez 7 oury forme
d'arbre intra parcellaire on parle
d'agroforesterie intra parcellaires pour
les alignements d'arbres au milieu des
champs et puis après on va parler de l
assemblage des vous le savez c'est le
bocage la définition l'agroforesterie
j'ai mis une diapo qui le qui le précise
ici est celle de la ferme par dont la
définition la danse en estrie ce sont
bien tous les arbres champêtres
voilà un agriculteur qui en corrèze donc
ça c'est tout près de 2 chez hervé covès
voilà un agriculteur qui a eu le nez
creux
alors le nez creux je sais pas ce que
vous la formule mais lui il a planté des
châtaigniers il ya une vingtaine
d'années les châtaigniers parce que
parce que il ya un sol de prédilection
pour le châtaignier parce que la
châtaigne c'est ce qui donne leur
mauvaise réputation aux corses et vous
le savez peut-être on dit que les corses
sont feignants parce que quand sur le
continent on s'est évertué à produire du
blé en travaillant au sol en labourant
bilan et encerclent or je faisais du
pain avec un fruit la châtaigne qui
tombe est tout seul deux arbres
les corses n'ont jamais été faits niant
nous pas vraiment compris qu'ils étaient
un petit peu plus malin que sur le
continent
il faisait déjà de l'agroforesterie mais
regardez ce que ça donne vingt ans après
donc sept agriculteurs plantent quelques
centaines quelques centaines d'arbres
quelques centaines de châtaignier
parents et voyez avec une photo aérienne
on voit la reconstitution la
recolonisation l'art dispersion
de l'arbre dans le territoire ce qui est
sûr c'est que 10 à dire d'agriculteurs
et ça aussi c'est facile à mesurer à
quantifier a qualifié mais ça stocks
beaucoup de carbone sacré les
microclimats dans les animaux ont besoin
et finalement ça crée un deuxième revenu
et un revenu qui est un petit peu
supérieur à celui de l'élevage nous rien
qu'en mettant ces animaux en confort en
sécurité en bien-être
finalement j'ai un revenu qui est
largement complémentaires puisqu'il
dépasse celui de l'élevage
alors dans ces pratiques
d'agroforesterie et d'agro écologie il
n'y a pas de culture qui échappe à la
biologie des sols qui échappent à cette
activité
la betterave ici la vigne et on résumer
de résumé voilà ce que l'on souhaite
ce que l'on souhaite c'est ça alors
l'organisation de cette mosaïque agro
forestières où je vais retrouver en bas
la forêt alluviale composé d'eau le
composé de fresnes de soul et de plantes
plutôt de milieux d'eau sur les coteaux
sur les hauteurs sur les plateaux le
chêne et des compositions soucier et
puis après dilué dispersés dans cette
mosaïque tout connecté bien évidemment
ces formations agro forestière est ce
que c'est une image du passé une image
de l'avenir je ne sais pas je sais pas
s'il faut idéaliser le passé
en tout état de cause voilà la
projection que l'on souhaite faire
descendre le couvert et une fixation
importante de ce co2 puisque on a pu
montrer lors de la cop 21 quand couvrant
en courant l'écosystème sol français en
sortant de 2,2 la précarité de la
précarité puisque aujourd'hui nos sols
sont nus 120 jours par an moyenne un peu
plus de 120 jours par an les sols
français sont nuls en les couvrant en
permanence et en laissant pousser en
bord de cours d'eau en bord de fossés
cette régénération naturelle et en
plantant là où c'est nécessaire on
pouvait compenser nos émissions donc le
but étant de les réduire mais le but
côté agricole étant de stocker le
carbone 2
c'est ces éléments parce que deux façons
c'est le moteur sauf que regardez bien
le résultat aujourd'hui c'est plutôt ça
si vous voulez je fais un aller retour
j'ai ici le paysage rêver idéal on le
disait tout à l'heure finalement c'est
assez simple même si techniquement ça
demande un peu de dextérité peu de
machines particulière mais le résultat
c'est ça c'est qu'on des stocks
massivement du carbone donc au des
stocks et donc on enlève de la vie donc
c'est pas forcément la forêt qui va
sauver l'écosystème agricole c'est bien
l'agro écologie
voilà ce que ça donne en images et je
rentre dans le moment difficile dans le
moment douloureux de ses paysages nul
ses paysages stérile très très grande
précarité
puisqu'ici il reste peu longtemps et on
parle beaucoup d'inondations mais avant
l'inondation gars l'érosion
alors ici je vous montre volontairement
des paysages agricoles bio mais comme le
dit notre ami et collègue arnaud daguin
ce sont des déserts bio mais sont des
déserts avant tout donc prudents quant
aux formes d'agriculture que l'on
produit ce que l'on veut c'est des
années d agriculture agro écologiques
why l'énergie il dit faire de
l'agroforesterie c'est moins empiéter
sur la forêt ici grâce aux outils aux
machines aux mécanismes on voit donc du
supermarché on va aussi chercher
d'énergie d'énergie sous forme de
pellets tas de bois compressé dans la
forêt mais finalement on enlève tout
puisque les broyeurs gigantesque parce
que les outils de manutention sont un
autre notre portée il fut un temps où
laisser les rémanents dans la forêt
aujourd'hui le besoin en énergie et l
consorts la branche la branche le fameux
brf la hanche et donc du coup on enlève
on enlève pas que tu carbone on enlève
aussi la fertilité de la forêt voyez ces
sols de coton ou pas labourer nu
oui si on touche la roche-mère puisqu'on
a perdu la matière organique et puis sur
la photo aérienne
voyez bien que ça respire pas la
chlorophylle et la photosynthèse des
soldes toute l'année finalement puisque
on les soi-disant se reposer l'hiver
mais le repos du sol ça n'existe pas
vraiment on s'est un peu trompé de
sujets mais même en faisant une culture
lors même si un trou ici au premier plan
duels donc mauvaise lever ou une
prédation de l'oiseau un pigeon par
exemple
il n'empêche qu'ils si le sol les uns
sol et toute l'année et pendant toute la
culture et ça c'est un vrai problème
si le tournesol qui a beaucoup de mal à
germer le soja mais qui pousse dans un
sol cholet donc du sable et de la chaux
et des limons a fait du béton des mottes
avec l'impact de l'outil de l'outil adam
donc on a l'habitude de dire que le mode
s'accroupir ferrée à des fruits
les coulées de boue les fossés les
ruisseaux les routes engagé un phénomène
extrêmement important est de plus en
plus fréquent décideront morphx c'est à
dire que la verticalité du sol n'existe
plus austin en surface
non seulement les stagne en surface mais
trois semaines après elle est partie
soit les partis par les fossés par les
écoulements de surface c'est l'érosion
que les seuls instants et si tu t'en
mord fit d'eux vient extrêmement
préoccupante et avec tout ce que ça veut
dire en terme de difficultés pour
accéder aux parcelles une érosion qu'on
estime donc on a dû me
et l'érosion éolienne dû au travail du
sol mais pas que ça peut être quelque
chose d'extrêmement important des
matières organiques et son exportation
pour amener ici un stack coûte
extrêmement cher et l'enlever l'enlever
quelque part c'est pour voir
probablement appauvrir le milieu qui
puis je montre un peu de façon
caricaturale mais c'est important un tas
de compost dans lequel on repique des
légumes mais là il n'y a pas de lien au
sol donc un tas de compost dans lequel
on réplique des légumes ça s'appelle
aussi une culture hors sol dans la
valeur nutritive des des produits est
extrêmement moyenne vous voyez ici les
montagnes de déchets verts et de
matières organiques quand on est obligé
de ramener dans les vies donc tout ça ça
coûte extrêmement cher et l'efficacité
de cette technique là n'est pas avéré la
chimie et les molécules de synthèse bien
évidemment qu'ils sont aujourd'hui
mais sur le banc des accusés un autre
phénomène ici en corse mais c'est un
petit peu partout pareil et c'est le
surpâturage et si on laisse pas le temps
aux cycles de l'herbe au cycle de la
plante de la grameen et notamment mes
parts que de se refaire d'avoir par le
pâturage tournant dynamique 30 jours 30
jours de pouce ici les animaux sont
présents en permanence et ce surpâturage
c'est aussi une création de déserts
certains c'est pas hervé si tu veux
faire un petit commentaire sur cette
notion de tri de pâturage que l'on
trouve dans toutes les régions dans
toutes les régions d'élevage
oui le ca phénomène temps lorsque les
animaux restent trop longtemps au même
endroit
bien sûr qu'ils vont commencer à
sélectionner les plantes qu'ils
préfèrent manger que celle ci est
notamment donc lorsqu à vivre
l'hiver et le printemps du mois les
toutes les premières jeunes pousses de
ce qui va pousser vont être mauvais et
notamment toutes les jeunes pousses des
arbres voilà maintenant que en quelques
décennies on peut voir des des zones
forestières ne peut plus contenir le
moindre arbustes ne peut plus contenir
la moindre plantules qui repousse voilà
quand l'homme dans ses besoins pour se
chauffer pour construire pour construire
ces bateaux ainsi de suite a commencé à
couper les efforts et on a transformé
des des forêts extraordinaire un jules
césar dans la guerre des gaules a compté
qu'un écureuil pouvait traverser toute
l'espagne sans poser le pied par terre
aujourd'hui ils sont cette forêt un
seuil et c'est donc quand on dit que
l'homme a créé les déserts c'est l'homme
combiner avec ses animaux et de
surpâturage et le fait qu'on n'ait pas
suffisamment déplacer les animaux pour
dc autant à la forêt de se reconstituer
alors pourquoi c'est important de
laisser la formation constituée parce
que quand on a qu une strate herbacée la
quantité de matière organique que cesse
cette strate herbacée convoi pendant
cette diaspora sur le tout premier plan
et elle va être
il va à peu près avoir la même quantité
dans dans le sol silva puis avoir grand
chose comme système racinaire et non qui
va pas y avoir un nouveau important delà
de la visitation
on aurait pu laisser des animaux manger
jusqu'à ce stade là et ensuite d exclure
de cette parcelle et non clair bord et
rob faits et aurait même beaucoup mieux
repoussée parce qu'il ya toutes les
déjections des animaux
et en faisant ce qu'on appelle des
pâturages tournant en faisant bouger les
animaux ça se passe beaucoup beaucoup
mieux et finalement même hein ça se
passe même tellement au mieux que la
productivité des écosystèmes va être
d'autant plus importante qu'il y a donc
des animaux qui circulent dessus en dans
la nature c'est quoi qui fait circuler
les animaux vasseur sur les prédateurs 1
quand il ya des loups mâles et les
écosystèmes s'enrichissent et le nombre
d'herbivores augmente aussi cas c'est
troublant lorsqu'on a plus de prédateurs
et ben il faudrait que ces systèmes
qu'on appelle de management holistique
d'aider des pâturages 1 où on fait
tourner les animaux sur des parcelles
pour laisser on les fait pas trop pâture
et non plus un pour qui est une repousse
rapide et on les fait tourner et de
pâturages en pâturage assez rapidement
de façon à ce qu'il ya une régénération
importante et finalement la productivité
de la même surface sur pâture et moi
j'ai vu des parcelles de 2,7 ha 5 ha
plutôt sur lesquels il y avait un talent
et un cheval et qui était complètement
sûr pâturer
suffit de séparer sa pensée dans trois
ou quatre petits parcs et de faire
tourner des animaux de temps en temps
pour que sourd c'est qu'à 5 ha puisse
vivre finalement cinq chevaux 1 alors
que la deux arrivées absous pâture et
avec très peu d'animaux on peut détruire
à un écosystème on peut détruire un
environnement si c'est mal géré
allô allô
alain on a perdu je vois si
montant encore ou si c'est moi qui suis
déconnecté
boudra encore très bien prendre à temps
encore voilà il ya des questions
peut-être par rapport à ça
on
reviennent il a dû être déconnecté
excusez moi j'ai une question
c'était concernant en fait là le droit à
la propriété par rapport à l'arbre parce
que c'est vrai que dans l'ensemble des
scénarios mettait en avant une des
principales difficultés ça va être
justement le droit à la propriété et
l'organisation autour des différents
propriétaires pour organiser un petit
paysage c'est très pertinent comme comme
comme remarque
et ça ça va faire partie peuvent
probablement des choses sur lesquelles
il va falloir réfléchir plus plus en
profondeur sur ce bien commun finalement
la voix quand il raconte qu'il faut
garder des arbres sur 500 ans
ce statut on donne à ces arbres là
qu'est ce qui va permettre de s'assurer
à ce qu' on puisse avoir des âmes qui
vivent ça se présente ça dépasse
complètement le le cadre de la la
propriété montaner qu'on peut avoir des
espaces aux moments très court de notre
vie à mon avis bon certes il ya des
choses sur la productivité ou dont le
temps d'un bail rural on peut très bien
imaginer des systèmes de production agro
forestières qui puisse fonctionner sur
lesquels sur une génération ou sur même
une vingtaine d'années et même peut être
un petit peu moins parce qu'on commence
à faire des arbres pour deux des
plaquettes par exemple voilà sur lequel
on pourra trouver une une qui va faire
ça le temps de sa propre carrière quoi
mais je pense que la question de l'arbre
dépasse les générations et donc des
dépasse ce serait bien qu'on peut avoir
avec un propriétaire terrien et quelques
là vraiment on a on à réfléchir
intelligemment à la façon de réintégrer
l'arbre dans nos vies dans notre dos
d'entrecôte reval également
1 c'est mou
on savait quand le ski et le protocole
de kyoto pour la biodiversité donc ça
c'était des fins d opposer 2010 un petit
peu avant j'ai plus trop la date en en
tête 1 d un des arguments qui avait été
annoncé par les différentes parties donc
cet été au sein de l'onu certains états
se plaignait du fait qu'il n'y ait plus
suffisamment qu'il n'y a plus
suffisamment d'arbres dans les pays
voisins parce que comme il ya plus
suffisamment d'arbres dans les pays qui
sont sous l'eau soulevant n'y avait plus
assez d'eau dans certains secteurs est
donc d'essayer de reprendre en compte
cette nécessité d'avoir des arbres et
cette implication que ça à une échelle
qui ne dépasse complètement
et aujourd'hui on parle de planter des
arbres aussi pour ces questions de gaz
carbonique qui augmente dans
l'atmosphère on entend bien par là que
c'est
ça dépasse le cadre de la simple
activité agricole que c'est une action
de biens communs de biens planétaire qui
va se passer au travers des arbres et
que la réponse bien sûr peut être
individuelle peut se réaliser dans le
cadre de relations qu'on peut avoir avec
no no no no no propriétaires fonciers ou
des relations entre fermiers et
propriétaires fonciers mais que ça
dépasse complètement ce cadre-là et
qu'aujourd'hui le fait de remettre des
arbres dans nos systèmes agricoles est
une notion de commune du droit commun et
du bien commun je sais pas si ça répond
à votre question vous face à répond pas
pourquoi mais ça j'essaie de redonner un
petit peu d'eux une place dans ton ce
que devraient être les notre relation
aux d'arbres en fait non je pense que
vous avez tellement répandu dans le sens
où justement il faut repositionner sa
dans un historique beaucoup plus loin en
fait que mme houle dit la difficulté
elle est lassée de s'organiser autour
d'une société qui intègre un sac dans
ces documents d'urbanisme et et autres
sachant qu'aujourd'hui on a quand même
déjà des éléments notamment les aux
hérons qui permette écrire en fait
injustement des contractualisations avec
des propriétaires qui vont au delà de
l'europe robbie est donc je pense que ça
l'est du pays les les déclarations
d'intérêt général pour les collectivités
c'est tous des outils qui peuvent être
négociés sans forcément force et on va
dire une expropriation ou autre mais qui
permet quand même de faire avancer les
choses sur un territoire bien défini
tout à fait il ya donc voilà venu nous
rejoindre mais hôte avait perdu on était
un peu celui du
du sang sur le système de visio m'ont
dit au revoir j'espère que ça vous a plu
je dis haut et fort je sais pas si ça
m'a plus la voir regardez je vous ai
amené un morceau de bois
je vous ai amené un petit morceau de
bois pourquoi je vous montre un petit
morceau de bois parce que des histoires
de langue de bois peut-être à de bois
mais juste un petit morceau de bois
puisque on se rappelle tu te soumets
hervé quand on était au collège ensemble
il ya fort longtemps resté c'est pas le
collège de france auraient dû mais quand
on était au collège ensemble a expliqué
que dans un morceau de bois comme ça où
j'ai enlevé l'eau morceaux de bois de
coeur où j'ai pas de bourgeons ga de
branche jacques faye évidemment j'ai
manceau bon d'accord ça c'est quand même
composé à 99 8 % de kwara
deere deere c'est quand même pas beau ça
fait quand même
ce oui je suis confiant ça fait quand
même un peu mal c'est mais c'est juste
composé d'airs c'est quand même
incroyable de quoi et par rapport à la
question à la question qui qui vient
d'être vient d'être posée puisque j'ai
déjà entendu une partie de la réponse et
dudu commentaires je vous ai amené ce
que j'ai fait les courses j'ai fait les
cours je me suis fait une autorisation
pour faire les courses et dans mon
autorisation pour faire des courses ou
aller chercher des oeufs agroforestier
alors le agroforestier bio et et oui et
oui j'espère que vous voyez bien voilà
j'ai pris quoi de neuf sous les arbres
je suis allé chercher les oeufs
agroforestier bio parce que dans la pub
vérifier que 1,9 bio c'était très très
bon la santé malheur aux neuf bio
agroforestier savez huit fois plus de
valeur
ça juste huit fois plus de valeur donc
dans nos choix de société dans l'est
dans les documents cadres dans les
règles qu'on va établir dans tout un tas
de protocole ce que ce qui me paraît
être le plus important mais je le mets
dans le débat puisque le débat le débat
a lieu ce qu'elle plus important
finalement c'est de manger des produits
de l'agroécologie équipe usée de
l'agroforesterie
parce qu'à partir du moment où je vais
consommer je vous le montre dans avez
déjà vu un 9 go forestier joue le monde
si vous voulez je suis là il est
vraiment agroforestier donc celui de la
jatte et j'assure quand même j'assure et
l'agriculteur assure que la poule va
manger des insectes qu'elle va manger
des bêtes qu'elle va manger des feuilles
qui avait mangé beaucoup d'herbe
puisqu'on vous lâchez la boîte qui me
tombe sur les pieds je vais avoir une
omelette une omelette chaude très chaude
bouillante
donc du coup je vais avoir des oiseaux
je vends des papillons genre des
chauves-souris enfin donc j'ai bien une
oeuvre qui produit de la biodiversité un
oeuf qui produit de l'eau 9 qui produit
du bois de la biomasse je peux avoir des
noyers la cdppt rennes pour faire du
bois énergie sur ces eaux là en
particulier les microclimats le paysage
donc c'est cette valeur
cette valeur de l'oeuf elle est
extrêmement importante et elle est
fondamentale et jeu j'ose espérer
suite à ces différentes
cette crise en particulier cette crise
du confinement cette crise sanitaire et
du virus doit doit nous inciter continue
à nous faire progresser
vernon foi et nos choix d'alimentation
en particulier me semble-t-il
je vais remettre si j'y arrive parce que
c'est toujours un petit peu compliqué
mais je vais remettre un petit peu le le
diaporama et puis on va poursuivre
puisque la dernière image et sl
n'est ce pas du surpâturage donc
je vais revenir avec ma télécommande qui
est je ne sais pas où mais aussi à la
diapo suivante est ce que ça marche
toujours
vous voyez dans les dents les mots dans
les mots de cette agriculture mais on
est toujours en train de binaires les
tueurs en train de sarcler de pulvériser
de chatouiller et ça c'est pas du tout
bon pour les cuisses de l'écosystème sol
je montre encore quelques désagréments
pour revenir à la partie de la
construction forestière bien évidemment
sur la gauche du coquelicot
pourquoi pas puisque ça a un certain
nombre de vertus mais ça ça indique
puisque toute plante et bio indicatrices
ça indique quand même des sols perturbé
et les sols qui se désertifient quand on
voit des photos notamment dans les
colloques le biodiversité où nous montre
des champs de coquelicots ou il ya
quasiment plus de blé non c'est un champ
de plantes que l'on va pas manger et qui
nous indiquent qu'ils nous indiquent un
état avancé de dégradation du solde que
le coquelicot existe et que les plantes
messicoles et puisse avoir lieu d'être
c'est une chose mais qu'on en fasse
l'apologie
c'en est une autre et puis de l'autre
côté une plante peut-être kervévan nous
en dire deux mots
évidemment le datura qui est très très
grave qui est qu'aujourd'hui à grande
échelle et qui là aussi mais vas-y hervé
nous donne des indications très clair on
en est une plante une pomme bio
indicatrices ont tout le monde n'est pas
tout à fait d'accord sur la notion de de
bio indications 1 mais le
donc ce que l'on peut on dire en fait de
ce datura c'est que il apparaît temps
des seuls qui ont commencé à stocker un
petit peu trop de certains types de
pesticides notamment 1 et donc dans des
sols dont la structure hosties et
fortement dégradé
voilà donc ce qui est étonnant dans ce
datura c'est que il est toxique
éminemment toxiques
il est ils indiquent ils semblent des
animaux ne même pas le manger pourtant
on cultive quotas code donc une plante
maïs man une pente pour nourrir des
animaux et un datura qui est toxique
pour ces mêmes animaux ces animaux
devaient le pâturer en fait il ne
rentrerait pas trop dans ce champ serait
que l'odeur du natural et des sagas cdd
et frais mais ne l'apprécient guère
donc en fait cette porte semble dire
fuyez animaux ne restez pas là un hymne
à plusieurs comme ça leurs plantes dont
ceux voilà tout est passé en revue mais
qui 2,10 ce genre de message
donc c'est une espèce de signal comme un
signal d'alarmé 1 2 de notre de la
nature pour dire attention là se passe
quelque chose qui ne devait plus vital
enfin qu'il n'est plus vivable du mois
invita mais qui n'est plus vivable 1
donc il faut laisser à ce sol le temps
de se reposer maintenant pour qu il se
régénère et qu'ils puissent évacuer les
toxines qui lacunes qui y sont
accumulées elles et quelques mots ou
quelques mots et mahut 6 encore
l'exportation l'exportation des pailles
non seulement on laisse les sols lui on
les travaille mais parfois on évacue
même la matière première qui est la
paille et puis sur la vignette de droite
la montée en température de la matière
organique et notamment pour faire du
compost et dans cette montée en
température
on va prendre on va perdre 40 50 jusqu'à
60% du carbone donc des produits à
utiliser avec parcimonie et bonne
escient et puis ce qui nous menace c'est
le feu
de plus en plus de plus en plus
fréquentes duo canicule dus aux excès de
température des montées en chaleur
excessive dans cette donnée climatique
on nous a expliqué il ya fort longtemps
que le plus dur dans un premier temps ce
sera les chocs climatiques et on est en
plein dedans c'est le feu c'est la
tempête c'est les grosses quantités
d'eau c'est du vent violent s'est
détériore de très sèche et puis des
périodes très humide une espèce de
système semi tropical qui se met en
oeuvre et en actions regarder la montée
en température des sols ou à d'avril au
mois d'avril dans le sud-ouest mais peu
importe 36° difficile que de vouloir
faire vivre au sol et son cortège de
champignons à cette température-là à 2
cm de profondeur sur le couvert on est à
26 degrés et puis dans le bouquet dans
le bosquet qui est juste à côté et nico
climatisé 21 ou que c'est presque c'est
presque la moitié en finir avec la
culture unique et la monoculture dont on
sait que ça fonctionne mal que ça soit
la vigne que ce soit ici
des productions de pruniers alors ici on
à l'assemblage de tous les maux
puisqu'on a beaucoup de travail du sol
des sols nus et du glyphosate et quand
on mesure finalement un peu film en
l'état ses soldats il se stérilise il se
bloque
ils vivent peu et globalement ce que de
carbone parce que le peu de carbone
stockée par les arbres et évacué par le
travail du sol permanent de la culture
sous serre sur sol mort s'il existe un
réseau un réseau pardon maraîchage sur
soi le vivant mais c'est pas totalement
par hasard ici le soleil le sol est
stérile et à la chaleur le sto les
stériliser une poignée de compost une
poignée d'engrais et de l'eau mais là
aussi fondamentalement on est dans une
culture hors sol
résultat des courses des milieux qui se
ferment le piémont pyrénéen sur la
gauche et puis des milieux qui s'ouvrent
les grandes plaines céréalières au roi
nouveau les taches blanches la roche
mère la roche mère qui apparaît avec une
baisse de production absolument
phénoménale voilà la création de déserts
à nos portes alors ici sur cette image
là aux portes de nos shows porte dos en
gascogne avec beaucoup de relief donc
c'est vrai que quand on a beaucoup le
relief ça se voit encore plus vite aux
conséquences désastreuses d'un côté on
stocke de l'autre ont des stocks entre
les deux lits à une tonne ça veut dire
que c'est considérable que c'est
monumental et on ne dira jamais assez ce
carbone c'est de la vie et c'est un
choix de société ces sols à gauche bien
pourvue en matière organique en
champignons aux vies en faune et tout ce
que vous pouvez imaginer toujours
couverts permet une motte de terre dans
une colonne d'eau elles restent
quasiment intact et on met une motte de
terre travaillée nu dans la même colonne
d'eau le même jour à la même heure
mais comme comme le dit si bien françois
mulet ont fait du café en faisant du
cachet la structure se dégrade et au
provoque l'érosion et puis l'inondation
ici vous avez l'estuaire de l'adour à
biarritz autant dire tout la fertilité
la fécondité la vie
le capital le patrimoine qui coule dans
les rivières et ça c'est évidemment sous
toute nos latitudes voilà un paysage un
peu plus vert et ça remet bien en
question l'histoire de l'élevage 25% je
crois du territoire et en pâturages et
en prairie en prairies permanentes qui
est parfois en bocage donc la question
de la question de la viande la question
du lait de la production animale
c'est une vraie question aux animaux
dont on a besoin dans notre mosaïque et
dans notre modèle agro forestiers et et
agro écologique donc j'ose espérer qu'on
ne confondra plus la viande et la viande
parce que c'est pas la même chose
découvert estivaux même quand c'est
difficile même quand c'est compliqué il
faut essayer on prend le risque que ça
marche
et là on a pris le risque que ça puisse
marcher avec des plantes diverses et
variées sans rentrer dans le détail mais
qui pour la plupart vont monter à fleurs
et parfois à grain autant vous dire des
ressources incroyables et
invraisemblable pour les pollinisateurs
puisque c'est un vrai sujet les vers de
terre et les pollinisateurs sont donc
deux de bons gros gros indicateurs ici
j'ai remis le lierre et le sol et puis
un petit peu le tilleul aussi puisqu'on
travaille en agroforesterie à améliorer
la nourriture la nourriture estivale et
notamment dans les périodes de disette
pour les abeilles
voilà une couvert hivernal lui
voilà une couvert en précédant soja si
ma mémoire est bonne qui va produire 12
tonnes de matière sèche en lieu et place
d'un labour d'un sol cuit au soleil et
dévalisées par les orages et parlons
en maraîchage bien évidemment c'est la
même chose
ici vous voyez on introduit des
volailles mais on produit aussi des noix
même histoire qu avec la châtaigne on a
un second revenu est plutôt totaux tout
autour de ce parcours il ya des riches
de cornouillers de prunellier d'aubépine
de noisetiers de charme tilleuls de
fresnes d'érable autant de ressources
nécessaires et suffisantes pour les
oiseaux ou les insectes en général et
les pollinisateurs
ici on mesure et on vérifie ion
quantifie la production et la
productivité de ces arbres là en
l'occurrence les mûriers du ver à soie
on va s'occuper un petit peu de lavande
de plantes à parfum voyez vue de dessus
un aménagement qui a une quinzaine
d'années d'aménagement d'un parcours
mais alors il est pas complet il pouvait
l'être
l'agriculteur garde le bas du terrain
pour y faire des céréales que viennent
manger les poulets mais ici sur un
hectare et j'ai planté 350 mètres ont
des plus un bouquet d'arbres qui fait
presque la moitié allez-vous à dire le
tiers d'hectare
les animaux sous les vieux chênes les
techniques un peu plus un peu plus
récentes ou ici on va faire un
assemblage de céréales de noyer sa sé
charente maritime alors il ya trop
d'armes
je le dis tout de suite c'est important
on voit déjà dans le côté l'économie
pour la récolte
bon ici l'agriculteur n'a pas souhaité
enlever une ligne darveau sur deux ait
préféré garder le potentiel pour
produire du bois d'oeuvre
parce qu'ils étaient proches de la
retraite il est bien évident qu'il
aurait fallu les lignes d'arbres sont de
mémoire à 14 mètres les unes des autres
il aurait fallu l'enlever 2,56 à peu
près 18 ou 20 ans une sur deux l'idée de
cette agroforesterie et notamment
culture c'est de garder la rentabilité
et les rendements des céréales on n'est
pas en train de signer en a besoin de
cette connectivité de ces connexions et
ses diversités humaines et dans lequel
on va retrouver des habitats une
nourriture extrêmement importante et
intéressante
alors pourquoi l'agroforesterie regardez
je plante à droite sur vos papiers en
précédant vignes et je produis une
plante qui me fait une mini forêt mini
forêt avant de planter de la vigne mais
quoi de mieux que l'an précédent vignes
et toute autre culture que de donner
cette nourriture de base au sol et puis
sur la partie de gauche
j'ai un frêne alors ça c'est pas
vraiment de l'agroforesterie voulu j'ai
un frêne qui pousse dans une parcelle
dans une vigne en l'occurrence dans une
vigne dans lequel j'ai déjà une plante
pérenne même si c'est une liane une
plante pérenne un couvert végétal et
j'ai pourtant un frêne qui se met à
pousser au pied de ma vie donc c'est
peut-être aussi puisqu'on parlait d'
indications et de bio indications la
traduction c'est peut-être de me dire
mais si le frêne pouces c'est que bon
sol a encore besoin de plantes vivantes
encore besoin de plantes poussent entre
deux plants grande et j'aime rappeler
que les sols adore les plantes poussent
entre les plantes qui poussent le plus
vite possible
dans un laps de temps le plus court
possible on en parlait sur leur le
pâturage tournant et le pâturage
tournant dynamique mais oui ce modèle de
la forêt et ne demandent bien d'avoir
des plantes très grande donc cette
histoire d'entrer en agroécologie c'est
pas punitif c'est productif et c'est pas
de laisser de laisser faire la jeunesse
faire volontairement et si je laisse
faire regarder ce que me dit l'appel du
sol je me dis tout de suite je colonise
et je colonise ici avec dufresne donc je
crée la levée de dormance favorable à la
pousse du frêne sur un coteau et de côté
je travaille le sol je laboure une
pousse plus grand chose et de l'autre
côté
comme dit si bien conrad schreiber en
eux rien faisant plus une grosse
quantité de biomasse et c'est ça la
traduction que l'on doit faire alors
pour ce faire mais on fait des essais
sous toutes les latitudes et voir toutes
les longitudes ici on a un système
agroforestier sur la gauche comme vous
le voyez un système forestier dans le
système forestier on va entretenir le
sol entre quillan le sol alors on a
planté des sessions de trois ans et là
on est cinq ans après où des arbres qui
ont huit ans dans le modèle foresti on
va entretenir le sol on va empêcher
entre les lignes dans que quelques
végétation s'installe dans la partie de
gauche on voit au contraire utiliser de
l'énergie pour semer du blé se met une
graminée en l'occurrence une céréales
d'automne
et on va semer du blé ça veut dire qu'en
ce moment du blé on va occuper l'espace
supérieur représenté par ce par ce trait
rouge
ça veut dire que le blé va faire une
grande partie de son cycle va arriver
quasiment épiaison contre l'arbre va
dévorer dollar va se mettre à pousser
alors que le blé aura colonisé
complètement l'espace l'espace premier
des 40 50 premiers centimètres du sol et
l'arbre je les dis un petit peu tout à
l'heure n'est pas compétitif avec les
plantes herbacées encore moins avec les
graminées il n'est pas programmé pour
poussé dans l'herbe au départ après au
bout de quelques années on peut faire un
joli prés vergers mais au départ il sait
pas germé dans l'herbe
ça veut dire que naturellement en
faisant des couverts végétaux en faisant
des couvertures hivernale on va obliger
l'arbre à aller en profondeur et ça
c'est extrêmement important
on l'a vu dans les différentes formes
agroforestières les armes sont taillés
sont régulés sont gérés les arbres
agroforestier ne se comporte pas comme
des arbres forestiers est ici si je
passe à l'image suivante j'ai bien sûr
la gauche
du coup c'est l'inversé j'ai bien sûr la
gauche un système racinaire de peupliers
de culture le système racinaire
extrêmement superficielle et c'est ce
que me dit toute la littérature sur ces
fameux peupliers de culture j'ai pas
précisé pardon que les peupliers était
strictement les mêmes une fois n'est pas
coutume des clones ont été utilisés pour
être sûr dans les expérimentations
faites ça c'est l'inra de montpellier
par la voix de christian duprat l umr
système des répétitions sur de l'électro
des gros volumes puisque c'est de la
recherche in situ la recherche des
parcelles agricoles
il n'empêche qu'il faut que toutes les
modalités soit exact pour en tirer les
enseignements ou dans la partie de
gauche j'ai bien un système racinaire
extrêmement superficielle et dans la
partie de droite dans la partie
agroforestières pour le coup j'ai
développé un pivot secondaires donc je
garde quelques racines d'ancrage sur la
ligne sur la bande enherbée et après le
peuplier a développé un système
racinaire qui n'est pas content
en mai complémentaires et en symbiose
avec les cultures dont vous voyez
comment je peux manoeuvrer mon arbre en
hauteur juste donner la bonne quantité
de lumière à la plante que je vais
cultivé que ce soit de l'herbe de la
vigne ou une céréale et en profondeur et
ça c'est extrêmement important en
agroforesterie d'être capable dès le
départ de cerner correctement les arbres
pour que chacun soit à sa place pas en
concurrence ça veut dire aussi les armes
qui ont une capacité d'exploration
racinaire supérieur une résistance au
banc d une capacité à aller chercher de
l'eau très importante
au petit petit redéfinition de
l'agroforesterie si je suis plus à
l'échelle de la ferme mais bien
l'échelle du bassin versant du
territoire où je vais préciser
l'ensemble des composantes au bord du
cours d'eau la ripisylve le petit
ruisseau la mare
le bouquet elle au bosquet le pré verger
la vigne et cetera les ai qui composent
cette mosaïque et dans cette mosaïque là
j'ai bien autant d'arbres dans la forêt
que hors la forêt quelque part mais j'ai
des arbres dispersé diluée et connectés
les uns aux autres c'est peut-être le
moment hervé de nous parler un petit peu
de connexions et de corridors si tu veux
voilà les corridors pour pourquoi ces
corridors sont si importants en fait un
les les
ça circule en fait on se pose pas de
questions autour de ça mais en quoi en
quoi ça c'est utile en quoi c'est
important la vie la vie se déplace à vis
bouge tout le temps ça on a repéré les
animaux n'arrête pas de bouger et dans
un sol on va dire qu'il va être très
abîmé tout ce qui va faire vivre ce sol
ça vient d'où c'est pas de la génération
spontanée en fait la vie elle part d'un
endroit où il ya beaucoup de vie pour
aller vers un endroit où il ya moins de
filles ça se diffuse ça se répand comme
une tâche d'huile à la et donc au milieu
de ma parcelle s'il n'y a pas beaucoup
de vies et ben en fait si certains vers
de terre ne vont se déplacer qu'à 50 cm
par an et donc si j'ai 100 mètres aux
côtés d'un homme bosquet ou d'une zone
dans lesquelles j'ai encore pas mal de
vers de terre pour que mes verres de
terre face ne serait-ce que 50 m et 1 50
cm par an il en faudra donc un siècle un
siècle à moins que l'on installe donc ce
qu'on appelle des corridors des délits
et des voies de circulation qui sont
favorables aux déplacements des êtres
vivants
donc ces corridors doivent mettre en
lien il ya beaucoup de vie vers nous
chez nous des moments où on a plus
beaucoup de vie est donc cette gestion
la de ces corridors c'est un peu à
envisager au niveau du de tout
territoire parce que souvent l'endroit
où il ya beaucoup de vies aujourd'hui
ben c'est la petite zone natura 2000 la
petite ripisylve qui est pas
nécessairement proche de mon terrain et
d'essayer de réfléchir à la façon de
ramener cette ville jusque chez moi et
qu'elle puisse venir me rejoindre
jusqu'au coeur de mes parcelles
c'est ça qui est important je crois et
il ya toujours un endroit où il ya plus
de vie donc d'autres réfléchir à la
façon de se connecter alors un ma propre
échelle au niveau de ma petite d'une
seule parcelle où est le viable le plus
proche de cette parcelle là où est la
petite ripisylve la plus proche de cette
parcelle à houla la petite zone sauvage
depuis professionnel ou le bois ou la
lisière forestières minières forestières
sont souvent des endroits très riche et
quel va être le réseau de et de passage
un qui va faire permettre de faire
arriver toute cette vie jusque jusque
chez moi et 1d celle d'un territoire
apparaît il ya peut-être une forêt un
petit peu plus mature quelque part il ya
peut-être une zone natura 2000 qui a une
diversité biologique tout à fait
exceptionnel l'amf donc un veau de
l'aménageur de l'espace un sas est déjà
rentré dans la loi sous vocable des
trames vertes et des trames bleues 1 qui
doivent mettre en relation toutes ces
zones dans lesquelles il ya beaucoup de
vie et au niveau international et bain
tout est hot spot de biodiversité sont
aussi tout un programme qui est dirigé
par le cnu des nations unies 1 pour
mettre en lien toutes ces zones
particulières où il ya beaucoup de
biodiversité c'est un truc important ça
parce que
c'est un petit mère qui vit à 200 km au
sud de chez moi en hiver et qu'il était
remonté mais avant de partir
un petit mail et la manger un petit ver
de terre et dans ce ver de terre qu'il y
avait de la terre et dans cette heure il
y avait des des bactéries des
champignons des tas de bestioles qui
sont l'écosystème du ver de terre ce que
c'est ce qu'ils mangent mais qui sont
aussi un écosystème qui est un petit peu
plus au sud et donc un peu mieux adapté
que chez moi à la canicule à la
sécheresse à pointes de chaleur et ainsi
de suite
mais ce petit mail quand il revient chez
moi et qu'il a encore un petit peu de
cette inoculum dans son appareil
digestif
il va le mettre il va le sommet dans
dans mes parcelles vain de semer là où
jamie que je vais avoir un milieu ouvert
aux oiseaux vite
j'adapterai mon système aaa au
changement et il ya déjà des tas
d'endroits l'agriculture fonctionne bien
plus au sud un donc en s'ouvrant à 1 ce
qui est plus au sud et massa va nous
permettre d'adapter nos écosystèmes et
les adapter d'autant plus rapidement en
maître en tout c'est tous ces corridors
toutes ces bandes agroforestières ça le
fera d'autant que rapidement que les
changements actuels se font rapidement
aussi donc l'intérêt et des autres
usages en fête de l'arbre aujourd'hui et
qui sert de refuge de perchoirs de
nourriture de gîtes pour toute une faune
l'oiseau de petits rongeurs de petites
bestioles notamment de tous ces petits
oiseaux qui font quelquefois des toutes
petites migration quelquefois des
beaucoup plus grande et qui permettent
aux écosystèmes de 20 de ceux de
s'adapter de se réparer et de progresser
dans la vie
c'est important ces corridors et du coup
et il me vient une idée hervé regarde
j'ai mille arbres et tout d'un coup ton
petit maire ne peut venir se poser et et
faire sa grosse crotte et ça peut
m'éviter aussi il allait acheter du
guano à grands frais ça fait partie des
choses car on exporte la paille et après
on vous remettre des couverts végétaux
on exporte le fumier et puis qu'on
achète des anglais voire même en vidéo
on fait venir du guano à grands frais
d'autres endroits
alors qu'en fait l'avifaune sur place
pourrait arriver à fournir toute une
partie de ces nutriments
c'est que au niveau du phosphore au
niveau de la potasse 1 on a à peu près
tout ce qu'il faut en nutriments dans
des sols aujourd'hui pour bien vivre un
la zone pendant tous ces arbres si on
puisque on mettait des fixateurs d'azoté
un petit peu là dedans un an plus deux
des légumineuses qu'on peut mettre dans
nos couverts végétaux en fait on
pourrait aussi régler une grande partie
des problèmes de fertilisation denis sol
et des arbres voilà donc par le système
racinaire font remonter toutes les bases
lessivable comme l'offre qui pourrait
s'échapper du système racinaire serial
est remonté en son temps et tous les
animaux tous les êtres vivants agissent
aussi comme des des stocks de matières
organiques y stocke des nutriments y
stocke le précieux phosphore justement
un pour pâques il qu'il se lessive dans
dans les cours d'eau et chaque fois
qu'un animal meurt et ben se se met un
animal ça peut être un petit animal
recul du salle basse ce phosphore se
retrouve de nouveau à disposition de nos
plantes de nos fruits de nos céréales et
et de nos élevages
voilà donc toute cette vie est tellement
tellement importante en fait
alors ici d'une grande paysage je suis
rentré dans la parcelle et je suis passé
j'ai zoomé j'ai zoomé sur mon mètre
carré de sol pour rappeler que sur un
petit mètre carré de sol c'est une
plante géante
pérenne et non seulement une plante
bourré de biodiversité elle aussi
puisque dans cet arbre têtard
on va avoir des qualités donc c'est ici
qu'on va trouver l'emblématique pique
prune l'on va trouver au style essaim
d'abeilles sauvages on va trouver tout
un tas de vie on va trouver des vers de
terre
on va trouver la chauve-souris la
fameuse schaub storica la bonne
régulation liste de plein de plein de
noms ravageur éventuellement la choix et
puis comme ici j'ai une couverture
végétale permanente et du semis direct
j'ai aussi une diversité incroyable dans
dans chaque micro micro millimètres
carrés au millimètre cube de sol donc la
biodiversité
elle est générale elle est générique
elle est omniprésente dans mon modèle 5
octobre le modèle c'est une vision
synthétique dessiner ici et je remet l
arbre têtard un peu en ligne de mire
puisque ici mais je vais avoir une
surface de contact et de photosynthèse
et une source que la surface trop tôt
est éthique énormissime je vais rappeler
qu'ici en taillant l'arbre mais je vais
produire du bois je vais produire la
litière je vais produire du fourrage
je vais produire de l'énergie de la
biomasse et avec la remontée tard ce qui
est fondamentalement génial et vous le
savez probablement sais que je vais
produire du bois sans jamais couper là
là on va très bien vieillir et souvent
il va devenir plus vieux que le même qui
n'a pas été taillé pour des raisons
diverses et variées d'arbres qui ne sait
pas s'en arrêter de pousser donc un
moment donné va faire une descente d'eau
si éventuellement prendre un gros coup
de tempête mais je rappelle ici que
l'avancé l'alternateur de la roche-mère
c'est la pompe un nutriment celle
ascenseur hydraulique
c'est le créateur de son nom créé
ensemble en créant la biodiversité nous
créerons l'eau puis produit aussi la
biomasse mais et aux mesures que ces
arbres produisent plus non plus de
biomasse
donc l'idée du monde ni finalement prêté
gratuitement ce monde est finie mais
d'un point de vue de la biologie d'un
point de vue des d'êtres vivants et des
végétaux aux particuliers il est
peut-être pas fini du tout en tout cas
très très mal utilisé donc l'idée de
reproduire de dispenser ces arbres
têtards dans le territoire ça devient
pourtant vous le voyez ici avec la vigne
mon petit et puis vous le voyez tayebeh
le premier est taillé à 3 ans à 5 ans à
7 ans ou à 9 ans ça veut dire qu'on a
toute une gamme tout un peu en taille et
un sur deux on peut l'amener directement
au sol comme dans les jardins de la
fraternité ouvrière on peut faire tout
ce qu'on veut on peut implanter un opus
qui en a vraiment besoin je pense aux
aux maraîchers au maraîchage sur le
vivant on fait des mini chromite et on
taille tous les ans et on injecte aux
toiles tous les ans un produit de nos
qualités et l'invraisemblable est
incroyable puisque comme je le disais
c'est là l'opérateur de la rocherie
c'est aussi l'idée de la fertilité au
sort de l'ère de la fertilisation pour
entrer dans l'ère de la fertilité au
sort de l'ère de la du productivisme
pour entrer dans l'ère de la
productivité ces modèles sont très
productifs de la productivité puis
l'heure et agencer les balles de la
permaculture et donc de la culture
permanente
aucun modèle qui est pas punitif il n'y
a pas de ya pas deux punis dans cette
dans cette affaire là et je pense que
les trognes seront vraiment le fil
conducteur voyez ces jeunes maraîchers
content d'en créer
et puis cet agriculteur un peu plus âgés
qu'en temps de crise on voit conserver
j'insiste au lendemain on produit du
bois sans jamais coupé les arbres et on
en produit de plus en plus ça ça me
paraît être extrêmement en terme de
messages pendant le job du ver de terre
voilà le job du ver de terre qui va
aller chercher la matière première la
paille la feuille la litière et et
l'enroulé et l'intégrer dans sa galerie
pour pouvoir la restituer
et pour pouvoir redonner aux plantes
cette fameuse fertilité la cabane du ver
de terre on pourrait en jaune avec cette
fameuse verticalité cette fameuse
porosité dans laquelle la fascine va
venir chercher la valeur mais les
éléments nutritifs et donc la plante
sans racines et puis je remonte sur ce
concept koup inde sur 25 cm voit bien
que c'est dans les cinq premiers
centimètres se passe beaucoup de choses
dont tu laisses 15 sont là nue
et c'est une passe et un outil
régulièrement c'est détruire la maison
du ver de terre
si c'est quand tous les battus et ils
passent beaucoup de temps à la
reconstruire vous voyez une scie sur la
partie haute
vous voyez bien la couleur foncée du
lombric sa couleur foncée dulong remix
qui est riche de toutes les matières que
l'on vient de citer la racine la racine
évidemment extrêmement importante mais
dans notre modèle agro écologiques
il ya la racine et sa connexion je te
donne pas de plus ce soir départ est que
l'on se retrouve jeudi mais je vais
quand même de laisser le privilège ou
commenter cette image il y en avait oui
voilà le monde mycorhiziens mycéliens
donc ce réseau de champignons qui
entoure le système racinaire tous ces
petits mycélium donc ces petits
filaments de champignons ont un diamètre
d'à peine 5 microns que presque 50 25
fois plus fin que la plus petite a dit
celle que l'on peut savoir dans un sol
et ont la capacité d'explorer le sol
d'une façon absolument prodigieuse les
armes vont donner 20 % de leur sève pour
nourrir ses champignons qui vont donner
accès mettre en lien et donner accès à
toutes les ressources de l'environnement
nous donner accès aux arv à toutes les
ressources de l'environnement
c'est quelque chose d'assez d'assez
exceptionnel sur un arbre vous avez
plusieurs fois dense de la terre à la
lune en champignons me célia c'est
énorme énorme
ce qui sera pour une question oui oui
christian donc je suis gersois et un
gersois qui a tient du recul parce que
je suis assez âgées et au regard de ma
vision de l'évolution négative des
paysages du gers notamment dans la
région de mauvezin
on est très proches sinon à égalité avec
ce qu'on a vu ailleurs dans le lauragais
je me pose la question
bon ce que vous dites vous étiez vous
l'exposez de façon tout à fait
remarquable sur les bienfaits de
l'agroforesterie
pourquoi est ce que les exploitants
agricoles aujourd'hui dans le gers que
je connais n'adhère pas à cela ou tout
du moins que je vois que les progrès de
l'agroforesterie que je cherche dans les
paysages
j'en vois quelques fois mais c'est très
encore très très très rare quels sont
les verrous qui font que les avantages
que vous présentez encore une fois je
dis de façon excellente ne sont pas
appropriés par les exploitants agricoles
d'aujourd'hui je vais je vais essayer de
répondre rapidement toute façon les
réponses on les roule et on les connaît
tous là la première la première
peut-être c'est l'exode rural et
l'abandon des haies avec les airs
faisait tout puisqu'on avait que ça et
l'abandon des et la mort la mort de
l'orme donc la graphiose la disparition
des hommes qui étaient omniprésents ici
comme ailleurs mais et donc du coup ça
fait ça fait des années qu'ils
deviennent sauvage et vous savez comme
moi que la sauvagine ça fait peur la
haye dont on voit pas vraiment le rôle
et surtout la haine et j'assisterai
beaucoup là dessus
l'aïe qui n'est pas taillé qui n'est pas
taillé correctement avec beaucoup de
travail au sol du sol beaucoup de
travail du sol pardon à son pied
faites-la et va faire perdre un peu de
rendement sur 4,5 et loire dit m parfois
et notamment dans les périodes de
sécheresse estivales et le problème
c'est que de l'agroforesterie on ne voit
que ça on ne voit que la perte de
rendement on voit pas que la
productivité et amélioré sur l'ensemble
de la parcelle on ne voit que la perte
sèche on a vu encore
ça fait 30 ans qu'on existe l'arbre
paysage ça fait 30 ans qu'on existe
on a planté plus d'un million d'arbres
ayant encore beaucoup beaucoup à faire
il ya aucun doute là dessus on a encore
vu tomber des arbres par ignorance
méconnaissance c'est pas très clair dans
la loi car on met aux mêlées et comme
des zones de protection dans les
surfaces d'intérêt écologique on l'aimé
comme une contrainte basse tension bt
des attentions un faux nom le problème
c'est qu'il faut qu'on rentre avec
l'arbre dans l'outil de production
ça veut dire quoi au regard de la
question posée c'est un problème de
formation c'est un problème de
connaissance elle pas une acculturation
mais le plus gros des problèmes à mon
avis c'est d'être capables nous tous
ensemble dans le champ sociétal de
d'avoir un acte fort je suis pas sûr que
politiquement dans l'état où l
agriculture et qui plus est avec le
corona en ce moment je suis pas sûr
qu'on soit capable de penser à l'arbre
dans les deux ans qui viennent un regard
de ce qui va se passer dans les mois
dans les semaines et dans les mois à
venir
donc si on doit penser armand il faut
que ce soit un sujet de société
c'est ce qu'on va essayer de faire
j'espère qu'on le fera ensemble un sujet
de société nous voulons consommer des
produits de l'accord écologie et si on
consomme des produits de l'agroécologie
les pdg comme on les appelle ici les
paysans du gers alors heureusement on en
a quand même un gros réseau on à vous
donner un ordre d'idée on à 700
adhérents pour le département et que
plus de 700 adhérents
mais je suis d'accord ça se voit pas
suffisamment encore il ya très beaux
modèles de modèles très fonctionnel ou
légendes beaucoup de beaucoup de
satisfaction y compris de la
satisfaction personnelle
je pense que c'est important d'avoir un
outil de travail avec de la valeur
on est bien donc ça manque encore
beaucoup de dialogues de discussions
mais fondamentalement je pense que c'est
pas la loi
c'est pas le cadre quant à chaque fois
qu'on met une loi mais on essaie de la
contourner c'est tout le modèle de
l'agroécologie c'est la proposition il
faut qu'on rentre en propositions on à
4600 mesures mesures agro
environnementales
j'en vois pas qui marche il suffirait
deux mesures la couverture végétale des
sols et l'agroforesterie pour sauver
l'agriculture et ça c'est un entourage
être qu'une entrée sociétal forte c'est
à nous le pouvoir le pouvoir et celui de
la fourchette et du verre et il faut
qu'on prenne ce pouvoir là et je ne
connais pas un agriculteur qui ne se
mettra pas à produire en agroforesterie
à partir du moment où il aura compris le
projet pris le temps de le traduire
et c'est tout notre boulot on fait face
book ou ne passent plus de la moitié de
notre temps formation dans le
département comme dans le reste de la
france est en formation
la moitié de la formation sait déminer
des idées reçues à l'hôtel du taux
reviennent ce qu'ils voient bien quelque
chose qui se passe on voit bien qu'il ya
un truc il ya un truc
l'idée de l'agroécologie c'est produire
prévenir et protéger
à nous de le traduire correctement sans
permis ce qu est ce que vous voulez que
je vous partage avec vous la
conversation que j'ai eue avec un de mes
voisins agriculteurs exploitants
agricoles qui prenait sa retraite et à
qui j'ai exposé ce genre de problème si
vous le faites très court oui parce
qu'on va être très mais alors très lourd
donc il me disait il faut que tu
comprennes que hier nous transmettions
le foncier notre foncier à quelqu'un
comme connaissent et qui était le père
d'un garçon ou en cas de défaut ou une
fille
et aujourd'hui ce n'est plus tout ça
tout ça donc qu'on a on a deux des
fermiers qui n'ont rien à faire de ce
qui se passera dans 10 ans 15 ans et
c'est en grande partie ce qui m'a
indiqué comme étant la raison profonde
du de la résistance avec les exploitants
oui mais je confirme la pyramide des
âges c'est un agriculteur sur deux à la
retraite dans quatre ans je crois
désarroi profond etc
oui l'heure l'heure est grave c'est pour
ça qu'on l'a mais on essaie modestement
de la mettre dans débat public leur
l'heure est grave et du coût en terme de
sur la question de l'installation du
foncier y encore beaucoup beaucoup à
faire on est bien et quand ça c'est sûr
j'accélère un petit moment et du coup je
vais vraiment accéléré laisser un peu de
place
aux débats et aux questions et aux et
aux interventions comme comme la vôtre
bien évidemment voilà je vous présente
une petite plante et puis en voilà
d'autres voiliers c est basse pour faire
du fourrage en direct cirque les animaux
vont servir quand ils ont faim et puis
il suffit de fermer de mettre une
barrière pour faire une clôture
le châtaignier et la châtaigneraie
je reviens petit peu au maroc pour vous
montrer des frênes soudé si on a sur
chaque cas vous avez une dizaine
d'arbres ici dans multiplie par deux ou
par trois la quantité de fourrage
produite à l'hectare et ça aussi c'est
du bon sens et du génie paysans sont des
troncs d arbres têtards mais qui plus
est avec plusieurs systèmes racinaires
parce qu'ils ne sont plus dans la
station dans leur station originel qui
fait trop chaud trop sec
le paysan la bonne idée de le souder
hervé le disais tout à l'heure mais à
regarder dans l'arganeraie finalement
pour faire tomber les idées reçues moi
je montre ça à tous les paysans que je
le vois je leur montre ça pour faire
tomber les idées reçues regardez le bon
arbre bien choisis dans les bonnes
conditions
mais le seul endroit où il reste un peu
de microclimat
mais c'est sous l'arbre et c'est là
qu'on va trouver de l'herbe les système
racinaire des plantes pérennes
on les a évoqué un petit peu voyez ici
du gazon sur la droite par dort en haut
à droite du gazon m o thon du trop
souvent et finalement j'ai pu de racine
sur une plante pérenne
j'ai une racine incroyable capable
d'aller extraire des éléments minéraux
et chercher de l'eau
désolé hervé on parlera pas de limaces
aujourd'hui et mais on en reparlera joli
ça te va comme ça sinon on va pas y
arriver
merveilleux oui un jeu chaque seiler
pourvoir au centre un centre un
restaurateur qui a un menu agro
forestiers et puis à côté de lui deux de
maraîchers sur sol vivant contenter mist
et le restaurateur cultivant les légumes
le cul pardon cuisinant les légumes qui
rentre et on ne fait pas une carte en
fonction du d'une humeur ont fait une
carte en fonction de ce qui arrive et la
coopération avec les agriculteurs
elle est très intéressante voilier la
meilleure alternative au désherbage
mécanique puisque on désherbe
mécaniquement depuis des centaines
d'années en nature autant d'herbe on
désherbe chimiquement depuis 60 ans on a
toujours du temps d'herbe et d'autres
plantes adventices
mais finalement les meilleurs désherbant
peut-être des plantes avec des cycles
inversée qui occupent l'espace
voilà du semis direct intégral en bio
voilà des poulets qui colonise et
parcourt l'ensemble de l'espace qui leur
a donné des vaches qui sont pas sur
paille mais qui sont sur bois et puis
celle d'ubs a cédé jersiaise donc des
agriculteurs alors là on est à nouveau
dans le gers qui installent des élevages
laitiers en pleine crise en dix ans mais
nous sur les coteaux finalement faire de
l'élevage parce qu'il ya que l'élevage
est que cette prairie et c'est pâturage
tournant dynamique qui pourront sauver
le sol
donc c'est intéressant en terme de
débats et de discours de sociétés dans
cette agriculture qui s'effondre et vous
l'avez bien rappelé de par sa pyramide
de son désintérêt profond
et bien nouveau christian abadie
voiliers qui plus ça va plus il produit
une mini forêt sur ses sociétaires puis
il avance plus les chambres mycorhiziens
son actif puis le sol est vivant et puis
ça pousse
et comme disent certains finalement ça
plus tout seul et on retrouve beaucoup
d'optimisme et c'est en ça que l'on
croit pour les gens qui viendront
j'allais dire les chiottes mais il
faudra des agriculteurs et pas que des
jeunes et la plupart seront hors cadre
hors cadre familial et leurs cadres
agricoles
ce qu'il faudra c'est du foncier c'est
un état d'esprit et des techniques pour
les aider à être rentable très vite
voyez la deuxième technique de
désherbage c'est une plante de
couverture le sol a eu sa ration donc
puisque le soleil sa ration bas il fait
pas de poussée de plantes adventices
il fait pas pousser de chardons de folle
avoine de liseron dorée gras ou de je ne
sais quoi ici j'ai un sol nourish sol
couverts j'ai un sol prospère j'ai des
vers de terre et des champignons
extrêmement actif et puis une plante en
l'occurrence ici le soja qui pousse tout
naturellement dans ce couvert forestier
l'énergie et ce qu'ils et elles
demandent beaucoup beaucoup d'ingénérie
et beaucoup de produits avec des
matériaux roi ou est ce que on l'a fait
avec des arbres on peut faire les deux
voiliers une petite et une petite tu es
à fourrage pâturages ici dans les hautes
pyrénées où petit tu es de trognes de
mini trogne et regarder quelques mois
après la production de litière de
fourrage de ce que vous voulez que l'on
peut faire ici sur il ya quatre arbres
au mètre carré sur un mètre de large
regardez tout ce que l'on peut faire
avec des arbres
dominique mansion le pape des trognes le
pape de l'agroforesterie des trognes et
des blessés regardez ici une lisière
oui parce que pendant les jours de
confinement s'occupe look à la maison on
met un peu d'en regarder une petite
please hier une régénération naturelle
up
quelques coups de scie et de sécateurs
plus tard on a eu des blessés une
barrière qui devient totalement
infranchissables une barrière vivante
riche de belles riches de biomasse la
plantation
alors ici avec une machine se fait
souvent la main sur un sol préparé avec
dix règles on fera un atelier spécifique
sur la plantation parce que c'est
extrêmement important des arbres tous
positionnés très précisément il n'y a
pas de hasard connectez vous le voyez en
bas au bois mort et à la ripisylve
choisi dans design et l'ergonomie
nécessaire et suffisante voyez
l'agriculteur jack de l'audio qui était
aussi sur france 5 dans le film le temps
le temps des arbres qu'elle contraints
de tailler le merisier qui a 4 ans il
est en train de le tailler l'élaborer
ski avec sa moissonneuse il passait au
ras la question de la régénération
naturelle mais voilà reconquérir
conquérir pardon les territoires la
conquête des territoires et le réart
brement ça passera et nous planteurs
d'arbres l'affirmons ça passera par ça
ici sur des centaines et des centaines
de kilomètres d'étals hull qui tombe
inéluctablement
mais la ronce étant le berceau des
chaînes ont taillé la route en haut où
la taille en bas alors oui toutes les
règles de la sécurité routière de la
visibilité la voyez trois ans après le
frêne enfin au premier plan le chêne le
fameux chênes centenaires celui-là sera
centenaire dans 97 ans mais encore
faut-il qu'on le laisse tous et on a un
gros problème de renouvellement d'un
groupe problèmes de classes d'âge donc
en bord de chaussée en bord de routes de
chemins de cours d'eau mais on peut
laisser pousser des centaines de
millions d'arbres gratuitement à une
fois que l'arbre a poussé la ronce elle
disparaît puisque la ronce est une
plante pioneer une plante de lumière
regardez sur cinq mètres linéaires vous
avez peut-être 300 mille fleurs de
prunelli 300 mille fleurs d'autres de
leader ils sont en fleurs en ce moment
sur lesquels les pollinisateurs sont
omniprésents dokoui en forêt comme hors
la forêt larose et bien le berceau du
chêne dans ce modèle ont produit
toujours autant de denrées alimentaires
en jaune mais on produit la biomasse en
plus par les couverts végétaux et puis
après on rajoute là ça veut dire que
dans ce modèle ont produit toujours
autant et on n'est pas en train
d'opposer
la production de l'énergie la production
des denrées alimentaires des matériaux
de construction
on a un emboîtement on entend un peu le
discours écolo punitif oui mais
attention oui nommé sauf qu'en
optimisant le rayonnement solaire en
cultivant la pluie on va être capable de
produire beaucoup plus le mot clé vous
l'avez vu sur l'image du soja le mot clé
c'est de laisser un maximum de carbone
au sol
il faut bien que la ration du sol soit
complètement couvertes
après la passion de l'homme avec un
grand h évidemment et puis après
l'énergie pour chauffer les écoles ou
les matériaux de construction ou le
béret pour le voisin où la litière fait
peu importe la ration du sol la ration
humaine et puissions si on veut si on
peut on va exporter ce carbone stocké
dans les végétaux pour d'autres usages
que c'est extrêmement important de ne
pas opposer les sources
tout ça on le met sous indicateurs de
résultats vous retrouverez ça sur
indices yade point fr l'idée dans le cas
la parcelle on soit capable de regarder
ce qui se passe précisément plus on est
au centre de la toile d'araignée
puis il ya des problèmes on va dire et
donc on va vérifier ici avec 24 ou 25
indicateur extrêmement précis l'état de
vie l'état du sol
sa couverture sa nourriture les entrants
les sorties c'est extrêmement important
de sortir dans cette agriculture
productive dans cette agriculture
diversifiée qui sort du productivisme
pour entrer dans la productivité elle
sort bien dans la contrainte pour
devenir force de proposition tous les
agriculteurs à qui on travaille son
force de proposition il ne s'arrête pas
à la règle édictée un jour sur la
directive nitrates la directive cadre
sur l'eau tout un tas de directives qui
sont toutes sectorisé ici on regarde de
façon globale on est dans la proposition
de dans la suggestion on parle bien
d'une démarche de progrès c'est à dire
que chaque jour qui passe j'améliore mon
capital sol donc j'ai moins d'intrants
j'ai moins de problèmes et on sort bien
quelque chose d'extrêmement important
d'objectif de moyen pour aller vers des
indicateurs de résultats g
produit 10 tonnes de ça combien ça m'a
coûté et dans quel état j'ai laissé mon
sol
le fil conducteur de ce message en
agroécologie c'est bien de dire chaque
jour qui passe j'améliore mon capital
sol
ça veut dire je mesure sa vie je mesure
ici en bas l'activité biologique je suis
capable de regarder si sa vie à
l'intérieur ce qui s'y passe et puis
éventuellement je regarde aussi sa
porosité sa structure est ce que mon
sens est capable par exemple d'infiltrer
de l'eau toute comparaison aussi dans un
lieu déterminé j'ai des sols couverts
des sols couverts en agroforesterie
depuis un certain temps des seins nus
les sables travail et les sols pulvérisé
mon ex est de qualifier de quantifier
tout ça voilà ce que ça donne en
viticulture chacun freins sont un gros
foresterie il y en a des traditionnels
et puis des plus contemporaines
chacun fera ce qu'il voudra comme il
voudra l'idée de l'arbre c'est un
maillon dans la chaîne de production
l'idée de l'agroécologie c'est des
ingrédients des ingrédients ce sont des
plantes que chacun d'entre nous chacun
d'entre vous allez utiliser in situ la
fertilité
ça se produit in situ et c'est bien une
démarche vers la fertilité ici la
métallisation il ya un produit
supplémentaire mais ça tombe bien j'en
fais une énergie et puis le tracteur sur
l'image en gros c'est la litière pour
les animaux toujours au service de cette
biodiversité
la question de la religion les eaux et
sont tous de plein air sauf que tant
qu'ils sont pas gros forrest ils ne sont
jamais ils le sont sur l'étiquette
mais ils ne sont jamais réellement donc
je voulais montrer tout à l'heure à nous
de faire la part de la part des choses
ici bava retrouver avec les jeunes
vignerons du vivant une super initiative
de propriétaires du médoc qui ont décidé
de former des jeunes des jeunes un petit
peu exclu de tous à la viticulture mais
la viticulture en agroécologie pour qu'
il n'y a pas un temps un temps un temps
de retard pour retrouver du sens et de
l'intérêt
voilà des jeunes une grande partie de
l'équipe d'arbre et paysage 32 p qui
taille des trognes kitai d'étrun qui
mesure qui valorise
quantifie
il est bien évident que l'agroforesterie
ça change la vie c'est la vraie belle
vie vous en doutiez pas nourrir la
biodiversité
et puis je voulais juste finir sur cette
image qui a quelques quelques semaines
cette initiative que je citais en début
de début de matinée des enfants et des
arbres de marie-france barrier ou ici à
lui lieu la première plantation la
plantation inaugural donc c'était juste
avant le confinement pour tout vous dire
où une classe de collège a pu venir en
ile-de-france plantés chaque enfant a
planté une dizaine d'arbres et l'idée je
le rappelle que tous les enfants
scolarisés dans l'hexagone est un peu
plus loin que ça et la possibilité d'ici
à deux ou trois ans ça dépendra de la
dimension du projet aller chez un
agriculteur avec une association tous
les partenaires techniques les chasseurs
les chasseurs les apiculteurs les
associations environnementalistes planté
tous ensemble un arbre pour traiter ce
sujet de société de premier ordre
on a vu des jeunes lycéens des jeunes
collégiens l'an dernier dans la rue
manifester faire des marches pour leur
clip pour le climat
nous leur a proposé une démarche pour le
climat voilà eh bien merci pour votre
attention
et puis je vous propose pour les
quelques minutes pour ceux qui ont du
temps pour ceux qui veulent de d'entamer
même si on a été un petit peu longue
avec hervé on est très bavard c'est
comme ça si vous avez des commentaires
ou maquettes de l'enfer les micros sont
ouverts
ils mangeront m'entendais bien avec nous
bonjour vous m'entendez vous entend
bonjour je travaille dans une
collectivité et on a déboisé une
peupleraie fin qui avait été abandonné
et on a pour ambition de leblanc
il te sens alors problèmes
d'interférences vous revoilà
merci merci aux autres de coupleurs du
beaune croquis des panneaux de ce crime
mais parle oui bonjour donc le fer rouge
en ligne boulet c'est bon là oui c'est
bon on a on a déboisé une peupleraie
abandonné sur zone le bocage avec eux
pour objectif de ne pas des friches et
donc d'avoir à terme un nouveau
boisement qui s'installe mais on
souhaite vous souhaiterez le développer
alors dû sylvo pastorale isme pas parler
d'agos for free puisque la parcelle doit
être considérée comme boisé nov cadre là
j'aurais voulu savoir et comme exemple
de sylvo pastorale isme qui soit adaptée
aux critères de forêt qui qui permettent
d'avoir des animaux sous alors priori
des peupliers qu'on aimerait bien
vouloir conduire en têtard et non pas
avoir du peuplier cultivars a déroulé
trop de la gt mois après on en verra on
s'adaptera
mais on est ce que vous avez des
exemples et des références des retours
d'expérience sur ce sujet là denis
plantation de peupliers à priori ils
doivent à turin en dessous oui bien sûr
vous êtes tous du coup vous êtes les
doigts dans le nez au vent beaucoup
c'est comme ça on indique mais là en
l'occurrence blocage se trouve
exactement entre l'indre et la loire à
la confiance et donc on souhaiterait
vraiment maintenir une double activité
sur ces parcelles 1 vous avez des
ressources vous êtes vous a besoin de
vous êtes fois des ménages est loin de
beaucoup dans le mail est loin de 4 et 2
on est on est on n'est pas passé loin de
penser c'est ta mission bocage oui vous
avez yves gavory de mission bocage qui
est un bon connaisseur de ces systèmes
la wii notamment d'accord je m'excuse
pour les autres la tête plus près mais
la compliquent quand certains points
dans sa mission bocage mairie le système
est comme le monde a fait chaud il ya
aucun preuve la seule de l'acteur le
barça seule contre-indication afp
longuement développé par hervé tout à
l'heure la seule contre-indication c'est
celle du pâturages permanents et du
surpâturage qui aujourd'hui cause des
dégâts monumentaux sur les parcelles
donc il faut être très très prudent
quant à la gestion
c'est pour ça que j'ai parlé
d'indicateurs de résultats comme bien
quelles charges d'animaux on va mettre
dans lequel conditions et avec quelles
finalités quel objectif
après m il est peut-être intéressant
faire du blé caustique à distance c'est
toujours compliqué mais il peut être
intéressant de diversifier un petit peu
et qui plus est diversifiée même s'il
faut prendre garde et prudents quant aux
frênes avec la callas rose parce que ça
peut être un problème d'utiliser une
plante qui est potentiellement malade
même s'il faut gré tout peut être repéré
des sujets qui ne le font pas on aime on
aime à dire que il est il est
intéressant que les systèmes soient
diversifiée je pense à une autre plante
que j'aime plus rapidement sur lequel je
ne suis pas étendu qu'est le mûrier et
le mur in pour faire du fourrage et
notamment d'arbres têtards la résilience
et la résistance des systèmes viendra
aussi de leur diversité donc peut-être
regarder c'est pas parce qu'elles ont
peu on peut faire laminer les sens à 60%
et il peut y avoir des essences
complémentaires je voulais montrer des
mini trogne de de fourrage pour faire
les plages et quelle surface
vous avez là on est sur des petites
parcelles en tournant avec cinq hectares
donc c'est pas bon puisque céder le
bocage et relictuelle et est encore là
et donc ce sont des petites parcelles de
prairies anciennement qui avaient des
plantes est puis abattu puis il y avait
des accru de peupliers et donc nous en
phr été retrouvé un système de blocage
qui elle qui allie à la fois le pâturage
et le et le tue la forêt mais là on est
sur des petites surfaces à chaque fois
ça sera ça s'il y en a d'autres à venir
yahia pro
le mans dufresne jocelyne peut-être un
peu d'eau là il n'avait imaginé ne pas
en planter en incluant muffin il exhorté
à retourner on les entretient mes
parents va planter à cause de la rose
s'est pas encore arrêté mais c'est qu'il
y ait du mûrier pourquoi pas on n'avait
pas pensé
nous voilà prenez pour des conseils
d'une structure pour des conseils le
savez déjà des idées bien arrêtées pour
des conseils avec une structure mettez
tout ça dans le débat dans le dialogue
et vous trouverez forcément et puis
l'année prochaine les enverrai une belle
photo de la réalisation de galles on
l'espère mais en fait c'était sur
l'alimentation le boisement pour qu'on
est bien un loup hermange la voilà ça
c'est une vraie contrainte réglementaire
mais là aussi fade faire bouger quelques
tel que le lieu était quelqu'un d'autre
peut intervenir
oui j'aurais voulu vous poser deux
questions
moi je travaille pour l'agencé de l'eau
seine-normandie journal problématique
c'est qu'on ait véritablement dans ce
but qu'a grandes cultures pour dutil
industrielle est ce que vous auriez déjà
des exemples en fait dans ce type
d'agriculture d'implantation de
l'agroforesterie qui soit j'irai
peut-être déjà bien établie d'une part
et puis ma deuxième question c'était de
savoir comment vous associez sur la
partie privée c'est-à-dire
qu'aujourd'hui beaucoup de gens se
retournent vers les services publics
pour être financées par l'implantation
d'une porcherie
par contre on voit aussi qu'il ya des
contrats carbone qui commence à se
mettre en place au niveau européen et
beaucoup d'agriculteurs qui nous
sollicite aujourd'hui sont en train de
se poser la question est ce qu'il n'ya
pas des montages financiers ou
techniques pouvoir justement bas
allaient chercher de l'argent là où il
est quelque part et pas forcément en
charge et on va dire la contribution
publique
alors oui les exemples il en existe des
exemples je pense à un agriculteur du
nord l'a tout de suite mais un ado que
je les mois je les connais je connais
beaucoup avaient gelé comme et à tous et
qui mène décidément l'agroforesterie
depuis quelques années une pomme de
terre et en betteraves puisque c'est un
peu peut-être dans cette direction là
que vous souhaitez aller en céréales et
autres
mais oui ça existe un tout et souvent
notamment en pommes de terre on a besoin
de tout l'espace pour la récolte mais
pas qu'eux donc mais oui c'est des
systèmes qui commence à exister qui
celui-ci qui sont évidemment pas les
généraliser comme les autres je crois
pas
le nom de l'agriculteur à qui je pense
en particulier ne me revient pas mais
quitte à ce qu'on vous le fasse passer
dans quelques temps puis il y en a un
certain nombre donc ça existe ça se
pratique il ya des groupes
d'agriculteurs en doses aussi qu'ils se
posent qui se pose de sérieuses
questions puisque les dans les mots dans
les mots emmaüs de l'agriculture je vous
ai montré finalement toutes les toutes
les agricultures ils sont ils sont
confrontés aujourd'hui est donc plus
l'idée de la couverture végétale et de
l'arbre et puisque vous connaissez à
l'agent de l'eau vous connaissez
forcément bien les sujets tout le monde
il ya beaucoup d'argent dans les agences
de l'eau mais c'est pas vrai alors il
faut voir j'ai donc tout est relatif
j'ai actionné la les missions des agents
dit nous on est un peu plus diversifiée
aujourd'hui notamment 4 2 11e programme
et et on se raccroche beaucoup justement
maintenant de plus en plus à la
biodiversité à la gestion de l'eau à
l'érosion officiellement et puis à la
préservation de la qualité des eaux
autour des bassins d'alimentation
captage donc tout ça en fait ça génère
véritablement une obligation de sortir
de chacun de silos mais justement en
fait la pluridisciplinarité et notamment
de l'arbre autour d'une campagne
donc ça je pense que c'est une grande
avancée aussi dans nos réflexions
internes aux agences de l'eau ce qu'on
n'avait pas jusqu'à présent
et aujourd'hui même
aussi me servir d'épurateur notamment d
une station d'épuration
c'est tout ça c'est des choses nous
centrer dans nos têtes et ça monte ça me
fait aussi appel à ce que vous disiez
tout à l'heure mais quand on tue sur les
l'éducation c'est vrai que dans les
lycées agricoles dans les grandes écoles
à l'école on a un petit peu de mal à
avoir ne serait-ce que l'association
entre le programme éducatif est
l'exemple concret sur le terrain c'est
finalement le tournoi la poudre aux
difficultés que les écoles qu'on sait
que sur leur ferme
elles n'ont pas d'exemple à montrer ou
très peu et donc là tant qu'elles n'ont
pas sert en fait à disposition c'est
vrai qu'il est toujours difficile quand
un étudiant de se rendre compte
hormis d'aller faire des voyages et
c'est de pouvoir se rendre compte et de
voir le bienfait en fait que peuvent
avoir des systèmes comme l'agro écologie
ou vous-même l'agriculture biologique et
tout ça ça reste encore à mettre en
place et les enseignants ont du mal en
fait à avoir accès en fait l'ensemble de
ses soucis véritablement ils sont
motivés individuellement à le faire
mais en tout cas nous on a un rêve on a
un rêve que puisque apparemment n'avait
plus des moyens illimités vous avez
diversifiée mais le rêve et c'est vrai
on regarde on travaille sur un programme
que j'ai ce ticket là qui s'appelle un
gros con a mis au point et conrad
schreiber il ya quelques années qui fait
un petit peu référence
le rêve c'est qu'au moins il y ait une
colonne vertébrale dans les agences de
l'eau tourna fertilité des sols et du
carbone parce que là c'est la grande
homme qui parlait de l'agro forestier
mais mes essais on n'a pas inventé je
veux dire c'est comme ça d'un point de
vue écosystémiques c'est comme ça il ya
quinze ans on n'aurait pas dit ça parce
qu'on n'était peut-être pas suffisamment
prêt aujourd'hui il faut travailler la
question du carbone de la fertilité des
sols
je vais vous délivrer un secret qui n'en
est pas un on parle beaucoup de psl un
de paiements pour services
environnementaux et il y en aura
toujours qu'un qui soit valable
tous les autres hervé l'a très bien dit
la biodiversité et les lie au carbone
donc si on est capables ensemble de se
mettre d'accord
c'est ce qu'on est en train de faire la
question du privé on y pense on est en
train de créer un club d'entreprises on
est en train de finaliser la fédération
française d'agro écologie qui
s'appellera cellule nationale agro
écologique oqe les statuts sont écrits
il ya une quarantaine de grandes sommes
qui est fédérée qui constitué pour avoir
voix au chapitre
représentativité et c'est le seul pse
qui marchera et on a l'habitude de ça
c'est un ps au carbone et rien d'autre
ce sera pas un pse un peu et se
biodiversité un peu ce paysage tout ce
que vous voulez les et les autres se
tromperont de sujets ça l'unité c'est le
carbone qui nous unit et qui est la clé
de voûte est le fil conducteur
donc c'est là-dessus qu'il faut finir
donc j'ai pas de conseil à vous donner
en plus on se connaît pas mais fait fait
de l'acculturation avec les moyens qui
leur est faite de l'acculturation fait
des journées techniques sur
l'agroforesterie et sur la théorie
préfète ce que vous voulez j'ai pas
d'ordre à vous donner visiblement vous
le faites déjà il ça c'est extrêmement
important
donc oui la réponse à votre question on
travaille avec des structures privées
qui veut le faire la compensation
carbone volontaire ou pas m'aimer
puisqu'elles ont intérêt puisque toutes
les émissions sont difficiles à composer
à compenser par l'abandon d'un acte de
production bien évidemment on peut
réduire temps heureux et ça tombe bien
parce que ça fait un revenu
complémentaire et supplémentaire à
l'agriculteur mais ça fait aussi un
revenu c'est un capital sol
ce qu'on cherche à montrer c'est qu'il
faut arrêter de se poser arrêter de dire
qu'on est ce que des fois j'entends oui
mais est-ce qu'on va sur le carbone
parce que quand même ça va être mal
repris mais peu importe
c'est pas parce qu'il y aura il y aura 4
% de déviances que le reste ne sera pas
bien fait c'est de cet acte fort envers
l'agriculteur dont on a fait le on a
fait le tour des mots et de la
difficulté avec la pyramide des âges et
le reste c'est de donner un signal fort
nous que ce soit public ou privé
un vide et c'est de trouver le juste
milieu entre les deux sur quelque chose
d'unique heures d'uniterre par donc qui
s'appelle la fertilité des sols
ça c'est exactement là qu'il faut aller
c est vous êtes bien placés en agence et
où vous soyez c'est les territoires
qu'on connaît bien on a des travaux
d'ailleurs très intéressant avec le pays
de caux c'est votre votre dogme c'est
votre terrain de jeu le pays de caux sur
lequel on à olivier tassel qui est
l'illustré représentants de sol en cours
ils sont nombreux il ya deux ou trois
associations constituées il ya une
érosion phénoménal sur les cultures de
pommes de terre etc
vous connaissez bien et eux sol en eau
et puis il ya je suis désolé pour les
non je ne les ai pas tous en tête
en tout cas sur la couverture végétale
bessol vous pouvez vous appuyer sur les
fois un travail qui est monumentale qui
est extrêmement intéressant on
pause par écrit une question de la
productivité mais la productivité en
agroécologie je le dis très clairement
elle est supérieure on a des résultats
et les rendements qui sont un peu
supérieurs puisque la question est posée
par écrit les rendements et les
indicateurs de résultats le montrent et
caen alors pas forcément les deux
premières années
mais d'où l'intérêt de la transition il
nous faut une pac
il nous faut véritablement une nouvelle
pac mais il pas que c'est une politique
agricole du carbone
et oui et des mesures phares qui sont
avec deux mesures j'insiste elle nous
assistons lourdement en heroes y
reviendrons avec françois mulet conrad
schreiber et les autres et c'est cette
politique à riscle ur du carbone je
couvre les sols horizontalement et
verticalement
je souffre toute l'agriculture c'est ça
le sujet c'est pour ça que c'est un peu
compliqué hervé le disais c'est
tellement simple c'est la notion de la
musique qui est tellement simple qu'on
le voit pas et cette notion nos produits
vous le savez probablement des journées
techniques toutes les semaines des
formations quatre par semaine etc
on prend celui du dialogue on produit du
contact dans ce contexte très très
punitif
on a une solution très très intéressante
et optimisé willy rendements sont au
rendez vous c'est pas parce qu'on va on
va s'y prendre un peu les pieds dans le
tapis
c'est pas parce que les arbres ont
poussé tout de suite c'est pas parce
qu'on va prendre avec larmes 3% de la
saq mais souvent de 10 mai qu'elle
qu'elle risque je prends à planter les
arbres dit mais le risque que tu prends
et hervé il a bien décrit le risque que
tu prends assez de ne pas planter
parce que dans les territoires dont vous
parlez les autres il ya énormément de
verse
il ya énormément de perturbations liées
aux champs climatique
donc est-ce que je prends le risque de
perdre comme c'est le cas depuis cinq
ans de perdre 10 à 15% mon rendement
ou est-ce que je prends le risque de
prendre 3 % de ma surface pour planter
les arbres pour tranquilliser la
parcelle rbds et le disait à propos de
du château guiraud nous nommons le
château guillaume ce qu'on doit faire
une journée technique qui a évidemment
été déplacé pour cause de virus mais
c'est les parcelles qui sont enveloppés
qui sont structurés de végétal qui sont
les plus tranquilles les moins fragiles
et sur lesquels on a des niveaux de
rendement stabiliser et ça c'est
extrêmement important de lire c'est pour
ça qu'on a mis le système indices yade
en place et au point et développé à
grande échelle parce que dire oui mais
tu crois que parce que dans la
couverture végétale des sols quand il y
avait 95 % de réussite
trois trucs qui mère des enfants nous
parler que des trucs qui marchait pas
dit mais dans les systèmes
conventionnels
il ya aussi des échecs et des échecs
extrêmement important
120 jours 120 jours de soleil par an et
95 % des agriculteurs qui perdent de la
matière organique
les agriculteurs ils sont de gauche sont
de droite sont bio sont conventionnels
ils sont en betteraves il soit en
patates
ils sont ruinés bonne porte en tout cas
ils perdent de la fertilité tous les ans
donc ça c'est extrêmement important
j'ai passé à répondre à votre question
si si d'autres on va encore donner deux
ou trois minutes on va pas trop
encombrer les créneaux pour des raisons
diverses et variées excusez moi ma fille
est morte de rire parce que voir mon
installation une lâche ça s'appelle le
confinement mais ça fait rire les gosses
si vous voulez parler mettez vos caméras
comme ça on vous voit effet aux signes
si vous voulez intervenir bien être
monsieur qui arrivent là je vous ai vu à
les y prennent goût et ça marche ça
marche très bien
j'étais pas sûr donc voilà bon je
regardais bonjour à la moi je travaille
plus particulièrement les deux questions
mais je vais faire très brève je
travaille plus particulièrement dans un
cabinet de conseil qui s'appelle et des
rats concept
mon public auprès duquel je travaille
principalement c'est les collectivités
les mairies plus principalement est ce
que à votre sens il est possible aussi
de faire mettre en place et de quelle
manière les mesures et lois écologiques
auprès des collectivités sur les espaces
verts parce qu'on voit bien qu'il ya
beaucoup d'endroits où c'est des grandes
plaines vide de pelouse
est ce qu'il n'ya pas un moyen aussi de
faire entrer toutes les mesures agro
écologiques auprès des collectivités et
la deuxième question j'avais c'est par
rapport à l'an que montrait la boîte de
feu un haut-fond rester tout à l'heure
et lorsqu on s'était rencontrés on avait
évoqué le des labels agro forestiers ou
les choses comme ça pour justement
pouvoir mettre en avant toute cette
production est ce qu'il ya quelque chose
qui est lancé dans ce domaine là et moi
ce que ça peut en est est ce qu'il ya un
label est ce qu'il ya quelque chose qui
va permettre de mettre en avant
justement tous ces produits et les faire
reconnaître copie du groupe ligue pour
justement pouvoir s'y retrouver
alors je réponds par la deuxième pour
l'instant pas de l'appel des réflexions
fin de la belle
les labels il en existe beaucoup par
contre vous l'avez peut-être vu et je
vous invite à aller sur le stick et vous
renseigner il a une organisation sous
forme associative pour lequel on est
parties prenantes s'appelle pour une
agriculture du vivant ce mouvement pour
une rupture du vivant
on l'est notamment par des distributeurs
mais pas que vise à caractériser un
espace des filières spécifiques en
agroécologie donc l'idée c'est un
travail de longue haleine qui avoue
qu'un donc c'est difficile de montrer un
produit aujourd'hui sur une étagère
c'est difficile parce qu'on veut encore
faut-il avoir suffisent à ccc le
problème de l'offre et de la demande
c'est qu'aujourd'hui encore faut-il
avoir suffisamment de produits les
euroforest hic est que je vous montre
il existe on peut les on peut les
nourrir il existe peu celle où est par
exemple qu'il ya une démarche
extrêmement informelle ou pas cette
appellation là pour l'instant
en terme de com et de marketing il
préfère parler de bien-être de plein air
ça viendra à mon avis donc pour
l'instant on n'est pas assez nombreux
clairement
donc l'idée c'est de renforcer la
culture et de fédérer pour être
suffisamment représentatifs
on va pouvoir sortir quelques gains de
quelques produits dans quelques secteurs
ce qui est important et intéressant et
notamment dans le cadre du mouvement
pour la lecture audio
c'est vraiment de prendre tous les
agriculteurs évidemment il y en a qui
vont plus vite que d'autres évidemment
cas les locomotives
mais justement le développement agricole
il a toujours été celui là développement
agricole c'est un groupe constitué
aujourd'hui ça s'appelle j2ee ç'a eu
d'autres non c'est à et autres
organisations
l'idée c'est cependant un groupe
constitué avec ses locomotives des
journées techniques des essais des
bilans la caractérisation des fiches
ferme pour mettre tout le monde dans le
var pour l'instant c'est encore un petit
peu tôt pour parler d'un coup de tampon
et pourquoi pas certains le font
certains le feront donc la réflexion est
à nouveau sur la table on et vous
contacté par des boîtes de
l'agroalimentaire de par le monde
notamment aux états unis en ce moment et
qui viennent vers nous et qui nous pose
ces questions là comment on peux se
fédérer il ya entendu parler de
l'agriculture régénérative quelques
escales qu'est-ce qui va caractériser
tout ça donc l'idée c'est que chacun
puisse dans son dans son domaine en
parler faire avancer la cause dire qu'on
va mettre un coup de tampon définitif
sur le produit c'est encore un petit peu
prématuré et dont la question des
communes oui elle est essentielle on va
produire une dizaine une dizaine
d'actions mais que vous connaissez qu'on
n'a pas on n'a pas inventé pour les élus
qui sera envoyée à tous les élus
semblent alors j'allais dire dans les
jours qui viennent
ça dépendra des déblocages à la peine
d'envoyer des infos dans délai donné à
des périodes complexe on ad'autres
d'autres préoccupations mais oui
l'emprise l'emprise communal est
extrêmement importante
en règle générale est hélas il ya tout à
faire on va pas passer notre vie à
broyer des talus à curer les fossés et à
tondre des pelouses
c'est quand même juste invraisemblable
que un truc qui sert à rien
ennuyeux qui s'appelle un hôtel à
insectes éventuellement un nichoir va
pas passer notre vie à maître d hôtel à
insectes et des nichoirs
on va peut-être recomposée avec la
nature je vais pas rentrer dans les
tailles mais l'action la plus simple
c'est la régénération naturelle
les communes rurales mais je veux dire
une commune une commune qui a 40 et 40
km de chemins ruraux mais sur 40 km de
chemins ruraux elle peut laisser pousser
20 km devait s'y masser même oui allez-y
oui c'est même aberrant de voir la
majorité des des talus été aidés qui
sont broyés alors que passe uniquement
des piétons voir accessoirement temps en
temps un tracteur une voiture sous la
haie alors que tout est taillée à la
verticale sur les kilomètres et des
kilomètres mais hervé qui est en train
d'écrire un livre en ce moment va faire
un oui ça le fait rire mais oui c'est
vrai c'est pas parce que c'est un des
câbles deuxième page que c'est pas vrai
mais à faire un grand chapitre on va
rajouter là tout de suite sur la notion
du propre il faut arrêter avec cette
idée du propre donc régénération
naturelle planter un arbre par habitant
à compliquer récupérer ce qui s'appelle
déchets verts dans les écoles dans les
restaurants dans tous les ans on fait
l'alimentation pour les remettre dans la
boucle de la fertilité
c'est pas compliqué non plus annoncer
les simples troncs de tondre trois fois
moins donc il ya une dizaine d'actions
aujourd'hui on a les coeurs
qu'on soit dans des petites des moyennes
et des grandes villes on allait les
coeurs de ville et coeur de ville qui
surchauffent planter des lianes parce
qu'il ya plus possibilités et tout le
monde le sait un peu plus planté
d'arranger des réseaux partout par
contre reprendre la ville reprendre les
façades reprendre les circulations les
barrières les remettre des tonnelles aux
maîtres d eliane fait je veux dire quand
vous avez acheté milian c'est à dire
rien ça coûte rien d'acheter milian il
parlait de la glycine tout à l'heure et
toutes les plantes associées
on peut même faire des circulations dans
les parcs qu'ils soient des circulations
productive donc que les parcs de
redevienne desjardins agroforestier pour
qu'ils produisent des fruits puisque
pour l'instant on a parfois la surprise
de voir que qu'il ya plus de fruits on a
stérilisé les poiriers pour quoi qu'il
fasse de poids donc il va falloir bouger
mais en tout cas sur la génération la
plantation l'installation d'équipements
de type plante liane etc
ça c'est des choses qui nous paraissent
qui obéissent aux règles du génie
végétal qui ne paraissent pas très
compliqué et qui pourrait se mettre en
oeuvre et qui va falloir mettre en
oeuvre rapidement oui de faire en tout
cas une neuf formations nécessaires et
suffisantes pour les élus sortira jeu je
le dis sans méchanceté sortir de la
logique génie civil pour revenir ou
génie végétal sans qu'hervé veut dire
quelque chose je le vois bouger c'est
juste je veux voir tout les toutes les
interactions la kia sera sur youtube là
il ya là pas mal de questions qui se
posent
ce génie du végétal comme tu utilisais
c'est quelque chose effectivement de
très importants que les problèmes qu'on
a qu'on a à régler sur la planète sont
justes immense est énorme mais les les
outils qu'on a notre disposition des
outils les plus efficaces que l'on ait
pu évaluer
ils sont ils sont d'une simplicité mais
tu es concertante quoi de de planter des
arbres semer des graines de deux mètres
du végétal de revégétaliser là là là là
où il ya plus de végétal c'est c'était
tellement ça paraît tellement simple
tellement simple à mettre en oeuvre
on comprend pas pourquoi ça va pas plus
vite alors c'est vrai qu'à tous les
problèmes de d'acculturation et il croit
que des problème fondamental c'est que
de la nature
on a du mal avec parce que subit notre
confinement nous fait subir une fois de
plus le côté négatif de la nature cette
vie sur terre qui existe depuis des
milliards d'années si elle vit toujours
c'est bien que ça fonctionne et dans ce
qui fonctionne dans la nature il ya
certes ce qui ce qui est mal mais il ya
aussi tout le bien et on se reconnectant
un phare ce végétal pas par césar par
ces plantations à la nature ben c'est se
donner une chance de pouvoir continuer
notre aventure sur cette terre et ça je
trouve que c'est un des vrais enjeux
culturels aujourd'hui un peu ton peut-on
à nouveau aimer la nature voilà moi j'ai
ma réponse à un c'est que libel que
voilà sans la nature ne seront rien ne
serions rien avec elle cette relation
avec l'amour amoureuse avec la nature
pourrait naître quelque chose de d'une
autre nature justement là de l'ordre de
la fécondité d'une relation amoureuse
entre l'espèce humaine entre l'humain et
---la elle est la nature dont on s'est
extrait aujourd'hui et nous faut
réapprendre à aimer à nous renier de
reconnecter à regarder elle est là la
nature de référents par question ont
connu ou et bernard gambier plantes des
champêtre une petite une petite clore
une petite fleur illustré sympathique
capacité accès simplifié pour connaître
les fameuses planter des haies
champêtres qu'elle soit herbacée liane
ou ligneuse pense à ça parce que au
regard de ce qu'on vient de se dire
hervé je pense à l'autre notre ami barre
andré c'est l'os dont je dois oublier de
montrer le dernier bouquin parce que
sinon je vais encore avoir un mail en
disant pourquoi t'as pas parler de nos
supers livre sur les goûts et les
couleurs du monde sur une base les
tanins les tanins expliqué en long en
large et en travers
mais au delà du livre de marc andré il y
là il a milité longuement faillit pas
tout seul mais il est le porte drapeau
de la disparition
je crois que ça s'appelle les svt les
sciences de la vie et de la terre dans
l'enseignement
on parlait d'enseignement agricole pire
on enlève les svt sous prétexte qu'on
est connecté à des téléphones enfin ou à
des tablettes ou à des outils que
l'honneur on a tous en face de nous et
c'est quand même juste hallucinant et
francis hallé la ville avait dit il ya
fort longtemps et par rapport à aider je
pense que tu fais référence à de futures
en tête les ouvrages de françois
terrasson ma mémoire est bonne hervé sur
la sur la peur de la nature ya 40 ans
d'âge mais l'idée c'est que de toute
façon on a on a perdu on a perdu le lien
on a perdu la connaissance on a perdu la
connaissance des tentes et en a perdu la
botanique il ça c'est ça c'est un vrai
vrai sujet un vrai vrai problème il nous
reste précisément cinq minutes avant que
tout s'arrête et tout ce coup je sais
pas si l'un d'entre vous a une réaction
un commentaire là moi je le coup j'ai
pas connecté sur sur youtube mais je
sais pas s'il ya des questions à relever
depuis depuis là où certains d'entre
vous qui sont encore parmi nous à cette
heure tardive de l'apéritif les stars de
l'apéritif agroforestier il va de soi
personne je me permets d'intervenir 2
août pour herbert hervé sais pas si tu
te souviens 2017 mi 2017 le projet de
blond en haute vienne
voilà donc je suis désolé alain je fais
appel à un sujet où elle avait été là et
tu connais pas forcément mais ce projet
là ça rejoint donc la collectivité
la commune de bon ses 650 habitants et
quand on voit le nombre de personnes qui
sont qui sont venus autour du projet
qu'on a mis en place lors d'une
formation possible tu te rappelles il y
avait eu 25 30 personnes qui venaient
aux réunions tous à hervé ça rejoint pas
ce que tu disais c c'est vrai qu'il est
compliqué de de faire comprendre aux
gens les les enjeux de la nature vu
combien il y en a peu qui viennent
justement quand il ya quelque chose de
fait sur un territoire
et puis en plus alors avec avec un autre
collègue on avait commencé à vouloir
partir sur justement plutôt le
territoire productif avec michael et et
ça avait été mis de côté pour repartir
justement sur ce que tu vois là on tue
après tout à l'heure le bo version
contemporaine ou faut que tout soit on
dut et ou alors que nous on prédit on on
proposait plutôt un endroit avec des
arbres plantes et des légumes des fruits
pour refaire un paysage comestibles et
c'est vrai que on voit toute la
difficulté de le faire comprendre l'émoi
au travers de moore de mon cabinet de
conseil c'est pareil on voit toute la
difficulté pour les gens de contente que
le bo de actuelle contemporain tout et
ont dû tout est rasé au carré ne
correspond pas aux anges et aux besoins
actuels de de plus sociétaux et et
écologique
et c'est vrai qu'il ya toute la
difficulté à transmettre le message et
c'est vrai que par moments on se pose un
peu la question de savoir comment faire
pour y arriver
et pour toucher un maximum de monde
c'est une bonne question
on va y arriver on va y arriver
malheureusement ça s'est un peu par un
peu par la force et par la contrainte
mais en tout cas nous on le voit pour le
voir le mesure très bien
depuis la dernière canicule c'est plus
tout à fait les mêmes comportements donc
la canicule de cet été a fait basculer
beaucoup beaucoup de temps alors ça se
voit pas encore mais a fait il ya de
plus en plus de monde plus en plus de
monde partout et a fait il ya une prise
de conscience n'est pas général mais peu
importe une prise de conscience à 12% de
la population y paraît que ça l'a fait
ça ne fait basculer cette crise actuelle
la vie rue on va probablement des prix
malheureusement il faut il faut un but
en arriver là pour elle pour changer de
cap mais pour changer de rythme à nous
d'être aussi son opposition à nous
d'être force de
il ya eu il ya eu beaucoup le faut faire
converger vtc la parole hervé bien sûr
il faut faire converger il ya une heure
ou deux il ya eu 36 son de cloche aussi
je pense ça que modestement on est
contraint de fédérer et de redonner un
petit peu sur cette histoire le 2-2 de
protection de la nature
c'est pas très clair moi je sais pas si
notre collègue de l' agence de l'eau est
toujours là mais je sais que dans la
plupart des réunions où on va il ya dix
ans de cloche
aujourd'hui heureusement que du coup
l'agroécologie pour l'agroécologie on
peut la pratiquer dans l'hyper centre
du coup l'agroécologie à fédérer moi je
suis désolé quand vous allez dans une
réunion où il ya dick selon cloche et ce
sur quoi je veux beaucoup beaucoup
assisté par rapport à ça c'est
évidemment cette acculturation cette
connaissance
cette pédagogie et on est tous des
ambassadeurs céline est de bien montrer
que l'allaitement on ne protège pas que
la biodiversité ça ne se protège pas que
les masses d'eau tout ça se produit elin
et dont on est capable de donner
nous on parle on fait des manifestations
des agriculteurs optimiste dans des
paysages prospère je peux vous dire que
c'est opposé dans le contexte actuel
mais il n'empêche que quand ça marche
pour dire dans nos dans nos schémas de
pensée il faut toujours que ça marche
pas il faut toujours se soit punitifs et
que ce soit très sectorisé aussi
s'ouvrir l'esprit ceux des compacts et
le cerveau et qui savent je me mets
dedans ce des compacts et le cerveau
pour voir son essai teddy pour l'eau
tout à l'heure de façon globale et
transversale
et surtout il ne dira qu' il faut
impérativement ça se vit
mon avis est très important il faut
impérativement montrer que l'acte de
production là je parle de l'agriculture
en particulier
l'acte de production est aussi et
surtout un acte de production et ça
c'est extrêmement important et il a aidé
beaucoup beaucoup d'acculturation à
faire comprendre que les deux produire
la biodiversité et produire des denrées
alimentaires
c'est le même sujet et ça là dessus à
mon avis encore beaucoup beaucoup de
travail
espérons que les différents formats l'on
produit les uns les autres et les
machins des films les bouquins
permettront de passer ce cap là parce
que d'un côté c'est je protège et je
t'emmerde et je produis je t'emmerde
il voit le résultat c'est ça donne
aucune preuve beaucoup beaucoup de
désagréments
hervé peut-être ce que voulait rajouter
c'est que tout ce que l'on a à faire à
des moyens qu'on a à faire et ben c'est
peut-être ce juste de de témoigner de ce
que l'on fait et le témoignage de blonde
n'a qui étaient cités là toutes deux au
début de la question ce témoignage de
blondes être voué une trentaine de
personnes qui étaient là pour
l'information
mais aujourd'hui donc nicole piniella
qui était un peu l'organisatrice de ces
opérations a vu assez récemment et au
téléphone elle me disait qu' il y avait
maintenant cinq ou six autres communes
de la haute vienne qui était parti dans
cette même réflexion
voilà et donc l'ambition c'est pas
encore une épidémie 1 mais mais mais ça
commence
c'est de témoigner de ce que l'on fait
qu'ils ouvrent les yeux au vent qui qui
ouvre aussi le coeur qui recrée stion
cette question de la beauté de la de de
la vie sur terre de la vie avec les avec
la nature et ces questions là en fait
c'est de témoigner de ce que l'on fait
qui va permettre de te faire évoluer des
choses ou me semble-t-il un profond
profondément même très bien comment je
peux me permets juste une petite
dernière chose pour rebondir sur ce que
vous disiez tout à l'heure c'est qu'en
fait il est clair que dans les
différentes administrations sont les
agences de l'eau les ministères
agriculture environnement les
jour toute notre difficulté c'est de
comprendre ce que vous avez dit tout à
l'heure c'est à dire qu'il faut faire
quelque chose et c'est simple et c'est
ce que je retiens aussi c'est que il
faut pas aller chercher forcément
toujours le plus compliqué sauf que dans
nos administrations actuellement à notre
grosse difficulté c'est de faire
converger d'avoir une ingénierie toutes
les contraintes qui sont affectés d'un
point de vue global reit française
qu'est ce qu'on est capable d'imaginer
et se s'imposer à nous mêmes et de
mettre en cause de ça en fait quelque
chose d'hyper simple on répondre à nos
questions et ça ça va je pense que c'est
ça qui fait peur en fait à nos
administrations
un sais c'est que c'est des fous et on
va se demander si quelque part c'est pas
au niveau en fait nous électeurs d
audace faire et que ça suffit pas il
faut toujours le mandat micro qu'il nous
fait beaucoup de perturbations la micro
ouvert
non
merci d'avoir coupé le micro salut bon
merci beaucoup merci pour ce dernier et
dernier témoignage b oui si on veut que
ça change d'échelle
faut il faut faire simple si on veut
changer d'échelle il faut faire simple
il faut que ça soit plus que le ca soit
ouverte à retrouver dans cette dans
cette humanité qu on retrouve un peu
d'humilité probablement n'hésitez pas
vous avez nono les adresses mail
n'hésitez pas à nous écrire à nous dire
à nous faire des commentaires tu peux
couper la caméra aussi se voir juste je
finis ma phrase et faites nous des
commentaires dites nous de quoi vous
voulez parler puisqu'il semblerait qu'on
soit condamnée à se revoir certain
nombre de fois donc n'hésitez pas c'est
quand aux horaires quant aux sujets aux
thématiques parce que nous on veut bien
être on invitera on invitera tous nos
collègues et collaborateurs à venir
faire des duos ou ward et des quatuors
voir plus je sais pas de discussion donc
dites nous ce que vous souhaitez comment
vous voulez que ça s'organise et je le
dis je le répète et et vous le savez
probablement le prochain c'est hervé
hervé et connaissent donc on retrouvera
jeudi à partir de 14 heures sur cette
même chaîne sur ces deux mêmes chaînes
donc envie était suivi pour une commune
au masters place dont le titre exact et
hervé frappé de nous j'ai oublié
entente en plus du coup micro bic on tue
avait coupé dans le micro
pardon à prendre a récolté le soleil et
à cultiver la pluie et moi j'avais même
rajouté en route vers la fécondité mais
on verra si on parle on roule on vous
écoute vous aviez un commentaire à faire
aux principes dans une opposition en
fait parce que d'une vie
d'agroforesterie est discret mais vécu
je retiens que l'agroforesterie reste
encore une notion entre initiés on est
tous d'accord sur les bienfaits et ses
accès notre problème est à mon avis
c'est comment on peut faire passer ce
message et on n'a pas encore trop
travail assez travaillé sur les médias
et c'est pour ça que je constate que les
agriculteurs eux mêmes les exploitants
agricoles agricole eux mêmes ne mettre
pas suffisamment en pratique ce que
propose la gauche foresterie et je crois
qu'il faudrait faire une visioconférence
ou une ou des travaux sur le choix des
médias
est ce que il suffit de travailler donc
entre nous ou est-ce qu'il faut déplacer
ça sur robert les écoles vers les lycées
j'allais dire vers les églises comme on
l'a fait au début du siècle précédent
mais il faut vraiment travailler sur une
génération de base s'est pas seulement
les lois des règlements qui peuvent du
ministère de l'agriculture qui peuvent
permettre de arriver à ça il faut qu'il
ya un changement de comportement et ce
changement de comportement il se fait à
travers donc à travers l'école à travers
les églises à travers les médias mais il
faut qu'on travaille à tu comment faire
passer nos idées on est tous d'accord
sur le fait des bienfaits de
l'agroforesterie et de l'agro écologie
en général
ok on y a déjà travaillé un peu mais
c'est vrai que ça reste un axe difficile
ça reste un axe difficile parce que et
on nous l'a dit déjà on nous l'a dit bon
il ya eu un documentaire sur france 5 il
ya trois semaines qui a quand même fait
une part belle à l'agroforesterie et
c'est vrai qu'il ya que des petites
touches comme ça c'est vrai aussi que le
sujet n'est pas spectaculaire et d'un
point de vue médiatique on nous le
reproche oui mais c'est vrai que ça fait
pas d'une part c'est positif
et pour médiatiser un sujet positif
c'est compliqué malgré tout mais on est
on est forcément d'accord on en
reparlera soyons ambassadeurs et soyons
les bons médiateur de ce message nous
vous remercions
nous vous disons comme on dit déjà hervé
la vie et la vie ait commencé comme
menton
la vie est belle mon petit panneau nous
vous souhaitons un bon coup fumant de
bonnes lectures une bonne journée de
bonne occupation de belle et saine
occupation et puis on se retrouve pour
ceux qui le voudront au plus tard jeudi
pour la master class d'hervé à bientôt
au revoir merci d'avoir dissipé

Partager sur :