Bruche sur lentille

De Triple Performance
Révision datée du 29 juin 2022 à 14:05 par 127.0.0.1 (discussion) (The LinkTitles extension automatically added links to existing pages (https://github.com/bovender/LinkTitles).)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à :navigation, rechercher
Bruche (GECO-Ecophytopic)
Ravageur
Cet article est issu de la base AgriFind. Cliquez ici pour accéder à la page d’origine : Logo AgriFind



Dégâts pouvant être occasionnés par Bruchus signaticornis et Bruchus lentis. Le coléoptère femelle pond ses œufs sur les jeunes gousses au moment de la floraison. Le développement de la larve se fait au détriment de la graine.

Larve : 3mm à 3,5mm d’envergure, la primaire est mobile, la secondaire ne l’est pas.

Adulte : brun foncé allant de 2,8mm à 3,5mm d’envergure, élytres* à taches claires, grises ou blanches.

  • Elytres : étui qui recouvre les ailes postérieures au repo

Symptômes sur la lentille

La bruche sera préjudiciable si, au moment de la floraison (présence de fleurs et jeunes gousses), il se succède deux jours ayant des températures maximales ≥ 20°C. Si des adultes volent dans d’autres conditions, ils ne seront pas source de contamination.

Bruche sur fleur de lentille (Terres Inovia)

Ponte des œufs sur les gousses, éclosion et développement pendant 10 à 15 jours sur les gousses, migration à l’intérieur puis dans la graine (larve primaire) pour muer (larve secondaire).

Gousses : développement des larves dans les graines, elles sortent au moment de la récolte ou du stockage laissant un trou dans la graine infectée. Celle-ci, partiellement détruite est source de déclassement pour les débouchés.

Dégâts de bruches sur graines de lentille (Ephytia-INRAE)

Période de présence

Période de présence :

J F M A M J J A S O N D


Vols réguliers du stade 8-10 feuilles au stade maturité des gousses de la lentille. Ponte des œufs (50 à 60) de mai à Août. Nymphose et formation de l’adulte en septembre qui ne sort de la graine qu’en mai-juin pour 8 à 9 mois. Dans certains cas, une bruche peut rester dans la graine pendant 1 voire 2 ans.

Conseils de gestion technique et agronomique

Au champ :

Favoriser les aménagements paysagers pour les auxiliaires (Braconides)

Association lentillecameline ou lin : si les périodes de floraison coïncident (si ce n’est pas le cas pour des raisons climatiques : levier inefficace voir aggravant), les odeurs dégagées par la cameline ou le lin perturbent le repérage des bruches et diminuent leur capacité d’infestation (Lamé et al, 2015)

Au stockage :

Trier des graines piquées et/ou rabougris et les soumettre à un manque d’oxygène (asphyxie) ou alterner chaud/froid (pendant 1 mois). Secouer les lots permet aussi de faire sortir les bruches pour les éliminer.

Méthode d’observation

Observer les vols à la floraison (tentes malaises) et les insectes au stockage

Niveau de pression

Les taux de parasitisme ne dépassent que très rarement les 20% (1 cas sur 5) (Madrid, 2015)

Faible : Grains parasités par la bruche < 10%

Moyen : Grains parasités par la bruche entre 10 et 20%

Fort : Grains parasité par la bruche > 20%

Les niveaux de pression sont donnés à titre indicatif et ne sauraient refléter une précision exacte de gravité d’infestation à un instant T ou de dommage ultérieur. D’autres facteurs propres à la culture et à la dynamique d’évolution des symptômes ou infestations interviennent.

Partager sur :