Différences entre les versions de « Cycle du carbone et GES »

De Triple Performance
Aller à :navigation, rechercher
m (Début développement + plan)
m
Ligne 11 : Ligne 11 :
Comprendre son '''cycle biogéochimique''' permet de mieux saisir son importance en agriculture, et mieux apprécier les '''enjeux environnementaux et climatiques''' pour lesquels il est régulièrement mentionné.
Comprendre son '''cycle biogéochimique''' permet de mieux saisir son importance en agriculture, et mieux apprécier les '''enjeux environnementaux et climatiques''' pour lesquels il est régulièrement mentionné.


== Cycle du carbone : généralités et déclinaison à l'agriculture ==
==Cycle du carbone : généralités et déclinaison à l'agriculture==
À l'échelle d'une parcelle agricole, on peut considérer deux sources de provenances "naturelles" pour le carbone : le carbone '''atmosphérique''' absorbé par les plantes via leur activité photosynthétique, et dans une plus moindre mesure le carbone des roches mères qui peut être lentement oxydé et relâché dans les sols.  
À l'échelle d'une parcelle agricole, on peut considérer deux sources de provenances "naturelles" pour le carbone : le carbone '''atmosphérique''' absorbé par les plantes via leur activité '''photosynthétique''', et dans une plus moindre mesure le carbone des roches mères qui peut être lentement oxydé et relâché dans les sols.  


À partir du carbone atmosphérique (sous forme de CO2), les plantes produisent des molécules essentielles à leur croissance comme des glucides ou de la cellulose. Ce métabolisme énergétique génère graduellement une certaine quantité de CO2, à nouveau relâchée dans l'atmosphère. À l'issue de ce processus, le carbone restant dans les plantes est exporté par récoltes, et restitué au sol par les résidus de cultures où il sera à nouveau transformé en C02 sous l'action des microorganismes. Dans les systèmes de culture intégrant un atelier d'élevage, une part conséquente des récoltes peut être destinée à l'alimentation du troupeau. Dans cette configuration, une partie du carbone des plantes est restitué à la parcelles via les fumiers notamment. En revanche, il demeure deux sorties conséquentes du système : les pertes atmosphériques (CO2, CH4 ...) et les productions animales (viande, lait ...)<ref>F. Forge, Direction de la recherche parlementaire de CANADA, Division des sciences et de la technologie, '''La séquestration du carbone par les sols agricoles'''. 2001. https://publications.gc.ca/Collection-R/LoPBdP/BP/prb0038-f.htm</ref>.  
À partir du carbone atmosphérique (sous forme de CO2), les plantes produisent des molécules essentielles à leur croissance comme des glucides ou de la cellulose. Ce métabolisme énergétique génère graduellement une certaine quantité de CO2 par la '''respiration''', à nouveau relâchée dans l'atmosphère. À l'issue de ce processus, le carbone restant dans les plantes est exporté par récoltes, et restitué au sol par les résidus de cultures où il sera à nouveau transformé en C02 sous l'action des microorganismes. Dans les systèmes de culture intégrant un atelier d'élevage, une part conséquente des récoltes peut être destinée à l'alimentation du troupeau. Dans cette configuration, une partie du carbone des plantes est restitué à la parcelles via les fumiers notamment. En revanche, il demeure deux sorties conséquentes du système : les pertes atmosphériques (CO2, CH4 ...) et les productions animales (viande, lait ...)<ref>F. Forge, Direction de la recherche parlementaire de CANADA, Division des sciences et de la technologie, '''La séquestration du carbone par les sols agricoles'''. 2001. https://publications.gc.ca/Collection-R/LoPBdP/BP/prb0038-f.htm</ref>.  
 
En définitive, que l'on le décrive à l'échelle de la parcelle ou de la planète, le carbone est un élément en perpétuel recyclage. La spécificité d'une approche à la parcelle agricole est de pouvoir chercher à maintenir un '''équilibre entre les entrées et les sorties''', tout minimisant les pertes indésirables.
 
==Effet de serre==
<br />


== Agriculture et stockage du carbone ==
== Agriculture et stockage du carbone ==
== Effet de serre ==
<br />{{Afficher les store du portail}}
<br />{{Afficher les store du portail}}


== Références ==
==Références==
<references />
<references />

Version du 9 décembre 2021 à 16:29

Greenhouse-effect-t2.svg Séquestration, réduction des émissions, protoxyde d'azote et méthane, ...

Cycle du carbone et GESSéquestration, réduction des émissions, protoxyde d'azote et méthane, ...Greenhouse-effect-t2.svg

l'atome de carbone est un des éléments les plus abondants sur terre, et constitue un composant de base à toute forme vie connue.

Comprendre son cycle biogéochimique permet de mieux saisir son importance en agriculture, et mieux apprécier les enjeux environnementaux et climatiques pour lesquels il est régulièrement mentionné.

Cycle du carbone : généralités et déclinaison à l'agriculture

À l'échelle d'une parcelle agricole, on peut considérer deux sources de provenances "naturelles" pour le carbone : le carbone atmosphérique absorbé par les plantes via leur activité photosynthétique, et dans une plus moindre mesure le carbone des roches mères qui peut être lentement oxydé et relâché dans les sols.

À partir du carbone atmosphérique (sous forme de CO2), les plantes produisent des molécules essentielles à leur croissance comme des glucides ou de la cellulose. Ce métabolisme énergétique génère graduellement une certaine quantité de CO2 par la respiration, à nouveau relâchée dans l'atmosphère. À l'issue de ce processus, le carbone restant dans les plantes est exporté par récoltes, et restitué au sol par les résidus de cultures où il sera à nouveau transformé en C02 sous l'action des microorganismes. Dans les systèmes de culture intégrant un atelier d'élevage, une part conséquente des récoltes peut être destinée à l'alimentation du troupeau. Dans cette configuration, une partie du carbone des plantes est restitué à la parcelles via les fumiers notamment. En revanche, il demeure deux sorties conséquentes du système : les pertes atmosphériques (CO2, CH4 ...) et les productions animales (viande, lait ...)[1].

En définitive, que l'on le décrive à l'échelle de la parcelle ou de la planète, le carbone est un élément en perpétuel recyclage. La spécificité d'une approche à la parcelle agricole est de pouvoir chercher à maintenir un équilibre entre les entrées et les sorties, tout minimisant les pertes indésirables.

Effet de serre


Agriculture et stockage du carbone


Articles dans cette thématique

Portraits de ferme et retours d’expérience

Guides pratiques

Vidéos



Références

  1. F. Forge, Direction de la recherche parlementaire de CANADA, Division des sciences et de la technologie, La séquestration du carbone par les sols agricoles. 2001. https://publications.gc.ca/Collection-R/LoPBdP/BP/prb0038-f.htm
Partager sur :