L'agroforesterie, entre paysages vivants et forêts fertiles, avec Ernst Zürcher

De Triple Performance
Révision datée du 30 juin 2022 à 03:07 par 127.0.0.1 (discussion) (The LinkTitles extension automatically added links to existing pages (https://github.com/bovender/LinkTitles).)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à :navigation, rechercher

Thumbnail youtube 07nNfgo 9Ew.jpg

Pendant le confinement, Ver de Terre Production propose de diffuser des webinaires avec vos intervenants préférés !


Aujourd'hui, on continue le cycle avec L’agroforesterie à la rescousse de la forêt, avec Ernst Zürcher.


Avec Arbre & Paysage 32 et Pour une Agriculture du Vivant.


Transcriptions

3

chers amis bonjour bienvenue à ce
nouveau rendez-vous de l'agroécologie
c'est le rendez vous du jeudi
on a l'immense plaisir aujourd'hui
d'accueillir air nz yorker bonjour ernst
bonjour tout le monde
bonjour bonjour tu es ou la tuer confiné
chez toi tu es en suisse c'est ça c'est
très agréable qu'en filmant comme ça

Afficher la suite

j'habite tout près d'une forêt en sort

quand on veut aussi loin qu'on veut on
retourne à la maison régénérer c'est
quand même un problème pour beaucoup qui
sont en ville qui ont pas cette
collection de la nature
bon en tout cas toi tu es en pleine
forme puisque tu es près d'une forêt qui
respire un air pur
un air de qualité qui met de bonne
humeur c'est comme ça qu'on dit voilà
mêmes l'humus forestier mais bonne
humeur et même mêmes lemus forestier
j'avais oublié ce petit détail bienvenue
à ceux qui nous suivent qui sont avec
nous sur facebook vous connaissez les
règles vous posez des questions des
interrogations fait des commentaires
et puis on les inscrit au fur et à
mesure de la discussion
un petit exposé d'ernst aujourd'hui on
va parler de campagnes vivantes sol
vivant de forêt fertile et etc etc
on va essayer de régler tout est agrégé
tout ça on aura aussi tout à l'heure
hervé covès qui nous rejoindra et
marie-france barrier pour des enfants et
des arts je n'oublie pas de signaler je
montre les livres de la collection air
nz je n'oublie pas de signaler le vrai
le vrai le vrai best seller sur l'arbre
et sur la forêt c'est les arbres entre
visible et invisible
déjà trente cinq mille exemplaires
vendus une traduction en allemand cinq
ou six traduction en cour c'est dans ce
livre là qu'on apprend tous les arts
ernst dit nous le salut de remettre un
petit bouc
mais les arbres ses deux plus grands que
ça encore donc c'est des mises en bouche
c'est les mises en bouche mais il
semblerait que le confinement des permis
de te remettre de reprendre la plume
c'est comme ça qu'on dit oui toutes ces
conférences ans tombé jusqu'à l'été
jusqu'en septembre et je me demandais
qu'est ce que je ferais tout ce temps il
y avait des projets de livres y
attendais je viens d'en terminer un ça
ça va permettre d'avancer à ce niveau là
également
bon on fait un petit clin d'oeil à
marie-france barrier et son fameux film
tous ses films son fameux des enfants et
des arbres et puis des enfants les
arbres point org ou le projet c'est bien
d'aller voir les agriculteurs de
retourner dans les campagnes avec les
élus dans les écoles pour que chaque
enfant scolarisé puisse un jour planter
un art me semblerait que tu sois en
projet d'un livre pour les enfants c'est
secret on peut le dire on sait il faut
pas le dire je sais pas encore où ce
livre va sortir mais c'est un livre
d'aventurés d'enfants en forêt qui
vivent des choses elles sont
scientifiquement basé mais tout à fait
étonnante et jamy ça sous forme d'
aventure qui donne envie et maintenant
on est un peu au niveau de la mise en
contact avec les éditeurs d'accord alors
on a voulu aujourd'hui continuer dans
ces rendez-vous de l'agroécologie de
parler de couverts végétaux de sols
vivants de sols fertiles de sol utile de
forêts dont on va préciser peut-être
redéfinir un petit peu ce que c'est
qu'une forêt c'est peut-être pas tout à
fait la même chose que la plantation
d'arbres de gestion de la forêt c'est à
dire sortir du bois et assumer ce geste
là de façon vertueuse et voir toutes les
interactions toutes les combinaisons
dans le quelque part le rééquipement ou
le réarmement de de ceux de nos
territoires
qu'est ce que tu penses de cette image
ernst que tu découvres peut-être c'est
une magnifique image qui a beaucoup de
beaucoup d'enseignements en fait on voit
donc une zone agricole
globalement mais structuré grâce à des
arbres plantés en ligne désormais
distinguer si c'est des noyés ou des
fruitiers des peupliers noms sont passés
au secret des noyers il ya des noyers il
ya des noyers absolument il ya des
noyers il ya des frênes des poiriers
pommiers des érables et j'en oublie
mais il ya tout ce à quoi donc il ya des
allées d'arbres bien structurée d'une
manière probablement adaptée à la
mécanisation du reste des cultures il ya
aussi des partis qui sont arborés mais
d'une manière différente
au centre il ya une ligne qui semble
être une est absolument beaucoup moins
régulière éventuellement toutes les
essences sauvage et sur la sur la droite
aussi un corps d'amboise et sur la
gauche et tout au fond des forêts et sur
le devant aussi c'est plutôt je pense
une un encadrement aux jo petit canal
d'eau une ripisylve à droite un canal
d'accord donc ici c'est il ya déjà tout
une message et un avenir qui se
préparent ou au vent principe une
structure d'un paysage ou le sauvage
rejoint le cultiver avec des formes
intermédiaires sauvage c'est la forêt
tant qu'elle est en cours naturel c'est
pas une plantation c'est là et c'est là
rythme et il ya 17 ans qui sortent de ce
sauvage cd freine c'est des érables et
des essences aussi plus introduite comme
des loyers qui viennent géométriquement
s'insérer dans cette structure
agronomique
donc là il ya magnifique avenir qui se
prépare et qui fait rêver les
certainement
plus d'un agriculteur bonheur des
oiseaux des papillons tous les insectes
j'en passe une religion comme si tu as
fait alors qu'est ce qu'on peut dire de
cette sivos faire un teaser coeur qu'on
a le plaisir d'accueillir aujourd'hui
alors là s'il vaut ce faire c'est une
notion qu'on a développé le terme s'est
dégagée d'un échange très intensif avec
bruno sirven lorsqu'on a échangé un peu
la vraie nature de la forêt lorsqu'on
s'approche d'une forêt naturelle
en général c'est une forêt mixte est
cette forêt a une particularité c'est
qu'elle est toujours un ensemble
relativement fermé lorsqu'en son
approche depuis l'extérieur vous êtes si
on revient sur l'image d'avant si je
peux tu invites et voilà je suis
attendent entier service je leur ai
versé si on prend le corps d'amboise et
sur la droite
tout au fond on louera moins bien on
voit toujours des arbres qui qui amène
la couronne jusqu'au sol pratiquement
sait jamais un arbre comme dans un parc
où on voit directement le fut l'arbre
s'enveloppe lui même et lorsque les
arbres se mettent ensemble et ils
forment un cordon comme on voit sur
cette image
ils ont loupé couleur intérieure et ça
nous permet de revenir à l'image
suivante
pardon je suis dans les lignes peuple
c'est ici ça vaut pour la forêt ce que
ce soit plus ou moins larges la forêt se
constitue une lisière est là on voit un
passage intéressant qui est
philosophiquement extrêmement utile ça
nous décharge le beaucoup de problèmes
éthiques ou moraux lorsqu'on et
forestier c'est une chose assez
essentiels qui me semble
importante a considéré pour le départ
c'est qu'un arbre individuelles celles
d'organismes c'est clair pour tout le
monde
lorsqu'il est jeune même lorsqu'il est
adulte on peut déterré l'arbre elle
replanter il va redémarrer
nous on fait ça chaque fois qu'on plante
des arbres l'élève en pépinière ont fait
germer
on lève une année où dieu ensuite le
transplante donc on peut bien considérer
que l'arbre est un organisme
ça va encore mieux lorsqu'on le
transplante avec un tout petit peu de
soul avec elle toute la micro microflore
le microbiote du sol les mycorhizes donc
un ordre
c'est un organisme en tant que tel jha
naturellement de toutes sortes
d'énergies et de substances mais en même
temps lorsque les horizons ce génie de
ne pas être uniquement des individus
mais ils ont cette capacité de se mettre
ensemble de s'associe à d'autres arbres
soient de la même espèce soit d'espèces
différentes
et là ils constituent des ensembles
d'arbres quand un homme fort est l
oeuvre individuelle passe de l'état
organismes à l'état organes organes de
la forêt même si c'est un arbuste ou un
arbrisseau qui va constituer la lisière
il va contribuer à quelque chose qui est
d'un autre ordre la forêt c'est un
ensemble de différents végétaux ligneux
les différents arbres de petite moyenne
et grande tailles et chacun contribue en
tant qu'organe de cet organisme d'un
autre ordre l'organisme forestier est là
en considérant sa de cette manière on
comprend que cette forêt constitué d'un
ensemble d'arbres organisée grâce à ses
capacités différentes que chaque arbre
amène dans l'ensemble
cette forêt forme un doute qui
apparemment a un intérêt à fermer son
intérieur à protéger son intérieur et
c'est ce qu'on appelait ce qu'on a pensé
judicieux d'appeler la silhouette faire
un spare forestier qui délimite
l'intérieur de l'extérieur c'est une
membrane il membrane végétal qui
enveloppe et protège l'intérieur et là
c'est une expérience que tout le monde
peut faire on était la clavicule il fait
chaud en milieu ouvert
vous entrez en forêt c'est absolument
évident que l'intérieur de la forêt est
différent d'extérieur il est protégé de
l'impact solaire par exemple de la
sécheresse elle va se constituer un
climat interne un climat interne qui est
important pour lui
il empêche son solde s'évaporer il va
garder ces réserves d'eau plus loin on
va voir quels chiffres correspondent à
ça il va garder sa fraîcheur et va
garder des sonos health enveloppe il se
ferme pour se constituer sa substance
interne et la dent limoges suivante on
va comprendre la dent avant avant même
de passer à l'image suivante là on est
déjà bon jour hervé covès boo boo boo
rien que sur cette image là avec cette
fabuleuse histoire de membranes d'env
l'eau etc
on est bien d'accord que cette question
du climat
elle est juste une addition de
microclimat quelque part et nous devons
être des créateurs de micro climat
magnifique
absolument c'est exactement ça
comprendre comment la forêt parce que
cette forêt ici c'est sylvie hectares ce
qui représente est ici mais deux ans
c'est déjà une forêt ou bien un grand
arbre avec sa couronne jusqu'au sol
c'est aussi au début de forêt il ya qu'à
voir ce qu'il veut se développer de
soultz et marc tout de suite
ou bien bas en bordure donc on va
comprendre plus loin que la forêt crée
vraiment les conditions de départ pour
un équilibre climatique au niveau du
paysage la forêt est ici et maintenant
active donc la forêt ceux du microclimat
effectivement donc chaque fois qu on a
recours à cette ressource forêt on va
implanter dans le paysage une structure
qui a une efficacité et on va voir
différents aspects de cette efficacité
tu intervenus interpellés auraient
commencé alors je voulais oui je voulais
je voulais effectivement mais mais josep
lui de couper mais mais du coup je vais
envie de poser la question à hervé cette
histoire d' enveloppe de membranes ce
que ça pouvait lui inspirer parce que
j'imagine que ça m'inspire vous oui
effectivement c'est c'est cette une
vision tout à fait d'extraordinaire dans
notre vision un petit peu cartésienne et
aristotéliciennes qui veut tout sépare
et on a l'habitude de regarder les la
nature la vie comme des éléments séparés
et finalement à oublier que tout ça
constitue un accord un organisme un
véritable organisme
d'ailleurs ce qui est étonnant c'est que
francis allez nous expliquer par exemple
que l'arbre est lui même une colonie
d'har et pas d'un arbre colonne hier et
que cette cette capacité 7 pour les
arbres à vivre en colonie fin c'est
aussi peut-être lié à la valeur
génétique à la façon dont eux-mêmes
fonctionne en étant eux mêmes déjà des
colonies d'individus qui vivent déjà
ensemble et qui partagent un même tronc
et même système racinaire elle peut être
que même les racines sont aussi toute
une série d'individus différents qui
coexistent ensemble donc il ya quelque
chose qui pousse à se relier à apprendre
à vivre ensemble
et je crois que c'est quelque chose
d'important se vivre ensemble pour pour
les arbres parce que nous en tant
qu'animal on a chaud ou se mettre au
chaud wesley trop frais on a froid on se
met au chaud suffit de se déplacer la
semaine un anar il est condamné à vivre
isolé à vivre ça enfin n'a pas bougé et
caucus te ment il vit pas isolé comme ne
peut pas bouger et bien il faut qu'il
coopère avec tous les êtres qui sont
autour de lui pour arriver à et a attiré
à lui tout ce dont il a besoin et là je
pense que cette image que c'est pas que
l'union fait la force c'est que l'union
permet de vivre à l'union et là la
condition essentielle sinéquanone de la
vie sur terre
c'est certes aussi une force c'est aussi
une faiblesse c'est deux choses ensemble
mais qui se réalise d'une façon
tellement merveilleuse dans les forêts
air se voit que tu as djamila une photo
d'une forêt que j'aime énormément parce
qu'ils sauront reconnaître des petits
bouts de forêts tropicales
absolument les repas sans l'image
précédente peut-être voilà c'est
effectivement ça c est beaucoup cette
réflexion c'est que l'art lui-même c'est
déjà se mettre ensemble en tant qu'être
colonne hier et il sait le faire avec
d'autres et maintenant cette notion de
siwa sphère d' enveloppe végétal qui
protège un intérieur forestier qui a un
effet sur le paysage on verra ensuite à
quel point cette notion de danville up
nous ramène à la biologie en biologie la
vie commence naturellement avec des
cellules des unicellulaires des
pluricellulaires avec ou sans noyau
et c'est pas forcément le noyau qui est
essentiel à fonctionnement d'une cellule
le jeune homme peut être disséminées
dans le cytoplasme le fait le point
commun de tous le vivante tous les êtres
vivants uni ou pluricellulaires c'est le
fait d'avoir une enveloppe la double
membrane phospholipides de l'unique de
la cellule unique
c'est une enveloppe qui a une importance
sous-estimé jusqu'à maintenant on fait
déjà dans les années 70 c'est une guerre
et nicholson par exemple avait découvert
compris qu l'enveloppent cellulaire
c'est pas simplement un sac
du moins c mais perméable il ya des
passages il ya des canaux ioniques qui
échangent dans un sens ou dans l'autre
il y avait des organismes auriel et tout
ça a été déjà reconnue et plus tard on
assiste à une forme d'intelligence
cellulaire c'est par exemple beaucoup
plus tard bruce milton donc plus que moi
on voit cette enveloppe cellulaire comme
étant l'archétype du vivant l'archétype
de la protection ou bien du
fonctionnement du vivant c'est une zone
qui protège le cytoplasme vivant à
l'extérieur mais c'est pas quelque chose
de qui bloque c'est quelque chose qui
est semi perméable qui permet les
échanges dans les deux sens et qui
permet aussi de percevoir l'extérieur et
de transmettre ces perceptions de
transcrire ces perceptions en désordre à
l'intérieur c'est des protéines qui
traverse la membrane et qui sont qui
perçoivent des signaux chimiques photo
photochimique disons lumineux des
signaux acoustiques même des signaux
électromagnétiques aient transmettre que
la cellule perçoit l'extérieur au
désordre pour le cytoplasme devront
fonctionner pour sa s'apparier par
exemple ou autrement
et là c'est intéressant parce que cette
membrane est en fait du carbone de
l'hydrogène et l'oxygène et du phosphore
très intéressant le phosphore est placée
là tu vas pour nous éclairer un peu sur
le phosphore c'est un pléonasme
et puis ces protéines qui forment la
jointure qui régule c'est de la zot sont
très riches en azote et là ça me permet
de venir tout de suite maintenant faire
un saut énorme d'être un petit saut
intermédiaire vers l'être humain quelle
est notre enveloppe naturellement c'est
l'impôt mais quelles sont nos organes de
perception de l'environnement de
l'extérieur c'est no le sens olfactif
c'est le sens du toucher sans corde de
la posséder muqueuses c'est la vue tout
ça c'est des modifications de l'envelope
de lecture d un de l'embryon c'est des
modifications de la peau en fils en fait
en contact avec le système nerveux et là
c'est intéressant maintenant de faire le
saut total face à notre forêt là sur
l'image on voit une belle lisières
forestières avec avec vizier du merisier
il ya du prunellier iliad utilise tout
ce qu'on veut c'est d'une richesse qui
fait envie c c'est le printemps dans
toute sa force toute sa joie et bien
qu'est ce qui se passe dans cette île
c'est purement végétal est ce que c'est
purement de carbone de l'oxygène et
l'hydrogène
non c'est beaucoup plus subtil que ça
qu'est-ce qui trouve son siège
dans cette vision forestière c'est en
fait la zone du monde vivant c'est la
faune la flore c'est le carbone
l'hydrogène et l'oxygène et la faune
c'est la zone avec le reste
naturellement plus qu'est ce qu'il
trouve son siège c'est les renards et
les mammifères les oiseaux les insectes
et e
maintenant c'est peut-être une image
qu'on va trouver osé ou un peu extrême
mais pour moi ça ça m'évoque une
nouvelle manière de voir la foi et de la
comprendre
cette faune qui occupe la lisière
forestière pour moi c'est comme l'organe
d'essence de la forêt les organes des
sens de la forêt qu'est ce qui se passe
sur l'image de droite on voit leur
honneur dont on sait qu'il va s'éloigner
de 3 km et revenir à sa tanière la
belette la fouine c'est quelques
centaines de mètres le hérisson 50 m les
oiseaux beaucoup plus les fourmis 50 m
hérisson ses 250 m et c est tous ces
êtres vont et reviennent mais ils
reviennent différemment ils reviennent
avec un contenu différent avec un
message un message chimiques
naturellement ils se sont nourris ils
reviennent avec une digestion route et
vont laisser des graines à l'endroit
d'où ils sont partis
donc on voit cette forêt qui va tâter
qui va tendre ses tentacules à
l'extérieur et qu'il le retire qui va
s'enrichir progressivement salisien
c'est très clair pour les oiseaux ils
vont très loin et ramènent leurs fientes
avec les graines en plus et c'est pour
ça que les airs forestière va très
rapidement s'enrichir lorsqu'on a
commencé avec quelques essences et ça va
très loin
si on prend les oiseaux et les oiseaux
greger qui restent sur place
sédentaire mais aussi les oiseaux
migrateurs et la brusque ou à la forêt
quitte en communication avec le monde
entier
c'est la forêt qui communique avec
l'afrique c'est absolument fabuleux
et si vous prenez la forêt vous regardez
qu'est ce qui sort de la forêt autre que
le monde animal c'est les rivières les
ruisseaux qu'est ce qui se passe dans
les rues sous quels sont les protéines
du riz sauce et les poissons et là vous
avez malheureusement n'a plus dans la
force que la nature avait autrefois on a
les va-et-vient des poissons et saumon
les truites les anguilles même chez nous
en suisse apparemment loin de tout
océans
on avait les anguilles remonter les
rivières et qui venait
se faufiler dans les prés en bordure du
lac eh bien là c'est un poisson qui
revient au général c'est la truite
majeur qui vient pendre la femelle elle
est plus proche de la mort que la
naissance elle va mourir en fait plutôt
dans le haut des rivières où la femelle
truite venus prendre
elle va laisser ça son empreinte
chimiques son signal chimique ici alors
qu'elle vient éventuellement de l'océan
le saumon vient de l'océan donc par les
rivières les forêts correspondent avec
la mer des sargasses les anguilles avec
le pacifique lorsqu'il en forêt de
l'ouest des états unis
et c'est donc brusquement on se rend
compte que cette forêt c'était un
organisme d'une puissance incroyable qui
communiquent qui échangent avec avec les
continents elle maintenant comprends
ceux dont la forêt a besoin une forêt
une lisière comme ça elle a besoin de
cette richesse végétale
mais cette richesse va appeler une
richesse faunistique qui va de nouveau
amené de la richesse végétale et
autrefois lorsqu'on avait ses grandes
migrations d'oiseaux au xviiie siècle
encore les chasseurs et leur suffisait
de tirer en l'air et 3 waller tombé
devant les pieds avec un seul coup de
feu
aujourd'hui ce n'est plus comme ça mais
est-ce que c'est perdu en encore
quelques mois
et là je pense que on a quelque chose de
très puissant à faire lorsqu'on comprend
la fois comme organisme lui redonner
cette résilience cette force et lui va
permettre de développer son est
maintenant je parle d'intelligence
forestière entre guillemets peut-être
que c'est local peut être que c'est un
terme un peu extrême mais il se passe
beaucoup plus de choses que ce qu'on
imagine
en tout cas on parle de de la forêt
domestique mais là on voit bien que
c'est le règne végétal qui domestique et
qui organise le règne animal quelque
part au delà même de la couleur et de
l'appétence de la merise qui va arriver
quelques semaines après cette jolie
floraison oui ce jeu
qu'est-ce qui est avant qu est ce qui
est après c'est un peu la poule et
l'oeuf céleste le règne animal est venue
avant le règne végétal
lorsque la mitochondrie s'est associé à
la sienne et fils et ses de l'animal
avec avec du végétal on peut discuter
ils ont toujours vécu ensemble j'ai
l'impression de venir c'est que le
végétal mais l'animal à son service
quelque part est exactement mais
l'animal oui c'est juste l'animal a
besoin du végétal mais maintenant la
question c'est est-ce que le végétal a
tellement peu besoins de l'animal
maintenant je comprends qu'il a quand
même attiré avoir de l'animal ce
phosphore ce phosphore dont il a besoin
dans chaque cellule a besoin pour sa
membrane % enveloppe ce phosphore dans
le paysage d'où vient il
hervé le phosphore il vient
principalement de l'avis de tous les
êtres vivants et les animaux les animaux
concentre du phosphore dans leurs
ossements consentent du phosphore
une façon importante beaucoup plus que
les végétaux et la quantité de phosphore
cas dans un être et en les poissons tu
parlais des poissons qui remontent les
cours d'eau mais des pâtes au pancréas
des poissons est peut-être ce qu'il ya
de plus riches en phosphore doigt quand
on était petit vous me faisait manger
2002 foie de morue donc une fois c'est
des pâtes au concours du poisson parce
qu'il y avait du phosphore dedans et que
ça c'est des sens et nous vendra
intelligent quoi voilà donc le phosphore
est vraiment un élément importante
transporté par des animaux nous par des
protéines est ce qui est rigolo
d'entendre dans une évocation que tu
faisais de partir d'une cellule c'est
que les petites molécules qui dans les
parois cellulaires faut passer le
phosphore de l'extérieur des cellules
vers l'inter de cellules et bien ce sont
aussi des protéines dans cette image de
cette forêt aux organismes grosse
cellule forestière avec des petites
protéines qui font les ponts entre
l'intérieur et l'extérieur et certaines
dé toutes les protéines des cellules
quelquefois des capteurs qui sortent de
la cellule pour
attirés à l'espèce d'antenne qui vont
attirer l ce qu'elles veulent prélevés
dans la nature
eh bien c'est ce que font les animaux
qui sont tous presque vous dire formaté
pour aller capturer chercher une
ressource particulière qui constitue
leur régime alimentaire et qui viennent
leur apporter donc dans cette forêt dans
cette 10e donc près de ces arbres qui
sont leur gîte est aussi une grosse
partie de recouvert d'ailleurs hervé
aimé puisque tu tues à la parole je t'ai
vu faire un espèce de bouffées d'air
qu'en termes sa part les deux grandes
migrations des oiseaux
mais oui parce que tout est tellement
merveilleusement liés sur la planète
les tendances et ses calculs à de
lessivage du phosphore vers la mer donc
c'est dans le nord canada ainc dans
l'ouest canadien où une étude a été
faite qui montre que 95 % du phosphore
qui est lessivé par les cours d'eau
remontent les bassins versants par
l'émigration des des saumons et des
poissons
mais alors ce qui est étonnant c'est bon
climat quand même 5 % et les 5% qui
manque en fait c'est tout ce phosphore
qui converge avec les courants marins
vers les zones polaires qu'il a interagi
en fait avec
avec le soleil avec les aurores boréales
à chaque fois que des rayons cosmiques
qui arrivent sur terre la grande des
griondins grande énergie saioni 7 me ce
faire et ça cela transforme le dioxygène
et de diazote de l'air sale décompose
les molécules quelquefois le serait à
ceux ci mais quelquefois il serait
associé en nitrites et nitrates qui
retombe dans ces zones polaires en
abondance le phosphore par la mer les
étoiles qui nous amène cela that
finalement une énergie pour fabriquer de
la zot et tout ça permet l'efflorescence
d'un très grand nombre de micro
organismes dans les océans qui vont
nourrir plein de petites crevettes plein
de petits poissons et donc plein
d'oiseaux et ses oiseaux qui vont vers
le nord pour se reproduire
parce qu'il ya une telle abondance de
nutriments à ce moment là lorsqu'ils
reviennent en très grand nombre comme
l'évoqué ex autrefois au moins très très
grand nombre
emma ils vont rééquilibrer tout cette
phosphore qui manquent eux et qui se
laisse il vient se rééquilibrait
finalement par ces grandes migrations
animales
donc ça sur le côté phosphore et puis et
puis bien sûr bien sûr l'information
construction qu'un militant qui est
assez ordinaire
on sait par exemple qu'en afrique et
notamment en ethiopie où il ya une bio
diversité extraordinaire parce qu'on a
des montagnes de haute altitude on a
tous les climats de la planète
du moins d'autres secteurs de la planète
qui sont représentés 1 entre au dessus
de 2700 mètres d'altitude
j'imagine que ça doit ressembler un
petit peu à la silice on retrouve à peu
près toutes les plantes
tous les arbres autochtone râteau c'est
qu'ils n'ont pas être introduits par
l'homme du moins on est retour à peu
près tous en ethiopie plus beaucoup
d'autres bien évidemment et on retrouve
bien sûr tous les microbiote tous les
micros organise tous les champignons les
bactéries qui vivent avec tout ça et au
fur et à mesure que la fin des
glaciations que nos écosystèmes se
réchauffe et mais en fait ce sont les
animaux les oiseaux migrateurs qui vont
transporter en permanence l'information
de ces zones tropicales vert vers nos
secteurs qui sont ma plus jeune puisque
finalement nous nos forêts n'aurait que
que 12 millions 1 depuis la dernière
glaciation et 580 millions d'années
d'existence en glaciation en ethiopie
voilà et donc
l'ethiopie a même connu des dinosaures a
même connu des tas de choses
extraordinaires et il ya encore un petit
peu de l'information qui sait stocker
qui est restée là bas dans cette danse
est vide en cette biodiversité qui
arrive ce que chez nous et qui nous
permet finalement de nous adapter
finalement les forêts avec les les
oiseaux avec les animaux sont dans un
lien organique un lien organique tout à
fait extraordinaire sur toute la planète
par les oiseaux et je vais dire que
même menés rejet tiquement avec les
enfants pour y aller avec les rayons
cosmiques qui peuvent arriver ça c'est
vraiment étonnant de retrouver dans le
coeur de nos forêts l'incidence de tout
c'est de toutes ces choses qui nous
paraissent tellement hauts éloignés de
nous et pourtant qui constituent la
trame même les conditions mêmes de notre
existence
la vie est belle merci oui c'était
magnifique évocation en fait plus on
commence à comprendre comment toute
cette ville fonctionnent elles terme
fonctionné c'est presque vulgaire
cette mention cosmique des zones hors
euro boréale cette impulsion solaire
mais il ya le banc cosmique qui vient
même de plus loin
ce cosmos qui agissent me jusque là ses
fruits de foi soir c'est absolument
bouleversant d'une kippa et quand on
voit cette puissante d'une visière qui
fonctionne normalement qui fonctionne
comme elle voudrait le faire ici on a un
milieu très intéressante pour développer
des formes de culture nouvelle je suis
en contact avec deux jeunes frères et
une soeur qui ont développé le concept
de concept d' edenred eden en lien avec
une ancienne forme paradisiaque de vie
et leur idée c'est de mettre des arbres
fruitiers dans les lisières forestières
de montrer qu'on pourrait avoir dû du
domestique associé au sauvage met dans
le sens d'avoir du domestique absolument
indépendant de tout traitement de tous
tout fertilisation artificielle du tout
traitements pesticides pour rendre les
lisières non seulement attractive pour
les oiseaux les insectes elle émane y
faire mais aussi pour les humains les
humains ayant besoin d'une autre forme
de fruits que que la prunelle noir qui
est intéressante ne pensez même pas pour
nous donc ici on a comme un appel de la
forêt qui nous invite à venir aussi
collaboré à cette fertilité
voilà si l'on passe à l'image suivante
suivant table qu'on a déjà vu ça nous
permet de faire encore une fois le même
le même saut que de l'arbre à la forêt
l'arbre et organismes mais en même temps
organes et maintenant on a compris que
la forêt est un organisme mais la forêt
peut aussi être organe d'un organisme
d'autres supérieur et qu'elle est
l'organisme ultime sur lequel nous avons
notre eau de vie c'est donc la terre et
là on comprend la terre tout à fait
différemment
la terre c'est un organisme avec ces
migrations avec sa végétation émission
une évolution avec ces continents qui
ont suivi la tecktonik misons six
mouvements tectoniques
il ya toute une métamorphose qui a eu
lieu et tout ça depuis des centaines de
millions d'années s'est couvert par du
végétal une enveloppe végétal qui est la
condition de vie de la terre et si on
prend l'europe au départ juste après les
glaciations c'est l'image du centre
c'est la forêt hercynienne qui va de
l'atlantique jusqu'à la sibérie ça va au
delà aussi c'est la forêt brésilienne
sur la droite qui couvre entièrement le
continent sud-américain dans leur bassin
versant de l'amazone et de comprendre ça
c'est une importance vitale c'est
carrément décisif pour notre suite dans
les décennies qui vont venir
qu'est ce qu'on va faire de notre brésil
jeudi nôtre c'est pas le brésil d'un
gouvernement particulier c'est le
principe de l'intérêt entière
cette forêt brésilienne la phrase
africaine aussi équatoriale c'est
l'endroit où l'impact solaire est le
plus fort et c'est l'endroit où l'inter
met en place les forêts les plus denses
les plus riches les plus et plus
efficace c'est là la biomasse explose
hélas est extrêmement important de
comprendre ça c'est que cette enveloppe
forestière au niveau équatoriale c'est
la condition de vie de haut niveau de
l'équateur
on a longtemps cru que les arbres
poussent bien sous l'équateur parce
qu'il y fait chaud et humide et
aujourd'hui on comprend que c'est le
contraire
on sait que s'il fait chaud mais il
risque de faire beaucoup plus chaud
encore mais humide sous l'équateur c'est
parce qu'il l'y pousse des arbres
j'aimerais bien qu'un gouvernement qu'un
chef de gouvernement placé tout près de
ce bassin est compris cette phrase vous
supprimez les armes ou des frais stella
masoni mais d'autres régions d'evra
logique du monde comme on est en train
de faire on continue ça on va ouvrir ces
zones et on va permettre à l'impact sous
l'ère d'arrivée à plein sur le sol
desséché les terres érosion etc
et c'est une désertification galopante
dont on sait à quoi ça ressemble le
sahara autrefois j'ai survolé le sarapp
j'ai vu des cours des rivières dans le
sahara était de la savane autrefois
qu'est ce qui s'est passé c'est des
conjectures mais on sait ce que la pâte
solaire au sahara et maintenant il est
extrême et bien il ya encore plus fort
si on déforeste des zones équatoriales
il est intéressant les zones
équatoriales sont une enveloppe
forestière qui permettent de maintenir
la terre offrait à cet endroit là et
d'initier des grands cycles
hydrologiques qui profite au continent
nord-américain à l'âme à l'argentine
même le golf stream est liée à ça on pas
se dire mais dans ce cas là la forêt
boréale celle là ça fait rien si on l'a
sur les limites puisque on aura
peut-être a maintenu la forêt
équatoriale intacte et bien là j'ai
tendance à croire que la forêt boréale
mérite aussi d'être très bien gardé et
gérer surtout puisque là c'est en fait
le problème inverse c'est pas maintenir
la terre aux frais et un climat constant
humide
c'est dans des zones beaucoup plus
nordiques on va jusqu en scandinavie
jusqu'au canada
c'est ici retenir la chaleur pour la
garder le plus longtemps possible pour
permettre l'évolution et le
développement de la vie hélas ce qu'on
constate c'est des arbres n'ont pas
fermé en gomme fermer si des arbres
individuels beaucoup plus c'est des
actions d'une couronne
kiva prêt jusqu'au saut vous avez tous
en images la forêt north american
scandinave c'est toujours des arbres
différents
c'est pas des forêts firme et chacun
prétend capable ainsi de capter l'impact
solaire au maximum le long de sa
couronne il est colas il est une colonie
des communes comme un cyprès très honoré
et bien ses ordres accumule la chaleur
et dans ces zones là ce qui est
intéressant c'est que les sols sont
beaucoup plus riches en maudit matières
organiques que dans les zones tropicales
cd sol extrêmement riche amateur qui se
décompose très lentement et c'est les
seuls ensuite qu'ils vont accumuler la
chaleur puisqu'on sait que cette lente
décomposition dégage naturellement les
substances mais c'est comme dans le
compost ça va dégager de la chaleur pour
ces zones boréales sont plus chaude
grâce aux forêts sur toute l'année
qu'elle ne le serait sans forêt donc
défaut rester là bas c'est aussi
dangereux à long terme sans moyens
éventuellement aussi donc on comprend
maintenant que cette forêt c'est un
organe de protection contre trop de
soleil ou bien aussi qu'entre 3 2 fois
voilà c'est ce que je peut associer à
cette image et les premières îles tout à
gauche que l'homme lorsqu'il a commencé
à explorer les océans a découvert en
général occupé par des humains qui était
en interaction harmonieuse
c'était des île boisée et là on sait ce
qu'il reste à faire pour les rendre de
nouveau vivante par exemple lampedusa
sept-îles qui est au coeur de
l'actualité lorsqu'on parle des migrants
majeurs en méditerranée
jusqu'en 1850 c'était une île boisée et
les sommes à un moment donné ils ont
considéré que c'était leur travail de
couper toutes ces forêts l'enfer du
charbon de bois où je sais pas ce qu'ils
ont en fait jusqu'au dernier round c'est
un travail très dur mais très masculin
on a rasé cette forêt est depuis cette
île pratiquement sans forêt beaucoup
moins habitable qu'avant donc voilà le
travail de l'agroforesterie
c'est le remède des arbres est de
remettre des systèmes à rebours et voilà
marie-france barrier au jour as-tu une
question à poser à un petit l'assistanat
ah non là je suis complètement je suis
me laisse embarquer complètement dans
l'histoire fantastique parce que moi
c'est comme si j'écoutais un conte
raconté à une petite fille lasser c'est
le l'histoire en magnifique de la vie et
donc non je pense que l on servait
encore leur fils est un peu plus tard
j'aurai j'aurai des questions mais là je
me laisse juste porter et j'ai
l'impression d'un monde d'écouter un
conte merveilleux mais ce compte de la
vie c'est c'est des scientifiques qui me
parle donc de combler reste le reste que
le comte re devienne réalité est que la
raison l'emporté n'est ce pas parce qu
il ya cette importance de justement de
nous reconnecter à la magie de la vie
quoi c'est tout ce qui se joue à travers
ce type de récit c'est que finalement ce
qui semblait je sais pas
sans grand intérêt sans forme
d'intelligence qui devait être un autre
service
grâce à tout ce recul ses analyses ses
croisements de connaissances qui sont en
train de se faire à l'échelle de la
planète et qui maintenant nous sont
restitués de façon aussi ordinaire est
simple ben c'est comme ça j'ai j'imagine
que l'on soit retissé et re raconté
ensemble nouvelle histoire donc il faut
commencer par rêver je pense pour se
mettre en mouvement et là c'est ce qu'on
fait on se reconnectant à la vie comme
ça et à l'intelligence de de la vie
merci on continue l'histoire on continue
la balade continue les s'impose les
connexions et là on rentre dans les
dents les synergies
oui c'est ça donc on a compris que les
arbres soient des champions de
l'association à d'autres d'entre elles
mutuelle
et dans les forêts comme on a évoqué
avant c'est pas le principe du chacun
pour soi du de la concurrence absolue
c'est aussi le partenariat c'est la
mutualisation est serré la notion de
synergies c'est un en fait c'est quelque
chose d'un si mystérieux les synergies
c'est encore plus mystérieux que les
symbioses une symbiose c'est donnant
donnant les mycorhizes mais les
synergies font émerger un niveau
supérieur à celui des données de départ
c'est un peu comme vous prenez de
l'oxygène comme gaz qu'on peut décrire
mesurer analyser de l'hydrogène comme
gaz décrire analyser mesurer et
lorsqu'on met ces deux choses ensemble
et un déclic a lieu du thym sel une
chose absolument incroyable a lieu ce
une explosion est la substance qui en
découlent cette substance est absolument
à prédictible à partir des composants de
des plats de départ c'est un saut
quantique un saut qualitatif dans la
fonction l'eau a des propriétés qu'aucun
des deux gaz de départ ne possède donc
et synergy c'est des surprises qui nous
attendent
et maintenant comment se fait-il que les
forêts naturelles soient toujours des
forêts en mai dans le choix en croire
certains peuplement conditions extrêmes
parfois on a des forêts presque pure
mais toujours quand même avec une
végétation complémentaires mais en
général les forêts naturelles sont
mélangés et c'est ce que se sont
demandés et déjà quelques années
des botanistes des forestiers en
observant la forêt de bialowieza c'est
en pologne après de la biélorussie
c'est une des dernières grandes forêts
primaires d'europe oui encore les bisons
et là on a les forestiers décrivent des
associations végétales forestières et
une quarantaine pour l'europe centrale
on observe que les hommes ne s'associe
pas n'importe comment
il crée des affinités il crée des
partenariats sélectif électif et un de
ces partenariats
c'est le chêne et le tilleul c'est un
geste assez joli ça va jusque dans les
légendes de la mythologie grecque où le
chesnay les tilleuls crée déjà
partenariat est bien bien aux riches on
observe que le chêne est souvent
accompagnée par le tilleul et
inversément
les chercheurs leur banc ont fait une
recherche intéressante il se sent
demandé mais ce que la forêt n'est pas
un peu compliqué quand même on va faire
plus simple et plus efficace
on va planter des chênes tout seul
espacement donné à mettre 50 je pense de
m on va planter du tilleul tout seul ça
sera bien plus efficace plus facile à
gérer et on va se demander mais pourquoi
la nature se compliquer la vie
on va planter du tilleul et du chêne
mélanger comme la nature le fait et on
va voir ce que ça va donner
et là ils ont laissé pousser ses ombres
toujours espacement égale un peuplement
pur tilleuls peuplement pur chaîne ou
peuplement mélange étiolé chaîne avec
alternance toujours même espacement est
la référence c'était le tilleul seul
après disons disons jeu culte chiffres
en mémoire quelle est la hauteur que les
thiols aura atteint cet âge là le chêne
seul après dix ans c'est la hauteur de
référence est bien le titre de la chaîne
en mélange ont donné un peuplement qui
avait pour les chaînes une hauteur de 23
pour cent de plus que le chanteur ait
les tilleuls de cette forêt un mélange
avait 31% ou 32 % de plus que le team
sunn une démonstration simplissime de l'
avantage de mélanger
les essences ça c'est élémentaire ça va
pour les écoles mais maintenant la
recherche a repris cette notion de
mélange et c'est une équipe scientifique
en fait qui a passé presqu'inaperçu c
est parue dans science le 4 octobre 2018
saillantes mélange d'essence forestier
comparativement à peuplement pur dans
des reboisements en chine et c'est un
très grand projet qui a eu lieu il a
démarré en 2000 à 2008 je crois est dix
ans plus tard on a publié là dessus et
on a testé sur 30 hectares très grand
nombre de parcelles des parcelles de 600
mètres carrés où on avait toute une
série de l'alternative c'était soit des
peuplements pur comment le fait
malheureusement trop souvent dans les
rues boisement soit des mélanges qui
allait jusqu'à 16 essence par par patch
parent parcelle expérimentale est là les
données ont été extrêmement un
concluante
par exemple après quatre ans la biomasse
de peuplement pur avait entre un tiers
et la moitié de biomasse par rapport de
que cas cumulés des peuplements mélange
c'est une démonstration qui est sur
internet qui est disponible maintenant
et les chinois ont fait cette recherche
en collaboration avec une quinzaine
d'universités européennes allemande et
suisse
cette publication est déjà dehors donc
c'est une démonstration scientifique que
le mélange est bien plus efficace dans
le captage de carbone
là c'est simplement combien de tonnes de
carbone de ces hauts lieux sont
séquestrés grâce à sermoise mans et bien
c'est plus du double lorsqu'on fait des
boisements mélange est maintenant
imaginez tout le bienfait supplémentaire
de peuplement mélange c'est de la
biodiversité c'est la végétation cd
anigo etc
alors que les peuplements pur c'est
d'une d'un ennui interminable d'un pas
de vis il ya pas de l'oiseau est les
seuls s'acidifient et c'est peu dire
concernant le mélange mais comme un peu
le pack look et c'est pas un mélange
gaudin subir ça mélange qu'on doit
mettre en oeuvre
intéressant cette notion utile a rappelé
de productivité biodiversité c'est pas
incompatibles au contraire parce qu on a
toujours voulu cloisonner les choses les
séparent et les organiser les
hiérarchiser et finalement la raison
l'emportent le bon sens revient et la
science nous prouve et nous démontre une
fois de plus le contraire on peut faire
de l'eau du climat de la bio diversité
des paysages et des forêts vivantes et
varié est de la productivité c'est ça le
message de fond au final c'est pas
punitif que de mettre de la biodiversité
au coeur des forêts et ça c'est très
important
ici on arrive à montrer que la synthèse
la jointure entre l'économie et
l'écologie est vraiment réaliste
c'est une belle un bel enseignement un
bel enseignement politique du coup tous
les sens du terme tant que choix en tant
que choix de société les deux sont
compatibles merci ernst d'avoir libéré
la parole la biodiversité la protection
de la nature de l'environnement et la
production sont parfaitement compatibles
alors là on n'est plus vraiment dans une
forêt ça ressemble qu'est ce que c'est
c'est une plantation ça c'est x alors
c'est un peu le modèle qui est en train
de basculer dans la deuxième étude parce
que ce n'est pas économique ça besoin
d'engrais ça nécessite des pesticides
passer des forêts plantées
artificiellement qui ont remplacé des
des forêts naturelles une forêt
naturelle fonctionner que la synergie
chacahua sa chimie qui est profitable à
l'espèce voisine
et ici on passe d'un système de
partenariat des synergies un système de
concurrence absolue lorsqu'on plan de
ces arbres tous bien même espèce ils ont
leurs racines qui ont le même stade de
développement dans le même horizon du
sol ils se battent pour la même eau pour
les mêmes substances minérales au même
moment donc c'est pas possible de
partager suffisamment à tous ils ont
tous les mêmes besoins et ses forêts
sont programmés pour être carences et
elles sont carencés par programme donc
c'est pas étonnant et on le sait
maintenant c'est mon domaine
scientifique et propriété du bois les
qualités du bois sont inférieurs dans
des forêts de ce genre là parce que des
forêts car en ces essais des forêts qui
sont sensibles aux maladies parce
qu'elles sont 46 ans un système
immunitaire entre guillemets amoindri
puisqu'ils n'ont pas toutes la chimie
nécessaire dans le sol par exemple bien
d'autres niveaux de la vie et ses forêts
la cedh est fort et fragile qui
subissent le stress hydrique qui
subissent les chaleurs beaucoup plus et
ses forêts plantées sont en général
ouvertes elles n'ont pas des lisières
hélas déjà j'ai un message intéressant
apporter entre guillemets encore
intéressant mais que j'aimerais offrir
aux à la réalité aujourd'hui m'attends à
beaucoup de boisement de ce jour là
c'est du bois précieux quand même si
même s'il n'a pas les qualités maximale
possible
ces forêts artificielles elles sont là
faisons avec
mais améliorant les en leur redonnant
une trame naturels sauvages en leur
redonnant des lisières aurore faisant un
maillage des zones forestières
artificielle toutes les landes pourrait
être maillé par une trame naturel en
lisière est à l'intérieur pour redonner
des unités d'actions des unités de vie
et comme système pourrait être mis en
place
ça serait un peu analogue au système
agricole qui a besoin d'un maillage de
végétation arborée arborescentes sauvage
ou aussi des arbres fruitiers
ici on a besoin elle remettra un
maillage naturel dans les forêts
artificielles pour leur redonner un
regain de santé aussi pour maintenir
leurs réserves en eau plus loin va voir
encore ce que signifie cette ce pool
hydrique de la forêt on entend on entend
bien moi je suis proche de la forêt
landaise et de sa tristesse légendaire
et on voit bien je vais prendre des
coups de bâton mais c'est pas grave
c'est la réalité et la réalité doit être
mise dans le débat on voit bien
l'énergie que l'on passe dans cette
forêt à couper les chaînes à couper les
bouleaux à couper les frênes à couper
les amélanchiers les genêts et toutes
ces plantes génialissime et il
semblerait qu'en les laissant ensemble
on produisent autant de pain avec calme
multipliant comme tu viennes nous le
dire et nous le démontrer en multipliant
par deux la quantité de photosynthèse
donc de biomasse donc de plans donc de
fleurs dont me devais donc de vie
etc etc et où je sais qu'il ya déjà des
essais en cours heureusement mais que
les la monoculture et la culture unique
de plantes quelle que soit sa taille
quelle que soit leur taille pardo ça
reste très très ancré dans la notion du
propre les bordures toujours fauché
toujours broyer d'ailleurs il semblerait
que les essaims d'abeilles se porte
beaucoup mieux depuis le confinement
parce que les bords de route les bords
de chemins les bords de fausser les
bords de marrons parler démarre tout à
l'heure dans la discussion des points
d'eau et et des plantes qui monte qui
monte à fleurs et à grain plus tard
concernant cit forêts plantées je suis
ingénieur forestier
je connais ce système il ya d'autres
manières de gérer la forêt ici j'ai
j'aime bien essayer de trouver une
chemin moyens déjà une une synthèse une
une ouverture par rapport à ce qui
existe et il s'agirait pas d'éliminer
les plantations artificielles qui existe
mais c'est de les mener à bon port le
mieux possible
comment s'est amélioré ses systèmes donc
supprimant une partie de ces plantations
artificielles pour permettre la
régénération naturelle en périphérie à
faire des unités de plantation enveloppé
par du végétal naturel mais on pourrait
continuer à alléger rythme de sont
maintenant au nom de la stabilité
et voilà la maintenance et les images ça
c'est des forêts gérées en futaie
jardinée des forêts où on ne coupe pas
la forêt par surface pour passer à la
suivante et on remplace par des
plantations c'est une forêt qui
suggérerait génère naturellement chaque
arbre que vous voyez jeunes sur la
gauche ou aussi en arrière fond au
milieu c'est des arbres qui sont venus
spontanément et la gestion forestière
est très fine c'est la fuite et jardiner
c'est une mécanisation plus légère au
prélève les arbres individuellement
lorsqu'ils sont mûrs mais ici et là et
on les abat de manière à faire le moins
de dégâts possible à la forêt qui
restent
et là vous avez un massif forestier qui
garde toujours sa structure globale en
prélève simplement de temps en temps un
arbre est globalement il ya la même
productivité mais avec la différence que
entre une gestion qui rasent chaque fois
nouveau la forêt vous avez une gestion
qui maintient à chaque fois la forêt en
dynamisme permanent parce que chaque
prélèvement down adultes permet à la
lumière de pénétrer dans la forêt et de
régénérer dirt provoquer un regain de
croissance sur le jeune un peuplement et
tout ça est un mélange et socialement
c'est très intéressant en parle de
structures sociales de la forêt les tout
jeunes les moyens à schwende moyennement
jeunes les adultes
elle essaie naissant les vieux qui vont
être prélevés sont en vie commune et
socialement c'est beaucoup plus riche et
là on peut aussi aborder des questions
peut-être philosophique ou scientifique
certainement c'est que les arbres
anciens ou quelque chose à enseigner aux
jeunes
qu'est ce que tu en penses et relais
ah oui
fait ces vieux arbres qui contiennent la
mémoire du monde un arbre qui a vécu
pendant des décennies a eu plein de
problèmes a assez plein de plein de
maladies de parasites de deux cyclones
quelquefois enfin pour les eaux
tropicales mais le des tempêtes des
orages des canicules des kanaks et ou de
la neige au mois de juillet et puis
d'autres clowns et canicule en deçà en
quoi un des moments tout à fait énorme
et donc si leaf toujours s'ils ont
toujours cette capacité de continuer à
vivre et à se développer c'est qu'ils
ont en eux tout ce qu'il faut et
aujourd'hui donc on a compris que notre
demande ce que relate volet bella dans
un de ses livres sur les sur
l'intelligence des armes c'est que les
vieux avons vont aider les plus jeunes à
mieux s'en sortir alors non seulement
leur fournissant de nombreux nutriments
mais également en leur fournissant des
informations des façons de se soigner
contre les parasites ou les maladies
qu'ils peuvent avoir
ça c'est c'est vraiment étonnant 1 est
plus un arbre est vieux plus et il agit
comme une espèce de grande immunitaire
de la forêt dans les forêts tropicales
on va voir un un vieil arbre de plus de
500 ans entre 500 et 700 dans tous les
kilomètres carrés 1 tous les tous les
100 hectares est chez nous en fait
quelquefois il ya encore des vieux howse
fils vous avez les arbres au peu rare
vous appeler comme ça c'est très très
vieux arbres qui sont gardés pour la
pour simplement leur présence fait est
que leur présence fait du bien
finalement aux alentours
ce qu'on n'a plus dans ces forêts e où
tout est géré de façon complètement
uniforme
dans l'hétérogénéité d'une futaie
jardinée où il ya à la fois des parties
ouvertes des parties fermés il y a donc
une plus grande diversité de une petite
mouche qui veut faire un salut fis
excuser la dent dans ces forêts denses
et forêt jardinée il ya une plus grande
diversité et il ya une étude qui a été
faite d'ailleurs par des spécialistes
des araignées sur le plateau de
millevaches un endroit qui a été
complètement plantés en douglas et sur
laquelle on se rend compte qu'il ya
plein d'insectes qui n'allait plus à
voyager qui n'avait pu se déplacer parce
qu'il a plus suffisamment de zones
ouvertes de corridors de passage pour
quelques ces animaux puissent passer et
et finalement ces petites araignées ou
on ya des secteurs où elles sont
devenues inexistantes aujourd'hui
simplement parce que ce sont ces petites
araignées qui fondent et des grands
filets qui seront emportés par le vent
et la dinde aux cases et mettre leur
fils est bien le premier corner venu
l'aider en voix contre le lemur de
douglas qui a vu juste en face à face
d'elle et elle ne voyait alors que quand
on a une forêt qui est jardiner avec des
clairières avec des ouvertures sacré des
espèces de vortex d'air ça circule
ça ça bougeait et en fait elle arrive à
passer correctement alors que quand on a
un couvert complètement uniforme ça crée
des courants d'air laminaire donc ça
accélère des choses c'est vrai mais mais
mais en fait les petits insectes
n'arrive plus certains insectes lemoine
arrive plus ou alors trop pop ne
n'arrive plus à se déplacer librement le
ballon qui allait remettre plein
d'éléments merveilleux fois qui paraît
ce merveilleux mais mais qui sont en
fait important parce que c'est des
conditions d'existence une résidence et
d'adaptation aux forêts une forêt qui
n'aurait que des vieux arbres n'aurait
pu toutes les petites bestioles toutes
les mycorhizes tous les champignons tout
ce qui permet de faire venir des jeunes
c'est pas c'est pas la même façon vive
1 et donc tous ensemble
en fait finalement sacré un peuplement
multi-espèces multi-âges multiforme et
qui qui va permettre à ses forêts de de
bien c'est exister de bien se développer
là paris france marie france oui en fait
je voulais me demander à ernst de nos
deux nous prolonger cette comparaison
enfin cette réflexion sur la la
plantation uniforme qui en général on
parle de la monoculture et le
prolongement de la monoculture c'est la
coupe rase et en général une coupe rase
qui se fait indépendamment du temps de
la lune du moment dans l'année et que
cette plantation industrielle qui est
censé nous a menés de façon efficace du
bois pour a priori déconstruction du
papier ou autre mais en tout cas ça nous
mène à dubois qui est souvent de
mauvaise qualité et qui fait qu' on a
parfois de plus en plus de charpentier
ou d'artisans du bois qui se retrouvent
avec des bois qui n'ont pas les mêmes
résistances et les mêmes propriétés
mécaniques parce que couper à n'importe
quel moment
c'est ce que j'avais découvert et qui
m'avait fasciné dans votre ouvrage
c'est un aspect important
il ya l'aspect aussi de la forêt qui
reste bon lorsqu'il est une coupe rase
il reste pas de forêt mais même dans la
gestion d'une fuite et jardiner c'est
important de ne pas couper n'importe
quand en été les absences elles sont en
pleine croissance extrêmement
vulnérables le cambium c'est une assise
cellulaire extrêmement sensible et en
été vous provoquer des blessures aux
arbres restants lorsque vous extrayez
des arbres de la forêt et c'est bien sûr
bon s'infecter vont être colonisée par
les champignons etc
c'est pour ça que traditionnellement on
préfère à votre sphère de gestion
forestière en hiver lorsque le sol est
gelé parce que les machines remue le sol
blesse les racines mais beaucoup de
maladies fongiques des arbres montent
des racines dans le tronc c'est les
blessures racinaire qui vont provoquer
la pourriture rouge chez l'épicier a par
exemple
donc ça c'est un aspect couper les
arbres lorsque laforest n'en souffre pas
et là il faut vraiment faire attention
sinon impact est un patrimoine auquel
vous tenez
ensuite il ya des questions très
intéressantes qui sont sur lesquels j'ai
travaillé pendant très longtemps sur
lesquels show continue de travailler ses
dimensions tout à fait étonnante
cosmique quand les ambres qui ont été
inspirés par pour ce qui me concerne par
les anciens mon grand-père pratique
encore une agriculture lunaire et bien
toutes les anciennes cultures savait
qu'en plus du soleil la lune joue un
rôle très important
et là on n'a pas voulu savoir ça le
patriarcat omniprésent à éliminer la
lune la lune et ce qui est féminin dans
le monde actif alors que les anciennes
cultures ont maintenu un équilibre
et aujourd'hui mes recherches sur permis
de découvrir que la lune est un facteur
beaucoup plus important que ce qu'on
imagine pour la physiologie pour la
germination et même pour les qualités du
bois en fonction de la date d'abattage
j'étais surpris par l'importance et
jusqu'où ça va chercher je pensais que
le rythme si nos dictionnaires donc la
lune par rapport au soleil pleine lune
la lune croissante décroissante les
marais tout ça c'est le rythme et si
modique là je m'attendais à trouver
quelque chose et on l'a trouvée mais
l'étonnement c'est lorsqu'on a testé
avec les mêmes données scientifiques
c'était des milliers des dizaines de
milliers de données on a testé les
questions qu'on aurait pas posé si on ne
savait pas que les anciens avaient des
attritions à ce niveau là c'est de se
poser la question est ce que la lune nos
telle ou telle constellation joue un
rôle sur les propriétés du bois eh bien
oui
scientifiquement et on a pu publier ceux
ci donc un cosmos énorme s'ouvre à nous
jusqu'à la propriété d'un arbre dans son
bois en fonction de la date d'abattage
ça nous laisse des champs
d'investigation absolument
heureusement que tu es loin de la
retraite ernst est parce que est réservé
est décédé pour des nouvelles surprises
ce qui est fait et francis hallé de
montre bien l'exemple marcel douchez et
bien d'autres d'ailleurs juste parce que
la question a été posée bien évidemment
et on va rester encore une minute mème
si le temps passe mais le temps passe le
solent on ne voit pas passer mais passe
quand même un très grave finalement
g sursee sur ces images parce que la
question était posée par sms mais peu
importe
qu'est ce que est ce que parce que cette
question est récurrente et ce serait
bien qu'on la traite ici on voit cette
futaie jardinée dans laquelle on l'a dit
il y avait des jeunes des moyens des
vieux des traits lieu d sénescent etc
etc
et puis à l'être humain et qui on sort
du bois
mais est ce que c'est un problème que de
sortir du bois avec toutes les
conditions que l'on vient de préciser
n'est ce pas est ce que c'est un
problème que de sortir du bois de la
forêt parce que parce que parce qu'il y
en a qui voudrait qu on y rentre jamais
que l'on sorte pas un morceau de bois et
qu'on la préserve à tout prix est ce que
est ce qu'on peut et est-ce qu'on peut
intelligemment il semblerait que oui
combiner les deux une fois pour toutes
monsieur le professeur
merci pour cette question qui est en
fait le retour se décident tout c'est la
question climatique la question
écologique tourne autour de cette
question que fait la forêt
lorsqu on la gère de cette manière là on
envoie six piles de bois qui attendent
des grumes qui vont sortir qui vont
passer dans la filière industrielle
cette forêt ne reçoit pas au gran
d'engrais ne reçoit pas un gramme de
pesticides c'est une forêt naturelle
avec sa fertilité propre qui est
maintenue au travers des siècles
alors quand on en extrait les bois cette
forêt produit quelque chose comme 10 ou
15 mètres cubes par hectare et par année
de grumes qu'on peut sortir sans aucune
arrière pensée elle reste fertile et
bien cette forêt est une pompe à carbone
en fait qui n'a pas besoin d'intrants
elle est en fait une source de biomasse
ligneuse qui nous permet de construire
qui tous permet d'aménager l'intérieur
moi j'ai doublé tout mais paroisse de ma
maison avec du bois pour la rendre plus
confortable au moins avoir besoin de
chauffer et bien cette forêt c'est une
pompe à carbone et 7 m'empare carbone
c'est le contraire de ce qu'on fait dans
le domaine industriel la construction
c'est se baser sur les énergies fossiles
sur des matériaux non renouvelable qui
nécessite de l'énergie fossile pour être
élaboré et mis en place le béton l'acier
et c'est ici en un matériau comme
naturellement associée à d'autres
associent à des fondations en tout cas
encore béton naturellement mais ici
c'est un matériau renouvelable qui va
séquestrer du carbone plutôt que d'en
produire dans la construction
on a fait le calcul pour des bâtiments
bois à la fin de la construction du
bâtiment vous avez eu besoin d'énergie
pour le construire
mais vous avez finalement plus d'énergie
qu'ils étaient stockés dans la forme du
bâtiment
quand vous n'avez besoin comme énergie
grise donc là un bâtiment en bois bien
conçu est un bienfait pour le team hm
puisqu'il stocks plus de carbone qu'il
n'en émet il délaisse l'atmosphère de
son trop plein de dioxyde de carbone
place je parle de construction bois mais
les arbres les lisières forestières
on peut pas les laisser se développer un
défunt indépendamment est effectivement
né et ayant besoin d'une gestion
régulière les routes forestières ont
besoin d'être libéré et bien ici vous
avez de la biomasse à disposition la
biomasse ligneuse qui permet de stocker
du carbone dans les sols et en
particulier celles agricoles parce que
sur l'agricole en perdu leur biomasse
il était d'origine forestière au départ
les seuls européens
et bien ce stock de biomasse a été
dégradée a été dégradé et cette biomasse
est reparti dans l'atmosphère ce que
l'agroforesterie confort maintenant
c'est de restituer ces biomasse dans les
sols elle est régénéré c'est ce qu'on
voit ici sur cette image on a un trop
plein de dioxyde de carbone dans
l'atmosphère 200 parts par million cdd
par deux du volume aérien on a passé de
300 à 400 c'est ce qui provoque le
réchauffement climatique est bien gras
l'agroforesterie et la construction en
matériau renouveler
bhl c'est à dire avec du bois avec de la
paille combiné à des matériaux
nécessitant peu d'énergie grise l'argile
ou alors la terre compactée ou alors la
réintroduction de matière organique dans
les sols permettrait de transférer ce
carré rouge de 300 à 400 c'est 100 parts
par million
les restructurer les restituer au sol et
dans le construit donc ici on a une
activité un champ d'activité très
intéressant qui nous permet de nous de
rééquilibrer non seulement le climat
mais aussi le problème écologique
jusqu'où m'entendais très très bien nous
te sous je vais tenter de dire de thé
couteau religieusement nous entendons
toutes les perturbations sur mon écran
c'est très clair d'un problème d'un
problème atmosphérique on peut en faire
une solution écologique pour tous mais
j'aime bien les jeux bien résumé c'est
un génie la réserve est ici tu fais
encore une fois la démonstration
personnellement je crois cette image je
crois oui c'est mais toi tu tires hélas
la terre de droite et doit tirer la
terre de gauche alors la terre de gauche
je les prix bas évidemment pour que la
comparaison soit pertinente je les prie
dans un sol labouré travail et des puits
depuis des décennies qui est
probablement trop souvent nu et éroder
on a parlé d'érosion et de ce drame
ce drame de civilisation qu'est
l'érosion et et puis l'autre la poignée
la poignée de terre fertile humifère est
riche et pour et de champignons
je les plaies au pied d'une haie mais a
dit m à dix mètres d'écart entre entre
les deux magnifiques
c'est aussi simple que ça et d'un côté
ça sent la base et la putréfaction et de
l'autre côté ça sans lui mu ça sent la
vie on ne sait pas la fécondité cher à
france
ce francis par ici juste pour un chiffre
va pas trop s'attarder il faudra ouvrir
aussi je pense
l échange avec mais là ces trois
chiffres très simple à chaque endroit
vous avez un certain certaine quantité
de précipitations à mesure ça en cm 1 cm
de précipitations combien de centimètres
un ordre donné alors chez nous ici c'est
à peu près 1 m par année qu'on a de
précipitations 100% et bien la forêt
pour elle même pour faire sa biomasse
avec l'eau qu'elles gardent les lisières
qu'elle se constitue avec la faune que
les berges avec son accroissement ces
dix à quinze mètres cubes par hectare et
par année elle a besoin de la moitié ou
des deux tiers de ces sons % elle reste
elle n'a pas besoin elle la laisse
diffusé dans le sous-sol dans la nappe
phréatique elle alimentait source
les rivières dans lesquels circule
détruites et les saumons et c'est donc
cette percolation
c'est l'apport de la forêt aux paysages
vivants
autour d'elle elle permet la vie dans le
paysage et les sols agricoles sont
alimentées par ces éponges forestière à
proximité vous supprimez cette éponge et
vous êtes obligés d'arroser les zones
cultivées artificiellement aider avec un
arrosage technique alors qu'un seul bien
maillé en forêt en est à son arrosage
spontanée autre front n'avait pas
d'arrosage par pompage ça se faisait par
le système bocage et qu'on pourrait à
tout à fait remettre en place pour
profiter de ces 30 à 50% que la forêt
offre à son environnement
on passe vite à matignon si tu veux la
suivante
j'aime a rappelé ta formule qui dit
partout où elle peut la terre appellent
des armes n'est ce pas il est beaucoup
d'endroits où elle appelle l appel des
arbres j'imagine aussi un vallon une
jolie vallée arboré on coupe les arbres
dans laquelle il ya un joli ruisseau et
puis un an après 1 à couper les arbres
il ya plus de ruisseaux et ça rejoint ça
parce qu'on a toujours peur de la
concurrence dollar l'arbre va prendre
l'eau et une fois de plus tu nous dis le
contraire là on va stocker gérer
infiltrés et redistribuer loup et il
semblerait que même l'arbre aille très
loin sur cette question de l'eau tu as
prévu d'en parler un petit peu parce que
les questions vont pleuvoir sur la
question de l'eau ex maléfiques
raccourci mais sur ce schéma on a
exactement la réponse en fait la forêt
c'est comme une banque elle reçoit un
capital oh elle le fait fructifier ce
capital il reste il est pas perdu elle
fait pas de la concurrence à ceux qui
l'environnent la lisière elle est
tellement fertile qu'elle va avoir
tendance à s'étaler aller conquérir les
zones agricoles
hélas et c'est un travail naturellement
de retenir cette fertilité de la lisière
de la la la maintenir là où elle doit
être
on veut quand même encore cultivées
quelque chose agricole à côté et là où
on pourrait supposer une concurrence de
la forêt parce qu'il racines sont si
traçantes sous le sol mais bien plus
profond il ya l'eau qui circule malgré
tout qui va plus loin et bien là où on
suppose une concurrence c'est l'endroit
idéal
en fait entre la forêt et les cultures
c'est la zone idéale pour le m'as-tu
rage pour le bétail et là c'est quelque
chose de très intéressant de très
important pour aujourd'hui même pour
cette période
crise sanitaire c'est de reconsidérer
l'origine de la viande
d'où vient la viande qu'est ce que la
viande un gros forestière ce bétail qui
a de nouveau accès à du fourrage ligne e
dont il a besoin
si je prends le livre de abdou fourrage
et de jérôme goust c'est qu'en fait la
diète naturel du bétail à des bovins ils
ont besoin d'arbres spontanément le
bovin a besoin de cette végétation parce
qu'il est d'origine forestière
c'est comme le bison de biologie chat
c'est pas par hasard qu'il en ferait la
vache l'aurochs houle au rox européen
est d'origine forestière sa nourriture
naturelle est un mélange d'herbes âge et
de ligneux et c'est complètement
aberrant de maintenir des bovins en
système carcéral et ancien maintenant à
quel point c'est dangereux carrément
pour le développement de deux germes
pathogènes cd des questions extrêmement
graves qui sont extrêmement actuelle et
là on a une réponse magnifique c'est de
retrouver un équilibre viande et
nourriture plutôt un végétarienne où as
tu plantes retrouve un nouvel équilibre
bien plus favorable à la santé et
réfléchir à l'origine de cette viande et
si on diminue par deux la quantité de
viande consommée non maintenant le
budget viande on simplifie on en déduit
qu'on peut simplement doublé le bruit de
la viande et s'acheter de la viande
agroforestières de pâturage
beaucage et des pâturages boisés est là
on redonne vie à des paysages entier qui
produisent de la viande qu'on peut
vraiment promouvoir cette viande là
étonnamment est beaucoup plus riche ou
bien même c'est pas étonnant est
beaucoup plus riche en oméga 3 3 par
rapport au réseau méga 6 comparativement
la viande industrielle nourris au maïs
et au soja qui est très riche en oméga 6
et donc problématique pour les uns des
maladies inflammatoires
donc même la qualité de la viande vaut
plus que le prix qu'elle devrait avoir
qui est certainement le double donc la
viande agro forestière est une solution
même un autre drame écologique et
sanitaire actuelle voilà ses paysages
pour faire vite maintenant c'est un
magnifique paysage qui a montré que de
réintroduire 20% de parts d'arbres dans
un système cultiver globalement amène à
surplus de productivité puisque en
partage maintenant aussi l'espace
racinaire en descendant beaucoup plus
profondément en équilibre là
l'approvisionnement en eau est la
suivante nous permet de réfléchir aussi
de manière un peu pragmatique c'est la
loi de du paresseux qui est beaucoup
plus intéressant que le stakhanoviste de
la déforestation
c'est que avec 20% dans l'effort on
obtient 80 % du résultat est l'imbécile
celle celui qui veut 100 % du résultat
il est obligé d'ajouter 80 % des forts
donc restons à 20% des ford réintroduire
du sauvage ou du ligne de nos paysages
et on aura 80 % d'un apport qui va nous
surprendre ce sera beaucoup plus que ce
qu'on attend est ce qu'on a vu avant ce
qu'on a déjà les chiffres de ramener du
mélange amène des diversités amène même
quelque chose qui est évoqué dans
l'image suivante amène du vibratoire et
maintenant on sait que les protège audi
les fréquences vibratoire agissent sur
le vivant sur la croissance mais lorsqu
on amène des haies dans les paysages on
n'amène pas seulement des oiseaux qui
vont amener à les chercher et ramener
des graines des fientes de l'engrais du
phosphore
c'est des êtres vibrant et chantant
comme les insectes est ce qu'on sait
maintenant c'est que les oiseaux qui
chantent steam et de la croissance au
niveau vibratoire au niveau acoustique
c'est déjà connu depuis un certain temps
et maintenant d'un train de
l'expérimenter
techniquement mais moi je préfère
l'original je préfère une équipe sont
plutôt des installations techniques qui
stimule ou qui simule ne chante mans le
chant des oiseaux
c'est bien moins cher et bien plus
simples et les oiseaux chave exactement
à quel moment chanter et quelle mélodie
ça c'est la grande partition de nature
plutôt que son amante et techniquement
qui ont déjà montré parfois des effets
secondaires pas tout à fait réjouissant
donc faisant chanter nos paysages grâce
à un maillage naturel à la trame verte
des rivières végétal qui vont permettre
de cultiver naturellement sans
pesticides mais de manière très fertile
très efficace nos champs de céréales et
autres naturellement va pas les arrêter
nos cultures traditionnelles
voilà on est presque au bout avec ce que
j'avais à montrer parce que ce soir avec
hervé on est avec un groupe de hublot
n'y est donc on peut leur confirmer que
le retour des oiseaux dans les
houblonnières autre au delà du guano des
informations du brassage de l'épuration
de certains parasites
c'est bon pour la croissance le chant
est ce que tu connais le champ du
houblon de toi
il faut que tu me le fasse comprendre
mieux que ça juste aller à la fête de la
bière à munich puis de la bière quand ce
n'était pas qu'une cuit bien sûr une
anecdote que tu que tu connais peut-être
et que vous connaissez probablement mais
là que pour venir la question de
l'effort les les corps ça c'est un
travail qui a été requis a été relevé
par geneviève michon qui nous écoutent
avec un peu de décalage semble-t-il mais
qui disait que en corse la réputation de
deux feignantise qui n'est absolument
pas avéré nous ni prouvés vient du fait
qu'ils aient une fut un temps où on
cultive et beaucoup le châtaignier
encore sur le continent on s'épuise et
avec de grands efforts à cultiver du blé
à labourer etc etc
pour avoir un peu de blé pour faire du
pain et en corse mais on attendait que
les châtaignes de tombes de toute seule
puisque l'arbre à pain c'était le chat
pays et la réputation de corse est un
peu faire viendrait de cette jalousie
cette jalousie du continent qu'ils
aiment et eux ils ont un pain magnifique
très très nutritif juste parce qu'il
fait donc il tombe de l'arbre
voilà la bonne nouvelle tu parlais de
bière de houblon on peut faire d'amis
avec la châtaigne oui oui oui oui un
jeune étudiant qui blanc qui m'ont
ramené on a déjà goûté ça effectivement
alors cette agriculture du carbone
qu'est ce qu'elle nous dit voilà ce que
pourrait devenir le monde un peu partout
c'est ramener une part végétant ligneuse
dans les paysages et faire revivre avec
tout ce que le cortège de la faune
la flore sauvage polio menée et ça nous
permettra de développer des choses
magnifiques elles ça existe déjà il
suffit de s'en inspirer
ici c'est en uruguay je crois hélas et
tous les paysages ne demande qu à
ressembler à ça et ça permettra de
refaire un maillage et de regagner des
zones qu'on va aussi laissées à
elles-mêmes des zones forestières gérées
des zones intermédiaires lisières et ses
lisières vont faire des méandres
on va faire des des excroissances sous
forme de et qui vont pénétrer dans les
zones cultivées
ce qui est important c'est que le tout
soit soit relié à la fois ouverte et
reliés et mais aussi cet intéressant
important de maintenir des zones où la
nature est vraiment un livre à elle-même
un libre d'aucune intervention humaine
dirigiste mais qui est ouverte quand
même à la visite de l'homme je me suis
super soit dès que la nature attend
quelque chose de l'homme c'est pas la
nature qui sera contente une fois que
donne notre appui là c'est la question
c'est de trouver d'autres modes de vie
dans cette nature quelle est notre
fonction dans cette nature
c'est une image ici qui évoque un peu la
fonction de l'homme réussit si on ne
réussit à faire ça un peu partout on
aura trouvé une bonne réponse une
réponse qui enrichit un paysage plutôt
que de l'homme pillet de le détruire
elle s'est enrichie cement aura aussi
compris que c'est important de maintenir
certains endroits une trame forestière
intacte sauvage mais dans laquelle on a
accès ce sera un peu les forêts sacrées
les écrits grouse les forêts sacrées
dans lesquels on est invité à pénétrer
avec tout le respect des ordres qu'on
laisse mourir de leur belle mort et qui
sort en inspirant ou si spirituellement
pour l'homme et pour le paysage alentour
où on ne va pas prélever et où l'homme
vient visiter ça c'est une dimension qui
me semblent importantes aussi à redonner
dans nos paysages une forme de sacralité
grâce à cette forme de respect quand
pour lui rendre
oui effectivement merci tu citais bruno
sire 20 et le génie de l'arbre qui est
notre collègue avec hervé etc et on
parlait d'agriculteurs optimiste et
c'est vrai que quand on voit cette image
on retrouve la prospérité du paysage et
ça veut dire qu'il y en aura il y en
aura pour tout le monde d'ailleurs
on peut aussi citer francis hallé il
quand il dit j'arrive quand j'arrive à
sumatra je pense qu'ils ne va pas avoir
beaucoup d'arbres quand il était jeune
parce qu'il ya beaucoup de monde et non
au contraire parce qu'il ya beaucoup de
monde il ya beaucoup d'arbres
donc il ya beaucoup de matériaux il ya
beaucoup de fruits il ya beaucoup de
liane il ya beaucoup de beaucoup de
beaucoup et la prospérité exprimé par
cette belle belle image de yann arthus
bertrand et elles nous disent tu as elle
nous dit mais regardez au combien on
peut vivre on peut être bien tu nous a
suffisamment dit écrit et montrer que le
contact de l'arbre du bois que ce soit à
la maison dans les salles de classe dans
les établissements où on travaille dans
notre quotidien
la respiration etc on nous pose la
question de savoir pour les références
sur le chant des oiseaux mais la
meilleure chose à faire c'est de lire
ton dit on livre probablement c'est ça y
est ça sera dans ce nouveau les livres
d'enfants
ça sera aussi dans le livre d'enfant un
des arbres entre visibles et invisibles
ces mêmes sais plus quel plaidoyer c'est
plus qu'une leçon de vie c'est et puis
c'est la synthèse de beaucoup beaucoup
beaucoup de savoir évidemment on nous
pose aussi une question pour laquelle
j'ai pas la réponse puisque aux larmes
interroge directement mais peut-être
qu'hervé c'est la réponse puis toi aussi
en ski qui voyagent beaucoup parce que
tu n'as pas de frontières toi on l'avait
bien compris tu es un ambassadeur
incroyable des arbres une pose la
question de savoir loup nf qu'est ce que
devient le nf je sais qu'elle est en
cours de démantèlement oui ça c'est il
ya pas de doute là-dessus en crise
profonde
c'est pas si l'un de vous deux ou
peut-être même toi marie france qui a
pas mal circulé pour le temps de la dent
nous dans nos campagnes moi je ne sais
pas exactement ce qu'il en est du sort
de l'eau nf là tout de suite si
quelqu'un si l'un d'entre vous le sait
ou si quelqu'un dans le chat à des
informations moi j'en ai pas de récentes
je sais pas ernst tu sais ou pas il ya
un article intéressant
plusieurs articles qui viennent de
sortie dans la revue golias d'accord
numéro ok je pense qu ils ont approfondi
la question mais le nfc pas si
monolithique que ça il ya des gens qui
sans qui accélère les choses d'autres
qui y sont réticents à certaines
évolutions et il ya des cds forestier
très diverses et dans leurs manières
d'approcher les choses et là il ya aussi
des forestiers qu'il faut mentionner
c'est la rfc pana un loyer leur
faussaient réseau d'alternative
forestière cd forestier qui font partie
ou paraître de l'eau nf qui qui montre
que la forêt c'est encore autre chose
que raser planté rasé et c'est hélas et
c'est franchement qu'il faut mettre en
réseau et leur permettre de décès mais
absolument oui moi je parlais plus de
l'eau et l'air en tant que structures
menacées en tant qu'entité voilà j'ai
prouvé que je suis pas l'intérieur l'a
même pas de fonctionnement de savoir si
l'état se désengage et pas marie france
barrie et nous vous écoutons non mais
j'ai vu que récemment il ya une pétition
qui circule justement contre la
privatisation de l'eau nf et qui en tant
que service public est un petit peu
menacés comme le sont la plupart des
services publics d'aujourd'hui lettres
et l'est le monde hospitalier
l'éducation par tous les grands services
publics en général sont un peu traitée
selon des mêmes logiques qui doivent
être des logiques de profit et donc le n
r ce n'est plus seulement
au service d'un bien commun qui devrait
voilà être en protéger l'intérêt général
mais le nf souffre du fait qu'on lui
donne des des axes qui sont gérés
libéraux de rentabilité de productivité
donc il ya quand même un malaise très
puissant au sein de cet organisme parce
que beaucoup de gens se sont investis au
saint lô et 9 pour être au service de
l'art de l'intelligence de cet organisme
est donc de l'organisme plus global
qu'est la société aussi autour et à côté
de la forêt est donc aujourd'hui c'est
un ballonnet fait assez en souffrance
donc en termes de calendrier de quelles
sont les échéances pour un changement je
connais pas précisément mais je sais que
il quand même menace mais oui je reçois
comme le disait il ya forcément une
réforme profonde à faire parce qu'il ya
des choses qui fonctionnent et d'autres
qui fonctionne beaucoup moins bien
et puis n cela bien redit la forêt et
les productions et les rentables
à nous de nous ensemble dans un choix de
société
peut-être que dans leur préciser les
contours les destinations et les
exigences parce qu'il ya beaucoup
beaucoup d'ambiguïté on nous demande
ernst de revenir puisque puisque on a lu
des choses comme quoi l'arbre hydrate
est des milieux secs et cetera de sueur
sur cette hausse est tous un peu un peu
nouvelle les arbres et le nouvel et on
va on va devoir revenir sur 7 sur cette
question là qui elle aussi est publié
anton magnifique ouvrage mais il
faudrait que tu nous en dire quelques
mots que tu nous ré ouvre un petit peu
les l'esprit si je puis dire
oui cette question de nouvelles en fait
c'est une conséquence de la
photosynthèse prise vraiment dans sa
réalité biologique qu'on a beaucoup trop
souvent simplifié et la photosynthèse
décompose trois choses du dioxyde de
carbone décompose de l'eau qui est
acheminée depuis le sol et décompose la
lumière solaire
elle refait trois nouvelles choses il
fait de la biomasse elle fait du fait de
l'oxygène ça on le sait mais elle fait
aussi de l'eau nouvelles qui n'ont
jamais circulé durant l'oxygène provient
du dioxyde de carbone et l'hydrogène
provient de l'eau mais là il faut voir
c'est une eau probablement très
particulière parce que c'est de l'eau
qui dort jamais circulé qui est vraiment
né au niveau de la photosynthèse et en
particulier des angles qui a une
fonction qui est beaucoup plus forte
encore que là la trame végétal
horizontale disons ou de dimensions ce
qu'il faut savoir quand même c'est que
là pour vivre a besoin d'eau pour
l'évapotranspiration comme on a vu pour
la masoni comme le schéma ces deux tiers
prélever des précipitations
c'est de l'eau qui circule c'est un
cycle s'est donc 300 litres pour faire
un litre en kilos de biomasse mais par
claude billaud place vous avez un
demi-kilo de nouvelles qui est fort mais
est ce qui est intéressant c'est que
cette eau nouvelle est incorporé dans la
matière cellulaire mais aussi dans le
bois le bois n'est jamais tout à fait
sec dans l'aria toujours 30 40 50 100 %
d'eau dans le bois de l'arbre
et lorsque cet arbre où les bras les
branches vont mourir à s'est décomposé
casse des compositions va de nouveau
libéré de l'eau qui est de nouveau de
l'eau nouvelles qui n'ont jamais circulé
donc l'humus forestier en se décomposant
maintient une certaine humidité par la
décomposition et ça c'est intéressant
c'est une petite réserve d'eau et on
sait
au niveau du stress hydrique à quel
point c'est important d'avoir un tout
petit peu d'eau pour les plantes et là
c'est une réserve une sorte de garantie
pour traverser des périodes difficiles
alors qu'on veut leur boisé
il faut toujours partir de là où un peu
de vie est déjà en place à partir de là
où il ya les derniers à rouen on sait
que la vie est possible et recommencer
comme par exemple sur cette image ici
lorsqu'un homme en zone aride il faut
partir de là où le paysage à un peu de
verdure et ils remettent des arbres et
lorsque le terrain est un peu accidenté
lorsqu'on a des collines
j'aime bien dire que des zones arides
il nous faut faire des zones arides
c'est à dire faire des lignes de niveau
qui vont retenir les pluies est sûr
céline denis où on va planter les arbres
qui vont profiter de cette eau qui va
pénétrer en profondeur dans les lignes
horizontales à niveau et développer un
système racinaire et ainsi on peut
montrer en observe que très rapidement
en remet en route les cycles
hydrologiques
c'est quand même merci d'avoir commenté
cette image avant même que que je te le
demande
c'est une image qui nous est fournie par
mohamed ali freaky qu'il travaille au
maroc sur les arbres des arbres sculpté
par les par les bergers donc lui ai
demandé de nous envoyer cette image pour
la montre aujourd hui parce que sur tout
ce qui vient dédié dans des conditions
absolument extrême d'une difficulté
redoutable sur dur du caillou et et
pourtant le frêne pouces et pourtant le
frêne pousse très très très bien donc
c'est cette histoire d'eau et sept
boucles perpétuel et de sa création et
cetera de son assemblage l'illustré
c'est ça nous montre on est capable de
faire ça dans le haut atlas
merci mon âme est d avoir fourni cette
image il est peut-être d'ailleurs en
train de nous suivre et c'est fort
probable et des cathédrales végétal qui
poussent dans des conditions ça me toute
assez incroyable ça ça veut dire qu'on
devrait être capable de rééquiper dorée
arbres et correctement de territoire
puisque eux
les paysans les bergers l'ont fait et
ont gardé larmes sinon c'était le désert
la mort et l'exode
évidemment ce qui est intéressant est
que cette image ça nous avons
naturellement l'afrique et en ce moment
il ya une énorme invasion de criquets
pèlerins en afrique orientale où un
corne d'afrique et sept rames atik
toutes les cultures sont dévastés et là
c'est intéressant d'avoir des arbres
parce que les criquets pèlerins pourront
bien sûr prélever le feuillage des
arbres mais les hommes ne sont pas tués
par ça alors que la récolte normale a
disparu il faut toujours se met alors
que l'arbre est encore là après le
passage des criquets pèlerins elles vont
pouvoir rejeter de souche ils vont
pouvoir refaire des branches et des
feuillages donc encore une fois les
angles sont une garantie de pérennité de
vie qui traverse les difficultés et les
sécheresses et si on voit à quel point
ils sont efficaces sur le même si ici le
cri qu'elle devait passer ces armes ne
sont pas tus elles sont une garantie que
ça va continuer lee même la même période
la même saison ou la saison suivante il
y aura de nouveau d'un ver du sang quel
avons besoin de ressembler très bien que
peut-être avec quelques prédateurs et
quelques oiseaux régulateur est un peu
de diversité il ya encore une bonne
nouvelle aujourd'hui ernst qui est un
architecte vivant qui nous a rejoint
on n'en connaît pas beaucoup les
architectes du vivant il s'appelle mars
ou bourdarias bonjour marceau avec un
micro bonjour bonjour bonjour
ouais vous m'entendez oui on compte
entre c'est très intéressant cette
réaction là je trouve
ernst sur sur ces arbres qui sont en
capacité de résister de résister et
cette capacité de résilience la des
plantes pérennes et elle est tout à fait
à propos pour ce qui vous attend dans le
futur est pour et pour la capacité
qu'ont les plantes pérennes justement à
avoir une résilience en fait le fait
qu'elles stockent quelle qu'elles
construisent des structures qui leur
permet de stocker de l'énergie
ça leur donne un avantage fantastique
que sur sur les cultures annuelles où
les cultures bisannuel et c'est ce qui
je pense doit nous motiver à réintégrer
des cultures pérennes et notamment les
arbres dans notre manière de construire
l'agriculture
c'est cette capacité de résilience cette
capacité d'adaptation non seulement
cesser d outils d'aidé aux petits des
fabricants de carbone des fabricants de
sol mais des fabricants de biodiversité
mais c'est aussi des organismes avec une
inertie qui est qui et qui est un
avantage considérable sur la manière
d'alimenter le monde animal donc merci
pour profitent ces réactions là c'est
vraiment que les enrichissant pour pour
nous les techniciens en fait un power
transmettre tout ça
hervé qu'est-ce que ça t'inspire tout ça
mais bon
tout le temps tout le temps mais vont
épater d'entendre hertz nous racontez
nous parler des arbres avec autant de
passion autant d'amour mais les ce que
ça évoque pour moi cette forêt on vous
parlait tout à l'heure d'un organisme et
cet organisme en fait un organisme
s'accroît il s'accroît de plein de
façons différentes et notamment les
autres s'accroît les forêts
s'accroissent par leurs lisières sap
teaser qui est la peau de la forêt qui
vient rejoindre le sol à cet endroit là
donc on s'étonnera pas que ce soit aussi
la zone de l'élevage un de ces protéines
qui font le transfert horizontalement
entre les zones plus désertes et la
forêt pourrait ramener aussi les parties
des nutriments mais ce qui est aussi
important c'est que la forêt et mais des
racines et aimé des champignons
mycorhiziens très particulier pour
commencer à préparer la zone de cet
accroissement avant même que les arbres
soient là et donc ça fait de cette zone
ainsi john dans laquelle un certain
nombre de cultures certain nombre de
plantes sont tout à fait compatibles et
vont même au-delà être favorisée par la
présence la présence de la forêt à côté
et donc ne ne cette symbiose essaie de
trouver entre la entre la forêt en fait
et nos zones cultivées entre l'arbre et
la forêt justement dans dans cette
gestion fine de cette interaction et
notre façon d'être au monde notre façon
de vivre avec la avec la vie de vivre
avec la nature de vivre avec les arbres
et peut-être aussi dans cette meilleure
appréciation de jusqu'où on peut aller
pour faire reculer la forêt jusqu'où on
laisse la forêt venir nous rejoindre et
que dans cette interface dans sept
travaillent dans ce travail de de la
terre et du travail des hommes
finalement dans cette fécondité entre
l'homme et la nature
justement dans cette éco tonnes dans
cette lisière c'est peut-être un des
lieux sur lesquels on aura bleus plus à
avancer et le plus de progrès finalement
à réaliser voilà la vie est belle et
comment le faire et là je vois que ma
jolie france va prendre la parole ce que
c'est la rive redis nous très rapidement
ce qu'il est tard et explique à ernst
je crois qu'il connaît le perlage j'ai
pas lu expliqué parce que ça a été sans
doute l'un des premiers complices de ce
projet non seulement en fait il a été
l'un des premiers complices qui m'a aidé
à penser à écrire le film le temps des
arbres qui étaient très très inspiré de
son livre et qui m'a accompagné tout le
long et est donc vraiment je me suis
beaucoup inspiré au point que la phrase
finale du film est directement ici est
un copier coller dans l'introduction de
son livre donc je lui avais demandé
l'autorisation de pouvoir finir comme ça
en lui un randonneur donc il était à
l'origine du projet racines du projet le
temps des arbres qui lui-même a donné
naissance à des enfants et des arbres et
très tôt en fait on s'était parlé sur
2,7
on avait échangé sur la nécessité
d'intégrer les enfants et quand on parle
à mots qui est quand même beaucoup
revenus pendant toute cette conférence
est la notion de synergies synergies au
coeur de la coeur de la forêt
avec la faune et la flore de cette idée
de synergies et donc si on a grandi un
peu cette spirale de vie et qu'on arrive
à se nous mêmes nous intégrer de façon
harmonieuse et joyeuse c'est
certainement les enfants qu'on va
réussir à embarquer pour écrire un
nouveau scénario est donc un peu de mots
l'idée de ce projet c'est c'est
d'inviter des collégiens à planter des
arbres avec et chez des agriculteurs de
leur territoire pour en quelque sorte
donné racines et mes maîtres dans le
paysage tout le bon sens tout le la
magie des propos de haynes à savoir
invité la population civile à devenir
active et à prendre sa part dans cette
transition avec rocco logique et agro
écologie qui est la nôtre en fait quelle
affaire de tous participer à cet effort
de plantation pour que justement ces
rivières végétal c'est une tellement
belle expression serré bien vie végétale
qui ferait le lien entre la forêt et le
monde agricole est peut-être nos villes
enfin de créer voilà tout ce tissu east
maillage d'arbres or la forêt donc
participèrent à faire revenir tout ces
chants d'oiseaux en fait aussi un peu
sur tout le territoire donné à nos
enfants le moyen de se sensibiliser donc
je suis tellement contente de savoir que
ils auront prochainement leur version à
eux deux de vos travaux internes c'est
la même manière francis hallé prépare
également un un ouvrage pour les pour
les enfants donc ça c'est une excellente
nouvelle que j'espérais de rapatrier et
peut-être d'intégrer à ce projet ce
serait absolument magnifique on puisse
confectionner une petite mallette
pédagogique pour les enseignants les
enfants
donc voilà donner tous ces outils pour
que les enfants se sensibilisent sont
sensibilisés et ses merveilles parce que
ce dont vous nous parler c'est c'est des
comptes pour les grands enfants fait
c'est la beauté c'est la magie de la vie
c'est on vit dans un monde magique hervé
tu dis souvent la vie est belle mais la
vie est fantastique et c'est vrai que
vous nous donner ces moyens de mesurer
combien en est entouré de magie et de
capa et il faut que nous réapprenions la
capl l'émerveillement et c'est ce que
vous nous donnez est donc donnée cet
émerveillement à ses enfants pour qu'ils
se sentent gardien dépositaire et que en
plus en plantant des arbres ils
deviennent les acteurs du changement
utilise plus notre fatalisme écologique
ils ne subissent plus l'impuissance des
grands qui ne savent plus comment faire
et qui ne sont que dans les problèmes et
qu'ils ont oublié que il ya forcément
des solutions et donc donner à nos
enfants le moyen d'être des outils et
fondé des acteurs et enfin utiliser et
enfin un accueillir l'arbre pour ce
qu'il est en plus de toutes ces vertus
agronomique paysagère et autres c'est
aussi un liant et il ya beaucoup cette
idée de trait d'union qui c'est qui
s'est posé pendant cette conférence et
toutes ces conférences d'ailleurs autour
de l'arbre l'arbre en tant que trait
d'union entre les hommes entre les
consommateurs et les producteurs entre
les générations entre les ruraux et les
urbains
c'est ce qu'ils nous proposent et
l'arbre à palabre en fait dans tout ça
dans toute sa générosité qui nous invite
à nous poser à son pied même si les tout
petits on peut se retrouver les
retrouver là avec un dessin un scénario
commun et un rêve commun et voilà c'est
tout ce que propose des enfants des
arbres qui aimeraient voit la rn1
l'espèce de mix de tout ce que vous nous
donnez et qu'on le mette dans le paysage
et en même temps d'autres dans le
parcours scolaire en fait dans le
programme scolaire
c'est le rêve en attendant voilà on est
encore jeune association donc
rejoignez-nous tous ceux qui ont envie
de faire grossir cette cette aventure
pour qu'elles elles elles deviennent
fructueuse et qu'on puisse rapidement
partagé leur l'aller les fruits de
l'arbre et de l'intelligence de l'arbre
de l'intelligence des hommes avec
l'arbre donc merci beaucoup pour tout
cette inspiration parce que l on a été
très très important dans mon chemin et
dans ma réflexion donc merci
son ton chemin d'un chemin ligneux
évidemment dylan dylan et non pas
sinueux et évidemment dylan a remis les
références des enfants des arbres or sur
le chat est juste je finis sur le fait
que le temps des arbres est toujours en
replay et jusqu'à la fin du mois de mai
dans les reer d'auteur n'hésitez pas à
aller le voir très très fort et ce sur
le tchat
marie france est aussi sur le tchat
toutes les infos sont disponibles n'y a
pas de souci à les voir ce magnifique
film là aussi un plaidoyer fabuleux le
film que tout le monde attendait marie
france l'a fait et puis des enfants des
arbres qui arrive comme ça dans les
sphères et éducatif
ernst des enfants des hommes avec un
grand h de la nature et les arbres c'est
la même chose tout ça finalement
pourquoi on cloisonne tout le temps oui
c'est la même chose il suffit de
réveiller l'enfant colorado et c'est un
joueur qui reprend sa place c'est aussi
simple que ça mais oui comme enfant dans
une seule envie c'est de grimper dans
les ordres donc on va pas s'en passer
ça devrait être j'allais dire ça devrait
être comme le pinard ça n'engage que moi
ça devrait être obligatoire de monter
dans les arbres ça devrait être le
canton quand on est en troisième année
de maternelle enfin je sais pas comment
ça marche et où l'on devrait monter dans
les arbres prendre le risque que ça
marche non qu'est ce que tu en penses
il faut apprendre à marcher puis ensuite
on apprend à grimper c'est tout simple
d'abord en rang pour marcher ensuite en
grains
absolument hervé qu'est-ce que ça
t'inspire tout ça en guise de près de
près conclusion puisque nous arrivons à
la fin du créneau qui nous est offert
oui mais pour moi c'est un merveilleux
message d'espoir et filmant de confiance
aussi parce que cette intelligence entre
l'homme et la nature ne demande qu'à
qu'à éclore et de voir toutes ces
personnes sur la planète de voir toutes
ces associations de voir tous ces
enfants heureux de planter des arbres de
voir toute cette nature aussi qui comme
souligné m enfin la tempe probablement
aussi quelque chose de nous voilà tout
ça ensemble ça ça peut vous faire un un
avenir extraordinaire nous la vie est
belle bien sûr on nous propose nous
propose sur le tchad des futurs
rendez-vous les connexions mais fait
nous passer les messages
nous les relèverons bien évidemment en
tout cas il ya peu de questions ernst et
ça veut dire quoi
peu de questions ça veut dire que tu as
été d'une clarté absolument limpide plus
vite qu'il n'y a pas de commentaires
farfelus qui partent dans tous les sens
il ya peu de questions ça veut dire que
les gens étaient très très attentif
était complètement est comme nous tous
et marie france en premier lieu inspiré
et aspirer partez partez parole par ta
dextérité ton savoir que tu partages et
je le dis parce que tout le monde ne le
sait pas c'est par conçoit des vieux
copains mais mais on s'est rencontrés
grâce à toi hervé quelque part puisque
c'était à brive que que je crois avoir
croisé ernst pour la première fois et on
sait peu quitté depuis il ya eu cet
ouvrage qu'on a travaillé ensemble je
n'étais que le modeste metteur en scène
mais on a beaucoup beaucoup échangé et
que tu te met à la disposition et que tu
prennes sur toi tout ce temps de la
pédagogie de l'enseignement
on sait que tu coures l'europe de l'ong
en large et en travers à finir une
traduction une adaptation et caetera et
c est ça c'est juste fabuleux parce que
comme l'expriment tellement bien
marie france mais ça doit être son côté
féminin
ah ça suggère et ça suppose
il n'y a pas d'arrière pensée du mauvais
jeu de mots ni de parole caricatural
mais c'est vrai que ça respire dans
chacun d'entre nous tellement de choses
tellement d'ouverture ce champ des
possibles est tellement immense autour
du végétal qui nous amène à un peu
d'humilité aussi il ya l'humanité il ya
l'humus et il ya l'humilité d'observer
de regarder la plante et c'est vrai que
moi le premier confiné je vais voir
beaucoup plus mes vignes je vais à
regarder un peu plus en détails se
trouvent des nouvelles choses je
photographie même des limaces et j'en
envoie les photos à terme et qui sans
qu'ils s'en régaler qui s'en délecte et
cetera et cetera marceau correct et à
nous dire marceau qui travaille avec le
vivant qui le comprend qui le met en
réserve qui le protège lui donne de la
vie qui lui permet son expression c'est
pour ça qu'on est copain avec marceau sa
très grande qualité il en a 1000 mais
c'est un énorme spécialiste de la taille
de la vigne ça c'est fallu faire des
bons vins des bons vins grandeur nature
qui font du bien et qui sont bons à
partager marceau a pour être tout à fait
franc c'est quand même les arbres qui
vont appris à tailler la vigne
donc ce n'est pas non plus je peux pas
non plus rené m'ont beaucoup plu l'an
passé arboriste et surtout pas c'est sûr
et c'est ce cette connexion avec les
arbres aussi peut-être un peu à la fois
enfantine puisqu'on est arboriste mais
on passe notre journée à grimper dans
les arbres et en passant de journée à
grimper dans les arbres assez
nécessairement les arbres finissent par
vous transformer en fait nous tous les
jours on est là à vouloir transformer
les arbres et puis finalement c'est
celle inverse qui ce qui se passe on est
tourné dans l'armée a parfaitement relié
à la terre en permanence et parfaitement
reliés à des manières d'exprimer les
possibles des architectures les
possibles architecture de l'univers et
les choses qui fonctionnent dans
l'univers en fait les manières de
s'organiser qui fonctionne dans
l'univers et les absents et fantastique
outil de compréhension des processus du
vivant des fantastique outil de
compréhension et de lien entre ces
forces telluriques profonde
structurantes qui nous ancre et
s'efforce plutôt cosmique spirituelle
qui nous permettent de voyager de nous
déplacer de rêver de créer et je peux
dire aujourd'hui que si je suis capable
de partager cette passion se ce
sentiment là il ya un sens dans les
choses et que et que et que tout tout
tout tout chose contre construite et
produit par la nature est à l'oeuvre
dans un grand équilibre vertueux global
c'est bien c'est bien grâce aux arbres
c'est bien les arbres qui ont enseigné
cette espèce de structures mentales et
cet ancrage qui me permet de voyager
librement à travers mon esprit à travers
ma sensibilité et c'est pour ça que
d'ailleurs tous que tout ce que raconte
ernst pour moi c'est c'est fantastique
parce que c'est c'est des choses que je
ne vis que je ressens mais que j'oserais
peut-être pas raconter parce que parce
que par par pudeur en fait par pudeur de
par pudeur de parler de quelque chose de
trop intime et de et de mal compris et
donc merci ernst de me permettre de
faire exister cette partie là justement
peut-être sensible que cas là bas
construit et parle comme féminine mais
qui est en fait une des structures je
pense essentiel de l'être humain cette
altérité complète qu'on peut avoir avec
l'arbre parfaitement différents d'eux de
nous de notre intelligence c'est tout
autre approche du vivant qui nous
enrichit énormément merci beaucoup
bon il est très bien
bon ernst on continue on continue avec
l'arbre on continue avec le vivant avec
la biologie avec cette notion tel qu'on
l'a vu et qu'on revoit sur le poster de
cette intervention
cette membrane cette enveloppe
il faut il faut il faut pas crever la
membrane si on comprend bien
effectivement il faut redonner de la vie
là où elle aimerait se déployer en la
protégeant qu'armateur ces interactions
d'avoir lieu et partout il ya une
interface centre de la forêt delà des
zones cultivées leur redonner ses
structures a pu en ajouter
comme on l'a dit avant permettra la
forêt de d'entrer de nouveau dans les
zones cultivées jusqu'à atteindre des
villes et puis là aussi invité les
enfants invité la population à planter
des arbres fruitiers
je pense que ça va changer aussi se
rendre attractif ces endroits ces
interfaces
ça permettra d'observer les oiseaux
d'identifier insectes etc
une reconnexion une pensée qui me
venaient encore tête jusque pour toute
la fin pour la toute fin qu'est-ce que
l'agroforesterie pourquoi ce que ça nous
parle à tel point maintenant c'est une
chose à parallèle intéressant c'est que
l'humanité n'ait pas s'est pas
développée on sait que c'est un africain
a pris liste c'est pas en forêt
tropicale fermé c'est dans les zones de
savane que les premiers vestiges vous
les premiers les premières traces de
l'homo sapiens bien des formules
précédentes ont été trouvés donc c'est
exactement dans cette interface dans
cette zone de communication de la forêt
les zones ouvertes
là où la vie la faune se développe au
maximum en afrique c'est les savanes qui
sont riches en faune ceni la forêt ni
les plans des zones herbeuses à l'état
pur et de pratiques et de
l'agroforesterie
c'est quelque part renouer avec les
racines renouer avec les origines de
l'humanité j'ai l'impression à méditer
on pouvait pas rêver meilleure
conclusion et ans mais on en n'a jamais
douté d'une conclusion la hauteur de tes
savoir de tes connaissances de cette
dextérité qui t'appartient vraiment et
surtout de cette volonté
l'acculturation de transfert avec le
plus grand nombre nous te remercions
beaucoup
m bonne continuation il semblerait qu'à
la sortie du confinement
on est en vie d'air lib on ait envie
d'air pur on ait envie de végétal de
liane de biodiversité
on est prêts marie-france est là avec
des enfants un des arbres on va planter
on va greffer on va laisser pousser
puisque on le redira jamais assez dans
la forêt et or la forêt à l'interface la
ronce et bien le perso duchesne et avec
des milliards d'euros on va faire des
milliards d'arbres etc etc
donc on va y arriver on va tous y mettre
un petit peu
ernst salut à toi merci vraiment
beaucoup beaucoup beaucoup de
commentaires sur le facebook et sur le
chat de facebook de félicitations de
félicitations pour ce beau voyage
initiatique au coeur de l'arbre
marie france on te saluons te dis à
bientôt merci merci infiniment à vous
tous merci ernst pour ce voyage et ce
cadeau s est à vous tous merci beaucoup
merci merci marceau merci mars au salut
frérot a très vite
hervé je te salue pas puisqu'on se
retrouve sur cette même chaîne tout à
l'heure avec dylan toujours aux manettes
pensa de servir un bon demi il paraît
que les fûts de bière ça se conserve pas
longtemps qu'ils vont jeter beaucoup
c'est quand même un grand gâchis
on se retrouve sur cette même chaîne
tout à l'heure à 19h pour notre deuxième
série de l'atelier sur le houblon madame
messieurs nous vous remercions cher
heintz a très vite au revoir salut salut

Partager sur :