Triple Performance

Implanter des engrais verts en vigne : Différence entre versions

De Wiki Triple Performance
imported>Unknown user
 
(Une révision intermédiaire par le même utilisateur non affichée)
Ligne 7 : Ligne 7 :
 
|ImageCaption=
 
|ImageCaption=
 
}}
 
}}
 +
 +
 
= 1. Présentation =
 
= 1. Présentation =
 
<br /><br />
 
 
== Caractérisation de la technique ==
 
== Caractérisation de la technique ==
 +
<youtube>https://www.youtube.com/watch?v=eaGGwD-xb6A</youtube>
  
 
=== Description de la technique : ===
 
=== Description de la technique : ===
 +
L'implantation d'engrais vert en vigne consiste à semer un couvert à la fin de l'été ou à l'automne dans les inter-rangs, qui va se développer très fortement au printemps avant d'être détruit, le couvert n'a pas vocation à être récolté. Les aspects techniques doivent être réfléchis si on veut bénéficier des effets positifs attendus au niveau du sol sans conséquences négatives pour la vigne. C'est une pratique distincte de l'enherbement des parcelles, qui consiste elle à conserver une couverture du sol permanente (voir fiche technique [[Pratiquer l'enherbement total en vigne|Pratiquer l'enherbement total en vigne]]).
  
L'implantation d'engrais vert en vigne consiste à semer un couvert à la fin de l'été ou à l'automne dans les inter-rangs, qui va se développer très fortement au printemps avant d'être détruit, le couvert n'a pas vocation à être récolté. Les aspects techniques doivent être réfléchis si on veut bénéficier des effets positifs attendus au niveau du sol sans conséquences négatives pour la vigne. C'est une pratique distincte de l'enherbement des parcelles, qui consiste elle à conserver une couverture du sol permanente (voir fiche technique [[Pratiquer l'enherbement total en vigne|Pratiquer l'enherbement total en vigne]]).
 
 
=== Précision sur la technique : ===
 
=== Précision sur la technique : ===
 +
==== Choix des espèces ====
 +
Le choix du couvert doit être fait en fonction des raisons qui amènent à s'orienter vers cette pratique, du type de développement que l'on souhaite (rapide, facile à détruire...), des ressources en eau dont l'on dispose et du budget que l'on y consacre.
 +
 +
[[image:0e03426be447f860d55163b7394605c4.jpg|frame|center|Couverts et engrais verts en viticulture biologique<ref>AgrobioPerigord - Couverts et engrais verts en viticulture biologique http://www.agrobioperigord.fr/upload/article-couvert-&-engrais-verts-en-viticulture-bio-auxilliaire-bio-frab-mai-2017.pdf</ref>]]
  
* '''Choix des espèces'''
+
On distingue les engrais verts ayant une aptitude à fournir du carbone "lent" (cas des graminées) et ou du carbone "rapide" (cas des crucifères ou des légumineuses, qui apportent aussi de l'azote). Les espèces peuvent être utilisées en pure ou en mélange, afin de disposer d'une formulation équilibrée entre carbone lent, rapide et azote assurant une dégradation correcte de la matière organique par les micro-organismes.
Le choix du couvert doit être fait en fonction des raisons qui amènent à s'orienter vers cette pratique, du type de développement que l'on souhaite (rapide, facile à détruire...), des ressources en eau dont l'on dispose et du budget que l'on y consacre.
 
[[image:0e03426be447f860d55163b7394605c4.jpg|lien=|alt=]] Source : [http://www.agrobioperigord.fr/upload/article-couvert-&-engrais-verts-en-viticulture-bio-auxilliaire-bio-frab-mai-2017.pdf Couverts et engrais verts en viticulture biologique], Agrobioperigord
 
  
On distingue les engrais verts ayant une aptitude à fournir du carbone "lent" (cas des graminées) et ou du carbone "rapide" (cas des crucifères ou des légumineuses, qui apportent aussi de l'azote). Les espèces peuvent être utilisées en pure ou en mélange, afin de disposer d'une formulation équilibrée entre carbone lent, rapide et azote assurant une dégradation correcte de la matière organique par les microorganismes.
+
Pour en savoir plus, consultez le tableau comparatif des espèces de l'IFV Sud-Ouest [http://www.ecophytopic.fr/sites/default/files/Esp%C3%A8ces%20couvert%20engrais%20vert%20vigne.PNG (ici)] ou d'Agrobio Périgord [http://www.agrobioperigord.fr/upload/article-couvert-&-engrais-verts-en-viticulture-bio-auxilliaire-bio-frab-mai-2017.pdf (ici, voir pages 33-34)] ainsi que les [http://www.vignevin-occitanie.com/wp-content/uploads/2019/02/Fiches-engrais-verts.pdf fiches espèces de l'IFV Sud-Ouest Avoine, Orge, Trèfle incarnat, Féverole, Vesce commune, Navette fourragère et Moutarde blanche]<ref>Fiches espèces de l'IFV Sud-Ouest Avoine, Orge, Trèfle incarnat, Féverole, Vesce commune, Navette fourragère et Moutarde blanche http://www.vignevin-occitanie.com/wp-content/uploads/2019/02/Fiches-engrais-verts.pdf</ref>.
Pour en savoir plus, consultez le tableau comparatif des espèces de l'IFV Sud-Ouest [http://www.ecophytopic.fr/sites/default/files/Esp%C3%A8ces%20couvert%20engrais%20vert%20vigne.PNG (ici)] ou d'Agrobio Périgord [http://www.agrobioperigord.fr/upload/article-couvert-&-engrais-verts-en-viticulture-bio-auxilliaire-bio-frab-mai-2017.pdf (ici, voir pages 33-34)] ainsi que les [http://www.vignevin-occitanie.com/wp-content/uploads/2019/02/Fiches-engrais-verts.pdf fiches espèces de l'IFV Sud-Ouest Avoine, Orge, Trèfle incarnat, Féverole, Vesce commune, Navette fourragère et Moutarde blanche].
 
  
* '''Implantation'''
+
==== Implantation ====
 
Le sol doit être suffisamment émietté pour permettre une bonne levée. Sur vigne en place, un ou 2 passage de houe rotative ou de vibroculteur peut suffire. Le semis est réalisé à la volée ou avec un épandeur d'engrais, suivi idéalement d'un roulage ou d'un griffage superficiel. Un semis direct est aussi possible dans le cas d'un inter-rang enherbé ou pour semer sur les résidus de culture d'un couvert précédent (succession de couverts). Pour en savoir plus sur les matériels de semis en vigne, consultez l'article [https://www.matevi-france.com/uploads/tx_matevibase/Semis_et_destruction_des_engrais_verts_Matevi_2016.pdf Mécanisation de l'implantation et destruction des couverts] (MatéVi, 2016). L'implantation est à réaliser pendant la période des vendanges afin de profiter de conditions clémentes (températures et pluis de fin d'été ou automne), ou bien courant octobre - début novembre. La période d'implantation est à raisonner en cohérence avec les espèces d'engrais vert choisies, qui peuvent être implantées en pure ou en mélange.
 
Le sol doit être suffisamment émietté pour permettre une bonne levée. Sur vigne en place, un ou 2 passage de houe rotative ou de vibroculteur peut suffire. Le semis est réalisé à la volée ou avec un épandeur d'engrais, suivi idéalement d'un roulage ou d'un griffage superficiel. Un semis direct est aussi possible dans le cas d'un inter-rang enherbé ou pour semer sur les résidus de culture d'un couvert précédent (succession de couverts). Pour en savoir plus sur les matériels de semis en vigne, consultez l'article [https://www.matevi-france.com/uploads/tx_matevibase/Semis_et_destruction_des_engrais_verts_Matevi_2016.pdf Mécanisation de l'implantation et destruction des couverts] (MatéVi, 2016). L'implantation est à réaliser pendant la période des vendanges afin de profiter de conditions clémentes (températures et pluis de fin d'été ou automne), ou bien courant octobre - début novembre. La période d'implantation est à raisonner en cohérence avec les espèces d'engrais vert choisies, qui peuvent être implantées en pure ou en mélange.
  
* '''Entretien'''
+
==== Entretien====
 
En règle générale, aucun apport de fumure n'est à prévoir, la fertilisation du couvert ayant tendance à favoriser le développement des parties végétatives au détriment des racines. Les crucifères semées seules peuvent parfois avoir besoin d'un apport azoté si elles sont semées tardivement.
 
En règle générale, aucun apport de fumure n'est à prévoir, la fertilisation du couvert ayant tendance à favoriser le développement des parties végétatives au détriment des racines. Les crucifères semées seules peuvent parfois avoir besoin d'un apport azoté si elles sont semées tardivement.
  
* '''Destruction'''
+
==== Destruction====
 
Les différentes manières de détruire les couverts en vigne sont traitées dans la fiche technique [[Détruire les engrais verts en vigne|Détruire les engrais verts en vigne]].
 
Les différentes manières de détruire les couverts en vigne sont traitées dans la fiche technique [[Détruire les engrais verts en vigne|Détruire les engrais verts en vigne]].
<br /><br />
+
 
<br /><br />
 
 
====Période de mise en œuvre ====
 
====Période de mise en œuvre ====
Pendant l'interculture
+
* Pendant l'interculture
Sur culture implantée
+
* Sur culture implantée
<br /><br />
 
<br /><br />
 
====Echelle spatiale de mise en œuvre ====
 
Parcelle
 
<br /><br />
 
<br /><br />
 
== Application de la technique à... ==
 
  
{{smiley|positive}}
+
== Application de la technique ==
 
====Tous les types de sols : ====
 
====Tous les types de sols : ====
Facilement généralisable
+
{{smiley|positive}} Facilement généralisable
<br /><br />
+
 
{{smiley|neutral}}
 
 
====Tous les contextes climatiques : ====
 
====Tous les contextes climatiques : ====
Généralisation parfois délicate
+
{{smiley|neutral}} Généralisation parfois délicate
<br /><br />
+
 
<br /><br />
 
 
La réussite de l'implantation d'un engrais vert dépend des conditions climatiques, et la variabilité naturelle du climat méditerranéen rend la réussite des semis aléatoire.
 
La réussite de l'implantation d'un engrais vert dépend des conditions climatiques, et la variabilité naturelle du climat méditerranéen rend la réussite des semis aléatoire.
<br /><br />
+
 
<br /><br />
 
 
== Réglementation ==
 
== Réglementation ==
  
POSITIVE
+
Influence POSITIVE
<br /><br />
 
<br /><br />
 
<br /><br />
 
  
= 2. Services rendus par la technique =
+
La protection des sols est un enjeu qui doit contribuer au développement de la mise en oeuvre des couverts végétaux, c'est déjà le cas réglementairement pour les grandes cultures.
 
 
<br /><br />
 
voir +
 
 
 
== Stabilité physique et structuration du sol ==
 
  
 +
== Services rendus par la technique ==
 +
=== Stabilité physique et structuration du sol ===
 
L'implantation d'engrais verts permet :
 
L'implantation d'engrais verts permet :
 
 
* d'améliorer la structure du sol, grâce à l'action mécanique des racine des espèces implantées qui permettent d'ameublir le sol de l'inter-rang, améliorant la pénétration de l'eau et de l'air.
 
* d'améliorer la structure du sol, grâce à l'action mécanique des racine des espèces implantées qui permettent d'ameublir le sol de l'inter-rang, améliorant la pénétration de l'eau et de l'air.
 
* de protéger le sol contre l'érosion et le ruissellement en assurant une couverture du sol de l'inter-rang. Les exsudats racinaires et les microorganismes de la rhizosphère du couvert végétal contribuent également à stabiliser les particules de terre.
 
* de protéger le sol contre l'érosion et le ruissellement en assurant une couverture du sol de l'inter-rang. Les exsudats racinaires et les microorganismes de la rhizosphère du couvert végétal contribuent également à stabiliser les particules de terre.
Indice de confiance :
 
 
=== TECHNIQUE(S) COMPLEMENTAIRE(S) ===
 
[[Pratiquer l'enherbement total en vigne|Pratiquer l'enherbement total en vigne]] <br /><br /><br /><br /> [[Pratiquer l'enherbement sous le rang en vigne|Pratiquer l'enherbement sous le rang en vigne]]
 
 
=== TECHNIQUE(S) INCOMPATIBLE(S) ===
 
 
voir +
 
 
== Fourniture de nutriments ==
 
  
 +
=== Fourniture de nutriments ===
 
L'implantation d'engrais verts permet :
 
L'implantation d'engrais verts permet :
 
 
* d'améliorer la fertilité minérale, grâce à l'assimilation par certaines familles d’engrais verts d'éléments minéraux sous forme insoluble alors qu’ils sont inutilisables tels quels par la vigne (exemple : Crucifères avec la potasse). C'est la destruction de l’engrais vert qui permettra leur restitution à la vigne sous une forme assimilable. Les légumineuses contribuent à enrichir le sol en azote par fixation symbiotique de l’azote atmosphérique si le temps de culture est supérieur à 50 jours.
 
* d'améliorer la fertilité minérale, grâce à l'assimilation par certaines familles d’engrais verts d'éléments minéraux sous forme insoluble alors qu’ils sont inutilisables tels quels par la vigne (exemple : Crucifères avec la potasse). C'est la destruction de l’engrais vert qui permettra leur restitution à la vigne sous une forme assimilable. Les légumineuses contribuent à enrichir le sol en azote par fixation symbiotique de l’azote atmosphérique si le temps de culture est supérieur à 50 jours.
 
* de limiter les pertes par lessivage en assurant une couverture du sol durant l'hiver.
 
* de limiter les pertes par lessivage en assurant une couverture du sol durant l'hiver.
  
 
A noter qu’un engrais vert monté à pailles (augmentation de la cellulose, baisse de l’eau et des éléments simples solubles) peut créer une « faim d’azote » préjudiciable à la vigne. les micro-organismes présents dans le sol ont besoin d’azote pour dégrader la cellulose des pailles  
 
A noter qu’un engrais vert monté à pailles (augmentation de la cellulose, baisse de l’eau et des éléments simples solubles) peut créer une « faim d’azote » préjudiciable à la vigne. les micro-organismes présents dans le sol ont besoin d’azote pour dégrader la cellulose des pailles  
Indice de confiance :
 
  
=== TECHNIQUE(S) COMPLEMENTAIRE(S) ===
+
=== Régulation et gestion des adventices ===
[[Pratiquer l'enherbement total en vigne|Pratiquer l'enherbement total en vigne]] <br /><br /><br /><br /> [[Pratiquer l'enherbement sous le rang en vigne|Pratiquer l'enherbement sous le rang en vigne]]
+
Les espèces couvrantes et/ou à croissance rapide ont une action efficace ([[vesce]], [[ray-grass italien]], [[radis fourrager]]) à très efficace ([[sarrasin]]) pour diminuer voire empêcher le développement des plantes adventices pendant la période hivernale, en étouffant les adventices (concurrence pour la lumière).
  
=== TECHNIQUE(S) INCOMPATIBLE(S) ===
 
 
voir +
 
 
== Régulation et gestion des adventices ==
 
Les espèces couvrantes et/ou à croissance rapide ont une action efficace (vesce, ray-grass italien , radis fourrager) à très efficace (sarrasin) pour diminuer voire empêcher le développement des plantes adventices pendant la période hivernale, en étouffant les adventices (concurrence pour la lumière).      Indice de confiance :
 
 
=== TECHNIQUE(S) COMPLEMENTAIRE(S) ===
 
 
=== TECHNIQUE(S) INCOMPATIBLE(S) ===
 
 
voir +
 
  
 
== Gestion des ravageurs ==
 
== Gestion des ravageurs ==
 +
Une baisse du potentiel de nématodes à galles ([[Meloïdogyne]], [[Pratylenchus]]) peut être obtenue avec un engrais vert bien choisi comme avec la tagète des parfumeurs, l’avoine, et certaines crotalaires. L’action est obtenue grâce à des composés [[nématicide]]s exsudés ou libérés lors de la décomposition de l'engrais vert. Il faut noter que ces mêmes engrais verts n’ont aucun impact sur les nématodes vecteurs du court-noué car la profondeur d’exploration des racines de l’engrais vert est très souvent insuffisante (< 1,5 m) pour avoir une action efficace sur Xiphinema index. Les couverts d'engrais verts constituent, avant leur destruction, des habitats gîte et une source d'alimentation pour les auxiliaires de culture, en particulier pour les prédateurs généralistes.
  
Une baisse du potentiel de nématodes à galles (Meloïdogyne, Pratylenchus) peut être obtenue avec un engrais vert bien choisi comme avec la tagète des parfumeurs, l’avoine, et certaines crotalaires.L’action est obtenue grâce à des composés nématicides exsudés ou libérés lors de la décomposition de l'engrais vert. Il faut noter que ces mêmes engrais verts n’ont aucun impact sur les nématodes vecteurs du court-noué car la profondeur d’exploration des racines de l’engrais vert est très souvent insuffisante (< 1,5 m) pour avoir une action efficace sur Xiphinema index. Les couverts d'engrais verts constituent, avant leur destruction, des habitats gîte et une source d'alimentation pour les auxiliaires de culture, en particulier pour les prédateurs généralistes.
+
=== Gestion des maladies ===
Indice de confiance :
+
Les engrais verts ont un effet dépresseur dans la lutte contre au moins 2 maladies importantes : le mildiou et le botrytis, en permettant une meilleure circulation de l'eau, une diminution des projections par effet splash, en diminuant la vigueur de la vigne (cas de couverts peu riches en azote) et en améliorant la portance des sols. Attention toutefois avec des engrais verts à base de légumineuses (fabacées) qui peuvent conduire à des relargages d'azote important et une sensibilité plus gande des baies à la pourriture grise (botrytis).
  
=== TECHNIQUE(S) COMPLEMENTAIRE(S) ===
 
  
=== TECHNIQUE(S) INCOMPATIBLE(S) ===
+
== Effets sur la durabilité du système de culture ==
 +
=== Critères "environnementaux" ===
 +
====Effet sur la qualité de l'eau : ====
 +
{{smiley|positive}} En augmentation
  
voir +
+
Limite le lessivage en hiver par les pluies.
  
== Gestion des maladies ==
 
Les engrais verts ont un effet dépresseur dans la lutte contre au moins 2 maladies importantes : le mildiou et le botrytis, en permettant une meilleure circulation de l'eau, une diminution des projections par effet splash, en diminuant la vigueur de la vigne (cas de couverts peu riches en azote) et en améliorant la portance des sols. Attention toutefois avec des engrais verts à base de légumineuses (fabacées) qui peuvent conduire à des relargages d'azote important et une sensibilité plus gande des baies à la pourriture grise (botrytis).      Indice de confiance :
 
  
=== TECHNIQUE(S) COMPLEMENTAIRE(S) ===
+
====Effet sur la consommation de ressources fossiles : ====
 
+
{{smiley|negative}} En augmentation
=== TECHNIQUE(S) INCOMPATIBLE(S) ===
 
 
 
= 3. Effets sur la durabilité du système de culture =
 
  
<br /><br />
 
== Critères "environnementaux" ==
 
 
{{smiley|positive}}
 
====Effet sur la qualité de l'eau : ====
 
En augmentation
 
<br /><br />
 
Limite le lessivage en hiver par les pluies.
 
<br /><br />
 
<br /><br />
 
{{smiley|negative}}
 
====Effet sur la consommation de ressources fossiles : ====
 
En augmentation
 
<br /><br />
 
 
Le semis n'est pas très énergivore mais demande tout de même plus de travail qu'un itinéraire classique.
 
Le semis n'est pas très énergivore mais demande tout de même plus de travail qu'un itinéraire classique.
<br /><br />
 
<br /><br />
 
<br /><br />
 
== Critères "agronomiques" ==
 
  
 +
=== Critères "agronomiques" ===
 
====Productivité : ====
 
====Productivité : ====
 
Variable
 
Variable
<br /><br />
+
 
 
Les engrais verts étant cultivés lors du repos de la vigne, ils ne sont généralement peu concurrentiels, et peuvent être bénéfiques à moyen terme. Attention toutefois, l'effet inverse est possible dans les situations peu fertiles avec une destruction tardive des couverts.
 
Les engrais verts étant cultivés lors du repos de la vigne, ils ne sont généralement peu concurrentiels, et peuvent être bénéfiques à moyen terme. Attention toutefois, l'effet inverse est possible dans les situations peu fertiles avec une destruction tardive des couverts.
<br /><br />
+
 
<br /><br />
 
 
====Qualité de la production : ====
 
====Qualité de la production : ====
 
Variable
 
Variable
<br /><br />
+
 
 
Les engrais verts peuvent aider à corriger des carences azotées dans les moûts.
 
Les engrais verts peuvent aider à corriger des carences azotées dans les moûts.
<br /><br />
+
 
<br /><br />
 
{{smiley|positive}}
 
 
====Fertilité du sol : ====
 
====Fertilité du sol : ====
En augmentation
+
{{smiley|positive}} En augmentation
<br /><br />
+
 
 +
Voir le point [[#Services rendus par la technique]] - Fourniture de nutriments''' et '''Structuration des sols''' de cette fiche.
  
Voir le point''' 2. Services rendus par la technique - Fourniture de nutriments''' et '''Structuration des sols''' de cette fiche.
 
  
 
Les engrais verts stimulent l’activité biologique du sol de manière rapide et intense pendant leur croissance et surtout après enfouissement. Les quantités d’humus formées permettent d’entretenir le taux de matière organique du sol mais sont souvent insuffisantes pour le faire remonter.
 
Les engrais verts stimulent l’activité biologique du sol de manière rapide et intense pendant leur croissance et surtout après enfouissement. Les quantités d’humus formées permettent d’entretenir le taux de matière organique du sol mais sont souvent insuffisantes pour le faire remonter.
  
<br /><br />
 
<br /><br />
 
{{smiley|neutral}}
 
 
====Stress hydrique : ====
 
====Stress hydrique : ====
Variable
+
{{smiley|neutral}} Variable
<br /><br />
 
  
 
Attention en zones sèches et lors de période de forte croissance de la vigne à détruire l’engrais vert avant qu’il ne concurrence la vigne sur le plan hydrique.
 
Attention en zones sèches et lors de période de forte croissance de la vigne à détruire l’engrais vert avant qu’il ne concurrence la vigne sur le plan hydrique.
  
<br /><br />
 
<br /><br />
 
 
====Biodiversité fonctionnelle : ====
 
====Biodiversité fonctionnelle : ====
 
Pas d'effet (neutre)
 
Pas d'effet (neutre)
<br /><br />
 
  
 
Voir le point '''2. Services rendus par la technique - Gestion des ravageurs''' de cette fiche.
 
Voir le point '''2. Services rendus par la technique - Gestion des ravageurs''' de cette fiche.
Ligne 190 : Ligne 122 :
 
La présence d'un couvert joue le rôle d'habitat et de garde manger des populations d'auxiliaires de culture, mais il est détruit avant la période végétative de la vigne.
 
La présence d'un couvert joue le rôle d'habitat et de garde manger des populations d'auxiliaires de culture, mais il est détruit avant la période végétative de la vigne.
  
<br /><br />
+
=== Critères "économiques" ===
<br /><br />
 
<br /><br />
 
== Critères "économiques" ==
 
 
 
<br /><br />
 
{{smiley|negative}}
 
 
====Charges opérationnelles : ====
 
====Charges opérationnelles : ====
En augmentation
+
{{smiley|negative}} En augmentation
<br /><br />
 
  
 
En agumentation par rapport à une conduite sans couvert.
 
En agumentation par rapport à une conduite sans couvert.
Ligne 205 : Ligne 130 :
 
Compter entre 8 et 130 €/ha de coût de semences (estimation ITAB). Des semences et des mélanges produits soi-même permettent cependant une réduction importante du coût.
 
Compter entre 8 et 130 €/ha de coût de semences (estimation ITAB). Des semences et des mélanges produits soi-même permettent cependant une réduction importante du coût.
  
<br /><br />
 
<br /><br />
 
{{smiley|negative}}
 
 
====Charges de mécanisation : ====
 
====Charges de mécanisation : ====
En augmentation
+
{{smiley|negative}} En augmentation
<br /><br />
 
  
 
En augmentation par rapport à une conduite sans couvert.
 
En augmentation par rapport à une conduite sans couvert.
  
Par estimation grâce au logiciel Viticout®, l'IFV Sud-Ouest parvient à un coût d'environ 250 €/h pour le semis automnal, sur tous les inter-rangs, incluant la main d’oeuvre, le coût de la traction, l'amortissement du semoir et les semences.
+
Par estimation grâce au logiciel [[Viticout®]], l'IFV Sud-Ouest parvient à un coût d'environ 250 €/h pour le semis automnal, sur tous les inter-rangs, incluant la main d’oeuvre, le coût de la traction, l'amortissement du semoir et les semences.
  
<br /><br />
+
=== Critères "sociaux" ===
<br /><br />
+
====Temps de travail : ====
<br /><br />
+
{{smiley|negative}} En augmentation
== Critères "sociaux" ==
 
  
<br /><br />
 
{{smiley|negative}}
 
====Temps de travail : ====
 
En augmentation
 
<br /><br />
 
 
En augmentation par rapport à une conduite sans couvert. Compter près d'1h30/ha pour la préparation du sol et 2h pour le semis (estimation ITAB).
 
En augmentation par rapport à une conduite sans couvert. Compter près d'1h30/ha pour la préparation du sol et 2h pour le semis (estimation ITAB).
<br /><br />
 
<br /><br />
 
<br /><br />
 
  
= 4. Organismes favorisés ou défavorisés =
+
== Pour en savoir plus ==
 
 
<br /><br />
 
 
 
== Bioagresseurs favorisés ==
 
<br /><br />
 
 
 
== Bioagresseurs défavorisés ==
 
<br /><br />
 
 
 
== Auxiliaires favorisés ==
 
<br /><br />
 
 
 
== Auxiliaires défavorisés ==
 
<br /><br />
 
 
 
== Accidents climatiques et physiologiques favorisés ==
 
<br /><br />
 
 
 
== Accidents climatiques et physiologiques défavorisés ==
 
<br /><br />
 
 
 
= 5. Pour en savoir plus =
 
  
 
*[http://www.vignevin-occitanie.com/fiches-pratiques/les-engrais-verts-en-viticulture-2/ Les engrais verts en viticulture]
 
*[http://www.vignevin-occitanie.com/fiches-pratiques/les-engrais-verts-en-viticulture-2/ Les engrais verts en viticulture]
Ligne 271 : Ligne 161 :
 
*[http://geco.ecophytopic.fr/documents/20182/21720/upload_00003349_pdf.pdf Les couverts annuels inter-rangs en viticulture]
 
*[http://geco.ecophytopic.fr/documents/20182/21720/upload_00003349_pdf.pdf Les couverts annuels inter-rangs en viticulture]
 
*:-Gastaldi G., Dubois P., Rubin N. Association Technique Viticole de Maine et Loire (ATV49), Brochure technique, 2012
 
*:-Gastaldi G., Dubois P., Rubin N. Association Technique Viticole de Maine et Loire (ATV49), Brochure technique, 2012
 
= 6. Mots clés =
 
 
<br /><br />
 
====Méthode de contrôle des bioagresseurs : ====
 
Lutte physique
 
<br /><br />
 
====Mode d'action : ====
 
<br /><br />
 
====Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides : ====
 
  
 
== Annexes ==
 
== Annexes ==

Version actuelle datée du 29 juillet 2020 à 17:09

Cet article est issu de la base GECO[CC BY-NC-SA 3.0]. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo Geco
Icone categorie Pratiques.png Pratique agro-écologique


1. Présentation

Caractérisation de la technique

Description de la technique :

L'implantation d'engrais vert en vigne consiste à semer un couvert à la fin de l'été ou à l'automne dans les inter-rangs, qui va se développer très fortement au printemps avant d'être détruit, le couvert n'a pas vocation à être récolté. Les aspects techniques doivent être réfléchis si on veut bénéficier des effets positifs attendus au niveau du sol sans conséquences négatives pour la vigne. C'est une pratique distincte de l'enherbement des parcelles, qui consiste elle à conserver une couverture du sol permanente (voir fiche technique Pratiquer l'enherbement total en vigne).

Précision sur la technique :

Choix des espèces

Le choix du couvert doit être fait en fonction des raisons qui amènent à s'orienter vers cette pratique, du type de développement que l'on souhaite (rapide, facile à détruire...), des ressources en eau dont l'on dispose et du budget que l'on y consacre.

Couverts et engrais verts en viticulture biologique[1]

On distingue les engrais verts ayant une aptitude à fournir du carbone "lent" (cas des graminées) et ou du carbone "rapide" (cas des crucifères ou des légumineuses, qui apportent aussi de l'azote). Les espèces peuvent être utilisées en pure ou en mélange, afin de disposer d'une formulation équilibrée entre carbone lent, rapide et azote assurant une dégradation correcte de la matière organique par les micro-organismes.

Pour en savoir plus, consultez le tableau comparatif des espèces de l'IFV Sud-Ouest (ici) ou d'Agrobio Périgord (ici, voir pages 33-34) ainsi que les fiches espèces de l'IFV Sud-Ouest Avoine, Orge, Trèfle incarnat, Féverole, Vesce commune, Navette fourragère et Moutarde blanche[2].

Implantation

Le sol doit être suffisamment émietté pour permettre une bonne levée. Sur vigne en place, un ou 2 passage de houe rotative ou de vibroculteur peut suffire. Le semis est réalisé à la volée ou avec un épandeur d'engrais, suivi idéalement d'un roulage ou d'un griffage superficiel. Un semis direct est aussi possible dans le cas d'un inter-rang enherbé ou pour semer sur les résidus de culture d'un couvert précédent (succession de couverts). Pour en savoir plus sur les matériels de semis en vigne, consultez l'article Mécanisation de l'implantation et destruction des couverts (MatéVi, 2016). L'implantation est à réaliser pendant la période des vendanges afin de profiter de conditions clémentes (températures et pluis de fin d'été ou automne), ou bien courant octobre - début novembre. La période d'implantation est à raisonner en cohérence avec les espèces d'engrais vert choisies, qui peuvent être implantées en pure ou en mélange.

Entretien

En règle générale, aucun apport de fumure n'est à prévoir, la fertilisation du couvert ayant tendance à favoriser le développement des parties végétatives au détriment des racines. Les crucifères semées seules peuvent parfois avoir besoin d'un apport azoté si elles sont semées tardivement.

Destruction

Les différentes manières de détruire les couverts en vigne sont traitées dans la fiche technique Détruire les engrais verts en vigne.

Période de mise en œuvre

  • Pendant l'interculture
  • Sur culture implantée

Application de la technique

Tous les types de sols :

Positif Facilement généralisable

Tous les contextes climatiques :

Neutre Généralisation parfois délicate

La réussite de l'implantation d'un engrais vert dépend des conditions climatiques, et la variabilité naturelle du climat méditerranéen rend la réussite des semis aléatoire.

Réglementation

Influence POSITIVE

La protection des sols est un enjeu qui doit contribuer au développement de la mise en oeuvre des couverts végétaux, c'est déjà le cas réglementairement pour les grandes cultures.

Services rendus par la technique

Stabilité physique et structuration du sol

L'implantation d'engrais verts permet :

  • d'améliorer la structure du sol, grâce à l'action mécanique des racine des espèces implantées qui permettent d'ameublir le sol de l'inter-rang, améliorant la pénétration de l'eau et de l'air.
  • de protéger le sol contre l'érosion et le ruissellement en assurant une couverture du sol de l'inter-rang. Les exsudats racinaires et les microorganismes de la rhizosphère du couvert végétal contribuent également à stabiliser les particules de terre.

Fourniture de nutriments

L'implantation d'engrais verts permet :

  • d'améliorer la fertilité minérale, grâce à l'assimilation par certaines familles d’engrais verts d'éléments minéraux sous forme insoluble alors qu’ils sont inutilisables tels quels par la vigne (exemple : Crucifères avec la potasse). C'est la destruction de l’engrais vert qui permettra leur restitution à la vigne sous une forme assimilable. Les légumineuses contribuent à enrichir le sol en azote par fixation symbiotique de l’azote atmosphérique si le temps de culture est supérieur à 50 jours.
  • de limiter les pertes par lessivage en assurant une couverture du sol durant l'hiver.

A noter qu’un engrais vert monté à pailles (augmentation de la cellulose, baisse de l’eau et des éléments simples solubles) peut créer une « faim d’azote » préjudiciable à la vigne. les micro-organismes présents dans le sol ont besoin d’azote pour dégrader la cellulose des pailles  

Régulation et gestion des adventices

Les espèces couvrantes et/ou à croissance rapide ont une action efficace (vesce, ray-grass italien, radis fourrager) à très efficace (sarrasin) pour diminuer voire empêcher le développement des plantes adventices pendant la période hivernale, en étouffant les adventices (concurrence pour la lumière).


Gestion des ravageurs

Une baisse du potentiel de nématodes à galles (Meloïdogyne, Pratylenchus) peut être obtenue avec un engrais vert bien choisi comme avec la tagète des parfumeurs, l’avoine, et certaines crotalaires. L’action est obtenue grâce à des composés nématicides exsudés ou libérés lors de la décomposition de l'engrais vert. Il faut noter que ces mêmes engrais verts n’ont aucun impact sur les nématodes vecteurs du court-noué car la profondeur d’exploration des racines de l’engrais vert est très souvent insuffisante (< 1,5 m) pour avoir une action efficace sur Xiphinema index. Les couverts d'engrais verts constituent, avant leur destruction, des habitats gîte et une source d'alimentation pour les auxiliaires de culture, en particulier pour les prédateurs généralistes.

Gestion des maladies

Les engrais verts ont un effet dépresseur dans la lutte contre au moins 2 maladies importantes : le mildiou et le botrytis, en permettant une meilleure circulation de l'eau, une diminution des projections par effet splash, en diminuant la vigueur de la vigne (cas de couverts peu riches en azote) et en améliorant la portance des sols. Attention toutefois avec des engrais verts à base de légumineuses (fabacées) qui peuvent conduire à des relargages d'azote important et une sensibilité plus gande des baies à la pourriture grise (botrytis).


Effets sur la durabilité du système de culture

Critères "environnementaux"

Effet sur la qualité de l'eau :

Positif En augmentation

Limite le lessivage en hiver par les pluies.


Effet sur la consommation de ressources fossiles :

Négatif En augmentation

Le semis n'est pas très énergivore mais demande tout de même plus de travail qu'un itinéraire classique.

Critères "agronomiques"

Productivité :

Variable

Les engrais verts étant cultivés lors du repos de la vigne, ils ne sont généralement peu concurrentiels, et peuvent être bénéfiques à moyen terme. Attention toutefois, l'effet inverse est possible dans les situations peu fertiles avec une destruction tardive des couverts.

Qualité de la production :

Variable

Les engrais verts peuvent aider à corriger des carences azotées dans les moûts.

Fertilité du sol :

Positif En augmentation

Voir le point #Services rendus par la technique - Fourniture de nutriments et Structuration des sols de cette fiche.


Les engrais verts stimulent l’activité biologique du sol de manière rapide et intense pendant leur croissance et surtout après enfouissement. Les quantités d’humus formées permettent d’entretenir le taux de matière organique du sol mais sont souvent insuffisantes pour le faire remonter.

Stress hydrique :

Neutre Variable

Attention en zones sèches et lors de période de forte croissance de la vigne à détruire l’engrais vert avant qu’il ne concurrence la vigne sur le plan hydrique.

Biodiversité fonctionnelle :

Pas d'effet (neutre)

Voir le point 2. Services rendus par la technique - Gestion des ravageurs de cette fiche.

La présence d'un couvert joue le rôle d'habitat et de garde manger des populations d'auxiliaires de culture, mais il est détruit avant la période végétative de la vigne.

Critères "économiques"

Charges opérationnelles :

Négatif En augmentation

En agumentation par rapport à une conduite sans couvert.

Compter entre 8 et 130 €/ha de coût de semences (estimation ITAB). Des semences et des mélanges produits soi-même permettent cependant une réduction importante du coût.

Charges de mécanisation :

Négatif En augmentation

En augmentation par rapport à une conduite sans couvert.

Par estimation grâce au logiciel Viticout®, l'IFV Sud-Ouest parvient à un coût d'environ 250 €/h pour le semis automnal, sur tous les inter-rangs, incluant la main d’oeuvre, le coût de la traction, l'amortissement du semoir et les semences.

Critères "sociaux"

Temps de travail :

Négatif En augmentation

En augmentation par rapport à une conduite sans couvert. Compter près d'1h30/ha pour la préparation du sol et 2h pour le semis (estimation ITAB).

Pour en savoir plus

Annexes

Cette technique est évoquée les exemples de mise en œuvre suivants :


Voir les cultures suivantes :

Pratiques complémentaires


Objectifs ciblés par la pratiques

  1. AgrobioPerigord - Couverts et engrais verts en viticulture biologique http://www.agrobioperigord.fr/upload/article-couvert-&-engrais-verts-en-viticulture-bio-auxilliaire-bio-frab-mai-2017.pdf
  2. Fiches espèces de l'IFV Sud-Ouest Avoine, Orge, Trèfle incarnat, Féverole, Vesce commune, Navette fourragère et Moutarde blanche http://www.vignevin-occitanie.com/wp-content/uploads/2019/02/Fiches-engrais-verts.pdf