Différences entre les versions de « Ecimage »

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
m (The LinkTitles extension automatically added links to existing pages (https://github.com/bovender/LinkTitles).)
 
(9 versions intermédiaires par 3 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{Article issu de Geco|url=https://geco.ecophytopic.fr/geco/Concept/Ecimage}}{{Technique
{{Pratique
|Nom=Ecimage
|Nom=Ecimage
|Image=image_Ecimage.jpg
|Image=image_Ecimage.jpg
|ImageCaption=Biofil.fr}}
|ImageCaption=Biofil.fr}}
=1. Présentation=


<br />Cette technique permet d'éradiquer de façon définitive le [[taupin]].<br />
==Caractérisation de la technique==


===Description de la technique :===
L'écimage consiste à couper la végétation au dessus de la culture. Cette fauche élimine les [[adventices]] avant qu'elles s'égrènent et favorise la récolte future.


Pour plus d'informations vous pouvez consulter les liens suivants :


*https://www.cultivar.fr/technique/un-rattrapage-possible-grace-lecimeuse ;
==Objectif==
*https://www.reussir.fr/machinisme/les-ecimeuses-ont-le-vent-en-poupe ;
D’un fonctionnement proche d’une castreuse à [[maïs]], son [[:Catégorie:Objectif|objectif]] est de couper l’inflorescence des plantes indésirables pour stopper la montée à graines et la dispersion de ces dernières.
*https://www.biofil.fr/actualites/actualites-nationales/lecimage-atouts-et-limites/.
 
 
==Descriptif==
L'[[écimeuse]] sert une fois que les [[cultures]] sont bien développées et que les moyens de contrôle tel que la [[herse étrille]], l'écroûteuse/la [[houe rotative]] et la [[bineuse]] sur les [[:Catégorie:Cultures|cultures]] sarclées ne sont plus possibles. Comme beaucoup de moyen de contrôle des adventices le timing est crucial mais l'écimeuse permet d'éclaircir les graminées, la [[folle avoine]], l’[[amarantes|amarante]] et le [[chardons|chardon]]. Sur les [[chardons]], un passage trop tôt peut mener à ce que la plante talle mais ne meure pas tandis que la folle [[avoine]] nécessite un passage tous les 8 jours. Néanmoins même si le [[désherbage]] n'est pas définitif, la concurrence est limitée. Ce type d'équipement doit permettre d'écimer les adventices à tiges de plus fort diamètre et dures, en laissant passer les tiges plus fines ou les feuilles de graminées.


<br /><br />
<br /><br />
====Période de mise en œuvre====
<br /><br />
<br /><br />
====Echelle spatiale de mise en œuvre====
<br /><br />
<br /><br />
==Application de la technique à...==


<br /><br />
==Contexte d'application==
==Réglementation==
L’écimeuse doit être utilisée en complément des autres outils de [[désherbage mécanique]], comme outil de rattrapage. L’utilisation de l’écimeuse peut s’avérer difficile en raison d’un créneau de passage très court.


<br /><br />
*Cultures : tous types de culture
*Adventices : folle [[:Catégorie:Avoine|avoine]], [[rumex]], chardon
*Stade idéal de l’adventice : avant grenaison, au-dessus de la culture
*Points de vigilances :
**le réglage de l'inclinaison des couteaux nécessite de l'expérience
**la vitesse de rotation des rabatteurs doit être assez importante. Malgré cela, si la végétation est très dense, il peut y avoir bourrage sur le bâti
**quand la culture est très sale, un double passage s'avère nécessaire, son point faible reste malgré tout la folle avoine, plus insaisissable.


=2. Services rendus par la technique=


<br /><br />
==Avantages et inconvénients==
===Avantages===


=3. Effets sur la durabilité du système de culture=
*L'écimeuse peut être un plus dans la palette des outils de désherbage mécanique.
*Relativement efficace pour peu que la culture principale soit plus basse que l'adventice.
*Bonne efficacité sur le rumex et le chardon.
*Permet un dernier rattrapage.


<br /><br />
===Inconvénients===
==Critères "environnementaux"==


<br /><br />
*Sensible aux bourrages et au [[vent]].
==Critères "agronomiques"==
*Fragilité de la machine.
*Faible efficacité sur les folles avoines.


<br /><br />
==Zoom sur l'outil==
==Critères "économiques"==
Elle se compose généralement de plusieurs panneaux, de largeur comprise entre 1 et 2 m, fixés sur un châssis à repliage hydraulique ou mécanique.


<br /><br />
Généralement monté en utilisation frontale pour plus de visibilité sur la hauteur de travail, elles s’adaptent sur relevage (ou porte masse) avant ou sur chargeur frontal. 
==Critères "sociaux"==


<br /><br />
Pour les outils à lame rotative, chaque panneau reçoit 3 à 5 lames de 30 à 50 cm chacune. Elles sont reliées en partie haute à une courroie (parfois une chaîne ou des pignons) entraînée hydrauliquement (un moteur hydraulique par panneau) ce qui rend l’outil exigeant en débit d’huile: de 7 à 10 l/mn pour chaque mètre de largeur. 


=4. Organismes favorisés ou défavorisés=
La vitesse d’avancement est directement dépendante de la densité des tiges à couper et liée à la différence de hauteur entre graines indésirables et culture implantée (plus la différence est marquée, plus l’imprécision de conduite possible est grande, plus la vitesse d’avancement est élevée). Le débit horaire évolue entre 1 et 3 ha par heure suivant les modèles avec un travail qui se réalise fréquemment “par tâches”. Certains modèles peuvent être équipés d’une correction hydraulique du dévers, très utile dès que la surface du champ n’est pas parfaitement plate.


<br /><br />


==Bioagresseurs favorisés==
{| class="wikitable"
<br /><br />
|+
!Type
!Portée, fixe, auto-construire
!Portée, repliable, devers et hauteur hydraulique
|-
|Attelage
|Sur chargeur
|Sur porte masse ou relevage avant
|-
|Largeur de travail
|3 m
|6 m
|-
|Puissance nécessaire
|50 CV
|90 CV
|-
|Prix d'achat
|Environ 3000€
|11800€
|-
|Débit horaire
|0.6 à 1.5 ha/h
|1.7 à 3 ha/h
|-
|Hypothèse retenue à 6 km/h
|3.1 ha/h
|4.7 ha/h
|}
'''Exemple de prix de revient :'''


==Bioagresseurs défavorisés==
{| class="wikitable"
<br /><br />
|+
|'''Superficie adaptée'''
|15 ha
|75 ha
|-
|'''Entretien réparation'''
| colspan="2" |1.80 €/ha (lame, roulement, etc...)
|-
| colspan="3" |Prise en compte de la dépréciation de l'outil, de la traction, du carburant, des frais annexes, et de la main d'œuvre (15€/ha)
|-
|'''Coût par ha'''
|39.00€
|24.00€
|}


==Auxiliaires favorisés==
<br /><br />


==Auxiliaires défavorisés==
===Pour plus d'informations===
<br /><br />
Vous pouvez consulter les liens suivants :


==Accidents climatiques et physiologiques favorisés==
*https://www.cultivar.fr/technique/un-rattrapage-possible-grace-lecimeuse ;
<br /><br />
*https://www.reussir.fr/machinisme/les-ecimeuses-ont-le-vent-en-poupe ;
*https://www.biofil.fr/actualites/actualites-nationales/lecimage-atouts-et-limites/.


==Accidents climatiques et physiologiques défavorisés==
<br /><br />


=5. Pour en savoir plus=
==Sources==
* [https://gers.chambre-agriculture.fr/fileadmin/user_upload/Occitanie/067_Inst-Gers/documents/grandescultures/Techniques_culturales_innovantes/fiche_techniques_culturales/L_e__cimage.pdf L'écimage - Chambre d'Agriculture du Gers]


=6. Mots clés=


<br /><br />
====Méthode de contrôle des bioagresseurs :====
<br /><br />
====Mode d'action :====
<br /><br />
====Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides :====


==Annexes==
== Annexes ==
{{Liste des annexes|impact=1|evoque=1|contribueA=1|estAppliqueA=1}}
{{Pages liées}}

Version actuelle datée du 29 juin 2022 à 20:58

Biofil.fr


L'écimage consiste à couper la végétation au dessus de la culture. Cette fauche élimine les adventices avant qu'elles s'égrènent et favorise la récolte future.


Objectif

D’un fonctionnement proche d’une castreuse à maïs, son objectif est de couper l’inflorescence des plantes indésirables pour stopper la montée à graines et la dispersion de ces dernières.


Descriptif

L'écimeuse sert une fois que les cultures sont bien développées et que les moyens de contrôle tel que la herse étrille, l'écroûteuse/la houe rotative et la bineuse sur les cultures sarclées ne sont plus possibles. Comme beaucoup de moyen de contrôle des adventices le timing est crucial mais l'écimeuse permet d'éclaircir les graminées, la folle avoine, l’amarante et le chardon. Sur les chardons, un passage trop tôt peut mener à ce que la plante talle mais ne meure pas tandis que la folle avoine nécessite un passage tous les 8 jours. Néanmoins même si le désherbage n'est pas définitif, la concurrence est limitée. Ce type d'équipement doit permettre d'écimer les adventices à tiges de plus fort diamètre et dures, en laissant passer les tiges plus fines ou les feuilles de graminées.


Contexte d'application

L’écimeuse doit être utilisée en complément des autres outils de désherbage mécanique, comme outil de rattrapage. L’utilisation de l’écimeuse peut s’avérer difficile en raison d’un créneau de passage très court.

  • Cultures : tous types de culture
  • Adventices : folle avoine, rumex, chardon
  • Stade idéal de l’adventice : avant grenaison, au-dessus de la culture
  • Points de vigilances :
    • le réglage de l'inclinaison des couteaux nécessite de l'expérience
    • la vitesse de rotation des rabatteurs doit être assez importante. Malgré cela, si la végétation est très dense, il peut y avoir bourrage sur le bâti
    • quand la culture est très sale, un double passage s'avère nécessaire, son point faible reste malgré tout la folle avoine, plus insaisissable.


Avantages et inconvénients

Avantages

  • L'écimeuse peut être un plus dans la palette des outils de désherbage mécanique.
  • Relativement efficace pour peu que la culture principale soit plus basse que l'adventice.
  • Bonne efficacité sur le rumex et le chardon.
  • Permet un dernier rattrapage.

Inconvénients

  • Sensible aux bourrages et au vent.
  • Fragilité de la machine.
  • Faible efficacité sur les folles avoines.

Zoom sur l'outil

Elle se compose généralement de plusieurs panneaux, de largeur comprise entre 1 et 2 m, fixés sur un châssis à repliage hydraulique ou mécanique.

Généralement monté en utilisation frontale pour plus de visibilité sur la hauteur de travail, elles s’adaptent sur relevage (ou porte masse) avant ou sur chargeur frontal.

Pour les outils à lame rotative, chaque panneau reçoit 3 à 5 lames de 30 à 50 cm chacune. Elles sont reliées en partie haute à une courroie (parfois une chaîne ou des pignons) entraînée hydrauliquement (un moteur hydraulique par panneau) ce qui rend l’outil exigeant en débit d’huile: de 7 à 10 l/mn pour chaque mètre de largeur.

La vitesse d’avancement est directement dépendante de la densité des tiges à couper et liée à la différence de hauteur entre graines indésirables et culture implantée (plus la différence est marquée, plus l’imprécision de conduite possible est grande, plus la vitesse d’avancement est élevée). Le débit horaire évolue entre 1 et 3 ha par heure suivant les modèles avec un travail qui se réalise fréquemment “par tâches”. Certains modèles peuvent être équipés d’une correction hydraulique du dévers, très utile dès que la surface du champ n’est pas parfaitement plate.


Type Portée, fixe, auto-construire Portée, repliable, devers et hauteur hydraulique
Attelage Sur chargeur Sur porte masse ou relevage avant
Largeur de travail 3 m 6 m
Puissance nécessaire 50 CV 90 CV
Prix d'achat Environ 3000€ 11800€
Débit horaire 0.6 à 1.5 ha/h 1.7 à 3 ha/h
Hypothèse retenue à 6 km/h 3.1 ha/h 4.7 ha/h

Exemple de prix de revient :

Superficie adaptée 15 ha 75 ha
Entretien réparation 1.80 €/ha (lame, roulement, etc...)
Prise en compte de la dépréciation de l'outil, de la traction, du carburant, des frais annexes, et de la main d'œuvre (15€/ha)
Coût par ha 39.00€ 24.00€


Pour plus d'informations

Vous pouvez consulter les liens suivants :


Sources


Annexes

En crowdfunding sur
Partager sur :