Comment une marque peut-elle incarner et porter le sujet de la transition agroécologique ?

De Triple Performance
Révision datée du 29 juin 2022 à 16:54 par 127.0.0.1 (discussion) (The LinkTitles extension automatically added links to existing pages (https://github.com/bovender/LinkTitles).)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à :navigation, rechercher
Vidéo - Ver de Terre production (8 juin 2021) - Benjamin Grumbach - Durée : 44 minutes

Thumbnail youtube V2CD jpd0JI.jpg

Benjamin Grumbach, expert en communication et marketing, et fondateur de March5 et d'un Dîner pour le Climat, apporte son éclairage sur les leviers de transformation de la norme sociale pour accompagner la création de valeur jusqu'au consommateur, et en particulier le rôle des marques dans l'acculturation du consommateur et l'incarnation de la transition.

______________

🌻 REVIVEZ LA SEMAINE DE L'AGRICULTURE FRANÇAISE

Visionnez l'ensemble des replays vidéos de la semaine de l'Agriculture française en accédant à cette playlist

https://youtube.com/playlist?list=PLQ...

______________

🌾 MESUREZ VOTRE INDICE DE RÉGÉNÉRATION

Accédez au simulateur de l'indice de régénération disponible sur la plateforme digitale pour la transition agroécologique  :

https://transition.agricultureduvivant.org/indice-de-regeneration

______________

💪 DECOUVREZ LE MOUVEMENT POUR UNE AGRICULTURE DU VIVANT

Pour une Agriculture du Vivant a pour objectif d’accélérer la transition agricole et alimentaire vers l’agroécologie via la structuration de filières et la diffusion d’outils open-source. Le mouvement fédère l’ensemble des acteurs de la transition et met en place avec eux, des actions collectives et des outils performants pour pérenniser leurs systèmes de production.

https://agricultureduvivant.org/qui-s...


______________


Annexes

Transcriptions

je suis ravi de vous accueillir

aujourd'hui à ce nouveau webinaire pour
parler de comment les marques peuvent
porter incarner le sujet de la
transition est moins écologique
donc je m'appelle à neutrons minier je
suis directrice de l'association pour
une agriculture du vivant pour ceux qui
n'auraient pas participé jusqu'à présent
au webinaire de ce début de semaine pour

Afficher la suite

une agriculture du vent est une

association qui fédère plus de 160
adhérents pour accélérer la transition
abricots logique et via la structuration
de filières et la diffusion d'outils en
open source donc que ce soit sur
l'agronomie la structuration de filières
la coopération ou le financement de la
transition
et donc depuis le début de la semaine
vous êtes avec nous plus de 650
participants pour découvrir le nouvel
outil de dévaluation du score à bord
écologique des sphères s'intitule indice
de régénération et comprendre avec les
témoignages de nos adhérents comment
mettre en oeuvre concrètement et de
manière très opérationnelle cette
transaction à bord écologique au
quotidien dans leurs activités
donc aujourd'hui l'objectif de notre
session c'est d'aborder justement le
troisième pilier de notre action celui
de la pédagogie et de la communication
et de comprendre comment la
communication sur l'agroécologie peut
accompagner la création de valeur et
donc j'ai le plaisir d'accueillir avec
moi aujourd'hui dans un magasin bac clie
donc ex see you d'omnicom media group et
cofondateur de marche et de l'initiative
est menée pour le climat qui ont rejoint
depuis un peu plus de six mois je crois
à l'association et qui va pouvoir
justement vous nous éclairer sur ces
sujets passionnants dont jean pinson
pour tout le monde pendant ces séries
binaire comme nous faisons depuis le
début de la semaine je vous propose du
coup je vais demander à besoin
d'introduire la question qui va
permettre de poser le sujet de notre
échange de ce jour alors voilà comme
j'ai un passé effectivement marketing la
première question que j'ai posée selon
vous quelle est la hausse d'intention
d'achat lorsqu'une marque est perçu
positivement par les consommateurs est
ce que cette hausse d'intention à des x
1,2 par 2,4 ou est ce qu'elle est
multipliée quatre fois
et quelque chose à gagner à nouveau ton
sourire
alors c'est bien c'est
extrêmement positif quatre fois c'est
quand même énorme
malheureusement à vos 30 % qui ont des
raisons c'est 2,4 fois pas ce qui est
quand même très très très significatif
et qui donc vaut le coup d'être
travaillée quand on construit une marque
d'avoir une perception positive très
haute et ses intentions d'achat par des
quatre forcément ça fait rêver marques
fortes chasse a beaucoup évolué dans le
temps évidemment pour pas qu'il y ait de
malentendu on va paraître ce que c'est
aujourd'hui et c'est bien différent de
ce que c'était il ya 30 ou 40 ans une
marque positive aujourd'hui ce avant
tout une marque qui est sincère
c'est une marque qui quitte ce qu'elle
fait qui peut dire ce qu'elle va faire
demain mais qui en apporte la preuve
et surtout pas ce qu'on avait dans le
passé c'est à dire une marque positive
c'est des gens s'étaient démarqués de la
publicité et qui projeta une image très
lointaines souvent même mensongère en
tout cas très partiellement vrai de ce
qu'ils aient réellement et qui
n'existaient que sur les choses
positives
aujourd'hui clairement le consommateur
attend de la sincérité de la
transparence et de la vérité
et derrière on a beaucoup de marques qui
augmente leur leur opinion positive en
dix ans qu'ils font pas bien ou en
revenant sur les erreurs du passé ou en
expliquant qu effectivement ils sont en
train de changer tel ou tel élément de
leur chaîne parce que ça ne correspond
plus à ce qu'ils souhaitent de leur
marque mais que c'est difficile et je
crois que là aujourd'hui on a plein de
gens qui travaillent beaucoup et je
pense évidemment aux exploitants les
premiers aux agriculteurs on ne peut pas
tout faire tout ce qu'on veut même si on
sait ce qu'on doit faire
donc on doit y aller progressivement et
il faut aussi que les marques puissent
dire ça et quand on le fait quand on est
sincère quand on le dit à dose
homéopathique aux siens c'est le
marketing c'est bien mais à dose
homéopathique c'est un petit peu
régulièrement pour fixer la notion mais
pas trop
tout en est trop fort c'est important et
quand on dit donc à dose homéopathique
ça fonctionne
la confiance des consommateurs secret ça
vient et du coup bah alors justement à
ce sujet le concerne de l'agriculture et
d'alimentation justement c'est tous les
adhérents dont disent la même chose
c'est extrêmement compliqué aujourd'hui
dans un contexte où en fait tout le
monde connait un peu d'agriculture mais
pas bien et que la belle démarche en
tout l'essentiel aéré ceux qui n'ont
plus de place on sait très compliqué s'y
retrouver et d'arriver à faire ça de
manière claire manière sincère monoxyde
comment toi tu veux tu perçois ce sujet
justement de la transition écologique et
comment un peu bas du coup peut-être par
rapport à votre expérience personnelle
sur marchal en main comment comment vous
l'envisagez justement plusieurs
questions dans l'action qu'ils me posent
là mais je peux peut-être commencer je
pense que c'est pour ça d'ailleurs que
tu m'a proposé de deux parties de
participer à ce webinar et que j'ai
accepté c'est que moi donc tout cela
grande majorité qui me connaissent pas
que c'est en train de regarder
je viens pas du tout du monde agricole
que j'ai découvert on va dire oui à
peine plus d'un an donc j'apprends
énormément
c'est aussi pour ça qu'on est adhérente
pea dvd on y reviendra
mais clairement c'est pas facile de s'y
retrouver quand on est consommateur ou
même dans le marketing averti parce
qu'on sait pas effectivement quand j'en
ai parlé avec toi à nous plutôt la
première fois avec l'aco fonds à titre
de co fondatrice de marche five un jeune
bernois qu'ingénieur agronome de
formation et qui elle fait depuis plus
de 15 ans du conseil en développement
durable dans le monde agricole
quand elle nous explique elle nous a
expliqué il ya plus d'un an
comment ça fonctionnait ce qu'il fallait
faire ce qui existait déjà
j'ai commencé à comprendre donc il ya
d'abord une phase de prise de conscience
mais en fait une fois qu'on explique
avec des mots simples les images simples
vous avez souvent au sein de perdre et
fait la promotion du film qui se dégrade
c'est vrai qu'une fois que quelqu'un
quel que soit son métier
quel que soit son âge de films qui
s'aggrave il a du mal à consommer
donc en fait c'est pas plus compliqué
que ça il faut d'abord commencer par
l'expliqué par le montrer et ce qui est
sûr c'est que pour le consommateur c'est
difficile devant il faut chercher et
c'est pas dans un rayon supermarché
qu'on va comprendre comment on fait les
choses bien est ce que c'est que l'agro
écologie s'est pas non plus en regardant
la multitude de labels passé on peut s'y
retrouver
moi personnellement vous me demandiez la
différence entre achevé e demeter sp
c'est bien pour mon corps est ce que
c'est bien pour la planète
après quand j'ai découvert la cs voilà
il y avait des plaques label pour la csc
bien d'avoir de promouvoir le qui vend
c'est pas plus compliqué d'ailleurs
c'est pour ça je pense que vous avez
appelé votre association de cette
manière la salle ty très bien et bien il
faut juste le dire quand le temps le
répéter et l'amener vers vers du
médiatique il faut que les médias en
parlent le plus donc effectivement pour
la deuxième partie de ta question
c'est pour ça qu'on a créé marshall donc
marche live très rapidement parce qu'on
a plein de choses à se dire
c'est une fabrique d'entreprise
régénérative c'est une entreprise à
mission et notre mission c'est de capter
séquestrer le carbone dans les sols dit
autrement
avec mon autre associé front farrugia
qui comme moi vient du marketing qui je
travaillais avant avant de rencontrer
virginie
on réfléchit ça a beaucoup de modèles
régénératif pour faire du bien à la
planète et lutter contre le
réchauffement climatique
et chaque fois qu'on croyait avoir une
idée géniale virginie donc qu'il ya
depuis quinze ans est imminent mais
c'est déjà messieurs notamment
l'agriculture régénérative voilà comment
ça fonctionne et en fait là c est ce que
c'est et voilà comme on fait et puis on
a visité des exploitations et là on
s'émerveille et on s'est dit bon bah
voilà s'écrire marche va très mal file
pour accélérer des modèles qui répare la
planète mais en l'occurrence le seul on
commence par l'agriculture parce que
parce que parce que je dirais non plus
on fait c'est ce qui nourrit l'homme
c'est ce qu'elle plus primordial est une
urgence climatique nous l'a peut-être eu
plus tardivement que jean-luc si l'on
regarde mais on la voit aussi nôtres on
a dit serge lançon voilà donc voila
voila ce qui est naturel et quand on
parle de confiance et de transparence
c'est vrai qu'on a tendance à parler
d'abord consommateurs communication
marketing mais en fait je sais pas
comment vous l'avez vécu au niveau de
marshall met donc à nous au niveau du
mouvement on perçoit que c'est aussi des
créations de confiance avec le monde
agricole est justement comme des cons
des gens comme vous arrivez proposer ses
idées et ses co comment recrues aussi
cette confiance avec le monde agricole
qui est un peu échaudé des dizaines et
dizaines d'années de perte de confiance
de guerre des puits de deux paires de
liberté d'autonomie etc
comment ça se passe aussi avec seconde à
l'école quand tu dis quand des gens
comme vous tu parles du parisien qu'il
avait dans sa voiture qui n'est pour la
première fois c'est votre part et à nos
archives on l'a vécu et plusieurs fans
agricole tout simplement à l'aube en
plus moi je suis encore plus cette
caricature j'ai fait la publicité à
paris pendant 17 ans donc forcément
j'arrive dans un champ que ce soit en
creuse en normandie ou en ile de france
j'ai un regard qui est pas
nécessairement connaissance pour lui
quand même le plus plein bienveillant
dès le démarrage
bon bah là comme toute situation on
avait beaucoup d'humilité d'abord nous
on est là pour apprendre pour écouter
et puis elle et pas fin de cette
humilité parce que très vite on se rend
compte qu'il ya des gens qui travaillent
intensément qui font le maximum et qui
ne captent qu'une toute petite partie de
cette valeur donc on écoute on pose des
questions et généralement une fois que
on commence à écouter les jambes des
gens ils sont plus ouverts et
bienveillant et puis très vite le disent
mais pourquoi vous venez là et on y peut
en fait pour apprendre parce qu'il faut
qu'on il faut qu'on change de paradigme
il faut qu'on remette de la valeur chez
les agriculteurs qui travaille bien il
faut qu'on permette à ceux qui
pourraient mieux travailler pas te faire
mieux il faut leur donner les moyens les
conseils qu'ils soient financiers ou
longtemps homme de pouvoir le faire et
dont on nous écoute beaucoup parce que
nous on veut créer un modèle qui permet
d'accélérer ça moi je suis pas
agriculteur je suis même pas agronome
comme mon associé par contre on sait
accompagner des entreprises allaient
plus vite aller mieux et et à passer à
l'échelle et on se dit que si on fait
plus sur ça que vendre des voitures pour
volkswagen sarah meier est fait pour la
pour notre pays pour la planète
donc finalement la pédagogie elle
commence 3 vous avant d'être une
pédagogie à destination du consommateur
parce qu'on est en train de faire
raconter
en fait je me considère quelque part
comme un consommateur donc effectivement
oui je pense qu'il faut qu'on augmente
c'est de cette pédagogie
j'aimerais c'est ce qu'on a essayé de
faire à travers un dîner pour climat
donc je vais revenir tout de suite tu
m'a posé la question mais quand tout
d'un coup on montre ce qui se passe dans
un champ et on montre visuellement ce
que c'est que l'agriculture de
conservation des sols avec avec laurent
qu'est vice-présidente prdv laurent est
qu'on a amené télématin film et ses
chants montré des sols et l'augmentation
du nombre de de vers de terre au mètre
carré qui produit des supers
légumineuses là le consommateur et
comprend ça lui parle qui voit là
j'avais trois quarts d'heure au mètre
carré j'avais très peu de vie dans les
salles joreige ans et plus de 200 ok bon
bah le je sais pas ce qui fait comment
il le fait mais l'agriculteur il remet
de la vie dans le sol puis la vie dans
le solde du ca devrait être meilleure
pour pour ma santé et donc effectivement
en envoyant pendant plus de six mois
ces différentes exploitations toutes
plus belles les unes que les autres des
gens passionnés certain qu'ils
réussissent très bien d'autres types qui
réussissent mais on voit encore la
difficulté on s'est dit mais il faut
qu'on les aide puis de certains nous
disaient bon plus là avec le colis dont
la première vague
on sait de la vente directe ça marchait
bien ça nous amène peut-être un peu aidé
la main donc les restaurants sont fermés
depuis longtemps nous nos débouchés
principaux autres valeurs et récurrent
ils sont plus là donc c'est difficile on
a dû en crée des nouveaux puits bon ton
à paris vous voyez d'autres copains et
associe un restaurateur qui a été en
plus en difficulté parce que
complètement fermé 4
quand en plus loin
on entend plus benjamin une prime de
micro chansons
à l'eau savonneuse eux
disait que excusez moi sur mon téléphone
s'est mis à sonner je disais voilà on
s'est dit tiens les restaurateurs eux
aussi ils ont besoin de travailler ils
ont envie ici montée initiative une
chaîne costil de boutons comprenant les
meilleurs produits l'agroécologie ont
donné à des chefs exécutifs passionné
d'un niveau gastronomique pour les
remettre au travail et on cuisine des
plats qui font du bien à la planète dont
qui ont été produits en agroécologie qui
ont été transportés de la manière la
moins carboné possible évidemment on l'a
montré en trois semaines on aurait voulu
avoir des camions hydrogène mais ça ça
n'existe pas est ce parce que ça bref on
a produit ça et tout d'un coup quand des
chefs
encore une fois on parle du chef
exécutif du maroc aux fins des gens qui
ont été très très haut niveau de cuisine
quand tout d'un coup ils ouvrent la
lentille de le paka de lentilles de
laurent et qui la cuisine qui le coutil
new dj c'est incroyable c'est l'anti et
ses pois chiches la côte et j'ai jamais
fait une purée de pois chiches aussi
bonne dis donc ça c'est un produit bio
qui annonce alors celui-là il va du en
l'occurrence et il est produit en acs à
d'accord mais du coup c'est pas bien
chaud alors attends je t'explique et on
reprend l'explication est au bout d'une
demi-heure et mais il faut le dire ça
c'est génial
ah oui ok il ya non non nous chez marsh
live comme chaque année on a pas de
dogme
ce qu'il faut c'est de bien de produire
que ça que ça améliore le vivant que ça
capte plus de carbone que ça n'en émet
et ensuite on fait on peut évidemment si
un jour on peut se permettre parce qu'on
a un taux de ma dire de matières
organiques exceptionnelle en au sol de 2
- pulvérisé de 2,2 de produits
extérieurs m mais mais on est on est pas
du tout dogmatique de ce point de vue là
donc on l'a fait est là clairement on a
convaincu beaucoup de gens tour donc je
sois europe 1 rtl télé matin ils sont
beaucoup à s'être déplacés pour voir ça
il était passionné par le sujet
d'ailleurs télématin enfants paulette
way justement des talus un peu leur
réaction kkk la personne
mais journalière des journalistes qui
nous font répéter 25 fois agroécologie
c'est ça que vous dites mais qu'est ce
que ça veut dire
et puis après sans le vouloir on parle
d'agriculture régénératrice régénérative
on sait jamais dit mais du coup c'est
quoi a dit bon en fait tout ça c'est la
même chose est en fait une fois qu on en
enlève ces gros mots et combat juste de
prendre soin du sol parce que c'est ce
qu'ils produisent nos aliments et qui
font qu'ils ont un meilleur goût et qui
sont meilleurs pour notre santé bah tout
d'un coup effectivement là on casse les
barrières et personnes nous demandent
quel est le label donc ça marche
il ya un travail de simplification et de
vente visible visuel aussi cette année
puisque c'est vrai que c'est très
compliqué et s'étonne que tu arrives à
nous montrer que ça peut être sympa ce
que le fait que finances approche
systémique rend complexe quelque part la
simplification des discours donc comment
comment comment on fait ça c'est quoi
les leviers les outils de la
communication pour arriver à simplifier
cette approche systémique qui n'est pas
tout blanc ou tout noir qui est pas
clivante au contraire et réconciliatrice
et ça on sait bien qu'aujourd'hui dans
la société actuelle c'est pas le truc
qui fait le buzz à no comment comment on
fait pour voilà c'est quoi les outils de
la communication
alors tu as tout dit l'objectif c'est de
la simplicité la communication csc c'est
ça la fois simple et complexe si vous
dites toujours le même message de
manière très simple et régulièrement
tout le monde va comprendre si vous avez
un message complexe mais il faut lui il
faut le répéter mais des milliers et des
milliers de fois beaucoup plus et vous
avez convaincu beaucoup moins de gens le
problème qu'on observe là donc on se
parle souvent and c'est une sorte je
vais être un peu la gratter mais c'est
une sorte de cacophonie dans le monde
agricole
c'est que entre le nombre de la bête des
guerres de clergé intrinsèque à tout
système de toute façon on n'a pas de
communication claire et pierre la
communication de toute façon elle est
portée par ceux d'après par laval qui
est qui et qui eux aussi sont en
concurrence avec d'autres donc quand la
distribution
de telle chaîne 10 a que l'ofce njp et
avec des prix qui sont différents et une
guerre des prix
il ya une cacophonie monstrueuse le
consommateur il comprend pas et il a les
mêmes problèmes que que toute la chaîne
c'est à dire qu'à un moment il faut bien
acheter des choses bonnes mais là aussi
un portefeuille qui l'imité sait plus où
mettre tout distribuer la valeur donc
pour rééduquer faire la paix de gains de
la pédagogie sur toute cette chaîne l'a
déjà il faudrait avoir des éléments de
langage simple et de partager les mêmes
nous c'est pour ça qu'on a rejoint pour
une agriculture du lion c'est pour
justement être
ils ont dès qu'on essaye de dire un
maximum de gens mais rejoignez la paix à
des v pour avoir pour prendre les mêmes
éléments de langage
c'est pour ça que tu le sais d'ailleurs
très bien on est tout à fait supporters
de de l'indicent de régénération parce
qu'à partir du moment où on a une
trajectoire un chiffre et des mots
simples et qu'on utilise tous les mêmes
ça va commencer à prendre
c'est vrai qu'on a des discussions aussi
avec les agriculteurs qui aujourd'hui
développés circuits courts c'est pas
leur métier ont fait des communicants
donc c'est vrai que le titre aujourd'hui
des webinaires a été plus orienté sur
les marques par les acteurs ont les
mêmes problématiques et ils nous disent
elles sont très heureuses justement de
voir un désert et génération qui soit
parce que souvent ils sont en bio ceux
qui sont cinq ou résident tiens c'est un
moyen finalement de raconter une
histoire qui va tellement plus loin et
qui reflétaient non plus mon métier que
juste le label mais comment comment moi
je t'explique à madame michu qui va
venir acheter mon fromage parce que
finalement assez peu de temps et donc
voilà c'est les éléments langage trop
clairement une réponse des outils de
communication d'impôt graphique visuel
est ce que tu as d'autres conseils
éventuellement à leur donner
non mais d'ailleurs enfin tu as quand je
dis comme ça il y en a plein qui le fera
très bien parce que madame michu qui
vient pour ceux qui font de la vente
directe en bas de la ferme pour acheter
les produits bah voilà tout est fait ce
qui est compliqué c'est de faire ça à
l'échelle est d'amener au plus urbain
d'entre nous quelle que soit la caméra
sion dans lequel vit ce même niveau de
transparence et il lui lui il est
complètement foot et il peut rien voir
que ce soit ce qu'ils achètent dans un
marché où dans un supermarché
avoir marqué local circuits courts vente
est resté plus vraiment quel est le bon
message et puis honnêtement vendre un
truc en circuit court à côté du truc qui
est pas en circuit court à côté de celui
qui a acheté à rungis
il faut vraiment chercher pour le savoir
non moi j'ai pas beaucoup d'autres
conseils sur la communication pour les
gens qui nous écoutent que de dire les
choses avec sincérité de montrer par
contre 2 et montrer d'oser expliqué
peut-être
voilà peut-être qu'ils aient une
certaine aussi humilité mais après il
faut du temps c'est comme le temps c'est
peut-être là currency lala plus la
valeur la plus sale que plus de valeur
quand un agriculteur c'est pas simple
mais mais voilà prendre le temps de
temps en temps d'expliquer ce qu'ils
font parce qu'une fois qu'on voit où on
prend tous je veux dire le l'urbain
quand il voit quand ils vont être
acteurs qui entrent indépendant il se
dit lassé des pesticides
parce qu'on entre indépendants et en
l'occurrence qu'il serait naturel mais
se dit oulala ça va pas peut-être ne
serait ce qui est expliqué ce que chacun
cherche à chacun des agriculteurs fait
en toute transparence
et dire que c'est pour ça que le produit
les comme ça et juste parler de sa
passion ça suffit et après je pense
qu'il faut que nous on est né sur le
reste de la chaîne et c'est ce qui est
plus compliqué jusqu'à laval il ya des
gens qui le font très bien
cela dit je pense à biocoop par exemple
faire citer tout le monde il ya des
chances qu'il y ait des gens qui font ça
très bien bio coop ou les coteaux
nantais pour parler d'un producteur
quand ils expliquent ce qu'ils font je
veux dire elle est tous voir le site des
coteaux nantais vous regardez leur site
il est bon en tant que professionnel
d'adieu ex-professionnel marketing
communication et qui fait beaucoup de
sites il est remarquable
voilà vous savez une image vous voyez la
terre voyez ce qui se passe oui les vers
de terre voyez comment ça fonctionne la
photosynthèse
bah voilà ça un consommateur s'y voit ce
site il a tout compris il a envie
d'acheter la compote de pommes de coteau
nantais plutôt que n'importe laquelle
autres et à partir du moment où ils se
disent ah là tout d'un coup la valeur de
la compote de pommes elles varient et on
n'est pas ce qu'on va plus regarder à 20
centimes près on va dire oui mais
d'accord celle là elle est bien produite
et en plus j'ai déjà goûté les bonnes
donc j'ai revient évidemment faut rester
sur quelque chose de raisonnable
jamais vu un agriculteur qui voulaient
vendre c'est un maraîcher qui veut
vendre ses légumes quatre fois le prix
ça n'existe pas en fait il le vend
auquel au prix auquel a besoin pour
vivre
donc on n'a jamais trop ce problème ce
qu'il faut par contre c'est de ré
expliquer pourquoi il a ce prix là
alors j'ai roulé le précise au démarrage
mais n'hésitez pas à poser vos questions
sur le cul nerfs je vais prendre du coup
d'ici quelques minutes pour qu'on puisse
y répondre
n'hésitez pas à poser vos questions donc
justement peut-être par rapport à ce
sujet du prix qui est parce que la
communication est là aussi pour aider
cette création de valeur on entend
toujours que finalement dans les
sondages dans les études de marché dans
les panels consommateurs s'en sépare les
marques
il ya toujours énormément d'intention
d'achat positif par rapport à ces sujets
cas il ya une appétence du consommateur
pour choisir des produits plus sains etc
mais que la réalité dans les magasins
est toujours extrêmement différent de
ses études préliminaires et qu'en
réalité c'est quand même toujours le cri
chi chi qui est le principal vecteur
d'achat ça c'est ce qu'on entend après
on voit quand même le sondage de tout à
l'heure qui dit qu'il ya quand même des
intentions des charges supplémentaires
est-ce que c'est pas quand même un sujet
on voulait créer la polémique un sujet
un peu de classe sociale quelque part et
que il ya il ya une différence de
perception et de capacité à apprendre à
faire ses intentions d'achat allait
vendre très concrète qui est quand même
différent selon le niveau social a
forcément et les capacités financières
des consommateurs
c'est certain après il ya des choses
qu'on sur lesquelles on va pas pouvoir
lutter là c'est à dire que je ne peux
pas justifier de du prix de l'atome de 0
99 centièmes le prix du kilo de la
tomate
à partir du moment où depuis des
décennies des décennies on a appris que
c'était possible dans un supermarché
c'est voilà jeu ça va être compliqué à
dire au consommateur en fait non ça vaut
pas ça à tous les consommateurs puisque
à des consommateurs
sion qui n'ont pas les moyens de
s'acheter des tomates à votre sud 1 euro
le kilo bon donc les rééduquer en temps
il faut de réduire la facture de netflix
pour pouvoir mieux manger etc
ça va être un peu plus long c'est la
norme sociale on compare les uns un
petit peu plus en longueur pourquoi
maintenant pour quand même on va dire au
moins 50% de la population française le
prix c'est souvent un facteur
d'exclusion quand y'a pas d'histoire
effectivement si si à côté des tomates à
99 centimes
j'ai la même peau mate qui ressentent la
même chose mais là 2,99 bon la
provenance de faire une différence pour
certains annonçaient n'est pas française
ok mais après à 2 à 2 tomates française
équivalente un prix du simple au double
dans le même état l'âge ça je pense
qu'on le voit tous les jours
qu'est ce qui fait la différence si a
pas d'histoire il n'y a rien qui fait la
différence
donc il ya celui qui a plus tard jean
qui va se dire bêtement c'est plus cher
donc ça doit être meilleur et il ya
celui qui a pas d'argent qui attire mon
attention je prends celui qui a la moins
chère je veux pas dépenser
par contre si vous m'expliquez que elle
vient de la ferme 2 est complété par
votre nom si vous êtes agriculteur que
j'ai un réseau social que parce que
maintenant ils ont tous un smartphone
dans la main nos consommateurs tiens
c'est quoi la ferme dan trombini à
auquel est là bas c'est chouette ce
qu'elle fait et c'est peu importe n'est
pas besoin de gros mots justes des
images montrées cas quelqu'un de réelle
et que vous dites qu'elle a une valeur
gustative qui est supérieur ah bah tiens
je vais essayer ici c'est vrai si tout
d'un coup quand je la vends je me dis ah
bah oui cela il a eu un break ou tomate
parce que sincèrement de consommateurs
d'aujourd'hui
ils cherchent tous d'un couteau note
parce que la plupart des tomates qui
mangent ils sont déçus c'est vrai donc
bon et puis après on va paraître
m'arrêtais pas étonnante ce que c'est
vrai avec les céréales les grandes
cultures tout autant quand on va chez
l'ennemi
donc voilà je pense qu'il suffit tout
simplement de raconter votre histoire de
signer vos produits et palestiniens ont
dû marketing compliqué en mettant vert
bio ou pas bio dans le nom juste le nom
de votre ferme le nom de votre votre
exploitation
ça suffit très très bien et après
d'avoir pignon sur rue et ça prend pas
de temps de mettre quatre photos sur
instagram ou facebook ou google my
business pour dire où vous êtes ce que
vous faites est et comment vous le
faites justement il y avait une question
posée par un spectateur sur les canaux
de communication à privilégier et que
communiqués en magasin ne suffit pas à
conter l'histoire donc pour une marque
c'est bien ça c'est soigner son image de
marque
institutionnel sur les réseaux sociaux
en magasin sur le pack et dim
c'est bien une approche globale qui
courent qu'il faut viser
excuse moi j'ai pas entendu le début de
la question en fait c'est une question
qui était posée sur les canaux de
communication qui était intrigué pour
parler d'agriculture grand public et que
vous disiez que communiqués en magasin
ne suffisait pas tout à fait bah il est
clair qu'on a besoin de tiers de
confiance et c'est là où le système ne
fait pas tout il ya un premier élément
qui les réseaux sociaux parce qu'on peut
vous trouver en toute transparence
mais après pour parler au grand public
d'agriculture de manière vraiment large
on est un pays où il ya des très beau
très beau médias il faut les aider font
profiter aussi
si on souffre beaucoup mais clairement
la presse et la radio
il a ça intéressant la presse et la
radio parce que c'est localisé
on a on a un pays où il ya beaucoup de
stations locales où il ya beaucoup
presse locale qui sont encore lui faut
pas le croire et notamment parce que
derrière ses airs partagé sur 100 m
entre deux réseaux sociaux il faut aller
chercher ces tiers de confiance là et du
coup je prends la question de jérôme qui
est juste au dessus
non pardon qui était pas de jérôme et
l'inspecteur venu sur un dîner pour le
climat on arrête on a réussi à être
présent dans les médias bas tout
simplement en leur envoyant un
communiqué de presse en les appelant ou
en leur disant voilà on crée une
initiative où on va prendre des
agriculteurs qui sont exemplaires d'un
point de vue agro écologiques qui sont à
l'état de l'art de ce qui se fait et des
chefs qui sont au ralenti et on va et on
va cuisiner des plats pour les parisiens
puisque vous pouvez pas le faire dans
toute la france
faute de volume ce n'était qu'un test et
ça a marché alors oui le coup de
marketing c'est d'avoir rappelé à un
dîner pour le climat il fallait qu'il ya
un petit peu catchy de ce point de vue
là mais après ce qui est intéressant
c'est que le journaliste de télé matin
quand il va chez le remblai et qui voit
ce qui se passe et qu'on lui raconte qu
on a aussi franck béclère en sologne
qu'il le fait qu' en train de de
travailler son taux de matière organique
sur argile pour viser 8 7 % parce que il
à 0,5 point de matières organiques
ah bon c'est vrai mais je peux lui
parler au téléphone puis l'avait au
téléphone et puis il est passé sur ten
matin hier à l'occasion du wpt
avant-hier à l'occasion du salon de
l'agriculture avec un superbe reportage
que je vous invite à aller voir
franck et en plus je connais si mais
c'est fini qu'il a fait ça qu'elle le
fait mieux que moi mais mais oui on va
alors du pilat pas bien compris mais une
fois qu'on lui montre la terre et à
défaut de comprendre en tout cas il
comprend que c'est à la fois complexe et
très simple qu'il ya juste un travail du
sol qui est fait pour viser des
objectifs et des normes qui se répondent
assez fortement les taux de matière à
critique intéressante c'est comme on l'a
amené dans mon pardon te couper dans
deux exploitations différentes c'est pu
expliquer qu'en fait la terre a pas la
même couleur on n'a pas la même
trajectoire
parce qu'on n'a pas le même taux
d'argile pas ce que dit mais pourquoi
vous standardisés pas pour qu'il faut
quand même choisi c'est impossible de
standardiser on a des conditions
climatiques sont différentes dans toute
la france et donc voilà après on a
certains rapports qui sont intéressants
pour travailler la vie dans le sol mais
on a beaucoup sont qui se fait arrêter
deux pas de ce sujet des trop d'experts
de réservation n'auraient pas encore le
détail de ces éléments là mais peut-être
que aussi la notion derrière taux de
matière organique sur argile je
réfléchissais c'est ça rejoint l'idée de
tiers de confiance et notre véritable
rigueur scientifique derrière ça crée
des indicateurs et que c'est pas juste
un coup de com comme tu disais mais qui
est bien une transparence une
crédibilité de la démarche est tout à
fait alors si je prends une autre
question
perso je vais lire les commantaires un
message consommateur doit être très
efficace ce ne devait pas mobilisés
chaque produit que j'ai acheté en
faisant les courses en notant aussi est
content et c'est sûr je suis 100% en
phase avec ce que nous écrit jérôme donc
c'est pour ça qu'on a évidemment besoin
de pédagogie à plus grande échelle et
c'était le panda nitialement il faut
jouer sur tous les tableaux
donc là il n'y a pas de solution il n'y
a pas de solution miracle
nous ce qu'on voudra apporté à travers
notre action marche rêve on aimerait
qu'ils et à défaut de la belle des
marques tiers de confiance
il ya dix ans vous expliquer sur les
coteaux nantais ben voilà commence à
être connu tout simplement
c'est qu'ils battront 1 à voir avec la
vie dans le sol mais pour le coup voilà
le consommateur quand ils achètent sexy
patron il sait pourquoi il le fait il
sait que ça est un peu plus
l'agriculteur que la brique de lait d'à
côté ça c'est un point qui est important
c'est pas facile à faire c'est clair
qu'on s'attaque à un everest jérôme et
moi il faut prendre en tenaille faut
qu'on en fasse la pédagogie auprès des
grands médias tout en clarifiant
l'offre les agriculteurs qui travaillent
bien la terre au quotidien une nécessité
aussi de coûts pour trouver des bons
messages percutants d'aller former les
agences de com s'il veut faire justement
les stratégies de communication c'est
vrai qu'on avait fait aussi haut débit 2
pour une écriture du vent avec nos
partenaires initiaux
parce que voilà cette pédagogie à se
situe bien à tous les niveaux et c'est
la première étape c'est ce que nous on
est en place avec tous nos adhérents
avec des plans de formation et qui
doivent progressivement s'élargir à
l'ensemble des parties prenantes si on
veut que ce message en effet sont
percutants et qui porte alors si je
prends une autre question
pour qu'il y ait une histoire à raconter
il faut surtout que les actions soient
mises en place
comment faites-vous pour convaincre les
entreprises car ce sont encore elle qui
fabrique le plus les gens achètent
d'abord avec transforme et bien avant
que pareil c'est notre espoir on en a
besoin
d'abord je rencontre beaucoup
d'entreprises qui aimerait parler avec
des beignets pas plus tard qu'hier qui
se cherche tube les biens produits avec
des variétés différentes et ancien parce
que leur boulanger leur demande parce
qu'on fait une fois que ils utilisent
ces blés là-bas bizarrement ils ont
dépeint bien meilleure et leurs clients
le ressentent donc les entreprises qui
transforment elles aussi pour certaines
cherchent à avoir des produits mieux
produit donc on sent que ça monte tout
autant donc c'est évidemment elle qu'il
faut accompagner tout autant que de la
vente directe parce que effectivement la
vente directe c'est bien pour parler de
de maraîchage et en dehors des fruits et
légumes ça va vite ralentir et c'est
clairement la transformation des
produits qu'ils essaient c'est pour ça
qu'on prenait l'exemple de cotonou tel
ou
ou deux c'est qui le patron dans un van
steen l'attendaient déjà fait dire non
mais des coûts pourquoi vous avez adhéré
à poney culture du vent qu'est ce que ça
vous apporte
et qu'est ce que vous apportez au
mouvement et diamants alors on a
derrière point de la grille tueur du
vivant parce que voilà on est con 28
votre votre initiative
on est convaincu qu'il faut se
rassembler qu'il faut qu'on adopte les
mêmes éléments de langage quand c'est
très frais mais vous venez de sortir
d'un dit de régénération après ces
derniers vont ensemble c'est chouette
mais bah c'est pour ça qu'on s'est
rappelé que c'est pour ça qu'on l'avait
fait justement pour avoir des
indicateurs sur lequel on peut fédérer
toute la filière l'amont l'aval et
travailler dessus des monts de des mêmes
indicateurs pardon qui seront reconnus
notamment par les gens pour reprendre
agréé de la question clémence par les
entreprises qui transforment parce qu'on
a besoin le problème c'est que très vite
quand on a parlé à des gens qui
transforme beaucoup
ils nous disent d'accord mais c'est
puisque l'agroécologie c'est aussi une
philosophie est que tout le monde n'a
pas ça c'est subjectif comment vous
faites bah là on a patiné pendant
quelques mois depuis plusieurs semaines
on dit bah vous savez voilà de
régénération il ya des choses qui vont
sortir donc on va pouvoir s'appuyer
dessus et ça ça change la donne parce
que tout d'un coup de dire qu'il ya un
tiers qui a un comité qu' il ya des
calculs et que et on va tous travailler
sur le même sur le même indicateur là
tout d'un coup ça rassure beaucoup parce
que forcément voilà même si on a envie
de bien faire et nourrir des pisse pas
vous marcherez vous qui allez dire ça
c'est bien c'est pas bien il ya un autre
point qui me semble important c'est
qu'on n'a pas encore évoqué c'est
justement par rapport aux réseaux aux
symphonies turion que ce soit réseau
d'agriculteurs
leurs produits réseau de partenaires
techniques et notamment ma france avec
lesquels vous avez mis en relation
justement c'est cette partie là ce que
tu peux en dire un mot aussi tout à fait
celle du jeu maintenant j'ai pris
l'habitude mais j'ai oublié qu
effectivement quand on a fait l'audit de
la première exploitation agricole
on est allé voir on avait besoin d'un
expert et que c'est grâce à perdre et
qu'on a pu rencontrer franck dont on est
devenus franck becker donc solognot qui
toutes ont des vues devenu absolument
fan et que c'est aussi ça la dv quoi ça
permet de rencontrer des gens qui
partagent le même objectif la même
ambition à la base
franck agriculteurs ex conseiller
agricole et benjamin grain bac
communication omnicom media group qui
fait la publicité de netflix et le
volkswagen y avait aucune probabilité
qu'on arrive à se rencontrer autour du
même sujet c'est grâce à ap hm dv qu'on
a pu on a pu se rencontrer et du coup
faire bénéficier de l'expertisé de
franck a depuis presque six
exploitations agricoles dans toute la
france est certes les sols sont
différents les conditions sont pas les
mêmes mais les fêtes franck sur
l'agriculteur qui soit en bovins
laitiers 100% conventionnel qui se
posent à peine la question transitionner
ou à d'autres en agriculture de
conservation des sols qui en train de
même de passer en bio et bien ils ont
trouvé les conseils de franck l
expertise extrêmement positive et ça
nous a permis
du coup de faire progresser tout le
monde ça c'est un exemple effectivement
très concret ce que nous a permis de
faire
super et donc bas côté pour finir il
restait cinq minutes qu'elles sont dans
quels sont les objectifs pour vous du
coup là dans les prochains mois
prochaines années avec marthe style il
par rapport à ce sujet même l'écologie
comment vous envisagez un peu un
déploiement à développement d'autres
d'autres actions donc après après plus
d'un an de réflexion de deux visites de
discussion de d'avoir fait aussi un
dîner pour le climat
ce qui est clair maintenant pour nous
c'est que on va prendre le parti des
agriculteurs il faut qu'on aide à mieux
redistribuer la valeur vers les
agriculteurs
on s'est posé beaucoup de questions
c'était à quel moment de la chaîne on va
intervenir peut-être sur toute la chaîne
et la maintenance est beaucoup plus
limpide pour nous on veut augmenter le
revenu des agriculteurs et notamment en
redistribuant la valeur parce
qu'effectivement on l'évoquait des
questions tournent autour aussi le prix
du consommateur et ans il n'est pas
extensible et donc miser sur le fait que
les consommateurs achètent tous 40% plus
cher c'est je sais pas quand est-ce que
ça arrivera mais ça n'arrivera sûrement
jamais par contre sur toute la chaîne
vraisemblablement il ya de la valeur
n'est pas assez redistribuer vers
l'agriculteur en tout cas on voit
qu'elle a rencontré trop d'agriculteurs
qui travaillent extrêmement bien qu'ils
ont envie de faire plus mais qui
objectivement pour avoir la liasse
fiscale otites et leurs exploitations
agricoles ne peuvent pas seuls il faut
les accompagner et on a décidé aussi
d'attendre de ne pas faire que
d'attendre les aides de l'état l'europe
il faut aller plus vite l'urgence et à
des total nous on a décidé de défendre
les agriculteurs en redistribuant la
valeur et iliad au point claire pour
nous c'est augmenter leurs revenus en
les aidant à vendre mieux que ce soit en
circuits courts ou en racontant mieux
l'histoire à des transformateurs ou
raconte au mieux l'histoire de la
distribution puisque l'idée n'est pas
d'exclure la distribution spécialisée de
se dire que l'on fait que de la vente
directe en bas de la départementale pas
du tout donc voilà de clermont le point
commun de toutes les agricultures toutes
les exploitations qu'on a vu que cani
qui s'en sortait bien qu'il travaillait
bien et qui gagnent bien leur vie
c'est c'est des bons vendeurs et comment
ils sont bons vendeurs simplement
racontant l'histoire et en entrant le
simplifier un petit peu mais sincèrement
ça n'a pas beaucoup plus loin que ça et
ça clairement au vu de tout ce que
dauphin d'agriculteurs aujourd'hui c'est
pas facile tout ne peut pas être un
super paysans un super manager un super
entrepreneurs et en plus le meilleur
vendeur du monde banon se dit peut-être
que sur la vente on peut l'accompagner
avec cette petite touche marketing
l'autre point qui là aussi
ambitieux c'est sur le carbone sur les
crédits carbone aider les agriculteurs à
percevoir des crédits carbone réellement
et que ce soit eux qui en perçoivent la
majeure partie est pas d'autres
intermédiaires
parce qu'on voit que ça va être une
foire d'empoigné ce qui est en train de
se passer comme ça s'est passé dans la
forêt et à l'international depuis des
années des années donc clairement on
pense que ces deux points la raconter
l'histoire de mark était un peu raconté
l'histoire de la ferme et pour augmenter
leurs revenus de vente pure et aider à
capter des crédits carbone c'est
peut-être ces deux flux là on augmente
un petit peu qui vont permettre
d'accélérer la transition agro
écologique de chaque seconde de lui
donner les moyens de le faire parce
qu'on sait très bien que de toute façon
il a envie de le faire il a été obligé
de le faire pour augmenter sa résidence
de toute façon au vu d'un climat de plus
en plus exigeant et difficile travail
donc la trajectoire l'objectif de marge
five qui change pas par rapport aux
entreprises émissions captées séquestrer
le carbone dans les sols comme en en
défendant les intérêts de l'agriculteur
c'est à dire en redistribuant la valeur
du tout la chaîne un peu plus vers eux
parce que c'est subjectif mais on pense
sincèrement que c'est eux qui en ont le
plus besoin et qui ont moins de valeur
par rapport au travail qu'elle fournit
et l'importance de la vision
super merci beaucoup pour cet éclairage
je renvoie aussi les spectateurs ou à la
table ronde carbone du coup quel
meilleur effet pour un éclairage
justement sur sur ce sujet sur la
manière de l'envisager et à quel horizon
quelles sont les perspectives en tout
cas pour envisager cela cette vidéo est
disponible comme toutes les autres sur
la chaîne youtube de vers de terre
collection replay pour ceux qui
souhaiteraient en savoir plus voilà bah
du coup il n'y a pas d'autres questions
est ce que maintenant vous finir tu
souhaites dire un petit mot de
conclusion en tout cas lancé un appel à
l'appel je les fais on veut aider
on veut aider le monde agricole en
commençant par les exploitants agricoles
donc voilà si vous avez bien bête je
fais des choses à nous apprendre
beaucoup de choses à apprendre les
raviront ceux de venir vous voir sur vos
terres pour continuer de comprendre de
trouver des solutions et accessoirement
d'essayer de vous aider parce qu'on va
essayer de faire beaucoup de choses à
l'échelle on a beaucoup d'ambitions pour
pour notre société
petite question qui vous n'arrivez
proposez-vous des formations bah ça
dépend sur quoi oui beaucoup
mais après les formations donc vous
l'avez compris sur l'agronomie il a
grillé groupe
ça sera avec nos experts ça doit vous
rassurer sur le sujet on n'avait que ce
soit avec le système et franck en
particulier ou d'autres après sur tout
ce qui est marketing et communication
merci d'avoir précisé
oui évidemment que j'appellerais plutôt
ça de l'accompagnement que de la
formation parce que prenez une formation
sur la communication c'est que c'est
toujours très théorique qui est peu
adapté or la communication et sur mesure
ou chine je vais te répéter simplifiée
dit quelque chose et tous pas très
intéressant à l inverse si un exploitant
nous raconte sa problématique marketing
de vente
on va avoir des conseillers en
communication et une question ou si
c'est si on se pose beaucoup la question
depuis depuis des mois on aurait très
envie c'est pas simple
mais quelque chose qui fait d'eux qui
fédérerait les agriculteurs qui
travaillent bien et qui permettrait aux
consommateurs d'avoir une marque repère
une marque de confiance en se disant si
j'achète cette marque fait pas par
exemple à 3 1 pour 4 pour mille s'ils
achètent cette marque mais je sais que
ça a participé à régénérer les sols ça
me plairait beaucoup
après c'est d'une complexité énorme
j'admire ce qu'a fait c'est qui le
patron
si on veut ainsi qu'ils passeront la
transition agro écologiques ce serait
magnifique
c'est très tentant j'aimerais beaucoup
mais c'est pas simple il faut fédérer
beaucoup d'agriculteurs et après c'est
pas très très fort contre entre beaucoup
de gens parfaits la fin de cette session
merci beaucoup benjamin pour cet
éclairage je pense qu'ils ont intéressé
les participants de rien sur un sujet
quand même un peu complexe en effet
puisque tout le monde n'est pas n'a pas
cette compétence ou qu'en tout cas merci
beaucoup et puis à très bientôt et puis
pour les autres spectateurs cet après
midi je donne rendez vous à la fois pour
une table ronde sur la souveraineté
alimentaire avec michel du rheu et font
que justement qui sera intervenant
emailing modèles de danone et puis
également pour pour les membres il ya
une section exclusive de deux formations
vulgarisation de marc-andré c'est là sur
la microbiologie des sols
à très bientôt et très bon appétit à
tous bonne journée

Partager sur :